Vampires vampires vampires : infection
Tu veux un forum rpg avec des gens sympas ? Un forum où tu peux faire bouger l'intrigue ? Mais où t'es pas obligé ? Un forum où tu peux faire à peu près tout ce que tu veux ?
Alors rejoins-nous !=D
Jusqu'à la mi-juillet, tout personnage infecté pourra devenir plus tard un demi-dragon ! Profitez-en !


...
 
En ce moment, au musée de L'Etoile Rose, venez découvrir le plus gros rubis du monde des trois cités !

Partagez | 
 

 Catch me if you can

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Soothsayer
Messages : 47
Date d'inscription : 12/04/2016
Age : 17
Ville de résidence : Modernis State
Emploi : Lycéen/PDG
Race : Humaine

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Ermite paranoïaque
Statut marital: Relation libre
MessageSujet: Catch me if you can   Jeu 14 Avr - 21:35

CATCH ME IF YOU CAN  
feat. GRIM LAPLUIE

Quoi de mieux que Nahunte pour récupérer des informations ? Il aurait dû se douter que ces mafieux avaient quelque chose à voir avec la mort de son père. Et maintenant qu'il était devant l'immeuble hautement protégé, il ne lui restait plus qu'à trouver un moyen d'entrer.


Ce matin-là, alors qu'il était en train de s'habiller, il reçut un coup de fil sur son téléphone portable gris clair. Celui qu'il utilisait quand il se faisait passer pour Spinelle, le prostitué qui coûtait les yeux de la tête. Son véritable téléphone était gris foncé, de cette façon les gens n'étaient pas choqués quand il passait de l'un à l'autre. Parce que les gens ne faisaient pas attention à un détail aussi insignifiant.
Shea jeta un coup d’œil au corps endormi de Jasmin et s'enferma dans la salle de bain. Il ouvrit le robinet de la douche, pour couvrir sa conversation et justifier sa présence prolongée dans la pièce, au cas où son échange serait long.

« Allo ? roucoula-t-il d'une voix beaucoup plus grave que d'habitude.
-Spinelle, c'est moi. »

Evidemment… Même si ces types savaient avoir affaire à une pute, ils avaient du mal à admettre qu'ils n'étaient pas les seuls et uniques. C'était différent avec les femmes. Elles étaient plus réalistes. Jusqu'au jour où elles avaient décidé que ça ne pouvait plus durer et se transformaient en hybrides de mère-poule croisée avec une épouse hautement collante. Quand elles lui proposaient de venir habiter chez elles, « Spinelle » coupait les ponts. Et se penchait plutôt du côté de leurs maris.

« Oui, mon choux. Tu veux déjà un autre rendez-vous ?
-Plus tard, tu me coûtes les yeux de la tête.
-…
-Mais tu les vaux !
-Bien sûr, chéri.
-Je t'appelle parce que j'ai des infos sur l'immatriculation que tu m'as donnée. Laisse-moi te dire que tu as des hobbies vraiment bizarres. »

Shea dût se retenir de lui hurler de se grouiller. Assis sur le bord de sa baignoire, il secouait nerveusement la jambe, impatient d'en savoir plus.

« Le seul lien douteux que j'ai pu trouver avec ce type, c'est qu'il était propriétaire d'une salle de sport appartenant à un Bongiasca. »

Bongiasca. Après quelques politesses, Shea raccrocha. Il leva la tête pour rencontrer son reflet. Ses yeux gris pétillaient avec férocité. Il avait enfin une piste. Le type mort dans le carambolage qui avait mis fin aux jours de son père avait un lien avec la mafia. Il avait bien fait de s'acoquiner avec le préfet de police.
Avant de sortir de la salle de bain, il se mouilla les cheveux et le cou, glissa son téléphone dans la poche arrière de son jean et se frotta les yeux. Quand il apparut dans la chambre en se traînant et en se massant la nuque, ça ne loupa pas. Jasmin lui ordonna de rester au lit, qu'il devait avoir attrapé froid et puis, avec l'Infection, argumenta-t-il, ce n'était pas bon de s'exposer quand on était affaibli.


Dès qu'il entendit la porte claquer sur le départ de Jas', une demi-heure plus tard, Shea repoussa les couvertures. Ce n'était pas qu'il cachait à son meilleur ami tout ce qu'il faisait mais il voulait éviter de le faire trop rentrer dedans. Il avait une peur bleue de l'impliquer et qu'il lui arrive malheur.
Il attrapa le bottin rangé dans sa table de chevet et chercha le nom des Bongiasca. Il trouva l'adresse de leur société de prêt et l'inscrivit rapidement sur un post-it qu'il arracha ensuite pour le fourrer dans sa poche de pantalon.
Il enfila un sweat à capuche noir et des baskets montantes de la même couleur, glissa des gants en cuir dans son sac à dos et quitta la pièce. Il croisa Stephan, qui avait une tasse fumante à la main.

« Jasmin m'a dit que ça n'allait pas fort, alors…
-Oui ! Mais en fait c'était juste de la fatigue. Ca va beaucoup mieux ! Je vais prendre un taxi. A ce soir ! »

Il fila avant que son oncle ne puisse poser plus de questions. Dès qu'il fut hors de vue de toutes les fenêtres de la maison, il changea de direction. Nahunte.


Shea sortit des buissons et s'approcha tout doucement de la façade Est. S'il se faufilait assez bien dans les ombres, il parviendrait aisément à s'infiltrer par cette fenêtre ouverte qu'il avait repérée au premier étage. Deux minutes plus tard, le jeune homme escaladait le mur, en peinant. Il avançait lentement et c'était précisément dans ce genre de situation qu'il aurait aimé que l'un de ses parents ait été un vampire. Heureusement pour lui, il y avait plein de prises avec ces corniches et ces fenêtres toutes serrées. Quand il enjamba le rebord après s'être assuré qu'il n'y avait personne dans la pièce, il était à bout de souffle. Bien, maintenant il fallait trouver des trucs intéressants.

Bien des heures plus tard, Shea franchissait comme une flèche les portes de « Bongiasca, prêts et services », passant sous le nez des types baraqués postés dehors. Ces deux-là vinrent s'ajouter au petit groupe déjà imposant qui le poursuivait depuis l'intérieur de l'immeuble. Shea était léger, il avait la peur au ventre, alors il courait vite. Mais il devait rapidement trouver une solution, parce qu'il allait s'épuiser.
Tandis qu'il fonçait aussi vite que possible, il maintenait d'une main sa capuche enfoncée aussi loin que possible. Hors de question que quelqu'un le reconnaisse. Dans l'autre main, il avait un dossier avec le nom du mec qui était responsable de l'accident dans lequel avait péri son père. Il n'avait pas eu le temps de le consulter avant de se faire griller, alors il avait dût jouer sur sa vitesse et la surprise pour s'en sortir. C'était déjà un miracle qu'il ne se soit pas pris une balle. En fait, les types n'essayaient même pas de lui tirer dessus. C'était pourtant des mafieux, non ?
A cet instant, il y eut une petite explosion sur le demi-mur crème qu'il était en train de longer. Finalement, ils s'était décidé à se montrer violent. Shea zigzagua en essayant de réguler sa respiration pour économiser ses capacités et tourna à gauche. MERDE ! Une zone industrielle ! Il traversa la rue en manquant de peu de se fracasser la tête sur le bitume à cause de graviers sur lesquels sa chaussure avait glissé. Il s'engouffra ensuite dans une ruelle et au bout de celle-ci, tourna à droite. LA ! A quelques mètres, il y avait une rue pleine de monde ! Il pourrait les semer facilement, en plus ils n'oseraient jamais tenter de lui tirer dessus là-bas. En tout cas, pour l'instant, ils y allaient franchement. Shea ne devait son salut qu'à l'environnement très peu dégagé du quartier.

Alors qu'il n'était plus qu'à trente secondes de la foule salvatrice, quelqu'un surgit soudain sur sa gauche. Shea lui rentra dedans très violemment, si violemment que l'impact dans son bras lui secoua les dents, qui s'entrechoquèrent entre elles.

« DEGAGE ! »

Il repoussa le type sans plus faire attention à lui, histoire de lui dégager le chemin au lieu de s'emmêler les jambes avec les siennes.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mercenaire
Messages : 163
Date d'inscription : 20/07/2015
Age : 55
Ville de résidence : the Cyber Junkyard
Emploi : Voleur/assassin/tourneur fraiseur
Race : Vampire

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Aventurier occasionnel
Statut marital: Relation libre
MessageSujet: Re: Catch me if you can   Ven 15 Avr - 11:24

Catch Me If You Can
We didn't start the fire
De tous ses contacts, Rodney était bien le seul qui pouvait lui proposer un job comme ça. Il détestait garder des sales gamins de riches et Rodney le savait bien mais ça ne l'empêchait pas de lui proposer. Après l'avoir envoyé se faire foutre, il était retourné au lit et … eh bien il y avait Allic. Le boss lui dit qu'il devrait prendre ce job. Parce que sinon il allait passer pour un weirdo à rester chez lui toute la journée d'un coup. Est-ce qu'il pouvait vraiment le laisser seul ?
Finalement, il abandonna après quelques arguments, il était trop fatigué pour lui tenir tête. Après lui avoir fait jurer qu'il serait là quand il reviendrait, Grim envoya un texto peu sympathique à Rodney et se rendormit dans le soleil du matin. Qu'est-ce qu'il pouvait avoir sommeil depuis que le boss était arrivé chez lui ? Ce mec était aussi fatiguant que pouvait l'être un humain. Et il ne parlait pas seulement de sexe.  
Son sommeil ne dura pas bien longtemps puisqu'Allic se rapprocha rapidement de lui. En grognant, Grim abdiqua et l'embrassa. Il allait avoir la tête dans le cul pour son job de ce midi. Après un baiser, il lui mordit la lèvre. Quitte à être crevé à cause de cet humain stupide, autant récupérer un peu de sang. Alors qu'il suçait le sang hors de sa lèvre inférieure, il griffa le bas du dos d'Allic. Ce mec !

A l'heure, il était dans le café en face du lycée le plus friqué de Modernis State. Il avait eu quinze pourcent de remise sur son café en faisant un clin d'oeil à une serveuse apparemment très nouvelle et il sirotait son macchiato dans un gobelet écolo. Chez Starboucs, ils avaient le chic pour créer un peu plus de hipsters chaque jour.
En passant sur le trottoir, il se mêla à la foule de grands frères et de grandes sœurs venus chercher leur lycéen de poche. Ce n'était pas vraiment difficile. Il portait une salopette-short du plus bon goût et un t-shirt un peu délavé et de brodequins en jean assortis à sa tenue. C'était une tenue qu'il portait au lycée et bon sang, il était encore à la mode. En ajoutant à ça une casquette jaune pétant et une paire de lunettes de soleil à sa tenue, il pouvait se protéger du soleil et avoir l'air immensément cool.
Il dépassa un jeune homme qui avait un gros t-shirt qui indiquait ' '84 boy !' et chercha son client du jour des yeux. Avec les lunettes de soleil, il voyait un peu mieux mais ce mec était introuvable. Comment est-ce que les gens faisaient pour récupérer leurs gosses dans ce fouillis. Il reporta son regard sur le photo et compara ses traits avec les personnes présentes. Non, aucun ne lui ressemblait.
Il baissa un peu les yeux en passant près d'une femme qu'il connaissait. Madame Duplatz  lui semblait-il. Il avait enlevé et tué son mari quelques années plus tôt. A l'époque il était blond et s'habillait plutôt en cuir mais quand même, il ne pouvait pas se permettre de se laisser reconnaître. Après un appel au père de son client – du moins, il le supposait – il apprit qu'il ne s'était pas pointé à l'école et que c'était la panique. Il était midi trente et personne n'avait vu le gosse depuis un moment.
Une demi-heure plus tard, il avait fouillé les environs et envoyé une photo de son client à des contacts. Un de ses amis lui envoya un texto en lui disant qu'il était à côté du QG des Bongiasca. Oh génial, ceux qui voulaient sa tête, c'était bien sa chance. Il sauta dans le premier bus et arriva un quart d'heure plus tard à Nahunte. Et puis, il réussit à repérer sa cible. Putain, il était moins grand que ce qu'il pensait. Et il avait l'air vachement moins joyeux que sur la photo.
Super, il allait devoir jouer la duègne d'un mec qui avait … des gens au cul. Mais trop bien quoi. Bon, il n'allait pas se plaindre, c'était toujours mieux que de s'emmerder, au moins il avait un peu d'action. Il se planta sur le trottoir et Blight le bouscula. Quand il lui dit de dégager, Grim le rattrapa par le col et le fit tomber les fesses par terre. Il ne comptait pas le laisser se faire amocher comme un con.
“ Reste là, sweetie pie, je m'occupe d'eux. Si tu te lève, je te casse les genoux, c'est clair ? ”
Il se tourna vers les mafieux et donna quelques coups de pieds bien placés qui firent voler les gros bras vers la foule plus importante derrière eux. Sa force de vampire pouvait être exploitée grâce à la petite haie de buissons qui les cachait de la foule à deux pas d'eux. Il feula à la manière d'un vampire de film d'horreur et certains mafieux commencèrent à avoir peur. Dahlia sortit de la foule et pointa sur lui un fusil de chasse. Cette fille ne faisait jamais les choses à moitié.
“ Comme c'est gentil de venir te donner en pâture à nous. Mais si tu lâches le gamin, je te promets de pas trop te torturer avant de te tuer. Après tout, t'es qu'une râclure de merde, c'est presque de la pitié de mettre fin à ta vie.
- Tu dis ça parce que je t'ai volé ton fiancé et une mallette remplie de beaux billets verts et que tu as perdu un œil à cause de moi. T'es pas objective, Dahlia. ”
Elle tira un coup et le menaça en hurlant. Grim haussa les épaules et prit le gamin comme un sac à patates sur son épaule avant d'escalader un immeuble non loin de là. S'ils arrivaient au QG des Beackerman à temps, les hommes d'Allic se chargeraient des Bongiasca. Officiellement, Allic n'était pas encore revenu au pouvoir mais le nouveau boss avait abdiqué et s'était tiré à Gothik City pour un temps et Hedwige … eh bien, Grim avait monté tous les hommes sur elle.
Une fois sur un toit inatteignable, il posa le jeune homme en espérant qu'il n'allait pas vomir son déjeuner tout partout. Et porta sa main à son épaule droite qui saignait un peu et s'adossa à une gaine de ventilation.
“ On va attendre un peu ici et ensuite on rejoindra des amis à moi … Bordel de merde, si j'avais su qu'un job avec un fils de riche serait aussi mouvementé, j'aurais mit d'autres fringues. Au fait, je suis Grim. J'ai été engagé pour te ramener à la maison sain et sauf. ”
Merde, il avait même perdu sa casquette dans la course. Et le soleil tapait dur. Heureusement qu'il lui restait ses lunettes, sinon il aurait déjà rampé sous terre. Un gang de chat noirs passa devant eux et Grim sourit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Soothsayer
Messages : 47
Date d'inscription : 12/04/2016
Age : 17
Ville de résidence : Modernis State
Emploi : Lycéen/PDG
Race : Humaine

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Ermite paranoïaque
Statut marital: Relation libre
MessageSujet: Re: Catch me if you can   Ven 15 Avr - 14:24

CATCH ME IF YOU CAN  
feat. GRIM LAPLUIE

Jamais Shea n'avait été impliqué dans une situation aussi critique. Lui, son truc, c'était plutôt la délicatesse, l'infiltration, l'art de recueillir des informations mine de rien. Il fallait croire qu'une année de pratique n'avait pas suffi à faire de lui un pro dans ce domaine, pire, il avait cru pouvoir berner la mafia et s'en sortir indemne. Quelle erreur il avait faite ! Ce n'était pas tellement qu'il avait été arrogant, mais plutôt qu'il s'était laissé emporter. Il avait enfin eu une chance d'avancer dans son enquête, de découvrir pourquoi son père était mort et qui en était responsable ! Il n'avait pas vraiment réfléchi, il avait juste agi. Son oncle Stephan allait lui passer un savon s'il apprenait ce qui s'était passé. Il n'osait même pas penser à la réaction de Jas'. Il ferait tout pour que le jeune homme l'ignore, il ne voulait pas affronter les conséquences sinon. D'abord, son meilleur ami serait hyper déçu de lui, en plus il voudrait probablement s'impliquer et ça, c'était hors de question.

Un buisson épineux lui bloquait partiellement l'accès à la rue bondée. Shea savait qu'au-delà, il pourrait fuir en toute sérénité. Mais c'était sans compter sur le type qu'il venait de bousculer.
Son souffle fut coupé d'un coup, puis il partit en arrière et atterrit sur les fesses, durement. Grimaçant, il releva partiellement la tête pour regarder le mec, se demandant si la sangle de son sac à dos s'était pris dans quelque chose. Mais non, c'était vraiment l'autre, dans une salopette qui lui donnait l'air de sortir d'un clip de l'été. Et en plus, il lui ordonna de ne pas bouger à moins de vouloir dire adieu à ses genoux. Shea fit une grimace de dégoût, pensa immédiatement qu'il était de mèche avec les mafieux.
La suite le détrompa immédiatement. Le mec était en train de se battre, de donner des coups à une vitesse folle et d'une force impressionnante. L'un de ses poursuivants vola au-dessus de leurs têtes avant d'atterrir en plein milieu de la route. Entre les branches du buisson, Shea vit une voiture le contourner en faisant crisser ses pneus sur le bitume. Il y eut un bruit de klaxon, puis le véhicule accéléra.
Le jeune homme reporta son intérêt sur la bataille et vérifia que sa capuche était bien rabattue. Il avait peur qu'on identifie son visage et ce quartier avait l'air rempli de cinglés. Si ça n'avait pas été pour son enquête, jamais il n'y aurait foutu un pied. Le type, très probablement un vampire, avait impressionné assez d'hommes pour qu'ils hésitent à se jeter sur lui de nouveau. Comme pour faire bonne mesure, il leur feula dessus à la manière d'un chat. Un chat hyper dangereux. Même Shea frémit, comme en écho à la peur des hommes armés.
Avec tout ça, il n'avait même pas pensé désobéir à l'ordre qui lui était donné. Regarder l'action entre  les jambes du vampire était bien plus sûr pour lui. Reprenant ses esprits, il fourra le dossier dans son sac à dos, malmenant la fermeture Zigzag pour le protéger de ce qui pourrait se passer ensuite. Et il eut bien raison !

Une femme émergea de la masse, armée et apparemment dépourvue de peur. Shea se mit à genoux, son sac à dos sur les épaules, prêt à se barrer si ça tournait au vinaigre pour son inespéré protecteur. Pour l'instant, il ne savait pas pourquoi ce vampire agissait comme ça, mais c'était probablement son unique chance de survie et il n'était pas assez con pour la laisser filer. Il s'imaginait parfaitement se prendre une balle dans le dos pendant qu'il essayait de s'enfuir et cette vision lui asséchait la gorge.
La femme et le vampire eurent une courte discussion, qui lui apprit qu'ils se connaissaient et qu'apparemment, lui n'était pas exactement un enfant de chœur. S'il n'avait pas été dans cette situation, le jeune homme aurait même eu pitié pour elle.
Il y eut un coup de feu et Shea rentra la tête dans les épaules. La seconde d'après, il était soulevé de terre et balancé durement sur l'épaule du vampire. Il estimait avoir de la chance d'être petit, pour une fois, parce que son sauveur n'était pas exactement un géant. Il s'accrocha des deux mains au t-shirt délavé tandis qu'ils s'éloignaient du sol. Shea serra les dents pour ne pas hurler. L'ascension allait beaucoup trop vite à son goût. Il devait tout de même reconnaître qu'il était impressionné par les capacités du vampire. C'était exactement comme ça qu'il aurait aimé pouvoir escalader le petit étage qui le séparait de la fenêtre ouverte du bâtiment des Bongiasca, quelques heures plus tôt.

Après quelques minutes de sauts de toit en toit qui lui donnèrent la nausée, le vampire s'arrêta enfin. Il le déposa au sol et, les jambes flageolantes, Shea s'écroula sur le béton brûlant. Il avait le souffle court à cause de sa course et des émotions fortes. Quand le vampire parla, il tourna vers lui des yeux agrandis par le choc. Il l'entendait, comprenait ce qu'il disait, mais son esprit était des lieues d'ici. Il détourna la tête quand des chats, tous noirs, passèrent devant eux en file indienne. Ils trottinaient tout au bord du toit, se moquant bien des dangers de la gravité qui pourraient les précipiter dix étages plus bas. Au moins.

Reprenant ses esprits, il regarda de nouveau le vampire et repoussa sa capuche. Grim, il s'appelait Grim. Et quelqu'un l'avait engagé pour le ramener chez lui. Sûrement son oncle Stephan. Oh, il allait vraiment avoir le droit à un savon !

« Je suppose qu'un « merci » serait approprié. Alors, merci. »

Il fixa ensuite l'épaule écarlate du vampire. Ce n'était sûrement pas grave, après tout ce genre de blessures ne pouvaient pas leur faire grand-chose, non ? Tout de même, il n'en revenait pas que son oncle ait engagé un vampire !

« Alors, on fait quoi maintenant ? Vous allez m'emmener voir vos potes ? Ce sont aussi des vampires ? »

Il espérait que Grim n'allait pas juger que sa paye ne valait pas tous les efforts qu'il avait fait, parce qu'il n'avait pas envie de finir en festin. Donnant un coup de menton dans l'air en direction de la blessure du type, il lança :

« Est-ce que ça fait mal ? »

Lui-même ne s'était jamais reçu de balle, même s'il avait vécu pire, enfin il le pensait. Alors il se demandait bien quel effet ça pouvait faire.  
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mercenaire
Messages : 163
Date d'inscription : 20/07/2015
Age : 55
Ville de résidence : the Cyber Junkyard
Emploi : Voleur/assassin/tourneur fraiseur
Race : Vampire

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Aventurier occasionnel
Statut marital: Relation libre
MessageSujet: Re: Catch me if you can   Dim 17 Avr - 13:11

Son regard perçant porta dans tous les coins. Il voulait être sûr qu'ils étaient en sécurité. Il n'aimait pas vraiment la façon dont il avait dû sauver le gamin. Putain, les Bongiasca ! Dire qu'il les évitait depuis un moment déjà. Il ne pouvait pas crever maintenant. Allic avait encore besoin de lui et … mais pourquoi il pensait à Allic ? C'était son calice, au mieux et juste un mec avec qui il baisait au pire. Non, il devait plutôt penser à Tony.
En tout cas, ce gamin s'était mit dans de beaux draps. Ca devait juste être un mission pépère qui lui rapporterait un max. Ca devait juste être une mission tranquille et le voilà sur un putain de toit en train de pisser le sang. Les gosses de riches avaient vraiment des hobbies bien particuliers.
Ce mec devait se sentir bien con. Est-ce qu'il avait été dire à Léo Bongiasca qu'il avait une petite bite pour avoir tous ces mecs au cul. Non, Dahlia. Réfléchis Grim, réfléchis. Il y avait Dahlia. Léo ne lâchait pas son chien de garde sur tout le monde. Il aurait pu juste faire peur à Blight mais il avait voulu envoyer tout le monde. Est-ce que par hasard … il voulait récupérer quelque chose ? A moins que le petit n'en ait trop vu.
Autrefois, il avait couché avec le fils de Léo, et il avait bossé pour lui. C'était jusqu'à ce que Valentino ne se suicide parce que Grim lui avait dit qu'ils ne pourraient jamais vraiment être ensemble. Si en ce moment les avantages d'Allic le rendait plutôt sédentaire, il n'en avait pas toujours été de même et Grim n'avait pas voulu se laisser emporter dans une situation comme ça. Il voulait bien prendre, mais pas donner.
Mais pourquoi est-ce que toutes ses pensées le ramenaient à Allic ? Bon sang, il n'avait pas pensé à quelqu'un comme ça depuis … depuis presque trente ans. Il fronça les sourcils et resserra sa prise sur la réalité et pressant un peu contre sa blessure. Elle était encore un peu ouverte mais elle serait guérie dans quelques secondes. Il déglutit en se disant que de toute façon, rien n'allait comme il le voulait aujourd'hui, il ne manquerait plus que les balles de Dahlia soient empoisonnées.
Les chats étaient en train de faire leurs toilettes devant eux, sur le rebord de l'immeuble. Ils n'avaient peur de rien hein. Quand un des chats sauta, Grim écarquilla les yeux. Il entendit très distinctement un bruit métallique… Un escalier de secours. S'ils arrivaient au bout du toit sans se faire canarder, ils pourraient passer par l'escalier pour rejoindre le sol et ensuite … le QG des Beackerman ne serait plus si loin.
Il fit craquer son cou et retira sa main dans sa blessure, complètement refermée. Sa main était pleine de sang et sa salopette était fichue. Génial, il adorait cette salopette ! En plus, elle lui moulait bien les fesses. Heureusement, son t-shirt ne semblait pas trop touché. Ce gosse lui devait donc juste une salopette et de grand créateur et une super caquette fluo. Il remonta son regard vers le gosse. Il n'était pas blessé hein ?
Alors qu'il essayait de scanner son corps comme il pouvait, Blight le remercia et Grim hocha la tête. Il aurait pu le faire correctement quand même, il n'était pas très poli ce gamin quand même. Il fronça les sourcils quand il entendit du bruit derrière lui mais ce n'était que la voix de quelqu'un qui bourdonnait dans le conduit de ventilation auquel ils étaient adossés.
Quand le jeune homme parla de nouveau, Grim s'essuyait les mains sur la gaine de ventilation, laissant des traces sanglantes. Dégradation de biens publics, ouais, il avait peut-être bien été arrêté une ou deux fois pour ça.
“ Non, ce ne sont pas … enfin, il y en a un ou deux. Mais ce n'est pas le sujet. Ce sont surtout de très grands ennemis des mecs qui te courraient après, on sera en sécurité avec eux. Et ils nous prêteront une voiture pour rentrer chez toi en toute sécurité. ”
Une dernière question du jeune homme le fit secouer la tête et il traversa le toit, entraînant son nouvel ami avec lui. Ouais, ils allaient être les meilleurs potes du monde. Penché vers la rue, il vit cinq mecs attendant les ordres. Déglutissant, il chuchota au jeune homme des ordres très précis.
“ Tu vois le grand en chemise à fleurs ? C'est Chad. Cours très très vite jusque derrière lui et pousse le en arrière de toutes tes forces, il pourra pas se relever et va rester bloquer comme une tortue. Tu vois ce que c'est une tortue ? Bien. Ensuite tu cours jusqu'au grand building tout en verre que tu vois là bas. Je m'occupe des autres et je te rattraperai en chemin. Okay à trois. ”
Il regarda en bas, soupira et fronça les sourcils.
“ Trois! ”
Il entraîna Blight dans les escaliers et se jeta sur le petit groupe. Ils n'étaient pas très forts et Grim avait l'effet de surprise. Il espérait vraiment que Shea allait se débrouiller avec Chad. Le pauvre n'avait jamais eu vraiment d'équilibre et il ne savait se servir d'aucune arme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Soothsayer
Messages : 47
Date d'inscription : 12/04/2016
Age : 17
Ville de résidence : Modernis State
Emploi : Lycéen/PDG
Race : Humaine

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Ermite paranoïaque
Statut marital: Relation libre
MessageSujet: Re: Catch me if you can   Mar 19 Avr - 15:42

CATCH ME IF YOU CAN  
feat. GRIM LAPLUIE

Shea avait des ennemis depuis son retour. Il s'en faisait un de temps en temps, mais rien de bien méchant. Juste des gens riches qui faisaient dans leur pantalon à l'idée qu'il puisse révéler des trucs sur eux. Mais là, vraiment, c'était du sérieux. Des mafieux. Pourquoi est-ce qu'il avait foncé tête baissée comme ça au lieu de réfléchir ? Ouais, il avait juste sauté sur l'occasion comme un gosse en manque de sucre sur des bonbons. Mais qu'il se sentait con en ce moment ! Il n'était même pas sûr que ça lui ait rapporté quoi que ce soit ! Une minute… Et si son « client » lui avait menti ? S'il avait tout deviné et l'avait attiré dans une sorte de piège ? Non, les mafieux auraient réagi plus vite s'ils avaient été au courant. Mais ils n'avaient pas besoin d'être au courant, songea alors Shea, puisque ses chances de s'en sortir sans se faire remarquer étaient vraiment trop minces. Il avait vraiment très envie de lire ce dossier. Sauf qu'avec ce vampire dans les parages, c'était impossible. Il devait absolument rentrer chez lui au plus vite. Ce qui tombait bien, puisque c'était la raison pour laquelle oncle Stephan le payait. Il lui suffirait de coopérer.

Quand l'adolescent apprit que les fameux copains de Grim étaient de grands ennemis des Bongiasca, Shea blêmit. Il s'était vraiment mis dans de sales draps. Si ces types apprenaient son identité, il serait forcé de tout raconter à Jas' et de prendre des mesures pour le protéger. Il devrait s'éloigner de lui, probablement ne plus jamais le voir. La gorge sèche, le jeune homme rabattit sa capuche sur sa tête. S'il avait une chance, même infime, de protéger son nom, il devait la saisir.

« Okay, » répondit-il d'une voix blanche, même s'il était plutôt rassuré à l'idée de rentrer en voiture.

Il se leva en même temps que Grim, qui secoua la tête pour répondre à sa question. Alors les vampires étaient en quelque sorte insensibles à la douleur ? Bizarre. Il aurait juré du contraire.
Shea suivit le vampire jusqu'au bord du toit et écarquilla les yeux en voyant tous ces gens rassemblés sous l'escalier de secours. Ca n'allait pas être facile. Oncle Stephan aurait même dit « coton ». Shea n'avait jamais compris ce que le coton venait foutre là-dedans, mais il comprenait rarement les expressions.
Heureusement, Grim avait une solution pour les sortir de là. Une solution qui allait peut-être bien leur apporter encore plus de problèmes, mais c'était ça ou rester coincé sur ce toit jusqu'à ce que les Bongiasca les retrouvent. Oh merde, il avait l'impression de parler comme un mafieux maintenant.
Courageusement, le jeune homme hocha la tête pour signifier au vampire qu'il allait faire ce qu'il lui demandait et qu'il savait ce qu'était une tortue, mais il était sûr d'avoir un teint super pâle.

« Trois ! »

Oh non ! Pas maintenant, il n'était pas prêt ! Shea n'eut pas le temps de protester, car Grim l'entraînait déjà dans les escaliers. Il devait pousser sur ses muscles pour suivre le vampire, qui dévalait les marches à toute vitesse. Heureusement, il était assez agile pour ne pas se louper. Une fois en bas, Grim prit les devants. Shea, quant à lui, se faufila dans l'ombre du bâtiment jusque derrière le fameux Chad. Allez, allez, s'encouragea-t-il. Ca ne pouvait pas être si difficile.
Il se rapprocha derrière le grand homme, qui roulait des mécaniques en attendant sûrement d'avoir assez de place pour aller s'occuper du vampire. Au moment où il allait le contourner pour le pousser, Chad fit volte-face et le cœur de Shea fit un bond magistral dans sa poitrine. Il lâcha un cri et recula. Son talon rencontra un obstacle et il tomba lourdement sur le dos. NON ! Ce n'était pas censé se passer comme ça !
Chad le rejoint et se pencha pour l'attraper par le col de sa chemise. Shea tremblait de peur, il allait finir mort, c'était sûr. Et il n'avait même pas de pouvoir pour tenter de se défendre ! Merde, pourquoi est-ce qu'il avait été enlevé pour le compte d'un scientifique ? Pourquoi est-ce qu'on en voulait à sa famille ? Pourquoi, pourquoi ??? Chad glissa alors en arrière, tout seul, et son poing passa à plusieurs centimètres du visage de Shea, qui sentit un souffle tiède glisser sur sa joue. Le géant le lâcha et il atterrit par terre sans aucune grâce. Il devait vraiment travailler ses chutes.
Quand il se releva en essayant d'ignorer la douleur de son genou écorché, il trouva Chad sur le dos, en train d'agiter inutilement ses membres dans les airs. Un peu plus loin, il trouva une canette vide qui avait reçu un bon poids en travers de son corps métallique. Ce devait être le même obstacle qui l'avait fait tombé plus tôt et Chad… Et bien son pied avait simplement roulé dessus apparemment. Shea sourit. Même si ça n'avait été qu'un coup de chance, il avait réussi à venir à bout de l'adversaire que lui avait attribué Grim.
Ce dernier était d'ailleurs toujours en train de se battre et Shea choisit sans trop de remords de lui obéir. Il fila en direction du grand bâtiment que lui avait indiqué le vampire et se réfugia à l'intérieur sans faire attention à l'homme en costume rayé posté à l'entrée. Haletant, il s'arrêta au beau milieu du hall dont les murs semblaient avoir été couverts d'or fondu.
Il se plia en deux, les mains sur les genoux, pour tenter de reprendre son souffle. Il avisa une fontaine à eau un peu plus loin et commença à avancer dans sa direction, mais le mec de l'entrée vint se placer sur son chemin. Il jeta un coup d'oeil sur le côté. Une grande femme d'un âge avancé, aux cheveux gris parfaitement retenus dans un chignon compliqué, le jugeait durement derrière le comptoir de l'accueil. Elle avait une mitraillette dans les mains.

« Hum… Je suis avec Tim. Il arrive bientôt. C'est un vampire, tout petit, brun, avec un style excentrique. Vous devez le connaître, non ? Il m'a dit que vous étiez ses potes... »

Sauf que le type n'avait pas l'air de connaître de Tim. Normal, puisqu'il s'était trompé de nom. Pourquoi est-ce que soudain, ça lui échappait ? Viiite ! TIIIIM !  
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mercenaire
Messages : 163
Date d'inscription : 20/07/2015
Age : 55
Ville de résidence : the Cyber Junkyard
Emploi : Voleur/assassin/tourneur fraiseur
Race : Vampire

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Aventurier occasionnel
Statut marital: Relation libre
MessageSujet: Re: Catch me if you can   Ven 22 Avr - 17:21

Catch Me If You Can
Nahunte est mon territoire
De noooombreuses fois, il avait fréquenté des gosses de riche comme celui-là. Il savait parfaitement combien c'était dur pour eux de choisir entre leur décapotable et leur limousine pour aller au lycée et il compatissait. … Non en fait. Il avait toujours détesté les gamins qui avaient tout ce qu'ils voulaient rien qu'en claquant des doigts. Il avait vécu longtemps dans la pauvreté et encore maintenant il devait travailler ardûment pour pouvoir racheter la maison de son enfance.
Il y avait cette fille, Hyôgo, qui avait sût lui prouver que tous les enfants de PDG n'étaient pas les mêmes. Elle était gentille et défendait le végétalisme comme personne. Et de toutes les personnes du monde, elle avait choisi de faire un enfant avec une créature de la nuit qui devait boire du sang pour survivre. C'était vraiment un manque de jugement de sa part mais il ne s'en serait certainement pas plaint. N'était-ce pas ironique que ce soit elle qui soit morte et pas lui ?
A chaque fois qu'il repensait à elle, il avait envie de manger des nouilles sautées. Elle les faisait tellement bien et elle rajoutait toujours quelques lamelles de bœuf pour lui faire plaisir dans sa part. Le plus ironique, au final, c'était que son crush du moment n'était pas quelqu'un qui s'occupait de lui mais quelqu'un dont il devait s'occuper. Allic était le total contraire de son ex-femme et il ne savait pas du tout pourquoi il s'était prit d'affection pour ce sale gosse.
En revanche, il comprenait parfaitement pourquoi il s'occupait du sale gosse numéro deux qu'il avait suivi jusqu'ici. Avec le salaire que lui donnerait le vieux, il pourrait mettre un beau paquet dans sa cagnotte. Il n'était plus si loin de pouvoir racheter sa maison et ensuite … ensuite peut-être qu'il arrêterait tout ça. Même s'il doutait un jour pouvoir arrêter. Il était vraiiiiment connu dans le milieu et doutait qu'on le laisse partir comme ça. Et puis il y avait Allic.
Un de ses coups de poings sonna assez l'un de ses adversaire pour qu'il s'écroule pareil. Comme disaient les vieux 'il faut battre le fer tant qu'il est encore chaud'. Il en profita donc pour le saisir lui briser la nuque comme s'il s'était agi d'une chips. Il s'en fichait de faire des morts, tant que cela voulait dire qu'il pouvait être tranquille. L'autre lui tira dans la jambe et Grim jura avant de l’assommer avec une barre de fer arrachée au l'escalier de secours.
Avec un soupir, il constata que Chad était inconscient et que le gosse était déjà barré. Bon, au moins il n'était pas stupide. Il retira la balle de sa cuisse avec un gémissement de douleur et la jeta à côté de ses anciens assaillants. Merde il avait mal !
Il commença à marcher mais son téléphone sonna et il leva les yeux au ciel en regardant l'écran de son ailPhone. Oh. Tony. Rien n'était plus important que son fils, si Mouloud utilisait le portable de Tony, ce devait être vraiment important. Il décrocha en marchant, sans se presser. Le gosse devait déjà être en sécurité chez les Beackerman, il n'avait qu'à donner son nom et il serait sauf, tout le monde l'aimait là bas.
Entendre la voix de son fils le fit bondir sur place et il s'arrêta immédiatement. Il sourit en l'entendant lui dire qu'il allait bien et se dit un instant qu'ils pourraient avoir un moment père-fils après sa mission. Il lui promit de passer le soir même et lui ordonna presque d’appeler Allic. Il était certain qu'il bondirait de joie et lui tiendrait compagnie jusqu'à ce qu'il ait le temps de venir. Après avoir raccroché, il passa en vitesse vampirique et se dirigea vers le QG des Beackerman.
Une fois là, il put constater que le gosse n'était pas sauf du tout. Il passa son bras autour des épaules de Blight et sourit doucement, penchant la tête sur le côté. L'atmosphère se détendit et Grim put prendre son temps pour expliquer calmement la situation.
“ C'est Billy, mon filleul. Vous savez, le fils de Dom ! Il a du mal avec les noms, de toute façon il m'appelle Tonton tout le temps. ”
Dominic était un Beackerman de rang inférieur. Ses parents n'avaient jamais vraiment fait partie de la mafia et lui même ne se mélangeait pas trop aux autres. Il avait été interné quatre fois pour troubles psychiques et était actuellement à Sainte Agathe des Désaxés, autant dire que sa couverture ne serait jamais démasquée.
“ Bon, comme vous pouvez le voir, on a eu des ennuis. A cause de moi. Ca vous dérangerai de nous prêter une voiture et un chauffeur ? Le petit voudrait aller voir son papa à Sainte Agathe. ”
L'asile, qui était en réalité plutôt une maison de repos à vie, était située à Dajbog. De là, ils n'auraient aucun mal à retrouver la maison de Shea.

Dix minutes plus tard, ils attendaient dans une petite pièce attenante au bureau d'Allic que leur chauffeur soit de retour. En effet, Arachné connaissait le quartier aisé comme sa poche et Grim lui faisait confiance avec sa vie, mais il était dehors quand ils étaient arrivés.
En soignant sa plaie, Grim releva la tête vers son contrat. Même si, techniquement, la plaie serait guérie dans quelques temps, il préférait éviter une infection à la con. Une bonne désinfection et un bon nettoyage ne faisait de mal à personne. Et un bandage non plus.
“ Tu verras, Arachné est vraiment quelqu'un de sympa. De l'asile à chez toi, il devrait y avoir vingt minutes de marche, après tu seras chez toi. Tant que j'y suis, t'es blessé nulle part ? ”
En effet, le kit de secours était ouvert sur le canapé sur lequel il était assis et il ne voulait pas ramener le jeune homme trop amoché. Il avait besoin de cet argent.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Soothsayer
Messages : 47
Date d'inscription : 12/04/2016
Age : 17
Ville de résidence : Modernis State
Emploi : Lycéen/PDG
Race : Humaine

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Ermite paranoïaque
Statut marital: Relation libre
MessageSujet: Re: Catch me if you can   Mer 27 Avr - 21:00

CATCH ME IF YOU CAN  
feat. GRIM LAPLUIE

Ce n'était pas Tim.

« Hum… Jim ! … Krim ! Je sais que j'y suis presque ! Allez, soyez sympa, aidez-moi un peu. »

Il entendit le déclic lourd de la mitraillette et commença à trembler. Il n'allait tout de même pas mourir pour une histoire de nom. L'homme en face de lui souleva alors un sourcil en regardant par-dessus sa tête. L'instant d'après, un bras fin venait se glisser sur les épaules de l'adolescent. Il eut un petit sursaut et tourna la tête. Oh, c'était…

« Grim ! »

Il avait fallu que ça lui revienne au moment le plus inutile. Shea soupira de soulagement quand la vieille fit disparaître son arme à feu. Le vampire le présenta sous le nom de Billy, quelqu'un de sa famille. La description n'était pas très flatteuse, mais ça lui allait bien. Il espérait que ces deux mafieux n'allaient pas souvent en soirée mondaine.

Grim prit toutes les responsabilités de ce qui venait de se passer et réclama un chauffeur pour se rendre l'asile de Sainte Agathe. Shea le connaissait assez bien, ce n'était très loin du manoir de ses parents. … De son manoir.

Un peu plus tard, ils patientaient dans une salle qui ne comportait pas grand-chose. Juste des sièges, une table basse encombrée de magasines de modes et d'un nécessaire de soins, quelques tableaux qu'on pouvait trouver dans tous les magasins de décoration et une porte donnant sur des toilettes. Le battant par lequel ils étaient entrés était resté entrouvert et il entendait les rumeurs d'une conversation entre deux hommes.
Il se laissa tomber sur un siège tandis que Grim soignait ses blessures. Il avait reçu une balle dans la cuisse et son pantalon était taché de sang à cet endroit. En le regardant faire, Shea secoua la tête.

« Je n'ai rien. »

Il avait bien quelques égratignures, mais il préférait s'en occuper à la maison. Elles nécessitaient qu'il se déshabille et il n'avait vraiment aucune envie de se désaper ici. De toute façon, comme l'avait signalé Grim, ils n'auraient qu'à marcher vingt minutes pour atteindre le manoir Blight.

« Je croyais que les vampires guérissaient très vite ? Vous êtes quoi ? Un genre de gentil qui ne se nourrit que pour éviter de mourir ? »

Shea ignorait totalement quelle pouvait être la réponse de Grim. Par moment, il avait l'air trop débrouillard pour être généreux, mais il lui avait quand même sauvé la vie. Ca ne pouvait pas juste être pour l'argent. Personne n'avait besoin de thunes à ce point-là.


Un peu plus tard, le fameux Arachnée fit son entrée et Shea comprit tout de suite qu'il s'agissait d'un surnom. C'était ça ou ses parents avaient été vachement inspirés à sa naissance. L'homme était grand et fin, il portait un long débardeur un peu trop large pour lui et ses bras étaient très minces, presque décharnés. Il avait de longs doigts de pianiste, mais aux ongles beaucoup trop longs et peints d'un vernis noir brillant. Ses jambes fines étaient enfermées dans un pantalon en cuir que Shea aurait été incapable d'enfiler passés les mollets – et pourtant il n'était pas gros – et ses longs cheveux argentés flottaient librement dans son dos. Pourtant, il n'était pas vieux du tout, alors ça devait être une coloration.
Il avait l'air effrayant comme ça, mais Grim avait dit que c'était un type sympa. Il essaya donc de ne pas montrer trop de peur et suivit l'homme jusqu'à un parking couvert. Il grimpa à l'arrière d'une voiture dont les vitres semblaient blindées et qui étaient obscurcies par un filtre gris. Ils démarrèrent et Arachnée sortit sa première plaisanterie.

Même si parler avec le chauffeur était quelque chose d'agréable, Shea se coupa vite de la conversation. Il scrutait les rues, histoire d'être sûr qu'ils se rendaient bien en direction de l'asile. Grim lui avait dit que son oncle l'avait engagé, mais il n'était pas certain que ce soit vrai. Il serrait son sac à dos entre ses bras, craignant que le vampire décide de jeter un coup d’œil à son nouveau trésor. Oui, il avait vraiment hâte de rentrer.
Alors que la voiture ronronnait au feu rouge, Shea décrocha son regard du paysage et observa Grim. Est-ce qu'il pouvait vraiment avoir confiance en lui ? Est-ce qu'il ne ferait pas mieux de sauter hors de cette voiture pendant qu'il le pouvait ? D'ici, il pourrait retrouver sa maison. Ce serait un peu dangereux, mais il connaissait assez le quartier pour éviter les coins craignos. Et d'ici à quelques rues, il pourrait redevenir sans crainte Shea Blight.

Il hésita et se mordit la lèvre. Si seulement il pouvait lire ses intentions sur son visage, au lieu de se faire du mal. Pourtant, il n'avait pas d'autre solution. Shea croisa les doigts en espérant que ça se passe mieux que toutes les autres fois. Et il se concentra sur Grim, plissant les yeux comme si en faisant ça, il pouvait voir à travers son corps, jusqu'à atteindre son cerveau. C'était la manière la plus efficace qu'il avait trouvée pour activer son Beauty Inside, comme il l'avait baptisé.
Cette fois ne loupa pas. D'un coup, son esprit se retrouva isolé du reste du monde et il se reçut une flopée d'informations. Quand ce fut terminé, assez rapidement, il pressa la paume de sa main contre son front. Il avait l'impression d'avoir avalé trop de glace d'un coup. Maintenant, il fallait analyser ce qu'il avait vu.
Griméus LaPluie (sérieusement?), un peu plus de cinquante ans, avait un fort rapport avec l'argent et la Cyber Junkyard. Gothik City, mais pour une raison tout à fait obscure, il n'avait eut que l'aperçu d'un vieux portail en fer forgé. En tout cas, il n'avait rien perçu qui aurait pu laisser penser que Grim avait l'intention de lui faire du mal. Son pouvoir n'était pas précis et il le contrôlait à peine, mais… Le vampire semblait plutôt sincère.
Shea soupira, content de ne pas s'être évanoui ou d'avoir vomi dans la voiture. En fait, il allait bien, vraiment bien !

« Billy ? »

L'adolescent releva la tête et croisa le regard d'Arachnée dans le rétroviseur.

« Tu saignes du nez. »

Il écarquilla les yeux et plaqua sa main sur son visage. Ses doigts rencontrèrent une substance froide et visqueuse. Quelques gouttes vinrent s'écraser sur son sac. Il pissait le sang ! Inquiet, il reporta un regard affolé sur Grim. Est-ce qu'il allait essayer de le bouffer ? Il posa sa main sur la poignée de la portière, prêt à se barrer au moindre signe d'attaque.   
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mercenaire
Messages : 163
Date d'inscription : 20/07/2015
Age : 55
Ville de résidence : the Cyber Junkyard
Emploi : Voleur/assassin/tourneur fraiseur
Race : Vampire

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Aventurier occasionnel
Statut marital: Relation libre
MessageSujet: Re: Catch me if you can   Sam 30 Avr - 14:25

Catch Me If You Can
Don't stop believing
Grim doutait sérieusement d'être le plus grand séducteur du monde entier. Il y avait d'autres grandes figures de la séduction, à commencer par Allic ou les Von Dast. Mais il avait pas mal de conquêtes à son actif. Arachné en faisait partie. Il était vraiment sympa et il était assez fascinant. Son corps était complètement irréaliste et Grim avait prit plaisir à déchiffrer chacun de ses tatouages. Ils étaient nombreux et l'avaient occupé longtemps.
Il savait qu'il était humain mais qu'il avait été longtemps persécuté pour avoir un parent hybride. Il avait trouvé refuge dans le désert et quand sa mère était morte, il était revenu à Modernis State avec des capacités hors du commun. Allic lui avait mit le grappin dessus et depuis il avait juré une fidélité éternelle et sans faille aux Beackerman.
Apparemment, il avait vécu un moment au pied du mont Tombe. Grim y était passé à l'occasion et c'était sans doute l'endroit le plus glauque qu'il ait jamais vu. Les ours s'y entassaient, morts. Pas grand monde de survivait par là. Lui même avait faillit plusieurs fois se faire tuer à cause des geysers de lave qui se libéraient aléatoirement. Ouais, vraiment, il respectait Arachné pour ce qu'il avait vécu, et pour s'en être sorti.
Une fois, il avait rencontré une créature dans le désert. Elle avait rencontré une créature à six têtes et dix cornes. Plutôt effrayant, non ? Grim aurait été tétanisé s'il n'avait pas autant ri. En effet, la créature avait un diadème apposé sur chacune de ses cornes. Dans le genre débile, on faisait rarement mieux. Il avait éclaté de rire et s'était roulé tellement fort dans la poussière que la bestiole avait dû être vexée et s'était barrée. Ouais, c'était un souvenir assez plaisant.
Il sourit doucement en voyant Arachné rentrer. Il avait toujours ce tatouage de dragon rouge feu dan le cou. Apparemment, il était plutôt fasciné par ce mythe. Mais quand même si les dragons existaient, ça se saurait. Ils avaient même fait un pari. Grim lui avait assuré que si de leur vivant ils voyaient un dragon, Grim lui donnerait sa recette de cappuccino qui faisait fondre tout le monde chez Allic.
Allic … Si certains le voyaient comme l'incarnation du mal absolu, Grim l'appréciait de plus en plus. Il avait hâte de rentrer et de tout lui raconter devant un plat de pâtes bien chaudes. Il espérait qu'il ne s'ennuyait pas trop.
Il aurait pu facilement s'en assurer par téléphone mais il ne voulait pas non plus donner l'impression qu'il le harcelait. Il n'était pas comme ça, d'habitude. Déjà, il n'hébergeait personne et encore moins des gens qui pourraient le mettre en danger. Il se sentait un peu con de réagir comme ça mais … est-ce qu'il avait vraiment le choix ? Il avait agi dans le feu de l'action, sans vraiment réfléchir. Il aurait pu éviter de s'impliquer autant …
Shea l'avait rien alors ils embarquèrent en voiture assez rapidement. Il en avait assez de cette mission – il s'était déjà prit deux balles – et il avait envie de la finir au plus vite. Le papa de cet jeune homme lui passerait sans doute un savon et il était sûr qu'il ne recommencerait plus. Travailler avec ce gamin n'était pas si déplaisant mais il n'avait aucune expérience et Grim était obligé de le protéger en permanence.
En montant, il eut un sourire en coin. Il lui avait demandé s'il était un genre de gentil vampire qui ne se nourrissait pas sur les humains ou une connerie comme ça. Bien au contraire, Grim appréciait la chasse, plus que tout. En ce moment, il se nourrissait surtout sur Allic parce qu'il l'avait à disposition mais généralement, il se nourrissait sur des humains drogués. Ainsi, il était sûr que la transformation de s'activerait pas, ils étaient trop dans les vapes pour avoir peur.
Une question lui brûlait les lèvres mais il attendrait d'être arrivé à l'asile pour la poser. Arachnée passa son temps à plaisanter et Grim lui répondait vaguement, pour ne pas éveiller les soupçons. Shea, quand à lui, semblait distrait. Il y avait quelque chose qui clochait dans sa façon d'agir. Il n'était vraiment pas blessé ? Il fronça les sourcils et se rapprocha un peu.
Arachné lâcha une plaisanterie et Grim détourna le regard pour lui répondre, un sourire flottant sur ses lèvres. Et puis le chauffeur fit remarquer à l'adolescent qu'il saignait du nez. Grim se précipita et sortit un mouchoir de sa poche. C'était une belle pièce en soie rouge, qu'il avait volé à un Gothik quand il y était la dernière fois. Il avait eu de la chance que ses initiales correspondent.
“ Tiens prends ça et mets la tête en arrière, chaton ! ”
Il se tourna ensuite vers Arachné et haussa les épaules, lui disant qu'il avait dû se prendre un coup sur la tête.
Le saignement s'arrêta bientôt et ils descendirent à l'asile. Après avoir salué Arachné, ils le regardèrent s'éloigner en lui faisant de grands signes de la main. Une fois qu'ils furent sûrs qu'il était hors de vue, il prit la main de l'adolescent et l'attira dans une ruelle peu fréquentée qui leur servirait de raccourci. Il ralentit la cadence une fois dans une artère plus fréquentée.
“ Alors, tu vas mieux , ton nez ne saigne plus ? ”
Ils passèrent devant l'enseigne à Dajbog d'une chaîne de magasin de luxe, Prophetess, qui vendait les vêtements les plus chers du quartiers. C'étaient des vêtements de Gothik City, récupérés chez des nobles qui n'en voulaient plus. Et le nombre de zéro sur les étiquettes étaient hallucinants. Il aurait bien prit un manteau pour cacher les traces de sang mais il n'avait clairement pas les moyens de se payer quelque chose là bas.
“ Au fait, c'est pas mes affaires mais puisque j'ai prit deux balles et perdu une casquette pour toi, j'estime que j'ai le droit de savoir. Qu'est-ce que tu leur a fait aux Bongiasca ? Et pourquoi t'es allé là bas en premier lieu ? ”
Ils tournèrent dans Prescott Street et Grim regarda son contrat avec plus d'intérêt. Il n'avait ps l'air d'être du genre à faire des bêtises juste pour se donner un genre. Ou pour avoir sa dose de sensation forte.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Soothsayer
Messages : 47
Date d'inscription : 12/04/2016
Age : 17
Ville de résidence : Modernis State
Emploi : Lycéen/PDG
Race : Humaine

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Ermite paranoïaque
Statut marital: Relation libre
MessageSujet: Re: Catch me if you can   Sam 30 Avr - 21:03

CATCH ME IF YOU CAN  
feat. GRIM LAPLUIE

Oh non, Grim allait l'attaquer, lui sucer par le nez ! Cette idée était vraiment horrible, pourtant il le voyait se précipiter sur son visage ! Shea commença à presser la poignée de la portière, quand un voile rouge se posa devant ses yeux. Il retomba une seconde plus tard et Grim l'obligea en douceur à pencher la tête en arrière. Il l'avait appelé « chaton », il n'avait pas rêvé là ?! « Chaton » ? Merde, il ne supportait déjà pas les surnoms de la part d'oncle Stephan ! Toutefois, il était plutôt dans une mauvaise posture pour se plaindre, alors il ne dit rien.

Finalement, Grim n'avait aucune intention d'aspirer son sang par ses trous de nez. Il se contenta de vérifier que son saignement s'atténuait et Shea resta la tête en l'air à fixer le plafond. Ce n'était pas un succès total, mais ça s'était tout de même beaucoup mieux passé que les autres fois. Il ne s'était fait mal nulle part déjà, puisqu'il était assis dans une voiture tout à fait confortable. D'habitude, il avait le chic pour se prendre un muscle ou se cogner la tête. Il devait inquiéter son oncle et Jas' avec ses conneries, ce qui expliquait pourquoi il utilisait si peu son pouvoir d'analyse. Quant à l'autre… Et bien il ne le contrôlait absolument pas. Ses visions se ramenaient lorsqu'elles en avaient envie, le plus souvent à des moments tout à fait inopportuns. Plusieurs fois, Shea avait eu envie de vivre une relation amoureuse normale. Il avait flashé sur quelqu'un au lycée et s'était imaginé lui demander de sortir avec lui. Juste pour avoir quelque chose d'ordinaire pour une fois. Il ne demandait pas la lune, même pas l'amour, juste quelqu'un à qui tenir la main à l'école. Quelqu'un pour lui apprendre à embrasser tendrement. Quelqu'un, en dehors de Jasmin, pour le réconforter quand ça n'allait pas. Et puis, il s'était dit que s'il tentait le coup, il aurait sûrement une vision qui viendrait gâcher sa déclaration. Alors ça ne valait pas le coup. Ce pouvoir était trop bizarre pour qu'il l'explique. Personne n'avait de don qui le mettait dans des états pareils. Shea était monstrueux, ses pouvoirs contre-nature et il pouvait à peine les supporter physiquement. Qui voudrait de lui, franchement ?

Lorsqu'Arachnée les déposa devant l'asile, son saignement s'était stoppé. Il examina le mouchoir que lui avait donné Grim et qui était brodé des initiales GL. Malgré la couleur du tissu, on devinait très nettement que quelqu'un avait saigné dessus. En abondance.

« Hum… Je le ferai nettoyer et oncle Stephan vous l'enverra par la poste. »
Il glissa le mouchoir dans la petite poche de son sac à dos. Ensuite, il emboîta le pas à Grim, qui semblait avoir une idée très précise du trajet à emprunter pour se rendre au manoir Blight. Lorsqu'il put enfin ralentir le pas, le vampire s'inquiéta au sujet de son nez.

« C'est bon. Ca m'arrive de temps en temps, faut pas s'inquiéter. »
Il espérait que ça passerait sans que Grim ne pose d'autres questions. Ils marchèrent encore un peu avant que le vampire ne reprenne la parole. Et cette fois, ce fut beaucoup plus dérangeant. Shea se raidit et allongea le pas, se demandant bien ce qu'il pourrait dire pour le satisfaire sans avoir à tout dévoiler. S'il se décidait à mentir, il avait intérêt à trouver quelque chose de crédible. Peut-être devrait-il simplement aller à l'essentiel.

« Je pense que les Bongiasca ont tué mon père. Je suis allé chercher une preuve. »
En fait, il pensait que ces mafieux avaient quelque chose à voir dans le supposé accident qui avait entraîné la mort de son père et que cela le mènerait à ceux qui en voulaient à sa famille. Quant à la « preuve », il s'agissait plutôt d'un indice. En fait, les choses étaient peut-être toutes bêtes. Ses parents devaient de l'argent aux Bongiasca et ils avaient tué sa mère pour encourager son père à les rembourser, puis ils l'avaient fait enlevé, lui. … Sauf que quelque chose ne collait pas. Son père était immensément riche.

« Et j'aimerais savoir pourquoi. »
Quelques personnes les regardaient de travers dans la rue. Ou plutôt, ils faisaient la grimace en reluquant le vampire. Shea lui jeta un coup d’œil. Ooh, ce sang. Et ils avaient encore un peu de marche à faire avant d'arriver. De plus, vue le quartier, ils risquaient de croiser des flics. Ce ne serait bon ni pour l'un, ni pour l'autre.

« Venez. »

Il s'engouffra précipitamment dans une boutique de prêt-à-porter pour jeunes branchés. Des néons bleus donnaient un peu l'impression d'être dans une boîte de nuit et les mannequins avaient des poses supposées « cool ». Shea choisit des vêtements au hasard, quelque chose à sa taille puisqu'il lui semblait que Grim devait avoir plus ou moins la même. Sans demander son avis au vampire, il paya les fringues et demanda l'autorisation d'utiliser les cabines pour que « son ami » puisse se changer. Son vœu lui fut accordé et il balança les vêtements dans les bras du vampire.

« Changez-vous et donnez-moi vos autres fringues. »
Il tapota son sac à dos pour expliquer ce qu'il avait en tête. Et puis, alors qu'il scrutait le visage de Grim à la recherche d'un acquiescement, il sentit ses joues s'empourprer, son rythme cardiaque s'accélérer et ses pupilles se dilater. Il poussa le vampire dans la cabine et le plaqua contre le miroir fixé sur la paroi du fond. L'enlaçant, il se pressa contre lui et l'embrassa avec empressement. Il ne savait pas pourquoi, mais il avait soudain une incroyable envie de lui.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mercenaire
Messages : 163
Date d'inscription : 20/07/2015
Age : 55
Ville de résidence : the Cyber Junkyard
Emploi : Voleur/assassin/tourneur fraiseur
Race : Vampire

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Aventurier occasionnel
Statut marital: Relation libre
MessageSujet: Re: Catch me if you can   Ven 6 Mai - 17:58

Catch Me If You Can
Want me, Want me
Il avait vu sa tête dans une vidéo, une fois. Shea Blight, le fils miracle revenu à la maison. Ca avait fait la une de tous les journaux pendant au moins deux semaines. Grim avait une bonne mémoire mais la plupart des gens devaient déjà l'avoir oublié. Les gens d'aujourd'hui avalaient beaucoup trop d'informations à la minutes et les laissait sur leur oreiller quand ils se levaient le matin. Il méprisait ce genre de personnes mais au moins il avait pu ramener Shea à Dajbog sans encombre.
Il n'aurait pas dit non à une bonne bière en remerciement en plus de son petit chèque, il avait affronté ses ennemis et avait risqué sa peau pour sauver ce sale gamin.
Mais vu comme était le gosse, il aurait droit au mieux à un jus de fruit. Quel dommage que les riches dépensent autant dans des vins et des whisky qu'ils ne boiraient même pas parce qu'ils coûtaient les yeux de la tête. Pour lui, un pack de bière, un café et une tablette de chocolat était le paradis. Il n'avait pas toujours vécu aussi confortablement alors il n'en demandait pas beaucoup. Encore aujourd'hui, il mettait de côté presque tout ce qu'il gagnait.
Il sourit doucement en regardant le gosse à ses côtés. Il devait avoir quoi … seize ans ? Dix sept au maximum. Et il était allé chercher des embrouilles aux mafieux les plus redoutés de la ville. Ils avaient volé le trône aux Beackerman quand ces derniers s'étaient tout simplement canardés en vol. Allic était 'mort' et le nouveau, Caleb, était désastreux. On aurait presque dit qu'il le faisait exprès, d'être aussi mauvais.
En se penchant un peu dans sa direction, il essaya de deviner s'il avait encore ses dents de lait. A son âge, on avait à peine de quoi mâcher un steak de qualité non ? A moins que les jeunes riches ne se développent plus vite, ce qui serait fort possible. Ils étaient habitués à manger comme des adultes et il était évident qu'ils n'avaient pas trop de mal. Oh, vraiment, il détestait les gosses de riches.
Le jeune homme avançait à un rythme paisible. Ils faisaient à peu près la même taille alors c'était pratique pour lui de le suivre. Pour une fois qu'il ne devait pas suivre une grande gigue comme Arachnée ou Mouloud. Les Beackerman étaient tous trop grands. Sauf Allic, ce qui était un fait très drôle quand on pensait que c'était le chef. Il se sentait bien avec lui et ne devait pas sauter pour l'embrasser.
Il n'aurait pas dit non à un verre d'eau non plus étant donné ce soleil harassant. Il était beaucoup trop brillant. Généralement, il ne sortait pas aussi tôt. Il restait chez lui et cuisinait des muffins, des trucs comme ça, en attendant qu'il soit l'heure de sortir sans se griller. Mais ce contrat l'avait fait sortir en plein midi et même si le soleil avait décrut depuis ce moment, Grim se sentait à présent somnolent et un peu mou.
Il sourit doucement en repensant à ce que Shea avait dit un peu plus tôt. Il allait faire laver son mouchoir. Bon, techniquement ce n'était pas le sien mais 'Finder's keeper' comme disait le dicton. Il avait juste trouvé ce mouchoir dans la poche de quelqu'un, c'était tout.
Malgré sa mollesse, il restait quand même un minimum alerte. Rien à signaler au nord et à l'est, une lycéenne avec un sac à dos mauve à l'ouest et un mur de pierre au sud. Rien de bien dangereux. Quand Shea lui affirma que ça lui arrivait de saigner, il tourna la tête. Merde, il avait connu un mec qui avait une tumeur et qui avait ce genre de symptômes. Il en parlerait à son père quand ils seraient chez les Blight.
Une nouvelle fois, Shea le fit tourner la tête quand il répondit à sa question. Merde alors, ce gosse s'était dit qu'il allait pouvoir tout simplement pénétrer dans cet antre de la pègre et retourner chez lui sans que rien ne lui arrive ? Il était suicidaire ? Faisant claquer sa langue sur son palet, Grim se retint de lui dire qu'il était un idiot fini. Eh mais … la personne qu'il avait eu au téléphone n'était pas son père alors ! Un tuteur ? Un majordome peut-être ? On ne savait jamais avec les riches, ils étaient si extravagants.
Il haussa les épaules quand Shea continua. Ce gosse était vraiment un sale gamin. Il aurait pu y rester si seulement ce mec ne l'avait pas engagé pour le ramener sain et sauf. Eh ?! Est-ce que le tuteur était au courant ? Et il ne l'avait pas prévenu ? Ah non, hein, il détestait les menteurs. Il fronça les sourcils et accéléra un peu. Il avait hâte d'avoir ses réponses ! Et ce mec avait intérêt à le payer double si jamais il savait dans quel merde il le foutait.
Le jeune homme lui demanda de le suivre et Grim obéit. Ils entrèrent dans une boutique de fringues et Grim sourit. Il était peut-être suicidaire mais il n'était pas vraiment stupide. Il hocha la tête et s'engouffra dans une cabine d'essayage.
Il attrapa les vêtements – tous noirs – et allait se changer quand le jeune homme rentra dans la cabine avec lui. Et il l'embrassa. Il y mit la langue et lui donna ce qui serait sans doute le meilleur baiser de sa vie avant de le repousser doucement.
Hey kiddo , si tu veux coucher avec moi, il va te falloir attendre au moins qu'on soit chez toi. Laisse moi me changer, tu vas mettre du sang sur tes fringues. ”
Il savait parfaitement ce qui se passait, son pouvoir lui jouait encore des tours. Il pouvait pousser l'esprit d'un autre à la pire des folies et leur cœur au désarroi en cas de refus. Mais en l’occurrence il n'avait pas repoussé le jeune Shea. Il n'était pas vraiment en couple avec Allic et il avait bien l'intention de s'envoyer en l'air avec d'autres personnes. Non, ils n'étaient pas du tout ensemble.
Vêtu d'un jean noir et d'un haut à col Claudine qui le rendait beaucoup trop mignon, il sortit de la cabine et reprit ses chaussures. Il rejoignit Shea et lui prit la main pour l'attirer hors du magasin. Une fois dans une des rues principales du quartier, il se rendit compte qu'il ne savait plus trop où il était.
“ C'est la droite pour aller chez toi c'est ça ? J'ai comme un doute ... ”
Il avait effectué quelques contrats pour Blight Père et il ignorait qu'il fut mort. Sinon il aurait sans doute été à son enterrement. Il ne devait pas être en ville à ce moment là.   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Soothsayer
Messages : 47
Date d'inscription : 12/04/2016
Age : 17
Ville de résidence : Modernis State
Emploi : Lycéen/PDG
Race : Humaine

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Ermite paranoïaque
Statut marital: Relation libre
MessageSujet: Re: Catch me if you can   Dim 15 Mai - 13:24

CATCH ME IF YOU CAN  
feat. GRIM LAPLUIE

Il n'arrivait pas à croire qu'il était vraiment en train de faire ça ! Il avait sauté au cou d'un mec, un vampire en plus, pour lui rouler une pelle dans une cabine téléphonique ! Merde, il devait vraiment arrêter avant que ça se retourne contre lui. Sauf que la langue de Grim était si douce, à danser dans sa bouche, et puis son corps était tellement attirant… Shea se colla à l'homme, sentant déjà son entrejambe se durcir un peu et l'excitation monter de son bas-ventre. Il laissa échapper un gémissement impatient juste avant que le vampire ne le repousse en douceur. Shea papillonna des yeux quelques secondes, comme s'il venait de débarquer, puis il fit volte-face et sortit mécaniquement de la cabine.
Le rideau se rabattit dans son dos et Shea regarda autour de lui. La vendeuse, à l'autre bout du magasin, le fixait d'un drôle d'air derrière sa caisse enregistreuse. Il rougit violemment et détourna le regard en s'essuyant la bouche d'un revers de main. Il n'aurait pas cru réagir de la sorte un jour. Il jouait les putes pour des informations et en endossant ce rôle, il avait fait des choses qu'il n'avait même pas vues dans les pornos qu'il avait matés pour s'instruire un peu. Ses clients avaient des exigences parfois complètement fantasques, frôlant même pour certains le danger. Shea avait remarqué que plus ils étaient riches, plus ils avaient des fantasmes bizarres. Evidemment, cela allait de pair avec la qualité des informations, alors il n'avait pas vraiment pu se permettre de refuser de se faire légèrement brûler à la cire de bougie ou de trouver une nouvelle utilité à des bouteilles de bière…
Alors vraiment, il n'y avait pas de quoi rougir pour avoir embrassé un mec. Sauf qu'il était actuellement Shea, et pas Spinelle. Sa double-identité ne faisait pas que protéger sa personne civique apparemment, elle l'empêchait lui de s'associer à ces trucs souvent limite qu'il était amené à faire. Son esprit dévia sur Jasmin et il se mordit la lèvre, soudain inquiet. Il espérait que son ami ne découvrirait jamais ce qu'il faisait dans son dos ! Il aurait trop honte ! Probablement assez pour s'enfuir très loin et se cacher.

Grim sortit un instant plus tard et Shea se releva brusquement du fauteuil sur lequel il ne s'était même pas aperçu s'être assis. Nerveux comme rarement il l'avait été, l'adolescent déglutit en examinant le vampire et frotta machinalement ses doigts les uns contre les autres. Grim était extrêmement mignon, en fait il n'aurait jamais pensé qu'un tel haut pourrait aller à un homme adulte. Mais il n'avait pas du tout l'air ridicule, au contraire. Même la vendeuse semblait soudainement très intéressée par le vampire, Shea la surprit même alors qu'elle se passait la langue sur la lèvre tandis qu'ils se dirigeaient vers la sortie. Il écarquilla légèrement les yeux. Est-ce qu'elle avait envie de le bouffer comme une pâtisserie ?
En tout cas, le vampire n'était pas son genre, alors c'était vraiment bizarre qu'il ait été attiré par lui comme une mouche par du miel juste plus tôt. Maintenant, tout semblait être redevenu normal. Il le trouvait canon et ça s'arrêtait là. Son genre à lui, c'étaient plutôt les types protecteurs. Oh, peut-être que c'était parce qu'il lui avait sauvé la vie. En tout cas, avec son col Claudine et le sang en moins, il ne faisait plus du tout office de protecteur.

Une fois dehors, l'oppression grandissante qui lui comprimait la poitrine disparut. Il ne ressentait plus d'envie particulière pour Grim et d'ailleurs, toute la chaleur et l'excitation qui l'avaient échaudé dans le magasin étaient parties aussi. C'était comme si cet incident n'avait aucune existence en dehors de cette boutique. Une chose était sûre : il ne mettrait plus jamais les pieds là-bas. En espérant que personne ne trouve le hasardeux moyen de l'y emmener.
Il lâcha la main du vampire et fourra les siennes dans ses poches avec une résolution exagérée par rapport à la situation. Ils marchèrent un petit moment dans le silence, se rapprochant des rues principales. Shea, pendant ce temps, retournait dans sa tête les mille et une façons de dire à Grim, sans le vexer, qu'il ne voulait pas coucher avec lui et qu'il s'excusait pour son comportement au magasin. Le problème résidait principalement dans le fait qu'il ignorait la raison d'un tel agissement.

A un carrefour, Grim se stoppa et Shea referma la bouche qu'il venait d'ouvrir dans l'intention de se lancer dans ses excuses. A droite ? Il leva le nez en l'air, pour se repérer aux noms des buildings et aux grands panneaux publicitaires.

« Non, répondit-il en secouant la tête au moment où un feu passait au vert. A gauche. Il faut passer à côté du siège de la banque. »

Ils durent attendre que le flot continu de voitures s'estompe pour traverser. Shea, mal à l'aise, décida qu'il devait profiter de ce temps pour mettre les choses au clair. Il n'avait pas envie de le faire devant son oncle.

« Désolé pour tout à l'heure, je sais pas ce qui m'a pris. D'habitude je fais pas ça. C'est, heu… Incompréhensible. Bref, si tu pouvais oublier ça, ce serait bien. »
Il ne précisa pas son refus de coucher avec lui, ça lui semblait inutile. Un passant le bouscula avant de le dépasser et Shea réalisa qu'ils pouvaient traverser la route. Il se hâta de passer sur le trottoir d'en face et se hâta dans la direction du manoir Blight.

« Combien il vous a promis mon oncle, pour me ramener ? »
Il se demandait combien il pouvait valoir aux yeux de Stephan. Il aurait trouvé normal que son oncle en ai marre de ses conneries et ne soit pas prêt à dépenser une fortune pour lui. Parfois, il craignait vraiment que les deux seules personnes composant actuellement sa famille ne lui tournent le dos à cause de son obsession pour le meurtre de ses parents.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mercenaire
Messages : 163
Date d'inscription : 20/07/2015
Age : 55
Ville de résidence : the Cyber Junkyard
Emploi : Voleur/assassin/tourneur fraiseur
Race : Vampire

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Aventurier occasionnel
Statut marital: Relation libre
MessageSujet: Re: Catch me if you can   Lun 30 Mai - 13:40

Catch Me If You Can
Je ne crains rien ...  
Comme tous les vauriens de sa classe, Grim connaissait toutes les cachettes que pouvaient offrir les beaux quartiers. En fait, il avait même une liste qu’il faisait partager à certains de ses contacts de temps en temps. Ces derniers temps, il ne s’embêtait plus à se trouver un endroit où attendre que ça retombe, il allait directement à la villa et dormait là-bas. Peut-être bien qu’il devenait faible à force de côtoyer les riches.
Voir la sale tronche de Bongiasca plus souvent l’avait poussé à se rapprocher des Beackerman. Ces derniers temps, il se passait quelque chose dans le monde de la mafia. Quelque chose de vraiment important. Il avait l’impression que ça avait un rapport avec cette nouvelle famille, les Queen. Mais il n’avait pas vraiment eu l’occasion de parler à Allic de ça.
En fait … soit ils baisaient, soit ils parlaient de chose qui n’avaient rien à voir avec la Famille, soit ils dormaient. Et Grim aimait beaucoup ce mode de vie. Bientôt, ils pourraient reprendre l’entièreté de la famille Beackerman. Mais au final, Grim ne serait pas avec lui quand il reviendrait au pouvoir. Il avait prit cette décision quelques jours auparavant. Il … il ne se sentait pas de s’afficher publiquement comme ça.
Il était un individu peu fiable et Allic n’avait pas besoin de mauvaise pub en ce moment. En fait, il avait même juste besoin que Grim ne s’accroche pas trop à lui.
Sa réputation le précédait dans de nombreux domaines et il préférait donner à Allic toutes les chances de passer pour quelqu’un qu’il était en réalité : un homme fort qui avait juste été surpris par des choses dont il ne connaissait pas l’existence. Comme sa sœur. Merde, sa sœur. Alaric avait fait une erreur en ne parlant d’elle à personne. Même Athanasie ignorait son existence.
Il aurait pu l’introduire dans la famille après un moment. Madge n’avait pas tellement de pouvoir que ça et elle ne serait peut-être pas devenue la femme malsaine qu’elle était maintenant. Peut-être même qu’Allic et elle auraient pu bien s’entendre et être élevés ensemble. Non, en réalité, Alaric voulait juste qu’on ne découvre jamais qu’il était tombé amoureux d’une femme qui n’était pas de sa condition sociale autrefois. Quel enfoiré.
Quelque part, il avait un peu pitié d’elle. Devon était entièrement dépendant de lui maintenant, elle n’avait plus rien, même pas un petit-ami véreux. En réalité, elle était livrée à elle-même sans vraiment le savoir. Et pendant qu’elle complotait pour reprendre le trône des Beackerman, elle était hors-jeu sans même le savoir. Quelque part, elle était la partie lésée dans ce jeu déviant.
Ils n’étaient plus très loin maintenant, du manoir des Blight. Il y avait certaines choses qu’on n’oubliait pas et ce sentiment que Grim avait quand il rentrait dans la partie des vieux riches était gravé en lui.
La première fois qu’il était venu ici, il était un vrai sac à merde. Alaric l’avait trouvé dans la rue, affamé. Ils étaient allés au lycée ensemble et il l’avait reconnu de suite. Il lui avait donné un toit, du sang. Il lui avait dit qu’il y avait un moyen pour un vampire de survivre ici. Et il l’avait plongé dans le milieu de la mafia, jusqu’aux yeux. Grim ne savait pas trop s’il lui en voulait ou s’il lui en était reconnaissant.
Alors, au lieu d’être un cadavre pestiféré, il était devenu Rain, l’un des mercenaires des Beackerman. Puis de tout le monde. Bientôt, tout le monde connaissait par son vrai nom et quand on disait ‘Voilà la pluie’, ce n’était jamais très bon.
Il était un des mercenaires les plus redoutés, voilà tout. Mais il aimait beaucoup faire des petits boulots comme celui-là. Les Blight étaient une famille qui faisaient dans la lumière ce que les Beackerman faisaient dans l’ombre. Et sauver l’un des leurs de ces cons de Bongiasca, c’était ce qu’il fallait faire, ce qui le faisait bien dormir le jour venu. En plus, Shea était sacrément baisable.
Ouais, dans le genre blanc-bec, Shea avait du charme. Et cette aura bizarre qui accompagnait les spécimens les plus curieux de Modernis.
Le jeune homme lui dit qu’il fallait passer à gauche et Grim sourit. Mais oui bien sûr, il était passé par là la dernière fois. Il avait vraiment un sens de l’orientation nul. En fait, c’était l’un de ses plus gros défaut. Ca et sa tendance à poignarder dans le dos ses alliés, mais c’était plus un trait de caractère qu’un défaut.
Quand ils sortirent, ils croisèrent une femme qui le dévora du regard. Elle était blonde et très belle et elle entrait dans le magasin qu’ils venaient de quitter. Son haut jaune à pois blancs et sa grande jupe à volants laissait présager qu’elle venait ici acheter des vêtements pour quelqu’un d’autre.
Shea se mit à balbutier qu’il ne fallait pas le prendre pour un débauché ou quelque chose comme ça. Grim sourit doucement et secoua la tête. Le pauvre avait vraiment, vraiment l’air d’être tout catastrophé.
“ C’est mon truc, mon don. J’attire les gens. C’est passif et je le contrôle jamais. Des fois ça s’active et des fois non, c’est assez chiant mais on fait avec ce qu’on a, hein ? Et puis ça peut servir quand on est voleur.”
Ils traversèrent le passage piéton et il prit la main de Shea. Il avait les mains douces pour un lycéen mais ça venait sûrement de cette crème qui sentait la bergamote. Ou alors, c’était juste parce que c’était un gosse de riche. Quoiqu’il en soit, le jeune homme semblait décidé à arriver chez lui le plus vite possible et Grim ne voulait pas le perdre, encore. Son employeur ne serait pas ravi.
La question de Shea le fit hésiter. Est-ce qu’il devrait lui dire ? Il soupira doucement et haussa les épaules. Si ce gosse n’était pas d’accord, tant pis pour lui.
“ Pas d’argent. Il m’a promit le payement que ton père n’avait jamais eu l’occasion de me donner la dernière fois que je lui ai rendu un petit service. D’ailleurs, pour être honnête, je pensais que c’était ton père qui avait commandé ce boulot. Des parts de Blight Enterprises.”
Il sourit doucement et pencha lentement la tête sur le côté. Oh oui, oui, il connaissait cet endroit ! Il y avait attendu une bonne heure la dernière fois. Une fois passé ce café, ils seraient à cinq minutes de la maison de Shea.
Ils traversèrent un nouveau passage piéton et débarquèrent dans la bonne rue. Bientôt, le portail de l’imposante maison se profila et Grim releva les yeux. C’était encore plus impressionnant que dans ses souvenirs.
“ Je t’ai ramené à la maison ! Entrons, ton oncle doit être fou d’inquiétude.”
Il poussa le portail et s’engagea dans la grande allée pavée qui remontait jusqu’à la maison. Ouais, bien plus impressionnant. Sans doute parce que cette fois ce n’était pas en pleine nuit.
  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Soothsayer
Messages : 47
Date d'inscription : 12/04/2016
Age : 17
Ville de résidence : Modernis State
Emploi : Lycéen/PDG
Race : Humaine

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Ermite paranoïaque
Statut marital: Relation libre
MessageSujet: Re: Catch me if you can   Ven 3 Juin - 20:03

CATCH ME IF YOU CAN  
feat. GRIM LAPLUIE

Un peu caché dans l'ombre, trônait sur une table basse une belle photo de ses parents, dans un cadre doré. Sa mère était radieuse et son père semblait légèrement inquiet. La photo était coupée à mi-torse, mais son père lui avait raconté que ce cliché datait des premiers mois de grossesse. En un sens, il était là aussi. Juste caché. En tout cas, ses parents avaient l'air vraiment heureux, même si à l'époque, son père doutait de pouvoir jouer son rôle correctement. Il leur avait causé des soucis déjà, mais il s'était dit que c'était normal, tous les parents devaient vivre quelque chose de similaire dans l'attente de leur premier enfant.
Et puis, Grim lui raconta la raison pour laquelle Tadeus Blight lui devait des parts de son entreprise. L'horreur figea les traits de Shea, qui se tint droit dans le canapé, ses yeux écarquillés sur Grim et la légère trace de chocolat sur sa lèvre. Il ne ressentait plus l'agacement qui avait suivi la pause exagérée du vampire dans sa réponse. Il n'y avait plus qu'une onde à la fois froide et chaude dans son ventre, une force qui lui tordait les entrailles et nouait sa gorge. Jamais il n'avait pensé à cette éventualité, pourtant il l'aurait probablement dû. C'était logique. Horrible, mais logique.
Si son père était mort, c'était à cause de lui.

Ce fut à cet instant que son oncle fit irruption dans le salon, pour apporter à Grim une enveloppe qui devait contenir son « paiement ». Shea prit une brusque inspiration, comme s'il s'était privé de respirer tout ce temps. Il se reconnecta avec la réalité, découvrant un Grim jubilant qui fouillait ses poches. Un instant plus tard, le vampire lui tendait une carte brillante et le jeune homme la saisit par réflexe avant d'y jeter un coup d’œil. Sous une couche de paillettes, un numéro de téléphone était imprimé.

« Oh, merci. »
Il ignorait s'il allait s'en servir ou non, mais Shea glissa la carte dans la poche arrière de son pantalon pour le moment. Il rentrerait le numéro dans son répertoire un peu plus tard. Pour le moment, il devait digérer l'information importante du jour. Et ça n'allait pas être facile. Il se retenait déjà à grand peine de pleurer. Il espérait que Jasmin ne le verrait pas dans cet état, qu'il réussirait à calmer ses nerfs avant le retour de son meilleur ami. Shea n'avait aucune envie que l'adolescent sache à quel point il était mauvais. C'était entièrement de sa faute si son père avait été tué, si seulement il avait été plus intelligent, plus fort, plus malin… Il se repassait de temps en temps la scène qui avait précédé son enlèvement. Devant l'école, la mère de Jas' lui avait proposé de le ramener. Il avait refusé. C'était si bête, surtout qu'il avait ses affaires de sport, dont une paire de chaussures qui pesait son poids. Si seulement il était monté avec elle. Si seulement il n'avait pas voulu tenter l'aventure de rentrer à pieds. Si seulement…

Shea se leva du canapé et commença à tendre sa main en direction de Grim. Il voulait qu'il parte, pour pouvoir s'isoler et gérer ses sentiments.

« Merci pour tou- »
Un mal violent saisit son crâne et son champ de vision se rempli d'un blanc aveuglant. Il ferma étroitement les yeux, reculant jusqu'à heurter la table basse. Il n'entendait plus rien du monde extérieur. Des images et des sons à peine perceptibles s'imprimèrent derrière ses paupières, c'était rapide, gerbant et pas dans l'ordre chronologique.
A la fin, pantelant et avec un peu de bave aux lèvres, il réfléchit à ce qu'il venait de voir. Ca avait un rapport avec Grim. Un coup d’œil à Stephan lui apprit que l'homme était inquiet, mais qu'il savait pertinemment ce qui s'était passé. Depuis son retour de la Junkyard, Shea possédait ces dons terribles, douloureux, trop révélateurs et qui le laissaient toujours dans un état de fatigue énorme. Il avait toujours peur, en partant au lycée, que l'un ou l'autre s'active pendant un cours. Il ne voulait pas se donner en spectacle là-bas. Il n'aimait déjà pas cela devant les membres de sa famille.
Après s'être essuyé la bouche d'un revers de main, Shea annonça à Grim d'un ton grave :

« Il va se passer quelque chose chez vous. Un immeuble délabré. Il y avait des flammes et des gravats, beaucoup de gravats. »

Quand il en eut terminé, il regretta d'avoir parlé comme ça. Mais tout plutôt que de risquer de passer pour un fou. Maintenant, au pire, il passerait juste pour quelqu'un qui aimait jouer la comédie. En tout cas, il n'avait pas envie de s'expliquer.

« Au revoir. Passez une bonne journée. »

Un peu raide, il prit le chemin de sa chambre, gravissant les escaliers quatre à quatre. Il était épuisé, mais plus que jamais, il avait besoin de se retrouver seul. Il savait que dans quelques heures, Stephan viendrait discuter avec lui, armé d'une grande tasse de chocolat au lait chaud. Il claqua la porte avec soulagement et considéra un instant son lit. Il devait dormir un peu, ne serait-ce que pour faire partir cette migraine. Mais qu'il avait envie de frapper quelque chose !
 


Dernière édition par Shea Blight le Dim 12 Juin - 11:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mercenaire
Messages : 163
Date d'inscription : 20/07/2015
Age : 55
Ville de résidence : the Cyber Junkyard
Emploi : Voleur/assassin/tourneur fraiseur
Race : Vampire

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Aventurier occasionnel
Statut marital: Relation libre
MessageSujet: Re: Catch me if you can   Sam 11 Juin - 11:27

Catch Me If You Can
Lineage 
Tout allait bien pour le moment. Enfin, c’était dur de ne pas taquiner Shea à propos de ce qui s’était passé un peu plus tôt mais ce ne serait bientôt plus une torture, ils arrivaient chez lui. En fait, il y étaient presque. Okay, il y avait plein de bonnes raisons de prendre son paiement et se casser – par exemple aller retrouver Allic et s’assurer qu’il n’avait pas foutu le feu à quoique ce soit – mais la politesse exigeait qu’il reste un peu plus longtemps.
La dernière fois qu’il était venu ici, il avait remarqué que la déco était très … riche. Chez lui, rien n’était accordé et la peinture des murs s’écaillaient un peu plus chaque été. Mais ici, tout était super bien rangé. Il avait même remarqué une citation prétentieuse sur le paradis perdu gravé sur une plaque au-desus de la cheminée.
Bien entendu, il n’y était pas retourné depuis la mort du daron de Shea. Parce qu’on engageait pas des gens comme lui pour se tenir compagnie ou faire le ménage.
Il n’était jamais allé en haut. Toutes leurs discussions et les paiements s’étaient toujours déroulé dans un salon assez chaleureux mais toujours très mal rangé. Grim comprenait parfaitement. Si son fils avait été enlevé, il n’aurait pas été d’humeur à ranger sa maison aussi vide que déprimante. Il n’avait jamais jugé Monsieur Blight.
Il soupira doucement en passant la grille. Il avait envie de rentrer et le soleil le fatiguait de plus en plus. Il avait envie d’enfiler son ensemble sexy – un shorty bleu marine, des collants noirs et un gilet transparent qui en dévoilait plus qu’il ne cachait – et il avait terriblement besoin d’un chocolat chaud.
Rien qu’à se souvenir des mains d’Allic dans son dos, il avait envie de s’en aller. Bon sang, la fatigue lui faisait penser à de ces choses …
Quand il entra dans la maison, il se sentit soulagé. Ce devait être du fait de la vieillesse de la maison mais la chaleur et la pression étaient beaucoup moins importantes ici. Et ça faisait un bien fou. Il sourit doucement en remarquant qu’il y avait trois manteaux dans l’entrée. Stephan aurait-il un copain ? Ou une copine ?
En entrant dans le salon, il retint un sifflement d’admiration. L’argent ne faisait peut-être pas le bonheur mais il devait fortement aider à avoir une baraque aussi sympathique. Ses yeux acérés remarquèrent un mot sur le frigo en passant devant la cuisine. ‘Practice de danse ce soir jusqu’à 19h, je ramène le dessert. Jas’. De plus en plus intéressant.
Il serra la main de Stephan et quand celui-ci s’éloigna, il s’installa dans un fauteuil bien rembourré. Il était content de voir que eux aussi avaient une cheminée – comme dans toutes les très vieilles maisons – et il était content de pouvoir le dire à Allic. Il ne pouvait pas passer une journée sans penser à lui ? Que lui arrivait-il ?
Shea ne lui laissa pas le temps de profiter du fauteuil confortable et lui demanda, pressé, de quoi retournait le contrat qu’il avait signé avec son père. Bon, normalement il ne divulguait jamais les détails d’un contrat mais cet homme était mort et Shea lui était sympathique. Il attrapa un chocolat dans une petite boîte dorée sur la table basse et sourit doucement.
“ En fait, ça relevait justement du sauvetage de chaton.”
Il s’étira doucement et sourit. Il aimait instaurer un suspense intenable. Après avoir mangé son chocolat, il poursuivit plus sérieusement.
“ Ton père n’a cessé de te chercher quand tu as été enlevé. Quand toutes les ressources légales ont été épuisées, il s’est tourné mais des moyens un peu moins … conventionnels. Il a contacté les Beackerman et j’ai été affecté au sujet. J’ai réussi à te tracer jusqu’à la Cyber Junkyard mais quand j’allais réussir à te retrouver, ton père a été tué. Et ensuite c’est ma voiture qu’on a fait exploser, j’ai survécu uniquement parce que … tu sais, vampire. Ensuite, Allic a jugé que tu étais sans doute mort et que c’était trop risqué de toute façon et on a laissé tomber. Mais bon, au final, je suppose que tu n’étais pas mort.”
Il remit la boîte en place au moment où Stephan entrait dans la pièce et lui tenait une enveloppe. C’était une bonne chose, en les revendant au bon moment ces actions pourraient lui ramener un paquet de blé. Il se tourna vers Shea et lui sourit, lui tendant une de ces petites cartes dorées qui laissaient des paillettes sur les doigts.
“Si tu as besoin d’aide, appelle moi.”
Bien sûr, Stephan devait penser qu’il parlait de protection mais c’était tout autre chose : il avait bien comprit que Shea enquêtait sur sa disparition ou sur la mort de son père. S’il pouvait retrouver le fils de pute qui avait fait exploser sa Taïno ’77, il serait ravi de lui retirer ses organes vitaux un à un.
  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Soothsayer
Messages : 47
Date d'inscription : 12/04/2016
Age : 17
Ville de résidence : Modernis State
Emploi : Lycéen/PDG
Race : Humaine

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Ermite paranoïaque
Statut marital: Relation libre
MessageSujet: Re: Catch me if you can   Dim 12 Juin - 11:52

CATCH ME IF YOU CAN  
feat. GRIM LAPLUIE

Un peu caché dans l'ombre, trônait sur une table basse une belle photo de ses parents, dans un cadre doré. Sa mère était radieuse et son père semblait légèrement inquiet. La photo était coupée à mi-torse, mais son père lui avait raconté que ce cliché datait des premiers mois de grossesse. En un sens, il était là aussi. Juste caché. En tout cas, ses parents avaient l'air vraiment heureux, même si à l'époque, son père doutait de pouvoir jouer son rôle correctement. Il leur avait causé des soucis déjà, mais il s'était dit que c'était normal, tous les parents devaient vivre quelque chose de similaire dans l'attente de leur premier enfant.
Et puis, Grim lui raconta la raison pour laquelle Tadeus Blight lui devait des parts de son entreprise. L'horreur figea les traits de Shea, qui se tint droit dans le canapé, ses yeux écarquillés sur Grim et la légère trace de chocolat sur sa lèvre. Il ne ressentait plus l'agacement qui avait suivi la pause exagérée du vampire dans sa réponse. Il n'y avait plus qu'une onde à la fois froide et chaude dans son ventre, une force qui lui tordait les entrailles et nouait sa gorge. Jamais il n'avait pensé à cette éventualité, pourtant il l'aurait probablement dû. C'était logique. Horrible, mais logique.
Si son père était mort, c'était à cause de lui.

Ce fut à cet instant que son oncle fit irruption dans le salon, pour apporter à Grim une enveloppe qui devait contenir son « paiement ». Shea prit une brusque inspiration, comme s'il s'était privé de respirer tout ce temps. Il se reconnecta avec la réalité, découvrant un Grim jubilant qui fouillait ses poches. Un instant plus tard, le vampire lui tendait une carte brillante et le jeune homme la saisit par réflexe avant d'y jeter un coup d’œil. Sous une couche de paillettes, un numéro de téléphone était imprimé.

« Oh, merci. »
Il ignorait s'il allait s'en servir ou non, mais Shea glissa la carte dans la poche arrière de son pantalon pour le moment. Il rentrerait le numéro dans son répertoire un peu plus tard. Pour le moment, il devait digérer l'information importante du jour. Et ça n'allait pas être facile. Il se retenait déjà à grand peine de pleurer. Il espérait que Jasmin ne le verrait pas dans cet état, qu'il réussirait à calmer ses nerfs avant le retour de son meilleur ami. Shea n'avait aucune envie que l'adolescent sache à quel point il était mauvais. C'était entièrement de sa faute si son père avait été tué, si seulement il avait été plus intelligent, plus fort, plus malin… Il se repassait de temps en temps la scène qui avait précédé son enlèvement. Devant l'école, la mère de Jas' lui avait proposé de le ramener. Il avait refusé. C'était si bête, surtout qu'il avait ses affaires de sport, dont une paire de chaussures qui pesait son poids. Si seulement il était monté avec elle. Si seulement il n'avait pas voulu tenter l'aventure de rentrer à pieds. Si seulement…

Shea se leva du canapé et commença à tendre sa main en direction de Grim. Il voulait qu'il parte, pour pouvoir s'isoler et gérer ses sentiments.

« Merci pour tou- »
Un mal violent saisit son crâne et son champ de vision se rempli d'un blanc aveuglant. Il ferma étroitement les yeux, reculant jusqu'à heurter la table basse. Il n'entendait plus rien du monde extérieur. Des images et des sons à peine perceptibles s'imprimèrent derrière ses paupières, c'était rapide, gerbant et pas dans l'ordre chronologique.
A la fin, pantelant et avec un peu de bave aux lèvres, il réfléchit à ce qu'il venait de voir. Ca avait un rapport avec Grim. Un coup d’œil à Stephan lui apprit que l'homme était inquiet, mais qu'il savait pertinemment ce qui s'était passé. Depuis son retour de la Junkyard, Shea possédait ces dons terribles, douloureux, trop révélateurs et qui le laissaient toujours dans un état de fatigue énorme. Il avait toujours peur, en partant au lycée, que l'un ou l'autre s'active pendant un cours. Il ne voulait pas se donner en spectacle là-bas. Il n'aimait déjà pas cela devant les membres de sa famille.
Après s'être essuyé la bouche d'un revers de main, Shea annonça à Grim d'un ton grave :

« Il va se passer quelque chose chez vous. Un immeuble délabré. Il y avait des flammes et des gravats, beaucoup de gravats. »

Quand il en eut terminé, il regretta d'avoir parlé comme ça. Mais tout plutôt que de risquer de passer pour un fou. Maintenant, au pire, il passerait juste pour quelqu'un qui aimait jouer la comédie. En tout cas, il n'avait pas envie de s'expliquer.

« Au revoir. Passez une bonne journée. »

Un peu raide, il prit le chemin de sa chambre, gravissant les escaliers quatre à quatre. Il était épuisé, mais plus que jamais, il avait besoin de se retrouver seul. Il savait que dans quelques heures, Stephan viendrait discuter avec lui, armé d'une grande tasse de chocolat au lait chaud. Il claqua la porte avec soulagement et considéra un instant son lit. Il devait dormir un peu, ne serait-ce que pour faire partir cette migraine. Mais qu'il avait envie de frapper quelque chose !
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Catch me if you can   

Revenir en haut Aller en bas
 
Catch me if you can
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Topic Catch
» Catch WWE
» Extreme Catch
» Topic Catch
» Paris en ligne sur le catch

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampires vampires vampires : infection :: Train des Trois Cités :: Ancienne gare de la Cyber Junkyard : vieilleries :: * Sujets terminés-