Vampires vampires vampires : infection
Tu veux un forum rpg avec des gens sympas ? Un forum où tu peux faire bouger l'intrigue ? Mais où t'es pas obligé ? Un forum où tu peux faire à peu près tout ce que tu veux ?
Alors rejoins-nous !=D
Jusqu'à la mi-juillet, tout personnage infecté pourra devenir plus tard un demi-dragon ! Profitez-en !


...
 
En ce moment, au musée de L'Etoile Rose, venez découvrir le plus gros rubis du monde des trois cités !

Partagez | 
 

 Wanna Eat Out

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Vampire Hunter
Messages : 40
Date d'inscription : 25/10/2015

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Combattant aguerri
Statut marital: Mon cœur est pris
MessageSujet: Wanna Eat Out   Ven 20 Nov - 11:19





Wanna Eat Out
Voilà, il était devant le 1994,  Silver Lake Avenue. C'était un grand immeuble baroque du centre ville. Sans doute une construction datant des années où il était à la mode de construire '' à la Gothike ''. Bien sûr, pour avoir vécu à Gothik City toute son enfance, Caleb savait que les immeubles de sa ville natale n'étaient absolument pas comme ça. Ils étaient beaucoup plus pauvres en décorations et en moulures ridiculement lourdes.
Il sonna et se présenta au Dr Shomberg via l'interphone. En prétextant être un pompier qui avait eu vent d'une fuite de gaz, il était sûr de se faire ouvrir. Bien sûr, il n'était pas là pour une facture de gaz. Le bon docteur psychologue avait un contrat sur sa tête et Caleb comptait bien s'en occuper.
Non, le docteur Shomberg n'était pas un vampire mais parfois, Caleb prenait d'autres contrats, qu'ils soient bien payés ou pas. Pour des causes qui lui tenaient à coeur. En l'occurence, sa cible avait aggressé sexuellement une fille de seize ans au coeur fragile et lui avait fait promettre de ne rien dire à ses parents. Et elle ne semblait pas être la première. Des gens comme ça ne méritaient que la mort.
En montant les escaliers, il suivit les flèches qui précisaient ''Happy Talk, Le docteur est à votre écoute''. Légèrement dégouté, il sortit une dague ciselée de sa veste en cuir et la glissa sous sa manche, de façon à pouvoir executer son travail rapidement.
Quand il arriva devant la porte qui avait l'air tellement abîmée qu'elle avait au moins deux mille cinq cent ans, il frappa trois coups, brefs. Et quand le docteur Shomberg ouvrit, il comprit tout de suite qu'il n'avait pas affaire à un pompier. Il essaya de refermer la porte mais Caleb l'en empêcha, le pressant contre le mur à l'aide de la porte. Le docteur réussit à attraper un bibelot sur le côté qu'il cassa sur le crâne de Caleb, le blessant à la joue. Mais le chasseur avait déjà enfoncé la lame à travers la porte au bois usé. Le docteur était mort dans la minute qui suivit.

Une fois rentré chez lui, il se désinfecta et constata que la plaie avait déjà commencé à cicatriser. Il y avait vraiment des avantages à être le fils d'un hybride. Il écouta distraitement les trois messages qu'Orlando, le secrétaire de son cousin, avait laissé sur son répondeur. Le premier lui disait de rappeller le président d'urgence, le deuxième annonçait qu'il était invité au vernissage de Nicole, la femme de son cousin, dans la soirée et le troisième était le plus drôle, Orlando piquant une crise pour que Caleb réponde à son foutu téléphone portable, celui là même que Caleb oubliait tout le temps chez lui.
Franchement, il n'avait aucune envie d'y aller. Nicole peignait comme un enfant de trois ans. Manchot. Avec un poisson rouge à la place du cerveau. Elle ne devait sa popularité qu'à son mariage. En plus, il détestait les soirées mondaines. Il allait passer pour cette fois. En haussant les épaules, il entendit son ventre grouiller et partit en quête de nourriture. Oh oui, il avait oublié de faire les courses … encore. Et tous les magasins devaient être fermés à cette heure là. Putain …

Une heure plus tard, il arriva un peu en retard au vernissage. Il ne portait pas le tuxedo traditionnel que tous ceux présent semblaient porter et il se dit qu'il aurait peut-être dû. Il était vêtu d'un pantalon en lin noir, d'un t-shirt blanc à manche courte et d'un gilet coupé barman noir. Il avait troqué ses brodequins habituels pour des chaussures de ville et avait habillé ses bras de nombreux bracelets en cuir fin, même si ses tatouages suffisaient amplement.
Presque aussitôt, Nicole se précipita vers lui comme un rapace vers sa proie, un homme très beau à ses côtés, qu'elle semblait entraîner contre son gré. Il semblait à Caleb qu'il l'avait vu dans un magazine une fois ou deux.
Caleb commanda une vodka tonic au barman près de l'entrée et eut à peine le temps de recevoir son verre que Nicole lui faisait la bise, ravivant la douleur de sa coupure à la joue qu'il avait couvert d'un pansement.

“ Oh chériii ! Tu es venu ! Je te présente Kalem, c'est un mannequin et un homme d'affaire. Kalem, je vous présente Caleb, le cousin de McKenzie, mon mari. Il vient de Gothik City et il est tatoueur. Regardez ses bras, ils sont – Oh j'entends Sotheby qui m'appelle, je vous laisse discuter. Caleb, Kalem, vous avez presque le même nom, c'est rigolo. ”

Une fois la tornade partie, ils se retrouvèrent seuls. Caleb eut un éclat de rire nerveux et but quelques gorgées de son verre. Il détestait être présenté comme le cousin du président. Il tendit une main amicale au dénommé Kalem – c'était vrai que c'était rigolo – et eut un sourire timide.

“ Enchanté de vous rencontrer, Kalem. Donc vous êtes dans les affaires ? Dans quoi exactement ? ”

Il cherchait à faire la conversation poliment avant de se jeter sur les petits fours. D'ailleurs, les noirs avaient vraiment l'air bons, il se demandait à quoi ils étaient.

Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
A litlle too Perfect
Messages : 64
Date d'inscription : 16/11/2015
Emploi : PDG, Mannequin et Superstar
Race : Vampire

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Personne lambda
Statut marital: Mon cœur est pris
MessageSujet: Re: Wanna Eat Out   Ven 20 Nov - 16:29

La journée avait pourtant bien commencé, ce matin, Kalem était allé nager un peu pour se détendre. C'était un sport idéal pour les vampires, personne ne savait que vous ne transpiriez pas. Par contre, il était obligé d'utiliser des bouchons d'oreilles car les sons étant amplifiés dans l'eau, ça en devenait désagréable pour lui. Il avait prit une bonne douche et s'était fait un soin pour sa tignasse qui avait été attaquée par le chlore. Il avait ensuite rempli quelques papiers, accepté un contrat pour le défilé automne/hiver de cette année. Il avait dû passer quelques appels à ses assurances qui se chargeaient de rembourser les victimes du vol à main armée lors de sa soirée. Rien de bien important n'avait été volé à part quelques bijoux de valeur.

Kalem regrettait de ne pas avoir envoyé son frère à leurs trousses et trancher la main du leader pour pouvoir récupérer la montre. La marque All avait refusé de lui donner des noms afin de protéger la vie privée de ses clients, même il savait aussi qu'ils gravaient presque toujours les initiales – voir le nom complet – des acheteurs de ses montres sur la face cachée. Il aurait pu facilement savoir si c'était un coup de Beackerman. Si c'était bien son œuvre, il aurait peut-être encore affaire à lui de toute façon. Bien qu'il eût espéré qu'il n'entendrait plus parler de lui. C'était toujours difficile de se débarrasser de cafards.

Il était assis à son bureau, une feuille blanche en face de lui qui semblait le narguer et un crayon à la mine parfaitement taillée entre ses doigts. Il n'avait aucune inspiration pour un quelconque nouveau bijoux. C'était la première fois qu'il n'avait absolument aucune idée et s'était très frustrant. Le vampire posa son crayon et poussa un soupire exaspéré en s'enfonçant dans sa chaise confortable. Il croisa les bras et ferma les yeux, espérant une possible illumination. À la place, son smartphone se mit à vibrer sur le bureau. Kalem ouvra un œil pour voir de qui venait l'appel entrant et se redressa lentement. Oh non, pas elle. Il prit une grande inspiration et décrocha.

« Oui ? »

« Oh Kalem, je ne vous dérange pas ? »

« Bien sûr que non Nicole, vous ne me dérangez jamais. »

« Oh parfait ! J'aimerais vous inviter à mon vernissage. C'est aujourd'hui. »

« Bien sûr, je m'y rendrai. Envoyez moi l'adresse, je m'y rendrai. »

Ils raccrochèrent ensemble. Dans la minute qui suivit, il reçu le message lui indiquant le lieu et l'heure. Il n'avait pas vraiment envie d'y aller. Nicole était très mauvaise dans tout ce qu'elle faisait et il s'était demandé de nombreuses fois pourquoi le Président l'avait épousé. Mais qui sait, peut-être que l'une de ses peintures lui donnerait de l'inspiration ? On n'était sûrs de rien. Il entreprit donc de se préparer, soulagé d'abandonner la feuille blanche. Le vampire enfila un costume sobre, gris, d'une marque luxueuse évidemment. Il n'y avait rien dans ses armoires qui vaille moins de six cents-dollars. Il choisit des chaussures noires et enfila un long manteau de la même couleur qu'il referma. Le temps dehors se rafraîchissait, même si ça ne l'affectait pas, il fallait bien jouer la comédie.

Deux heures plus tard, il était à l'exposition de peinture de Madame. Quelques photographes étaient venus pour l'occasion et prirent des clichés de Kalem et Nicole – accrochée à son bras comme une moule à son rocher – avant de s'attarder sur les peintures. Le vampire complimenta certaines peintures, mais ça ne ressemblait franchement à rien. Nicole avait même tenté de dessiner un phallus dans le style du cubisme. Quelle horreur. Soit elle n'avait jamais vu de queue de toute sa vie, soit le président avait du soucis à se faire. Dans tous les cas ce n'était qu'une veine tentative dans l'espoir de choquer et attirer un peu plus l'attention sans se rendre compte qu'elle embarrassait son mari.

Kalem commençait à être à court de flatterie lorsque Nicole repéra celui qui serait son sauveur. Elle l'attira jusqu'à l'homme qu'on aurait pu décrire comme un beau bébé, et les présenta. Caleb... Ça ressemblait à la version enrhumée de son nom. Et enfin, après cette remarque hilarante, elle s'en alla. Le vampire vint s'asseoir à côté de Caleb, donc. Il commanda un kir et offrit son plus beau sourire à l'autre homme dont il détailla le visage. Il lui demanda dans quoi il travailla et le vampire fût surpris qu'il ne le connaisse pas du tout. Enfin, quelque part il valait mieux. Être assailli de fanboys constamment aurait été difficile à gérer.

« C'est correct. J'ai ma propre marque de bijoux et je suis mannequin. » il sourit et continua. « D'ailleurs je crois que ça irait très bien avec votre style. »

Le barman déposa le kir devant lui et Kalem régla. Il soupira doucement et avala une bonne gorgée. Il aurait bien aimé discuter ragots, mais avec un inconnu, ça serait compliqué.

« Vous n'avez pas du tout l'accent de Gothik, ça fait longtemps que vous vivez ici ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vampire Hunter
Messages : 40
Date d'inscription : 25/10/2015

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Combattant aguerri
Statut marital: Mon cœur est pris
MessageSujet: Re: Wanna Eat Out   Mer 25 Nov - 10:48





Wanna Eat Out
Tout autour de lui, il ne voyait que des smoking avec des nœuds papillon en soie, des robes en tulle. Sans déconner, les riches se mettaient en tenue de fête pour rien. Il était persuadé qu'ils cachaient tous des mauvais petits secrets sous leur joli vernis. Un peu dégouté de cette ambiance de complot, il avait encore plus faim. Et l'alcool ne lui remplirait pas le ventre longtemps. Boire le ventre vide n'était jamais très bon.
Un mec en costume de pingouin distribuait des coupes de champagne un peu plus loin. Oh le luxe de malade. Avec un petit sourire, il constata que son cousin s'ennuyait ferme. Ouais, il était devenu un politicard mais il s'ennuyait toujours dans ces soirées, c'était toujours ''Lululu oui très cher mangeons ces délicieux canapés au caviaaaar''. Mac était un homme d'action, pas un foutu danseur de ballet.
Son instinct de chasseur se réveilla quand il sentit la présence d'un vampire dans le coin. Avec le temps, il pouvait sentir leurs vibrations particulière. Même l'air semblait les fuir. Il scruta la salle et fronça les sourcils. Est-ce que ça pouvait être ce Kalem ? En tournant la tête vers la gauche, il remarqua que Nicole parlait à une femme blonde très grande et vétue d'une cape blanche. Oh, c'était juste la Comtesse. Soulagé, il scruta les petits fours. Ils seraient bientôt à lui.
Le barman aux bicepts importants sous sa veste trop serrée lui accorda un sourire en remplissant son verre de nouveau. Ouah il était trop sympa ! Ou alors il cherchait à le bourrer pour qu'il puisse apprécier les œuvres de Nicole jusqu'à ne plus vraiment les voir. Ce qui était sympa aussi étant donné les dégats visuels que c'étaient. Même le Président avait l'air profondément gêné de ne rien comprendre.
Il tourna la tête pour fixer le profil altier de celui avec qui il discutait. Il avait la tête du mec qui a commencé à se mettre de la crème de jour à huit ans. Mais franchement, ça lui avait réussi. Il ignorait s'il s'était fait tirer les traits mais il était vraiment beau, très harmonieux et peut-être même l'image même de la perfection. A côté de lui, Caleb se sentait vraiment comme un gros crado de cro-magnon.
Il n'avait pas vraiment apporté de soin à sa tenue et il avait de la barbe mal taillée, ce qui appararemment était un sacrilège ici. Tout le monde avait les joues bien rasées et le menton bien lisse. Sauf son cousin qui avait la barbe de trois jours la mieux taillées du monde. Mais, en même temps, sans il avait vraiment l'air d'un bisounours et d'avoir douze ans. Caleb, lui, aimait juste l'air que ça lui donnait.
Le mec avait donc sa propre marque de bijoux – ouhlala – et était mannequin. Bah voilà ! Caleb était persuadé de l'avoir vu un jour dans un magazine. Il sourit doucement et avala une autre gorgée de son verre. Ouais, ça commençait à piquer et à lui tourner la tête, il devait manger. D'une manière absolument discrète et en faisant la conversation et se releva. Il traversa la salle d'un pas lent pour arriver au buffet en avaler enfin un de ces délicieux petits fours au jambon. Oh putain oui.

“ Oh c'est gentil mais ça m'étonnerait que vos bijoux soient dans mes prix, je n'achète jamais rien au dessus de vingt dollars. Je ne suis pas aussi riche que mon cousin. ”

Il mangea un ou deux de ces petits fours avant de se dire qu'en fait il aurait mieux fait d'aller au McDa. Et puis, il reprit sa marche pour admirer les tableaux. Qui n'étaient pas si admirables que ça en fait. Ils faisaient même un peu peur.

“ Oh, ce n'est pas ce que tout le monde me dit ! On me fait souvent remarquer que j'ai toujours l'accent de là bas. Eh bien, je suis arrivé ici à quatorze ans – il y a dix-neuf ans donc - et je retourne de temps en temps là bas pour revoir mes parents. Et vous, vous avez toujours vécu à Modernis State ? ”

Voilà d'ailleurs un moment qu'il n'était pas allé leur rendre visite. Déjà parce qu'il n'avait pas le temps ensuite parce qu'à chaque fois ils le faisaient culpabiliser de n'être pas revenu ou d'être parti en premier lieu, ce qui le faisait toujours royalement chier. Franchement, il n'estimait rien leur devoir.

Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
A litlle too Perfect
Messages : 64
Date d'inscription : 16/11/2015
Emploi : PDG, Mannequin et Superstar
Race : Vampire

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Personne lambda
Statut marital: Mon cœur est pris
MessageSujet: Re: Wanna Eat Out   Mer 20 Jan - 16:52

Kalem constata que l'homme à ses côtés, ce Caleb, devait s'ennuyer encore plus que lui. Au premier coup d’œil il était évident qu'il n'avait rien à faire ici et qu'il n'avait pas non plus demandé à y être. Il n'était pas habillé pour l'occasion, n'avait pas pris le soin d'avoir une barbe présentable, et le vampire avait repéré une petite mèche rebelle qui partait en épi sur son crâne. Et il ne sentait pas non plus comme il l'aurait dû. Les lieux étaient envahis par un mélange des parfums de chacun, tous très forts apparemment. C'en était presque écœurant. Kalem se félicita de ne s'être passé qu'un produit pour le corps – parfum rose – après sa douche... ça allégeait. Et Caleb lui, sentait l'homme. Tout simplement. Et le cuir, aussi. C'était toujours plus agréable que le mélange de parfum.

Le jeune homme suivit son partenaire du moment – qui semblait décidé à se mettre un coup dans le nez pour oublier où il se trouver – à travers une partie de l'exposition, pour arriver jusqu'au buffet - Il aurait dû s'en douter, manger aidait à passer le temps lorsqu'on s'ennuyait - après avoir refusé poliment son invitation.  Même si il doutait que Caleb ait compris qu'il l'aurait bien pris comme mannequin photo. Tant mieux. En y réfléchissant, cet homme faisait un peu trop ours sauvage pour lui, quoi qu'il aurait amené une bonne touche de virilité à la marque.

Le vampire jeta un coup d’œil sur l'immense buffet qui avait plus de succès que les peintures et se laissa tenter par un petit four qui sentait le saumon qu'il croqua. Voilà, tout le monde serait content comme ça. Il avala sa bouchée et termina et rinça le tout avec du champagne. Ce n'était pas mauvais, mais il n'était pas fan de pâte feuilletée.

« Oui, je suis né à Modernis State et j'y ai toujours vécu. J'ai eu beaucoup de chance, ma mère est aisée et mon père... N'en parlons pas. Disons que j'ai été choyé. Mais j'aimerais beaucoup me rendre à Gothik City un jour, c'est rempli d'histoire. »


Il sourit à l'homme qui avalait les petits fours plus vite que son ombre - lui, il ne l'inviterait pas au restaurant – et continua « C'était comment la vie là-bas ? Ca doit être bien différent d'ici, beaucoup plus dur. »

Son regard fût attiré par une autre œuvre peinte avec des couleurs très vives. Nicole méritait un award dans la catégorie des laideurs en tout genre, ça lui faisait mal aux yeux. Comment pouvait-elle se noyer autant dans le luxe et avoir si peu de bon goût ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vampire Hunter
Messages : 40
Date d'inscription : 25/10/2015

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Combattant aguerri
Statut marital: Mon cœur est pris
MessageSujet: Re: Wanna Eat Out   Ven 22 Jan - 22:49





Wanna Eat Out
Il se serait bien enfilé une dizaine de bouteilles de la bière très chère qui trônait sur un des côtés du buffet mais il ne se sentait pas de se bourrer la tronche sans avoir bien mangé. Le whisky qu'il avait prit un peu plus tôt lui mangeait déjà l'estomac et le suc gastrique à l'intérieur de lui semblait bien décidé à se faire entendre. Déglutissant, le chasseur de vampires se sentit très mal quand il fit face aux toiles de Nicole. Se remplir l'estomac n'était peut-être pas une bonne idée.
Il devait avoir vingt quatre ans quand Nicole l'avait invité à sa première exposition. Déjà à l'époque elle était une artiste pleine d'âme mais sans grand talent. Il aimait beaucoup la femme de son cousin mais elle avait tendance à se lancer dans des projets qui, de toute évidence, la dépassaient. Ce n'était pas faute de confiance en soi mais c'était juste un manque de talent évident. Elle n'était doué dans aucun domaine à sa connaissance, à part la cuisine.
Elle n'était pas loin d'eux et elle discutait avec le sénateur Pennington, lui donnant rendez-vous à quatorze heures ce samedi pour le traditionnel repas annuel des fêtes de fin d'années que le couple présidentiel donnait pour les hommes influents de Modernis State. Beackerman y serait sûrement. Serrant les poings de colère à la pensée que cet homme puisse fréquenter son cousin, il soupira et décida de changer le cours de ses pensées.
Deux ans auparavant, Caleb avait été invité à ce repas. McKenzie lui avait demandé de lui dire ce que lui inspiraient les convives. Il avait peur qu'un complot ne se trame dans son dos et il savait bien combien Caleb était doué pour juger de la santé mentale et des intentions des humains ou des vampires qui se tenaient contre lui. Oh non, Caleb n'avait trouvé personne mais il lui avait recommandé de se méfier de deux ou trois d'entre eux qui avaient un profil qui pourrait s'avérer dangereux si on leur soufflait les bons mots au creux de l'oreille.
La veuve Myeong le salua de loin avec un charmant sourire et un petit geste de ses ongles de harpies. Elle devait avoir quarante ans mais elle avait déjà eu quatre maris et Caleb semblait être un des candidats à la place de cinquième mari. Il n'était peut-être pas riche mais il était plutôt beau et il tait quand même le cousin du président, c'était une bonne place. Déglutissant, il lui rendit son sourire et se détourna.
Il jeta un coup d’œil à sa montre en s'attendant à avoir passé au moins trente minutes dans ce musée des horreurs mais cela faisait à peine dix minutes qu'il avait passé la porte d'entrée. En soupirant, il reposa son regard sur la personne en face de lui. Il aimait bien discuter avec ce mec qui ne sentait pas aussi fort que les autres et ne semblait pas péter plus haut que son cul, mais il avait vraiment faim et les petits fours se digéraient plus vite qu'il ne les ingurgitait.
Caleb eut un petit rire à la réponse de son interlocuteur. Rempli d'histoire ouais, mais de prédateurs surtout. Un humain normal n'y vivait pas plus de trente ou quarante ans. Ses parents avaient de la chance d'avoir des connaissances haut placées et de l'argent. Mais il plaignait les humains de base qui se faisaient sucer le sang sitôt sortis du berceau. En frémissant rien qu'à l'évocation de cette ville, il haussa les épaules.
“ Je pourrais vous servir de guide si un tour là bas vous tente à un moment. Je connais la ville comme ma poche. ”

Ce n'était pas complètement vrai mais Kalem n'avait pas besoin de savoir qu'il n'avait jamais été dans le quartier noble. Et puis, le prince charmant en face de lui lui posa une autre question. Caleb prit le temps de finir son verre avant de répondre. Il avait l'air beaucoup moins jovial quand il le fit.
“ Moins facile qu'ici, c'est sûr. Une fois, près de là où j'habitais, un vampire a tué les habitants de quarante quatre maisons, se nourissant à peine sur eux. Ca devait juste l'amuser. ”

Il retrouva son air souriant quand il se tourna vers Kalem. Il n'avait plus vraiment envie de trainer ici et il était presque sûr qu'il était l'heure maintenant. A voix basse et rauque, il demanda au jeune homme :
“ Je n'ai rien mangé de la journée et ce ne sont pas des petits fours et un peu de whisky qui vont me remplir l'estomac. Je vais faire un petit tour au marché noir, ça vous tente de venir avec moi ? ”

Honnêtement, ça ne le ravissait pas de bafouer le couvre feu instauré par son cousin en personne mais il avait vraiment vraiment trop faim. Et puis, on ne trouvait de bonnes armes qu'au marché noir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
A litlle too Perfect
Messages : 64
Date d'inscription : 16/11/2015
Emploi : PDG, Mannequin et Superstar
Race : Vampire

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Personne lambda
Statut marital: Mon cœur est pris
MessageSujet: Re: Wanna Eat Out   Dim 31 Jan - 15:02

Plus le temps passait, et plus Kalem se demandait pourquoi il avait accepté de venir à cette exposition.  Il aurait pu prétexter un rendez-vous très important et qu'il ne pouvait annuler, ou bien faire semblant d'être malade et raccrocher en imitant le bruit de quelqu'un qui allait se vomir dessus – même si ça n'aurait pas été très digne venant de lui. Il fallait vraiment qu'il arrête de toujours accepter les rendez-vous avec cette femme tristement fade. Oh, elle était gentille et pleine de bonnes intention, mais elle était ennuyeuse à mourir. Même lorsqu'elle essayait de lui parler de mode elle réussissait à lui donner envie de partir avec son mauvais goût. Pendant un moment, elle avait proposé de créer sa propre marque de lingerie et avait supposé qu'évidemment ils feraient un partenariat. Non, non, non et non. Ce serait entacher sa réputation et sa propre marque de bijoux. Il ne pourrait aller nul part après ça. Le vampire termina l'unique petit-four qu'il avait pris en regardant un ''œuvre d'art'' d'un air distrait. Écoutant d'une oreille ce que lui disait Caleb. Pourquoi diable Nicole les avaient-ils présentés ? Cet homme avait l'air bien sympathique, mais il était évident qu'ils n'appartenaient pas au même monde et que dans d'autres conditions ils ne se seraient pas adressé la parole. L'humain – s'en était définitivement un – lui raconta comment un vampire cruel avait massacré plusieurs personnes et il se tourna de nouveau vers lui.


« Je suis désolé d'entendre ça. Mais ce qu'il faut retenir c'est que c'était un sadique, pas un vampire. »

Il en avait marre qu'on confonde les deux. Tous les vampires ne s'amusaient pas à chasser des humains toute la nuit pour les démembrer. Lui par exemple, se contentait de prendre quelques gorgées de sang avant de relâcher sa victime qui s'évanouissait toujours juste après. Le choc et le manque de sang, sans doute. Mais il n'était pas un meurtrier ! Il y avait des centaines d'humains qui eux aussi prenaient plaisir à torturer et tuer. Mais il ne devait pas non plus passer pour le pro-vampire qu'il était.


« Quoi qu'il en soit, j'espère que ce... vampire, a eu ce qu'il méritait. »

Plutôt que d'argumenter avec lui (et tant mieux) Caleb lui proposa avec un sourire malicieux de prendre la poudre d'escampette et se rendre au marché noir. Ce à quoi répondit Kalem par un haussement du sourcil gauche très dubitatif. Franchement, est-ce qu'il avait une tête à se promener au marché noir ? Ou même habillé pour ? Il devait porter plus de trois mille dollars sur lui. Il avait une image à protéger, ce serait bientôt le couvre-feu. Qu'est-ce qu'on dirait si on le voyait traîner dans les rues à des heures indues ? À bien y réfléchir, ça plairait peut-être. On reprochait souvent au mannequin d'être tiré à quatre épingles, un petit scandale ne ferait pas de mal à son image. Il haussa doucement les épaules et sourit à l'autre homme.

« Ça ne peut pas être plus ennuyeux qu'autre chose. Je ne me rappelle même plus de la dernière fois où j'y suis allé, alors pourquoi pas ! »

Kalem posa sa coupe de champagne sur la table de buffet et fit mine de continuer à admirer la galerie avec son compagnon, en se rapprochant de la sortie. Il espérait que Nicole ne se vexerait pas. Au pire, il dirait qu'il a reçu un appel urgent et a dû partir sans dire au revoir. Il la couvrirait de compliments et tout le monde serait content.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vampire Hunter
Messages : 40
Date d'inscription : 25/10/2015

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Combattant aguerri
Statut marital: Mon cœur est pris
MessageSujet: Re: Wanna Eat Out   Sam 6 Fév - 14:46





Wanna Eat Out
Quand ils arrivèrent devant un tableau assez réaliste et plutôt bon – moins catastrophique que le reste disons – Caleb sourit. Il savaient bien qu'il y avait du bon en sa cousine par alliance. Il se pencha doucement pour lire le titre et fronça les sourcils. Le tableau montrait une petite maison devant un coucher de soleil, au milieu d'un terrain vague. Oui, Caleb reconnaissait parfaitement cet endroit. C'était la maison qu'il avait partagé avec son cousin avant son mariage avec Nicole. Elle s'était approprié leurs souvenirs à la Mini House et il s'en trouva déçu.
Il se souvenait encore parfaitement de leur vie là bas. Il était encore en âge d'aller au lycée quand il était arrivé mais il n'avait jamais passé la porte d'une école. Il avait tout de suite commencé à travailler et ils avaient dépenser son premier salaire en plats à emporter chez Hannah Kitchen. Il avait prit quatorze kilos et enfin atteint un poids normal pour un jeune homme de son âge dans leur première année de cohabitation. Sa vie à Gothik City lui semblait si loin après avoir emménagé avec son cousin.
Avec un frisson, il se redressa et jeta un regard autour de lui. Le député Scott s'en allait par la porte de devant alors ils pourraient certainement s’éclipser sans passer pour des ingrats. Non, il n'aimait pas ça, être aussi rapide dans sa visite mais il avait définitivement trop faim et tout ici était sans intérêt.
Son interlocuteur, qui visiblement en avait quelque chose à faire de son récit, lui rappela très justement que le meurtrier dont il parlait était un sadique et non un humain. En reposant sa coupe vide, Caleb releva ses yeux sombres sur lui.
“ Je le sais bien. Mais jamais un humain n'aurait pu faire autant de dégâts. Je chasse les vampires pour vivre et je peux vous dire que jamais je n'ai constaté qu'une de mes proies avait des remords. Je ne dis pas que tous les vampires sont comme ça, mais quand ils sont atteints, ils ne le sont pas à moitié. ”

Kalem lui demanda ensuite si le vampire avait eu ce qu'il méritait et Caleb se contenta de hausser les épaules. Finalement, il s'était puni tout seul. Une de ses victimes étaient droguée et il n'avait pas supporté le cocktail de drogues que l'humain avait dans le sang. Il décida de se taire. Il ne devait pas paraître trop extrémiste. Son interlocuteur n'avait pas l'air d'être du même avis radical que lui.
Ils se faufilèrent en vérifiant que Nicole ne les voyait pas et une fois dehors, Caleb referma sa veste en cuit tanné. Elle lui avait coûté une petite fortune mais il la portait tout le temps alors on pouvait dire qu'il l'avait rentabilisé.
Il se rendit compte en respirant l'air frais – juste pour profiter d'un air qui ne serait pas étouffant – que la personne qui marchait à côté de lui n'avait pas d'odeur. Pas vraiment. Pas comme un humain. Il avait du parfum mais c'était synthétique. Après des années à traquer les vampires et à les suivre, il avait développé un odorat puissant. Et son compagnon d'évasion n'avait aucune parcelle d'odeur humaine en lui.
“ Vous êtes un vampire n'est-ce pas ? Vous n'avez presque rien mangé et vous ne sentez rien. Rien de naturel. ”

Il passa une main dans ses cheveux et haussa les épaules. Il était persuadé que Nicole ne le savait pas mais il ne pouvait pas lui dire de ne plus approcher Callahan sans qu'elle ne se doute qu'il y avait quelque chose de rien.
“ Je ne ferais rien tant que vous vous tiendrez à carreau mais si quelqu'un dépose un contrat sur votre tête, je ne serais pas plus clément parce que vous êtes un ami de Nicole. ”

Une fois arrivé sur Oxford Street, ils tournèrent à droite et passèrent une bâche qui semblait là sans raison. Caleb avait le mot de passe, il avait toujours le mot de passe. Ils pénétrèrent dans la foule et l'effervescence du marché noir et Caleb retrouva son sourire. Il se rendit à un stand de nourriture immédiatement et entraîna Kalem avec lui, par la main. Une fois devant le stand, il sembla réfléchir et se décida, pressé par son estomac affamé.
“ Donnez moi des toasts à la cannelle, un paquet de Nutter Batters et une bouteille une bouteille d'In Vino. ”

Après avoir payé, il récupéra ses courses dans un petit sac en plastique jaune et tendit la bouteille à Kalem.
“ C'est du vin et du sang, ça devrait vous plaire. ”

Ils reprirent leur marche dans le marché noir et Caleb ne put s'empêcher de jeter des petits regards anxieux à Kalem. Il n'avait jamais bu un coup avec un vampire avant. Il porta un des toasts à sa bouche et mordit dedans énergiquement. Oh bon dieu, ça lui avait manqué. La bouffe.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
A litlle too Perfect
Messages : 64
Date d'inscription : 16/11/2015
Emploi : PDG, Mannequin et Superstar
Race : Vampire

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Personne lambda
Statut marital: Mon cœur est pris
MessageSujet: Re: Wanna Eat Out   Mar 16 Fév - 20:45

Finalement, ils réussirent à sortir sans se faire remarquer parmi la foule de monde qui entrait et sortait. Kalem restait près de l'autre homme pour se cacher de quelconques paparazzis derrière sa silhouette massive et il était presque sûr que la femme du président ne s’apercevrait de rien avant une bonne demi-heure. Beaucoup de gens étaient entrés, très curieux de pouvoir admirer les tableaux de la première dame, ils allaient être servis. Il lui enverrait un message dans la soirée pour la féliciter, et tout ça ne serait plus qu'un mauvais rêve. Une fois suffisamment à l'écart, le jeune homme remit une distance convenable entre eux deux et n'eut pas le temps d'ouvrir la bouche que son compagnon de fuite se mit à le menacer. Comment pouvait-il savoir qu'il était un vampire ? Est-ce que c'était écrit sur son front ? Mais pour qui se prenait ce gros tas de petit-fours ! Kalem décida qu'il était plus sage de ne pas répondre, peut-être le prenait-il simplement pour un pro-vampire et voulait lui faire peur. Qu'il essaye de s'attaquer à lui tient, il n'hésiterait pas lui non plus à lui dévisser la tête et se fabriquerait une brosse exfoliante avec sa barbe mal taillée (qu'il n'utiliserait jamais). Et comment ça il ne sentait rien ?! Il s'était parfumé avant de partir, quel culot il avait !

Il était très offensé, mais décida quand même de le suivre pour ne pas éveiller un peu plus ses soupçons, ou plutôt confirmer ses dires. Ils arrivèrent enfin dans ce qui était le marché noir... Alors c'était ça ? C'était à la fois très mal et très bien caché, en fait, personne ne songerait à aller chercher ici. Le jeune homme n'était pas du tout à sa place dans ce coin de la ville et se mordit la langue pour ne faire aucune remarque désobligeante en ce qui concernait les odeurs. Maintenant qu'il y repensait, il aurait dû dire à Caleb de s'acheter un déodorant plus puissant. Ils s'arrêtèrent devant un stand et les odeurs de nourriture lui envahirent les narines, toutes plus fortes ou plus sucrées les unes que les autres. Il pouvait déjà sentir le mal de tête poindre et son estomac se serra à la vue de pâtisserie presque luisantes d'huile, ou de beurre peut-être. Ça le rendait malade, il valait mieux qu'il s'arrête de respirer immédiatement pour ne pas se sentir plus mal. La vue lui était déjà bien trop pénible. Caleb commanda plusieurs choses et se tourna vers lui après avoir payé et reçu ses achats, lui tendant une bouteille de vin d'une marque qu'il ne connaissait que trop bien. Aless lui en ramenait de temps en temps. C'était bon, mais sans plus. L'autre homme l'invita à en boire en soulignant les ingrédients de la boisson et Kalem le fusilla du regard. Etait-il complètement décérébré ? Et si quelqu'un le reconnaissait et le voyait siroter un alcool contenant du sang ? Le vampire soupira et se remit en marche, passant à côté de lui avec dédain.

« Je ne mange pas de ce pain là. »

Il continua à se promener parmi les stands devant lesquels il passait sans trop prêter attention, portant son regard sur tout ce qui pouvait briller uniquement. Finalement, il se stoppa devant une étale qui vendait des armes blanches décorées avec goût. Il s'approcha pour mieux regarder et repéra un magnifique couteau dont le manche représentait la gueule d'un dragon. Ça, Aless adorerait. Mais il ne pouvait pas l'acheter tout de suite, d'ailleurs il n'avait vraiment rien à faire ici. Il sentit la présence de Caleb dans son dos. Tiens, il ne l'avait pas lâché en cours de route ? Il se tourna de nouveau vers lui et croisa les bras.

« Je peux savoir pourquoi vous m'avez emmené ici ? Au cas où vous ne l'auriez pas remarque, je ne suis pas de ce monde. » il baissa d'un ton pour que les gens autour ne l'entendent pas et continua, « Ça pue ici, nous marchons les uns sur les autres et je m'ennuie à mourir. »

Il avait conscience d'avoir l'air de faire un caprice, mais il s'en tapait royalement. Pourquoi avait-il suivi ce rustre poilu ? Il détestait les hommes trop poilus ! Ça retient les odeurs, c'est abominable. Et en plus il l'avait menacé, et il se gavait de cochonneries. Il soupira doucement et laissa retomber ses mains le long de ses flancs.

« Vous aviez l'intention de me montrer quelque chose, ou est-ce que vous avez juste saisi l'occasion pour vous promener avec un mannequin ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vampire Hunter
Messages : 40
Date d'inscription : 25/10/2015

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Combattant aguerri
Statut marital: Mon cœur est pris
MessageSujet: Re: Wanna Eat Out   Mer 24 Fév - 17:12





Wanna Eat Out
Il y avait plein de couples dans le coin et Kalem et lui auraient pu faire un beau couple si Caleb était intéressé par ça et si le vampire avait daigné enlever l'immense parapluie qu'il avait dans le cul. Il ne touchait à rien, essayait de ne rien regarder et, bien sûr, il agissait comme un bon petit fils de riche. Le chasseur avait lu quelque part qu'il avait été élevé dans la richesse et n'avait jamais connu le besoin. Il ne connaissait pas la dure vie de Gothik City.
Tous ces couples autour d'eux minaudaient. Les fêtes arrivaient à grand pas et ils devaient se dire des trucs niais comme ''ton amour m'apporte de la vie'' ou '' s'il te plait, ne me quitte jamais''. Non, il ne comprendrait jamais ces gens là.
Ils passèrent devant des gens qui vendaient des pass spéciaux pour accéder au Half Moon toute l'année à moitié prix. Des pass VIP qui coûtaient un bras normalement mais qui étaient abordables ici. Le Half Moon était le genre de clubs que son partenaire de fuite devait fréquenter souvent. Il lui semblait qu'ils appartenaient à deux mondes différents mais il avait eu envie de penser que Kalem n'était pas aussi prétentieux et arrogants que ses petits copains.
Si venir au marché noir n'était pas obligatoire, il aurait peut-être bien laissé Kalem en plan et serait passé au Garcia's Drive-In où il aurait pu acheter pour dix dollars de poulet frit, de poulet pané, de poulet braisé et d'ailes de poulet épicées. Mais son restaurant préféré était à l'heure actuelle bien fermé à cause du couvre feu à la con. Caleb aimait son cousin à en crever mais mettre le couvre feu si tôt était une erreur.
Il jeta un coup d’œil à un mec avec un chapeau de paille qui semblait les regarder d'un peu trop près. Okay, il l'aimait pas celui-là.
Derrière le mec au chapeau, il y avait un stand de fruits et légumes qui disaient venir droit de la Cyber Junkyard. Certaines personnes pensaient que les végétaux qui y grandissaient avaient des propriétés miraculeuses. Comme guérir l'infection. Une petit écriteau indiquait 'PLANT DE TOMATE MUTANT A SEULEMENT 35 M$, CULTIVEZ VOTRE FRUITS A LA MAISON'. Ouais, non merci.
Après vérification, le chapeau de paille avait disparu et ils étaient de nouveau bien entre eux. Avec un soupir, il haussa un sourcil quand Kalem lui dit qu'il ne mangeait pas de ce pain là. Non mais il était con ? C'était du vin et du sang, où est-ce qu'il avait vu jouer qu'il y avait du pain là dedans ? Il lui fourra la bouteille dans les mains de force après l'avoir rattrapé.
“ Je voudrais pas insulter l'intellect de môssieur mais c'est garanti sans gluten alors avalez moi ça, vous êtes tout pâle, même pour un V. ”
Et puis bien sûr, comme Kalem était un sale fils de pute, il se mit à lui faire un caprice. Bien sûr, il fallait que ça lui arrive, on ne pouvait pas être riche ET sympa. Ouah, super. Il allait lui rabattre son caquet quand le chapeau de paille réapparut dans son champ de vision avec la ferme intention de mordre Kalem. Mais il avait à peine effleuré son cou de ses dents que Caleb se saisit d'un des couteaux du stand pour lui enfoncer dans la tête, clouant son ridicule chapeau sur sa tête, non moins risible. Ensuite, il prit la main de Kalem et le fit sortir du marché prestement, visiblement en colère.
Sur le chemin, il prit le soin de répondre à ce petit con qu'il allait rendre à son gazon impeccable, sa crème contre les boutons et sa petite vie parfaite :
“ Non, vous n'êtes pas de ce monde. Vous ne méritez pas de fréquenter ces gens qui vivent toute leur vie dans la pauvreté, qui connaissent les difficultés de la vie parce que tout a toujours été facile pour vous. Parce que vous pensez que le marché noir est tellement quelque chose d'horrible ! ”
Il héla un taxi qui vint se garer devant lui et ouvrit la porte.
“ Et sachez que si je vous ai invité c'était parce que je vous trouvais sympathique, que je pensais que vous étiez différents de tous ces sales gosses de riche qui ne peuvent pas ouvrir les yeux et regarder un peu autour d'eux. Mais je me suis trompé lourdement. My mistake. J'espère ne plus jamais revoir votre sale gueule de … lutin accro à la coke. ”
Sur ce, il le poussa dans le taxi et claqua la porte sur lui. Quand il lâcha la portière, le métal était à moitié calciné. Il donna de l'argent au chauffeur, bien assez pour que le Prince Parfait rentre chez lui et tourna les talons. Putain, il avait sauvé un sale con de vampire. Il aurait dû le laisser se faire agresser, ça lui aurait apprit la vie.

LA FIN.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Wanna Eat Out   

Revenir en haut Aller en bas
 
Wanna Eat Out
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 01. Girls just wanna have fun !
» ➺ IF I'M GONNA DIE, I WANNA STILL BE ME.
» and we don't wanna go home - le 26/01 à 20h15
» [libre] I wanna be, the very best !!
» CBS wanna trade

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampires vampires vampires : infection :: Train des Trois Cités :: Ancienne gare de la Cyber Junkyard : vieilleries :: * Sujets terminés-