Vampires vampires vampires : infection
Tu veux un forum rpg avec des gens sympas ? Un forum où tu peux faire bouger l'intrigue ? Mais où t'es pas obligé ? Un forum où tu peux faire à peu près tout ce que tu veux ?
Alors rejoins-nous !=D
Jusqu'à la mi-juillet, tout personnage infecté pourra devenir plus tard un demi-dragon ! Profitez-en !


...
 
En ce moment, au musée de L'Etoile Rose, venez découvrir le plus gros rubis du monde des trois cités !

Partagez | 
 

 What secrets do you keep ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Stardust
Messages : 44
Date d'inscription : 26/01/2016

***
Relation avec les dragons: Ami des Dragons
Indice de badassitude: Soldat formé
Statut marital: Mon cœur est pris
MessageSujet: What secrets do you keep ?    Jeu 19 Mai - 20:39


What secrets do you keep ?

 Wish le Calice ♔ Ulrick von Dast ♔ Acte VIII



Quand Lucie disait que son calice était beau, elle n’avait pas tort. Pas du tout. Il était très grand et il avait même l’air d’être plus grand qu’Yvan. Et il était beau. Vraiment , étrangement beau pour un hybride. Il devait avoir hérité du côté vampire majoritairement. Et, étrangement, il lui rappelait quelqu’un. Il osait à peine le dire mais cet homme lui rappelait Illium … et il ne savait pas pourquoi. Et ça l’énervait.
Mais il ne devait pas perdre de vue sa mission. Il avait été prévenu par un intrus dans sa chambre que Wish – quel nom ridicule – était le meurtrier de toutes les princesses qu’il avait connu. D’après Cadmon, puisque tel était son nom, il avait traversé les siècles pour se repaître du sang des princesses de Gothik City. Et quand Ulrick avait cherché dans les registres, il y avait en effet de nombreuses princesses mortes dans d’affreuses circonstances.
Ce Cadmon avait l’air vraiment fou et il s’était jeté de la fenêtre de sa chambre dès qu’Illium y était rentré. Au final, Ulrick n’avait parlé à personne de cette entrevue. Il savait que personne ne le croirait et surtout, qu’on lui collerait trois autres gardes du corps. Au final, il avait décidé de mener l’enquête seul. Si Illium lui avait recommandé de ne pas le faire, il préférait éviter de l’impliquer. Il avait peur pour lui.
Il n’était pas terriblement démonstratif comme Tæsch ou ses parents mais il avait souvent peur pour son garde du corps, pour sa sœur … et si cet homme était bel et bien un hybride multi-millénaire, il pouvait avoir des cartes insoupçonnées dans sa manche. Comme être un sorcier ou même, peut-être, un démon. Il avait lu des choses assez déstabilisantes.
Wish ne tarderait pas à se réveiller et il devait se changer. Aussi troqua-t-il les vêtements de son double voleur pour quelque chose de plus princier. Il enfila rapidement son pantalon marron clair rayé sur marron foncé et sa chemise accordé sous un gilet à manches longues bleu veiné d’or. Au moment où Wish semblait sortir de l’inconscience, il venait d’enfiler ses bottes marron et s’asseyait devant le piano couvert de sang de la salle. Il ne savait pas pourquoi cet instrument était aussi souillé et il ne voulait pas savoir.
En fait, cet endroit était un véritable débarras. Des pots de terre fertiles attendaient de voir des plantes germer dans un coin, juste à côté de la causeuse qui était marquée de l’emblème du Comte. Des racines séchaient sur le piano qui faisait face au grand fauteuil massif, bien qu’un peu abîmé sur lequel Wish était attaché. Le prince joua quelques notes avant de sentir que le calice s’était pleinement réveillé.
Il se retourna et croisa les jambes, sa cheville droite posée sur son genou gauche, ses coudes reposant négligemment sur les touches du piano derrière lui. Toute cette pièce était en partie couverte de sang et il espérait bien que cela effrayerait Wish. Parce que sinon, il devrait peut-être lui faire du mal. Et il ne voulait certainement pas le faire.
Certes, il était jaloux de lui. En plus d’être le calice de Lucie, il était aussi son amant. Et tout le monde le savait. Tous ceux qui étaient assez bien placés du moins. Il avait la légitimité pour la toucher, au moins en privé, quand n’était que son frère. Mais au-delà de cela, il voulait rendre sa sœur heureuse. Il n’avait jamais rien fait contre ses nombreux amants, même quand cela devenait un tant soit peu sérieux. Il avait toujours respecté ses choix.
Elle se douterait qu’il s’était passé quelque chose. Le canevas affiché au mur de sa chambre qui représentait une rose pleine d’épine avait été décrochée dans le petit combat qu’Ulrick et Wish avaient eu. Finalement, le vampire avait réussi à l’assommer et l’avait traîné ici. Il se sentait mal d’avoir en parti saccagé la chambre de sa petite sœur mais c’était pour sa sécurité.
“ J’espère que mon homme de main ne t’a pas trop brusqué. Il n’est pas vraiment habitué aux actions civiles.”
Il passa derrière lui en sortant un couteau de sa botte. Glissant la lame entre les barreaux de la chaise, il trancha les épais liens de corde et lui tendit de la glace dans un tissu fin.
“ Désolé, pour la bosse. Prends ça.”
En reprenant sa position initiale, il soupira doucement.
“ Je pense que tu sais qui je suis. Je ne voulais pas t’amener ici mais Lucie nous aurait probablement interrompu si nous l’avions fait au château. Bien entendu, tu te doutes que si tu m’attaques, je te tuerai. Mais j’aimerais éviter d’arriver à de telles extrémités. Pour une raison qui m’échappe, ma sœur t’accorde une importance toute particulière.”
Avec un sourire, il se pencha un peu en avant, détaillant le visage de l’hybride en face de lui. Il était vraiment très beau.
“ Ho, je ne veux pas dire que tu n’as aucun intérêt. Au contraire, dans la famille je suis celui qui suis fasciné par les humains et les hybrides. Mais Lucie en a rapidement assez de ses calices. Elle les tue généralement par erreur et elle n’en a rien à faire. Mais avec toi, elle fait attention. J’aimerais bien savoir pour quelle raison. “
Pourrais-t-elle être amoureuse ? Cette pensée lui tordait les entrailles et il ne pouvait se résoudre à penser cela d’elle. Elle ne pouvait vraiment pas être assez stupide pour tomber amoureuse d’un … d’un hybride à l’espérance de vie ridicule.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Au nom de la Lune
Messages : 38
Date d'inscription : 21/02/2016
Ville de résidence : Gothik City
Emploi : Calice
Race : Hybride

***
Relation avec les dragons: Ami des Dragons
Indice de badassitude: Elite de la badasserie
Statut marital: En couple
MessageSujet: Re: What secrets do you keep ?    Mer 25 Mai - 23:01

W
ish était un guerrier dans l'âme. Ou plutôt, à cause de son expérience. Mais se battre, c'était sans doute ce qu'il faisait de mieux. Il savait reconnaître la tension dans l'air qui présageait d'un acte de violence. Ses cheveux avaient l'habitude de se dresser sur sa nuque lorsque quelqu'un comptait lui faire du mal. Il avait ce sens particulier, qui ne se développait qu'avec le temps et les bonnes conditions. Il avait une conscience exacerbée des gens qui l'entouraient, pour sa propre sécurité, mais pas seulement.
Pourtant, cette fois, il s'était laissé surprendre. Tout en esquivant de justesse la main qui s'abattait sur sa nuque, il reconnut le talent de son agresseur, en son for intérieur. A la suite de quoi il roula sur le côté et se redressa prestement, pour jeter un coup d’œil à l'assaillant et se préparer à se défendre. D'abord identifier. Un voleur. Non, un assassin. Wish bloqua un coup et lui envoya son genou dans les côtes. Vu sa réaction, un vampire. Il le saisit alors par les vêtements, une main à l'endroit du plexus, l'autre juste sous les omoplates, et il le souleva dans un râle rauque pour le projeter contre un mur. L'un des tableaux ornant la chambre de la princesse s'effondra. Wish se jeta sur son assaillant.

« Tu ne l'auras pas, pas tant que je serai là. »

Ce fut bien la seule chose qu'il put dire avant que le combat ne devienne vraiment ardu. Cet assassin avait énormément de ressources, d'idées. Il n'était pas un soldat, il se battait avec son imagination plus qu'avec des techniques. Il était difficile à cerner, imprévisible. Alors Wish finit par perdre. Quelque chose de lourd percuta son crâne et il ne vit plus. La seconde suivante, sa conscience s'était éteinte. Peut-être pour toujours.


Quand il reprit connaissance, un air de piano accompagnait son réveil difficile, ainsi qu'une douleur immense dans la tête. Wish essaya de bouger ses bras, mais ils étaient solidement attachés par les poignets. A une chaise. Lentement, il souleva les paupières.
La pièce était dans un sale état et il ne connaissait pas cet endroit. En tout cas, il était certain d'une chose : jamais la princesse Lucie ne mettrait un pied ici. La princesse ! Il fouilla l'endroit, mais il n'y avait nulle trace de Lucie. Avec soulagement, il porta alors son regard sur la seule autre présence de cette salle. Le prince Ulrick.
Ce dernier avait de toute évidence orchestré son enlèvement. Mais pourquoi au juste ? Wish avait du mal à réfléchir. Et puis le prince commença à parler. Evidemment. Il était un grand bavard, il ne pouvait pas s'empêcher de chasser le silence. Ulrick passa alors derrière lui en exhibant une lame. Wish essaya de tirer plus fort sur ses liens, se débattant vivement, sans succès. Jusqu'à ce qu'un bruit de glissement le fasse se stopper. Ulrick l'avait libéré. Et maintenant, il lui proposait de quoi soulager sa tête.
Grimaçant,Wish chercha la zone de l'impact, marqué par une énorme bosse et un peu de sang séché, pour y appliquer la poche froide. L'homme de main du prince était très violent, il n'y allait pas de main morte. Ou alors il avait eu peur de rater son coup.

Le prince se réinstalla sur le tabouret du piano, dont les touches étaient lugubrement couvertes de sang séché. Wish allait peut-être savoir ce qui se passait. Fixant Ulrick, il attendit patiemment que ce dernier en ait terminé. Il était tout de même intrigué que le prince puisse penser qu'il allait l'attaquer. Pourquoi ? Se venger d'avoir été assommé ? Ce n'était pas son genre. D'ailleurs, tout cela n'était sans doute qu'un malentendu ridicule. Ou bien cela avait à voir avec la raison pour laquelle on l'avait enfermé à son retour au château. Tout cela devenait ennuyeux. Wish n'avait jamais été aussi entravé dans sa mission. Alors il ne savait pas vraiment comment réagir. Devait-il se méfier ? Et puis, il y avait ce vampire masqué qui l'avait attaqué. Oh oui… Maintenant que le prince l'avait fait enlever, il commençait à se dire que quelque chose clochait vraiment. Quelqu'un lui voulait du mal. Pourquoi ? Ca ne semblait pas avoir de lien avec Lucie.

A moins que… Ulrick évoqua sa sœur, il désirait avoir pourquoi elle était autant attaché à lui. Wish soupira et baissa les yeux. Son pantalon et sa chemise sans manches étaient déchirés et tachés. Qu'allait-elle dire ?

« Nous partageons quelque chose de fort, voilà tout, mon prince. Je suis son calice et plus que cela. Elle a confiance en moi. Et moi, je… »

Il releva la tête et planté son regard déterminé dans celui d'Ulrick. Il lui devait le respect, mais actuellement, il avait du mal à le voir autrement que comme un gamin faisant un caprice.

« Je la protège. Peut-être pas de la manière dont le ferait un garde du corps, mais je la protège. »

Il avait fini par admettre que protéger le corps de Lucie n'était pas le plus important. Elle savait se défendre et puis, il y avait déjà pléthore de gardes à son service. Mais pour la première fois depuis qu'il s'était donné cette mission, il voyait cette dernière différemment. Il voulait garder son cœur de la souffrance et de la déception. Ce qui était autrement plus difficile.
Se redressant sur sa chaise, Wish prit une petite inspiration et tenta d'avoir l'air digne.

« Cette réponse vous convient-elle, mon prince ? Ou bien l'homme au masque vous a-t-il mis une autre idée dans la tête ? »

Il ignorait si ce vampire qui l'avait une fois agressé dans la rue avait vraiment quelque chose à voir là-dedans, mais il devait au moins essayer de faire des connections. Il devait essayer d'y voir plus clair. Au pire, le prince Ulrick le prendrait pour un fou. Ce n'était pas très important.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Stardust
Messages : 44
Date d'inscription : 26/01/2016

***
Relation avec les dragons: Ami des Dragons
Indice de badassitude: Soldat formé
Statut marital: Mon cœur est pris
MessageSujet: Re: What secrets do you keep ?    Jeu 2 Juin - 11:14


What secrets do you keep ?

 Wish le Calice ♔ Ulrick von Dast ♔ Acte VIII



Tout aurait été beaucoup plus facile si Wish avait été un humain. Jamais il n’aurait pu penser que la princesse puisse être tuée par un simple humain et il aurait mit cet homme dehors sans même y réfléchir à deux fois. Mais voilà, il était un hybride. Il avait au moins la force d’un demi–vampire, un peu plus s’il se nourrissait assez de sang. Et Lucie était du genre fragile et frêle. Il aurait pu la tuer s’il s’y prenait bien.
Ulrick avait bien pensé à empoisonner son bain de bouche ou quelque chose dans le genre. Mais bon, déjà, il ne savait pas s’il avait du bain de bouche – les calices étaient si mystérieux ! – et ensuite il ne pouvait pas tuer quelqu’un sans savoir s’il était coupable. C’était pour la même raison qu’il n’avait pas fait part de ses soupçons à Yvan : il ne voulait pas d’un drame sans raison.
L’enlever avait été ce qui lui avait semblé le plus judicieux et si Wish avait un soupçon  de jugeote, il ne répéterait à personne ce qui s’était passé dans cet endroit. Il devait bien savoir qu’il était un Prince et que ce que les Princes veulent, on leur apporte sur un plateau d’argent. Tæsch aurait été fâché s’il avait su qu’il avait mêlé son alter ego criminel à ses affaires personnelles mais Tæsch n’avait pas besoin de le savoir.
Laissé seul avec Wish, il pouvait lui faire comprendre ce qu’il voulait savoir et le manipuler pour qu’il passe à table. S’il existait une façon de protéger sa sœur, il le ferait même s’il devait enfreindre quelques règles.
Il n’y avait pas d’école de la Guilde. Mais il y avait une série de trois règles que tous les voleurs connaissaient. Un quatrième règle s’ajoutait pour les assassins qui voulaient pouvoir trouver refuge. Aucun voleur ne devait dérober à une famille dans la misère, aucun voleur ne devait s’attaquer à la famille Comtale – par peur des représailles sur la Guilde – et aucun voleur ne devait dérober un objet alors qu’il savait qu’il avait une valeur sentimentale pour son propriétaire. Enfin, aucun assassin ne devait jamais, sous aucun prétexte, tuer un de ses camarades de la Guilde. Mince, il avait déjà enfreint deux règles ce mois-ci.
Bien entendu, il était bien trop discret pour se faire attraper et ses actes n’engendreraient pas de guerre entre les ‘petits comtes’ – c’était comme ça que la guilde appelait les voleurs ou les assassins qui se vendaient à la famille dirigeante – et les autres. Tout irait bien, comme toujours. Comme la fois où il avait vengé Rosalie …
S’il avait l’habitude de briller dans le noir, il pouvait parfaitement être la plus discrète des ombres. C’était dans cette optique qu’il avait décidé de l’amener ici. Il savait parfaitement que la guilde l’hébergerait toujours et puis, il rendait service à la famille du Comte, comme d’habitude. C’était juste que cette fois, personne ne lui avait donné d’ordres.
Avec patience et intérêt, il écouta le calice de sa sœur parler. Ils partageaient quelque chose de fort, ah oui ? C’était ridicule, il n’était qu’un esclave, n’est-ce pas ? Il avait la chance d’être beau et appréciable – vraiment, Ulrick ne pouvait se le cacher – mais c’était tout ce qu’il avait pour lui. Il ne pouvait pas vraiment être si bien.
Et puis, il affirma la protéger. Protéger Lucie ? Elle avait une tripotée de gardes du corps qui n’attendaient que ça, la protéger. Elle n’avait certainement pas besoin qu’un hybride le fasse. A moins qu’il ne soit assez doué pour déjouer les complots. Ulrick repensa à leur combat, à ce qu’il lui avait dit … ce n’était pas la première fois qu’il devait combattre un assassin.
Ulrick leva les sourcils – encore plus – quand Wish parla de l’homme au masque. Oh donc il savait, ça lui facilitait les choses. En soupirant doucement, il hocha la tête et décroisa les jambes pour les recroiser dans l’autre sens.
“ En effet. Un homme qui s’appelle Cadmon est venu me voir. Il prétend être le fils d’Honorus et il dit que tu as tué sa sœur, comme tu as tué toutes les autres princesses. Comme tu as tué la mère de son fils. Tu comprends que je ne puisse rien laisser passer, n’est-ce pas ? Je ferais n’importe quoi pour protéger ma petite sœur.”
Il se pencha un peu et vrilla son regard dans celui de Wish, déterminé.
“N’importe quoi.”
En se redressant, il fouilla un peu dans un coin de la pièce et dénicha une bouteille de whisky et une pile de petits gobelets en métal. En versant un peu d’alcool dans deux gobelets, il reprit la parole.
“ Donc dis moi, Wish, est-ce que c’est vrai ? Est-ce que tu as tué cette fille, la princesse Lune ? Et toutes les autres ? Et est-ce que tu veux tuer ma sœur ?”
Ses mots résonnaient dans sa tête. ‘Son calice et plus que ça’. Merde, elle était tellement imprudente. Elle l’énervait. Et il était tellement, tellement jaloux … En venant de réinstaller, il tendit un verre à Wish. Peut-être que ça lui délierait la langue.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Au nom de la Lune
Messages : 38
Date d'inscription : 21/02/2016
Ville de résidence : Gothik City
Emploi : Calice
Race : Hybride

***
Relation avec les dragons: Ami des Dragons
Indice de badassitude: Elite de la badasserie
Statut marital: En couple
MessageSujet: Re: What secrets do you keep ?    Ven 3 Juin - 10:58

L'
homme au masque. Wish ignorait de qui il s'agissait. Il avait tenté de l'agresser et il avait l'avait soupçonné d'être la fameuse menace envoyée contre la princesse Lucie. La raison même pour laquelle on l'avait enfermé. Enfin, cet incident avait été sans conséquence dramatique. Il avait même pu mettre les choses au clair avec la princesse. Enfin, elle lui avait avoué les sentiments qu'elle avait pour lui. Et ils étaient ensemble désormais, ce qu'il aurait aimé lancer à la figure du prince Ulrick si Lucie n'avait pas désiré que cela reste un secret. Il imaginait sans mal que son frère faisait partie des gens à qui il fallait précisément le cacher. Il l'aurait certainement mal pris. Après tout, il était le prince Ulrick, qui organisait des bals et évoluait en société aussi facilement qu'un humain respirait. Le fait qu'il l'ait fait enlever et qu'il le retenait ici ne pouvait que confirmer son avis à son sujet. S'il savait, il irait probablement tout rapporter à leur mère. Wish ne pouvait commettre une telle trahison envers Lucie.

Le prince confirma ses soupçons au sujet de l'homme masqué. Mais ce qu'il dévoilait alors au sujet de ce dernier le surprit tellement qu'il ne put retenir une exclamation ni cacher cette surprise. Cadmon ? Impossible, Cadmon était mort depuis longtemps ! … Après tout, il avait bien cru que son père l'était aussi, avant de le voir aux côtés d'Ulrick… Ulrick… Y avait-il un lien ? Son garde du corps lui avait-il tout dit ? Wish n'imaginait pas son père, avec son tempérament, se confier ainsi au prince, mais cela faisait si longtemps… Il avait pu changer, il avait pu demander au prince de le faire enlever, pour une raison qui lui échappait encore mais… Cadmon et lui avaient été amants, cela il le savait de source sûre.
Ses yeux fouillèrent frénétiquement le sol de la pièce alors qu'il réfléchissait. Cadmon, son père, le prince Ulrick. Qu'est-ce qu'ils manigançaient ? Pourquoi est-ce qu'ils l'accusaient d'avoir tué des princesses ? De vouloir tuer Lucie ? Ca n'avait pas de sens, il l'aimait ! Il avait protégé toutes ces filles de Comte ! C'était Cadmon le danger !

Wish n'écoutait plus vraiment Ulrick. Il était perdu dans un tourbillon de pensées alarmantes. Entendre parler de Cadmon avait fait ressurgir des souvenirs extrêmement douloureux, violents et sanglants. Mais quand le prince osa prononcer le nom de la princesse Lune, il ne se contrôla plus. D'un coup il se leva et envoya valser d'un geste de la main le verre qu'il lui tendait. L'hybride entendit le bruit du verre se briser, mais il s'en moquait. Il attrapa le prince Ulrick par le col et le plaqua contre un mur, se servant de sa force exceptionnelle pour un hybride. Il le soulevait un peu du sol pour mettre leurs visages exactement en face l'un de l'autre. La fureur devait parfaitement se lire sur son visage.

« Ne prononce plus jamais ce nom ! »

Et puis il réalisa que son geste était stupide. Avec une inspiration, il reposa le prince au sol et s'éloigna, lui tournant le dos. Ses bras croisés étroitement lui enserraient le torse et il se sentait plus honteux que jamais.
Il ne pouvait rien reprocher au prince, qui n'était ni son père, ni Cadmon. Ulrick ne devait être qu'un complice involontaire, dans le meilleur des cas. Il ignorait la véritable trame de cette affaire. Même Wish était perdu. Cadmon avait cherché à le tuer, aussi il le voyait comme un ennemi. De plus, il l'associait à la menace planant sur Lucie. Qui cela pouvait-il être autrement ?
Bien sûr, cela pouvait aussi s'expliquer dans le cas où Cadmon croyait réellement que Wish avait tué des princesses, comme il l'avait prétendu auprès du prince Ulrick. Sauf que c'était complètement ridicule et que le seul autre coupable possible était le frère de Lune lui-même.
Il n'avait cependant pas tort sur un point.

Wish fit volte-face et déglutit. Il se moquait bien de ce que pouvait penser le prince à présent. De toute façon, il ne l'avait sûrement jamais apprécié.

« Prince Ulrick, je n'ai pas tué la princesse Lune. Toutefois, je me sens responsable de sa mort. J'ai laissé des gens la sacrifier pour le bien commun et je le regrette profondément. Mais je n'ai jamais, au grand jamais, tué de princesse. »

Il se dit qu'il était inutile de lui mentir sur sa nature immortelle. Cadmon avait dû se montrer convainquant et lui-même ne l'était pas.

« Mon intention pendant toutes ces années n'a été que de protéger au mieux les filles des Comtes. Pour me racheter de ne pas avoir protégé la princesse Lune. Cadmon se trompe. Ou plus probablement, il ment. Méfiez-vous de lui, prince Ulrick. Il est dangereux. Il… Je sais qu'il a fait du mal à mon père. »

Pendant tout ce temps, il l'avait cru mort. Emprisonné dans la glace. Evidemment, il était allé le voir. Et il avait hésité à l'en libérer, mais avait pensé que son père ne ferait que se changer en poussière. Il n'était pas près à le perdre totalement.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Stardust
Messages : 44
Date d'inscription : 26/01/2016

***
Relation avec les dragons: Ami des Dragons
Indice de badassitude: Soldat formé
Statut marital: Mon cœur est pris
MessageSujet: Re: What secrets do you keep ?    Sam 9 Juil - 12:10


What secrets do you keep ?

 Wish le Calice ♔ Ulrick von Dast ♔ Acte VIII



Wish était beaucoup plus séduisant que le calice préféré précédent de Lucie. D’ailleurs, Lucie était désormais la seule à avoir un calice dans leur famille. L’hybride de leurs parents était décédé quelques années plus tôt et cela semblait les avoir affecté grandement. Comme pour un animal de compagnie, ils avaient besoin de temps pour s’y faire et en avoir un autre. Yvan et Elijah n’en avaient pas et Ulrick avait arrêté d’en avoir deux ou trois centaines d’années plus tôt quand il avait remarqué combien Illium était jaloux de ses calices. En fait ... c’était peut-être la solution. Le rendre jaloux.
Oh oui, il allait peut-être bien se débrouiller pour avoir un nouveau calice, extrêmement séduisant. Et il ferait en sorte qu’Illium soit là quand il le mordrait, à chaque fois. Le garde du corps finirait bien par craquer.
Quoiqu’il en soit, Ulrick était agréablement surprit. Il avait pensé trouver un homme beau mais mono-neuronal et au final, Wish était bien plus agréable que ça. Ulrick et lui auraient sans doute pu facilement s’entendre avec lui, si seulement Lucie n’avait pas été en jeu. Il ne pouvait pas se permettre de trouver quelqu’un sympathique et de laisser couler quand la vie et la sécurité de sa sœur étaient peut-être en jeu. C’était impossible, s’il la perdait, il ne s’en relèverait jamais.
Certes, il y avait un petit quelque chose de plus, de la jalousie. Quelque part au fond de lui, il avait envie que Wish soit un cerveau manipulateur qui forçait sa petite sœur à l’accepter. Pour que Lucie n’ait plus personne. Mais il ne voulait pas être comme ça ! Il n’était pas habitué à avoir des émotions négatives ! Il aurait dû être heureux que sa sœur trouve un intérêt certain dans quelqu’un d’autre que sa famille. Quelque part, il était vraiment heureux qu’Yvan ait trouvé Taesch et il débordait de bonheur pour Elijah.
C’était juste que ... ils avaient couché ensemble et désormais tout lui semblait beaucoup plus passionnel entre eux. Voir Lucie et Wish ensemble lui briserait le coeur. Entendre de la bouche de sa calice qu’ils étaient proche, qu’il avait sa confiance le faisait déjà souffrir. Lucie ne faisait confiance à personne. Ulrick n’était même pas sûr d’avoir sa confiance.
Et cet homme ne semblait pas bon à rien ou mauvais en tout. Il ne semblait pas lui vouloir du mal. Et merde, ce que ça pouvait le rendre triste ! Il ne l’avait pas vu venir mais Lucie l’avait remplacé en moins de temps qu’il n’en fallait pour claquer des doigts. Avec un soupir, il baissa les yeux. Il se sentait stupide d’être aussi jaloux et e laisser ses sentiments aveugler sa vision des choses. Il devait être impartial, pour la bonne conduite des choses. Pour la sécurité de Lucie.
Tout en lui lui criait que Wish ne lui disait pas tout. Mais il n’avait pas énormément de temps. Illium était devenu plus pressant après son incident et sa blessure et il avait prétendu aller au marché, seul. Il avait environ un quart d’heure avant que son garde du corps ne commence à s’inquiéter, une demi-heure avant qu’il ne se rende au marché pour le chercher.
La pierre autour d’eux semblait étouffante et Ulrick avait soudain du mal à respirer, aussi arrêta-t-il de le faire. Il n’avait pas besoin de le faire mais il aimait, cela le rendait plus humain et au moins, s’il avait en effet besoin de ses poumons un jour, ils seraient là et en bon état. Avec toutes ces histoires de dragons, il se méfiait. Son maître en assassinat et le meilleur ami de son frère étaient des dragons maintenant et il ne voulait pas être prit au piège. Oh, il se demandait bien ce que ça donnerait si Rozen devenait un dragon.
En relevant les yeux, il remarqua que Wish ne semblait plus aussi calme qu’avant. De toute évidence, le nom de la princesse Lune l’avait mit dans tous ses états. Est-ce qu’il était comme ça à chaque fois qu’on parlait de la lune ? Parce qu’à Gothik City, il était plutôt mal barré, c’était un sujet de conversation aussi banal que les conquêtes d’Ulrick ou la pluie. Wish devait avoir du mal à se contenir. Rien que d’imaginer ça lui donna un petit sourire moqueur.
Mais son sourire s’effaça bien rapidement. Wish repoussa son verre et le plaqua au mur avec une force telle qu’il sentit ses côtes presque percer ses poumons. Aucun hybride ne pouvait avoir une force pareille. Ce mec était bel et bien capable de tuer Lucie s’il le voulait. Il pourrait tuer Ulrick, là, en un instant. le déchirer en deux, brûler son corps. Et Ulrick avait peur, pour la première fois de sa vie il ressentait la caresse de la mort. De la main d’un hybride. Quand Wish lui donna un ordre, il écarquilla les yeux. Ouais, le nom de la princesse Lune lui faisait un effet bœuf.
Dès que Wish se fut retiré, la pitié remplaça la peur. Toutes ces émotions négatives ... Wish devait avoir mal, terriblement mal. Ce devait être dur d’y penser tous les jours.
Déglutissant, haletant et tremblant, il contempla Wish, renfermé sur lui même et le verre par terre. Oh non, si cet homme était un hybride, il n’était pas normal. Il posa ses mains sur le toit du piano pour arrêter leurs tremblements et essaya de faire le ménage dans sa tête. Il avait l’impression de pouvoir lire en Wish, de ressentir ses émotions. Il sentait presque son coeur battre dans sa poitrine. Des bribes d’émotions et d’information le saisissaient. La colère, le désespoir, l’infection. Daniel. Qui était Daniel ?
Il se tenait à présent la tête alors que Wish lui affirmait n’avoir jamais tué de princesse. Et Ulrick pouvait dire, sans trop savoir comment, qu’il disait la vérité. Il disait ce qu’il pensait être la vérité en tout cas. La culpabilité, la tristesse, la colère encore. Immortalité, force. Il ne comprenait plus rien avec toutes ces vagues d’informations. Mais qui était Daniel ?!
En relevant les yeux, il écouta Wish lui dire qu’il avait protégé les princesses, qu’il n’avait pas réussi à sauver la princesse Lune. Ca ne faisait aucun sens. Immortel, il était immortel. Un hybride immortel. Et il devenait fou à force de ne pas pouvoir mourir, de voir les princesses mourir de façon plus horrible à chaque fois. Daniel, qui pouvait bien être Daniel ?
Alors que des larmes commençaient à rouler sur ses joues, il encaissait chaque fois un peu plus de douleur. Wish avait vécu si longtemps, il était tellement triste. Sa vie était un drame. Et son père ... il ne savait pas qui était son père mais il avait été cruel avec lui. Il planta ses yeux dorés dans ceux de Wish et se rapprocha, jusqu’à prendre son visage entre ses mains. Une nouvelle vague de tristesse le submergea. Daniel ...
“C’est toi Daniel.N’est-ce pas ? Je ne sais pas comment je sais mais tu es triste et immortel et ton père te manque et ... tu es si horriblement sincère. Je le ressens, là.”
Il posa la main de Wish sur son coeur. Il lui semblait encore battre, lentement, mais ce n’était qu’un illusion. Parce qu’il partageait quelque chose avec Wish. Le nom d’Illium explosa dans sa tête comme une bulle de savon et il écarquilla les yeux.
“Quel rapport est-ce que tu as avec mon garde du corps?”
Les vagues s’assagirent jusqu’à n’être plus qu’un bruit de fond, calme. Il résonnait parfois dans sa tête mais ce n’était plus une douleur piquante, ce n’était qu’une gêne. Il ne savait pas ce qui lui était arrivé mais ... il était persuadé qu’il avait pénétré dans l’esprit de Wish. De Daniel.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Au nom de la Lune
Messages : 38
Date d'inscription : 21/02/2016
Ville de résidence : Gothik City
Emploi : Calice
Race : Hybride

***
Relation avec les dragons: Ami des Dragons
Indice de badassitude: Elite de la badasserie
Statut marital: En couple
MessageSujet: Re: What secrets do you keep ?    Mar 12 Juil - 14:41

W
ish était en proie à la douleur. Mais c'était quelque chose dont il avait terriblement l'habitude. Il portait la douleur comme une amie depuis des millénaires. Sans elle, il se sentirait probablement perdu. Mais bien sûr, elle ne s'en irait que lorsqu'il mourrait. Et alors, il serait délivré. Délivré de sa vie trop pesante de culpabilité.
Il se retourna et eut un léger sursaut en voyant le prince Ulrick si proche de lui. Ses yeux d'ambre étaient plongés dans les siens, verrouillant son propre regard. L'hybride se sentait tout simplement incapable de détourner les yeux.

« Prince Ulrick ? » s'étonna-t-il en remarquant les larmes.

Son histoire n'avait pu être touchante à ce point. Il n'en avait même pas conté les plus horribles détails. Pourtant, le prince saisit son visage dans ses mains et Wish contracta sa mâchoire alors qu'il se faisait violence pour ne pas se dégager. Mais il avait beau l'avoir fait enlever, il était un prince. Il ne pouvait pas réellement se dresser contre lui.
« Daniel ». Se mot résonna lugubrement dans ses oreilles. Wish se sentit blêmir alors qu'un bloc de glace venait de tomber lourdement dans ces entrailles. Les yeux écarquillés, il fixait le prince comme si ce dernier était en train de l'agresser violemment. Quand le vampire porta sa main jusqu'à son cœur, il se laissa faire, malgré son envie pressante de s'enfuir le plus loin possible. Comment savait-il ? Son père n'aurait pas vendu la mèche, si ? Peut-être. Il n'était plus sûr de le connaître, cela faisait si longtemps. Tellement de choses s'étaient passées. Le temps avait bien fini par le changer, lui.

« Prince Ulrick, lança faiblement Wish dans une tentative de fuite. Je vous en prie, laissez-moi. »

Il avait peur à présent. Il savait trop de choses. L'hybride se sentait vulnérable. Il avait fini par épouser ses masques d'identité. Il avait fini par considérer Daniel comme quelqu'un d'autre, quelqu'un qui était mort.
Quand les yeux du prince s'écarquillèrent à leur tour, son cœur se mit à battre plus vite. Mais il n'eut pas le temps de s'en aller avant que le prince ne pose sa question. Et cette dernière le prit assez au dépourvu pour qu'il s'immobilise.
Quand il reprit ses esprits, Wish s'écarta d'Ulrick. Ce vampire, sans qu'il sache pourquoi, lui donnait la chair de poule.

« Je n'ai rien à voir avec votre garde du corps. Je n'ai rien à voir avec quoi que ce soit dont vous m'accusez, maintenant laissez-moi. »

Il fit quelques pas à la recherche de la sortie, sans la trouver. Soit elle était cachée dans l'ombre, soit elle était dissimulée derrière un panneau secret. Finalement, il soupira et fit volte-face pour regarder de nouveau le prince. Peut-être que s'il lui donnait des réponses satisfaisantes, il le laisserait partir.

« Ecoutez prince Ulrick, Daniel Richter est mort. D'accord ? C'était un jeune hybride qui avait un avenir prometteur et qui a tout foutu en l'air par lâcheté. Ephrem Illium, son père, l'a définitivement perdu. Vous devriez cesser de remuer les ossements du passé. Ca ne peut avoir pour résultat que de faire ressurgir de vieilles douleurs. Des douleurs qui, sauf votre respect, ne vous regardent en rien. Maintenant, s'il-vous-plaît, laissez-moi repartir. Votre sœur va s'inquiéter. Et je ne voudrais pas avoir à lui mentir sur les activités douteuses de son grand frère. »

Wish se tenait bien droit au milieu de la pièce, le regard sévère. Il espérait avoir redonné la raison au prince. Mais au fond, il en avait peu d'espoir. Il semblait être du même bois que sa sœur. Celle-la même qui avait tant insisté pour qu'il lui raconte tous ses secrets. S'il ne les avait pas tous livrés, elle avait tout de même appris l'essentiel. Qu'il était immortel.
Tout cela ne résolvait pourtant pas l'un des points essentiels de leur conversation. Cadmon.

« Concernant celui qui est venu vous raconter ces choses aussi horribles que fausses à mon sujet… J'ose espérer que vous ne l'écouterez plus. Si vous avez besoin de satisfaire votre curiosité, je vous en prie, venez me parler directement. Je ferai au mieux pour vous satisfaire. »

Sans, cela allait de soi, trahir son père. Ou lui-même et la tâche qu'il s'était donné.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Stardust
Messages : 44
Date d'inscription : 26/01/2016

***
Relation avec les dragons: Ami des Dragons
Indice de badassitude: Soldat formé
Statut marital: Mon cœur est pris
MessageSujet: Re: What secrets do you keep ?    Mer 17 Aoû - 14:33


What secrets do you keep ?

 Wish le Calice ♔ Ulrick von Dast ♔ Acte VIII



Pour Ulrick, les calices de sa sœur n’étaient pas importants, jusqu’à ce qu’ils commencent à être importants pour elle. Jusqu’à ce que Wish n’arrive dans sa vie. Contrairement à ce qu’il croyait, rien n’était facile et rien n’était acquis. Wish, ou plutôt Daniel, avait ravi le cœur de sa sœur sans même avoir essayé de le faire. C’était ridicule, imprévisible et incroyablement vrai.
Il était au château quand Lucie avait ramené Wish. Elle était toute contente d’avoir un nouveau calice et bien évidemment, elle était venue lui en parler. Ulrick et elle avaient fêté ça le lendemain en buvant une bouteille de bon vin. C’était un hybride et une prise incroyablement rare. Les hybrides ne se trouvaient pas à chaque coin de rue, et les esclaves encore moins.
A ce moment là, ses parents avaient encore Valentine, leur calice adorable qui aimait venir discuter avec Ulrick quand elle ne s’occupait pas de l’un de ses parents. Elle était morte depuis, empoisonnée mais il se souvenait très bien de ce moment où elle avait vu le calice de Lucie pour la première fois. Elle avait immédiatement regardé dans la direction d’Ulrick et le prince avait pensé qu’elle croyait qu’il était triste de voir sa sœur aussi proche de quelqu’un mais il réalisait à présent que ce n’était pas le cas. Elle avait regardé Illium, qui se tenait aux côtés d’Ulrick. Est-ce qu’elle savait quelque chose ?
Valentine avait encore de la famille et il devait essayer de savoir s’il pouvait en obtenir quelque chose. Ils avaient été très longtemps au service des Richter et ce nom titillait terriblement sa mémoire.
Les Richter étaient une famille très ancienne, autant que les Von Dast ou les Condé, mais pas aussi nobles. Et ils étaient dans la même impasse que les Von Hula qui allaient bientôt voir leur famille s’éteindre ou les LaPluie qui avaient disparu cinq millénaires auparavant. Aujourd’hui, plus personne ne connaissait le nom de cette dernière famille et Ulrick ne la connaîtrait pas non plus s’il n’était pas passionné d’histoire de la noblesse.
Il avait été inspecter leur manoir désormais sous scellés du côté de Carroll Avenue pour voir si on pourrait en faire quelque chose mais le Conseil avait refuser de rénover et utiliser le manoir, sous prétexte que le budget ne s’y prêtait pas. Ulrick pensait que c’était surtout à cause de la présence de deux Condé, qui était aussi une famille en voie de disparition. Ils n’avaient qu’un seul héritier et il ne comptait apparemment pas se reproduire dans un futur proche.
Quoiqu’il en soit, Ulrick était terriblement choqué de ce qu’il venait d’entendre. Illium, son Illium, était le père de Wish. Il se sentait à présent horriblement sale d’avoir fait enlever son fils. Il n’était pas digne de son garde du corps, qui avait probablement raison, il était encore un enfant. Il avait juste envie d’avoir su avant pour ne pas commettre cette erreur.
Mais ... quelque part, ce n’était pas sa faute. Quelque part, si Illium ... si Ephrem avait été honnête avec lui, il l’aurait envoyé lui parler et il n’aurait pas eu à l’enlever. Tout le monde devait toujours lui cacher des choses et après ils s’étonnaient qu’il fasse des conneries.
Il avait envie de vomir mais ce n’était certainement pas possible puisqu’il avait l’estomac aussi vide qu’une cosse de pois évidée. Il avait d’ailleurs une faim de loup, ces visions, ces émotions l’avaient complètement vidé, en plus de l’avoir choqué et mis en état de faiblesse. Il ne savait pas d’où lui venait ce don mais il l’aurait bien rendu à sa marraine la bonne fée si ç’avait été possible.
Il devrait demander à Elijah s’il y avait eu un précédent. Parce qu’il ne pouvait pas juste laisser ça arriver n’importe quand. Comme à son anniversaire qui approchait à grands pas.
Il ferma les yeux une seconde pour constater que son esprit était aussi vierge d’intrusion qu’il l’était en temps normal. Tout n’était pas forcément confortable mais au moins il n’avait plus l’impression de se souvenir de choses qu’il n’avait jamais vécu. Eh bien ces choses étaient ancrées dans sa mémoire mais il pouvait nettement les identifier comme les souvenirs d’un autre, pas les siens.
Il massa ses tempes alors qu’un mal de tête commençait à poindre. Il devrait peut-être appeler Leo, l’assistant principal de Luscka. C’était un apprenti de Luscka alors bien entendu c’était une brute sans sentiments mais bon, s’il avait besoin de faire passer une mal de crâne, il aurait besoin de lui. Ceux des vampires étaient tellement plus insidieux et longs que ceux des humains.
Il déglutit quand Wish recommença à lui parler de Cadmon. Il n’avait clairement pas envie de s’embrouiller avec le fils de celui qu’il aimait et haussa les épaules. Comme si rien de ce qui ne s’était passé n’avait vraiment d’importance alors que c’était tout le contraire. Les rapports de force avaient complètement changé et Ulrick se sentait comme un petit garçon. Il sentait que cette information allait le dévorer comme un cancer.
“Oui. Je viendrais si j’ai une question ou ... oh merde, comment est-ce que tu peux vivre dans le secret ? Est-ce que Lucie sait ? Oh merde, bien sûr que Lucie sait que tu es un super-héros hybride. Elle a dû s’en rendre compte quand vous ... putain j’ai envie de vomir.”
Il s’assit sur le piano qui fit un bruit sourd. Mais il n’en avait rien à foutre, Lucie lui avait caché des choses alors qu’il avait été jusqu’à lui révéler sa romance et ses enfants illégitimes. Ils étaient censés être comme les deux doigts de la main et ça le rendait terriblement malade.
“Je savais que Lucie adorait se jouer des hommes mais je ne pensais pas qu’elle se jouerait un jour de moi.”
Il était déçu, choqué et ... tout plein d’autres trucs. Il finit par se lever et sortit un bandeau de sa manche.
“Tu devrais faire attention à toi Wish. Lucie en aura bien vite assez de toi et elle te jettera allègrement ou elle est complètement amoureuse de toi. Dans les deux cas, tu devrais surveiller tes arrières et ne pas lui prêter une allégeance sans faille ... C’est dangereux.”
Il lui mit le bandeau sur les yeux et le jeta dans les bras de deux voleurs qui attendaient non loin.
“Ces gentlemen vont te raccompagner jusqu’à la sortie, laisse toi faire, okay?”
Une fois seul, il s’écroula sur le piano à nouveau et poussa un long soupir. Pile au moment où il croyait être plus proche d’elle que jamais, il se rendait compte qu’elle était comme une étrangère pour lui.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Au nom de la Lune
Messages : 38
Date d'inscription : 21/02/2016
Ville de résidence : Gothik City
Emploi : Calice
Race : Hybride

***
Relation avec les dragons: Ami des Dragons
Indice de badassitude: Elite de la badasserie
Statut marital: En couple
MessageSujet: Re: What secrets do you keep ?    Mar 23 Aoû - 10:19

R
essasser ainsi le passé par la force était extrêmement douloureux et épuisant pour Wish. Il avait fait de son mieux pour garder toutes ces informations secrètes, au point de presque les oublier parfois. Ou d’oublier qu’elles faisaient bien partie de sa vie. Il était tellement plus simple de se dire que son existence se limitait à nourrir, aimer et protéger la princesse Lucie. Que son père ne l’était plus et qu’Illium n’était qu’un étranger dont il croisait la route de temps à autre. Que cette petite clef d’argent qui pendait sur son torse n’était rien d’autre qu’un pendentif décoratif, une babiole qui n’ouvrait aucune porte, encore moins secrète.
Et voilà qu’un prince, Ulrick, le dernier qu’il aurait pensé être capable de le coincer, faisait rejaillir tout cela avec la force d’un geyser. Il faisait le pont entre le début de son existence et sa probable fin. Wish le maudissait pour cela, tout en remerciant Satan de lui avoir envoyé de si nombreux signes. Bientôt, la délivrance. Bientôt, l’abandon de soi. Enfin, la mort.

Les dents serrés, l’hybride caressait la pierre des murs pour tenter de trouver une sortie. Il se sentait à l’étroit ici et l’idée de Cadmon puisse être en train de s’en prendre à Lucie l’affolait. Il ne pouvait pas juste rester ici. Il devait sortir à tout prix. Le souffle court, il laissa le bout de ses doigts être écorché par la roche tandis qu’il refermait sa main dessus, comme une serre.
La voix du prince lui répondit, il semblait bouleversé lui aussi et s’il n’avait pas craint pour la vie de la princesse, Wish aurait peut-être fait quelque chose pour lui. Mais il avait son père, non ? D’ailleurs, il aurait dû être là pour le protéger. Le prince Ulrick jouait à un jeu très dangereux, il avait sans doute bien trop confiance en lui. Ephrem… Il lui avait caché tout ça. Wish irait-il tout lui dévoiler ? Non, il avait trop peur d’affronter son père. Peut-être un mot alors… Mais sans une conversation, il ne ferait que semer le doute et la confusion. Allait-il bien au moins ? Son enfermement l’avait-il changé ? Se souvenait-il de lui ? Il avait l’impression, à travers les regards croisés, que c’était le cas. Mais comment en être sûr ? Comment être certain qu’il ne s’agissait pas de son imagination, de l’expression de son désir infantile ? Il s’était tellement endurci au cours des millénaires, et pourtant il voulait toujours se réfugier dans ses bras comme quand il était enfant. Il voulait le supplier de lui pardonner ses actes immondes, se réconcilier avec lui. Il voulait retourner sur la vieille tombe de sa mère avec lui. Il en avait pris soin, évitant qu’elle se désagrège. A chaque anniversaire de sa mort, il apportait un bouquet de mimosa blancs. Ephrem l’avait-il remarqué ? Y était-il retourné ? Savait-il seulement ? Se souvenait-il au moins d’elle ?

Il se retourna alors qu’Ulrick faisait crier le piano sans harmonie, en proie à un étrange malaise. L’idée que sa sœur ait eu des relations sexuelles avec un hybride le mettait dans un état incompréhensible. Wish n’allait pas s’excuser de cela et il n’allait pas non plus confirmer ses soupçons. Un bandeau noir surgit de nulle part et le vampire décida de le mettre en garde contre Lucie. L’hybride le laissa s’approcher, le visage dur. Il ne résisterait pas contre lui, uniquement parce qu’il était le fils du Comte.

« Et bien qu’elle m’utilise, j’en suis heureux. Peu m’importe le danger qu’elle puisse représenter. Même si ce n’est encore que pour quelques mois, je serais comblé d’avoir été avec elle. »

C’était la vérité et il n’en dit pas plus, il l’avait déjà trop fait. Ulrick ne devait pas savoir que la princesse s’était entièrement donnée à lui. Le bandeau le plongea dans le noir, le prince était doux avec lui. Même quand il le poussa, il ne se montra pas particulièrement brutal. Wish atterrit entre quatre bras. Des hommes étaient entrés, il ne les avait ni entendus, ni sentis. Des voleurs de la Guilde. Le prince avait réellement œuvré dans l’ombre. Mais l’hybride n’était pas surpris, Ulrick faisait juste échos à de nombreux prédécesseurs. Au moins, il ne l’avait pas fait pour comploter contre son père.

« Bien, prince Ulrick, » dit-il avec raideur. Bien campé sur ses jambes, il résista à la force qui tentait de l’entraîner hors de la pièce, juste pour quelques derniers mots. « Je vous en prie, épargnez-le. »

Il espérait que le prince comprendrait. Il ne voulait pas qu’en le suivant, Ephrem se fasse tuer. Les enfants de Comte pouvaient se montrer tellement imprudents.
Wish se laissa entraîner sans aucune résistance, il trouvait même les deux autres lents. Il avait tellement hâte de pouvoir la retrouver, s’assurer qu’elle allait bien. Et si possible, remettre ce tableau en place avant qu’elle ne revienne dans sa chambre. Il ne voulait pas qu’elle s’inquiète.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: What secrets do you keep ?    

Revenir en haut Aller en bas
 
What secrets do you keep ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» tant que les secrets sont entre de bonnes mains [Sébastien]
» La vie a ses secrets! qui en connait le bout ? Néo-classique.
» ragots, secrets et retrouvailles [M., M-A., P-J.]
» Give All My Secrets Away ' Lily & Antigone
» [Suggestion] Cadeaux Secrets de Noël

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampires vampires vampires : infection :: Train des Trois Cités :: Ancienne gare de la Cyber Junkyard : vieilleries :: * Sujets terminés-