Vampires vampires vampires : infection
Tu veux un forum rpg avec des gens sympas ? Un forum où tu peux faire bouger l'intrigue ? Mais où t'es pas obligé ? Un forum où tu peux faire à peu près tout ce que tu veux ?
Alors rejoins-nous !=D
Jusqu'à la mi-juillet, tout personnage infecté pourra devenir plus tard un demi-dragon ! Profitez-en !


...
 
En ce moment, au musée de L'Etoile Rose, venez découvrir le plus gros rubis du monde des trois cités !

Partagez | 
 

 Stay, I Will Keep You Safe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Comtesse de la Nuit
Messages : 33
Date d'inscription : 09/09/2015
Ville de résidence : Gothik City
Emploi : Comtesse de Gothik City
Race : Vampire

***
Relation avec les dragons: Ami des Dragons
Indice de badassitude: Elite de la badasserie
Statut marital: Marié-e
MessageSujet: Stay, I Will Keep You Safe    Mar 15 Mar - 15:33






Stay, I Will Keep You SafeOù Holly retrouve enfin la chair de sa chair
feat. Lucie è_é




Quantité de pommes et de gâteaux étaient amassés sur la table en face d'elle. Elle sourit à Théophile et hocha la tête en passant à autre chose. On organisait une petite réception en l'honneur de son retour cette nuit et elle serait ravie de pouvoir tout voir avant que le petit bal ne commence. Seuls les plus hauts nobles étaient invités en plus de, bien entendu, sa famille. Emilien devait déjà être en train de se pomponner.
Elle passa à une table de trois pieds de large qui contenait un magnifique gâteau couleur bisque qui indiquait son nom et son sang dans une police très stylisée. Ravie, elle demanda à mettre plus de crème sur le dessus avant de passer au reste. Une fois que toute la salle fut passé en revue, elle s'assit pour voir les serviteurs changer les chandelles des lustres pour quelque chose de plus pailleté. Sûrement une demande d'Ulrick.
Elle avait fait installer une table à thé en plein milieu de la salle pour pouvoir surveiller les préparatifs tout en discutant avec sa fille. En effet, la Comtesse l'avait convoquée de manière officielle. Elle était à peine revenue que Théophile avait dû lui raconter beaucoup de choses. Yvan avait été enlevé, Lucie était rentrée et avait aidé son frère Ulrick à délivrer leurs aînés, Elijah avait failli mourir d'inanition et Emilien semblait sur le point de faire une dépression.
A présent convaincue que sa famille était incapable de se débrouiller sans elle, elle s'était d'abord chargée d'Emilien. Elle l'avait réconforté, ils avaient prit un bain ensemble et puis ils avaient un peu dormi. Elle était arrivée alors que le crépuscule était à peine descendu sur la ville et n'avait qu'à peine dormi le jour d'avant. Puisqu'elle se sentait beaucoup mieux maintenant qu'elle avait dormi, elle avait décidé de passer à la suite. Elle n'avait guère le temps de déprimer sur les déplorables instincts de survie des siens.
Elle avait enfilé une robe très élégante qu'elle ne souhaitait pas garder pour le bal de minuit mais qui ferait bien l'affaire pour une quelconque discussion avec ses enfants. Lucie d'abord. Elle lui avait désobéi et l'avait terriblement inquiété. Furieuse, Holly l'avait fait chercher avant d'abandonner mais oh la jeune femme ne s'en sortirait pas comme ça. Elle s'était mise en danger alors même que la Grande Mort ravageait le monde. Dans la pire cité qui soit en plus !
Quand Lucie entra par la grande porte, introduite par un serviteur qui était en train de transporter une des énormes guirlandes en métal qui devaient décorer les rideaux, Holly se leva et se dirigea vers sa fille d'un pas ferme, faisant claquer ses talons contre le parquet de la salle de bal. Sa longue traîne rouge faisait comme une longue traînée de sang derrière elle et ne laissait rien présager de bon. Et en effet, Holly ne laissa pas le temps à sa fille de parler avant de lui donner une gifle monumentale. Ensuite, elle la serra contre elle, si fort qu'elle crût entendre un os craquer.
Ses talons tournèrent et elle fit signe à sa fille de la suivre alors qu'elle reprenait place dans la chaise en fer forgé qui avait été installée avec la table. Une autre chaise était prévue pour Lucie et Holly but une gorgée de thé avant de parler, finalement.
“ Te rends tu compte, Lucie von Dast, combien tu nous as inquiété ? Tu es partie, au pire moment, dans une ville dans laquelle nous ne pouvions pas garantir ta sécurité durant une période assez longue pour que je puisse envisager ta mort. Te rends-tu compte que j'ai prié Satan tous les soirs pour te revoir un jour ? Qu'as tu à dire pour ta défense ? ”
Oh ce n'était pas tout, loin de là mais elle allait commencer par là. Elle était furieuse, folle de rage même. Mais elle avait les yeux humides. Perdre Lucie, comme chacun de ses enfants, aurait été comme perdre une part d'elle. Elle caressa son ventre un peu rebondi. Elle en était déjà au quatrième mois de grossesse et malgré tous ses efforts, cela commençait à se voir, surtout à travers une robe aussi courte devant et aussi moulante que celle-ci.
“ J'hésite à même t'autoriser à te déplacer sans garde du corps mais je sais que tu pourrais toujours leur échapper. Alors je vais être claire : si j'apprends que tu es sortie du château sans au moins une protection, je te retirerai tes calices, un à un, en commençant par ton préféré. Maintenant, réponds à ma question. ”
Sa main ne tremblait pas tandis qu'elle vint reposer la tasse de thé fumant dans la coupelle. Du coin de l'oeil, elle regarda les serviteurs parer les rideaux et les murs. Il fallait que tout soit parfait pour minimiser les rumeurs qui couraient sur eux.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Princesse de Glace
Messages : 42
Date d'inscription : 26/01/2016

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Combattant aguerri
Statut marital: Mon cœur est pris
MessageSujet: Re: Stay, I Will Keep You Safe    Jeu 17 Mar - 11:02







Lucie et Ulrick avaient réussi à retrouver leur frère mais pour le moment, elle le laissait se reposer. Il avait été épuisé et littéralement vidé de son sang, quelques heures de repos ne lui feraient pas de mal. C'était un immense poids en moins sur leurs épaules, et elle pouvait enfin respirer un peu, bien que ce ne soit pas vital pour elle. Elle n'avait plus qu'à s'occuper de deux choses, découvrir quels autres nobles étaient derrière tout cela, qui tenait tant à les détrôner, et retrouver son calice. La princesse bouquinait un livre de vieux poèmes dans la grande bibliothèque en se demandant si elle devrait attendre quelques jours pour se lancer à sa recherche lorsqu'on vint lui annoncer que la Comtesse était rentrée. Oh oui, elle le savait, elle n'était juste pas allée l'accueillir tout de suite. Quelques heures plus tôt, elle avait appris qu'elle était aux portes de la ville. Et la vie avait soudainement repris dans le château tandis qu'on préparait de quoi accueillir sa mère. Remettant le livre où elle l'avait trouvé, elle retourna dans sa chambre et décida qu'il était temps pour elle de se préparer. Elle voulu opter pour la robe que sa mère lui avait offert, mais ça aurait été de la provocation et ce n'était sûrement pas le moment. Son choix se porta pour une robe rose pâle en dentelles et aux manches fines, qui lui arrivait à mi-cuisse. Quelques bijoux en or blanc et une paire de talons suffisamment hauts pour ne pas paraître ridicule comparé à sa mère. Elle passa un long moment à coiffer ses cheveux, pas parce-qu'elle en avait besoin (ses cheveux ne faisaient presque jamais de nœuds), mais plutôt pour passer le temps en attendant qu'un serviteur lui annonce qu'elle souhaitait la voir. Ce qui arriva bien vite.

Une fois dans la salle de réception que quelques serviteurs s’affairaient à décorer, elle vit la haute et fine silhouette de sa mère se tourner vers elle pour s'approcher à grand pas. Lucie ne bougea pas, elle savait à quoi s'attendre, même si elle avait un mince espoir que sa mère n'allait pas lever la main sur elle. Cet espoir fut balayé par la gifle cinglante sur sa joue, mais elle ne bougea pas, et ne se plaint pas. Elle l'avait mérité, elle le savait. Et sa mère s'en assura aussi, en remettant une couche afin qu'elle n'ignore pas à quel point elle avait été inquiète. Tout cela après l'avoir étreinte. La princesse la regarda dans les yeux sans dire mot, il était plus sage de la laisser terminer.

Une fois qu'elle eut terminée, Lucie vint à son tour s'asseoir face à elle et on lui servit une tasse de thé brûlant. Préférant détourner le regard alors que sa mère portait la main sur son ventre qui commençait à trahir sa grossesse, elle n'arrivait pas à se sentir heureuse pour elle. La situation était trop inquiétante, et quelque part, elle n'avait pas envie qu'une deuxième princesse vienne au monde. Ce serait sûrement plus facile si elle mettait au monde un petit garçon, au moins elle ne le détesterait pas.
Elle fit aussi de son mieux pour ignorer ses menaces. Elle pouvait bien lui retirer Wish, il était déjà parti, ça ne pouvait être pire. En y réfléchissant, elle pourrait demander à ce que ce soit lui, son garde du corps. Si bien sûr elle réussissait à le ramener ici, elle n'en était pas sûre. Bien entendu, Holly lui rirait au nez. Un hybride qui protège une vampire ? Non, c'était ridicule.

Holly décida qu'il était temps qu'elle se justifie, et elle hocha doucement la tête. Prenant le temps d'avaler une gorgée de sa boisson, posant ensuite délicatement sa tasse.

« Je suis partie pour chercher des informations sur la Grande Mort, puisque nous ne... Nous n'avons que très peu de connaissances à ce propos pour le moment. » Elle baissa la voix pour que seulement Holly soit capable de l'entendre, « Et j'ai trouvé des choses intéressantes. Mais j'imagine qu'Elijah sera mieux placé pour t'en parler. »

Elle avait fait une grave erreur en montrant les livres qu'elle avait trouvé à Yvan, à découvert. Elle s'était laissée aller, elle aurait pu le faire tuer, il s'en était fallu de peu. À l'idée de perdre l'un des membres de sa famille, son cœur se serra et elle réalisa combien sa mère avait dû être folle d'inquiétude.

« J'en avais discuté avec Papa avant de partir, et lui avait confiance en moi. »

Elle soupira doucement et posa ses mains glacées autour de sa tasse pour les réchauffer, elle appréciait la chaleur.

« Je suis sincèrement navrée de t'avoir inquiétée, mais je ne suis pas en sucre. »

Certes, elle avait une faible constitution et moins de force qu'un vampire lambda. Mais Lucie savait se protéger, elle avait appris à se battre, et elle était venimeuse. Et elle avait toujours réussit à s'échapper des situations désespérées, ou la présence d'esprit d'éviter de provoquer des vampires en trop grand nombre. Alors pourquoi la traitait-on toujours comme si elle n'était qu'une enfant sans défense ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Comtesse de la Nuit
Messages : 33
Date d'inscription : 09/09/2015
Ville de résidence : Gothik City
Emploi : Comtesse de Gothik City
Race : Vampire

***
Relation avec les dragons: Ami des Dragons
Indice de badassitude: Elite de la badasserie
Statut marital: Marié-e
MessageSujet: Re: Stay, I Will Keep You Safe    Dim 20 Mar - 15:25






Stay, I Will Keep You SafeOù Holly retrouve enfin la chair de sa chair
feat. Lucie è_é




Les choses étaient différentes, un petit peu. Holly était enceinte et n'avait donc pas toute sa tête. Cet enfant en elle la rendait un peu plus vivante et beaucoup plus émotive. Elle avait aussi sans cesse faim, déjà. Elle était déformée, parfaitement hideuse et elle avait même des cernes. Elle n'avait jamais de cernes, elle était une vampire parfaite en toutes circonstances. Elle était la Comtesse nom d'un petit bonhomme !
Et puis, Lucie semblait un peu changée aussi par son expédition à Modernis State. Elle avait eu tellement peur qu'elle y meure mais ne s'était jamais fait la réflexion que ce serait peut-être une expérience qui changerait son petit ange. Elle détestait le fait qu'elle soit aussi indépendante mais elle devait bien avouer qu'elle lui ressemblait. Elle était juste beaucoup moins du genre à cacher sa véritable nature.
Holly et Lucie avaient passé des moments très complices mais ce n'était plus le cas à présent. Elle était terriblement triste de cela, comme si on lui arrachait peu à peu le coeur. Mais Lucie n'était pas du genre à s'attacher à sa mère. Son affection était passée d'Emilien à Yvan et d'Holly à Ulrick avec une vitesse phénoménale. Et maintenant, elle ne comprenait plus toujours sa fille. Cet attachement pour ses calices par exemple.
Passant une main sur son ventre rond, elle essaya de s'imaginer à quoi ressemblerait cet enfant en elle. Si c'était une fille, est-ce qu'elle serait aussi distante que Lucie ? Peut-être qu'elle avait tout simplement été une mauvaise mère pour elle. Cachant son trouble derrière un regard sur le côté, elle but une autre gorgée de thé. Il était délicieux, bien que manquant un peu de sang. Théophile devrait se réhabituer à ce qu'elle soit exigeante.
Reportant son regard sur la tenue de sa fille, elle se dit qu'elle avait hérité d'elle sur ce point au moins. L'une comme l'autre avaient du mal à être trop habillées. Généralement, Holly gardait les épaules et une partie des jambes découvertes. La moitié de ses robes étaient courtes devant et avaient une traîne – comme celle qu'elle portait actuellement – pour qu'on ne s'insurge pas de sa tendance à se montrer à tout le monde. Après tout, légalement, elle appartenait au Comte.
Ses cheveux aussi étaient parfaits. Ils ressemblaient à ceux qu'Holly avait avant de se les faire couper pour une question de praticité. La Comtesse n'avait jamais comprit pourquoi aucun de ses enfants n'était blond alors qu'Emilien l'était de naissance et que ses cheveux avaient viré au blond quand elle avait été vampirisé. En réalité, elle espérait que l'enfant qu'elle portait aurait des cheveux dorés.
Lucie lui affirma que ses recherches avaient été fructueuses et qu'elle n'était pas en sucre. Fronçant les sourcils, elle reposa sa tasse avec une telle violence que celle-ci se fendit et cassa la soucoupe au passage. Les serviteurs tournèrent la tête vers elle avant d'avoir la présence d'esprit de détourner le regard. Théophile remplaça aussitôt la tasse alors qu'Holly portait sa main parfaitement manucurée à son visage pour s'empêcher de pleurer. Foutue grossesse.
“ Tu ne comprends vraiment rien. Ce n'est pas en toi que je n'ai pas confiance, mais en tout le reste. En temps normal je n'aurais pas été autant paniquée mais avec la Grande Mort qui traîne … ”
Elle baissa la voix, laissant une larme couler le long de sa joue, comme une cicatrice humide. Théophile s'éloigna et elle prit une main de sa fille.
“ Est-ce que tu savais que le meilleur ami de ton frère est infecté ? Il sait se battre pourtant et il est presque aussi rapide que toi à la course. Si lui a été infecté, qu'est-ce qui pourrait nous empêcher de l'être ? J'ai peur pour tous mes enfants et le fait que l'un d'eux s'en aille au pire moment … Lucie, je refuse que tu meures avant moi. Ce n'est pas dans l'ordre des choses. Je veux juste que tu ailles bien. Je sais combien tu avais envie d'aider mais tu aurais pu y aller accompagnée au lieu de t'en aller comme une voleuse. Je te reproche de t'être mise en danger sans raison alors que si tu avais fit la demande de t'y rendre avec au moins un garde du corps j'aurais accepté. ”
Elle poussa un soupir avant de mordre dans un des petits gâteaux mis à leur disposition. Elle avait envie de fondre en larmes mais une Comtesse est forte. Et elle le serait pour ses enfants.
“ Me crois-tu à ce point stupide ? Crois-tu que je ne sais pas ce que tu fais dans les coins sombres du château ? Je connais tout de tes capacités mais ce fléau … rien ne te prémunis contre lui. J'ai besoin que vous soyez prudents. J'ai besoin de vous, Gothik City a besoin de vous. ”
On remonta les lustres et les lumières éclairèrent enfin pleinement son visage peiné. Au moins, elle était soulagée que sa fille ne soit pas morte. La Cité et sa famille ne s'en seraient jamais remit.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Princesse de Glace
Messages : 42
Date d'inscription : 26/01/2016

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Combattant aguerri
Statut marital: Mon cœur est pris
MessageSujet: Re: Stay, I Will Keep You Safe    Jeu 24 Mar - 14:45







En règle générale, Lucie n'aimait pas montrer ses sentiments, c'était une preuve de faiblesse. La tristesse, la colère, l'excitation, pouvaient vous trahir et vous faire passer pour une proie facile. Et à cet instant, Holly avait l'air plus fragile que jamais. Sa mère, qu'elle considérait comme un pilier de leur temple, qui les soutenait et rendait leur famille indétrônable, se montrait à présent comme un être à la merci de ses propres émotions. C'était amusant, quelque part, de pouvoir comparer sa propre grossesse à la sienne. Tant qu'elle avait été enceinte, Lucie avait été profondément angoissée mais avait réussi à se cacher, jusqu'au bout. Elle avait porté des corsets aussi serrés que possible dans l'espoir d'étouffer cet enfant dans son ventre et l'empêcher de se développer et avait multiplié les chasses en forêt, en solitaire. Oui, elle avait été encore plus active qu'habituellement. La princesse avait honte de sa grossesse, de cet enfant dont elle ne voulait pas. Les premières semaines, elle avait voulu consulter les faiseuses d'anges, mais avait très vite décidé de donner une chance à cet enfant.
Deux mois avant son accouchement, son ventre était à peine aussi gros que celui de sa mère aujourd'hui. Elle s'était rendue dans une petite maison abandonnée dans le désert avec de quoi survivre, prétextant à sa famille qu'elle allait visiter une amie noble pour quelques semaines. Lucie avait finalement accouché seule, accroupie dans une baignoire rouillée et abîmée. Elle avait eu l'impression que son enfant voulait déchirer ses entrailles, avait perdu énormément de sang et pourtant, il n'y avait eu aucun cri de la part du bambin, qui avait à peine chouiné pour se manifester. Elle n'avait nourri qu'une fois son nouveau-né avec une petite gourde pleine de sang, une petite fille, elle était magnifique, et elle s'était forcée à détourner le regard pour ne pas être tentée de la ramener.

Elle n'était restée que quelques heures avec elle, l'enfant était silencieux, comme si elle savait qu'elle allait être abandonnée et voulait elle aussi profiter de chaque seconde. La princesse avait lavé son enfant avec du sang de vierge qu'elle avait apporté avec elle, une forme de baptême pour demander à Satan de bien vouloir la laisser vivre, et lui offrir sa protection. Une fois lavée, elle l'avait enroulée dans une tissue de soie noire et avait déposé un baiser sur son front avant de la déposer sur le lit de paille. Elle s'était ensuite couverte d'une voile afin de se protéger des vents forts du désert. En sortant, elle avait entendu un étrange bruit mécanique qui l'avait mis sur ses gardes jusqu'à apercevoir au loin ce qui aurait pu être un groupe de gens entourés d'énormes créatures en métal. Des traders, sans doute. Elle avait attendu qu'ils la repèrent non loin de la vieille cabane avant de s'éloigner rapidement, trop rapidement pour qu'ils puissent la rattraper. Mais elle avait espéré que la curiosité les pousserait à fouiller les lieux et peut-être en ferait-il une esclave, au moins elle survivrait. Si elle avait de la chance, ils la traiteraient comme une des leurs.

Lucie était rentrée chez elle sans le faire savoir, et était restée cachée pendant plusieurs jours, honteuse et malheureuse.

Le bruit d'une tasse qu'on posait de nouveau sur la table la fit reprendre pied avec la réalité, et elle réalisa que sa vue était embuée par des larmes naissantes qu'elle ravala avec peine. Sa mère croyait la connaître par cœur, mais que dirait-elle si elle apprenait qu'elle lui avait caché sa grossesse, et abandonné son premier enfant ? Elle lui en voudrait certainement toute sa vie, et elle ne comprendrait pas.

Holly lui annonça que le duc était malade. Elle l'ignorait complètement et pourtant, elle n'était pas non plus surprise. Elle se doutait qu'un de leurs proches finirait par être touché, oh Elijah... Et ce pauvre Von Hochen, elle n'ignorait pas qu'il en pinçait pour son grand-frère, mais il faudrait certainement qu'il s'en éloigne. Elle ne tolérerait pas qu'il le contamine. Ses frères le savaient-ils ?

La princesse termina sa tasse et intima au serviteur d'un geste de la main de ne pas approcher, lui qui était prêt à la resservir une fois le récipient posé.

« Maman, j'ai dit être désolée, je ne peux rien faire d'autre. Tout va bien, maintenant, alors ne pleure pas. »


Elle n'avait pas l'intention de lui demander un jour la permission, ou de se faire accompagner par un garde du corps qui la gênerait. Elle posa sa main glacée sur celle de sa mère et la serra doucement entre ses doigts fins. Cela faisait bien longtemps qu'elle n'avait eu aucun geste tendre envers elle, pas parce-qu'elle ne l'aimait pas, mais elle n'aimait pas s'étendre. Elle n'était pas Ulrick, elle était celle qui l'avait porté dans son ventre et protégée depuis toujours.


« Maintenant, dis moi comment s'est passé ton voyage à Modernis, as-tu découvert quelque chose ? Rencontré quelqu'un susceptible de nous aider ? »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Comtesse de la Nuit
Messages : 33
Date d'inscription : 09/09/2015
Ville de résidence : Gothik City
Emploi : Comtesse de Gothik City
Race : Vampire

***
Relation avec les dragons: Ami des Dragons
Indice de badassitude: Elite de la badasserie
Statut marital: Marié-e
MessageSujet: Re: Stay, I Will Keep You Safe    Dim 27 Mar - 21:44






Stay, I Will Keep You SafeOù Holly retrouve enfin la chair de sa chair
feat. Lucie è_é




La dernière fois qu'elle s'était tenue dans cette pièce, en robe de bal, la Comtesse faisait l'honneur de sa présence à une bonne centaine de nouveaux chevaliers. Ils avaient passé l'épreuve de la majorité et ils étaient tous si brillants de confiance et prêts à se battre qu'elle s'était senti un peu mal pour eux. Après tout, son travail à elle c'était de prendre soin de sa Cité et de s'assurer qu'il n'y aurait jamais de guerre.
Brynden, le maître d'armes du château, avait autrefois été un de ces fidèles chevaliers, dispos à faire toujours plus pour leur ville. Désormais, il était un homme désabusé qui avait sombré dans l'alcool plus d'une fois. Parfois, quand elle s'entraînait avec son fils aîné, elle espérait qu'il ne finirait pas comme ça après un millénaire passé là. Pour Elijah, elle ne se faisait pas de soucis, il y aurait toujours des livres. Ulrick et Lucie auraient toujours la Cour et les réceptions. Mais Yvan…
Plusieurs personnes, heureusement, savaient occuper assez son fils sans que jamais rien ne l'ennuie. Il avait toujours la même expression et ne pâlissait pas de jour en jour. Heureusement. Parce que pour son fils, elle était prête à déclencher une guerre.
Holly semblait être une Comtesse parfaite. Beaucoup de gens lui demandaient comment elle faisait pour beaucoup de choses. Elle n'avait pourtant qu'un secret en ce monde : le mensonge, la tromperie. Elle avait une très mauvaise mémoire des chiffres par exemple donc elle ignorait toujours quels étaient les âge exactes de ses enfants et avait un petit carnet qui résumait tout ce qu'il fallait savoir sur les dates importantes. Elle ignorait même sa propre date de naissance. Et quand on lui demandait le prix de quelque chose, elle riait et s'éventait sans répondre.
Parfois, quand même les sourires de ses enfants, quand l'étreinte de son mari ne suffisaient pas, elle prenait une grande tasse d'eau chaude agrémentée d'un peu de pavot. Elle faisait souvent des insomnies et certains de ses rêves étaient prémonitoires, ce qui la terrifiaient.
Elle déglutit doucement en se reprenant. Elle ne devait pas se montrer comme cela, ni devant sa fille, ni devant les serviteurs. Bien entendu, les serviteurs du château ne divulgueraient jamais un de ses secrets. Ils étaient comme son armée personnelle. Certains d'entre eux étaient des soldats qu'elle avait elle-même recrutés pour s'occuper de certaines tâches pour elle. Si Emilien avait la Cité à sa botte, Holly était l'autorité suprême à l'intérieur de ces murs.
Quinze ans auparavant, une jeune femme avait divulgué un des secrets d'un des nobles qui avaient les faveurs de la Comtesse. Une fâcheuse histoire de meurtre. La pauvre fille avait été réduite au silence de la pire des manières : Holly lui avait fait trancher les cordes vocales et s'était assurée qu'elle ne repousseraient jamais. Personne ne pouvait contredire ses plans. Elle espérait tellement que Lucie devienne comme elle.
Elle bougea un peu sa manche et fit tomber une clef dans sa main. Il était sans doute temps. Elle s'était promit que si Lucie revenait, elle lui en parlerait. Déglutissant, elle posa la clef sur la table sans mot dire et finit sa tasse. Elle avait terriblement envie de serrer de nouveau sa fille devant elle mais elle ne pouvait certainement pas le faire maintenant. Sinon elle ne pourrait plus penser aux choses pratiques qui lui permettaient de rester une Comtesse digne dont le peuple était fier.
Lucie empêcha Aerys de remplir sa tasse et Holly hocha la tête en le saluant. Il était de son devoir de connaître chaque nom de chaque serviteur qui remplissait sa fonction dans le château, mais Aerys lui était encore plus précieux. Il s'occupait de la chambre de Lucie, de ses appartements, tous les jours et la suivait de temps en temps. Il avait été celui qui lui avait rapporté son rapprochement avec son calice hybride.
Sa fille changea de sujet et elle haussa les épaules. Il était vrai qu'elle avait rencontré un jeune homme intéressant mais elle n'avait pas encore eu l'occasion de lui envoyer une invitation officielle et elle avait la sensation qu'il ne lui répondrait peut-être pas, aussi décida-t-elle de taire sa rencontre avec le jeune Jin.
“ Personne ne vraiment intéressant, mais j'ai ramené la jeune mademoiselle Fell de Modernis State. Elle ignorait jusqu'à la mort de son père et elle est venue remettre les affaires de sa famille en ordre avant de – je suppose – retourner à sa vie là bas. ”
Elle sourit doucement et finit sa tasse jusqu'à la dernière goutte avant de se lever. Elle était décidée. Elle récupéra sa clef avant de faire un geste de la main désignant les serviteurs.
“ Laissons les finir de préparer tout cela et suis-moi. Je dois te montrer quelque chose. ”
Elle se dirigea, tenant la main de sa fille assez doucement pour ne pas la forcer. Elle la mena à un escalier assez étroit pour que deux personnes de puissent pas être côté à côte. Une fois devant la porte dans laquelle étaient gravés une lune et un corbeau , elle prit la clef dans sa main.
“ Ma fille, derrière cette porte se trouve ma volière personnelle, je suppose que tu le sais. Seulement, elle détient bien d'autres secrets. Je me suis résignée au fur et à mesure des années à ne probablement jamais avoir de belle fille qui ait les épaules de diriger le château, mais le savoir des Comtesses ne doit pas se perdre si je meurs bientôt. Es-tu prête à te dévouer à ta ville, à ta famille corps et âme et à endosser un rôle difficile à porter à mes côtés ? Tu as le droit de refuser, je ne t'en voudrais pas. Descends les escaliers si c'est le cas. Sinon, tourne cette clef dans la serrure. ”
Holly savait parfaitement ce qu'elle trouverait derrière cette porte si elle osait le faire. Une grande pièce à toit ouvert où les corbeaux venaient de temps à autre se nourrir et apporter des messages. Mais ici, pas de fientes ou de saletés, la pièce était d'une propreté incroyable. Tout un mur de la pièce était recouvert d'une immense bibliothèque contenant uniquement des carnets noir, reliés en cuir qui comportaient des noms féminins gravés sur la tranche et même masculins pour quelques uns. Les autres murs étaient occupés par des armoires, des commodes, des malles et une cage, en pied, de taille humaine. A l'intérieur dormait un phénix dont les plumes flambaient sans se consumer. C'était l'oiseau à envoyer au Président de Modernis State en cas d'extrême urgence. Holly n'avait jamais eu l'utiliser.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Princesse de Glace
Messages : 42
Date d'inscription : 26/01/2016

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Combattant aguerri
Statut marital: Mon cœur est pris
MessageSujet: Re: Stay, I Will Keep You Safe    Dim 3 Avr - 14:15







Malheureusement, Holly n'avait trouvé personne capable de vraiment les aider à lutter contre la Grande Mort, ou au moins à s'en protéger. La princesse n'en fut nullement déçue, puisqu'elle s'attendait à cette réponse. Si des talents tels que son frère ou le duc n'avaient rien trouvé pour le moment, elle doutait fort que les scientifiques de Modernis soient plus avancés qu'eux malgré leurs techniques de recherche plus élaborées. Elle repensa aux papiers qu'elle avait confié à Luscka et se demanda si l'un d'entre eux lui serait utile, elle espérait ne pas s'être introduit dans cet hôpital, et avoir pris des risques, pour rien.

Sa mère se leva après avoir terminé de boire son thé et l'invita à la suivre après avoir sorti une clé de  sa manche, une clé qu'elle ne reconnaissait pas. Sa curiosité piquée au vif, elle abandonna sa boisson chaude sans prendre la peine de la terminer et suivit la Comtesse dans un escalier très étroit. Elle était déjà venue ici quelques siècles auparavant, mais avait cessé de s'y intéresser en tombant sur une lourde porte en bois fermée à clé. Derrière cette porte, elle pouvait entre le bruit distinct de battements d'ailes et de croassement, la volière de la Comtesse.

Holly se tourna ensuite vers elle pour lui remettre la clé et lui fit ses révélations, la princesse ne put s'empêcher de la fixer avec surprise tandis que sa propre mère lui offrait de prendre un rôle des plus importants à ses côtés. Elle voulait qu'elle prenne un rôle censé appartenir à la Comtesse de Gothik City, la femme du Comte. Mais il était évident qu'elle n'aurait probablement jamais de belle fille grâce à Yvan, c'était donc vers elle qu'elle se tournait. Lucie se sentait fière, heureuse, mais aussi inquiète. Serait-elle capable de remplir cette tâche efficacement ? Elle deviendrait réellement l'ombre de la famille Von Dast, qui travaille en secret, récolte des informations et tue ceux qui se mettent sur leur chemin. Sauf que ses responsabilités seraient multipliées, ainsi que les conséquences de ses actes. Elle ne pourrait plus se permettre d'échouer.

Après quelques minutes de réflexion, la plus jeune des Von Dast inséra la clé dans la serrure et la tourna sans hésitation, évitant le regard de sa mère. La porte s'ouvrit sur une grande volière, étonnement propre, aucune odeur insupportable de fientes ou de poussière trop accumulée, quelqu'un devait régulièrement nettoyer cet endroit. Quelques corbeaux étaient perchés en hauteur et semblaient les observer. Lucie fit quelques pas dans la pièce et s'arrêta devant une immense bibliothèque remplie de carnets noirs, tous avec des noms différents gravés sur leur reliure en cuir.  Des renseignements recueillis par les anciennes épouses de Comtes ?

Elle se dirigea ensuite jusqu'à une cage plus grande qu'elle pour observer la créature splendide qui sommeillait à l'intérieur, un phénix. Elle n'en avait jamais vu en vrai, seulement dans les livres, et jusqu'à présent elle était persuadée qu'ils n'étaient que des légendes. La princesse se tourna de nouveau vers sa mère et la regarda dans les yeux.

« Je servirai Gothik City ainsi que notre famille à tes côtés, et je prendrai toutes ces responsabilités si jamais il devait t'arriver malheur... »
Elle soupira doucement, « Mais cela n'arrivera pas. »

Elle espérait sincèrement que la Comtesse avait confiance en elle, et qu'elle ne faisait pas uniquement cela pour se rapprocher d'elle. Mais Holly était bien trop préoccupée par la protection de sa famille pour faire passer ses sentiments avant leur sécurité, alors elle en conclut qu'elle croyait réellement en ses capacités.  Si Lucie avait été une incapable qui pourrait les mettre en danger, elle ne lui aurait jamais offert cette place.  Quoi qu'il soit, elle ne pouvait se permettre de disparaître de leurs vies, même si elle pouvait travailler dans l'ombre, Holly ne comptait pas faire d'elle la vraie Comtesse un jour ? Elle devait pertinemment savoir qu'en l'ayant elle et Yvan au pouvoir... le peuple ne pourrait tolérer ça. Elle ne comprenait même pas pourquoi son aîné était l'héritier, ils feraient mieux de choisir Elijah - Ulrick n'avait pas non plus le profil, à son avis - qui était sérieux, cultivé, respectueux.  L'avenir de la famille Von Dast était loin d'être rose, si Yvan devenait Comte... Ce serait probablement catastrophique, il était bien trop belliqueux. Non, Émilien et Holly devaient vivre encore très longtemps.

Lucie se rapprocha lentement de sa mère pour venir l'enlacer tendrement, et déposa un baiser léger sur sa joue. Elle voulait profiter de cet instant pour lui avouer ses  propres secrets, mais elle n'en eut pas le courage. Comment lui dire qu'elle avait abandonné son premier enfant, ou qu'elle avait voulu s'unir à un calice, après ce qu'Holly venait de lui offrir ? Elle crut sentir l'enfant que portait la Comtesse bouger dans son ventre et préféra s'écarter.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Comtesse de la Nuit
Messages : 33
Date d'inscription : 09/09/2015
Ville de résidence : Gothik City
Emploi : Comtesse de Gothik City
Race : Vampire

***
Relation avec les dragons: Ami des Dragons
Indice de badassitude: Elite de la badasserie
Statut marital: Marié-e
MessageSujet: Re: Stay, I Will Keep You Safe    Mer 6 Avr - 15:28






Stay, I Will Keep You SafeOù Holly retrouve enfin la chair de sa chair
feat. Lucie è_é




Lucie était une jeune femme pleine de vie, bien que très discrète. Aussi létale que l'acier dans la chair, elle savait se faire fantomatique un instant et très présente celui d'après. Elle ne gardait pas sa langue sans sa poche et elle n'avait jamais froid aux yeux. Malgré le fait qu'elle y répugne, Holly devait admettre qu'elle ferait une bonne Comtesse Mère si Holly venait à mourir avant de dévoiler ses secrets à une de ses brus.
Elle ne voulait pas quitter ce monde trop tôt et prenait toutes les dispositions nécessaires. Elle aimait à penser qu'elle serait toujours là pour ses enfants quand Emilien serait mort mais elle préférait nettement l'idée que son mari avait eu récemment. Pourvu qu'il ne mette pas en action sa nouvelle lubie trop tôt. Oh Diable, non, Elijah n'était pas préparé à régner.
Malgré tout, elle continuait à croire en ses enfants. Peut-être qu'Yvan se résignerait à épouser quelqu'un, peut-être qu'Elijah se trouverait une femme aimante et peut-être qu'Ulrick finirait par renoncer à ses orgies. Ulrick était son meilleur espoir pour le moment. Il était celui qui avait le plus de chances de fournir un héritier à la Couronne. Il voulait au moins douze enfants, d'après ses dires. Et son enfant à venir … Peut-être serait-ce un garçon. Peut-être qu'il trouverait l'amour, comme son père.
Après trois coups de clefs un peu rude, Lucie finit par ouvrir le lourd battant qui la séparait de la volière. Holly esquissa un sourire quand les corbeaux la regardèrent de loin, méprisants. L'un d'entre eux vint se poser sur son épaule, pénétrant la chair de ses griffes. Ils n'étaient pas vraiment sympathiques avec les nouveaux venus.
Le cœur lourd, elle regarda sa fille entrer dans la pièce. Accepterait-elle ? Elle n'était pas obligée après tout. Elle ne voulait pas la forcer et se retrouver avec une jeune femme dépressive au bout du compte. Elle aimait sa fille mais … Comment expliquer cela ? Elle l'aimait et elle était fière d'elle mais elle n'était pas sûre qu'elle aurait dû. Lucie, comme le lui avait dit la marieuse la plus en vogue de la City, n'était pas bonne à marier. Peut-être bien était-ce la raison pour laquelle elle était la plus fière d'elle. Lucie n'avait pas besoin de se marier pour être utile.
Nombre de femmes, de ladies et de préceptrices, avaient essayé d'inculquer la perfection à cette jeune femme. Il avait oublié ce qui était plutôt inutile et s'était faite un caractère en acier trempé. Si Yvan était sans conteste l'enfant qui lui ressemblait le plus, Lucie était celle qui marchait le plus dans ses pas. Elle était celle qui ne lâchait jamais le bon bout et qui, en dépit de son sexe, faisait tout pour faire ce qui lui plaisait.
Sa fille lui parla, très dignement et Holly eut de nouveau envie de pleurer. La grossesse la rendait vraiment ridicule. Quand Lucie vint l'enlacer, elle chassa l'oiseau sur son épaule et serra sa fille contre lui.  Fronçant les sourcils, elle détourna le regard alors que les corbeaux venaient voleter autour d'elles. La Comtesse tapa du talon sur le sol et les stupides volatiles s’évaporèrent comme s'ils n'avaient jamais existé.
“ Elles pensent que tu n'es pas à la hauteur. Mais je ne suis pas d'accord avec elles. Prouve leur qu'elles ont tort. ”
Elle repoussa doucement sa fille et se dirigea vers la bibliothèque. Il y avait une vingtaine de cahier qui portaient son nom et un nombre incroyable dont la tranche était vierge.
“ Vois-tu, les corbeaux sont les esprits des anciennes Comtesses. Nous allons en Enfer comme tout le monde mais quand la nouvelle Comtesse nous invoque, nous devons lui obéir. Notre âme est liée à celle des futures héritières et nous devons l'aider, comme nous avons été aidées. Nous devons aussi, bien entendu, reporter chacune de nos actions importantes dans des carnets et être le plus précises possible. Lucie von Dast, si tu accepte de servir ta Cité pour l'éternité, pose ta main sur ce carnet. ”
Une fois que Lucie aurait prêté ce serment silencieux, elle serait liée à Gothik City et son nom s'inscrirait sur la tranche et dans le cuir de la couverture, en lettres blanches. Si Lucie était vraiment celle qu'Holly croyait, elle le ferait.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Princesse de Glace
Messages : 42
Date d'inscription : 26/01/2016

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Combattant aguerri
Statut marital: Mon cœur est pris
MessageSujet: Re: Stay, I Will Keep You Safe    Ven 15 Avr - 7:35







Alors qu'elle enlaçait sa mère, une nuée de corbeaux vint voler autour d'elles, croassant furieusement. Quelques uns de ses cheveux furent arracher, emprisonnés dans une serre qui s'était trop approchée de son visage. Sa mère tapa du pied sur le plancher et les maudits oiseaux disparurent comme si ils n'avaient jamais été dans la volière. Holly lui dévoila qui étaient réellement ces oiseaux, et qu'elles n'avaient aucune confiance en sa capacité à tenir un rôle aussi important. La révélation qui suivit lui donna la nausée, elle eut la sensation qu'un étau se resserrait autour de son cœur mais la princesse réussit à garder sa contenance et rester aussi impassible que possible. Si elle acceptait ce rôle, elle appartiendrait à jamais à Gothik City et à ses prochains Comtes et Comtesses, c'était à la fois merveilleux et terrifiant. Elle n'avait pas peur de mourir, même si elle désirait vivre aussi longtemps que possible, mais l'idée qu'elle serait toujours utile à sa famille et aux suivantes après avoir trépassé était réconfortante en soi.

Lucie ne pouvait pas décemment changer d'avis, retourner en arrière, et elle n'en avait pas envie. Holly s'approcha après avoir récupéré un livre en cuir dont la tranche était vierge et lui tendit solennellement. Elle baissa les yeux pour mieux observer le carnet qui lui était offert, était-ce vraiment un bon choix de lui mettre un tel poids sur les épaules alors qu'elle ne serait jamais Comtesse ? C'était un honneur réservé à la Mère de la famille sur le trône, pas à la dernière née. Holly faisait une grande exception, elle n'avait pas le choix. Elle était mal partie pour avoir une belle-fille un jour susceptible de prendre sa place, et la Grande Mort lui faisait peur, pour elle et les Von Dast. Son regard glissa sur le ventre rebondit de la Comtesse, et si sa grosse l'influençait à faire ce choix ? Elle espérait qu'elle ne le regretterait pas après avoir mis son enfant au monde.

La princesse hésita encore quelques secondes avant de poser délicatement sa main décorée de bagues en or sur le carnet fait dans un cuir sombre. Un frisson désagréable la traversa et elle eut la sensation qu'on lui enfonçait un pieux dans le cœur, la douleur la fit grimacer, mais elle ne céda pas. Des lettres dorées se gravèrent lentement sur la tranche, et elle ne retira sa main que lorsque son nom entier eut été lisible. Elle prit ensuite le carnet des mains de sa mère et se chargea elle même d'aller le ranger au côté des autres avant de revenir vers elle.

« J'espère que tu ne regretteras pas ce choix, Maman. »


Elles seraient désormais deux à tenir ces carnets, à travailler avec les esprits des anciennes comtesses et à endosser ce rôle. Lucie n'avait aucune intention d'en parler à qui que ce soit, pas même à ses frères, à moins que Holly n'amène le sujet sur la table, mais elle en doutait. Elle espérait aussi pouvoir soulager, en partie, sa mère d'un poids sur ses épaules. Elle savait qu'elle était très capable, elle avait réussit à protéger sa famille jusqu'à présent, mais ce serait toujours des soucis en moins, elle l'espérait. La princesse esquissa un léger sourire et prit ses mains dans les siennes.

« Merci, de me donner cette chance. »


À présent, elle avait un véritable rôle parmi eux, elle ne serait plus que l'espionne de son père et l'ombre de la famille. Elle comprendrait enfin ce que les corbeaux lui voulaient quand ils apparaissaient à sa fenêtre ou la surveillaient lors de ses escapades dans Gothik City. Oui, elle était certaine que c'était une bonne chose pour elle et toute sa famille.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Comtesse de la Nuit
Messages : 33
Date d'inscription : 09/09/2015
Ville de résidence : Gothik City
Emploi : Comtesse de Gothik City
Race : Vampire

***
Relation avec les dragons: Ami des Dragons
Indice de badassitude: Elite de la badasserie
Statut marital: Marié-e
MessageSujet: Re: Stay, I Will Keep You Safe    Ven 15 Avr - 13:47






Stay, I Will Keep You SafeOù Holly retrouve enfin la chair de sa chair
feat. Lucie è_é




La tension envahissait tous ses os. Peut-être parce qu'elle était seule ici avec sa fille pour la première fois. Généralement, personne ne l'accompagnait mais parfois, Michael avait le droit de venir avec elle pour une courte durée. Il était le fils de son ancienne femme de chambre et la mort de sa mère l'avait condamné à un traumatisme affreux. Il grandissait à une vitesse extrêmement amoindrie et avait l'air d'avoir tout juste douze ans alors qu'il venait de dépasser le siècle. Les corbeaux l'aimaient bien.
Une fois, le Dr Van Peebles, un charmant homme qui avait occupé la place qui était à présent celle de Luscka, avait eu l'audace de monter jusqu'ici. Oh, il était bien vite redescendu. Holly l'avait pas eu la possibilité de l'arrêter et la chute avait été mortelle. Suite à cela, elle avait formellement interdit à chacun de ses enfants de monter la voir quand elle était ici. Elle avait même dit à Ulrick une fois que cela le tuerait à coup sûr.
Elle soupira doucement quand elle vit l'horreur dans les yeux de Lucie. Peut-être n'aurait-elle jamais dû lui parler de cela, ne jamais l'amener ici. Peut-être que tout était trop dur. Elle caressa son ventre et se rendit compte qu'elle avait soudain la nausée, plus que jamais. Elle perdait de son contrôle sur les corbeaux à chaque grossesse et avait toujours du mal à le regagner par la suite. Les anciennes comtesses étaient implacables.
Elle se souvenait parfaitement qu'Emilien avait voulu faire les choses correctement après qu'ils se soient mariés. Il lui avait offert des fleurs, avait décidé de l'emmener en rendez-vous et il l'avait courtisée. C'était justement pendant leur troisième rendez-vous que les corbeaux étaient venus à elle pour la première fois.
Comme elle était une humaine, les corbeaux ne l'appréciaient pas. La plupart disaient que leur mariage était une erreur. Elle avait cru devenir folle. Mais au final, elle avait réussi à surmonter ces peines et ces obstacles avec la grandeur d'une Comtesse, comme elle le devait. Au moins, Lucie n'aurait jamais à dire cela. Ses charmantes oreilles pointues attestaient bel et bien du fait que le sang des Von Dast coulaient dans ses veines.
Heureusement pour elle, Emilien n'était pas un fils à maman. Il avait vécu toute sa vie ou presque sans elle et sans ses conseils. Son esprit lui reprochait toujours tout un tas de choses et Holly s'amusait beaucoup de la façon dont elle avait tendance à s’époumoner contre lui. Il ne pouvait pas la comprendre, bien entendu et la Comtesse ne transmettait jamais ses reproches. Emilien ne savait rien du pacte des Comtesses, elle n'avait jamais eu la force de lui en parler.
Elle soupira doucement et déglutit quand Lucie posa sa main sur la couverture du livre. Elle savait qu'elle le ferait, au fond d'elle. Et elle se sentait un peu désolée d'être obligée de condamner sa fille au même destin qu'elle. Mais ce n'était pas si terrible d'être convoquée de temps en temps. Et puis, Lucie finirait peut-être bien Comtesse de toute façon. Il était évident qu'il y aurait certains problèmes … avec ses frères.
Quand sa fille prit la parole, Holly étouffa un petit rire nerveux avec sa manche, cachant son sourire.
“ Fais en sorte que je n'ai pas à le regretter. Jamais. J'ai confiance en toi, mon amour. ”
Elle jeta un regard aux trois rangées de carnets qui contenaient ses écrits. Dans les premiers, elle avait un peu de mal mais avec le temps elle avait consigné de plus en plus précisément les faits. Elle se devait de le faire.
Elle serra les mains de sa fille quand celle-ci les lui prit et les embrassa, secouant lentement la tête et la remercia à son tour. Puis, elle releva les yeux.
“ Lucie … peut-être un jour deviendras-tu Comtesse. Yvan n'aura jamais de femme, Elijah restera toujours dans ses livres et Ulrick n'épousera jamais sa fiancée. Peut-être que ton mari sera celui qui deviendra Comte. Alors ma fille, je t'en supplie, ne prends pas n'importe qui. Ton père veut que tu trouves l'amour. Personnellement, je veux juste que ton choix de mari ne mène pas Gothik City à sa perte. ”
Elle embrassa sa fille sur le front, humant lentement son parfum puis la repoussa. Elle avait encore à faire dans cette pièce, aussi demanda-t-elle à sa fille de s'en aller sans elle. Qu'est-ce que Syrupa avait encore mit dans la tête des autres en son absence ?

end of chapter four.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Stay, I Will Keep You Safe    

Revenir en haut Aller en bas
 
Stay, I Will Keep You Safe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fiche technique et news de Stay with me
» Fate Stay Night RPG (demande de partenariat)
» BUT I'LL ONLY STAY WITH YOU ONE MORE NIGHT - 9 JUIN, 2H24
» sullivan&sevde ◭ stay out tonight and see through my eyes.
» Oriane Ω stay alive. (finiiiiiiii)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampires vampires vampires : infection :: Train des Trois Cités :: Ancienne gare de la Cyber Junkyard : vieilleries :: * Sujets terminés-