Vampires vampires vampires : infection
Tu veux un forum rpg avec des gens sympas ? Un forum où tu peux faire bouger l'intrigue ? Mais où t'es pas obligé ? Un forum où tu peux faire à peu près tout ce que tu veux ?
Alors rejoins-nous !=D
Jusqu'à la mi-juillet, tout personnage infecté pourra devenir plus tard un demi-dragon ! Profitez-en !


...
 
En ce moment, au musée de L'Etoile Rose, venez découvrir le plus gros rubis du monde des trois cités !

Partagez | 
 

 Sanctuaire ou piège à con ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
A litlle too Perfect
Messages : 64
Date d'inscription : 16/11/2015

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Personne lambda
Statut marital: Mon cœur est pris
MessageSujet: Re: Sanctuaire ou piège à con ?   Ven 19 Fév - 17:06

Kalem se serait bien endormi, là, emmitouflé dans ce magnifique manteau de fourrure. Ça faisait plus de trois jours qu'il n'avait pas dormi et, bien qu'il soit un vampire, le manque de sommeil et le stress que lui apportait la présence d'un mafieux recherché qui pourrait attirer chez lui des fous de la gâchette commençaient à peser. Il aurait bien aimé dormir, mais ce n'était en aucun cas le moment. Après tout, il devait essayer les vêtements qu'Ash lui avait apporté et surtout s'assurer que la situation ne dégénère pas. En parlant du loup, le photographe lui tendit d'autres vêtements en lui intimant d'aller les essayer et il obéit sans faire d'histoire. Il avait très bien compris que le mafieux le connaissait déjà – ou avait au moins entendu parler de lui – et tous les deux semblaient appartenir au même monde. Merveilleux, il avait donc deux type influents de la mafia dans sa chambre, ça commençait à faire beaucoup. Mais il n'avait pas envie de se mêler tout de suite à ça et préféra se concentrer sur son essayage. Il retira le manteau qu'il posa avec précaution sur son lit. Il se déshabilla - ne gardant que son boxer noir – pour une fois qu'il en avait mis un – et enfila d'abord le pull troué qu'il lui avait donné. Hm, oui pourquoi pas. On voyait sa peau à travers, c'était sexy mais pas provocateur. Il enchaîna ensuite avec le pantalon qui le serrait parfaitement où il fallait et qui, étonnement, tenait parfaitement sur ses hanches. Il n'aurait même pas besoin d'une ceinture, c'était un petit miracle en soi. Ash avait vraiment bien fait son travail.

Le mannequin termina son habillage et tourna sur lui même devant un miroir pour vérifier que tout était parfait. Tandis qu'il admirait à quel point son petit cul était bien moulé par le vêtement, il aperçut dans le miroir une petite enveloppe qu'il avait dû faire tomber en récupérant la tenue. Il alla la ramasser et l'ouvrit sans aucune gène. Si Ash avait voulu garder ça privé, il l'aurait gardé sur lui. C'était son discours pour le défilé, il y avait quelques petits cartons sur lesquels était rédigés ses mots et il y mentionnait son travail avec Sauvage. Il avait travaillé avec eux ? Le vampire fronça légèrement les sourcils et continua sa lecture. Au fur et à mesure qu'il lisait, il se mit à écarquiller légèrement les yeux. Chaque poil de ce manteau était issu d'une forme de clonage de poils de chat et il était estimé un plus d'un million ? Kalem releva les yeux et posa un regard lubrique qui aurait donné la trique à toute une assemblée sur l'homme qui lui tournait à présent le dos en parlant au mafieux. Il était mélangé entre un sentiment d'admiration, d'excitation et d'envie. Tout d'abord, Ash avait gagné un ticket « accès à volonté » pendant au moins deux ans dans son lit. Ensuite, il espérait vraiment qu'il allait le laisser baiser avec ce manteau, le baiser. Et pour terminer, il avait intérêt à lui offrir ce manteau.

Tout serait merveilleux pour le défilé, mais il avait à présent une petite idée de surprise pour le terminer en beauté. Ça plairait forcément au photographe. Il savait exactement comment mettre la pièce maîtresse de la collection d'Ash en valeur et avait hâte de mettre son idée à exécution,  il fallait juste que le staff ne dise rien jusqu'à ce que l’événement soit terminé. Oh il avait vraiment hâte de voir sa tête.

Le vampire écoutait d'une oreille distraite la conversation entre les deux hommes, il était si loin de ça. Il savait bien qu'il y avait des affaires louches dans la ville immense qu'était Modernis, mais il ne se serait jamais douté qu'Allic en faisait partie. Bon quand il réfléchissait, Beackerman avait un peu le profil du mafieux, en repensant au peu de films concernant ces gangs qu'il avait vu. Mais alors Ash... Lui, cachait encore mieux son jeu.
Le silence retomba et Kalem se rendit compte que les deux autres le fixaient. Il se tourna vers eux et se rapprocha du photographe pour s'arrêter à quelques centimètres de lui, une main sur les hanches.

« Alors, ça te convient ? »

D'après lui, c'était parfait. Mais il n'avait pas à donner son avis, en tant que mannequin, il devait se contenter de porter ce que son styliste voulait qu'il porte. Et en ce moment même, c'était Ash. Bien sûr il n'était pas que mannequin et son opinion importait toujours, il pouvait toujours rajouter sa touche et il avait l'intention de rajouter quelques bijoux à sa tenue. Il laissa le photographe le passer au scanner de son regard et se concentra sur Allic à qui il sourit.

« Ce serait peut-être mieux pour vous deux d'aller prendre un verre dans le salon et discuter de vos... plans. »

Pas qu'il ne soit pas ravi d'avoir deux beaux hommes dans sa chambre, mais il n'allait pas les laisser debout plantés comme des piquets. Allic n'était pas au top de sa forme et il était certain qu'il avait toujours mal aux jambes. Il les entraîna donc jusqu'au canapé où il les fit asseoir et, après leur avoir servi un verre de whisky chacun et un verre de porto pour lui, poussa un fauteuil en cuir noir qui était habituellement abandonné dans un coin et lui servait à jeter ses manteaux quand il n'avait pas le courage de faire le tri dans l'armoire murale pleine à craquée dans l'entrée. Par chance il avait fait le grand ménage hier. Il vint s'asseoir en face d'eux et croisa les jambes, son verre à la main. Il n'arriva pas à se dire qu'Ash représentait un danger potentiel pour eux deux, et il ne savait pas trop quoi dire, il avait encore son manteau de fourrure en tête.

« Je pense que j'ai le droit à quelques explications, hm ? »

Il n'avait pas trop envie de faire partie intégrante de cette histoire, mais il avait fait une promesse à Allic. De toute façon c'était Aless qui ferait le sale travail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Stylish Boss
Messages : 174
Date d'inscription : 17/08/2015
Age : 29
Ville de résidence : Modernis State
Emploi : Criminel / mannequin
Race : Humain

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Personnage mega couillu
Statut marital: Relation libre
MessageSujet: Re: Sanctuaire ou piège à con ?   Sam 20 Fév - 15:31

A
sh n'était pas dupe, bien sûr. Il rentra dans le petit jeu d'Allic, en prenant les choses à la légère. A cet instant, le mafieux eut très très envie d'une cigarette. Malheureusement, il avait juré à peine une heure plus tôt de ne rien prendre de ce genre. Une clope, ce n'était pas grand-chose, sauf quand on était un homme à se laisser facilement tenter et qu'une douceur en entraînait forcément une autre.
Il mit donc cette envie de côté, se jurant de se faire plaisir le jour où il récupérerait son « trône », et détailla le visage de celui qui lui faisait face. Le visage d'Ash Queen donnait confiance. Un atout utile quand on faisait un métier comme le sien. Et il parlait bien de la mafia, pas de la mode. Comme c'était drôle, à croire que tous les criminels avaient un pied dans ce monde. Avec un petit coup d’œil pour Kalem, Allic se demanda s'il n'en faisait pas secrètement partie lui aussi. Après tout, le mannequin avait sous ses ordres un grand malade capable des pires horreurs et avait offert de lui-même de l'aider à récupérer son empire. Pour l'instant, il faisait semblant de ne s'intéresser qu'aux fringues que le grand dadais stylé lui avait apportés, mais il cachait sans doute bien son jeu. Il était un vampire après tout, quel âge pouvait il réellement avoir ?

Ash changea brutalement de sujet alors que Kalem enfilait un pull qui laissait voir plus de choses qu'il n'en couvrait. Un petit blond énervé ? Une carte dorée avec un numéro de portable ? En se saisissant du bout de carton pailleté, Allic gloussa brièvement. Grim LaPluie. Il tapota sa lèvre inférieur avec le coin de la carte de visite. Il était flatté que le vampire ne puisse pas croire à sa mort – c'était en tout cas ce que son comportement laissait supposer. Du coup, il allait peut-être réviser son jugement à son sujet et ne pas le tuer. Tout de suite. Peut-être même qu'il lui laisserait une chance de se racheter, qui sait ?

« Merci, monsieur Queen. »

Il glissa la carte dans la poche arrière de son pantalon en se promettant de ne pas l'oublier là. Comme il semblait ensuite que les deux mafieux n'aient plus rien à se dire, ils reportèrent leur attention sur le vampire. Ce dernier était habillé et se mirait. Apparemment, il était fasciné par son reflet, ce qu'Allic pouvait aisément comprendre. Le blanc lui allait merveilleusement bien.
Kalem, se rendant compte qu'il était sujet à observation, posa devant Ash en lui demandant son avis sur sa tenue. Puis, il les conduisit tous les deux au salon. Décidément, ce type était un hôte parfait. Voilà qu'il leur offrait un siège confortable et des boissons afin de pouvoir parler affaire tranquillement. Allic boita donc jusqu'au canapé dans lequel il s'assit le plus confortablement possible. Il regrettait un peu de ne pas avoir pris d'arme et ne cessait de penser à l'emplacement de Sodome. Il lui aurait pourtant été impossible de la récupérer discrètement et de toute façon, Ash ne semblait pas hostile. Pas qu'Allic pense qu'il veuille l'épargner gratuitement et qu'il ne changerait pas d'avis si une offre alléchante se présentait. Cela dit, l'ancien parrain Beackerman pouvait sûrement lui offrir ce qu'il désirait le plus. C'était une bonne tactique.

Rapidement, Kalem découvrit que lorsqu'il avait parlé d'eux discutant autour d'un verre, il s'incluait dans le groupe. Bon, il ne pouvait pas le chasser. S'il voulait mentir, il allait devoir être deux fois plus prudent. Se penchant pour saisir son verre de whisky, Allic s'assura que ses cheveux masquaient toujours sa tempe blessée. Elle était du côté de Ash et il ne voulait pas lui paraître trop faible. Déjà qu'il lui était impossible de masquer l'état de ses jambes.

Le vampire ne faisait pas que s'incruster dans leur groupe. Apparemment, il voulait avoir des explications. Allic jeta un regard interrogatif à Queen. Des explications à quel sujet ? … Oh ! Oui ! Pourquoi est-ce que son styliste et rencard parlait de trucs de mafieux avec Allic Beackerman ? Ce n'était pas exactement à lui de répondre. Il le fit quand même.

« Oooh, Furr Boy, je crois que tu sais exactement de quoi il s'agit. Queen bosse pour le crime organisé. Pas pour moi cela dit. Enfin, on ne fait pas partie du même clan. Cela dit, s'il bosse pour moi, je le récompenserai grassement. »

Il se tourna de nouveau vers Ash.

« Je suis sûr qu'on peut arriver à un accord que tu ne voudras surtout pas refuser. Tout le monde veut ardemment quelque chose qu'il peut difficilement obtenir par ses propres moyens. »

Il prit une petite gorgée d'alcool. C'était le seul verre qu'il s'autoriserait de la journée, il allait le déguster, prendre son temps.

« Alors, Fourrure, toujours prêt à m'aider ? On dirait que les gens qui veulent que je revienne sont de plus en plus nombreux, ça va finir par être presque trop facile de foutre cette pétasse dehors. En fait, j'ai un plan. »

Il laissa planer le suspens le temps d'une autre petite gorgée de whisky.

« Enfin, un semblant de plan. Pour ça, il faut que quelqu'un approche Caleb Mah. Je ne sais pas s'il est déjà à la tête de la Famille – allez comprendre pourquoi cette furie veut l'y foutre – mais que ce soit vrai ou pas, il faut établir un contact. Est-ce que l'un de vous a déjà entendu parler de lui ? »   


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Boss des Sucreries
Messages : 47
Date d'inscription : 20/11/2015
Age : 36
Ville de résidence : Modernis State
Emploi : Photographe de mode
Race : Hybride

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Aventurier occasionnel
Statut marital: En couple
MessageSujet: Re: Sanctuaire ou piège à con ?   Dim 21 Fév - 17:41



Allic Beackerman x Kalem Callahan x Ashenlil Queen


Ash avait un peu l'impression d'être en cours d’algèbre au lycée. C'était son domaine, il connaissait, il savait quoi dire mais ce n'était pas lui qui menait le jeu et il devait se contenter d'écouter et d'être inférieur. Si le charisme avait pu peser quelque chose, Allic serait probablement obèse. Il était évident qu'il avait été formé dès le berceau à devenir un requin de la mafia. A côté de lui, Ash était encore un enfant, même s'il était plus vieux.
Il n'aurait pas dit non à un extrait de la poudre de fève tonka dans son verre de whisky mais la négociation était en train de se faire et il ne pouvait décemment pas faire semblant d'être une diva en ce moment. Allic était mortellement sérieux et Ash pouvait sentir les fils de tension l'enserrer à la poitrine. Cependant, il essayait d'être aussi détendu que possible. C'était une occasion en or pour lui et il ne devait pas la laisser passer.
De son côté, Kalem était suspicieux. Il avait de quoi. Il avait deux parrains de la mafia chez lui et c'était un peu tendu. A sa place, en tant que civil, le jeune homme se serait rapidement cassé avec quelques objets précieux et aurait changé de ville. Quand deux parrains se rencontraient par hasard – surtout quand un des deux était dans le dressing du petit ami potentiel de l'autre – ce n'était jamais de bonne augure.
Son regard essaya d'accrocher des détails. Il avait prit cette habitude quand il avait commencé à être régulièrement menacé de mort. Il y avait une vieille commode qui aurait bien besoin d'un coup de peinture derrière laquelle il pourrait se cacher en cas de grabuge.
Une vive alerte dans sa tête lui fit tourner la tête. Allic était blessé, il sentait le sang. N'importe qui n'aurait peut-être pas reconnu cette odeur mais pour un fin gourmet qui buvait du sang régulièrement, elle était immanquable. Avec sérieux, il fronça de nouveau les sourcils. Ce mec était peut-être bon pour crever. Il avait besoin de savoir où il était blessé. Il n'était pas assez stupide pour passer un contrat avec un mort.
En soupirant, il reposa ses yeux sur Kalem. Il était parfait comme il lui avait dit un peu plus tôt et il n'aurait même pas besoin de retoucher le pantalon. Dire que ce mec avait sérieusement pensé qu'Ash n'était pas capable de faire son travail. Il sourit doucement en remarquant combien il aimait le manteau de fourrure. Il n'avait pas intérêt à le tâcher avant le défilé. Après, il pourrait le teindre en vert s'il voulait, le succès de Ash serait fait.
En fait, Kalem avait servi de passerelle à leur rencontre et Ash en était extrêmement reconnaissant. Rien que pour ça, il accepterait peut-être de prendre un autre café avec lui, s'il avait la certitude que ce petit diablotin ne s'enfuyait pas comme la dernière fois. Il l'avait très mal prit et avait bien dû se faire deux de ses sex-friends pour réparer la brèche dans son ego. Franchement, personne ne l'avait jamais fui.
Quand Kalem demanda aux deux mafieux des explications, Ash soupira doucement. Comment est-ce qu'il pouvait dire ça ? 'Oui en fait, voilà, je suis un parrain de la mafia tu vois. On baise ?' Putain non, ça n'était carrément pas possible en fait. Il déglutit. Allic lui arracha les mots de la bouche au moment où il avait enfin trouvé le moyen de le dire avec délicatesse. Et Allic était tout sauf délicat en fait.
En s'étranglant avec son whisky, il lui jeta un regard de reproche. Okay, il le faisait passer pour un pourri de première ET un larbin devant une possible proie sexuelle. Oh putain, si la rumeur avec le vampire s'avérait vraie et qu'Ash rencontrait en effet ce vampire, il se ferait un plaisir de lui dire qu'Allic avait eu des fuites urinaires chez Kalem. D'instinct, il regarda ses jambes et découvrit deux petites taches de sang. Okay, il était donc blessé là.
Il remarqua aussi qu'il portait des vêtements de Kalem. Du moins son pantalon était celui que le blond portait quand ils s'étaient rencontré et qui semblait sortir tout droit d'un catalogue de Seven/Eleven. Il se souvenait bien comment il moulait ses cuisses. Donc ils étaient assez proche pour s'échanger des vêtements comme des gamines en soirée pyjama. Ca n'était pas vraiment bon pour lui tout ça. Est-ce que ça aurait pu être un guet-apens ? Non, Kalem ne l'avait pas invité.
Un peu plus tendu, il prit une nouvelle gorgée de whisky en se disant que ça manquait cruellement de sang mais il doutait que Kalem ait ça dans son réfrigérateur. Ses petites bouteilles de sang à lui étaient précautionneusement rangées dans le bac à légumes du frigo – comme s'ils en mangeaient de toute façon – et pouvaient facilement passer pour des boisson énergisantes non étiquetées. Au moins ses invités ne lui posaient jamais de question gênante. Pas sur ça en tout cas.
Quand Allic eut enfin envie de parler, Ash eut tout le loisir de lisser un peu les choses.
▬  Je suis le parrain de la famille Queen en effet. Et oui, je veux quelque chose de toi, c'est pour cela que nous avions rendez-vous il y a une semaine.
Il but un peu en laissant le temps aux deux autres d'assimiler cette information qui pourrait lui être mortelle. Tout le monde croyait que sa sœur était à la tête de l'organisation, comme quatre-vingt-dix pour cent de son propre clan. Pour sa propre sécurité. Quand Allic mentionna un certain Caleb, Ash haussa un sourcil.
▬  Jamais entendu parlé. Et toi Kal' ?
Oui Kal. Le mafieux blessé n'était pas le seul à pouvoir donner des surnoms mignon à la cible d'Ash. Il se tourna vers le jeune homme à la fourrure. Il se demandait bien ce que ce mec pouvait avoir à voir avec la famille Beackerman. S'il avait été un héritier potentiel, Ash aurait connu son nom.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
A litlle too Perfect
Messages : 64
Date d'inscription : 16/11/2015
Emploi : PDG, Mannequin et Superstar
Race : Vampire

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Personne lambda
Statut marital: Mon cœur est pris
MessageSujet: Re: Sanctuaire ou piège à con ?   Lun 22 Fév - 21:02

Contrairement à ce que les deux autres devaient penser, Kalem se sentait relativement bien malgré le fait qu'il hébergeait deux mafieux qui auraient pu se mettre à se foutre sur la gueule dans son appartement. Oh bien sûr l'atmosphère était tendue mais il avait vécu pire, comme la fois où on lui avait demandé de défiler en urgence, il avait eu moins de trois minutes pour s'habiller et se rendre compte que le pantalon était trop court. Ce jour-là, il avait vraiment failli perdre patience et frôlé la crise. Il avait dû le retrousser légèrement et la styliste avait rebondit pour dire que c'était une nouvelle mode qu'elle essayait de lancer, histoire de donner une sensation d'aéré et de légèreté. Le pire, c'est que ça avait marché. Quelques jours plus tard, il voyait des hommes et des femmes avec des pantalons trop courts qui découvraient en partie les mollets, quelle horreur. C'était comme un retour de vingt ans en arrière. Le vampire écouta les deux hommes en buvant son verre de porto, il fronça légèrement les sourcils en découvrant le surnom que lui avait donné Allic. Furrboy ? Pendant quelques secondes, il se demanda si il faisait allusion à sa faible pilosité – qui l'aurait fait passer pour un petit garçon à côté de n'importe quel autre homme – ou si il parlait du manteau de fourrure pour lequel il avait un coup de cœur évident. Il préféra penser que ce surnom était dû à sa deuxième idée. Il devrait lui trouver un petit surnom à lui aussi. Il préféra retirer le vêtement précieux et aller le déposer sur une chaise à l'écart. Ce serait dommage qu'il soit tâché avant demain. Il revint s'asseoir en écoutant l'humain et croisa les jambes avant de poser ses yeux sur Ash. Alors il était... à la botte d'Allic, en quelque sorte. Dommage, car pendant instant il l'avait cru un homme puissant avec beaucoup d'influence, ça n'était pas en sa faveur. Kalem n'était pas intéressé par les larbins. Il pouvait se le permettre, il était l'un des plus beaux mannequins sur le marché et rien que son visage était estimé à quatre cent mille msd.

Heureusement pour lui, Ash corrigea les mots du mafieux pour dire qu'il était lui aussi à la tête d'une famille. D'accord, il remontait dans son estime mais combien y avait-il de familles ? Le mannequin termina son verre sans faire un commentaire. Ils en vinrent ensuite à parler du plan du boss de la mafia afin qu'il puisse retrouver sa place de grand chef et Allic mentionna un certain Caleb Mah. Il écarquilla légèrement les yeux en gardant le nez dans son verre lorsque le photographe lui demanda si lui le connaissait, en lui donnant lui aussi un surnom un peu moins recherché mais il appréciait leurs efforts. Il reposa son verre sur la table basse en se mordant la lèvre inférieure. Oh oui, il le connaissait ce sale rustre. Alors il était lui aussi de la mafia ? Il savait bien qu'il aurait dû en faire sa première victime en lui dévissant la tête d'un bon coup sec. Quoi qu'il en soit, il doutait que cet homme veuille bien le revoir. Mais si il y arrivait et qu'Allic pouvait l'écraser sous sa chaussure, ça lui apprendrait de l'avoir menacé. Le jeune homme se redressa sur son fauteuil et hocha distraitement la tête.

« Je le connais. Je ne suis pas certain qu'il accepterait de me voir, nous ne sommes pas en bon termes lui et moi. »

Il crut percevoir un semblant de doute et de suspicion dans les yeux des deux autres hommes et il préféra mettre les choses aux claires afin d'éviter un malentendu. Il s'éclaircit la gorge et reprit :

« Je l'ai rencontré au vernissage de Nicole – qui était d'ailleurs affreux et le champagne manquait de bulles – nous avons décidé de sortir prendre l'air et il m'a conduit au marché noir en me menaçant juste avant. Comme quoi il n'hésiterait pas à me tuer si on posait un contrat sur ma tête. »

Bon, il n'avait pas mentionné le fait que ce type semblait n'être qu'un tueur de vampires et pas un simple assassin à payer pour se débarrasser de n'importe qui. Après tout, Ash ne savait toujours pas qu'il en était un, même si ça risquait d'arriver à un moment ou un autre. Peut-être même le savait-il déjà ? Peu importe, ce n'était pas le sujet. Il se dit qu'il n'aurait peut-être pas dû en dire autant. Il ne pouvait pas être sûr à cent pour cent que les deux hommes dans son appartement ne tenteraient pas de le trahir un jour ou l'autre. Ils étaient des mafieux, ce serait difficile pour lui de leur faire confiance. Et Allic avait bien essayé de gâcher son gala seulement parce-qu'il ne l'avait pas invité ! Qu'arriverait-il si il reprenait sa place et que Kalem lui disait quelque chose qui ne lui plaisait pas ? Oh, c'est vrai. Il pouvait toujours lui faire boire de son sang pour s'assurer qu'il ne tenterait pas de le faire tuer. Mais Ash ? Oh... Ça y est, il commençait à penser comme ces types de la pègre, alors que lui voulait juste parler vêtements et être admiré. Comme si il n'était pas assez stressé comme ça ! Pourquoi pourquoi avait-il laissé rentrer ce fana de chocolat dans sa maison déjà ?

Le mannequin reprit ses esprits et croisa les bras, réfléchissant. Il avait fait une promesse, il devait la tenir.

« Mais on ne peut pas dire « Non » à Kalem Callahan. J'imagine qu'il accepterait une invitation, même à contrecœur, si je lui donne une bonne raison de venir. »

Un petit sourire en coin vint étirer ses lèvres quand une idée toute simple lui traversa l'esprit. Si ce type aimait les hommes, ce serait du gâteau de l'attirer jusque chez lui. Il posa ensuite son regard sur Allic, attendant sa réponse. Après tout, c'était lui qui avait un plan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Stylish Boss
Messages : 174
Date d'inscription : 17/08/2015
Age : 29
Ville de résidence : Modernis State
Emploi : Criminel / mannequin
Race : Humain

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Personnage mega couillu
Statut marital: Relation libre
MessageSujet: Re: Sanctuaire ou piège à con ?   Mer 24 Fév - 15:31

L
es présentations entre les trois hommes commençaient à rendre l'atmosphère un brin tendue. Les secrets se dévoilaient, et pas des moindres. Voilà qu'Allic venait d'apprendre qu'Ash Queen était le parrain de sa Famille ! Comment était-ce possible ? Il avait toujours eu affaire à une femme ! … Oh le fourbe ! Voilà un tour qui lui aurait valu des représailles dans des circonstances ordinaires. Sauf qu'Allic était dans une période trouble et qu'il était décidé à se montrer magnanime si ça pouvait lui rapporter quelque chose. Il irait même jusqu'à aider Ash à entretenir son manque de respect envers les Parrains de la ville si ça l'arrangeait.
Il ne fit aucun commentaire sur le sujet, préférant garder ses pensées pour lui. Kalem eut une réaction difficilement descriptible. Soit il était un maître du sang-froid (ce qui serait plutôt drôle), soit il était tellement choqué que son corps n'arrivait pas à se décider sur l'émotion à exprimer. Toute cette situation devait grandement le perturber s'il était bien l'honnête mannequin qu'il prétendait être. Sauf qu'il cachait à tout le monde sa nature vampirique. Jusqu'à quel point était-il un menteur ? C'était ce qu'Allic devrait finir par découvrir. Il ignorait pourquoi il n'avait pas pensé à tout cela avant mais maintenant, c'était comme si un brouillard venait d'être soufflé de son esprit, de nouveau clair.

« Un rendez-vous ?
s'étonna Allic, réfléchissant. Oui, peut-être bien... »

Il avait un emploi du temps tellement chargé qu'un entretien avec un homme de main avait dû passer inaperçu. Mais maintenant, il était curieux de savoir pourquoi, exactement, Queen avait voulu lui parler en privé. Après tout, c'était un peu risqué.

Ash le déçut d'abord en lui apprenant qu'il n'avait jamais entendu parler de Caleb. Il sembla aussi mettre un point d'honneur à surnommer affectueusement Kalem… Hmmm… Est-ce qu'il pouvait être jaloux de lui ? Impossible ! Allic n'avait rien fait qui puisse laisser supposer que le vampire et lui étaient ensemble ! A part prendre un bain nu avec lui, lui promettre de le laisser boire son sang, porter ses vêtements, dormir dans son lit et se cacher dans sa penderie. Oh ! Il l'avait embrassé aussi, à ce qu'il lui semblait. Mais il était un peu dans le gaz à ce moment-là, alors il n'en était pas sûr… Kalem s'était peut-être juste contenté de lécher le sang qu'il avait sur le visage.

A son grand étonnement, Callahan affirma connaître Mah. Ca alors ! Allic écarquilla les yeux, abaissant la main qui portait le whisky. Il avait hâte d'en apprendre plus et ne serait pas étonné d'entendre que Kalem avait voulu s'offrir les services d'un tueur de vampires. Il s'avéra qu'ils s'étaient rencontrés lors d'un vernissage et qu'ils s'étaient disputés. En tout cas, le chasseur avait menacé Kalem, certainement après avoir découvert sa véritable nature. Pauvre Kalem… Allic avait presque pitié de lui.
Finalement, le mannequin assura qu'il pourrait faire venir Caleb. Allic sourit en pensant qu'il avait tout l'air d'un parrain de la mafia avec cette attitude. « On ne peut pas dire « non » à Kalem Callahan. » Franchement, s'il n'avait pas peur de le vexer, Allic aurait bien ri.

« Bien. Je dois lui parler. Appelle-le, il est dans l'annuaire, à « Détective privé ». Pour demain midi. Ca lui laissera l'illusion qu'il a le temps de la réflexion, mais il n'en aura pas assez pour renoncer. Tu n'auras qu'à prétexter avoir un contrat pour lui. »

Il n'était pas certain que Caleb accepte, mais son instinct lui soufflait que c'était la chose à faire. Il avait déjà rencontré le chasseur, l'homme semblait avoir pas mal de principes. On était en mesure de se demander ce qu'il pouvait bien foutre dans la mafia, ça ne lui correspondait pas du tout. Enfin, de toute évidence, il était manipulé. Ca lui plairait sans doute d'avoir l'occasion d'agir sans qu'on tire ses ficelles, dans un domaine qu'il maîtrisait. Ensuite, Allic essaierait de négocier avec lui. Ca ne devrait pas être trop difficile, Mah avait tout l'air d'un faible d'esprit.

Il se tourna ensuite vers Ash, s'attendant à ce que Kalem passe son coup de fil dans les minutes suivantes. Donner ses ordres était tellement naturel chez lui qu'il ne doutait pas une seconde que ses deux complices lui obéiraient.

« Quant à toi, il va falloir faire profil bas devant la nouvelle direction Beackerman. Essayer d'intégrer leurs rangs. Si tout se passe comme je l'espère, Mah sera de ton côté. Quand j'attaquerai, j'aurai bien besoin d'un allié au sein de la villa. Au fait, pourquoi est-ce que tu voulais… ? »

Il s'interrompit alors qu'il posait le poignet sur sa cuisse. C'était humide. Baissant les yeux, il découvrit une tâche de sang qui allait en s'élargissant à l'endroit où Aless l'avait blesser un peu plus tôt. Evidemment, il fallait que ça arrive maintenant.

« Je reviens, » lâcha-t-il précipitamment en se levant.

Allic s'enfuit dans la salle de bain à grands pas (autant que c'était possible en boitant) et retira sa jambe de pantalon. Le bandage était trempé de sang et la blessure rouverte. Pour couronner le tout, maintenant qu'il avait marché avec ça, sa cuisse lui faisait un mal de chien. Bien. Il n'avait plus qu'à espérer que même un vampire avait de quoi s'occuper de ça dans sa pharmacie.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Boss des Sucreries
Messages : 47
Date d'inscription : 20/11/2015
Age : 36
Ville de résidence : Modernis State
Emploi : Photographe de mode
Race : Hybride

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Aventurier occasionnel
Statut marital: En couple
MessageSujet: Re: Sanctuaire ou piège à con ?   Jeu 25 Fév - 23:26



Allic Beackerman x Kalem Callahan x Ashenlil Queen


Le whisky qu'il buvait était bon. Moins bon que celui que Kawachi faisait parvenir à Ash pour se payer la protection de ses bars mais quand même, il avait un goût fruité qui n'était pas désagréable. Avec un peu de curiosité, il se demanda si Kalem avait prit la même chose mais il s'avéra que non. Le liquide d'un rouge très foncé qui dansait dans son verre semblait être du vin. Ou du sang d'un humain en très mauvais état mais c'était aussi probable que de voir Allic monter sur la table et faire des claquettes.
Ces derniers temps, il avait plus l'habitude de boire des granitas avec Caem que du whisky avec des gens de la haute société. Et ça lui faisait un peu bizarre. Il sortit de l'impression d'être un enfant alors qu'il était le plus vieux des trois quand Kalem retira le manteau de fourrure. Il reluqua son corps dans les fringues qu'il avait dessiné lui même et se sentit tout de suite rassuré. Il n'avait perdu aucune habitude d'adulte.
En souriant doucement, il se rendit compte que le pull laissait voir pas mal de la peau de son mannequin. En fait, seuls les points les plus obscènes étaient voilés – quel était le problèmes de gens avec les tétons ? Ash ne le savait pas mais il avait mit des limites à son exhibitionnisme parce que la plupart des gens semblaient être choqué par le moindre petit téton, surtout si ce dernier appartenait à une femme.
En y repensant, Kalem et Allic étaient peut-être amis. Ils vivaient ensemble après tout. Ash avait sa petite réputation dans le milieu – complètement exagérée, il n'avait jamais tué ou torturé personne – qui allait peut-être lui tuer son coup. Allic dirait certainement un truc à Kalem comme ''Mais enfin, je ne veux pas que tu sortes avec un psychopathe !'' et Kalem reviendrait sur sa parole à propos du défilé. Non, il devait positiver, ne pas penser comme ça !
Peut-être bien que le parrain des Beackerman ne savait rien de lui. Rien de sa réputation sanglante. Bon, okay, il y avait peu de chances mais avec du bol, il n'avait jamais mit les pieds à Fire Island. C'était ce petit bar un peu en retrait qui accueillait des mafieux de toutes les familles. Aucune bagarre n'était permise là bas et la plupart des rumeurs y étaient créées. Sam y passait toutes ces soirées, voilà comment Ash connaissait ces rumeurs sur des actes de barbaries. Heureusement, elles étaient peu nombreuses.
Après un moment de tension, le parrain de la famille Queen se sentit comme mal à l'aise. Ce mec, il avait l'air de ne pas être en bon termes avec Kalem. Ils n'avaient aucune chance de le rallier. Kalem avait l'air confiant mais si ce mec était aussi normal qu'Ash – et il devait l'être puisqu'il était absent de la liste des gens puissants – il devait trouver Kalem très agaçant. Et puis qui refuserait d'être à la tête des Beackerman ?
Quand Kalem précisa la teneur de leur relation, Ash écarquilla les yeux. En fait ce Caleb était un grand malade. Il avait presque enlevé Kalem et l'avait traîné dans un endroit dangereux pour il ne savait quelle raison. Non mais il fallait vraiment être dérangé. Ash allait s'opposer fermement à ce qu'il le revoit, en fait il allait même ordonner à Kalem de ne pas y aller, c'était pour son bien putain ! Dieu seul savait comment le mannequin avait réussi à s'échapper.
Cependant, Kalem était près à y aller. Il était courageux … okay, ce n'était pas exactement ce qu'il aurait pensé dire un jour de son peut-être futur petit ami. Sérieusement, ce mec l'avait menacé de mort et il était d'accord pour le revoir. Apparemment, les Beackerman étaient parfaitement perdus sans Allic à leur tête mais ce serait encore pire quand ce sociopathe kidnappeur de mannequins serait bien installé. Il ne devait pas laisser ça se produire.
Oui c'était ça. Il allait aider Beackerman a reprendre sa position et il s'assurerait qu'il y reste jusqu'à ce qu'il ait les cheveux plats et grisonnants. Parce qu'apparemment, même si Ash le trouvait un peu violent, il était un moindre mal. Entre son prédécesseur qu'Ash n'avait rencontré qu'une fois mais qui lui avait glacé le sang et ce malade mental, Allic semblait être la personne la plus à même de ne pas mettre la ville à feux et à sangs.
Et puis, Allic commença à donner des ordres. Ash eut un ricanement un peu méprisant et fit signe à Kalem de rester là où il était. Il lui semblait avoir comprit qu'il allait se lever.
▬  Pour les bonnes relations avec les Beackerman c'est raté. J'ai menacé la fille de mort et j'ai insulté la moitié de ses hommes de mains proches. Et puis qu'est-ce qui vous dit que ce mec va nous aider ? Il a menacé Kalem de mort après tout. Il n'a pas l'air d'avoir toute sa tête.
Ash se leva quand Allic s'enfuit dans la salle de bain. En le suivant, il fit signe à Kalem de le suivre et grimaça quand il arriva dans la pièce d'eau. Il avait l'air d'avoir pas mal douillé et quand Ash vit la proportion des dégâts, il secoua la tête.
▬  Laissez moi faire, j'ai grandi avec six sœurs casse-cou, je connais. Et j'ai de grandes mains ça aide.
Alors qu'il désinfectait de nouveau et changeait le bandage, il s'expliqua sur ses intentions. Il ne voulait pas perdre de temps.
▬  En fait, je suis venu vous voir en désespoir de cause parce que les Stivali m'ont refusé leur aide pour faire tomber les Bongiasca. Je cherche la vengeance et je ne l'aurais que quand Léo aura tout perdu. Mais je crois que nous pourrons nous arrangé là dessus une fois que j'aurais remit vos petites fesses sur le fauteuil le plus important de la mafia modernis.
En souriant à Kalem, il se rendit compte qu'il ne devait pas tout comprendre … En souriant, il prit un ton professeur avant de lui résumer les choses de façon succinte.
▬  Basiquement, il y a quatre familles à Modernis State. Les Beackerman sont les plus importants, les Bongiasca les talonnent mais ils sont sacrément à la traîne depuis que je leur ai volé la moitié de leur territoire en fondant ma propre famille, nous mettant à égalité. Les Stivali forment le plus petit clan et essayent de gonfler leurs rangs en intégrant de minuscules familles comme les Altos mais c'est peine perdue, ils sont trop lâches pour tenter quoique ce soit d'important.
Grand dieu que c'était compliqué ! Une fois son travail fini, il prit la liberté de se laver les mains et dit à Allic de faire attention avec sa jambe. Bon, quelle était la prochaine étape ? Ah oui ! Il se retourna.
▬  J'accepte de vous prêter main forte quand vous en aurez besoin à condition que vous acceptiez de le faire quand j'en aurais besoin à mon tour. Mais je veux qu'il reste en dehors de tout ça. Il jeta un coup d'oeil à Kalem. Il était vraiment à tomber dans cette tenue. Le plus tôt sera le mieux.
Pour faire bonne mesure, il se concentra sur Kalem et Allic afin d'utiliser son pouvoir. Avec ça, ils allaient forcément accepter ses conditions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
A litlle too Perfect
Messages : 64
Date d'inscription : 16/11/2015
Emploi : PDG, Mannequin et Superstar
Race : Vampire

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Personne lambda
Statut marital: Mon cœur est pris
MessageSujet: Re: Sanctuaire ou piège à con ?   Dim 28 Fév - 10:22

Son idée de donner rendez-vous au chasseur de vampire semblait plaire à Allic, c'était peut-être son plan depuis le début. Ça l'arrangerait bien que le mafieux lui fasse la peau si il allait le rencontrer à sa place. De toute façon, il était hors de question que Kalem revoit un jour ce rustre, même si il l'avait sauvé de l'attaque d'un autre vampire pendant l'épisode du marché. Il aurait très bien pu se défendre mais ça aurait causé beaucoup de problèmes, posé beaucoup de questions. Et c'était sa faute en quelque sorte, puisque c'était lui qui l'avait emmené dans cet endroit. Non mais franchement qu'avait-il espéré en l'amenant là-bas ? Lui montrer à quel point il était chanceux de vivre dans l'opulence et que d'autres souffraient et se battaient pour survivre ? Il le savait déjà. Il avait peut-être l'air de n'être qu'un enfant gâté pourri qui ignorait tout de ce qui se passait dans le monde, mais il était déjà parti en escapade dans des coins bien plus pourris avec son frère. Il avait vu des gosses d'à peine douze ans faire le trottoir et un mec en train de crever d'une maladie dont il ignorait tout, mais il se souvenait parfaitement de l'odeur et de la vue. De toute façon il n'avait rien à prouver à ce type, ni à qui que ce soit. Il aimait sa vie et il n'allait pas se priver pour faire plaisir à un paquet de cons, ceux qui n'étaient pas contents n'avaient qu'à retourner dans leur trou et se taire.

Allic réfléchit quelques secondes avant de lui donner un ordre et de se diriger vers la salle de bain en boitant. L'odeur de sang se faisait plus présente, ses plaies s'étaient rouvertes. Il devrait toucher un mot à Aless, lui dire qu'il y était allé vraiment trop fort et que la prochaine fois il fasse moins de dégâts. Pourvu qu'il n'y ait pas de prochaine fois. Il risquait de devoir les laisser ensemble quand il s'absenterait et n'avait pas envie qu'ils détruisent tout son appartement en essayant de s’entre-tuer.

Il allait se lever lorsque Ash, après un petite rire moqueur, lui intima d'un geste de la main de ne pas bouger et les fesses du mannequin restèrent vissées à son fauteuil tandis qu'il fronçait doucement les sourcils. Qu'avaient-ils à lui donner des ordres maintenant ces deux là ? À croire qu'ils voulaient jouer à qui avait la plus grosse. En fait, ça en avait vraiment l'air. Allic semblait vouloir rappeler au photographe qu'il lui était inférieur au pays des mafieux, ou peut-être était-il toujours comme ça et reprenait-il son vrai rôle de... Patron. C'était donc un homme de poigne. Ça le rendait beaucoup plus intéressant à ses yeux, il avait vraiment bien fait de lui proposer son aide. Ash se leva à son tour pour suivre le mafieux et lui fit de signe de les rejoindre. Le vampire obéit et s'appuya contre le montant de la porte, après leur avoir dit qu'il y avait une trousse de soins dans le placard qui contenait les serviettes de bain. C'était son frère qui lui avait demandé de toujours en avoir une chez lui au cas où il était blessé et n'aurait pas la possibilité de rentrer chez lui. Aless savait très bien qu'il était toujours le bienvenu ici et venait y trouver refuge de temps en temps. Il était bien content d'avoir acheté ça. Il y avait des bandages, du désinfectant, quelques pansements et de quoi recoudre une plaie. Il aurait peut-être dû dire plus tôt à Allic qu'il avait ça, ça lui était sorti de l'esprit. Il écouta les explications d'Ash en regardant les longs doigts du photographe se promener sur les splendides cuisses – bien qu’un peu abîmées – d'Allic. C'était très agréable à regarder, il aurait bien aimé prendre une photo et l'encadrer mais on aurait dit de lui qu'il était glauque. Alors Ash voulait se venger... Mais de qui, et pourquoi ? Peut-être qu'il lui raconterait un jour. Il lui expliqua la situation, ça ne paraissait pas si compliqué que ça. Si il avait bien compris il y avait quatre familles dont celle des Beackerman, la plus puissante, et celle d'Ash. Et toutes se faisaient la gueguerre d'une façon ou d'une autre. Le vampire se mordit l'intérieur de la joue en se rendant compte qu'il était vraiment en train de se faire entraîner dans cette histoire et il espérait vraiment qu'on n'essayerait pas de faire de lui un mafieux. Il serait sûrement très mauvais à ça. Qui plus est il n'avait aucune envie qu'on lui donne des ordres ou de devoir craindre pour sa vie tous les jours. C'était déjà bien assez difficile et stressant comme ça de cacher sa nature vampirique dans l'univers de la mode.

« Je comprends. »

Ash ajouta qu'il voulait qu'il reste en dehors de tout ça et le vampire lui lança un regard rempli de gratitude. Au moins il pouvait être certain qu'Ash ne le forcerait pas à se mettre en danger. Rester à voir si Allic serait d'accord. De toute façon il n'avait aucune intention d'être à ses ordres. Allic allait retrouver sa place à la tête de la plus grande famille de la mafia, Ash retournerait certainement à ses activités professionnelles et... pas très recommandables non plus. Quant à lui il continuerait sa vie tranquillement en ayant gagné un ami influent de la mafia. Comme ça, ça lui convenait. Kalem se décolla de son appuie et regarda l'homme au bronzage parfait même là où le soleil n'était jamais censé briller.

« Je vais appeler Caleb. Par contre ce sera pour après le défilé, donc pas demain. Et il faut que tu récupères de toute façon. Dis moi où tu veux que je lui donne rendez-vous et je vais faire ça. »

Il attendit qu'il lui donne ses instructions et retourna dans sa chambre pour récupérer son portable. Il chercha le numéro de téléphone de Caleb Mah qui apparu bel et bien dans une annonce de chasseur de vampire et passa un rapide coup de fil à l'homme, prenant un air gêné et lui disant combien il se sentait mal depuis l'épisode du marché. Il l'invita à déjeuner pour la semaine suivante et raccrocha. Il jeta son téléphone sur son lit et poussa un long soupire. C'était plus stressant de mentir à un psychopathe qui pourrait revenir vous faire la peau à tout moment qu'à la première dame de Modernis ou le premier dindon venu lui proposer un contrat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Stylish Boss
Messages : 174
Date d'inscription : 17/08/2015
Age : 29
Ville de résidence : Modernis State
Emploi : Criminel / mannequin
Race : Humain

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Personnage mega couillu
Statut marital: Relation libre
MessageSujet: Re: Sanctuaire ou piège à con ?   Lun 29 Fév - 16:12

A
sh était un con. Se mettre ainsi à dos « Connasse » Beackerman était vraiment stupide. Mais lui dire aurait été encore plus stupide, de l'ordre de stupidité qui l'aurait poussé à aller dire en face au Président que celui-ci avait une petite bite. On lui avait toujours enseigné à lécher les culs quand il le fallait et Ash était précisément celui qui méritait un petit anulingus. Kalem, lui, méritait juste une pipe, pour les services qu'ils lui rendaient. Mais c'était déjà pas mal et dans les deux-cas, ce serait fait avec le plaisir.
Au moins, il lui restait toujours le plan A, ou Caleb. Ash avait l'air de trouver ça peu prudent de s'acoquiner avec ce qu'il semblait décrire comme un malade mental et Allic dût pincer les lèvres pour se forcer à la boucler. Il ne voulait pas que Queen sache pour la nature vampirique du mannequin, par jalousie ou instinct de protection, il avait du mal à démêler ses motivations.


Quand il entra dans la salle de bain et se retourna avec l'intention de fermer la porte, il vit Ash qui l'avait suivi. Sérieusement ? Kalem lui emboîta le pas peu après et Allic leva les yeux au ciel. Qu'est ce que ces deux-là avaient du mal à comprendre dans « je reviens » ? Un peu d'intimité était sans doute trop demandé, ou alors ils voulaient tout de suite leurs petites récompenses. Une douche collective leur trottait aussi possiblement dans la tête, ce à quoi Allic n'aurait pas dit « non ». Après tout, ses acolytes étaient franchement canons.
Accolé au lavabo, Allic laissa Ash le soigner. Il n'avait pas les mains douces, mais expertes, ce qui était déjà bien. Il agissait prestement, sans lui faire de mal. S'il n'avait pas déjà eu une place aussi haute dans la mafia, il lui aurait bien proposé d'être le médecin des Beackerman. Après tout, pas besoin de diplôme, savoir retirer des balles, recoudre des plaies et bander les blessures suffisait amplement. Ils ne tombaient presque jamais malades.

Ainsi donc, Ash avait voulu le voir pour parler des Bongiasca. Il avait une vendetta à accomplir, ce qu'Allic pouvait aisément comprendre. Leo était un enfoiré de première et il ne le portait pas dans son cœur. Quelle surprise, il s'entendait à merveille avec feu son père. Enfin, ruiner sa famille aurait plus coûté à Allic que ça ne lui aurait rapporté. Les Bongiasca pouvaient s'avérer pratiques et ne constituaient jamais une réelle menace, du moment qu'il gardait un œil attentif sur leurs affaires. Ce n'était pas pour rien qu'il payait des mercenaires dans le style de Grim pour s'occuper de quelques missions. Contrairement à Leo, il ne mettait jamais ses œufs dans le même panier.

Kalem s'était posé contre le cadre de la porte et semblait s'ennuyer ferme. Il fallait dire qu'il ne devait rien connaître à ces histoires de la mafia. Leurs familles, leurs liens complexes, leurs rivalités… Pour un étranger au milieu, ce devait s'avérer assez perturbant. Heureusement pour le mannequin, Queen entreprit de lui réciter une petite leçon. Allic n'écouta que d'une oreille très distraite, s'amusant à détailler Kalem. Il était vraiment très beau et attirant. Il aurait bien mis ses doigts dans ses trous. Ceux de son pull aussi.

Queen termina son explication, son bandage et se lava les mains. L'eau rougie disparut dans le siphon rapidement, il n'avait pas tant saigné que ça. C'était une bonne nouvelle et une nouvelle preuve qu'il avait la capacité de se remettre rapidement de ses blessures.
Le grand homme se tourna ensuite vers lui et Allic lui sourit largement, éclairant un peu son visage fatigué.

« Bongiasca ne fera pas long feu. Et ne t'en fais pas pour FurrBoy. Je le tiendrai éloigné des emmerdes. »

Plutôt, il n'allait pas l'y pousser. Mais c'était le choix du vampire de l'aider et s'il plongeait tête baissée dans les ennuis, il n'y pourrait rien.
Une délicate odeur titilla alors ses narines et Allic prit une grande inspiration, les yeux fermés. Sa mémoire lui dévoila aussitôt l'origine de ce parfum. Cappuccino caramel, chantilly et cannelle. Il ignorait comme une telle odeur avait pu traverser un appartement jusqu'à lui, mais maintenant, il en voulait un.

Kalem annonça qu'il était prêt à joindre Caleb et Allic réfléchit à un moyen de concilier son plan et les vœux d'Ash. Voilà qui était facile, finalement. Le chasseur n'avait même pas besoin de connaître l'adresse du mannequin.

« Dis-lui de venir au Garjzla dans cinq jours, à midi. Tu n'as qu'à inventer n'importe quoi pour le décider. N'hésite pas à faire ta voix sexy. »

Oui, le Garjzla. Il était certain que si Caleb cherchait par la suite à y rencontrer Kalem, il ferait toujours choux blanc. Il n'imaginait pas le vampire y mettre un orteil, jamais. D'ici à cinq jours, il comptait sur le fait d'avoir récupéré, comme l'avait suggéré Kalem. Boiter lors d'un rendez-vous si important n'était pas très intelligent. Et puis, le délai mettrait sans doute Caleb en confiance.

Pendant que Kalem s'occupait de ça, Allic alla fouiller les placards de la cuisine. L'odeur était moins forte à présent qu'il était sorti de la salle de bain (sûrement une histoire de conduits alors) mais l'envie n'en était que plus présente. Malheureusement, il ne trouva rien qui ressemble à du cappuccino.
Quand il se rendit dans la chambre, il trouva Kalem debout devant son lit, sur lequel avait été jeté son téléphone portable. Allic se demandait bien ce qu'il pensait et s'il avait faim. Il devait mettre Queen à la porte le plus vite possible. Son arrivée avait interrompu une conversation importante.

« T'as pas de cappuccino ? J'ai vraiment trop envie de cappuccino. »

Il préférait demander quand même, on ne savait jamais. Le vampire cachait peut-être son café dans un endroit mystérieux.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Boss des Sucreries
Messages : 47
Date d'inscription : 20/11/2015
Age : 36
Ville de résidence : Modernis State
Emploi : Photographe de mode
Race : Hybride

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Aventurier occasionnel
Statut marital: En couple
MessageSujet: Re: Sanctuaire ou piège à con ?   Lun 29 Fév - 17:08



Allic Beackerman x Kalem Callahan x Ashenlil Queen


LParler avec Allic et Kalem ressemblait à une numéro de funambule. Même si l'ambiance était bien loin des chapiteaux bigarrés du cirque, il sentait bien qu'il risquait une chute à tout moment. Sauf que là, il jouait sans filet. Aucun rattrapage ne serait possible s'il faisait un faux pas avec eux. En plus, il n'y avait pas que sa vie professionnelle en jeu. Il y avait aussi le fait de pouvoir voir défiler - et éventuellement baiser - Kalem.
Il ne savait pas trop si c'était juste que Kalem portait bien ses fringues, le fait qu'il l'évite ou bien sa possible relation avec Beackerman mais plus Ash en voyait et en apprenait, plus il avait envie de baiser Kalem, que l'autre mafieux soit là ou pas. En fait, ce serait encore mieux qu'il soit là. Ca lui donnerait des raisons de le détester et leur contrat serait peut-être caduc mais au moins il saurait où ne pas mettre ses pattes.
Néanmoins comme Ash était un mafieux bien élevé et qu'il avait apprit la politesse, il ne baissa pas le pantalon de Kalem et ne le plaqua pas contre le mur pour lui bourrer le cul. A la place de ça, il décida qu'il allait lui donner son numéro et attendre patiemment.
De toute façon, Kalem finirait bien par le rappeler non ? Il lui faisait porter un manteau – qui était le fruit d'une année de travail acharné – et il savait désormais qu'il était un homme de pouvoir en plus d'être beau et classieux. Comment est-ce qu'il pourrait encore penser à le fuir après ça ? En plus, malgré leur baiser de l'autre fois, il lui avait ouvert la porte sans hésiter. Donc il avait foutrement aimé ce baiser.
Son esprit logique lui rappela cependant que les affaires passaient avant un mannequin qui pourrait bien être un mauvais coup. Si Allic voulait ce mec, il serait sans doute intelligent de lui laisser. Sa vengeance, sa famille étaient ses priorités. Et il ne pourrait plus longtemps rester dans l'ombre. Sa sœur finirait par en avoir assez de se faire passer pour lui et il voulait l'exposer le moins longtemps possible même si elle était plus gardée que le compte en banque du président.
Tout avait été dit, ils avaient conclu un deal – Allic lui avait promit de le tenir hors des emmerdes et il avait intérêt à tenir parole – et maintenant il se sentait un peu de trop. En déglutissant, il regarda une dernière fois le manteau, abandonné dans le salon. Il espérait vraiment qu'il le présenterait bien demain, sinon ce serait la fin de sa carrière de styliste et c'était quelque chose d'impossible. Après il lui offrirait si cela pouvait bien lui garantir de pouvoir travailler avec Beackerman. Et de se le taper dans son dos.
Alors qu'il allait se résoudre à gagner sa voiture pour rentrer chez lui – frustré et un peu affamé à cause du sang d'Allic qu'il avait dû rincer sans pouvoir le sucer, il n'allait pas se griller comme un con non plus – il se dit que ce serait aussi une bonne idée de demander à un de ses hommes de venir s'installer dans l'appartement en face pour vérifier que tout se passait bien ici. Il lui faudrait un homme de confiance.
Il attira Kalem dans l'entrée alors qu'il récupérait son discours et qu'Allic se plaignait à cause du cappuccino. Donc son odeur absolue c'était ça ? Bon à savoir. Une fois seul avec le mannequin, il jeta un dernier coup d’œil à sa tenue. Elle lui allait vraiment bien.
▬ Enlèves ça avant de le salir et n'oublie pas que le défilé commence à dix-huit heures. Je compte sur toi.
Il échangea un nouveau baiser avec lui avant de le quitter et de se faufiler dehors avec un simple signe de la main. En arrivant à sa voiture, il jura. Il avait oublié de lui dire de monter le chauffage chez lui pour éviter de tomber malade. Ses mains et ses lèvres étaient glacées.

To be continued ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Sanctuaire ou piège à con ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sanctuaire ou piège à con ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Un virus internet piège un pédophile allemand...
» [UPTOBOX] Piège de feu [DVDRiP]Action
» Le piège se referma... [PV: Lysa Manara]
» L'imagination est un piège où l'on sombre de jour en jour [With: Hypérion Palmer]
» Picots, Pics toxik, Piège de roc, etc...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampires vampires vampires : infection :: Train des Trois Cités :: Ancienne gare de la Cyber Junkyard : vieilleries :: * Sujets terminés-