Vampires vampires vampires : infection
Tu veux un forum rpg avec des gens sympas ? Un forum où tu peux faire bouger l'intrigue ? Mais où t'es pas obligé ? Un forum où tu peux faire à peu près tout ce que tu veux ?
Alors rejoins-nous !=D
Jusqu'à la mi-juillet, tout personnage infecté pourra devenir plus tard un demi-dragon ! Profitez-en !


...
 
En ce moment, au musée de L'Etoile Rose, venez découvrir le plus gros rubis du monde des trois cités !

Partagez | 
 

 Life's counterattack

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Fiiiiiiiiiiiiiiirrre
Messages : 110
Date d'inscription : 14/11/2015
Ville de résidence : Gothik City
Emploi : Médecin
Race : Vampire

***
Relation avec les dragons: Père des Dragons
Indice de badassitude: Personnage mega couillu
Statut marital: Mon cœur est pris
MessageSujet: Life's counterattack    Ven 8 Avr - 21:12


Life's counterattack
❝Is it so far from madness to wisdom? ❞

❝ Scène 01 - The Curse❞


Son discours avait été un succès sans précédent. Il avait réussit à lier les nobles et les modestes travailleurs, les vampires et les humains, dans la même victoire, dans le même succès. Il avait été accompagné à la gare par une foule en liesse et les remèdes avaient commencé à être distribués par ses assistants. Elijah avait été mit au courant de son travail et Ulrick lui avait dit qu'Elijah avait trouvé une prophétie dans le journal d'Honorus, une qui se recoupait avec celle qu'on pouvait lire sur une plaque dans un coin de la bibliothèque.
Il cherchait donc une princesse qui n'était pas une princesse et qui pouvait maîtriser les Arts Noirs. Bien entendu, facile à trouver. Il soupira et reposa le journal qu'il venait de terminer. Rien de bien intéressant venant de Modernis State. Il était seul dans son compartiment avec une jeune femme charmante qui disait s’appeler Lyanna et qui allait voir de la famille à la Cyber Junkyard. Il ne s'attendait pas vraiment à sa réponse en voyant le sourire franc, les cheveux impeccables et la robe riche en velours de la jeune femme.
A son départ de Gothik City, il avait remarqué deux choses. Premièrement, Elijah n'était pas dans le public quand il avait fini son discours. Il l'avait très nettement vu partir accompagné d'un homme drapé dans la longue cape neigeuse de la garde comtale, loin de lui. Il avait même failli s'arrêter en plein discours mais il avait tenu le coup. Donc Elijah le détestait ou il le dégoûtait. Quoiqu'il en soit, il ne voulait pas le voir.
L'autre chose qu'il avait remarqué étaient les douze étendards d'or disposés autour de la place centrale. Il était censé y avoir treize étendards, pour représenter les familles les plus importantes de Gothik City. Mais il en manquait un, le plus important, celui des Von Dast qui avait apparemment été volé ou saccagé. Personne ne lui avait dit mot au sujet de cette révolte naissante mais … il vait vraiment peur de ne plus retrouver sa cité comme il l'avait quittée.
Une fois arrivé, il passa la poterne de la gare pour se retrouver dans le parking extérieur et prit en note quelques petites choses, essayant de ne rien oublier en attendant son taxi. Grim LaPluie arriverait bientôt à Gothik City et il avait demandé à Alianora de lui soutirer le plus d'informations possibles. Pour sa part, il avait trois missions très importantes : il devait trouver la princesse, bien sûr, mais aussi donner la recette de son remède temporaire à l’hôpital, à n'utiliser que sur des patients qui n'étaient pas encore en phase de folie. Et il devait se rendre à la Cyber Junkyard au temple secret qui était indiqué dans la prophétie et ramener l'urne en forme de dragon qui contenait les cendres du tout premier de leur espèce.
La voiture arriva bien vite et il sourit doucement au chauffeur qui le conduisit à son hôtel. Il était habillé de sorte à ce que personne ne puisse soupçonner qu'il était un grand Duc gothik et avait commandé son taxi par pigeon en prétextant visiter de la famille. Ce qui n'était pas totalement faux. Il portait un pantalon en jean très moulant, des brodequins un peu salis par la poussière du désert et une veste en cuir noir par dessus un t-shirt noir très simple. Des lunettes de soleil de grand créateur couvraient ses yeux et quelques bracelets et bagues ornaient sa tenue, dont la chevalière des Von Hochen bien entendu.
Une fois arrivé à son hôtel, il remercia Johnny et porta sa grande valise en cuir marron très délavé jusqu'à l'intérieur de l'auberge modeste. Seulement, le réceptionniste ne put le retrouver dans l'ordinateur. Il disait que toutes les chambres étaient prises et qu'ils n'avaient pas reçu sa réservation. Comme Luscka commençait à s'énerver un peu, le réceptionniste vérifia avec son directeur qui lui dit que son prochain séjour chez eux serait offert. Parfait.
Avec leur téléphone, il appela un autre taxi qui le mena à la seule adresse qu'il connaissait à Modernis State : chez son cousin. Irvin n'était pas vraiment son cousin mais bon, c'était tout comme. Ils s'échangeaient des lettres très souvent et Luscka avait bien failli envoyer une lettre d'adieu, peu auparavant.
Une fois arrivé devant l'immense villa, il sonna, deux fois. Quand une femme charmante mais qu'il ne connaissait pas vint lui ouvrir, il crut s'être trompé d'adresse mais Kim, la femme d'Irvin, arriva bientôt avec sa tenue habituelle pleine de bijoux et de voiles. Et à sa grande surprise, elle lui apprit autour d'un thé qu'Irvin n'habitait plus ici. Et qu'il s'était remarié.
Une heure plus tard, soit aux environs de vingt et une heure, il sonna chez Irvin, pour de bon cette fois. Il avait envie de profiter de cette occasion pour revoir Kalem et Aless, ses ''neveux''. Il venait voir les Wilheart une fois par an environ, quand il devait venir chercher du nouveau matériel. Et puis, le visage familier d'Irvin lui apparut dans la porte et il l'attira à lui pour un câlin tout à fait viril. Ses lunettes de soleil étaient désormais relevée et dévoilaient ses yeux nouvellement et légèrement fendus mais toujours d'un jaune aussi luisants.
“ Irvin, ça fait plaisir de te revoir ! Oh, j'ai du café glacé, il vient de chez Kim.”
Son cœur se mit à battre plus vite et il perdit son sourire d'un coup d'un seul. Son cousin avait l'air jovial mais plus fatigué, plus usé. Oh et cette odeur de soufre ne pouvait le tromper.
“ Pas toi aussi, brother . ”
Il échangea un regard lourd de sens avec Irvin et il sut tout de suite qu'ils avaient tous les deux comprit. Ils savaient.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vegan cowboy
Messages : 43
Date d'inscription : 14/03/2016
Age : 39
Ville de résidence : Modernis State
Emploi : Nutritionniste
Race : Humain

***
Relation avec les dragons: Draggelin
Indice de badassitude: Aventurier occasionnel
Statut marital: Divorcé-e
MessageSujet: Re: Life's counterattack    Sam 9 Avr - 9:50

A
ujourd'hui, son après-midi était libre de rendez-vous. Jusqu'à la nuit. Il prenait toujours les vampires – et parfois de jeunes hybrides qui ne savaient plus sur quel pied danser – les jours où ils ne travaillaient pas, ou peu. Ca lui permettait d'être en forme et de ne pas trop risquer de se faire agresser. Certains pouvaient péter une tuile, même en sachant qu'il était un porteur sain de l'Infection.
A midi, il décida de manger avec ses collègues au petit resto du coin de la rue, comme la plupart des vendredis. Il n'aimait pas l'idée d'abandonner Anabelle, il culpabilisait de ne pas déjeuner avec elle alors qu'elle cuisinait très bien le végétarien tout en consommant elle-même de la viande. Et puis, elle était sa protégée, il se sentait responsable d'elle. Mais il avait aussi besoin de voir ses amis, pour sa propre santé mentale et aussi pour éviter que ses collègues aient des soupçons. Qu'il divorce aussi soudainement avait déjà été un grand choc, ça avait été pire quand il avait annoncé qu'il se remariait avec une étudiante.
Cette fois, cependant, il culpabilisait beaucoup moins. Ana l'avait agacé à se balader en pleine brocante alors qu'elle était plutôt contagieuse. Son ami, le seul au courant pour lui et sa femme, avait déterminé que dans le cas de la jeune femme, le virus réagissait plus violemment en présence d'un grand nombre de gens. Il y avait ça, et le fait qu'elle avait exposé Kim. Ou qu'elle l'avait surpris en compagnie de la vampire, qu'il aimait toujours profondément.

« Ca va, Irvin ? »

L'homme tourna la tête vers Luke, un grand basané rasé sur les côtés du crâne, avec une barbe douce et de multiples piercings qu'il remettait dès qu'il sortait de l'hôpital. Sa grand-mère était Junkyenne et avait fait des modifications génétiques avant de tomber enceinte de son fils. Luke avait hérité de ses yeux verts, qui ressortaient fluo dans le noir. Evidemment, son meilleur ami s'inquiétait, puisque c'était lui qui s'occupait de son dossier médical. Et il craignait toujours que la maladie ait fini par se déclarer à travers des symptômes.
Irvin hocha la tête et contempla sa salade de crudités et tofu. Il n'y avait presque pas touché, se contentant de remuer la laitue pourtant très engageante avec sa fourchette.

« J'ai juste un peu mal au ventre. Peut-être que le café de la machine est mal passé. »

La conversation se mit dès lors à tourner autour de la bouffe de l'hôpital, un éternel sujet pour se défouler un peu. Même Irvin s'y mit cette fois. Il avait besoin d'extérioriser un peu.


Vers quatorze heures, il rentra chez lui et trouva l'appartement vide. Anabelle devait être à la bibliothèque pour réviser ou faire des recherches. Irvin se changea pour mettre un débardeur très fin, blanc, et une chemise à carreaux en flanelle. Il troqua son jean contre un autre, plus léger et abandonna ses chaussettes. Il avait anormalement chaud et son ventre lui faisait de plus en plus mal. Il n'avait jamais connu une douleur pareille. C'était supportable, mais inquiétant.
Il toucha sa peau sous le nombril et retira immédiatement sa main. Il était brûlant. Comme s'il avait une fièvre localisée. Impossible. En fait, cette chaleur formait une ceinture tout autour de son ventre.
Quelqu'un sonna à l'interphone et Irvin rabattit son débardeur pour se précipiter sur la petite boîte. Comme il était préoccupé, il se trompa et ouvrit directement la porte au lieu d'activer le haut-parleur. Merde. Bon, il espérait ne pas avoir laissé entrer un psychopathe, mais ça devait juste être Ana qui avait oublié sa clef magnétique. Il entrouvrit la porte et partit allumer son ordinateur portable, posé sur la table du salon. En entendant des pas bien plus rapides et légers que ceux de sa femme, il se mit à douter.
Et quand il arriva dans l'encadrement de la porte d'entrée, il se retrouva nez à nez avec…

« Oncle Luscka ? »

La surprise était très agréable et Irvin sourit largement. Il ne s'y attendait pas, c'était certain. Luscka venait le voir une fois par an et il était presque certain que le compte n'y était pas tout à fait. Enfin, il savait aussi que le vampire travaillait sur l'Infection dans sa ville natale, alors il avait pu épuiser ses fournitures en avance.
L'étreinte le surprit encore plus, mais il lui tapota le dos chaleureusement en essayant de ne pas penser aux crampes qui lui serraient les entrailles. Lorsqu'ils se séparèrent, il remarqua que les pupilles de son « oncle » étaient fendues, comme celles d'un chat. Irvin fronça très légèrement les sourcils, intrigués. Qu'est-ce que ça voulait dire ?

Luscka le distrait en parlant de Kim. Kim et son café glacé.

« Oh, c'est dommage, je vais éviter le café aujourd'hui. J'ai un peu mal au ventre. »

Et puis, le visage lisse et parfait de Luscka se décomposa. Ses mots ne trouvèrent pas immédiatement un sens dans l'esprit d'Irvin, mais son regard ne pouvait signifier qu'une chose, si on y réfléchissait un peu. Le sourire de l'homme fondit brusquement. Il n'avait pas dit à Luscka qu'il était malade. C'était arrivé très peu de temps après leur dernière entrevue. Il ne savait pas pourquoi il lui avait menti, il avait tellement dans l'idée de le cacher, sans doute, même si le fait qu'un vampire de la City soit au courant ne pouvait pas mettre en danger son secret.
Il s'avérait que Luscka aussi le lui avait caché, de toute évidence. Son ventre se mit alors à le démanger violemment.

« Entre, » lança-t-il sur un ton un peu lugubre. « Tu veux une bière ? »

Il referma la porte et désigna son canapé à Luscka. Le meuble était en cuir marron, l'ensemble donnait une forte impression de rondeur et des cornes bovines ornaient le dessus du dossier. Une couverture en fausse peau de vache était pliée sur l'un des accoudoirs.

« Alors… L'Infection, hein ? »

Décidant qu'à ce stade, il méritait bien de l'alcool, malgré ses maux de ventre, il se prit lui-même une bouteille de bière et la passa dans son cou. Il avait de plus en plus chaud et le verre dans sa main tiédit beaucoup trop rapidement. N'y tenant plus, il se gratta le ventre. Et rencontra quelque chose de dur sous ses ongles. Il déglutit et reposa sa main sur le bord de la table où il avait posé ses fesses. Merde, merde, merde… Qu'est-ce qui se passait ?
Au moins, il n'aurait pas à prendre de gants avec son oncle. Luscka pouvait rester, puisqu'il était lui-même malade. D'ailleurs…

« Tu es porteur sain ? C'est rare. »

Ou alors il était venu le voir pour lui faire ses adieux avant de sombrer dans la folie.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fiiiiiiiiiiiiiiirrre
Messages : 110
Date d'inscription : 14/11/2015
Ville de résidence : Gothik City
Emploi : Médecin
Race : Vampire

***
Relation avec les dragons: Père des Dragons
Indice de badassitude: Personnage mega couillu
Statut marital: Mon cœur est pris
MessageSujet: Re: Life's counterattack    Sam 9 Avr - 11:10


❝ Scène 02 - Cauchemar   ❞


L'appartement d'Irvin était … bien différent de son ancienne villa. Avec Kim, il partageait un certain confort. S'il avait d'abord cru que la vampire voulait juste l'exploiter, elle avait, par la suite, été celle qui rapportait le plus à la maison et Luscka avait été un peu plus détendu. Les amours entre humains et vampires pouvaient donc exister … pour un moment en tout cas, puisqu'Irvin avait décidé que la situation ne le satisfaisait plus.
Avec sa nouvelle femme, il semblait mener une vie plus simple. Il habitait dans les beaux quartiers mais ils n'avaient pas de maison ou de jardin. Il lui semblait aussi que cette maison était plus lumineuse mais c'était plus que logique puisque Kimchi était une vampire et qu'elle avait paré toutes les fenêtres de voiles colorés. Il aimait beaucoup cet appartement, qui ressemblait à Irvin. Simple et lumineux.
Peut-être était-il plus heureux avec cette femme qu'il n'avait pas eu l'occasion de rencontrer. Certes, il y avait certaines choses qui ne se décidaient pas mais il était bien mieux de partager sa vie avec ceux de son espèce. Lui même avait été vacciné bien des années plutôt contre le charme des humains quand il avait été dupé. Bien sûr, Irvin était un humain mais il faisait partie de sa famille alors il l'appréciait.
Il apprécierait peut-être aussi sa nouvelle femme. Dans l'ensemble, il aimait bien Kim parce qu'elle s'occupait bien de son cousin mais il n'avait jamais trop apprécié son côté vil et vicieux, pas plus que le fait qu'elle se serve d'Irvin comme un calice alors que celui-ci avait la gentillesse de voler du sang d’hôpital pour elle. Il n'avait jamais comprit ce qu'il faisait avec elle, ni pourquoi il l'aimait autant.
Sans plus d'ambages, Irvin le fit rentrer chez lui et Luscka sourit largement. Il ne le faisait que rarement à Modernis State. Déjà parce que c'était rempli d'humains et qu'il n'avait aucune raison de sourire mais aussi parce que ses crocs de vampires étaient visibles quand il en faisait ainsi. Les Von Hochen avaient toujours eu les dents longues, littéralement. Ce n'était pas disgracieux mais il ne voulait pas provoquer un mouvement de panique.
Il avait envie de lui demander beaucoup trop de choses mais pour le moment, il devait se retenir. Il ne pouvait pas parler avec lui comme il le faisait avec Yvan, une lanière de cuir huilée dans une main et leurs armes dans l'autre. Non, avec Irvin il préférait prendre son temps. Ses moments avec lui étaient comptés et quand il serait mort … oh, il préférait ne pas y penser. Voilà pourquoi il ne s'attachait pas aux humains.
Quand Irvin lui dit avoir mal au ventre, il soupira. Bon sang, est-ce que son état était avancé ou bien était-il sain ? Oui, il devait être un porteur sain puisqu'il n'avait l'air ni fou, ni vraiment malade. Il avait juste mal au ventre. Vraiment ? Il y avait quelque chose qui clochait dans ce fonctionnement. Les premières cellules à être touchées étaient celles des poumons, il ne pensait pas que cela pouvait aussi … il détestait n'y rien comprendre.
Son cousin lui proposa une bière et Luscka accepta avec joie. Il vit un éclair de tristesse mal réprimée dans son regarda avant qu'il ne le laisse refermer la porte. Oh bon sang, bien sûr, il aurait dû s'en inquiéter avant. Il travaillait à l'hôpital et la foutue infection était bien pire ici qu'elle ne l'était à Gothik City. Il avait entendu dire que des gens faisaient exprès de devenir porteurs sains pour transmettre le chaos.
Il s'assit face à lui et sourit en acceptant la bière avec un remerciement distingué, peut-être un peu trop distingué pour Modernis State. Et puis, Irvin lui posa la question décisive. Bon, ils n'allaient pas échanger des banalités.
“ En réalité, je suis actuellement en phase terminale de transmutation. Mais je dois tout te raconter depuis le début, il y a bien longtemps que j’éclipse des informations dans mes lettres. Voilà, je revenais d'une consultation pour un noble qui avait une infection urinaire quand un homme dans mon dos que je n'avais pas entendu m'a interpellé. Je me suis retourné et … ”
Il lui raconta tout et n'omit aucun détail. Sauf bien sûr quand il parlait d'Elijah, il tut quelques petites choses. De son infection, à sa guérison en passant par toutes les hypothèses qu'il avait émit. Il finit par lui révéler la vérité sur les dragons, la prophétie et ses recherches concernant la princesse sans oublier de mentionner qu'il avait la recette dans sa valise. Sur ce, il se leva et apporta un petit sachet en cuir rempli d'herbes.
“ Ce sont des herbes bien spécifiques que l'on peut uniquement récolter près du château. Elles apaiseront le feu en toi, prends en une tasse, mon frère. ”
Il se rassit et sourit doucement. Il apportait la solution à son problème et il était très heureux de l'aider. Il allait aider des milliers de personnes.
“ Et fais moi en une, ma bière est finie. Oh, au fait, est-ce que ça te dérange si je reste ici quelques jours ? Tous les hôtels du coin sont pleins et je dois rester en ville huit jours, peut-être neuf. J'espère que ça ne dérange pas ta femme … ”
Il releva les yeux vers son cousin et écarquilla les yeux en comprenant soudain tout ce que ça impliquait.
“Mais … ta femme est au courant ? Et Kim sait ? Oh diable, est-ce que tes enfants vont bien ? ”
Il ne supporterai pas d'apprendre que Kalem et Aless … non, non. Kim n'aurait pas été aussi souriante si elle venait de perdre ses deux enfants. Ils allaient bien.  



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vegan cowboy
Messages : 43
Date d'inscription : 14/03/2016
Age : 39
Ville de résidence : Modernis State
Emploi : Nutritionniste
Race : Humain

***
Relation avec les dragons: Draggelin
Indice de badassitude: Aventurier occasionnel
Statut marital: Divorcé-e
MessageSujet: Re: Life's counterattack    Sam 9 Avr - 14:20

T
outes ses questions allaient trouver très vite une réponse. Luscka lui apprit tout d'abord qu'il était phase terminale. A ces mots, le cœur d'Irvin fit un bond dans sa poitrine et sa gorge s'assécha. Non, pas possible… Il ne voulait pas ça. Une petite seconde…

« De transmutation ? »

Il se tut et but sa bière tout en écoutant le vampire raconter son histoire. Ces derniers mois, il était passé par des épreuves incroyables et Irvin le regarda la plupart du temps avec des yeux écarquillés. Luscka avait lutté contre la folie, il s'était accroché, avec gagné et perdu son amour dans la même heure, pour finalement découvrir que lui, et deux autres personnes, étaient en train de se changer en dragon. D'après le vampire, il était désormais capable de cracher le feu et son cœur battait. Irvin eut un instant de doute. Et s'il était réellement devenu fou et s'imaginait toutes ces choses. Son attention s'attarda sur ces yeux, jaunes et fendus. Peut-être bien qu'il disait la vérité. Il avait très envie de tâter son pouls, mais ne pouvait pas le faire sans lui avouer qu'il était suspicieux.
Autant partir du principe que Luscka était dans le vrai. Après tout, il avait l'air tout à fait sain d'esprit, pas sur le point de lui arracher la gorge parce qu'il ne se contrôlerait plus.
Irvin était perturbé par ces nouvelles, mais il arrivait tout de même à être triste pour son oncle. Ce prince Elijah semblait l'avoir abandonné parce qu'il pensait que le duc était une sorte de monstruosité. Cela le renvoya à sa propre situation et il se dit qu'il avait fait le bon choix en ne racontant rien à Kim. Il préférait qu'elle le harcèle plutôt que de le regarder comme une horreur.

« Et bien, soupira finalement Irvin après sa dernière gorgée de bière. C'est un peu… Dur à avaler. Pas que je ne te croie pas, c'est juste… Dense. En tout cas, je ne connais aucune princesse qui n'en porte pas le titre. Peut-être cette voleuse qui fait les gros titres de temps en temps, elle est obsédée par les diamants. Ca fait assez princesse, non ? »

Il posa sa bière pour attraper le sachet en cuir que lui tendait Luscka. Il l'ouvrit et en respira l'agréable parfum. Il était donc l'heure du thé. Irvin se rendit dans la cuisine, ouverte sur le salon dont elle était séparée par un comptoir et un petit bar. Il prépara deux tasses et glissa une petite quantité d'herbe dans des infuseurs. Pour Luscka, il avait choisi un mug avec un gros smiley vert dessus et pour lui, une tasse aux motifs de feuilles d'automne. Pendant que l'eau chauffait dans sa bouilloire, sur le feu de la cuisinière, il réfléchit à la demande de son oncle. Quelque chose comme un quart de seconde.

« Bien sûr que oui, il y a une chambre libre si tu veux. Elle sera d'accord, ne t'en fais. »

En fait, il n'en était pas certain, mais il ne lui laissait pas le choix. Depuis qu'il avait revu Kim, il commençait à regretter son choix de s'être marié à elle. Surtout qu'elle devenait de plus en plus envahissante. Ce n'était pas grave en soi, mais il avait bien remarqué qu'elle lui réclamait plus souvent de faire l'amour, avait plus de petites intentions envers lui et exigeait qu'ils passent beaucoup de temps ensemble, dès que tous les deux avaient un moment. Lui ne pensait qu'à son ex-femme, il se sentait si injuste envers Anabelle.

« Je vais tout t'expliquer, » lança-t-il quand le vampire exprima son inquiétude au sujet d'Ana.

Il revint avec les deux tasses fumantes et s'installa à côté de Luscka. En face d'eux, l'écran de veille de son ordinateur laissait voir ses photos d'oiseaux en diaporama. Les mains jointes entre ses cuisses, il se décida à raconter sa propre histoire à Luscka.
Il ignorait qui l'avait infecté, comment et quand exactement. Mais un jour, les résultats avaient été formels. Depuis, il surveillait l'évolution de la maladie, en se faisant suivre secrètement par Luke. Il avait divorcé avec Kim pour ne pas la mettre en danger et avait commencé à se rendre aux Porteurs sains anonymes. Là-bas, il avait croisé la route d'Anabelle, une étudiante de dix-neuf ans qui était en réalité atteinte d'une forme lente de l'Infection. Elle se mourait à petit feu et Luke et Irvin faisaient leur possible pour tenter de la guérir, ou au moins de retarder les effets de la maladie. Il s'était marié avec elle pour lui offrir la vie heureuse d'un couple avant qu'elle ne meurt, même si c'était juste pour du faux. Mais il l'aimait, il éprouvait de l'affection pour elle. C'était simplement qu'il n'était pas amoureux d'elle. Pas comme il aimait Kim.
A la fin de son récit, il frotta son visage dans ses mains.

« Kalem est au courant maintenant et je commence à fatiguer à cause de ce mensonge. Je ne sais pas si je tiendrai le coup quand je devrai complètement m'isoler d'eux. Et Kim est de plus en plus insistante et j'ai de plus en plus de mal à la repousser. J'ai même failli lui céder une fois. Mais j'ai peur de lui avouer, peur qu'elle fasse quelque chose de mal pour me récupérer. »

Il avait l'image très net d'un corps mutilé au profit des D'DEW. Irvin souffla sur sa tisane et en but une gorgée. Le goût n'était pas désagréable.

« Ah ! Il faut que tu voie ça ! »

Il se redressa et souleva son débardeur, ne sachant lui-même pas à quoi s'attendre. Mais le récit de Luscka lui avait déjà donné la réponse quant au « quoi ». Des écailles. Et effectivement, de brillants ovales couleur boue recouvraient son ventre, juste sous le nombril et s'étendaient sur les côtés, atteignant presque son dos. Il poussa une exclamation de surprise en voyant ce résultat.

« Ouah… Je ne m'attendais pas à tout ça. Est-ce que c'est normal ? C'est arrivé tout d'un coup ! Juste avant que ne viennes sonner. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fiiiiiiiiiiiiiiirrre
Messages : 110
Date d'inscription : 14/11/2015
Ville de résidence : Gothik City
Emploi : Médecin
Race : Vampire

***
Relation avec les dragons: Père des Dragons
Indice de badassitude: Personnage mega couillu
Statut marital: Mon cœur est pris
MessageSujet: Re: Life's counterattack    Sam 9 Avr - 15:16


❝Scène 03 - The fairness of relationships❞


Lucska ressentait les choses comme jamais il ne les avait ressenties. Il sentait la chaleur agréable d'une nuit de printemps à Modernis State coller à sa peau désormais chaude, il sentait combien l'alcool était bon et il se sentait bien avec Irvin. Il s'était toujours senti bien avec lui mais à présent il avait un sentiment d'appartenance, quelque chose d'agréable et de prenant à la fois. Il faisait désormais partie des leurs.
Il devrait bientôt mémoriser cette adresse. Il n'en connaissait que trois à Modernis State. Celle de l'appartement qu'il avait partagé 10 ans avec Ymilian, celle de la Maison des Sciences et … le 13, Watery Passage qu'il avait quitté vingt minutes plus tôt. Kim avait gardé la maison comme elle avait été toutes les années où était venu rendre visite à la petite famille heureuse des Wilheart. Il était tellement étrange d'imaginer que les enfants étaient grands et que les parents étaient divorcés maintenant.
Il lui semblait que tous les couples qui lui semblaient solides se séparaient en ce moment. Même les parents d'Eugène venaient de se séparer. Et puis quoi bientôt ? Le Comte et la Comtesse ? Il soupira doucement. Ils étaient comme un second couple de parents pour lui et leur séparation lui fendrait le coeur. Il se doutait bien combien cette situation devait être difficile à supporter pour Kalem et Aless, même s'ils ne devaient pas le montrer.
Quelque part, il avait un peu honte d'arriver comme un cheveu sur la soupe mais il pourrait peut-être bien l'aider au final alors … eh bien ça valait bien quelques jours d'hébergement. Il espérait vraiment pouvoir trouver cette princesse. La prophétie stipulait bien qu'elle devait habiter ''parmi les lumières et les cœurs flamboyants qui battent  '' et il ne voyait pas d'autre ville. La Cyber Junkyard était une perpétuelle tempête et Gothik City … non, impossible.
Il sourit doucement quand il se rendit compte qu'Irvin avait gardé les tasses gothikes qu'il lui avait offert. C'était censé être pour lui et Kim mais il était content qu'il les ai prit dans son déménagement. Elles étaient ornées de volutes de fumées et d'étoiles, gravées en or. Il les avait vu dans le placard quand il l'avait ouvert pour choisir deux autres tasses.
Irvin lui avoua sans détour que c'était un peu dur à comprendre mais Luscka ne le prit pas mal. Il ne s'attendait certainement pas à ce qu'il le croie du premier coup. Il se sentait comme complètement fou lui aussi mais il ne pouvait pas nier la vérité. Il avait trouvé les raisons de la maladie sous la carapace dure de l'ignorance et il ne pouvait plus fermer les yeux, ce serait égoïste. Ils devaient aider le plus de personnes possibles.
Il hocha la tête à la proposition d'Irvin. Peut-être oui, il devrait essayer de trouver cela. Mais est-ce qu'elle maîtrisait aussi les Arts Noirs ? Peut-être bien qu'elle avait savait faire de la magie et l'utilisait pour voler, c'était pleinement possible. Mais si la police n'arrivait pas à la trouver, il n'y arriverait sans doute pas plus. Il enverrait sous peu une lettre à Alianora pour lui demander si elle avait entendu parler de cette histoire, elle vivait depuis plus longtemps que lui ici.
En touchant sa tasse, un frisson brûlant le traversa. Oh non, zut ! Il retira sa main prestement et soupira. Il avait beaucoup trop tendance à absorber la chaleur des choses sans y penser ces temps-ci. Il hocha lourdement la tête quand Irvin accepta de l'héberger. Il était son bon avec lui. Bien entendu, il serait prêt à lui rendre la pareille n'importe quand mais il se doutait bien que ce n'était pas une très bonne idée pour lui d'aller à Gothik City.  
Il finit par prendre sa tasse en main et souffla doucement sur la fumée qui s'en dégageait. Il avait réussi une fois à adapter la chaleur du liquide à ce qu'il y avait de mieux mais quand il avait réessayé de le faire, il avait fait bouillir le thé et exploser la tasse. Mieux valait être sage et attendre tranquillement. Il remercia Irvin alors que celui-ci semblait prêt à lui raconter son histoire, lui aussi. Il lui avait aussi caché des choses.
En silence, Luscka écouta son cousin. Il n'aimait donc pas cette fille et était toujours amoureux de son ex-femme qu'il avait quitté uniquement pour ne pas la mettre en danger. Et cette fille était … eh bien elle était malade. Il hocha la tête avec un sourire triste. Son cousin était vraiment courageux mais … eh bien il savait qu'il avait eu de la chance d'avoir pu isoler sa maladie à temps pour ne contaminer personne. Il savait combien il avait dû être peiné de quitter son unique amour.
Quand il eut fini de se confier à lui, Luscka releva la tête. Il hocha la tête et déglutit. Il devait sérieusement lui dire ce qu'il en pensait. Et puis, Irvin interrompit le cours de ses pensées pour lui dire de le regarder. Quand il haussa son haut, Luscka ne fut qu'à moitié surprit de voir des écailles. Elles étaient marrons. Il ôta sa veste en cuir, révélant une manche d'écailles sur son avant bras droit, pour être plus à l'aise et vint l'examiner. C'était exactement les même que les siennes, sauf qu'elles étaient moins grosses et d'une couleur différentes. Quand leurs écailles se touchèrent, par inadvertance, il ressentit une vague de bien être.
“ Je … je suis le premier de mon espèce. De notre espèce. Je suppose que je suis comme un père. Les porteurs sains et le peu de personnes qui ont pu guérir s'activent sur mon passage. Comme nous sommes proches, ça a dû être plus flagrant pour toi. ”
Il se releva et retourna à sa place, un peu distrait. Il pensait encore à cette histoire… Il secoua la tête et releva les yeux, plantant son regard dans celui d'Irvin.
“Tu sais, mentir et quitter la personne qu'on aime, ce n'est pas de l'amour. Tu devrais vraiment lui dire. Elle comprendrait peut-être combien c'est dangereux. ”
Et puis, il but son infusion brûlante d'une traite, pour se calmer un peu. Son cœur battait la chamade et il se sentait beaucoup trop euphorique.
“ Je vais soigner Anabelle. Je le pourrais, tant qu'elle n'est pas rendue au stade de la folie. A la fin du deuxième jour de traitement, elle ne sera plus contagieuse mais elle devra continuer les injections tous les jours pendant deux semaines. Les humains guérissent beaucoup plus vite que les vampires, leur métabolisme change moins. Je passerai la voir quand je reviendrais de la Cyber Junkyard… Et quand elle sera de nouveau une jeune femme en pleine santé, je te conseille de ne plus la revoir. Il n'y a rien de plus douloureux que de se rendre compte que la personne qu'on espère faire tomber amoureux ne ressentira jamais rien pour nous. ”
Il baissa les yeux et reposa sa tasse sur le dessous de verre, troublé. Il s'identifiait beaucoup à cette pauvre Anabelle, sauf que pour elle ce serait encore pire de le voir retourner avec Kimchi. Cette femme ne le méritait pas mais s'il l'aimait … sa place était chez elle. Sans doute possible.   



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vegan cowboy
Messages : 43
Date d'inscription : 14/03/2016
Age : 39
Ville de résidence : Modernis State
Emploi : Nutritionniste
Race : Humain

***
Relation avec les dragons: Draggelin
Indice de badassitude: Aventurier occasionnel
Statut marital: Divorcé-e
MessageSujet: Re: Life's counterattack    Sam 9 Avr - 17:40

L
uscka créa la surprise en retirant sa veste. Sur l'un de ses avants-bras, à découvert, s'épanouissaient de noires écailles comme les pétales d'une fleur. Irvin les admira un instant, puis regarda le vampire tandis qu'il venait l'examiner. Sa main était chaude, même à travers cette nouvelle carapace et même avec sa fièvre localisée.

« J'ai très chaud ici. Je suppose que c'est à cause de cette… Pousse. »

Luscka lui expliqua ensuite qu'il faisait plus ou moins le même effet à tous les porteurs sains qu'il croisait. Irvin se demanda si en faisant le chemin jusqu'ici, il avait provoqué d'autres transmutations sans le vouloir, si quelques personnes étaient en train de paniquer complètement en cet instant même.

« Oui, en effet. Je me demande ce qu'en pensera ma femme. Anabelle. »

Il avait immédiatement pensé à Kim. Malgré un an de divorce, il n'arrivait pas à se faire à l'idée qu'elle était seulement son ex. D'ailleurs, depuis qu'il était revenu de la brocante l'autre dimanche, il portait son alliance sous ses vêtements, au bout d'une chaîne en argent. Il prenait soin de la cacher à Ana. Jusque là, il n'avait jamais eu honte de ses souvenirs, des photos étaient disposées un peu partout dans l'appartement et de nombreux objets témoignaient de son ancienne vie. Mais là… Là, c'était différent, parce qu'il savait avoir tort de faire ça. Parce que s'il portait cet anneau, c'était parce que son envie de retourner auprès de Kim était si forte qu'il était à deux doigts de prendre sa nouvelle voiture, de frapper à sa porte et de l'embrasser passionnément sur le pas de la porte. Il imaginait déjà ses doigts fins dans sa barbe, actuellement bien fournie.
De retour à sa place sur le canapé, Luscka lui asséna une maxime tout à fait inattendue. Surpris, Irvin lui jeta un regard équivoque, hésitant sur la réponse à faire. D'habitude, il disait simplement que les gens avaient tord. Il était sûr de son choix, de ses actes. Mais son oncle Luscka… Il le connaissait depuis qu'il était adolescent et le vampire était devenu une figure d'autorité, il pouvait donner un avis précieux. Il était le plus vieux, même si leurs visages disaient le contraire. Il avait une longue expérience derrière lui et il était lui-même à la place de Kim, en quelque sorte. Il était celui qui était rejeté.
Irvin baissa les yeux, considérant l'avis de son oncle. Est-ce que pendant toute cette année, il avait eu tort ? Durant toute sa vie, il n'avait pas connu de véritable regret, il avait toujours fait les choses bien. Et si, cette fois, il s'était égaré du chemin qu'il se traçait soigneusement ? Et si, en voulant agir pour le bien des autres, il leur avait juste fait du mal.
Irvin ne voyait pas les paroles de Luscka comme un moyen de lui dire qu'il n'aimait pas Kim. Plutôt un message pour l'inciter à retourner la voir, parce que la quitter était sûrement la pire preuve d'amour qu'il ait pu trouver.

« Je… Je vais y réfléchir. Mais tu ne sais pas de quoi elle est capable. Si elle apprend que je suis parti parce que je ne peux plus vivre à ses côtés… Je crains le pire. »

Il se tordit les mains, tendus comme une corde de guitare. A côté de lui, Luscka avalait sa tisane d'un bloc. Et ben… Irvin, lui, la trouvait encore trop chaude. Le vampire lui annonça ensuite qu'il allait soigner Ana, que son traitement n'allait durer que deux semaines. A cette pensée, son cœur s'emballa. Deux semaines et deux jours. C'était fantastique.
Il attrapa son téléphone et envoya un texto à la jeune femme. Il la pressait de rentrer, qu'il avait une merveilleuse nouvelle pour elle. Puis, l'appareil dans sa main, en attente d'une vibration, il sourit à Luscka. Ce mec venait peut-être bien de lui sauver la mise.

« Bon sang, si elle n'a plus besoin de moi, bien sûr que je ne la reverrais plus ! Tout ça… Ca change complètement la donne. »

Il passa la main dans ses cheveux, heureux, soulagé, extatique. Des larmes de joie vinrent mouiller ses yeux. Puis, il pensa à quelque chose. Le point le plus important. Guérir Anabelle ne réglait pas tout à fait le problème.

« Et pour moi, alors ? Est-ce que je suis toujours contagieux ? Tu peux me guérir aussi ? »

Il ne le dit pas clairement, mais s'il pouvait se précipiter à Watery Passage en abandonnant son oncle ici, il le ferait. Les implications étaient trop importantes pour qu'il passe à côté d'une occasion de revoir sa véritable épouse. Celle que son cœur avait choisie pour le restant de sa vie.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fiiiiiiiiiiiiiiirrre
Messages : 110
Date d'inscription : 14/11/2015
Ville de résidence : Gothik City
Emploi : Médecin
Race : Vampire

***
Relation avec les dragons: Père des Dragons
Indice de badassitude: Personnage mega couillu
Statut marital: Mon cœur est pris
MessageSujet: Re: Life's counterattack    Sam 9 Avr - 18:55


❝Scène 04 - Future Hopes❞


Penser que son cousin puisse se marier comme ça par pitié lui fendait le coeur. Cette fille était sans doute amoureuse de lui depuis qu'ils s'étaient rencontrés. Et comment ne pas l'être ! Luscka n'avait pas vraiment un truc pour lui – loin de là – mais bon sang, il était riche et gentil et beau et encore très jeune. Il avait cru comprendre que la petite quarantaine avant tendance à faire reculer des femmes mais il la portait si bien …
Oh bon sang, il espérait vraiment que son amour pour Kimchi Callahan pourrait le persuader de se faire vampiriser un jour, si jamais il pouvait le faire. Il avait tendance à assurer que l'humanité était bien trop agréable pour qu'il pense un jour à l'abandonner mais quand même, la mort et la décrépitude devait bien lui faire peur, non ? Il aimait terriblement son cousin et il ne voulait pas le voir devenir vieux et ridé, impuissant et sénile.
Kimchi était une femme forte, de ce qu'il en avait vu. Elle avait des principes, des envies et si elle faisait quelques sacrifices pour Irvin – elle disait en faire mais il n'en jamais eu la preuve – elle ne lui ne lui donnerait pas la possibilité de l'abandonner. Il était sûr qu'elle trouverait un stratagème. Il avait lu quelque part qu'il y avait quelque chose à propos des dragons, qu'ils avaient une vie plus longue. Mais bon sang, ce n'étaient que des contes, comment savoir le vrai du faux ?
Luscka se dit soudain que si cette femme devenait un dragon comme lui, elle serait sans doute une arme redoutable. Elle avait terriblement bien réussi à survivre à la transformation et elle y serait peut-être arrivée sans même son intervention. Un jour, elle se serait réveillée couverte d'écailles ou crachant le feu. Ou bien elle aurait posé sa main sur une plaque de cuisson et n'aurait rien ressenti. Et elle aurait paniqué. Il était pour le mieux qu'elle apprenne tout par lui.
Il était heureux d'être venu aujourd'hui et d'avoir permit à cette fille de ne pas souffrir plus. Il ne voulait pas qu'elle meure et que son cousin l'ait sur la conscience. Ou pire, qu'elle lui fasse du mal. Il sourit doucement en se disant que son meilleur ami serait sans doute furieux contre lui quand il lui dirait qu'il avait sauvé des tonnes d'humains à Modernis State. Dès demain, il irait à l’hôpital et ils s'activeraient.
Néanmoins, il ne voulait pas gâcher son séjour à Modernis State en le dépensant uniquement en prophétie et en mission sacrée. Il voulait aussi profiter de sa famille modernis au cas où il ne les voyait plus jamais. Il n'avait aucune idée de la façon dont tourneraient les choses et peut-être bien qu'ils avaient tort sur toute la ligne. Peut-être bien que les participants aux rituels mourraient. On parlait de sacrifice quand même.
Il sourit en se demandant si son cousin accepterait d'aller avec lui dans un bar. Il aimait beaucoup ça les bars et ils n'en avaient pas à Gothik City. Bon, ils avaient quand même des auberges et des cafés mais ce n'était pas du tout les mêmes ambiances. Il y avait beaucoup plus de fumée, d'alcools fluorescents et de musique forte dans les établissement modernis. Il avait presque honte d'aimer autant cet endroit.
Irvin semblait troublé et même un peu torturé. Luscka savait qu'il n'aimait pas Anabelle et que Kim n'était pas bonne pour lui. Pourquoi devait-il vraiment se compliquer la vie à ce point ? Il disait qu'il allait quitter la jeune femme quand elle serait guérie et il se retrouverait tout seul. Il fit la moue quand il se rendit compte que ce n'était pas une bonne chose. Alors cette sorcière de Kim ? Bon, elle n'était pas vraiment une sorcière, même si ça l'arrangerait bien actuellement, parce qu'elle avait aussi le port comtal.
Il releva la tête quand son cousin lui posa une question délicate. Bien sûr qu'il connaissait la réponse. Il secoua doucement la tête, un peu triste.
“ Je ne peux rien pour les porteurs sains, le traitement que je vais infliger est trop fort, il te tuerait certainement, même à petites dose. Cependant, je peux t'inviter chez moi. Tu ne pourrais pas sortir beaucoup mais au moins tu n'infecterais personne. En attendant d'être trop contagieux, fais en sorte de boire de cette tisane une fois par jour et n'embrasse pas langoureusement des gens dans la rue et ça devrait aller. Avec le rituel … tout devrait être réglé. Tiens jusque là. ”
Tout le monde chez lui était un dragon. Willow avait déjà commencé à montrer des aptitudes et elle avait contaminé Jasper dans un baiser malheureux, qui avait contaminé Alfred par erreur. Le majordome était un porteur sain mais Jas' avait été bien touché. Willow devait en ce moment même suivre ses indications à la lettre. Quand il était parti, il allait déjà mieux et pouvait marcher.

Une demi-heure plus tard, il était parti chercher des poches de sang à l'endroit secret dans la cave qu'Irvin lui avait indiqué. Quand il revint, Anabelle était là avec Irvin. Il se présenta brièvement et lui expliqua rapidement ce qu'il faisait ici. Après quelques questions, il lui annonça qu'elle pouvait être guérie.
“ Je vous préviens, ça ne va pas être de tout repos. Vous vous réveillerez parfois dans la nuit en hurlant parce que des milliers d'aiguilles vous piqueront tout le corps, vous vomirez parfois du sang, vous hallucinerez parfois et au bout d'une semaine, vous entendrez des voix. Des voix qui vous diront de tuer, de céder à des pulsions de violence. Vous allez haïr la terre entière et parfois, on devra vous attacher. Et je n'en ai pas dit la moitié. Mais à la fin vous serez guérie. Vous ne serez plus jamais une humaine, vous serez un dragon. Plus rien ne sera jamais comme avant. C'est comprit ? ”
Elle hocha la tête et il sourit de façon satisfaite. Il dit aussi à Irvin qu'il devrait être là pour elle. Sans Alfred et Jasper pour l'aider, il serait déjà devenu un meurtrier. Sa femme hocha de nouveau la tête en disant qu'Irvin était toujours là pour elle. Le vampire se garda bien de dire que c'était auprès d'une toute autre femme qu'il voulait être. On ne savait jamais, peut-être qu'il tomberait amoureux d'elle pendant cette période de guérison.   



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vegan cowboy
Messages : 43
Date d'inscription : 14/03/2016
Age : 39
Ville de résidence : Modernis State
Emploi : Nutritionniste
Race : Humain

***
Relation avec les dragons: Draggelin
Indice de badassitude: Aventurier occasionnel
Statut marital: Divorcé-e
MessageSujet: Re: Life's counterattack    Dim 10 Avr - 9:46

L
a réponse de Luscka anéanti son espoir comme une balle de fusil aurait mis fin à la vie d'un homme. Alors il ne pourrait pas revoir Kim. Il allait se rendre chez son oncle, à Gothik City, le temps que ce rituel soit achevé. Il n'était vraiment pas certain que ça fonctionne mais il devait essayer. Dans le pire des cas, il terminerait sa vie avec d'autres gens comme lui. Des gens couverts d'écailles et avec des pouvoirs étranges, s'il en croyait Luscka. Oui, il valait mieux qu'il ne reste pas ici. De toute façon, personne ne voudrait le consulter s'il avait une peau marron. Il dirait « adieu » à sa femme, certainement en lui laissant une lettre, parce qu'il craignait qu'elle ne le laisse pas partir s'il lui disait en face. Et ensuite, il roulerait dans son pick-up en direction du soleil couchant de la vieille ville. Oui, ça semblait être une bonne image.
Bien sûr, avant de faire tout ça, il devrait passer deux semaines et deux jours à prendre soin d'Anabelle. Elle allait vraiment devenir inoffensive. Elle allait pouvoir reprendre sa vie, poursuivre ses études sans plus craindre de contaminer personne. Avec de la chance, si elle devait se couvrir d'écailles, ce ne serait pas avant que les gens aient accepté cette nouvelle espèce. Il avait hâte de tout lui annoncer. Elle voudrait probablement divorcer tout de suite. Il devrait lui faire comprendre clairement qu'il était heureux pour elle, qu'elle ne se freine pas inutilement.

« Embrasser langou… Mais ce n'est pas mon genre ! »

Il rit, pensant à la seule personne qu'il avait actuellement envie d'embrasser de cette manière. Ouais, il ne pouvait pas. C'était dommage. Mais peut-être qu'avec le traitement de Luscka, il pourrait au moins enlacer ses enfants une dernière fois avant de partir.
Comme Luscka avait soif, Irvin lui confia la clef de congélateur et lui indiqua l'endroit où il cachait ses poches de sang, dans sa cave. Enfin, la cave de l'immeuble, mais personne à part lui ne l'utilisait. Il débarrassa la table de leurs bières vides et de leurs tasses et, tendit qu'il faisait la vaisselle, entendit un petit cri dans son dos.
Irvin se retourna, inquiet, pour découvrir Anabelle, figée devant la valise de Luscka. Il vit ses yeux dériver sur la table basse, là où Irvin avait posé, ouvert, le sachet d'herbes médicinales de son oncle. Le visage de la jeune femme pâlit d'un coup. Il ignorait ce qui provoquait un tel émoi, mais il s'avança dans le salon. Ana sursauta en le voyant, une main sur son cœur.

« Irvin… Qu'est-ce que c'est que ça ? Tu pars ? Et tu… Tu te drogues ? Est-ce que c'est à cause de ton ex ? »

Ouah. Il ne s'était pas attendu à de telles conclusions. Irvin la rejoignit et lui expliqua que son oncle allait vivre ici quelques temps mais qu'elle n'avait pas à s'inquiéter, même si c'était un vampire. Elle trouva louche qu'il ait un oncle vampire mais ne le rejeta pas. Et puis, il lui apprit que Luscka avait un remède pour l'Infection et qu'il lui expliquerait tout dès qu'il reviendrait. Ana ignorait qu'il gardait des poches de sang en sous-sol, puisqu'elle ignorait tout de la nature véritable de sa famille, aussi il espérait qu'elle ne serait pas trop curieuse et que Luscka saurait se faire discret.

« J'espère que tu ne faisais rien d'important quand tu as reçu mon message.
-Quoi ? Quel message ? »

A cet instant, Luscka fit son apparition dans l'encadrement de la porte. Ana resta bloquée sur son visage quelques instants avant de lui tendre sa main. Irvin s'occupa des présentations, puis laissa le vampire lui expliquer les choses. Comme il avait déjà tout entendu plus tôt, lorsque Luscka lui avait raconté son histoire, il consulta l'historique de son téléphone. Et blêmit. Il n'avait pas envoyé son texto à la bonne femme. Rapidement, il la pria d'ignorer ce message et lui expliqua qu'il allait partir de chez lui dans moins de cinq minutes.

« Luscka et moi allons en ville, lança-t-il alors qu'Anabelle pressait son épaule en affirmant qu'Irvin avait toujours été là pour elle. Repose-toi, tu vas peut-être ressentir des choses et avoir une poussée d'écailles à cause de sa présence. Surtout, n'ouvre à personne. Je prends mes clefs. »

Elle hocha la tête et l'embrassa tendrement. Irvin lui rendit son baiser, mais juste ce qu'il fallait. Il enfila ensuite sa nouvelle veste en jean après avoir retiré sa chemise, cette veste que Kim lui avait achetée, et enfila une paire de tongs après avoir retroussé le bas des jambes de son pantalon. Il avait vraiment trop chaud.
Une fois dans la rue, Irvin se hâta dans les rues les plus sombres, pour ne pas incommoder son oncle Luscka. Il restait assez près de lui pour qu'il puisse le suivre sans avoir besoin de lui tenir le bras et ne pas se griller.

Il l'emmena ainsi dans un bar qui lui correspondait rien et qui avait pour thème les dragons. Des affiches représentant ces animaux chimériques – du moins jusque là – étaient disposés sur les murs et le bar était recouvert d'un revêtement imitant des écailles vertes et brillantes. Dans un coin, un dragon mécanique permettait de tester sa résistance sur une monture sauvage. Même les boissons avaient des noms évoquant le monde des dragons. Et le barman avait un chapeau aux bords recourbés avec des petites ailes sur les côtés.
Irvin alla s'installer au bar, à côté d'un homme assez âgé et à la barbe grise emmêlée. Il semblait être la personne la plus calme du monde.

« Un feu ronflant des tripes du père dragon pour moi. »

C'était une bière, noire, très forte, qui vous retournait la tête en moins de deux. Irvin n'aimait pas se soûler, mais le goût en valait la peine.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fiiiiiiiiiiiiiiirrre
Messages : 110
Date d'inscription : 14/11/2015
Ville de résidence : Gothik City
Emploi : Médecin
Race : Vampire

***
Relation avec les dragons: Père des Dragons
Indice de badassitude: Personnage mega couillu
Statut marital: Mon cœur est pris
MessageSujet: Re: Life's counterattack    Dim 10 Avr - 13:40


❝Scène 05 - Fear the Fever❞


Irvin était infecté depuis un certain temps s'il avait en effet du quitter sa femme à cause de cela. Les tisanes l'aideraient à éviter de contaminer n'importe qui n'importe quand mais le moment viendrait où il ne pourrait même plus respirer. La plupart des vampires arrêtaient tout simplement de respirer quand ils étaient infectés mais les humains … eh bien les humains ne survivaient pas longtemps à Gothik City.
La plupart, quand ils apprenaient être porteurs sains, se croyaient invincibles et sortaient à n'importe quelle heure sans aucune conscience du fait qu'ils avaient des responsabilités. Des responsabilités importantes qui devaient sans aucun doute être connues. Il avait essayé de répandre l'information, de faire en sorte que les gens qu'ils soient nobles ou pauvres connaissent les implications de l'Infection mais les gothiks avaient tellement de mal à changer leurs habitudes …
La maladie était pourtant bien présente. Et l'été venait, réchauffant les glaces et les corps, permettant à l'Infection de se propager plus rapidement. Oh grands diables, il ne pouvait pas laisser une telle chose arriver. S'il en avait la force, il réussirait certainement à trouver cette fameuse princesse et à ramener cette urne. Ensuite, il pourrait vivre de nouveau une vie avec un semblant de normalité. Et Irvin … eh bien il pourrait revenir auprès de Kim, si c'était vraiment ce qu'il voulait.
Luscka aimait beaucoup ses neveux mais il avait vraiment du mal avec elle. Ils s'étaient disputés quelques fois et elle lui avait seriné des centaines de fois que s'il ne voulait pas la voir, il n'avait qu'à venir. Au final, il comprenait bien le nœud du problème : Il voulait qu'Irvin puisse être avec quelqu'un qui mourrait en même temps que lui et elle, dans son égoïsme, ne désirait qu'Irvin, sans le laisser penser à une autre possibilité. Elle l'avait séduit si jeune …
Il regarda attentivement sa nouvelle femme et sourit. Elle avait l'air si gentille et attentionnée. Et vraiment amoureuse. Il avait de la peine pour elle mais avec de la chance, elle connaîtrait vraiment l'amour dans peu de temps. Les gens avaient tendance à se rapprocher dans l'adversité et dans la maladie. Et puis elle allait guérir, Irvin la verrait autrement.
En revenant du sous-sol, il avait entendu deux femmes dans la quarantaine dire qu'il y avait eu une autre agression dans le quartier. Un vampire aurait apparemment agressé deux policiers qui patrouillaient dans le coin et ils avaient été obligés de le tuer. Il se sentait mal pour ces représentants des formes de l'ordre qui n'avaient pas eu le choix. Cet infecté aurait pu être leur père, leur collègue ou leur voisin. Plus rien n'était sûr avec cette fichue maladie.
Comme Anabelle était d'accord, il hocha la tête et lui dit qu'ils commenceraient le traitement dès le lendemain et qu'elle devrait éviter de sortir pendant la durée de sa guérison. Elle dormirait sans doute beaucoup mis Irvin devait veiller à être là pour elle. Étant donné sa réaction à l'Infection, elle aurait certainement un comportement moins terrible que lui quand elle serait en phase de reconstruction.
Et puis, Irvin décida d'un coup d'un seul qu'ils allaient sortir. Il renfila sa veste en cuir même s'il avait très chaud – il voulait éviter que les gens paniquent possiblement en voyant sa manche d'écailles – et salua la jeune femme en lui baisant la main. Elle sembla rougir un peu mais elle ne devait juste pas être habituée à cette pratique. Les Modernis étaient si peu habitués aux règles de politesse élémentaire !
Ils sortirent donc de l'immeuble et Luscka reposa ses lunettes de soleil sur son nez. Depuis qu'il était un dragon, il avait beaucoup moins tendance à avoir mal aux yeux et à être ébloui à cause du soleil mais ses yeux restaient très clairs et malgré leur toute nouvelle fente, ils restaient très sensible. Il avait passé la majeure partie de sa vie dans l'ombre et la nuit, on ne changeait pas ses habitudes comme cela !
Comme Irvin était adorable et serviable, il fit en sorte de ne pas passer en pleine lumière et Luscka le remercia à plusieurs reprises. Le soleil était si bas !
Une fois arrivé dans le bar, il regarda la façade avec une lippe imperceptiblement moqueuse. Il était complètement sûr que ce bar deviendrait terriblement à la mode après la révélation de cet été. En fait, il savait parfaitement qu'il y aurait des dégâts. Peut-être des morts. Peut-être même une explosion. Les deux chefs d’État s'étaient déjà arrangé pour ordonner que tout le monde reste chez lui ce jour là.
Il s'assit sur un tabouret recouvert d'écailles en cuir au bar, juste à côté d'Irvin et profita des lieux. Tout était vraiment dans le thème. Il ignorait qu'il y eut des établissements comme cela dans cette ville !
“ Je prendrais un … œuf de dragon enflammé s'il vous plaît. ”
Il lui servit ce qui se rapprochait d'une piñacolada dans un verre en forme d’œuf de dragon brisé sur le dessus pour qu'il puisse boire. Sur le dessus de la boisson flottait une importante quantité de sucre. Avec un bec de gaz, le barman y mit feu et quand Luscka le souffla, une plaque de caramel dure recouvrait la boisson. Oh comme il avait hâte de goûter ! Il se tourna vers Irvin et brandit son verre.
“ Au retour à la normale et à l'amour ! Peut-être que quand je reviendrai à Gothik City, Elijah me tombera dans les bras. Et je te souhaite le même bonheur mon frère ! ”
Il cassa la plaque avec sa paille et but un grand coup. Bien sûr, il n'y croyait pas vraiment. Elijah le détesterait encore très longtemps. Il n'était même pas venu le voir au discours …    



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vegan cowboy
Messages : 43
Date d'inscription : 14/03/2016
Age : 39
Ville de résidence : Modernis State
Emploi : Nutritionniste
Race : Humain

***
Relation avec les dragons: Draggelin
Indice de badassitude: Aventurier occasionnel
Statut marital: Divorcé-e
MessageSujet: Re: Life's counterattack    Mer 13 Avr - 17:35

L
e cuir du tabouret était vraiment confortable, ainsi rembourré. Irvin aurait pu légèrement rebondir dessus s'il avait voulu. C'était peut-être fait pour ceux qui aimaient rester très longtemps et qui avaient tendance à faire des hémorroïdes. Sa bière en main, l'homme observa le barman tandis qu'il préparait la boisson de Luscka. Il n'avait jamais osé essayer les quelques fois où il était venu ici. Quand l’œuf s'enflamma, il haussa les sourcils, impressionné.

« Woh, il faut absolument que je commande ça un jour prochain. »

Le vampire leva son verre et Irvin y choqua sa choppe avec un grand sourire.

« J'en suis sûr ! Qui pourrait te résister ? »

Il adorait trinquer, en particulier pour de belles choses et surtout à l'amour. Même si Irvin ne savait pas si Elijah était le type idéal pour son oncle, et bien… Lui espérait bien pouvoir se remettre en couple avec Kim, qui était une sorcière malfaisante et égoïste. Du moins, c'était ainsi qu'il l'avait décrite au début. Et puis, il avait appris à la connaître, petit à petit. D'abord, il avait compris que si elle voulait autant le voir, ce n'était pas simplement parce qu'elle aimait particulièrement son sang. En plus, elle ne l'avait pas tué, dès le début. C'était bien une preuve ! Dans tous les cas, qu'elle soit démoniaque ou la plus gentille de toutes les femmes, il l'aimait. Alors ça devait être pareil pour Luscka. Peu importait la personne, du moment qu'elle était assez bonne pour être aimée. Il savait que son oncle ne serait pas tombé amoureux de quelqu'un d'horrible. En plus, il n'avait jamais entendu dire que le prince Elijah était un monstre. A vrai dire, il n'avait jamais rien entendu dire sur le prince Elijah. On parlait tout le temps des deux autres princes, presque autant de la princesse, mais leur frère était rarement sujet aux conversations. En tout cas, à Modernis State, pour le peu qu'il avait pu entendre lors des soirées mondaines où il avait été le cavalier de son ex-femme.
Il porta sa main libre à sa poitrine, là où reposait son alliance, chaude contre sa peau. Il voulait tellement avoir le droit de la remettre. Peut-être qu'il redemanderait Kim en mariage, au lieu de se contenter d'annuler le divorce. Et il ferait en sorte que ce soit la plus belle demande de l'histoire des demandes.

Irvin but une longue gorgée qui lui tourna tout de suite un peu la tête, puis il tourna son regard sur Luscka.

« Cet Elijah, c'est un type bien ? Il n'avait pas l'air super content de savoir pour ton état, ce qui peut se comprendre. Mais… Qu'est-ce que tu lui trouves ? »

Il aimait bien être là, avec des musiques agréables en fond, une ambiance chaleureuse et de l'alcool. Il était prêt à parler de leurs amours respectifs. Pas qu'il veuille juger, non ! Ca l'intéressait juste de savoir à quel point Luscka pouvait être amoureux. Est-ce que la romance et la passion était un commun de leur famille ? Ils étaient pourtant si éloignés dans leur arbre généalogique. Malgré tout, il pouvait pointer quelques points communs. Leur mâchoire d'abord, avait une forme similaire. Leur barbe poussait de la même façon, ils auraient presque pu les échanger. Irvin devait l'avoir laissée tranquille depuis plus longtemps, voilà tout.

« Tu vois, Kim a pas mal de défauts, on pourrait dire. Mais dans le fond, c'est une femme trèèès généreuse et très sympa quand on sait comment la prendre ! »

Oups, l'alcool lui montait vraiment à la tête, et il n'en était pas encore à la moitié. Voilà qu'il employait déjà un vocabulaire assez approximatif et qu'il balançait des phrases qui ne reflétaient pas vraiment la réalité. Kim n'était ni généreuse, ni sympa.
Et puis, quelques personnes semblaient avoir trouvé la fin de sa dernière phrase hilarante.

« Enfin, tu vois quoi ? Elle a ce truc… Et je parle pas de ses jambes. Elle… Elle a de l'amour en elle. »

Disant cela, il plaqua sa main sur sa poitrine, à droite. C'était bien là qu'était le cœur, non ? Il ne savait plus vraiment.

« Bon, viens, on va essayer le dragon ! J'ai toujours rêvé de chevaucher un truc pareil. »

Il pivota sur son tabouret et se retrouva nez à nez, ou pas loin, avec nulle autre que Kim Callahan, dans toute sa splendeur d'absolue féminité. Irvin sentit sa gorge s'assécher malgré la choppe qu'il venait de terminer.

« Salut, chérie. Ca fait longtemps que t'es là ? »

Oh merde, elle avait peut-être tout entendu. Même le truc sur ses jambes. Une seconde, est-ce que c'était vraiment le pire truc qu'il ait dit ? Il ne se souvenait plus.
En essayant de descendre du tabouret, sa tong glissa sur le cercle en métal et il s'étala sur la parquet.  Maladroitement, il se remit debout en se promettant de ne plus jamais boire de cette bière sans un énorme sandwich à côté. Ou au moins quelques cacahuètes.
En essayant d'avoir l'air digne, Irvin s'accouda au bar et sourit à Kim. Il allait tenter de ne pas avoir l'air trop bourré.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fiiiiiiiiiiiiiiirrre
Messages : 110
Date d'inscription : 14/11/2015
Ville de résidence : Gothik City
Emploi : Médecin
Race : Vampire

***
Relation avec les dragons: Père des Dragons
Indice de badassitude: Personnage mega couillu
Statut marital: Mon cœur est pris
MessageSujet: Re: Life's counterattack    Mar 19 Avr - 13:55


❝Scène 06 - Le Serpent ❞


Il y avait tellement de choses à penser mais ce serait pour demain. Aujourd'hui, Irvin et lui allaient boire un peu, s'amuser, rentrer et dormir. Luscka n'était plus habitué au mode de vie Modernis, aussi était-il plein de vie alors que le soleil allait bientôt se coucher. Mais il y avait ce fichu couvre-feu maintenant. Il ne pourrait plus aller courir en pleine nuit pour se vider la tête de ses problèmes. Il ne pourrait plus non plus visiter le musée de nuit comme il aimait le faire en venant ici.
Son cousin admira brièvement sa commande et Luscka sourit. Irvin lui ressemblait bien plus que ce qu'il n'admettait. Ils étaient tous les deux profondément gentils mais Irvin le montrait au monde alors que Luscka se cachait sous cet épais costume de bête horrible dans lequel tout le monde préférait le voir. Quand on le comparait au Prince Yvan, on disait toujours qu'il était encore plus terrible alors qu'il avait juste un tendance à s'emporter, mais toujours avec raison. Le reste du temps, il était calme. Yvan, lui, était toujours énervé.
Il avait du mal à se l'avouer mais il avait besoin d'Irvin. Il en avait besoin parce qu'il lui faisait un prétexte tout trouvé pour venir à Modernis State mais aussi parce que l'autre médecin était un très, très bon confident. Jamais il n'avais répété à sa harpie de femme ce que Luscka lui avait confié.
Et puis, Irvin était quelqu'un de bien. Il méritait bien mieux que son ex-femme et Anabelle avait l'air d'être un diamant de gentillesse. Une femme comme cela, on en trouvait pas partout et il ne pensait pas qu'Irvin aurait pu trouver quelqu'un de mieux. Mais bien sûr, il n'allait pas se laisser faire comme cela. Il n'allait pas abandonner Kim … sauf si Anabelle réussissait le coup de maître de le faire tomber amoureux en deux semaines. Il ne pouvait que lui souhaiter bon courage.
Il voulait passer la nuit avec lui et il se sentait presque stupide de penser comme cela. Maintenant qu'il était devenu plus vieux, il sentait combien le temps s'écoulait trop vite. Et il se rendait compte combien il avait fit l'erreur de se lier à trop d'humains. Willow et Irvin mourraient dans une cinquantaine d'années et il serait bien obligé d'accepter leurs pertes. Personne ne pouvait ramener les morts. Il avait essayé, des années durant.
Mais pour le moment, il avait droit à une nuit, une nuit où il pouvait éviter de penser à tous ses problèmes. Quel drame, il n'avait droit qu'à une seule nuit, après ça, il serait bien trop occupé. Il y avait toutes les possibilités du monde qu'il ne revienne pas ou que plus rien ne soit pareil. Il n'y avait aucun écrit, aucun précédent qui lui disait comment se comporter. Personne ne pouvait savoir ce qui se passerait après. Ni même si on état était stable.
“ Elijah est … il est fabuleux. Il n'est pas si beau ou si intelligent mais il a quelque chose. A vrai dire, je ne sais pas vraiment pourquoi je suis amoureux de lui mais je l'aime. ”
Mensonges. Il savait parfaitement pourquoi il était amoureux d'Elijah : parce qu'il était parfait. De ses cheveux ébouriffés à sa façon de marcher, de la lumière qui passait dans ses yeux de temps à autre quand il avait une idée à son sourire, de son acceptation et sa tolérance à la moue outrée qu'il faisait quand on disait quelque chose de stupide ou qu'on le coupait dans une de ses explications. Il était parfait en tout point.
Et puis, Irvin décida de dire à haute voix ce qui lui passait par la tête. Et bordel de merde est-ce qu'il était au courant de tous les sous-entendus qu'il faisait ? Luscka se mordit l'intérieur de la joue pour ne pas éclater et rire et hocha la tête. La plupart des gens étaient à moitié mort de rire et tout le monde les regardaient. Irvin était parti beaucoup trop vite pourtant il avait l'habitude de très bien tenir l'alcool.
Et puis, quand il eut fini, il décida d'aller tester le dragon. Il chuta avant même que Luscka n'ait pu protester. Il hoqueta en relevant la tête. Kimchi Callahan était face à eux. Elle portait un débardeur beige et un gilet en coton noir ouvert. Son mini-short en jean laissait peu de place à l'imagination malgré les bas qu'elle portait. Oh ouais, elle devait savoir qu'Irvin avait ce truc avec les jambes des femmes.
Tous les regards étaient sur elle et quand un homme la siffla, elle le fusilla du regard. Elle les avait retrouvé, il ne savait pas comment mais elle n'allait pas tarder à s'expliquer.
“ Je t'ai tracé. Avec ton portable. C'était quoi ce texto ? Qu'est-ce que tu veux me dire de si important ? ”
Déséspéré, Luscka s'interposa entre eux deux. Il ne pouvait pas laisser Irvin répondre dans cet état là, il était complètement fait. Il pourrait lui révéler des choses qu'il valait mieux ne pas dire dans un bar rempli de gens.
“ Je vais me marier. Et tu es conviée à la cérémonie. Ce n'est pas parce qu'Irvin ne veut plus de toi   que nous ne pouvons pas être amis. ”
Il avait bien insisté sur quelques mots pour qu'elle lâcha l'affaire. Il ne voulait pas qu'elle gâche tout. Irvin allait peut-être trouver l'amour, le vrai, avec Anabelle. Pendant un moment, il vit un éclair dans le regard de Kim. Quelque chose entre la tristesse, la déception et la rage. Elle le repoussa avec une force qu'il ne lui soupçonnait pas et elle se planta devant Irvin.
“ C'est vrai ? C'est juste pour ça ? ”
Elle semblait avoir chaud. Ce qui était étrange. Irvin ne lui avait jamais clairement dit mais il lui semblait qu'elle était une vampire. Et pourtant, elle avait les joues légèrement rosies par la chaleur du bar. Sans doute n'était-elle qu'une hybride tout compte fait.    



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vegan cowboy
Messages : 43
Date d'inscription : 14/03/2016
Age : 39
Ville de résidence : Modernis State
Emploi : Nutritionniste
Race : Humain

***
Relation avec les dragons: Draggelin
Indice de badassitude: Aventurier occasionnel
Statut marital: Divorcé-e
MessageSujet: Re: Life's counterattack    Mar 3 Mai - 10:54

W
oh, il aimait vraiment ce bar, mais il devait éviter de s'y rendre trop souvent. Il ne voulait pas devenir l'un de ces types qui se soûlaient sans arrêt, même s'il adorait la bière. Sa tête lui tournait tellement qu'il voyait trouble et en double, ou alors cet endroit accueillait une convention de jumeaux. C'était même un peu trop fort par rapport à d'habitude. Complètement anormal. Il n'avait pas terminé sa bière… Est-ce qu'on l'aurait drogué ?

Luscka lui répondit au sujet d'Elijah et Irvin en oublia totalement ses inquiétudes, continuant à boire. Il sourit largement après que le vampire ait terminé.

« T'es vraiment accro alors ! Tu devrais vous donner une chance… Tu sais, quand tout ce bordel sera réglé. Oups, pardon ! Je voulais dire « bazar ». »

Plusieurs minutes plus tard, Irvin avait terminé de boire et il était nez à nez avec Kim. Kim comme Kimchi Callahan, son ex-femme. Elle était vêtu de façon très… Ouverte. Irvin ne put s'empêcher de l'examiner et déglutit, sa gorge était sèche malgré le demi qu'il venait de s'enfiler. Ses jambes, en particulier, attiraient son attention. Et le souvenir de leur dernière entrevue, lui revint, très clair.
Ils avaient été à deux doigts de faire l'amour, comme lorsqu'ils étaient encore mariés. Irvin l'avait tellement voulu, puis tellement regretté, et il ne pouvait même pas prétendre qu'il l'avait fait sous le coup d'une impulsion. Si ses hormones l'avaient poussé à la plaquer contre la porte d'entrée pour la dévorer de baisers, il avait eu dix fois le temps de réfléchir et de fuir. Pourtant, il avait fallu que le téléphone de Kim les interrompe pour qu'il réalise la gravité de ses actes. Il avait juste craqué, comme l'homme stupide qu'il était ! Il s'était montré si faible et avait peut-être bien condamné Kim à cause de cela.
Evidemment, il avait presque immédiatement demandé à Luke de la tester, de trouver un moyen, un prétexte. Pour le moment, il n'avait pas de nouvelle et il ne pouvait pas demander à la vampire ce qu'il en était sans se trahir.

Kim lui annonça qu'elle l'avait tracé à l'aide de son téléphone. « Tracé » ? C'était possible ? Irvin ignorait que son ex-femme avait de telles compétences. C'était presque prodigieux à ce stade. Mais avant de résoudre ce mystère, il devait lui servir une réponse convenable à propos de son message. L'homme ouvrit la bouche en espérant qu'une excuse parfaite allait en jaillir d'elle-même. Heureusement, Luscka intervint, son grand corps se mettant entre eux deux. Et il inventa une histoire qui lui avait probablement sauvé la mise. Son oncle était vraiment un sauveur aujourd'hui.
D'ailleurs… S'il avait infecté Kim, il y avait peut-être une chance pour qu'il puisse la sauver elle aussi. Pourvu que les résultats de son test sanguin lui parviennent avant que Luscka ne reparte de Modernis State. Il n'oserait jamais lui avouer ce qu'il avait fait avant d'être sûr et certain qu'il y avait eu de graves conséquences.

Sauf que Kim n'avait pas l'air d'y croire tant que ça, à l'histoire du mariage de Luscka. Elle vint lui demander confirmation, avec son air féroce et en ayant eu aucune difficulté à repousser le corps pourtant massif de son oncle. Mince, elle allait se griller ! Ou alors tout le monde ici était trop bourré pour s'apercevoir de quelque chose.

« Heu… Bah oui. Lou va se marier. Au prince Elijah. »

Voilà une nouvelle qui allait probablement la détourner des incohérences de cette histoire. Il lui sourit en essayant d'avoir l'air convainquant, ce qui n'était guère évident quand l'alcool vous brouillait la vue et vous faisant chanceler alors que vous étiez immobiles.
Un vertige le prit soudain et il s'assit en se tenant le front. Qu'est-ce qui se passait ? Est-ce que c'était à cause du dragon en lui, que Luscka avait activé ?

« Je crois… Que nous allons rentrer. »

Il essaya de relever en s'appuyant sur le bar, mais dérapa, entraînant sa chope vide qui perdit sa anse en heurtant le sol. Irvin suivit peu après. Il était en nage et n'avait même pas envie de vomir. Alors ce n'était pas l'alcool, ou alors pas seulement. Luke l'avait prévenu. Il lui avait dit que ça pouvait arriver. Que personne n'était à l'abri, même pas les porteurs sains.

« Kim, ramène-nous en voiture, »
réussit-il à marmonner.

Il fit l'effort extrême de se remettre debout, s'appuyant sur Luscka. Il tremblait comme s'il avait attrapé une grippe, une maladie qu'il connaissait seulement en théorie puisque les cas à Modernis State étaient extrêmement rares.

« Je crois que j'ai mangé un truc pas frais, avec l'alcool ça a dû… »

Il devait se montrer fort, encore une fois. Pour que Kim ne devine pas. Pour qu'elle ne replonge pas complètement dans les D'DEW. Elle ne devait pas savoir que, d'une manière ou d'une autre, l'Infection avait finalement gagné.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fiiiiiiiiiiiiiiirrre
Messages : 110
Date d'inscription : 14/11/2015
Ville de résidence : Gothik City
Emploi : Médecin
Race : Vampire

***
Relation avec les dragons: Père des Dragons
Indice de badassitude: Personnage mega couillu
Statut marital: Mon cœur est pris
MessageSujet: Re: Life's counterattack    Mar 17 Mai - 15:40


❝Scène 07 - Pas de panique ❞


Kim avait le terrible talent d’être la personne la plus énervante du monde. Avec ses simagrées, ses manières et ses moues, elle énervait très souvent Luscka. Il ne savait pas comment Irvin pouvait la supporter.
Il avait patienté des tas de fois qu’elle finisse de s’habiller, assis sur le canapé au salon à regarder les enfants jouer ou s’abrutir devant la télévision. Elle misait tout sur le paraître, sans doute parce que cette femme était le mal incarné et qu’elle ne souhaitait pas le montrer.
Mais cette fois, c’était différent. Elle était à peine maquillée et ses cheveux étaient un peu emmêlés. Ses vêtements n’étaient pas parfaitement coordonnés et son sac jurait avec le reste. De toute évidence, elle était partie de chez elle très pressée. Mince alors, elle accordait vraiment de l’importance à Irvin alors ?
Cette femme était une œuvre d’art en temps normal et voilà qu’elle était presque débraillée. Déglutissant, il baissa les yeux doucement. Il ne savait plus vraiment quoi attendre d’elle. Et il devait laisser Irvin se débrouiller seul pour cette fois. Il ne semblait pas bien mais elle n’accepterait rien de lui.
Il aurait voulu lui narrer toute la vérité pour qu’elle les laisse tranquille mais il était évident qu’Irvin le prendrait très mal. Pour une raison inconnue, il semblait penser que sa femme – son ex-femme plutôt – ferait une bêtise quand elle apprendrait ce qu’il avait. Une bêtise comme quoi ? S’acheter une nouvelle voiture ?
Il remarqua soudain un oiseau derrière les carreaux crasseux du bar. Un merle. Non, un corbeau ? Comme c’était étrange, il n’en voyait normalement qu’à Gothik City.
Avec un sourire, il entendit Irvin affirmer qu’il allait se marier au prince Elijah. Oh comme il aurait voulu. C’était une terrible chose que le prince ne puisse pas être ici en ce moment. Il aurait certainement écarquillé les yeux avant de se cacher derrière quelque chose ou quelqu’un. Certainement un livre.
Même si cette discussion ressemblait à une farce, le duc fit en sorte de ne pas trahir son hilarité. Il lui semblait que sinon l’autre vampire comprendrait automatiquement de quoi il retournait. Elle leva les yeux et murmura qu’elle s’en beurrait les ovaires de savoir que Luscka allait se marier avant de lancer un regard noir à son mari.
Elle fit soudainement quelque chose de très étrange. Attrapant un éventail dans son sac, elle l’ouvrit d’un geste et donna quelques coups lestes pour faire circuler de l’air frais devant son visage. Haussant un sourcil, le vieux vampire la fixa. Est-ce qu’elle avait vraiment chaud ? Oh non, elle se faisait passer pour une humaine, elle devait tout simplement mimer pour se fondre dans le monde.
Quand Irvin se rassit, la main sur le visage, elle sembla vraiment inquiète mais Luscka fut plus rapide et se posta à sa gauche pour être sûr qu’il n’allait pas retomber.
Néanmoins, cet éventail le dérangeait toujours. Est-ce qu’elle avait vraiment de quoi avoir chaud ? Est-ce qu’elle pourrait être infectée ? Non, c’était ridicule, elle aurait été captée tout de suite.
Malheureusement, son cousin choisit ce moment d’inattention pour tomber, avec sa choppe. Le barman sembla profondément désolé et les clients semblaient un peu méfiant. Bien entendu. Avec cette Infection qui traînait … oh non, c’était ça. C’était l’infection, il l’aurait reconnue entre mille. Ils devaient rentrer. Maintenant
Irvin demanda à Kim de les ramener et elle hocha la tête. Luscka saisit délicatement son cousin et le prit contre lui avant de s’en aller du bar. Quelques secondes plus tard, ils étaient dehors. Kim était toujours dedans et payaient leurs consommations.
Il en profita de ce moment loin d’elle pour passer une main sur sa joue. Les yeux dans les siens, il essaya de calmer l’infection. Le feu qui passait dans son regard devrait apaiser la douleur. Il n’avait réussi à le faire qu’une fois, avec Jasper, mais il était presque sûr de pouvoir recommencer. Quand la jeune femme sortit, elle soupira et leur demanda s’ils allaient continuer leur ‘eye-fucking’ ou s’ils pouvaient y aller. Il hocha la tête et transporta Irvin sur son dos jusqu’à la décapotable noire de Kim.
Elle conduisit comme une folle juste après qu’Irvin ait attaché sa ceinture et les emmena jusqu’au petit immeuble d’Irvin. Il avait eu peur de devoir passer par Watery Passage puisque tout son équipement était chez Irvin mais elle avait apparemment comprit qu’elle n’avait plus aucune chance avec Irvin. Du moins, elle semblait avoir comprit qu’elle ne pouvait pas le forcer à rester chez elle.
Assez facilement, ils le ramenèrent et l’allongèrent dans son lit. Apparemment, ce n’était pas la première fois que Kim venait ici. Ce qui était singulièrement étrange. Anabelle semblait en colère et inquiète et demanda à Kim à plusieurs reprises ce qu’elle avait fait à son mari. Kim esquissa un geste et la jeune femme eut bientôt les cheveux en feu. Luscka, instinctivement, apaisa le feu et l’absorba. Ils se regardèrent tous les trois, un instant, sans trop comprendre ce qui venait de se passer. Alors c’était ça son pouvoir ? Le contrôle du feu ? Mais elle ne pouvait pas le créer … il avait dû louper la présence d’une bougie dans l’appartement.
Finalement, elle prétexta qu’elle avait autre chose à faire et s’éclipsa. Anabelle disparut dans la salle de bain – une bonne partie de ses cheveux étaient partis en fumée et elle cherchait sans doute à arranger le coup. Il ne restait donc plus que Luscka au chevet d’Irvin qui était tombé dans l’inconscience dans la voiture.
Au bout d’un moment, Irvin ouvrit les yeux alors que Luscka était en train d’appliquer des compresses sur son ventre après lui avoir injecté une bonne dose de sérum.
Hey Sleeping Beauty, tout va bien ? Tu t’es évanoui dans la voiture.”
L’odeur de fumée persistait malgré la fenêtre ouverte et Anabelle reparut à ce moment là, les cheveux coupés en un carré approximatif. Irvin ne tarderait pas à comprendre ce qui s’était passé s’il avait déjà vu Kim se servir de son pouvoir.
“ Hmm … tout va bien, j’ai commencé le traitement. Tu devrais t’en sortir assez bien mais ne force pas trop. Et évite les émotions fortes.”
Le message était assez clair : évite de te retrouver avec Kim. Cette femme ne faisait que porter sur les nerfs de tout le monde elle ne pourrait que lui mettre les nerfs en pelotes. Rien ne sortait jamais de bon d’une entrevue entre Irvin et Kim quand celui-ci était fragilisé. Qui plus est, il avait une femme aimante. Qui semblait prendre le bon coté de la chose puisqu’elle souriait en dépit de sa coupe de cheveux misérable.
   



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vegan cowboy
Messages : 43
Date d'inscription : 14/03/2016
Age : 39
Ville de résidence : Modernis State
Emploi : Nutritionniste
Race : Humain

***
Relation avec les dragons: Draggelin
Indice de badassitude: Aventurier occasionnel
Statut marital: Divorcé-e
MessageSujet: Re: Life's counterattack    Dim 22 Mai - 21:09

I
rvin n'avait qu'une seule idée en tête. Partir loin, très loin de Kim. Et pour cela, il ne pouvait que compter sur Luscka. Car s'il avait essayé de s'enfuir en courant, son ex-femme l'aurait facilement rattrapé. Ou elle n'aurait eu qu'à attendre qu'il s'effondre sur le trottoir, vaincu par l'Infection. Heureusement, son oncle, son cousin ou peu importait comment ils s'appelaient entre eux, avaient pris les choses en main. Il l'emmena dehors alors que la vampire était restée à l'intérieur du bar. Sans doute pour payer les bières, elle pouvait se montrer si généreuse et prévenante lorsque la situation l'exigeait. Et Luscka se demandait toujours pourquoi il l'aimait ? Elle n'était pas aussi maléfique qu'elle voulait bien le faire croire !
L'air frais lui fit un peu de bien, mais il se sentait toujours étourdi, il était toujours en nage et ses jambes le portaient à grand peine. Il voyait trouble et avait du mal à fixer ses yeux sur le visage de son oncle. Ce dernier saisit alors son visage entre ses mains, le stabilisant, et planta son regard dans le sien. Irvin n'eut d'autre choix que de fixer ses iris jaunes, alors qu'une goutte de sueur perlait au bout de son nez. Petit à petit, l'étourdissement se calma, remplacé par une fatigue immense. Mais il se sentait mieux, comme apaisé. Et puis, la voix de Kim les interrompit.
Quand il s'effondra à l'arrière de la décapotable de son ex-femme, Irvin se sentait toujours mal, mais il n'avait plus l'impression qu'il allait bientôt mourir. Kim conduisait vite et au début, en sa compagnie, il avait souvent eu envie de vomir. Maintenant, et en particulier aujourd'hui, il était bercé par les virages brusques et les accélérations démentielles. Si bien qu'il finit par se déconnecter tout à fait de la réalité.

Il rouvrit les yeux plus tard et la première chose qu'il remarqua fut qu'il était immobile. Il n'était plus dans la voiture de Kim, mais dans son lit. Luscka était à son chevet. Il avait déposé une compresse sur son ventre, à l'endroit où des écailles couleur boue recouvraient sa peau tannée. Son visage était propre et frais, quelqu'un l'avait débarrassé de sa sueur. Mais sa barbe le grattait. Il se redressa un peu contre ses oreillers, en faisant attention à ne pas faire tomber la compresse, et porta la main à son cou, qui lui faisait un peu de mal. Il sentit le trou laissé par une seringue. Luscka, sûrement. Quoiqu'il lui ait injecté, ça avait fait disparaître les sensations d'étourdissement. Il était complètement remis, à part la fatigue et la sensation de faiblesse dans ses membres.

« Je n'étais pas évanoui, corrigea-t-il avec un petit grognement, je me suis endormi. »

Anabelle entra alors dans la chambre. Irvin la vit s'attarder sur son torse à découvert, puis il remarqua qu'elle s'était fait couper les cheveux pendant son absence. Il tourna la tête vers Luscka quand celui-ci lui donna ses conseils et hocha la tête d'un air entendu. Des sensations fortes ? Comme aujourd'hui ? Il ferait mieux de s'en tenir à son plan et de ne plus voir Kim, ça les mettait en danger tous les deux.

« Okay. Merci Lou. Tu m'as sauvé la vie. »

Il lui serra la main en essayant d'y mettre un peu plus de force que l'aurait fait un mollusque, mais sans grand succès. Puis, il reporta de nouveau son attention sur sa femme, qui s'était rapprochée.

« Ton coiffeur est très mauvais. Tu es jolie, mais… Non, vraiment. Il n'est pas doué. »

Anabelle se mit alors à rire, puis lui expliqua ce qui s'était passé. Irvin fronça les sourcils, intrigué et en colère.

« Kim a enflammé tes cheveux ?! C'est pas vrai ! Elle a replongé dans… Anabelle, je suis désolé. Tu aimais tellement tes cheveux longs.
-Oh, tu sais, ces derniers temps, ils devenaient encombrants. Et puis, quand on devient un dragon, ça n'a plus vraiment d'importance, non ? Je vais faire du thé. »

La jeune femme avait acquis la certitude que tous les Gothiks adoraient le thé. Irvin savait que Luscka appréciait plutôt un bon alcool, mais ça semblait plutôt être une mauvaise idée, là tout de suite. Il attendit qu'elle sorte de la chambre, rabattant doucement la porte sur elle sans la fermer tout à fait, puis regarda son oncle.

« Comment a réagi Kim ? A part le... »

Il plaça ses mains de chaque côté de sa tête, mimant l'inflammation des cheveux d'Anabelle.

« En la quittant, j'avais vraiment peur qu'elle refasse ce genre de choses. Et c'est arrivé. Alors je crois que je devrais te mettre au courant. Si jamais tu la croises et qu'elle essaie de s'en prendre à toi, je préférerais que tu saches au moins à qui tu as affaire. »

Il n'avait pas longtemps hésité avant de se décider à tout dire à Luscka. Il ressentait une confiance toute nouvelle pour lui, sans doute parce qu'il était arrivé ici en sauveur. Il apportait un nouvel espoir.

« Elle fait de la magie. Des sorts, elle n'a même pas besoin d'invoquer tout le temps des démons. Elle est vraiment très puissante. Je l'avais convaincue d'arrêter, mais apparemment elle a laissé tomber son contrôle face à ma femme. Alors fais gaffe. Même à toi, elle pourrait te faire mal. »

Il n'avait aucune envie de voir son vieil oncle partir en fumée. Surtout pas maintenant qu'il pouvait sauver le monde.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fiiiiiiiiiiiiiiirrre
Messages : 110
Date d'inscription : 14/11/2015
Ville de résidence : Gothik City
Emploi : Médecin
Race : Vampire

***
Relation avec les dragons: Père des Dragons
Indice de badassitude: Personnage mega couillu
Statut marital: Mon cœur est pris
MessageSujet: Re: Life's counterattack    Mer 1 Juin - 14:39


❝Scène 08 - Said It All ❞


Comment sauver une vie brisée par l’infection? C’était vraiment, vraiment une bonne question. En fait, il avait déjà du mal à s’occuper de sa propre vie alors s’occuper de celle des autres … Demain il irait à l’hôpital et donnerait tout de son temps, de ses recherches pour aider les gens. Mais rien ne serait plus jamais comme avant. Quelque chose serait à jamais changé dans la tête des gens.
Aucun discours ne pourrait réparer le mal fait pas l’infection. Il y aurait toujours ce trou dans la poitrine des gens, causé par la perte de leurs proches ou de leurs voisins. Et l’inquiétude concernant les dragons. Et s’ils partaient en cendre du jour au lendemain ? Et s’ils devenaient fous et se retournaient contre leurs familles, leurs amis ? Les gens auraient peur et c’était bien normal : on ne savait rien des dragons.
Au final, ils étaient tous perdant. Même ce qui avait envoyé l’infection avait perdu : les gens mourraient au lieu de se transformer.
Il se souvint brusquement de la première fois qu’il avait vu Irvin. Il devait avoir seize ans et Luscka était passé le voir alors qu’il faisait son plein de matériel médical. Ils se parlaient par lettres depuis un an et le duc avait ressenti le besoin de venir le voir. Il savait parfaitement qu’il y avait des risques à se promener ici mais l’immunité du Comte aidait assez.
Ils avaient été à un concert de la musique qu’aimait Irvin – pas du tout le genre de Lou, qui préférait les contrebasses, les orgues et les percussions – mais c’était un bon souvenir. A la deuxième chanson, il s’était mit dans l’ambiance et il avait fini par bien s’amuser.
Il était heureux qu’Irvin ait une nouvelle femme, bien plus gentille et attentionnée que Kim. Il y avait de nombreuses raisons pour lesquelles il ne pouvait pas se sentir cette dernière mais Anabelle était … juste géniale. Il n’arrivait cependant pas à dire si Irvin était devenu plus lui en sa compagnie ou si c’était juste qu’il exagérait un peu ses réactions pour se convaincre de quelque chose.
En tout cas, Anabelle prenait le bon côté des choses. Le bon côté de la maladie, le bon côté de devenir un dragon, le bon côté de s’être fait cramer les cheveux par cette folle de Kim. Il la plaignait vraiment. Il savait que cette sorcière ne lâcherait jamais le morceau mais de là à agresser cette pauvre fille qui ne lui avait rien fait … elle abusait vraiment.
En ignorant son envie soudaine de chair de crabe – il était pire qu’une femme enceinte ces derniers temps, à croire que le fait de réveiller des dragons faisait de lui une mère – il regarda la jeune femme qui était partie préparer le thé. Elle était vraiment très jolie. Un peu jeune peut-être selon les normes humaines mais il était bien amoureux d’un homme qui avait cent ans de moins que lui …
Elle lui accorda un petit sourire et s’éclipsa dans la cuisine, le laissant seul avec son cousin. Il était évident qu’ils avaient des choses à se dire. Est-ce que Kim maîtrisait le feu ?
Il était confus. Etait-il possible qu’il ait mit feu à Anabelle lui même sans s’en rendre compte? Pourtant, il se maîtrisait de plus en plus et ne pouvait invoquer aucun feu. Il soufflait celui qui brûlait dans son estomac, agrandissait les flammes dans son âtre mais jamais il n’avait proprement créé de feu.
Le docteur Sleit, chargé de surveiller les patients à Gothik City, était lui même un infecté deux jours auparavant. Luscka lui faisait confiance à ce sujet mais il craignait toujours de recevoir une missive de là-bas lui demandant de revenir de suite. Il aurait dû envoyer Yvan à la Cyber Junkyard et rester à la City. Mais il craignait pour la vie de son meilleur ami.
Mille milliasse d’escargots, il avait toujours les mêmes faiblesses qui lui avaient coûté son titre de général : il préférait protéger les autres que de s’occuper du reste.
Comme Irvin au final, il était la bonne pomme qui savait toujours ce qu’il fallait pour les autres et se laissait dépasser facilement par les gens qui dépendaient de lui. Il était peut-être un peu trop bon. Luscka se demandait parfois pourquoi il était si proche d’Yvan. Certes, il avait tendance à s’emporter, adorait le sang et la guerre mais il était profondément calme et gentil… Il ne méritait pas Yvan. Ni Elijah d’ailleurs.
Si le chef de prière qui lui avait apprit les enseignements satanistes le voyait maintenant, il serait sans doute profondément déçu.
Il s’appelait Tell. Ou Tail. Quelque chose comme ça. Et il avait été le premier amour de Luscka. La tête toujours dans ses livres, il avait prêté serment au temple et Luscka le trouvait adorable. Il avait eu son premier baiser avec lui mais ils n’avaient jamais été plus loin.
Irvin reprit la parole et Luscka sortit de ses pensées, arrachant à ses yeux le visage souriant de Tail. Il sourit doucement quand il vit qu’Irvin arborait son visage concerné. La dernière fois c’était pour lui dire que Kalem avait ‘emprunté’ sa veste en cuir et l’avait perdue.
Nom de Satan qu’il avait ri cette fois là. Kalem et Irvin avaient l’air tous les deux si penauds qu’il n’avait pas pu leur en vouloir.
En se concentrant sur Irvin, il s’efforça de rester sérieux. Ce ne pouvait pas être bien grave.
“ Kim était un peu fâchée mais rien de terrible. Elle est partie en claquant la porte.”
Il allait juste lui dire que sa femme était une hybride et qu’il lui avait caché pour une raison stupide.
Mais non, ce n’était pas ce qu’il voulait lui dire. Il semblait vraiment inquiet du fait qu’elle puisse s’en prendre à lui. Mais il était un vampire, un dragon en plus ! Et le meilleur combattant de Gothik City, après Yvan sans doute. Bien sûr, il le surpasserait sûrement avec sa nouvelle force. Il avait vraiment hâte de se battre contre lui quand tout serait réglé.
Irvin reprit la parole et Luscka fronça les sourcils. Une sorcière ? Alors toutes ces fois où il l’avait traité de … oh merde, il était clair qu’elle avait des secrets assez dangereux. Il ne manquait plus qu’elle soit … Est-ce que c’était possible ? Qu’un sang royal coule dans ses veines ? A moins que ce soit juste parce qu’elle régnait sur la haute société de Modernis.  
Il ne voulait plus parler de Kim. Il ne voulait pas enfoncer un clou de plus dans son neveu déjà souffrant. Mais il devait lui demander, pour le bien du Trimonde. Pour que tout le monde survive.
“ Est-ce que tu sais si elle a une parenté avec les sphères du pouvoir de Gothik City ? Ou d’ailleurs ? Elle maîtrise la magie et elle pourrait être la princesse dont je te parlais plus tôt. Cela m’étonnerait fort que Kimchi puisse sauver le monde mais je préfère demander.”
Le frapper avec un marteau n’aurait pas plus fait augmenter ses battements de cœur. Il se sentait coupable de continuer sur ce sujet mais il avait besoin de savoir. Avant même d’avoir sa réponse, il chercha du regard une chambre d’ami. A moins qu’il ne doive dormir sur le canapé. Oh, il avait connu bien pire. Régulièrement, Yvan et ses amis allaient chasser des monstres dans le désert et y passaient deux ou trois jours.
   



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vegan cowboy
Messages : 43
Date d'inscription : 14/03/2016
Age : 39
Ville de résidence : Modernis State
Emploi : Nutritionniste
Race : Humain

***
Relation avec les dragons: Draggelin
Indice de badassitude: Aventurier occasionnel
Statut marital: Divorcé-e
MessageSujet: Re: Life's counterattack    Sam 4 Juin - 14:13

L
uscka ne semblait pas plus inquiété que cela par les petites révélations d'Irvin. Mais enfin ! N'avait-il pas peur ? Elle pouvait manipuler la magie presque sans effort et… ! Oh, oui, il était un vampire, plutôt fort s'il avait bien compris. Du moins selon les critères de Gothik City. Il n'avait aucune idée de ce dont était capable Kim. En réalité, même lui n'en avait pas vraiment idée. Il savait qu'elle ne reculerait pas devant le sacrifice de quelqu'un si cela pouvait lui rapporter quelque chose, mais qu'elle pouvait bien être l'étendue de ses pouvoirs ? Pendant leur mariage, il avait mis plus d'énergie à essayer de la dissuader de pratiquer les D'DEW qu'à en apprendre à ce sujet. Il le regrettait un peu aujourd'hui, même s'il n'aurait probablement rien compris s'il s'y était penché. Il avait déjà jeté un coup d’œil à l'un de ses grimoires et… Oh, quel charabia ! Des mots partout, en pattes de mouche, dans tous les sens, des dessins de pentacles et des symboles, le tout se chevauchant parfois dans un vrai brouillon. C'était peut-être volontaire, pour éviter que les non initiés n'y comprennent quoi que ce soit. Dans ce cas, c'était plutôt réussi.
Au moins, Kim n'avait rien fait d'autre que claquer la porte en partant. Il avait eu terriblement peur qu'elle prononce une malédiction contre Anabelle. Irvin ne savait pas différencier une vraie malédiction d'un juron, alors il préférait être prudent. Il se demandait si, quand Kim jetait un sort de ce genre à quelqu'un, des nuages noirs s'amoncelaient au-dessus de sa victime, comme dans les téléfilms.

S'il n'avait pas l'air vraiment inquiété, Luscka avait tout de même autre chose en tête au sujet de Kim. Oui, Irvin se souvenait que son oncle lui avait parlé de la personne qu'il recherchait. Cette princesse sans titre. Et maintenant, il soupçonnait Kim d'être cette femme.

« Non, c'est pas possible, Kim ne vient pas de... »

Il s'interrompit et son visage s'affaissa alors qu'il se remémorait ce que lui avait raconté Kim. Ils revenaient de la brocante, c'était seulement quelques jours plus tôt. Evidemment, il ne s'en souvenait pas clairement, parce qu'à cet instant, il était déjà chamboulé et qu'une fois chez son ex-femme, ils avaient… Mais il l'avait écoutée et fouiller un peu sa mémoire l'aida à se remémorer ce qu'elle lui avait raconté ce jour-là. Il n'avait pas fait le lien jusque là, il n'y avait pas réfléchi, ça ne lui importait pas, mais pourtant !
Irvin planta son regard dans celui de Luscka, le visage grave. Puis, lentement, il hocha la tête.

« Kim a été élevée par des Traders dans le désert. Mais sa véritable mère est la princesse Lucie. »

Il avait le sentiment étrange de trahir Kim tout en faisant la bonne chose. A cet instant, Anabelle entra avec du thé qu'elle avait versé dans le mug le plus beau de leur vaisselle. Elle l'apporta à Luscka en souriant. Elle n'avait aucune idée du drame qui se jouait dans cette chambre.

Un peu plus tard, sa femme partit à la médiathèque pour préparer un exposé. Irvin en profita pour montrer à Luscka la chambre d'amis, déjà préparée. Il l'aérait tous les jours et changeait les draps régulièrement, même si personne n'y dormait. Il voulait être prêt à accueillir l'un de ses fils au besoin. Bien sûr, le vampire faisait aussi l'affaire en tant qu'invité.
Lui se sentait beaucoup mieux, il lui semblait même avoir une nouvelle force dans les membres. Sûrement à cause du traitement que lui avait injecté Luscka. Il avait peut-être des effets secondaires sur les humains, comme le faisaient des stéroïdes. A moins que ce ne soit qu'une illusion psychologique. Il avait aussi une immense envie de rapport sexuel, alors même s'il se sentait toujours un peu mal de faire ça, il coucherait probablement avec sa femme quand elle reviendrait au cours de la nuit.
Avec un soupir, il s'assit au bout du lit destiné à Luscka et croisa ses doigts entre ses genoux.

« Donc… Tu penses que Kim pourrait avoir un rôle dans toute cette histoire ? Et pour quoi faire exactement ? »

Il s'alarma, pensant soudain à quelque chose.

« Elle ne va pas mourir au moins, n'est-ce pas ? Elle va juste aider avec sa magie, il n'y a pas d'histoire de sacrifice ou je-ne-sais-quoi ? »

Si c'était le cas, Irvin en voudrait probablement à Luscka. Il savait que ce serait pour le bien commun, qu'il valait mieux une victime que des milliers, mais… Pas Kim. Elle avait déjà tellement souffert cette année !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fiiiiiiiiiiiiiiirrre
Messages : 110
Date d'inscription : 14/11/2015
Ville de résidence : Gothik City
Emploi : Médecin
Race : Vampire

***
Relation avec les dragons: Père des Dragons
Indice de badassitude: Personnage mega couillu
Statut marital: Mon cœur est pris
MessageSujet: Re: Life's counterattack    Mer 15 Juin - 10:31


❝Scène 09 - Cruel ❞


Ce que les gens pensaient de Luscka ne lui avaient jamais importé. En fait, il n’y avait qu’une poignée de gens qui comptaient pour lui. Et ces mêmes gens avaient une terrible influence sur lui. En ce moment, Irvin semblait troublé et même un peu choqué. C’était sans doute une bonne chose d’ailleurs, sinon Luscka se serait inquiété de ce manque d’émotions.
D’eux deux, il avait toujours été celui qui avait le plus de cœur. Luscka était déjà plutôt gentil dans son genre mais … eh bien Irvin était un de ces saints que les humains catholiques vénéraient avec tant de ferveur. Et il se sentait mal de lui imposer une telle épreuve.
Il avait retourné la prophétie dans tous les sens et il savait que si Kim était bel et bien la princesse perdue, elle serait sans doute tuée au cours du rituel. Par un flux d’énergie ou même sacrifiée. Mais ils avaient besoin d’elle. Ce serait elle qui devait trouver les trois autres pièces du rituel. L’hybride immortel, le vampire le plus vieux du monde et le loup qui porte le sang d’Honorus. Pour le vampire le plus vieux du monde, il était au moins presque sûr que ce serait Sire Rozen.
Quoiqu’il en soit, il était persuadé que Kim ne donnerait pas sa vie si facilement. Probablement qu’elle trouverait un moyen d’échapper au rituel. Elle était si égoïste … oh mince, si seulement il pouvait la persuader …
Il pourrait lui dire qu’Irvin était infecté mais il savait que son cousin ne lui pardonnerait pas cette entorse à leur amitié. Il n’aimait pas ça mais il devait bien se plier à certaines règles s’il voulait garder ceux qu’il aimait près de lui. Il ne supporterait pas de perdre Irvin maintenant. Il y avait déjà le problème de sa vie bien trop courte.
Les humains étaient si … éphémères. Ils cherchaient toujours à compliquer leur vie bien trop courte et cherchaient toujours plus de progrès inutile. Les vampires, bien plus sages, s’étaient très vite contentés du minimum. Ils ne cherchaient pas à laisser leur trace dans l’éternel parce qu’ils savaient très bien qu’ils appartenaient déjà à l’éternel.
Irvin lui dit tout d’abord que Kim ne venait pas de Gothik City. Bien, mais il n’y avait pas des princesses qu’à la City, elle pouvait venir d’ailleurs. Cette énigme lui compressait le cerveau.
Il s’interrompit néanmoins comme s’il venait de penser à quelque chose. Est-ce qu’elle lui avait caché des choses ? Est-ce qu’il cherchait à lui éviter un sort peu favorable ? Non, Irvin n’était pas comme ça. Il était bon et généreux et il donnerait sans doute sa femme – son ex-femme – à la magie si cela devait sauver des innocents d’un sort peu enviable.
Luscka le fixa comme s’il était fou quand il lui révéla que Kim était la fille de Lucie. C’était impossible, cette femme fabuleux. Lucie était une femme assez froide mais elle connaissait l’importance de la famille et … oh, non, elle pouvait avoir paniqué. La pauvre Lucie, elle avait dû tellement souffrir de cet abandon et le regretter avec du recul…
Le silence reprit ses droits quand Anabelle lui apporta son thé. Luscka ne dit plus rien, profondément troublé. Il pensait à la pauvre Lucie qui avait dû dire au revoir à sa fille … et elle la perdrait sans doute bientôt. Parce que les rituels de magie noirs n’étaient pas les plus cléments. Kim le saurait immédiatement quand il lui en parlerait.
Plus tard, Anabelle déserta l’appartement et Luscka fut mené à une chambre. Le silence était pesant mais Irvin le brisa. Avec maladresse et douleur. Luscka avait mal pour lui.
Il soupira et s’assit plus confortablement sur son lit. Ses doigts vinrent trouver ceux d’Irvin et il sourit doucement.
“Je ne suis pas un expert en magie … mais il y a peu de chance qu’elle survive. Vraiment peu. Un tel rituel n’est pas une partie de plaisir et d’après ce que j’ai comprit, elle devra donner sa vie, comme les autres participants du rituel. Malgré nos efforts, le déroulement du rituel est codé mais je pense que Kim pourra lire ce qu’il faut faire … Je suis vraiment désolé. Mais au moins elle mourra en faisant le bien, ce que tu as toujours voulu qu’elle fasse.”
Bien entendu, ce n’était qu’un maigre réconfort. Si Elijah devait faire ceci, il préférerait que la population entière ne meure. Mais Irvin était plus sage et plus gentil que lui, aussi comprendrait-il certainement. La mort possible de Sire Rozen l’avait déjà ébranlé mais voir Irvin dans un tel état allait l’achever. Ce rituel allait le tuer de tristesse avant même d’avoir lieu.
   



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vegan cowboy
Messages : 43
Date d'inscription : 14/03/2016
Age : 39
Ville de résidence : Modernis State
Emploi : Nutritionniste
Race : Humain

***
Relation avec les dragons: Draggelin
Indice de badassitude: Aventurier occasionnel
Statut marital: Divorcé-e
MessageSujet: Re: Life's counterattack    Ven 17 Juin - 16:52

I
rvin ne resta pas seul longtemps. Luscka vint s'asseoir à ses côtés et saisit sa main. La peau du vampire était chaude, c'était étrange. Normalement, ce contact aurait dû le rassurer, mais cette fois, il lui fit envisager le pire. A raison.
Si Luscka n'était sûr de rien, il était loin d'exclure la possibilité que Kim décède au cours de ce rituel. Irvin brisa le contact entre eux pour passer ses mains sur son visage, puis dans ses cheveux. Il fixait le sol, un frisson glacé secoua ses os.

La perspective de la mort de Kim ne l'avait jamais effrayé. Evidemment, elle était une vampire, potentiellement immortelle. Et elle était forte. Même avec l'Infection, il n'avait jamais craint pour sa vie. Elle était l'élément d'acier de leur couple, le pilier sur lequel tout le reste reposait. C'était pour cela que leur famille avait tenu le coup malgré son départ, il en était persuadé. Mais si c'était elle qui était partie, les choses auraient été catastrophiques. Alors, si elle mourait… Non, il ne pourrait pas le supporter. Il avait déjà l'impression que son cœur partait en miettes.
Est-ce que ce rituel valait le coup ? Evidemment, il éradiquerait l'Infection. … Mais c'était si injuste, Kim avait été épargnée. Epargnée pour mieux mourir ensuite ?
Sans regarder Luscka, Irvin répondit, d'une voix un peu éteinte. Sa jambe était agitée de tics nerveux et il avait de nouveau joint ses mains devant lui.

« Il n'y a pas un autre moyen ? Il doit y avoir un autre moyen. Il faut le trouver, il faut... »

Il se tut, bien conscient qu'il racontait n'importe quoi. Evidemment que c'était la seule solution. Mais contrairement à ce que semblait croire Luscka, Irvin ne l'acceptait pas bien. Il se leva d'un bond et fonça droit devant lui, s'arrêtant devant la commode. Comme si ce meuble allait lui apporter des réponses s'il le fixait assez longtemps. Comme s'il allait faire quelque chose. Alors il donna un grand coup de pied dans le tiroir le plus bas, faisant trembler toute la pièce. Un soliflore s'écrasa au sol, répandant de l'eau sur le parquet.

« Je ne veux pas qu'elle meurt en faisant le bien. Je ne veux pas qu'elle meurt du tout. »

Irvin n'avait pas crié, il s'était contenté de balancer ça d'une voix froide et implacable. Il resta quelques secondes supplémentaires à fixer les bris de verre trempés sans vraiment les voir, puis sembla comme se réveiller. Il cligna des yeux et redressa un peu ses épaules.

« Je suis désolé. Je ne sais pas pourquoi j'ai fait ça. »

Il s'accroupit pour ramasser les morceaux du soliflore perdu, un peu honteux de sa réaction. Même dans les pires moments de sa vie, il n'avait jamais réagi avec violence. Les seuls moments où il faisait montre d'un peu de force, c'était avec Kim. Pendant leurs ébats sexuels. Parce qu'elle aimait ça, parce que ça ne lui faisait pas de mal. Et puis, il n'avait jamais vraiment été violent. Juste brusque. Il n'avait jamais donné de coup de poing. Jamais.
Il fallait croire que l'idée de perdre définitivement la femme qu'il aimait changeait tout. C'était extrême. Comme la pire chose qui puisse lui arriver. C'était sans appel, sans espoir. Un peu comme si elle était déjà morte, parce qu'il ne pouvait rien y faire. Tout dépendait de Kim maintenant. S'il en avait la possibilité, est-ce qu'il essaierait de la convaincre de participer à ce rituel ? Etait-il vraiment capable de se montrer égoïste à ce point ? Il n'avait jamais été égoïste. Mais il n'avait jamais été un menteur avant d'être touché par l'Infection. Merde, cette chose le changeait vraiment. Dire que ses parents et ses amis n'avaient pas arrêté de lui répéter que Kim allait faire ressortir des mauvais côtés chez lui. En fait, c'était plutôt le contraire. Depuis qu'il avait pris la décision de s'éloigner d'elle, il s'était enfoncé dans les ténèbres plus sûrement que si elle avait tenté de l'initier à sa magie.

Une fois qu'il eut rassemblé tous les bris, Irvin les jeta dans la petite poubelle de la chambre et fit un pas vers Luscka. Il n'avait pas l'impression d'avoir le choix sur ce qu'il s'apprêtait à dire.

« Je reviendrai nettoyer. Luscka… Je comprends bien ce qui doit être fait. Et je ne ferai rien pour l'empêcher de se sacrifier si c'est vraiment ce qu'il faut. Mais ne compte pas sur moi pour la mener sur la route de sa mort. Tu vas devoir te débrouiller. »

Il lui en voudrait. Il lui en voudrait tellement, même s'il devrait probablement le remercier. L'acclamer. Peut-être qu'avec le temps il pourrait lui reparler sans rancœur. Ou alors il serait à jamais en colère contre lui. Ce serait une perte. Mais de toute façon, il allait devenir un dragon, non ? Il irait probablement habiter dans les montagnes. Cet endroit l'avait toujours attiré. Ses faiblesses humaines l'en tenait éloigné. Une fois devenu dragon, il n'y aurait plus d'obstacle.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fiiiiiiiiiiiiiiirrre
Messages : 110
Date d'inscription : 14/11/2015
Ville de résidence : Gothik City
Emploi : Médecin
Race : Vampire

***
Relation avec les dragons: Père des Dragons
Indice de badassitude: Personnage mega couillu
Statut marital: Mon cœur est pris
MessageSujet: Re: Life's counterattack    Ven 8 Juil - 11:54


❝Scène 10 - Shattered ❞


Iln’avait clairement pas les fournitures nécessaires pour s’occuper de deux infectés en ce moment même mais au final, Irvin était lui même médecin et son cas était moins grave. Il pourrait sans doute prendre soin d’eux. De toute façon, il reviendrait après la Cyber Junkyard. Il devait vérifier qu’ils allaient bien et ensuite ... eh bien ensuite le rituel. Merde, est-ce que Kim allait vraiment mourir pour ce rituel ? C’était possible, c’était possible qu’il y ait quelque chose qu’il ait mal comprit.
Il regrettait parfois que Modernis State ne soit pas raccordé au réseaux des corbeaux voyageurs de Gothik City. Il aurait pu prévenir Lucie de l’arrivée de sa fille - c’était si incroyable, elle avait dû tellement regretter cette perte après coup, quand il avait été trop tard - mais actuellement il ne pouvait que se taire et attendre de rentrer. Il ne pouvait pas non plus revenir à Gothik City les mains vides alors il n’avait aucun choix. Il se sentait prisonnier du destin.
Il avait l’impression qu’un marteau lui tombait sans cesse sur le coin de la tête, comme une désagréable impression d’oppression. Les veines de son front pulsaient comme jamais et il déglutit. Il avait un peu la nausée et envie de cracher du feu sur quelque chose. Ce genre de choses ne lui arrivait jamais avant ... avant sa transformation. C’était injuste. Il avait déjà tellement souffert mais il savait que son état continuerait de se détériorer tant que le rituel ne serait pas accompli.
Aussi, il avait terriblement envie d’un gâteaux au chocolat avec des copeaux de chocolat et un coeur fondant au chocolat. Il demanderait peut-être à Irvin où il pourrait en trouver un quand ils auraient passé le stade de la conversation difficile du sacrifice.
Irvin était vraiment secoué par la nouvelle. Luscka pouvait parfaitement le concevoir, lui même était terriblement conscient que si Elijah avait été celui à sacrifier, il l’aurait probablement protéger au péril de sa vie et de la survie du monde. Elijah lui manquait tellement. Il avait envie de serrer son corps contre le sien, de passer sa main dans ses cheveux emmêlés, de contempler ses lèvres entrouvertes. Mais il avait brisé le coeur d’Elijah et désormais tout était trop fade.
En déglutissant, il regarda Irvin. Il allait le détester, à coup sûr. C’était évident. Luscka ne pouvait pas lui mentir mais en lui disant la vérité, il avait commencer à scier la branche sur laquelle il était assis. Et c’était si déchirant de voir cette flamme désespérée dans les yeux d’Irvin.
Bien sûr, il y avait toujours une possibilité pour qu’elle ne meure pas. Il détestait Kim mais elle ne méritait pas de mourir. Elle avait énormément de défauts et il restait persuadé qu’elle n’était pas la bonne femme pour son neveu mais elle n’était pas si insupportable qu’il soit heureux de la voir mourir. Il ne serait heureux de voir mourir personne d’ailleurs. Même pas Ymilian. Et maintenant il devait voir son plus précieux neveu trahi par une prophétie plus vieille que le monde.
Mille charretées de diables verts ! Que cette prophétie était injuste ! Pourquoi Irvin avait-il dû faire ça ? Tomber amoureux de celle qui était née pour mourir ...
Il se sentait de plus en plus nauséeux et quand Irvin reprit la parole pour lui dire qu’il devait y avoir un autre moyen de faire les choses, il ferma doucement les yeux. Contrer le destin était une chose assez difficile à faire mais si quelqu’un pouvait le faire ... ce serait sans doute Elijah. Il y avait de nombreuses chose qui pouvaient être faites mais Luscka n’était pas un spécialiste et il devrait en parler, quand il rentrerait. En espérant ne pas arriver trop tard.
En secouant simplement la tête, il ne sut quoi dire. Voir son cousin dans cet état là était insupportable et il ne voulait pas qu’il commette une bêtise parce que Kim ne serait plus là.
En déglutissant, il releva la tête pour regarder Irvin et le voir s’énerver. Non, s’énerver n’était pas le terme exacte. Il avait été envahi soudain par une sorte de colère froide. Luscka était saisi et ne savait pas quoi dire. Il ne l’avait jamais vu comme ça. Irvin était toujours souriant et optimiste, il n’était pas du genre à se donner en spectacle. Mais de toute évidence plus rien n’avait d’importance quand Kim était en danger de mort. C’était à la fois terrifiant et triste.
Et puis, Irvin redevint celui que Luscka connaissait. Et si le Duc avait les larmes aux yeux, il ne souhaitait pas montrer combien cette petite scène, ce moment presque infime dans la vie d’un vampire, l’avait affecté. Alors il détourna les yeux, fixant le petit vase qui avait répandu son contenu en se brisant au sol. C’était vraiment dommage, il était vraiment joli. .La fleur, sur le sol, commençait déjà à se faner. C’était imperceptible pour un humain mais Luscka le voyait bien.
Quand Irvin s’excusa, Luscka se contenta de hocher la tête. Il était terriblement désolé d’être celui qui lui avait apprit ça.
L’humain commença à ramasser les débris de verre dans un silence gêné et oppressant. Luscka sentait qu’il devait absolument faire quelque chose, dire quelque chose. Mais il devait encore y réfléchir, un peu. Tout était si confus dans sa tête qu’il ne pouvait pas imaginer, une seule seconde, que quelque chose puisse sauver la situation.
Irvin vint se planter face à lui, déterminé et Luscka ne fit rien pour empêcher leur proximité. Quand son cousin eut fini de parler, il l’attira brusquement à lui et lui donna quelques tapes dans le dos. En déglutissant doucement, il essaya de ne pas craquer complètement.
“Je vais faire ce que je peux. Essayer de trouver quelque chose pour la sauver, je ferais ce qu’il faut. L’idée que tu restes aussi triste toute ta vie m’est insupportable et je te jure de faire tout ce que je peux pour l’aider. Mais si je ne trouve rien, je devrais la laisser mourir.”
Il était épuisé et chaque membre de son corps était engourdi. Aussi laissa-t-il Irvin partir et lui souhaita-t-il de passer une bonne journée. Quand il se réveillerait, il irait à l’hôpital et il ferait ce qu’il pourrait pour sauver le plus grand nombre.
   



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Life's counterattack    

Revenir en haut Aller en bas
 
Life's counterattack
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» — bring me to life
» Life in UCLA
» 06. My life would suck without you (part II)
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn
» "Life is a ticket to the greatest show on earth."

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampires vampires vampires : infection :: Train des Trois Cités :: Ancienne gare de la Cyber Junkyard : vieilleries :: * Sujets terminés-