Vampires vampires vampires : infection
Tu veux un forum rpg avec des gens sympas ? Un forum où tu peux faire bouger l'intrigue ? Mais où t'es pas obligé ? Un forum où tu peux faire à peu près tout ce que tu veux ?
Alors rejoins-nous !=D
Jusqu'à la mi-juillet, tout personnage infecté pourra devenir plus tard un demi-dragon ! Profitez-en !


...
 
En ce moment, au musée de L'Etoile Rose, venez découvrir le plus gros rubis du monde des trois cités !

Partagez | 
 

 Willow, woman of Steel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Caractère bien trempé
Messages : 27
Date d'inscription : 05/12/2015
Age : 39
Ville de résidence : Gothik City
Emploi : Forgeronne
Race : Humaine

***
Relation avec les dragons: Draggelin
Indice de badassitude: Aventurier occasionnel
Statut marital: En couple
MessageSujet: Willow, woman of Steel   Sam 5 Déc - 20:53

550 de large
Willow Steel

Identité
Prénoms et Nom : Willow Steel
Ville de résidence : Gothik City
Âge : 38 ans
Titre/Surnom : Fire Fist
Race : Humaine
Profession : Forgeronne
Don particulier : Ignition : Peut créer du feu à partir de rien et le propager sur n'importe quelle surface en ayant le contrôle de la température et des effets. Permet de se faire une carapace de flamme sur tout le corps qui ne brûlera que ce qui s'en approche, pourvu qu'on soit capable de le maîtriser.
Vocaloide : Un don qui permet de moduler les sons une fois qu'ils sont dans l'air. Avec ce pouvoir, un peu changer certains mots, des voix ou même faire croire que l'on chante bien. Si l'on est un gros troll, on peut aussi bousiller tout un concert.
Et vous ?

Pseudo :Lili (alias Alianora)
Âge : moins de 99 ans
Avez-vous lu le règlement? : ...
Et le contexte? : Obviously
Des questions ? Des remarques ? ne se prononce pas

L'avatar de votre personnage : Lana Parilla


The Road so Far ...
Qui en est seul légataire chérit son héritage.

Willow est née un jour de neige aux températures plutôt douces pour Gothik City. Elle est née dans cette ville et n'en est jamais sortie. Toute sa vie s'est faite dans cet endroit et s'il n'y avait pas Modernis State et la Cyber Junkyard, ça n'aurait certainement rien changé pour elle.
Son père, Hubert Steel, était un forgeron respecté qui avait sa forge dans la rue du marché. Sa mère, Antoinette, faisait pousser des fleurs pour les revendre ensuite audit marché. Tous les deux faisaient leur possible pour nourrir leur petite famille logeant au dessus de la forge. Au moins Hubert avait le talent nécessaire à leur survie, grâce notamment à son pouvoir de contrôle du vent.

Toute son enfance, Willow l'a passée en étant plus proche de son père que de sa mère. Elle aimait s'habiller comme lui, mimer son travail et admirer ses épées. A l'âge de quatorze ans, témoin d'un duel entre deux nobles, elle prit une grande décision : elle allait devenir bretteuse ! C'était pour elle la seule façon de vivre du combat, puisque l'armée était interdite aux humains. Mais si elle était une assez bonne combattante, elle pourrait se faire engager à titre de mercenaire.
Si ses parents n'avaient pas envie de l'encourager dans cette voie, ils ne purent se résoudre à la lui interdire totalement. Après tout, si elle avait le talent ? Hubert décida de lui enseigner l'art de la forge pour qu'elle soit capable de se fabriquer un équipement elle-même. Il prévoyait aussi sans doute ce qui allait se passer par la suite et souhaitait donner à sa fille les moyens de rebondir.

Quant elle eut dix sept ans, Willow partit à un tournoi de combat à l'épée au château Von Dast, armée de son épée et de son armure, telles qu'elle les avait forgées. Durant les trois dernières années, elle s'était beaucoup entraînée, suivant de loin les entraînements de la caserne ou s'infiltrant dans les jardins des manoirs où l'on enseignait aux jeunes nobles. Sûre d'elle, elle regretta seulement de ne pas pouvoir être accompagnée de ses parents. Il était déjà exceptionnelle qu'une humaine soit admise à un tel tournoi.
Si elle remporta la victoire trois fois de suite, le quatrième combat faillit lui être fatal. Il s'en fallut de peu que le prince Ulrick lui transperce la tête. Le hasard fit qu'elle glissa sur une motte de terre détrempée par la pluie au bon moment et ne récolta qu'une entaille au-dessus des lèvres, avant de s'écraser dans la boue. Le prince s'excusa de nombreuses fois, mais la victoire était en sa faveur, sans aucun doute.

Vexée d'avoir été vaincue par le prince Ulrick, le moins doué de sa famille en combat, équipé de plus d'un fleuret, elle abandonna son rêve avant de finir tuée dans l'année. Mais elle s'était aussi découvert une grande passion pour la forge et poursuivit l'apprentissage entamé par son père. Durant les années qui suivirent, elle découvrit la nature de ses pouvoirs. D'abord, ce fut celui hérité de son père, qui lui permettait de modifier les sons. La découverte du deuxième se fit dans la violence et l'horreur.
Alors qu'elle n'arrivait pas à faire monter la température de son feu, elle s'énerva et une flamme immense jaillit de sa main. Son gant prit feu et elle réussit à l'enlever, sans trop savoir comment. Dans l'agitation et la peur, elle projeta du feu un peu partout, si bien que la forge tout entière s'incendia. Willow voulut grimper avertir ses parents, mais une poutre en feu l'écrasa au sol et elle se retrouva étourdie quelques secondes. Juste assez pour que la situation empire. L'accès au logement lui était barré par un mur de flammes, qui montait déjà, avec la fumée toxique. Elle réussit  à se dégager de la pression de la poutre et se précipita dehors. Déjà, des voisins et des passants jetaient de la neige sur le feu.
Eteindre l'incendie ne prit pas beaucoup de temps et il n'avait même pas complètement atteint l'étage. Malheureusement, la fumée avait fait son œuvre et Willow était désormais orpheline.


Elle aurait voulu prendre du temps pour se remettre, mais en tant qu'humaine, elle ne pouvait pas se le permettre. Elle s'attela donc aussitôt à la recherche d'un nouvel endroit pour travailler et se rapprocha du quartier des nobles. Elle trouva un vieil établissement délabré, autrefois une boutique de filtres et potions, qui n'avaient probablement donné aucun résultat à la clientèle. En tout cas, comme ça ne semblait appartenir à personne, elle décida de s'y installer.
Les débuts furent difficiles, elle bricola elle-même l'échoppe à l'aide de planches et de clous qu'elle trouvait dans la rue. Au moins, elle pouvait compter sur les outils de son père, maintenant les siens. Au fil des mois, elle réussi à se faire une petite clientèle, même si elle ne forgeait pas de belles épées comme elle rêvait de le faire. Aussi, elle ne fournit en premier lieu que les assassins et autres petits voleurs de Gothik City.
Finalement, la Guilde même des voleurs de la ville lui vint en aide, à condition qu'elle leur fournisse  en un temps record une commande de poignards. Son don aidant, elle vint à bout de ce challenge et son nom commença à se faire connaître dans le quartier.

Il ne fallut que quelques années de plus pour que les nobles viennent se fournir dans son magasin, désormais accueillant : Le Poing de Feu. Elle se fit même un petit nom à la cour et on commença à l'inviter aux soirées. Phénomène de plus en plus présent dans le monde nobiliaire, elle n'oublia pas ses origines et préférera toujours les petites gens aux riches bien vêtus. Mais bon, il faut bien vivre.
Avec le temps, elle apprit à apprivoiser les nobles comme elle l'avait fait avec le feu et le métal. A l'aise dans la haute société, on la soupçonne souvent d'avoir du noble sang dans ses veines, même si elle est humaine. Elle espère attirer un jour l'attention des habitants du château Von Dast, curieuse de voir à quoi ressemble un bal de la famille du Comte.

Côté cœur, Willow n'a pas une grande expérience de la chose. Elle n'a pas le temps de se lancer là dedans et pas le temps non plus de s'y intéresser. Elle consacre toute sa vie à son travail, son art, et la façon d'honorer ses parents. Toutefois, une question commence à la travailler : devrait elle transmettre son savoir ? Un apprenti sans le même pouvoir qu'elle ferait il l'affaire ? Devrait elle consentir à l'une des nombreuses unions que quelques nobles de basse classe lui ont proposées ? Elle préfère ne pas y penser sérieusement, même si elle commence à se faire vieille, pour une Gothik.



Picture
Qui accomplit un travail parfait en porte les marques.

Willow est une forgeronne, c'est toute sa vie et son physique en est la preuve. D'abord, elle est assez petite (1m60) et son dos est naturellement courbé vers l'avant. Elle se force néanmoins à se tenir debout, à l'aide de chaussures à talons.
Son teint est foncé par les années à forger au-dessus d'un feu brûlant et on peut deviner quelques tâches de rousseurs autour de ses yeux et sur son nez si on regarde attentivement.
Son visage porte les marques de son âge, de la chaleur et une cicatrice au-dessus de ses lèvres, souvenir du combat à l'épée qui l'a exclue définitivement de la carrière de bretteuse mercenaire. Il reste néanmoins très appréciable et affiche en permanence une certaine sévérité.
Ses yeux perçants sont d'un marron si foncé qu'ils paraissent souvent noirs, à l'instar de ses cheveux coupés au-dessus des épaules. Il est rare qu'elle les laisse aller plus bas, ou alors elle les a un peu oubliés.

Willow a beau être humaine, forgeronne et avoir dépassé l'espérance de vie de quelqu'un comme elle à Gothik City, elle sait être classe quand elle sort de sa forge. Très appréciée de la caste nobiliaire pour son travail remarquable qu'aucun vampire ne peut sérieusement égaler, elle doit avoir une garde robe et un maquillage impeccables pour les invitations.
Elle blanchit son teint à grands renforts de poudre et fait ses lèvres vermeille. Elle utilise la suie pour noircir ses yeux et ainsi masquer les poches qui se sont formées au fil du temps et du travail. Ses cheveux sont soigneusement coiffés et lissés à l'aide d'un fer de sa conception et elle forge elle-même tous ses bijoux et accessoires.
Si au quotidien elle porte des vêtements chauds et un tablier de cuir bien épais, avec des gants qui lui remontent jusqu'au dessus du coude, Willow a su, au fil des années, apprivoiser le cuir. C'est elle même qui fabrique ses vêtements, qui reflètent sa profession. Etrangement, les nobles apprécient cela, comme si elle était une sorte d'attraction. Mais si c'est le seul prix à payer pour avoir un bon travail, vivre et porter ce qu'elle aime, il est très petit. Elle possède donc toutes sortes de vêtements alliant le métal et le cuir, évoquant parfois des côtes de mailles ou des tenues guerrières. Elle porte indifféremment des robes ou des pantalons, mais préfère ces derniers lors de son travail.

Elle porte quelques marques sur son corps, qui ne sont pas toujours voulues. Ainsi, la moitié droite de son dos porte les cicatrices d'une importante brûlure datant de l'incendie de son premier atelier. Sur le dessus de sa cuisse gauche, elle a fait tatouer un phénix, qu'elle n'exhibe jamais en public, puisqu'on l'accuserait facilement d'être une espionne Modernis. Pour elle, il s'agit simplement de la représentation de ses pouvoirs. Diverses brûlures sans grande importance marquent sa peau et le creux de sa paume gauche est marqué d'un petit « x » dont elle préfère conserver la provenance secrète.
Brain
Qui ne respecte pas la forge mérite d'y être brûlé.

Willow est très douée, très appréciée pour son travail, invitée en soirée et sait se mettre à son avantage pour obtenir quelque chose des nobles. Mais elle a aussi d'énormes défauts qui l'empêchent d'avoir une vraie vie de rêve.

D'abord, elle est très sérieuse. Trop sérieuse. Parfois même désagréable avec certaines personnes, pire, des clients. Comme tout bon artisan qui se respecte (d'après son père), un client qui vous méprise ne mérite pas d'obtenir le fruit de votre dur labeur. Elle suit cette maxime à la lettre, sans doute un peu trop. Il lui est arrivé plusieurs fois de perdre une belle somme d'argent à cause de ce principe, l'arrogance étant un trait de caractère très présent chez les nobles, en particulier face à une humaine, même si cette dernière peut leur faire prendre feu d'un simple geste du doigt.
Ironiquement, elle côtoie plus souvent les pires nobles de la cour, puisqu'ils s'amusent de son caractère « en acier trempé », ainsi qu'ils se plaisent à la décrire.

Son deuxième gros défaut est la paranoïa. Pas maladive, mais assez présente pour repousser un maximum de joie de ses humeurs. Elle se demande toujours quelle arrière-pensée anime les actes et les demandes de tout le monde, même de l'enfant le plus innocent. Chacun veut quelque chose d'elle, ce qui est logique, puisqu'on n'a rien sans rien. Mais elle est certaine que chacun tente de la manipuler, de l'arnaquer.
De fait, elle est incapable de se faire des amis. Ce serait trop dangereux. Les seules relations qu'elle entretient son purement professionnelles et elle est persuadée que c'est son extrême prudence qui lui a permis de rester en vie aussi longtemps. Quant à une histoire d'amour… Absolument hors de question.

De toute façon, Willow n'est absolument pas romantique. Elle n'a de goût que pour la puissance, le travail, l'habileté. S'il y a un jour quelqu'un capable de la séduire, nul doute qu'il sera lui-même extrêmement doué et travailleur.
Son goût pour la violence est atténuée par sa rigueur naturelle et il n'en ressort qu'une passion pour la démonstration de force. Elle veut toujours avoir le dessus, en toute circonstance, même si elle est la seule à s'en rendre compte.

Heureusement, elle prend beaucoup de temps pour réfléchir avant de parler ou d'agir, ce qui lui permet de ne pas se mettre dans de dangereuses situations avec les nobles. Malgré sa paranoïa, elle arrive à se décider à prendre des risques, son complexe de supériorité aidant, ce qui lui rapporte de bonnes choses, de très bonnes choses.

Et c'est certainement ce douteux mélange qui lui permet de rester en vie, finalement.

© Narja - Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mercenaire
Messages : 163
Date d'inscription : 20/07/2015
Age : 55
Ville de résidence : the Cyber Junkyard
Emploi : Voleur/assassin/tourneur fraiseur
Race : Vampire

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Aventurier occasionnel
Statut marital: Relation libre
MessageSujet: Re: Willow, woman of Steel   Lun 7 Déc - 11:11


Bienvenue à toi, coupain !



x Bienvenue parmi nous, Willow !

x Tu as passé le test d'admission avec brio ! Le staff est ravi de t'apprendre que tu fais désormais partie des nôtres, tu es le bienvenu ici à toute heure du jour ou de la nuit ~

x Tu devrais trouver ton avatar dans le bottin des avatars juste ici et si ce n'est pas le cas tu as le droit de nous taper sur les doigt – mais pas trop fort – pour nous rappeler de le faire !

x Tu peux aussi créer ta fiche de liens juste ici qui te servira aussi de journal de bord pour tenir tes rps au clair. Le modèle n'est pas obligatoire bien entendu mais il faut que ça reste lisible !

x Si le rang que les admins t'auront attribué avec beaucoup d'imagination ne te plaît pas, avertis nous par mp, on te le changera aussi sec ~

x N'oublie pas de remplir ton profil et ta fiche de patient pour venir vite t'amuser avec nous ♥

x Toutes les demandes de maison ou de lieu de travail s'effectueront par mp mais n'hésite pas, le staff ne mord pas et adore créer de sous-forums !

x Surtout, surtout, nous espérons que tu t'amuseras bien sur 3V !

 


© Narja - Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Willow, woman of Steel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» NY Times: The Woman Who Would Be Haiti's Next President
» Presentation of the Red Woman
» Gade impérial de la Steel legion
» Willow Smith {OK}
» [UPTOBOX] The Woman [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampires vampires vampires : infection :: Train des Trois Cités :: Gare de Modernis State : développement :: * Fiches validées-