Vampires vampires vampires : infection
Tu veux un forum rpg avec des gens sympas ? Un forum où tu peux faire bouger l'intrigue ? Mais où t'es pas obligé ? Un forum où tu peux faire à peu près tout ce que tu veux ?
Alors rejoins-nous !=D
Jusqu'à la mi-juillet, tout personnage infecté pourra devenir plus tard un demi-dragon ! Profitez-en !


...
 
En ce moment, au musée de L'Etoile Rose, venez découvrir le plus gros rubis du monde des trois cités !

Partagez | 
 

 Un vent glacé à Watery Passage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invoker
Messages : 103
Date d'inscription : 17/09/2015
Age : 751
Ville de résidence : Gothik City
Emploi : Grand invocateur de GC
Race : vampire

***
Relation avec les dragons: Amant du Père des Dragons
Indice de badassitude: Soldat formé
Statut marital: Marié-e
MessageSujet: Un vent glacé à Watery Passage   Dim 10 Avr - 15:16

Un vent glacé à Watery Passage

G
othik City, trois jours plus tôt

Des dragons. Alors il était au courant. Ouah, il était vraiment magnifique. Non, non.Les dragons, les dragons. Elijah était en train de boire les paroles de Luscka von Hochen, tout seul sur son estrade, en train de raconter la plus belle folie de l'année, et probablement de ces derniers millénaires. Le plus fantastique dans tout cela était que tout était vrai. Mais la plupart des nobles derrière Elijah n'étaient pas de cet avis. Ils pensaient que le Duc était complètement fou, qu'il s'était empoisonné l'esprit à tester des produits de Modernis sur lui, enfermé dans son manoir. Il avait même adopté une humaine. Toute sa maisonnée devait probablement être dans le même état, s'ils n'étaient pas morts ou enfermés pour servir de sujets d'expérience. Le prince frissonna, apeuré par ces chuchotements. Et s'ils se mettaient tous à l'attaquer en même temps ? Il devait faire quelque chose ! Mais lui-même n'était pas digne de confiance, du moins pour la cour. On disait de lui qu'il était un doux génie, parfois un peu cinglé, qui restait trop de temps dans ses livres. Finalement, pensa-t-il, il était bien assorti à Luscka…
Ayant décidé de ce qu'il allait faire, Elijah se rua en direction des escaliers menant aux chambres. Se sentant suivi, il jeta un coup d’œil en arrière et découvrit Fureku Su, son garde du corps attitré depuis la découverte de la Grande Mort. Il était tout vêtu de blanc et d'or, même ses longs cheveux d'albâtre étaient tressés de fils lumineux. Elijah n'avait pas souvent vu Fureku et ne le connaissait pas vraiment, parce qu'il sortait rarement du château et quand c'était le cas, il demandait en général à toute une escorte de l'accompagner. Mais avec les menaces de révolte nobiliaire et la confusion qui régnait actuellement à cause du Duc, le garde du corps ne le lâchait pas d'une semelle. Cela ne dérangeait pas Elijah. Fureku n'était pas quelqu'un d'envahissant.

Il ne lui fallut que quelques minutes pour faire l'aller-retour entre la salle de réception et sa chambre, pourtant, quand il retourna au rez-de-chaussée, le journal d'Honorus plaqué contre sa poitrine, Luscka et la foule presque tout entière avaient disparu.


Gothik City, deux jours plus tôt

Elijah avait longuement plaidé sa cause devant ses deux parents, mais sa mère trouvait toujours à redire. Pourquoi ne pas envoyer les informations qu'il détenait à Luscka par corbeau ? Après tout, ils connaissaient une adresse où il serait susceptible de se rendre, puisqu'il avait de la famille éloignée à Modernis State. Pourquoi ne pas envoyer quelqu'un d'autre délivrer le message si c'était important au point de ne pas pouvoir risquer de l'intercepter ? Pourquoi ne pas envoyer Yvan ou Ulrick, qui étaient plus à même de réussir cette mission ? Pourquoi ennuyer Luscka alors qu'il était parti en mission ?

« PARCE QUE JE L'AIME ET QUE J'AI BESOIN DE LE REVOIR ! »

La voix d'Elijah avait comme explosé dans le bureau du Comte et quand il s'aperçut de ce qu'il venait de dire et avec quelle force, il plaqua sa main contre sa bouche. Sa mère allait l'étrangler, c'était certain. Elle n'accepterait certainement pas qu'il aille là-bas, quoiqu'en dise son père. Elle allait…

« C'est d'accord, mon chéri. Tu aurais dû le dire immédiatement. »

Elijah n'en revenait pas. Il allait vraiment y aller ? Vraiment ? Vraiment vraiment ?
Se retenant à grand peine de sautiller de joie, il rendit visite à Ulrick en lui demandant s'il voulait bien faire sa valise pour un temps indéterminé, en prévoyant qu'il devrait probablement la transporter longtemps, puisque la mission de Luscka était incertaine. Son frère accepta de s'acquitter de cette tache, pendant que lui rassemblait toutes les informations qui pourraient s'avérer nécessaires.


Gothik City, la veille

Elijah et Fureku se faufilèrent dans les bas-quartiers, à la recherche du sceau de fonte. Quand son garde du corps l'eut déniché, enfoncé dans un mur de briques rouges et à moitié caché par les ombres des hautes maisons de part et d'autre, Elijah le fit pivoter trois fois à droite et cinq fois à gauche. Le déclic discret le rassura : il ne s'était pas trompé. Sous la chouette tranquillement installé sur une branche de pin, le mur disparut dans le sol, laissant un espace assez grand pour quelqu'un s'y glisse à quatre pattes. Fureku y alla en premier, suivit du prince qui se moquait bien de se salir.
Au bout d'un tunnel bien tortueux qui avait l'air d'avoir pour unique fonction de décourager les visiteurs, Elijah et Fureku parvinrent dans une petite pièce aux murs entièrement masqués par des piles et des piles de livres. Au milieu de tout ce fatras régnait en maître un homme plus pâle que la mort elle-même, à la peau ridée comme celle d'une vieille pomme et aux yeux blancs. Il était vêtu de vieux habits qui pendaient sur son corps squelettique et ses longs cheveux de neige, qui avaient tout à envier à ceux de Fureku, pendaient en lianes fines sur ses épaules et son dos. Ce dernier craqua quand le vieux vampire se pencha pour tendre une main aux ongles trop longs, jaunes et recourbés en direction d'Elijah. Ou plutôt de son sac, qu'il avait en bandoulière.

« Que m'apportes-tu, cette fois, jeune prince ?
-Ô maître Pratus, j'aimerais que vous conserviez pour moi un ouvrage, à l'abri de toute autre main que la votre ou la mienne. Pouvez-vous faire cela ?
-Certainement mon enfant, et aussi longtemps que cela te sierra. »

Quelques minutes plus tard, Elijah refermait le passage. Voilà une bonne chose de faite. Personne ne trouverait le journal d'Honorus ici. Il pouvait partir tranquille.


Train inter-cités, aujourd'hui

Ils étaient à la moitié de leur trajet. Elijah demanda à Fureku de lui rapporter sa valise pendant qu'il retirait ses étoffes princières. Il conserva tout de même les bijoux en or qui devaient assurer de son rang et lui éviter quelques déconvenues. Quand son gardien revint, déjà changé, Elijah se précipita sur sa valise. Il en extirpa une veste blanche, un pantalon en jean gris clair, un sous-vêtement en coton et des bottines blanches. Mais… Ulrick s'était trompé. Où était le reste ? Les chemises, les t-shirts ? … Ulrick !

Quand il descendit du train, Elijah avait la peau du torse à découvert malgré le fait qu'il ait boutonné sa veste. A côté de lui, Fureku était quelque peu effrayant, avec ses lunettes de soleil, son foulard bleu et son t-shirt vert pomme qui était tellement long qu'il recouvrait ses fesses, enfermées dans un jean noir. Il chaussait de discrètes bottines noires et ses cheveux incolores étaient masqués sous une gavroche assortie à son foulard. La chance, pensa Elijah en lui jetant un regard en biais, sa lèvre coincée entre ses dents. Il se demandait s'il accepterait de lui prêter son t-shirt ?

« Où allons-nous, Lijah ? »

Il avait été convenu que Fureku devait éviter de l'appeler « prince » ou même « Elijah », tant qu'il n'aurait pas besoin de prouver qu'il était le fils du Comte. Il préférait passer inaperçu. Pourtant, son surnom le surprit. Dans la bouche de son garde du corps au lieu de celle d'Ulrick, c'était vraiment étrange. Leurs voix étaient tellement différents ! Fureku parlait sans exprimer d'émotions, il semblait entièrement dédié à son travail, comme si sa vie personnelle n'avait aucune importance. Ou plutôt, comme s'il n'avait aucune vie personnelle.

« Hum… Treize, Watery Passage. Lucie m'a fait un plan ! »

Ils déambulèrent dans les rues crépusculaires de Modernis State, en essayant de s'orienter à l'aide de l'habile dessin de la princesse. Elijah avait choisi de partir dès la nuit tombée sur Gothik City, pour arriver durant celle de Modernis State. Il était content d'avoir bien calculé, se fiant aux expériences récentes de sa mère, de sa sœur et de son frère. Normalement, ils arriveraient chez la famille de Luscka avant l'heure du couvre-feu.

Lorsque Fureku toqua à la porte du treize, quelques voitures de police commençaient à circuler dans les rues. Elijah était nerveux, il regardait par-dessus son épaule comme si un policier allait soudain surgir des buissons fleuris pour l'arrêter ! Fureku, en entendant quelqu'un approcher, souleva ses lunettes sur son front. Il portait des lentilles donnant l'illusion qu'il avait les yeux gris. Elijah se tenait une marche derrière lui. Alors, quand quelqu'un apparut dans l'embrasure, il s'adressa tout naturellement au garde du corps.

« Nous recherchons Luscka von Hochen. Nous avons des informations capitales à lui fournir. Est-il ici ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Evil Mama
Messages : 62
Date d'inscription : 16/02/2016

***
Relation avec les dragons: Draggelin
Indice de badassitude: Elite de la badasserie
Statut marital: Divorcé-e
MessageSujet: Re: Un vent glacé à Watery Passage   Dim 10 Avr - 17:31

Un vent glacé à Watery Passage

Kim Callahan & Elijah von Dast

Le cliquetis d'une clef lui fit tourner la tête. Elle descendit les escaliers aussi vite que possible. Elle venait de rentrer de sa maison de calices très secrète et elle avait eu un rendez-vous un peu plus tôt avec un de ces gens qui l'aidaient pour le Gala des Enfants. La première année, elle l'avait fait seule avec Irvin mais avec le temps, il avait prit bien trop d'importances pour le gratin de Modernis et de nombreuses personnes se portaient volontaires pour lui prêter main forte. D'autant plus que cette année, elle était seule.
Une fois arrivée dans l'entrée, elle poussa un soupir. Ce n'était que Kalem. Qu'avait-elle attendu ? Irvin n'allait sans doute pas venir en plein après-midi même s'il possédait encore la clef de l'endroit. Elle sourit doucement à son fils et l'invita à aller préparer le thé pendant qu'elle irait chercher le courrier. Elle n'avait pas eu le temps de se mettre à l'aise donc elle portait toujours son pull qui alternait les bandes de fourrures et de voiles transparents, son mini-short en jean et ses bottines en cuir. Son sac rouge vif reposait sur le porte manteau.
Ce porte manteau était fixé au mur et comportait quatre crochets avec des petites têtes souriantes juste au dessus. Il avait té fait par Aless, 4 ans, et Kalem, huit ans. Kalem et Aless laissaient toujours traîner des vestes ici mais le crochet d'Irvin, au dessous d'un petit bonhomme souriant à la barbe impressionnante, était désespérément vide. Elle ferma la porte un peu trop fort et rejoint son fils, ses talons claquant sur la mosaïque de l'entrée.
Quand son fils lui tendit une tasse rose avec une tête de chat hystérique dessus, elle le remercia d'une inflexion impérieuse. Elle prit place autour du bar de la cuisine avec un petit pincement au cœur. Bon sang, depuis quelques temps, elle ne cessait d'avoir mal à la poitrine. Depuis quatre jours en fait. Depuis le jour de ce fameux message d'Irvin qui l'avait mise en joie pour finalement la décevoir terriblement.
Elle secoua la tête quand son fils lui expliqua être venu à cause d'Aless. Elle lui avait dit pourtant de ne rien dire à Kalem bon sang ! Elle n'aurait jamais dû lui confier la veille, quand il était venu lui rendre visite, qu'elle ne se sentait pas bien depuis un moment. Mais elle n'était pas infectée, elle ne voyait pas comment elle aurait pu l'être. Elle ne touchait personne, ne respirait jamais dehors et elle se nourrissait uniquement de poches de sang !
Mais bien sûr, cette petite fouine était allée tout répéter à son grand frère. Oh elle aurait du le laisser sur le pas de sa porte, sérieusement. Elle fronça les sourcils et balaya ses inquiétudes d'un geste vague de la main, faisant cliqueter ses bracelets. Finalement, elle accepta de se faire tester puisqu'il voulait absolument savoir. Elle demanderait à Luke de lui fournir des résultats négatifs et elle changerait la feuille par magie pour y inscrire son nom.
Elle n'avait pas envie de traîner à l'hôpital alors qu'elle savait parfaitement de quoi il retournait. L'ambiance était de plus en plus macabre en ce moment et une vampire dans un hôpital en ce moment ce n'était pas une bonne idée. Malgré tout, son comportement l'inquiétait un peu. Oh, elle savait parfaitement de quoi il retournait. Elle avait parfois très chaud ou très froid, parfois ses jambes flageolaient tant qu'elle ne pouvait se lever et elle avait des nausées. Elle était enceinte, c'était exactement la même chose avec Kalem la première fois.  
Elle avait dû coucher avec la personne de trop et ne pas faire attention. Elle s'était peut-être laissée emportée à cause de l'alcool. Mais cet enfant ne verrait jamais le jour. Elle avait déjà prit ses dispositions avec un gynécologue pour avoir un rendez-vous et quand elle aurait eu la confirmation, elle prendrait une potion dont elle connaissait la recette et qui dissoudrait le bébé dans ses entrailles avant même qu'il n'ait un visage. Avortement magique, boom.
Kalem lui raconta quelques anecdotes et sa récente déception amoureuse et elle lui dit qu'un Callahan ne se laissait jamais faire avant de lui dire qu'il avait été stupide de ne pas déjà avoir couru chez ce débile de photographe. Bon sang, si ç'avait été elle … eh bien c'était elle en réalité. Elle s'accrochait à Irvin comme elle pouvait et ne cessait de le harceler. D'ailleurs … elle releva ses yeux sur son fils et haussa un sourcil délicatement épilé.
“ Au fait, Kalinou, tu as des nouvelles de ton père ? Est-ce qu'il t'a dit quelle était la réelle raison de notre rupture ? ”
Elle était curieuse. Après tout, Kalem aurait peut-être réussi à tirer les vers du nez à son père, il était bien son fils. C'est ce moment là que choisit quelqu'un d'assez chiant pour venir sonner à sa porte. Bon sang, il faisait déjà noir dehors ! Kalem jaillit de son siège comme un diable hors de sa boîte.
“ Je vais voir qui c'est! ”
Il fuyait comme un lâche. Oh bon sang ! Il savait donc vraiment quelque chose. Elle le suivit à distance et entendit une voix qu'elle ne connaissait pas et resta dans l'ombre jusqu'à ce que Kalem se retrouve embarrassé. Ses yeux perçant allèrent plus loin que le grand mec aux cheveux neigeux et elle hoqueta en découvrant un putain de Von Dast sur son putain de pas de porte.
“ Je m'en occupe, Kalem . ”
Son fils en profita pour s’éclipser et elle leva les yeux au ciel. Mais putain de Von Dast ! Elle ignora l'homme qui se tenait devant elle et soupira.
“ Elijah von Dast, quel foutu hasard. Entrez avant de vous faire arrêter, le couvre-feu concerne aussi les princes au sang bleu. ”
Elle referma sa porte derrière eux et les mena jusqu'au grand salon, les invitant à s'asseoir où ils le désiraient. Elle prit place dans un fauteuil au motifs floraux qu'elle avait dégoté quelques années plus tôt dans une vente aux enchères.
“ Lou est passé il y a quelques jours. Il cherchait Irvin, son cousin, mais il m'a quitté il y a plus d'un an. Je vous donnerai l'adresse de son appartement, Luscka doit y passer quelques jours, je suppose. Mais vous devriez rester une heure ou deux, vers vingt trois heures les patrouilles vont plutôt dans les bas quartiers, je pourrais vous y emmener si vous voulez. ”
Kim n'était pas en meilleurs termes avec les Von Dast. Mais si Lucie l'avait abandonné, Ulrick lui avait menti et Yvan l'avait repoussé violemment, Elijah ne lui avait jamais fait de mal. Elle n'avait aucune raison de se dresser sur son chemin.


  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invoker
Messages : 103
Date d'inscription : 17/09/2015
Age : 751
Ville de résidence : Gothik City
Emploi : Grand invocateur de GC
Race : vampire

***
Relation avec les dragons: Amant du Père des Dragons
Indice de badassitude: Soldat formé
Statut marital: Marié-e
MessageSujet: Re: Un vent glacé à Watery Passage   Dim 10 Avr - 18:14

C'
était un jeune homme à l'air très sûr de lui. Evidemment, Elijah était extrêmement déçu, il avait vraiment et follement espéré que son magnifique Duc ouvre la porte et qu'il pourrait se précipiter sur lui pour lui apprendre ses véritables sentiments et sa résolution toute neuve. Fureku prit bien entendu les choses en main, littéralement, serrant celle du jeune homme avec une vigueur toute masculine. Comme l'habitant de la maison ne semblait pas plus que cela savoir quoi répondre, il se passa un petit moment de silence et Elijah songea sérieusement à rebrousser chemin. Ils s'étaient sans doute trompé d'endroit.

« Heu… Fureku... »

A cet instant, une femme tout en grâce apparut à la place du jeune homme, Kalem, qui partit précipitamment en les croisant, s'enfonçant dans les ténèbres très claires de la rue. Quelle surprise ce fut pour Elijah d'entendre alors son nom dans la bouche de cette femme qu'il n'avait jamais vue ! Aussitôt, Fureku se retrouva armé d'un poignard forgé dans une même pièce d'acier, qui avait l'aspect approximatif d'un pic à glace. Il le maintint devant son visage, la pointe en direction de la femme et son bras tendu devant Elijah. Mais après les avoir pressés d'entrer, la femme avait tourné les talons. Le prince tira sur la manche de son garde du corps.

« Ne t'en fais pas, elle a peut-être vécu à Gothik City pendant un temps. Elle m'a tout l'air d'être une vampire. »

Il fallait voir l'allure de ses chaussures ! Et elle ne chancelait même pas ! Il avait beau ne pas faire très attention aux autres et en particulier à la mode, Elijah savait que les humains tenaient beaucoup moins gracieusement sur des hauts talons que les vampires. Ils pénétrèrent donc dans la maison accompagnés de la valise du prince et ils s'installèrent dans ce qui ressemblait à un petit salon.
Elijah était déjà venu à Modernis State. Une fois. Pour consulter les ouvrages de leur bibliothèque. Il avait détesté cet endroit, où il faisait tellement chaud et où tout le monde était affreusement actif. Du coup, il n'avait jamais visité l'intérieur d'une maison Modernis. Celle-ci était plutôt confortable et grande, il se demandait si tout le monde vivait aussi bien.
Il prit place dans un coin du canapé et jeta un coup d’œil curieux au grand rectangle noir qui occupait la moitié d'un mur en largeur. On aurait dit du verre encadré de plastique, mais quelle étrange œuvre d'art.
Fureku, quant à lui, se tenait debout et les bras croisés juste à côté du canapé, légèrement en retrait. Il avait déposé la valise contre un mur. Elijah ne l'avait jamais vu dans une telle situation alors il se dit que son père avait sûrement bien choisi. Le garde du corps ne semblait se laisser démonter par rien du tout, même s'il avait eu un sourire tordu en voyant le jeune homme nommé Kalem et un encore plus bizarre devant la femme vampire.

Et puis, la femme parla de Luscka, qu'elle appelait même pas son surnom. Un diminutif qu'Elijah lui-même hésitait à utiliser. Il en ressenti une petite pointe de jalousie et se demanda bien qui elle était pour avoir connaissance d'autant de choses sur son propre monde alors qu'il avait la certitude de ne jamais avoir vu son visage.
Alors, Luscka avait un cousin… Il n'en avait vraiment aucune idée ! Un cousin qui vivait à Modernis State, de surcroît. D'après cette femme, c'était ce cousin qui l'hébergeait. Et il l'avait quittée. … Alors ils étaient un couple ? Elijah réfléchit. Cet Irvin devait habiter ici auparavant et Luscka aura oublié de changer l'adresse qui permettait de le retrouver en cas d'urgence.
Quand elle parla des patrouilles de police, Elijah prit un air inquiet. Oh, mince alors, c'était si dangereux ? Même pour quelqu'un comme lui, avait-elle précisé alors qu'ils étaient encore devant la porte. Il était pourtant certain que s'ils rencontraient des forces de l'ordre, il n'aurait qu'à exhiber sa bague de famille. Ca avait parfaitement fonctionné aux portes de la ville et à la gare. Même s'il n'avait pas annoncé sa venue. Enfin, Elijah préférait croire cette femme qui avait vraiment l'air de s'y connaître plutôt que de tenter la chance.

« Très bien, nous allons attendre. Mais ce n'est pas un peu dangereux pour celui qui est... Parti ? »


Sa voix mourut progressivement sur les derniers mots, il avait l'impression que tout ça ne le regardait vraiment pas.
Donc oui, il allait rester le temps qu'il faudrait afin de pouvoir se déplacer en toute sécurité. Et pourtant, il brûlait tellement de revoir Luscka ! Il n'avait pas envie de passer une autre journée sans lui. Même pas une heure ! Enfin, il serait idiot de se faire arrêter si près de son objectif. De toute façon, il doutait que Fureku le laisse faire, même si jusque là, il ne lui avait jamais montré d'opposition.
Elijah bougea un peu dans le canapé, mal à l'aise d'être ainsi dans un endroit dont il ignorait tout. Il était assis tout au bord, ses mains jointes sur ses cuisses. Il se sentait ridicule avec son torse à découvert. Que devait penser cette femme de lui ?

« Hum… Excusez-moi, mais… Qui êtes-vous ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Evil Mama
Messages : 62
Date d'inscription : 16/02/2016

***
Relation avec les dragons: Draggelin
Indice de badassitude: Elite de la badasserie
Statut marital: Divorcé-e
MessageSujet: Re: Un vent glacé à Watery Passage   Mar 12 Avr - 17:34

Un vent glacé à Watery Passage

Kim Callahan & Elijah von Dast

Si Kim avait fait attendre ses invités un peu plus longtemps avant de leur ouvrir, elle aurait probablement dû justifier leur présence à ses voisins d'en face, les White. Aussi loin qu'elle se rappellait, les White et les Callahan ne s'étaient jamais entendu. Ses voisins formaient la famille de riches la plus stéréotypée qu'elle connaissait. La jeune adolescente d'à peine dix-sept ans s'était déjà fait refaire le nez et les seins. Et leur piscine prenait au moins la moitié de leur terrain.
Quoiqu'il en soit, elle était bien contente de ne pas avoir à subir un interrogatoire quand elle serait en train de s'occuper de ses bégonias et de ses roses dans son jardin avant. Et puis, elle n'avait aucun intérêt à laisser Elijah se faire appréhender par les policiers. Elle avait envie de se venger de sa mère mais … eh bien, elle n'avait rien contre lui. Elle ne l'avait vu qu'une fois à un bal du Comte et ils n'avaient échangé que quelques mots. Il était brillant mais pas vraiment le type d'informateurs qu'elle recherchait à l'époque.
Durant deux mois, elle avait évité Ulrick von Dast comme la peste quand elle avait finalement apprit qui elle était. Et elle allait dans la seule pièce du château où elle était sûre qu'il ne la trouverait pas, la bibliothèque. Elijah était toujours là, le nez dans ses livres. Parfois, on lui apportait un verre de sang mais il pouvait rester là sans jamais rien faire d'autre que lire et prendre des notes pendant des heures. Elle avait voulu aller le voir, discuter avec lui, lui révéler qu'il était son oncle. Mais elle n'en avait pas le courage.
Elle se souvenait parfaitement de son expression concentrée. Aujourd'hui, il était sur son territoire et elle avait du pouvoir sur lui. Il était si timide, tout d'un coup, comme celle fois où il lui avait parlé au bal. Il était vraiment un Von Dast très étrange.
Elle remarqua qu'il y avait un morceau de pentacle sur le parquet du salon. Bon sang, elle nettoyait ses cercles d'invocation avec beaucoup de précision d'habitude, elle n'arrivait pas à croire que trois symboles cabalistiques aient pu lui échapper ! Elle avait invoqué Thrash quelques jours plus tôt pour qu'il mène l'enquête sur Anabelle comme Allic lui avait suggéré. D'un simple geste du doigt, elle effaça la craie et se concentra sur Elijah et son garde du corps, si prompt à la menacer.
Elle espérait que ni le prince, ni son chien de garde ne l'avaient  pas remarqué. Elle savait parfaitement que le Prince était un expert dans ce qui était des démons. Elle l'avait longtemps admiré pour cela mais il était si empoté qu'elle estimait qu'il était incapable d'invoquer quoique ce soit de dangereux. Il devait juste se vanter et … et bien peut-être n'avait-il même jamais rencontré d'archidémon.
Rhonda, la femme de ménage, n'était pas encore passée et la maison n'était pas aussi parfaite que d'habitude. Quelques magazines de mode traînaient de ci de là et elle avait posé un nombre incroyable de manuels de magie noire – ceux pour les connaisseurs, pas ceux qui promettent le retour de l'être aimé si vous tournez à cloche pied en chantant la chanson de l'été dernier la nuit de pleine lune – près de la télévision.
Elle releva la tête vers Elijah quand il parla de Kalem. Et puis, un sourire éclaira son visage. Elle était amusée par sa candeur.
“ Kalem ? Oh, mon fils est parfaitement adapté à la vie parmi les humains. Il passe par les toits quand il doit circuler de nuit, mais ce n'est pas pratique quand on ne connaît pas le trajet au sol. ”
Elle rabattit ses cheveux devant son oreille en pointe. Déglutissant, elle se rendit compte que cela pouvait lui révéler qu'elle faisait de la même famille que lui. Mais elle ne pouvait pas les cacher rapidement, il se douterait de quelque chose. Restait plus qu'à espérer qu'il ne fasse pas attention. C'était Elijah von Dast après tout, elle était presque sûre qu'il ne regardait jamais les gens. Il devait être très distrait.
Et puis, Elijah lui demanda qui elle était. Elle leva les yeux au ciel et croisa les jambes. Cet homme …
“ Je m'appelle Kimchi Callahan, je suis la femme  - oh pardon, l'ex femme - d'Irvin Wilheart qui est le cousin éloigné de Luscka. J'ai vécu quarante trois ans à Gothik City et j'ai été baronne de Xanthippe. Après que mon mari soit mort, j'ai été l'amante de Taesch Condé et de votre frère, Ulrick. Vous et moi avons discuté auparavant et je vous ai souvent vu à la bibliothèque, mais je ne vous en veux pas de ne pas me remettre. ”
Elle fit apparaître du thé, du sang et des petits gâteaux aux amandes sur la table, sortis de nulle part. Elle n'avait aucune raison de cacher ses pouvoirs à Elijah von Dast, au contraire, ce serait sans doute un bon sujet de conversation entre eux. Et cela le distrairait de regarder ses oreilles. Après leur avoir dit de se servir, elle inclina la tête et croqua dans un petit gâteau. Elle aimait vraiment ça, elle n'avait jamais pu en avoir à Gothik City.
“ Alors Elijah, qu'est-ce qui vous amène à Modernis State ? Si vous aviez juste eu des informations à transmettre à Luscka, vous auriez pu envoyer un coursier. Est-ce que ça à avoir avec l'Infection ? ”
Elle ne comptait pas mâcher ses mots. Elle ne voulait certainement pas passer à côté d'informations croustillantes.


  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invoker
Messages : 103
Date d'inscription : 17/09/2015
Age : 751
Ville de résidence : Gothik City
Emploi : Grand invocateur de GC
Race : vampire

***
Relation avec les dragons: Amant du Père des Dragons
Indice de badassitude: Soldat formé
Statut marital: Marié-e
MessageSujet: Re: Un vent glacé à Watery Passage   Ven 15 Avr - 10:46

I
l détacha ses yeux de l'étrange œuvre d'art, pour les promener sur le sol. Là, il repéra trois dessins qu'il connaissait bien. Des runes d'invocation. « Puissance », « Vision » et « Connaissance ». De quoi invoquer un démon d'ordre supérieur. Mince… Qu'est-ce que cela faisait ici ? A moins qu'il ne s'agisse que de décorations utilisées par des ignorants. Tant qu'ils n'étaient pas utilisés dans un cercle complet et que le rituel n'était pas effectué, c'était inoffensif. Tout de même, cela l'étonnait de trouver de tels dessins dans une maison aussi propre.

Plus concerné par le couvre-feu que des dessins, Elijah reporta son attention sur ce sujet. Et la femme lui répondit avec un sourire immense.

« Ah, oui. Je comprends. »

A Gothik City, les vampires passaient leur temps à courir sur les toits glissants et trempés. Ici, ce devait être d'autant plus facile, même s'il y avait énormément de hauts immeubles. Enfin, malgré tout ça, il ignorait encore qui elle était. Et quand la réponse lui fut finalement donnée, elle ne le fut pas qu'à moitié. Avec des yeux ronds, Elijah la fixa, interdit. Elle était vraiment… Tout cela ? Il se concentra sur les traits de son visage, essayant de le replacer dans le contexte du château.

« Oui… Je me souviens de vous, à présent. Vous aviez l'air tellement différente ! »

Sa vue exceptionnelle lui permettait de compenser sa tendance à être distrait, aussi il parvenait assez bien à resituer les visages. En revanche, pour les noms, c'était une toute autre paire de manches.
Sous ses yeux ébahis, Kimchi Callahan fit alors apparaître sur la table de la nourriture et des boissons. Littéralement, apparaître. Les denrées avaient surgi de nulle part en une seconde. Elijah eut un mouvement de recul, faisant grincer le cuir du canapé. Puis, il posa un regard de jugement sur la vampire. Qu'est-ce que cela signifiait ? Maintenant, il était persuadé que la présence de ces runes n'étaient pas due au hasard ! Il regarda dans cette direction, mais les dessins avaient disparu. Quoi ? Aurait-il rêvé ? Non, impossible.
La vampire la coupa dans sa stupeur en l'invitant à se servir, puis s'empara elle-même d'un biscuit. Elijah ne lui obéit pas plus qu'il ne resta sur le terrain de la conversation qu'elle tenta par la suite de lancer.

« Etes-vous une invocatrice ? Vous... »

Si c'était le cas, elle était sacrément impressionnante. Faire apparaître de la nourriture demandait tellement de préparation qu'il était souvent plus simple de tout faire soi-même. Mais elle, il lui avait suffit d'un claquement de doigts pour obtenir ce qu'elle désirait. C'était tout simplement impossible !
Elijah s'interrompit en percevant un détail qui lui avait échappé jusque là. Ces oreilles…

« Non. »

Et pourtant, il n'y avait aucune autre explication. Oubliant sa timidité, Elijah se leva de son siège et rejoignit la vampire en deux pas. Il écarta ses mèches chocolat pour vérifier de plus près. Aucun doute n'était permis.

« Vous êtes une Von Dast ! Qui ? Ulrick ? Oui, certainement Ulrick. Ou bien mon père ? »

Il leva les yeux et repéra des livres qui s'empilaient près de l’œuvre d'art. Ces titres, il les connaissait, au moins comprenait ce qu'ils signifiaient. Vivement, il alla s'emparer de l'un des ouvrages et le feuilleta rapidement. Des cercles d'invocation, des gravures de démons, des lignes et des lignes de psalmodie !
Il revint au niveau de la table basse et laissa tomber le livre dessus, faisant trembler les tasses et les assiettes. Il ne savait pas ce qu'il ressentait au juste, c'était un véritable maelstrom d'émotions en lui, dans sa tête et dans son corps. Il était venu trouver Luscka pour lui parler du précédent trouvé dans les pages du journal d'Honorus et voilà qu'il venait de résoudre l'un des mystères que le Duc cherchait à élucider. Il passa la main dans ses cheveux, ramenant sa frange en arrière et dérangeant ses épis.

« Vous êtes la princesse qui pratique les Arts Noirs, n'est-ce pas ? Vous êtes celle que l'on cherche. Je dois absolument vous amener au Duc Von Hochen. »

Il fit volte-face, trouvant Fureku droit comme un « i » et perplexe. Le garde du corps devait être prêt à agir. Elijah comprenait qu'il devait un tantinet faire preuve. Le prince fit un tour sur lui-même, pour revenir face à Kimchi Callahan. Callahan… D'où provenait ce nom, il ne lui disait absolument rien. Et son fils, ce Kalem… Il pouvait très bien faire partie de leur famille. En fait, il avait exactement les mêmes yeux qu'Ulrick, maintenant qu'il y réfléchissait. Oui, ça devait être cela, c'était la solution la plus logique.
Il prit une inspiration pour tenter d'avoir un discours construit.

« Alors, vous êtes la fille du prince Ulrick, n'est-ce pas ? Et votre enfant, vous l'avez eu avec un autre vampire. Je ne sais pas comment vous avez eu accès à ces fameux Arts Noirs ni ce qu'ils impliquent exactement, mais ce qui est certain, c'est que vos origines ont pu vous faciliter l'apprentissage. Et vous êtes forcément la princesse de la prophétie ! »

Il se tut avant d'en dire trop. Pour l'instant, le texte n'était pas très clair. Il était fort possible que la princesse aux Arts Noirs soit dans l'obligation de se sacrifier. Elijah se sentait mal de faire une chose pareille, mais il allait de l'avenir du monde. Alors il ne dit rien.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Evil Mama
Messages : 62
Date d'inscription : 16/02/2016

***
Relation avec les dragons: Draggelin
Indice de badassitude: Elite de la badasserie
Statut marital: Divorcé-e
MessageSujet: Re: Un vent glacé à Watery Passage   Mar 19 Avr - 18:26

Un vent glacé à Watery Passage

Kim Callahan & Elijah von Dast

Elle avait été imprudente. Encore plus que cette fois où elle était allée aux Combes aux Sorcières sans s'être préparée contre les maléfices à l'entrée. Edna était une peste qui se sentait obligée d'instaurer des règles ennuyeuses. Elle estimait qu'un maître D'DEW n'était pas digne de son rang s'il ne s'attendait pas à recevoir un sort à tout moment. Donc, à chaque réunion, elle mettait en place des pièges. C'était comme ça que Kim s'était retrouvée couverte de serpents. Comme si ça lui faisait peur. Les serpents avaient eu peur d'elle à vrai dire.
Il y avait quelque chose avec ce Prince. Elle était tombé sur le plus observateur et elle avait été terriblement stupide en se disant que ce n'était pas grave parce qu'elle avait eu des bouffées de chaleur. Comment avait-elle pu tomber enceinte ? Elle passa une main froide sur sa nuque pour apaiser sa température et ce qu'elle y trouva la fit se crisper. Il y avait quelque chose de dur mais ce n'était le fermoir de son collier.
Heureusement, si elle avait été imprudente et stupide, Elijah von Dast ne semblait pas avoir remarqué quoique ce soit. A vrai dire, il semblait plus nerveux qu'autre chose. Peut-être était-il vraiment timide ? Peut-être aussi qu'il détestait sa maison mais n'osait pas lui dire. Peu lui importait au final, l'avis d'un Von Dast. Il était son oncle, certes, mais il n'avait que le sang en commun avec elle.
Elle avait envie qu'il s'en aille mais il pouvait lui offrir des informations non négligeables. Et puis, il était un ami de Luscka, non ? Il resterait peut-être aussi longtemps que lui en ville. Il lui avait affirmé ne rester que quelques jours mais même si c'était le cas, elle pourrait lui offrir l'hébergement et demander à en savoir plus en échange. Et puis cette chose dans son cou l'inquiétait. Elle pourrait lui demander d'y jeter un œil. Elle avait invoqué le Seigneur Lézard quelques jours plus tôt pour lui demander de prendre des nouvelles de Vianey, ça avait certainement un rapport avec ça.
Le Prince lui dit combien elle avait l'air différente et elle accueillit cette remarque avec un sourire décent. A l'époque, elle n'était pas mère et avait beaucoup moins de pouvoir.
A présent, elle habitait à cent mètres de la maison d'un ancien président anti-vampires, elle allait faire ses courses dans les même supermarchés des quartiers nord que les gouvernantes des fils de riches de la rue et elle avait deux chats. Trois en comptant le gros roux qui venait de plus en plus chez elle. Elle n'était plus la même femme qu'elle avait été auparavant à Gothik City. Elle n'était plus la Baronne.
Mais contrairement à ce qu'elle pensait, Elijah n'était pas aussi distrait qu'il en avait l'air. Il commença à s'emporter, à parler à demi-mots et elle leva un sourcil parfaitement épilé. Certes, elle ne le faisait qu'une fois tous les dix ans mais elle tenait particulièrement à contrôler sa pilosité. Elle aimait se regarder dans le miroir et se dire qu'elle était parfaite. Ou plutôt, que le démon mineur qui habitait dans son miroir lui dise.
Quoiqu'il en soit, Elijah allait réduire sa vie à néant s'il devinait tout aussi vite. Il faisait fausse route sur son parent Von Dast mais il avait presque tout bon. Elle avait été si stupide, si impulsive. Tout ça à cause de ces bouffées de chaleur ! Il passa vers elle et dévoila complètement ses oreilles. Elle lui donna une tape sur la main mais il était déjà parti. Il regardait ses livres et en abattit un sur la table, comme il abattit son verdict.
Elle se leva et utilisa son pouvoir pour fermer tous les rideaux d'un coup. Elle sourit doucement se tourna de nouveau vers ses invités.
“ Pourquoi ne vous asseyez vous pas ? ”
Une pression immense força Elijah et son garde du corps à s'asseoir et elle sourit, dévoilant sa dentition parfaitement reconnaissable. Oui, elle était une vampire, et une Von Dast. Et il avait été asse stupide pour lui faire part de ses découvertes. Elle devrait désormais le réduire au silence. Cela allait probablement lui faire un peu mal.
“ J'aimerais nier mais vous êtes intelligent, après tout, je ne tiens certainement pas mon cerveau de ma mère. Parce que non, je ne suis pas la fille d'Ulrick, mais de votre chère petite sœur. A force de se faire passer dessus par toute la City, il fallait bien que cela arrive je suppose. Oh, je ne la juge pas, au contraire, c'est d'elle dont j'ai hérité mes mœurs. Quoiqu'il en soit, je vais vous effacer la mémoire et je reprendrais ma vie, je n'aurais plus rien à voir avec les Von Dast et vous pourrez aller retrouver cet idiot de Von Hochen. Mais avant, je veux savoir plusieurs choses, mon oncle. ”
Elle sourit doucement et s'assit en face de lui. Le garde du corps se débattait comme elle pouvait mais elle le maintenait assez facilement.
“ Quelle est cette prophétie ? Qu'est-ce qu'elle implique ? Et qu'est-ce que vous savez de l'infection ?”
Elle croisa les jambes comme une véritable lady et reprit un autre petit biscuit. Il avait plutôt intérêt à lui dire ce qu'elle voulait. Elle avait un petit sourire malfaisant et s'amusait à voir le visage du garde du corps se crisper un peu plus à chaque seconde. Est-ce qu'il allait exploser ?


  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invoker
Messages : 103
Date d'inscription : 17/09/2015
Age : 751
Ville de résidence : Gothik City
Emploi : Grand invocateur de GC
Race : vampire

***
Relation avec les dragons: Amant du Père des Dragons
Indice de badassitude: Soldat formé
Statut marital: Marié-e
MessageSujet: Re: Un vent glacé à Watery Passage   Dim 24 Avr - 12:50

E
lijah s'était montré particulièrement imprudent et bavard. Il avait bien vu le regard suppliant de Fureku, mais il n'avait su se taire. Parce qu'il était emporté par cette nouvelle, si inattendue, si incroyable ! Jusque là, il n'avait pas fait le lien entre la princesse et une naissance bâtarde associée à ses frères et sœur. Pourtant, il aurait dû. Ulrick était si volage, il ne pouvait pas contrôler les naissances de ses partenaires. Et il était si facile pour une vampire de jouer là-dessus si elle pouvait en retirer un intérêt. Il n'osait imaginer le nombre d'enfants que pouvait bien avoir son petit frère. Le savait-il ? Les ignorait-il ? Ou bien s'en occupait-il en secret ? Cela lui ressemblerait bien.

La princesse cachée utilisa de nouveau ses pouvoir extraordinaires pour le forcer à s'asseoir et il n'eut aucun loisir de se débattre. Fureku se retrouva dans une position similaire et sa force physique ne pourrait pas l'aider. Elijah était sans doute le mieux placé pour rivaliser et les sortir de là, mais il n'avait pas le temps d'invoquer un démon pour les aider. Il se contenta donc de fixer la femme avec un regard sévère, ses lèvres étroitement collées. Il devait ressembler à Yvan en version ridicule et mignonne, à moins qu'il ait changé de tête depuis la dernière fois que quelqu'un le lui avait fait remarquer. Ce qui n'était pas impossible.
Kim Callahan décida alors de dévoiler la vérité. Son ton était menaçant tout en étant moqueur. Elle semblait beaucoup s'amuser de les avoir ainsi à sa botte. Et alors, Elijah fut pris complètement au dépourvu. Elle était donc la fille de Lucie ? Non… Pas Lucie, il l'aurait remarqué ! Et si ce n'était pas lui, quelqu'un d'autre ! Une grossesse ne pouvait pas passer à ce point inaperçue ! … A moins qu'elle ait disparu juste le temps qu'il fallait pour terminer le processus et donner naissance. Ensuite… Qu'avait-elle fait de son bébé ? Elijah ne pouvait pas croire qu'elle l'avait cachée. Le sens de la famille chez les Von Dast était si fort, elle aurait dû savoir que leurs parents auraient accepté les choses telles qu'elles étaient. A moins qu'une autre raison l'ait poussée à agir de la sorte.
Kim annonça alors qu'elle allait leur effacer la mémoire. Non ! Elijah redressa l'échine, affolé à l'idée de ne pouvoir transmettre la vérité. Il essaya une nouvelle fois de se débattre avant de capituler. Même avec la force de son esprit, il ne pourrait pas lutter. Cette femme avait accès à une source de pouvoir mystérieuse et terrifiante. Les Arts Noirs… Il fouilla sa mémoire tandis qu'elle continuait de parler, lui arrachant un frisson de malaise en l'appelant « oncle ». S'il arrivait à se faire saigner juste assez longtemps…

S'il ne pouvait pas beaucoup bouger, il était collé à Fureku. Celui-ci avait une petite dague à l'arrière de sa ceinture, dissimulée sous ses vêtements. Il glissa sa main contre le cuir en espérant très fort que son garde du corps ne le trahisse pas. S'il le sentit tressaillir très légèrement, Fureku garda le silence.

« Cette prophétie permettra de mettre fin une bonne fois pour toutes à l'Infection. »

S'il pouvait la convaincre, ce serait encore mieux. Après tout, il ne s'agissait que de logique, elle ne pouvait pas refuser de sauver ainsi le monde des trois cités. Elle y vivait et il était certain qu'elle devait aimer assez au moins une personne pour le vouloir.
Il réussit à glisser son doigt sous la garde du couteau et appuya sa peau contre un petit morceau de lame à découvert. Quand il eut réussi à faire couler le sang, il ramena la main sur ses cuisses, cachant sa blessure, et enfouit ses doigts dans le creux de son autre main.

« Cette maladie n'est pas ce que nous croyions. Elle est en fait un agent mutagène trop puissant pour nos espèces. »

Cela l'avait déjà amené à penser, suite au discours de Luscka, que le virus était apparu pour quelqu'un d'autre, une autre forme de vie. Peut-être même avait-il été créé par cette forme de vie.
Elijah termina de dessiner la rune de la mémoire dans le creux de sa main gauche en espérant avoir été assez rapide et discret. Il comptait sur sa curiosité naturelle pour deviner que quelqu'un avait modifié sa mémoire, si la vampire en venait effectivement à cette extrémité.

« Je vous en prie, vous n'avez aucune raison de lutter contre notre volonté. Nous voulons simplement arranger les choses. Tout ce que vous aurez à faire, c'est un peu de magie lors d'un rituel et tous les infectés seront guéris. Nous pourrons arriver à une nouvelle ère. »

Il hésitait à lui parler des dragons. C'était une nouvelle beaucoup trop énorme, elle pourrait mal le prendre et les choses pourraient empirer. Il devait penser comme son père, penser comme le futur Comte qu'il était. Il devait parler à demi-mot, taire certaines vérités pour ne laisser paraître que celles qui l'arrangeaient et surtout avoir l'air crédible.

« Tout ce que vous avez à faire pour l'instant, c'est venir avec moi voir le duc Von Hochen. Qu'en dîtes-vous ? »

Il lui sourit, prenant un air qui se voulait rassurant. Ca allait fonctionner, il en était certain. Elle n'avait aucune raison de se mettre en colère. Tout ce qu'il lui avait dit était extrêmement positif.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Evil Mama
Messages : 62
Date d'inscription : 16/02/2016

***
Relation avec les dragons: Draggelin
Indice de badassitude: Elite de la badasserie
Statut marital: Divorcé-e
MessageSujet: Re: Un vent glacé à Watery Passage   Mer 27 Avr - 16:47

Un vent glacé à Watery Passage

Kim Callahan & Elijah von Dast

Elijah était un homme intelligent et sans doute aurait-elle dû se méfier plus mais elle avait tellement l'habitude d'être entourée par les gens tous plus stupides les uns que les autres, qu'elle n'avait pas fait assez attention. Il n'y avait qu'à voir Nicole, la femme du président, avec qui elle et Athanasie jouaient au poker de temps en temps. Elle avait le cerveau d'une moule parce qu'elle laissait un homme prendre toutes les décisions pour elle. Regrettable.
Kim passait parfois pour une femme impitoyable et l'arrivée de son divorce n'avait pas surpris grand monde. Tout le monde pensait qu'Irvin était bien trop génial pour elle. Et elle savait que c'était vrai. Mais ce n'était pas une raison pour que leur couple échoue. Pour revenir à Nicole, elle était beaucoup trop bien pour son mari et leur couple n'avait aucun problème à fonctionner parfaitement. Même si c'était vraiment dommage pour les pauvres neurones de Nicole, sous-exploités et endormis depuis trop longtemps.
Et voilà, peut-être que Kim s'était laissée prendre à ce jeu de la facilité. Elle était le gros poisson dans la petite mare et ça lui convenait parfaitement. Elle se jouait des gens comme elle aurait manipulé de simples objets, instruments de sa volonté, sans personnalité propre. Et Elijah l'avait surprit alors elle avait été stupide. Heureusement pour elle, un bon coup de gomme et ils pourraient repartir de zéro.
Et dès qu'elle lui aurait effacé la mémoire, ce serait tellement plus facile de bien se comporter. Il resterait probablement ici le temps de son séjour et elle ne doutait pas qu'il serait plus facile pour elle de se jouer de lui maintenant qu'elle avait testé la chute. Après tout, elle s'était rapproché des sommets du pouvoir en moins de cinquante ans à Gothik City, elle était juste un peu rouillée et devait retrouver ses techniques de séduction.
Et s'il restait en effet, elle lui servirait une potion de sa confection pour le radoucir un petit peu, le forcer à penser à des choses qui s'éloignaient d'elle. Comme l'amour. Elle ne savait pas vraiment si c'était le cas mais s'il avait quelqu'un, il ne cesserait de penser à lui ou à elle. Avec du lait de soja, un bâton de cannelle, du miel et l'incantation appropriée, elle était sûre d'avoir son attention ailleurs. Elle était un peu triste que son oncle ne se souvienne pas de qui elle était vraiment mais c'était pour la sécurité de tout le monde.
Alors qu'elle pensait à prendre un bon bain avec du lait pour se relaxer plus tard, Elijah lui annonça que cette prophétie était liée à l'Infection. Mince alors, elle faisait partie d'un grand plan pour éradiquer la Grande Mort ? Sa gorge se serra et elle soupira. Est-ce qu'il y avait vraiment quelque chose de mal dans le fait de s'en foutre complètement des autres ? Aucun de ses proches n'était touché.
Mais ce n'était pas un quelconque rituel pour chasser les idées noires qu'on lui demandait d'accomplir et elle se doutait bien qu'elle aurait besoin de se mettre en grand danger pour sauver les autres. Elle ne pouvait pas accepter de faire quelque chose d'aussi dangereux alors qu'elle était sur le point de récupérer son mari. Peu lui importait alors que la moitié de la population ne meure, ce n'était ps son problème.
Malgré tout, les informations que lui apportaient Elijah von Dast étaient précieuses. Un agent mutagène, donc. C'était une curieuse évolution si elle ne savait même pas s'adapter à des corps chauds. Elle comprenait que les vampires en meurent, le changement ce n'était pas exactement leur fort mais … les humains étaient le synonyme même du changement. Peut-être qu'il lui mentait mais il n'avait aucune intérêt à le faire.
Elle soupira en levant les yeux au ciel, reposant sa tasse de thé. Elle se rapprocha d'Elijah et lui attrapa le bout du menton pour fixer ses yeux dans ceux du Prince.
“ Mais, très cher oncle, je m'en fiche complètement des autres. Vous voyez, mon mari et mes enfants sont les seuls êtres qui comptent pour moi. Et je compte bien sur la Grande Mort pour prendre tôt ou tard ses droits sur ma chère mère et éventuellement le reste de la famille Von Dast. Le meilleur serait encore qu'elle ses chers frères mourir avant elle. Ainsi, peut-être comprendrait-elle ce que ça fait de ne plus avoir de famille, de se retrouver seule dans la mort et l'abandon. ”
Elle se releva et attrapa un livre de magie noire, le parcourant alors qu'elle parlait.
“ Mais si vous avez quelque chose à m'offrir, je pourrais réfléchir à ce rituel. Je vous effacerai toujours la mémoire cela dit, mais vous avez une chance de me convaincre de jouer à la gentille sorcière. ”
Ah voilà, le rituel pour effacer la mémoire d'un membre de sa famille. Ce ne serait pas bien difficile à accomplir, elle devait juste mêler leurs sangs et réciter une incantation. Elle posa le livre, ouvert, et se rapprocha de lui, un couteau dans les mains.
“ Je vous écoute. ”
Elle trancha dans la paume du vampire, faisant couler son sang dans un petit bol fleuri en doré. Dans quelques minutes, il ne se souviendrait plus de rien.


  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invoker
Messages : 103
Date d'inscription : 17/09/2015
Age : 751
Ville de résidence : Gothik City
Emploi : Grand invocateur de GC
Race : vampire

***
Relation avec les dragons: Amant du Père des Dragons
Indice de badassitude: Soldat formé
Statut marital: Marié-e
MessageSujet: Re: Un vent glacé à Watery Passage   Jeu 28 Avr - 22:01

E
lijah avait cru pouvoir la persuader. Il avait cru que tout le monde sauterait sur la moindre occasion d'éradiquer la Grande Mort, à part peut-être un Junkyen, mais ils étaient si fous ! Cette femme était sa nièce, elle semblait parfaitement saine d'esprit, pourquoi ne pouvait-elle vouloir agir contre l'Infection, ne serait-ce que pour s'assurer une vie tranquille ? La maladie avait compliqué la vie des vampires à Modernis State, en plus de les mettre cruellement en danger. Elijah était d'avis qu'ils viennent tous s'installer à Gothik City, mais beaucoup aimaient cette ville. Il ne pouvait pas comprendre, mais il n'insisterait jamais contre la volonté de quelqu'un. Après tout, Gothik City ne pourrait pas loger tous les vampires en exode.
Kim Callahan ne semblait pourtant pas avoir de problème. Elle disait se moquer du sort des autres. Elle ne craignait rien concernant sa famille. Etait-elle folle finalement ? Ou trop confiante ? A moins qu'elle ait utilisé ses pouvoirs démentiels pour leur offrir une protection.
Pire encore, elle comptait sur la Grande Mort pour tuer Lucie ! A ces mots, Elijah eut un sursaut en avant, mais la pression magique que Kim exerçait sur lui était trop forte. Evidemment, elle voulait aussi voir toute la famille morte… Quelle horreur ! Elle pensait que Lucie l'avait abandonnée, purement et simplement, mais Elijah savait que ce n'était pas la réalité. Sa petit sœur était froide, en apparence, mais elle avait bel et bien un cœur. Elle ne savait juste pas comment le montrer, c'était un problème plutôt commun dans leur fratrie. Etrange, considérant leurs parents. A moins que ce soit justement à cause de leurs effusions. Ca n'avait jamais vraiment dérangé Elijah, mais entendre tout le temps son grand frère dire que c'était dégoûtant avait fini par le convaincre qu'il ne devait jamais s'exposer de la sorte. Et puis, il avait fini par suivre l'exemple d'Yvan et enfermer son cœur dans une boîte. Jusqu'à… Jusqu'à Luscka.

Kim se mit à feuilleter l'un de ses grimoires, dans une pose décontractée. Elijah fouilla la pièce des yeux, en espérant tomber sur quelque chose qui puisse l'aider. Un indice quelconque. Il y avait quelque chose d'étrange dans cette maison, il l'avait senti tout de suite. Comme une anomalie. Quelque chose de manquant. Quelqu'un.
La sorcière venait de trouver ce qu'elle cherchait apparemment, parce qu'elle s'avança vers lui, un athamé dans la main. Elle saisit celle d'Elijah et il fut soulagé de voir qu'elle avait choisi sa main droite, celle qui n'était pas marqué par la rune. Quand elle trancha dans sa chair, le prince ne sourcilla même pas. Il avait tellement l'habitude de se couper pour ses rituels d'invocation qu'il ne ressentait plus la douleur. Ou bien il n'y faisait simplement plus attention. S'il ne cicatrisait pas aussi vite, il aurait probablement de nombreuses cicatrices.
Son sang s'agglutina au fond du bol. Il avait une dernière chance. Elijah réfléchit, rapidement, mettant les pièces du puzzle ensemble. Combien de chances avait-il de tomber juste ? Pas beaucoup, mais que ce soit la vérité n'avait aucune importance. Tout ce dont il avait besoin, c'était qu'elle le croit.

« Vous pensez vraiment que vous êtes à l'abri des conséquences de cette maladie ? »

Il laissa le temps à ses mots de peser dans la balance, comme si avait le temps, ils envahissaient l'espace. Puis, il poursuivit :

« Votre famille, où est-elle au juste ? Il manque des morceaux. Sur les photos, je vois quatre personnes. Mais sur le porte-manteau, sur le porte-clefs, il y a de la poussière. Une place parmi vos chaussures est restée vide trop longtemps et ce n'est pas le ménage qui peut effacer ça. »

L'avantage d'avoir une vision comme la sienne était de pouvoir repérer en un clin d’œil ces petites anomalies, même quand il n'en avait pas pleinement conscience. Même quand il était tout à fait préoccupé par autre chose.

« Etes-vous certaine que votre mari va bien, madame la baronne ? »

Il fixa son regard sur elle, intense, il l'espérait. Lui-même ne croyait pas à ses paroles, il pouvait y avoir un tas d'autres explications à ces détails. Mais si elle doutait, ne serait-ce qu'une seconde, il avait une chance de s'en sortir la mémoire intacte. La blessure dans sa paume avait déjà guéri, il le sentait. Machinalement, il essuya les traces de sang sur son genou. Mais tout cela, sans la quitter des yeux. A côté de lui, Fureku était raide comme un piquet. Est-ce qu'elle allait lui effacer la mémoire à lui aussi ? Ou se contenterait-elle de le tuer ? Elle en avait certainement le pouvoir.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Evil Mama
Messages : 62
Date d'inscription : 16/02/2016

***
Relation avec les dragons: Draggelin
Indice de badassitude: Elite de la badasserie
Statut marital: Divorcé-e
MessageSujet: Re: Un vent glacé à Watery Passage   Lun 2 Mai - 17:19

Un vent glacé à Watery Passage

Kim Callahan & Elijah von Dast

Les choses devenaient plus difficiles avec le temps. Son mari lui manquait tellement qu'il y avait des fois où il elle ressentait comme un trou, un vide immense dans son cœur. Alors parfois, elle allait du côté de Spotlight Street, pour le voir rentrer chez lui avec le même sourire qu'il avait en rentrant chez eux quand ils étaient encore ensemble. Mais jamais il n'avait exactement le même. Elle en était venue à l'observer au moins une fois par semaine. S'il n'avait pas le même sourire, est-ce que ça voulait dire qu'il n'était pas heureux ?
Parfois, elle avait envie de remonter le temps. De ne pas signer ces papiers du divorce et d'être forte, tout simplement. Mais elle savait que la seule façon dont elle pourrait le faire, serait de soudoyer un démon et de lui offrir sa vie immortelle. Fut un temps, elle aurait été prête à le faire juste pour une seconde de plus avec Irvin, mais elle n'était plus si naïve. Elle savait que ce n'était pas la solution. Elle savait bien qu'il partirait, même si elle ne signait pas les papiers.
Kim avait rencontré le véritable amour et à présent elle devait se battre pour lui. Soit, elle se battrait , tant qu'elle pourrait. Et jusqu'au bout, elle refuserait de croire qu'elle avait eu tort de se comporter comme elle l'avait fait. Elle ne pouvait pas croire au simple fait qu'Irvin l'avait quittée à cause de ses tendances démoniaques ou à cause, tout simplement, de sa nature de vampire. Il savait très bien pour les D'DEW et il savait très bien qu'elle aurait pu devenir humaine.
Athanasie lui avait donné des pistes pour mieux comprendre ses actes. Elle pensait qu'il se pouvait qu'il soit gay. Mais c'était beaucoup trop ridicule pour que la sorcière y accorde une importance majeure. Irvin s'acceptait tel qu'il était, s'il avait aimé les hommes, il lui aurait dit avant. Personne ne s'en rendait compte un matin à quarante ans.
Quoiqu'il en soit, elle faiblissait et elle devait rapidement leur effacer la mémoire. Elle aurait pu leur lancer un sort plus efficace à tous les deux, celui que le garde du corps subirait. Mais Elijah avait un esprit redoutable et elle ne voulait pas qu'il subisse les conséquences du sort. Nausées, vomissements, pertes de mémoire et d'équilibre, pendant une semaine au moins. Il était son oncle, elle ne pouvait pas lui faire ça !
Elle se coupa la main et mêla leurs sangs dans la coupe. Le sien était devenu noir depuis bien longtemps et créait des tourbillons dans celui d'Elijah. Depuis ce moment où elle avait décidé qu'elle vendrait son âme au Diable, son sang avait reflété la véritable nature de son âme. Pendant ses prises de sang, elle changeait sa couleur par magie. Pauvre Luke sinon, il aurait cru devenir fou. Heureusement, ça n'arrivait pas souvent.
Elle se retourna avec le bol quand il parla de nouveau. Oui, elle savait qu'elle était à l'abri de la maladie. Dès qu'elle verrait le moindre signe de la maladie, elle le reconnaîtrait. Elle porta la main à sa nuque où des écailles sortaient de sa peau et durcissaient de plus en plus. Baissant les yeux, elle réfléchit. Est-ce que c'était possible ? Et ses nausées, ses bouffées de chaleur … Oh non, oh non, elle était infectée.
Elle releva les yeux de nouveau, embués de larmes, écarquillés. Se ressaisissant, elle fronça les sourcils. Elle avait embrassé Irvin, elle avait presque couché avec lui, merde alors ! Elle avait peut-être … non, elle ne devait pas penser à ça.
“ Ne m'appelle pas, baronne. J'ai abandonné mon titre quand je me suis enfuie de Gothik City avec mon fils. ”
Elle soupira doucement et ouvrit magiquement un rideau, laissant la lune illuminer la table basse et le bol plein de sang.
“ Je le ferais. Mais uniquement quand j'aurais prit mon temps et fait mes adieux. Je vais en mourir, de ce rituel, non ? Vos mémoires seront effacées et quand j'aurais décidé de faire mon entrée, je la ferais. Oh et ce sera fracassant, si je peux réduire la famille Von Dast à néant en partant, ce sera avec joie. Rien de personnel envers vous, bien sûr. ”
Elle s'agenouilla devant le bol et commença à psalmodier une incantation, tournant le sang dans le bol.
“ Autre chose à me faire partager avant de perdre tout souvenir des ces dernières minutes ? ”
Ses cheveux étaient collés de sueur sur son crâne. Mais depuis quand suait-elle ? Elle se sentait comme … humaine. Et c'était un sentiment absolument dégoûtant.

Une dizaine de minutes plus tard, elle était assise dans son fauteuil. Son salon avait été nettoyé, des macarons et du thé avaient été servis et Elijah n'avait plus sa chevalière. Elle s'en servirait pour rentrer sans encombre. Il devrait une sensation étrange, comme s'il s'était perdu dans ses pensées.
“ Prince Elijah ? Je disais, qu'est-ce qui vous amène en ville ? ”
Elle sourit doucement et attrapa sa tasse pour boire un peu de thé. Ses mains avaient été nettoyées de toute trace de sang, elles étaient tout simplement parfaite.


  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invoker
Messages : 103
Date d'inscription : 17/09/2015
Age : 751
Ville de résidence : Gothik City
Emploi : Grand invocateur de GC
Race : vampire

***
Relation avec les dragons: Amant du Père des Dragons
Indice de badassitude: Soldat formé
Statut marital: Marié-e
MessageSujet: Re: Un vent glacé à Watery Passage   Lun 2 Mai - 18:05

L
a seule chose qui sembla attirer l'attention de Kim fut le titre que lui donna Elijah. Elle l'avait quitté, disait-elle. Sans doute dans un désir de se détacher le plus possible de sa mère et du reste de sa famille de sang. Elijah avait beaucoup de peine pour elle et il brûlait de mener l'enquête auprès de sa petite sœur. Une simple conversation pouvait arranger les choses, il en était sûr. Ah, si seulement Lucie n'était pas si loin ! Si seulement il n'était pas bloqué par la magie noire sur ce fichu canapé !
Elijah serra les dents en se concentrant. Il sentait la barrière se fêler, craquer délicatement sous sa puissance spirituelle. L'âge et la pratique d'invocations vous fortifiait l'esprit. Ce faisant, il regarda la vampire verser de son propre sang dans le bol. Le prince déglutit. Il était aussi noir que celui d'un démon. Un démon mineur du moins. Il n'avait jamais eu l'occasion de voir le sang d'un démon majeur, car ceux-ci ne se laissaient pas facilement blesser.
Les deux fluides se mélangèrent, celui de Kim Callahan prenant très clairement le dessus sur le sien. Elijah, les yeux écarquillés en direction du phénomène, se fit la réflexion que son propre sang était en train de se faire avaler. C'était une image plutôt saisissante.

Un rideau s'ouvrit alors brusquement, tout seul. Ou plutôt, à l'aide de la magie. Kim lui confia alors qu'elle comptait participer au rituel, mais plus tard. Elijah se sentit mal lorsqu'elle évoqua son sacrifice et il n'osa pas la contredire. Ce n'était pas énoncé clairement dans le journal d'Honorus, mais le doute était à peine permis. Il lui sembla que la contredire aurait été fort inapproprié. Même alors qu'elle prévoyait de détruire sa famille. Il n'était pas certain d'y arriver mais il croyait encore pouvoir la convaincre de renoncer à cette folie.
La vampire s'agenouilla ensuite et se mit à psalmodier. Elijah sentit Fureku se débattre, comme s'il était retenu par des liens tangibles. Mais ça ne servait à rien. Refoulant sa tristesse, Elijah ferma les yeux et se concentra sur la barrière invisible pour la détruire. Elle était proche de l'explosion, fissurée comme une vitre qui aurait reçu beaucoup de coups. Il entendait presque le son de morceaux de verre se frottant les uns aux autres, ou celui de la glace crissant sous les pas de quelqu'un de trop lourd.
Peu avant la fin de l'incantation, elle ajouta autre chose et Elijah ouvrit les yeux. Il était presque venu à bout de la barrière, il lui fallait simplement quelques secondes supplémentaires. S'il pouvait la faire parler assez longtemps…

« Je vous en prie, ne faîtes pas ça ! Ce que je suis venu faire ici est trop important, si je l'oublie, tout le monde pourrait en… Oh. Ca alors. Vous aussi... »

Il fronça légèrement les sourcils, intrigué par la sueur qui faisait briller la peau de Kim. Il ne lui avait fallu que quelques secondes pour faire le rapprochement avec Luscka. Elle se transformait en dragon.

Toutefois, il n'eut pas le temps de le lui dire. Au moment où la barrière explosa enfin, le libérant de l'emprise de Kim, il fut pris d'un vertige qui lui ôta momentanément la vue et tous ses autres sens. Il eut l'impression de tourbillonner dans un univers complètement noir, sans plus de terre ni de ciel, sans repère, sans rien. Etait-ce à cela que ressemblait la mort ?


Elijah secoua doucement la tête. Il avait encore eu une absence. Pourquoi fixait-il aussi stupidement ce tapis ? Il tourna la tête en direction de Kim Callahan, leur aimable hôte, qui sirotait tranquillement son thé.

« Hum… Je dois retrouver un certain duc de Gothik City. Il a donné cette adresse dans le cas où l'on voudrait le joindre. Il s'appelle Luscka von Hochen, vous le connaissez peut-être. Je dois lui remettre des informations d'une importance capitale et absolument secrètes. Je suis désolé, c'est tout ce que je peux vous dire. »

Son regard balaya rapidement le salon. Sur un meuble, quelque chose semblait manquer. Des livres, certainement. Il reconnaissait parfaitement les traces que laissaient ses objets favoris.

Après un thé, Elijah se leva du canapé. Il avait mal aux jambes, comme si quelque chose de lourd avait récemment pesé dessus. Etrange.

« Je suis désolé de vous presser, mais pourrions-nous y aller ? C'est vraiment très important, je ne voudrais pas qu'il soit parti. »

Il s'inclina très légèrement et regarda Fureku, qui le dominait de sa hauteur. Il avait un air étrange sur le visage, comme s'il n'était pas certain de savoir ce qu'il faisait là. Et Elijah avait un mauvais pressentiment. Non, il devait juste être inquiet du fait d'être à Modernis State. Sitôt qu'il poserait ses yeux sur Luscka, tout irait beaucoup mieux.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Evil Mama
Messages : 62
Date d'inscription : 16/02/2016

***
Relation avec les dragons: Draggelin
Indice de badassitude: Elite de la badasserie
Statut marital: Divorcé-e
MessageSujet: Re: Un vent glacé à Watery Passage   Lun 2 Mai - 21:48

Un vent glacé à Watery Passage

Kim Callahan & Elijah von Dast

Il n'avait aucune chance de se souvenir de quoique ce soit, n'est-ce pas ? Elle avait été perturbée par ce qu'il avait dit, par sa propre sueur et par le reste, par tout ce qu'elle avait apprit aujourd'hui. En fait, elle n'était même pas sûre de bien lui avait effacé la mémoire. Elle savait parfaitement qu'elle avait exécuté le sort parfaitement mais est-ce qu'elle l'avait vraiment bien fait ? Frémissant, elle regarda ailleurs.
Elle avait effectué ce sort onze fois, uniquement sur Kalem ou sur sa propre personne. Le jeune vampire avait des relations houleuses avec ses ex-petits amis parfois et il valait mieux qu'il oublie certaines choses. Comme la fois où il avait surprit son frère en train de coucher avec son petit ami. Il se trouvait que le vampire en question sortait avec les deux frères Callahan en même temps. C'était une affaire réglée depuis parce qu'il était mort depuis.
Aless avait juré de ne plus jamais en reparler. Il ne savait pas que sa mère maîtrisait les arts noirs – elle avait toujours eu peur de décevoir ses proches alors elle avait préféré de rien dire à ses fils – mais il savait que sa mère avait fait quelque chose. Kalem, quant à lui, avait juste oublié, définitivement. Il ne pourrait même pas s'en souvenir, s'il revoyait leurs photos ensemble. Elle avait fait ce qu'il fallait pour protéger son fils.
Elle se souvenait parfaitement de la tête de ce jeune homme quand elle l'avait libéré de son coffre après trois heures de route. Elle l'avait changé en bouquetin et l'avait libéré près des montagnes. Dommage pour lui, il s'était fait manger par un ver géant juste après. Elle ne l'avait pas prévu mais elle supposait que le karma avait joué un rôle là dedans. Elle avait roulé jusqu'à la maison et avait tout raconté à Irvin. Il avait semblé approbatif : au moins cette fois, elle n'avait pas provoqué la mort.
Elle regarda la fenêtre avec un regard pensif. La lune pénétrait toujours la maison, rependant un filin d'argent sur le parquet, la table et les tasses des invités. Dès cinq heures du matin, elle se changerait en soleil. Elle avait mit du temps à s'y habituer, à la journée très longue de Modernis State. Elle ne quitterait cette ville pour rien au monde à présent. Déglutissant, elle reporta son attention sur ses invités.
Elle se sentait presque mal d'avoir privé Elijah de sa mémoire mais elle devait protéger son identité. Elle devait faire en sorte que tout le monde la croit … humaine. Et elle devait rester avec sa famille, le temps de mettre ses affaires en place.
Elle resterait parmi les gens normaux quelques temps. Elle s'efforcerait d'arranger son testament – elle comptait tout léguer à son mari, ses enfants étaient trop jeunes pour gérer ses immenses biens – et elle voulait leur écrire des lettres. Elle avait besoin de mettre au point les choses. Mais avant, elle devrait faire la pire chose au monde – mentir à Irvin.
Elle se leva et sourit à ses invités, leur faisant signe de la suivre. Une fois arrivé au garage, elle leur demanda de s'attacher. Conduisant le plus vite possible sans se faire repérer, elle se rendit jusque chez Irvin. Sans descendre de la voiture, elle souhaita aux deux gothiks un bon séjour. Elle retint néanmoins Elijah et lui tendit une petite enveloppe dorée.
“ Remettez cela à Irvin de ma part, s'il vous plaît. ”
Dans l'enveloppe se trouvaient deux invitations au gala. Elle avait pensé à ne lui en donner qu'une mais maintenant qu'elle savait qu'elle allait mourir, elle ne pouvait pas imaginer qu'Irvin reste seul le reste de sa vie. Au moins, il aurait Anabelle. Aussi fade soit-elle.

Une fois de retour chez elle, elle attira son papier à lettres et s'assit à son bureau. Avec sa plus belle plume, elle commença à écrire.
“ Irvin, mon tendre Irvin, l'amour de ma vie … Quand tu liras ça, je ne serais plus qu'un tas de cendres. Tu dois d'abord savoir que je t'ai menti : tu seras la seule personne que j'aurais autant aimé de ma vie. Et si j'ai eu deux cœurs de mon vivant, ils t'appartenaient tous les deux … ”


~ fin ~



  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un vent glacé à Watery Passage   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un vent glacé à Watery Passage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bug avec Vent Glace
» Vent Glacé, le vent de la destruction
» Black Hole, mais d'où vient-il? [Shikaku]
» Esprit est tu là ? (Okay~ J'suis nul en titre)
» Quand le vent glacé raconte l’ombre de la nuit…

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampires vampires vampires : infection :: Train des Trois Cités :: Ancienne gare de la Cyber Junkyard : vieilleries :: * Sujets terminés-