Vampires vampires vampires : infection
Tu veux un forum rpg avec des gens sympas ? Un forum où tu peux faire bouger l'intrigue ? Mais où t'es pas obligé ? Un forum où tu peux faire à peu près tout ce que tu veux ?
Alors rejoins-nous !=D
Jusqu'à la mi-juillet, tout personnage infecté pourra devenir plus tard un demi-dragon ! Profitez-en !


...
 
En ce moment, au musée de L'Etoile Rose, venez découvrir le plus gros rubis du monde des trois cités !

Partagez | 
 

 I will always wait for you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invoker
Messages : 99
Date d'inscription : 17/09/2015
Age : 750
Ville de résidence : Gothik City
Emploi : Grand invocateur de GC
Race : vampire

***
Relation avec les dragons: Amant du Père des Dragons
Indice de badassitude: Soldat formé
Statut marital: Marié-e
MessageSujet: I will always wait for you   Mar 9 Fév - 18:42

I will always wait for you

E
lijah sortit de son bain, le ventre serré. Dans trois heures maintenant, le Duc Von Hochen allait lui rendre visite. Ou alors il ne viendrait pas. Le prince ignorait lequel de ces événements lui causait le plus de stress. Quelques jours plus tôt, après qu'Yvan soit revenu de son enlèvement, il lui avait envoyé cette missive :


Duc Von Hochen,

Ou Luscka, si j'ai encore la permission de vous appeler ainsi. Je vous dois mes plus plates excuses. Sauf que je ne les ferai pas dans cette lettre. Il me semble plus convenable de vous les présenter face à face et de vive voix. Toutefois, il me semble aussi particulièrement injuste de vous imposer ma présence à votre manoir, ou de vous sommer de venir. Finalement, j'en suis venu à une solution qui me semble équitable.
Ce serait le plus grand des plaisirs que vous me feriez si vous veniez à ma chambre dans quatre jours, quand tintera la cloche de vingt-trois heures. Cependant, si vous jugez que mon comportement dans votre propre maison où vous avez été si généreux de m'accueillir s'est révélé impardonnable, alors je vous en prie, ne dépensez pas d'énergie à me trouver. Considérez simplement que je suis mortifié de vous avoir ainsi traité et que cela a été motivé par le seul abus de boisson. La faute est entièrement mienne toutefois, je n'incrimine en aucune façon l'excellent vin que vous avez eu l'obligeance de servir lors du repas, qui était lui-même excellent.

J'espère que pour Gothik City, au moins, vous consentirez à ne pas reprendre la proposition que vous m'avez présentée. Dans tous les cas, même s'il vous est impossible de me pardonner, ce que je comprendrais parfaitement, jamais je ne divulguerais votre secret, à quiconque.

Amicalement et respectueusement,

le prince Elijah Emilien Gaspard von Dast


Elijah avait tout préparé pour la possible venue du Duc. Il avait fait ranger parfaitement sa chambre et seul le journal d'Honorus était ouvert sur son bureau, car il l'étudiait toujours de très près. Il voulait lisser ses cheveux et les vêtements qu'il avait sortis de son armoire étaient presque neufs, très beaux aussi. La soie de sa chemise, si fine qu'elle en était légèrement transparente, reflétait la flamme des bougies. La veste en cuir qu'il comptait enfiler par-dessus avait de forts reflets bleu foncé. Le pantalon était d'un noir particulièrement mat. Ses bottines, noires elles aussi, brillaient fortement, comme la boucle en argent bleuté qui les ornait. Tout cela, ce n'était lui qui l'avait sélectionné, mais un démon. Il se faisait appeler Féairy et venait facilement, sur l'appel de quelques petites gouttes de son sang. Ce démon était un accompagnateur du quotidien, plusieurs fois Elijah avait fait appel à lui pour retrouver des objets perdus ou lui rappeler un important rendez-vous. Cette fois, il lui avait demandé de lui choisir une tenue qui ferait honneur à son invité, auprès duquel il devait se faire pardonner. Apparemment, ainsi vêtu, il serait particulièrement mis en valeur, très propre, sans paraître pour autant supérieur.
Toujours sur les conseils du démon, il n'avait pas entièrement rasé le bas de son visage et avait préservé une moustache très fine. Elijah n'avait pas l'impression qu'elle se verrait réellement, mais il ne voulait pas mettre en doute la parole de son démon.

Une fois sec, Elijah, une serviette sur ses cheveux encore humides, enfila sa chemise. Il la sentait à peine sur sa peau, malgré ses sens exacerbés de vampire. Le tissu était réellement doux et selon l'angle de la lumière, on voyait sa peau ou simplement du tissu blanc. Il bougea un peu devant le miroir, satisfait de l'effet que cette chemise rendait.
Alors qu'il prenait son pantalon, un brusque souffle de vent repoussa sa fenêtre entrouverte et tourna les pages du journal d'Honorus. Avec une moue un peu agacée, il rejoignit son bureau après avoir reposé son pantalon. Il devait le ranger, cela faisait désordre pour recevoir Luscka. Alors qu'il voulait que tout soit si parfait ! Cependant, la page qu'il avait sous ses yeux l'intrigua. Cela parlait d'un dragon ! Mais enfin, les dragons faisaient partie des légendes, ils n'avaient jamais existé.
Le prince posa ses lunettes sur son nez et s'installa sur sa chaise. Il devait voir de quoi parlait Honorus exactement. Cela ne prendrait quelques minutes…

La cloche retentit en dehors du château. Certainement celle de vingt-trois heures. Elijah se redressa, essayant de se souvenir de quelque chose… Non, ce n'était sûrement rien. Mieux valait continuer à étudier ces histoires de dragon. Il n'était pas certain qu'il s'agissait de créatures réelles. Du plus, elles semblaient toujours faire disparaître quelqu'un au moment de leur naissance, mais le langage se voulait mystérieux, comme codé pour ceux qui savaient déjà de quoi Honorus parlait. Le mot « dragon » devait représenter autre chose, c'était certain. Mais quoi ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fiiiiiiiiiiiiiiirrre
Messages : 110
Date d'inscription : 14/11/2015
Ville de résidence : Gothik City
Emploi : Médecin
Race : Vampire

***
Relation avec les dragons: Père des Dragons
Indice de badassitude: Personnage mega couillu
Statut marital: Mon cœur est pris
MessageSujet: Re: I will always wait for you   Mer 17 Fév - 18:17


❝ Scène 01 - Demons ❞




“ C'est la cité des démons ici, nous n'avons pas besoin de Dieu. ”
Sa voix était froide et implacable alors qu'il dévisageait la femme du regard. Elle semblait convaincue que la foi serait en lui mais elle avait bien tort. Ah les humains avec leur religion dégoûtante. Depuis quelques temps, ils se pressaient à sa porte ou autour de lui dans la rue. Depuis l'incident de la forge. C'était quelque chose de ridicule mais il n'avait pas eu le temps de démentir à cause de l'enlèvement d'Yvan. Une bien fâcheuse affaire qui s'était terminée dans un bain de sang.
Il congédia la femme d'un geste de la main et fronça les sourcils alors qu'elle passait la porte de son salon. Alfred la raccompagna et le rejoignit dans son bureau cinq minutes plus tard en lui annonçant qu'il avait reçu une missive d'un des corbeaux de la famille comtale. Oh, sûrement Yvan pour lui annoncer qu'il était remit. Il prit l'enveloppe en main et la posa sur son bureau, attendant d'avoir complété son injection pour l'ouvrir.
Quand, vingt minutes plus tard et après l'avoir oublié, son regard se posa de nouveau sur la missive, il la saisit pour l'ouvrir. Oh mais, cette écriture délicate et appliquée n'était pas du tout celle de l'héritier des Von Dast... C'était celle d'Elijah.
Son cœur, qui battait maintenant régulièrement, réchauffant son sang et son corps tout entier, fit un bond telle qu'il lui coupa le souffle. Oh Grand Satan, il ne pouvait pas se résoudre à ouvrir cette lettre. Il lui disait sûrement qu'il ne voulait plus jamais le revoir ou quelque chose dans le genre. Quelque chose qui ne serait pas plaisant à lui. Oh, pourquoi avait-il été aussi idiot quand était venu le temps de leur premier baiser ?
Finalement, il jugea que c'était pire de rester dans l'ignorance que de savoir alors il ouvrit la lettre. Et les mots qu'il y trouva lui firent pousser un soupir de soulagement. Oh, Yvan avait raison, Elijah ne lui en voulait pas mais était mortifié par ses actes.
De l'imaginer aussi triste, Luscka avait envie de s'en aller dans l'instant et d'aller le réconfortant en lui disant qu'il ne cesserait jamais de l'aimer. Mais Elijah lui avait donné un rendez-vous bien précis et il était un vampire bien élevé, aussi il prendrait son mal en patience et chercherait pourquoi son corps ne cessait de se réchauffer ces jours-ci. Plus le temps passait et plus il semblait devenir fort et moins résistant. Que se cachait-il derrière cela ?

Les quatre jours passèrent dans une lenteur infinie. Il ne cessait de se réveiller en sueur parce qu'il ne rêvait que d'Elijah et son cœur lui faisait mal à force d'attendre. Ce n'était d'ailleurs pas la seule chose qui lui faisait mal.
Il était passé au Château plusieurs fois et avait croisé Elijah une fois devant la salle des Beaux Arts où étaient entreposés tous les tableaux les plus importants de Gothik City. Oh, et il était beau à en couper le souffle. Luscka avait eu envie de fondre sur ses lèvres et de le serrer contre lui. Maintenant qu'il avait goûté au délice de son désir, il en voulait plus, bien plus. Il voulait l'étreindre et ne jamais le laisser partir.
Il avait finalement détourné le regard et avait suivi l'un des nobles qui lui devait un service. Cet homme, gras du sang de ses victimes, avait fait de sa famille l'une des plus riches dans le commerce des esclaves et des prostitués et Luscka pensait fortement à acheter Riku. Non pas qu'il nourrissait des sentiments pour lui mais … ce serait nettement plus pratique de l'avoir à la maison. Et il pourrait lui teindre les cheveux.
Cependant, il avait abandonné la transaction après avoir vu Elijah. Après tout, c'était un autre homme qu'il voulait et pas juste un prostitué dont le timbre de voix était sensiblement le même que celui d'Elijah. Malgré tout, il était allé lui rendre visite dans la nuit qui avait suivi. Leur partie de jambes en l'air avait cassé une ceinture et un lit mais il avait été assez satisfait pour ne pas y retourner avant son rendez-vous avec le prince.
Ce soir, une heure avant minuit, le vampire fut introduit dans l'étage réservé au Von Dast par un jeune homme qui répondait au nom de Rocky. Il était solidement battit et aurait apparemment voulu faire une carrière dans l'armée, impossible à cause de ses problèmes de vue. En effet, le serviteur était aveugle. Après lui avoir juré d'en faire part à Yvan, le Duc se dirigea vers la chambre d'Elijah et frappa trois coups.
Il entra sans attendre une réponse, sachant parfaitement qu'Elijah était souvent trop pris dans quelque chose pour répondre et son coeur rata un battement quand il vit celui qu'il chérissait de tout son coeur.
En déglutissant, il détailla cette chemise presque transparente, ses jambes nues tout comme son entrejambe, à peine visible. Ses cheveux étaient encore humides et cette goutte qui descendait le long de son dos, sous la chemise. Il pouvait presque suivre tout son trajet sous la peau d'albâtre du prince. Oh comme il avait envie de  venir lui retirer ses lunettes pour l'embrasser pleinement. Ensuite, il pourrait le plaquer contre lui … mais oh, Elijah l'attendait dans cette tenue. Est-ce qu'il aurait le droit ? Il le voulait peut-être. Son entrejambe se tendait douloureusement alors qu'il s'approchait de quelques pas.
Finalement, il attendit d'être derrière lui pour passer un doigt dans son dos, le long de sa colonne vertébrale. Déglutissant, il récupéra sa main comme si la chemise d'Elijah l'avait brûlé alors que c'était lui qui avait la peau la plus chaude.
“ Mon prince, vous devriez vous habiller. ”
Oh, il n'avait aucune envie que le prince ne se rhabille. Il avait envie de le plaquer sur son bureau et de venir en lui. Terriblement. Il respira un bon coup pour se calmer et s'éloigna de deux pas. Ah ses fesses étaient si parfaites !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invoker
Messages : 99
Date d'inscription : 17/09/2015
Age : 750
Ville de résidence : Gothik City
Emploi : Grand invocateur de GC
Race : vampire

***
Relation avec les dragons: Amant du Père des Dragons
Indice de badassitude: Soldat formé
Statut marital: Marié-e
MessageSujet: Re: I will always wait for you   Jeu 18 Fév - 10:41

I
l y avait ce mot, ce mot un peu mystérieux, qui pouvait avoir plusieurs sens selon le contexte. Ah, l'ancien Gothik pouvait être si compliqué ! Un sacrifice ? Une évolution ? Un remplacement ? Qu'est-ce que cela signifiait au juste ? Elijah relut le paragraphe qui l'intéressait encore une fois, sachant qu'il était proche du but. Il était si concentré sur le sujet que lorsqu'il sentit une pression sur sa colonne vertébrale, il fit un bond sur sa chaise qui laissa un espace vide entre ses fesses et le bois vernis. Un cri étranglé jaillit de sa bouche et il retourna brutalement pour voir ce qui se passait dans son dos. Quelle ne fut pas sa surprise en découvrant le Duc Von Hochen juste derrière lui ! Ca alors, Elijah ne l'avait pas entendu rentrer. Le prince fronça doucement les sourcils, la bouche entrouverte sur une question qu'il hésitait à poser. Que faisait-il là ? … Mais oui ! Le rendez-vous ! Le rendez-vous pour lequel il s'était préparé depuis le lever ! Il l'avait complètement oublié et maintenant il se présentait devant Luscka avec une serviette de bain sur la tête !
Contrit, il se leva en repoussant brutalement sa chaise et arracha la serviette de ses cheveux. Quelle horreur, il avait prévu de les lisser et maintenant ils devaient être pire que tout ! En bataille, emmêlés, avec des boucles indisciplinées qui se balançaient tout autour de son visage ! Elijah se mordit la lèvre pour se retenir de hurler de frustration. Il se maudissait, lui et sa curiosité mal placée ! Tout cela n'était pas le pire cependant. Car le Duc lui fit remarquer qu'il devrait s'habiller. S'habiller ? Oh, mais oui ! Il était presque entièrement nu ! Elijah écarquilla les yeux en prenant la mesure des choses. Quelle indécence ! Quelle stupidité ! Il invitait quelqu'un pour se réconcilier avec lui et voilà qu'il lui faisait l'offense de lui présenter ses fesses !

« Je suis vraiment désolé ! » balbutia-t-il précipitamment en se précipitant en direction du tas de vêtements qui l'attendait sur son lit.

Tournant le dos au Duc, il enfila d'abord son pantalon, puis ses bottes et enfin sa veste. Tout en terminant d'ajuster cette dernière, il se tourna brièvement en direction de son miroir en pied, autour duquel était gravées quelques symboles d'invocation. Certains démons préféraient passer par les reflets.
Bon, il était à peu près correct, à part ses cheveux. Il retira ses lunettes et les plia dans sa main, puis découvrit l'horreur. Qu'avait donc fait Féairy ?! Ce pantalon était beaucoup trop serré, il moulait son entrejambe avec bien trop de précisions ! … S'il n'avait été question de se faire pardonner, Elijah aurait mis Luscka à la porte en le priant de revenir plus tard.

Honteux, le prince se présenta face au Duc. Bien, au moins il était venu. Cela signifiait qu'il était prêt à le pardonner pour son acte atroce. Quoiqu'en dise Ulrick, il sentait que mordre le Duc avait été une grave erreur. Sinon il ne l'aurait pas repoussé avec tant de véhémence. Plus jamais il ne devait commettre un tel impair, avec qui que ce soit. Même si les pulsations de sa gorge étaient plus fortes encore que la dernière fois, remarqua Elijah. Le Duc était terriblement attirant. Enfin, il avait toujours été beau, très beau même. Mais maintenant que son cœur battait, il était devenu une tentation. Elijah regretta soudain d'avoir organisé cette rencontre. Il mettait son intégrité en grand danger. Il fallait en terminer au plus vite.

« Merci beaucoup d'être venu, monsieur le Duc. Je vous en prie, installez-vous. »

Il désigna l'un des fauteuils qui meublaient sa chambre. Tous étaient très confortables et surtout libres. D'ordinaire, ils étaient occupés par des livres et des parchemins. Elijah posa ses lunettes sur son bureau pour préparer deux coupes de sang. Ce dernier était tiède d'avoir attendu sur le manteau de la cheminée, où un agréable feu ronflait doucement. Le vampire l'attisa pour éviter qu'il ne faiblisse et vint poser les verres sur la table basse située au centre de son petit salon. Puis, il prit place en face de Luscka.
Son regard glissa alors sur les jambes du Duc, sans raison particulière. En remontant, il constata un étrange relief au niveau de son bas-ventre. Non, cela ne pouvait être… Pourquoi, de toute façon ?
Elijah déglutit et détourna les yeux. Elle devait simplement être grosse, il se faisait des idées. Il attrapa son verre de sang et en prit une petite gorgée. Hm, il aurait préféré boire celui de son invité, aussi grossière cette idée puisse-t-elle être. Sa mère le réprimanderait vertement si elle savait.

« Luscka, commença-t-il en osant à peine le regarder dans les yeux, je suis désolé pour ce qui s'est passé à votre manoir. J'avais trop bu et votre cœur battant… Je vous prie de pardonner l'égarement d'un homme soûl. Cela ne se reproduira plus jamais. Evidemment. Et si vous avez besoin que je fasse quoi que ce soit pour gagner votre confiance, ou pour que vous puissiez considérer que justice est rendue, n'hésitez pas à me faire part de vos pensées. »

Il espérait que cela serait suffisant pour le médecin. Il avait hâte d'en terminer avec cette situation délicate. Ceci fait, il lui demanderait des nouvelles de sa santé, puis ils se dirait « au revoir ». Voilà. Elijah voulait retirer ce pantalon trop serré. Et ne plus entendre les battements persistant du cœur du Duc.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fiiiiiiiiiiiiiiirrre
Messages : 110
Date d'inscription : 14/11/2015
Ville de résidence : Gothik City
Emploi : Médecin
Race : Vampire

***
Relation avec les dragons: Père des Dragons
Indice de badassitude: Personnage mega couillu
Statut marital: Mon cœur est pris
MessageSujet: Re: I will always wait for you   Dim 21 Fév - 15:28


❝ Scène 02 - Studying his body ❞




Elijah était la personne la plus proche de la magie noire que connaissait Luscka et pourtant il était si … pur et vierge. Pas sexuellement parlant, enfin ce n'était pas ça que Luscka jugeait. Mais depuis qu'il avait apprit que certaines nobles se servaient de la magie noire et de potions pour augmenter leurs attributs féminins, leurs courbes ou mincir, il se demandait toujours en les croisant si tout était vrai. Cependant, chez Elijah, il était évident que tout était d'origine.
Quand Elijah se rendit compte de sa présence, il sursauta et Luscka regretta instantanément de l'avoir touché. Oh non, il aurait vraiment juste dû le héler depuis la porte. Mais le prince l'aurait-il entendu ? Déglutissant, le Duc remarqua combien les fesses d'Elijah, désormais décollées de bois de la chaise, étaient parfaites. Il avait juste envie de virer la chaise et de le … non, il devait se calmer. Elijah voulait lui présenter ses excuses.
Pâle comme un fantôme, le pauvre prince ne semblait pas aller bien. Luscka avait dû lui faire peur. Il avait envie de le serrer contre lui et de le rassurer. Il avait aussi envie de passer sa main dans ses cheveux qui devaient être si doux. Il voulait l'enlacer et ne jamais le lâcher. En souriant doucement, le Duc réussit à se convaincre que ce n'était pas de sa faute. Après tout, Elijah s'était oublié et Luscka n'avait fait que le rappeler à la réalité.
La serviette de bain encore sur la tête et ses délicieuses fesses toujours à l'air, le prince ressemblait beaucoup à une statue des jardins. Une statue grivoise qui avait près de deux mille ans et dont personne ne connaissait l'origine.
Rageur, le prince se leva et il arracha la serviette de ses cheveux. Luscka se fit la réflexion qu'on aurait dit un jeune homme d'à peine soixante dix ans avec ces cheveux en bataille, ces grands yeux désespérés et sa bouche encore humide. Il était adorable et le Duc pensait que si on faisait des peluches d'Elijah et qu'on les vendait à Modernis, Yvan aurait de quoi investir dans une dizaine de tourelles.
Quatre-vingt dix-neuf pour cent du corps de Luscka lui hurlait d'y aller, de l'enlacer et de lui dire que rien n'était grave mais il ne le fit pas. Le tout petit pourcentage de raison dans son cerveau avait triomphé en un instant en imposant une raison tout à fait valable : il ne pouvait pas tout gâcher maintenant. Il ne voulait pas passer pour un pervers. L'unique raison de ses envies de sexe était son infection, il n'était pas comme cela auparavant…
Finalement, Elijah s'excusa et Luscka lui assura d'une voix qu'il aurait voulu moins rauque que ce n'était absolument pas grave. Il aurait bien aimé qu'Elijah reste comme ça au contraire. Et s'il s'était avéré qu'il avait froid, le Duc aurait tout à fait pu le réchauffer avec son corps désormais un peu plus que tiède. Oh grand diable, être si près du fruit défendu lui faisait perdre la tête. Détournant le regard, il laissa son prince se changer. Ou plutôt se vêtir.
Quand il se retourna, il découvrit que la tenue du prince était encore plus tentatrice que ses fesses à nu. Ces dernières étaient parfaitement moulées et son entrejambe aussi. Il décida néanmoins de s'asseoir comme le lui demanda le prince.
Le prince attisa le feu avant de venir s'installer à côté de lui et de servir du sang. Il faisait un travail de domestique, il était vraiment trop gentil. Et il avait vraiment de belles fesses bien rondes. Il se lécha les lèvres après s'être délecté du sang que le prince lui donnait – Luscka le buvait toujours froid ces temps-ci puisque leurs cheminées n'avaient toujours pas été ramonées – en le regardant avec un certain intérêt.
Les excuses arrivèrent le Duc n'en pouvait plus. Il déglutit quand il finit par terminer son monologue et se mordit la lèvre. Allait-il oser ?
En une seconde, il se retrouva contre lui, son genou entre ses cuisses, son souffle chaud dans son cou et ses lèvres près de son oreille. Il déglutit alors que les muscles de ses bras, tous deux encerclant Elijah et l'empêchant de partir, se tendaient. Il finit cependant, au bout de longues secondes, à trouver les mots qu'il voulait susurrer à l'oreille du futur Comte. Il s'en fichait s'il devait devenir son amant secret, s'il pouvait juste être là pour lui, c'était suffisant.
“ Vous voulez vous faire pardonner ? Mordez moi encore. ”
La jugulaire de Luscka était là, battante, juste sous le nez d'Elijah. Un peu honteux, Luscka se concentra pour qu'Elijah ne pense qu'à ça. Il n'aimait pas utiliser son pouvoir mais c'était juste pour désinhiber son cher et tendre cette fois-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invoker
Messages : 99
Date d'inscription : 17/09/2015
Age : 750
Ville de résidence : Gothik City
Emploi : Grand invocateur de GC
Race : vampire

***
Relation avec les dragons: Amant du Père des Dragons
Indice de badassitude: Soldat formé
Statut marital: Marié-e
MessageSujet: Re: I will always wait for you   Dim 21 Fév - 16:59

Q
ue faire ? Que dire de plus ? Il avait déjà trop parlé, et pourtant le Duc ne semblait pas décidé à lui répondre. Oh non ! pensa soudain Elijah, affolé. Il avait probablement prononcé quelque chose qu'il ne fallait pas, et maintenant… Il sentit ses yeux devenir un peu humides sous ce curieux regard que lui lançait Luscka. Qu'est-ce qu'il pouvait bien penser ? Le prince se mordit la lèvre inférieure en réfléchissant à ce qu'il pourrait ajouter pour régler la situation. La seconde d'après, une ombre imposante s'étendit sur lui. Luscka. Elijah poussa un petit cri de surprise et lâcha sa coupe, qu'il entendit rouler sur le plancher. Il y avait probablement du sang partout maintenant.
Pétrifié, tendu, il regarda l'épaule de Luscka, si proche de son visage. Puis, ses yeux remontèrent, jusqu'à sa jugulaire, animée de soubresauts réguliers. C'était tellement tentant… NON !
Il ferma les yeux, étroitement, pour ne pas y penser. Sauf que ça ne servait pas à grand-chose. Il entendait les battements de son cœur et il pouvait même sentir une légère chaleur irradier de la peau du Duc. C'était certainement dû au sang qu'il venait de boire, mais l'illusion était bonne. D'autant que Luscka avait une odeur délicieuse, presque forte. Etait-ce simplement son imagination qui lui jouait ce petit tour ? Son cœur anormal lui donnait-il un parfum plus intense ? Ou bien était-il toujours comme ça ?

La voix de Luscka se glissa alors dans son oreille et Elijah frémit. Ses doigts s'enfoncèrent dans le cuir de son fauteuil. Il avait désormais parfaitement conscience de la proximité du Duc, de ses bras qui l'encerclaient, de son corps qui était comme une cloche le séparant du reste du monde. De son genou, entre ses cuisses, si proche de son entrejambe… Cette dernière se raidit légèrement alors qu'un gémissement plaintif franchit les lèvres du prince, sans que celui-ci ne s'y attende. Immédiatement, il se mordit la lèvre, plus fort. Puis, la honte s'en alla comme elle était venue. Il ne pensa plus qu'à une chose : se faire pardonner et la manière d'y parvenir.
Elijah rouvrit alors les yeux, qui se posèrent tout de suite sur la gorge tentatrice. Sa langue se glissa entre ses lèvres, les humidifiant. Il ne voyait plus qu'elle désormais, cette veine battante. Sa tête se pencha doucement sur le côté alors que les détails apparaissaient distinctement pour ses yeux. Chaque pore, chaque poil, chaque cellule… La différence de teinte dans sa peau, plus rouge là où le sang circulait. Il savait exactement où planter ses crocs pour que jaillisse le sang.

Il lui suffit d'une demi-seconde pour attraper l'arrière de la chevelure de Luscka et le mordre. L'instant d'après, le sang afflua sur sa langue, et il était encore plus délicieux que la dernière fois. Ses doigts tordirent des mèches de cheveux pour dissuader sa « victime » de bouger, son autre main accrocha le col de la chemise de l'autre vampire pour le rapprocher de lui. Il ne pensait plus à rien d'autre qu'à son désir de boire ce sang, qui pulsait dans sa bouche. Il était tiède, presque aussi chaud que celui d'un véritable humain. Et presque aussi bon.
Pour autant, Elijah n'oubliait pas à qui appartenait le cou qu'il était en train de sucer. Il lui semblait juste que désormais, ça n'avait plus d'importance. Ce qu'il fallait faire, ce qu'il n'avait pas le droit d'avoir… Les seules pensées qui lui venaient étaient positives. Ulrick lui avait dit que c'était une bonne chose. Luscka lui même lui avait demandé de la faire et sa voix lui avait procuré un délicieux frisson, qui chatouillait encore son dos rien qu'à y repenser.

Vampire bien nourri, Elijah ne mit pas de temps à reprendre ses esprits, à peine une minute. Il releva la tête et lécha le coin de ses lèvres, comme si ça suffisait à récupérer le sang qui maculait le bas de son visage. Vif, il embrassa Luscka. Ses mains cessèrent de lui imposer quelque chose, il se contenta de les glisser dans ses cheveux.
Cet homme, il le voulait. Tout entier. Il ignorait pourquoi il avait ce genre de pensées à découvert, pourquoi il ne se rappelait pas à l'ordre. Et surtout, il ignorait pourquoi il se foutait royalement de connaître les réponses. Elijah se sentait plus fort et sûr de lui que jamais. Il était bon de ne pas sans cesse se poser des questions.
Il s'affaissa un peu dans le fauteuil, goûtant à la satisfaction de ne plus voir rien d'autre que Luscka. Puis, il enroula ses jambes autour de lui et se délecta du contact de leurs deux membres raidis l'un contre l'autre.

Il devrait probablement dire quelque chose… Non, il voulait juste recommencer. Tout en embrassant le menton de Luscka, Elijah défit rapidement les boutons de sa chemise, dont il écarta brutalement les pans. Son ongle dessina une ligne rouge au centre de sa poitrine, puis son doigt remonta le long de la blessure avant qu'il ne le porte à sa bouche. Lentement, il suça le sang tiède qui s'y trouvait, en défiant l'autre vampire du regard.

Quelque part, loin dans son esprit, une voix lui hurlait de toute arrêter avant qu'il ne soit trop tard. Puis, cette part de lui s'évanouit, trop outrée par l'audace qu'il venait d'avoir. Sa langue descendait à présent sur la peau encore suintante de sang de Luscka.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fiiiiiiiiiiiiiiirrre
Messages : 110
Date d'inscription : 14/11/2015
Ville de résidence : Gothik City
Emploi : Médecin
Race : Vampire

***
Relation avec les dragons: Père des Dragons
Indice de badassitude: Personnage mega couillu
Statut marital: Mon cœur est pris
MessageSujet: Re: I will always wait for you   Jeu 25 Fév - 14:48


❝ Scène 03 - Extase sanglante ❞




L'odeur du sang affleurait ses narines à présent et cela sentait tellement bon. Mais ce devait être insipide et fade pour Elijah comparé au sang puissant et chaud qui coulait dans ses veines. Qui plus est, plus le temps passait et plus il se sentait fort. Moins résistant mais plus fort. Son sang devait être plein de cette force qui devenait la sienne et qui coulait dans ses veines comme un flot de lave incessant.
Regarde moi. Il voulait que le prince le dévore du regard mais celui-ci ne semblait voir que sa veine palpitante. Oh tant pis, il ferait avec. Peu importe ce que le jeune vampire voyait en lui, il voulait juste lui appartenir, tout entier ou pour une partie. Il ne semblait pas que cela ait effleuré les pensées du Prince mais Luscka voulait juste, douloureusement et désespérément, se donner à lui, tout entier.
Un peu comme une surprise de Pâques pour les humains, Luscka s'était amusé un peu plus tôt à chercher tout les indices dans sa chambre que le prince s'était préparé à sa venue. La chambre était rangée, les livres étaient rangés dans une bibliothèque contrairement à d'habitude, il lui semblait aussi que tout avait l'air dépoussiéré, que les draps avaient été changé. Les peaux de bête avaient été arrangées en forme de coeur mais ce n'était sans doute pas de la volonté du Prince.
Alors qu'Elijah semblait comme choqué et immobilisé par l'hésitation, Luscka prit le temps de le détailler. Il était si beau, si désirable. Mais pas uniquement à cause de sa beauté physique. De sa timidité et de son intelligence irradiait quelque chose qui le rendait plus sexy que tous les autres hommes et plus magnifique que toutes les femmes qui avaient pu un jour croisé la route de Luscka. Même Kobalos, un démon avec qui Luscka avait eu affaire, s'était avéré moins séduisant.
En souriant doucement, Luscka vit l'homme de toutes ses pensées se mordre la lèvre après un gémissement presque pornographique. Oh bon sang, il n'allait peut-être pas pouvoir se retenir si Elijah ne voulait pas de lui. Il serait sans doute incapable de répondre par la négative à son instinct. Pour couronner le tout, il avait espacé son traitement récemment et n'avait rien prit depuis trois jours.
Sa main quitta les côtés de la tête d'Elijah quand il sentit sa main dans ses cheveux et ses crocs s'enfoncer en lui. Il ne retint pas ses gémissements obscènes et passa sa main droite sur sa cuisse, vers l'intérieur. Il avait juste envie de plus, de plus de sang, de plus de pénétration. Il sentait que son coeur allait exploser tant il était heureux de satisfaire Elijah, au moins un peu. C'était loin de l'amour mais assez proche pour que Luscka soit heureux.
Quand Elijah fut heureux, Luscka se sentait un peu dans le gaz. Comme là fois où Yvan et lui avaient chassé des humains qui s'étaient drogué. Ils avaient passé la nuit à rire sans aucune raison et à errer près de Goblin Fair, tournant en rond sans aucun but. Cette fois, Luscka avait bel et bien un but. Il voulait Elijah, il voulait le posséder comme le prince l'avait possédé plus tôt. Elijah était sale quand il embrassa sa victime mais Luscka n'en avait cure. Elijah l'embrassait.
Luscka gémit quand son amant – il pouvait très certainement l’appeler comme cela maintenant – se resserra autour de lui, l'empêchant de partir. Le Duc n'avait plus le choix maintenant. Il avait envie de faire couler aussi son sang. Quand Luscka couchait avec quelqu'un, c'était généralement très propre mais avec Elijah c'était différent. Il voulait se laisser salir. C'était leur truc à eux.
Elijah, quand il n'était pas brimé par sa propre honte, était quelqu'un de très entreprenant. Vous savez, Luscka n'était pas vraiment un obsedé sexuel mais avec Elijah tout prenait une autre tournure. Il s'arracha avec lui et abandonna sa chemise déjà défaite sur le sol. Ensuite, il le prit dans ses bras et le laissa enrouler ses jambes autour de sa taille et sucer le sang de sa plaie béante qui commençait à se refermer et ne saignait plus du tout. Son but était d'atteindre le lit mais il rencontra un mur avant et plaqua violemment le prince contre celui-ci. Revenant l'embrasser fiévreusement, il entreprit de lui arracher son pantalon et ses chaussures, lui laissant la couverture de sa chemise parce qu'il était encore plus sexy avec.
“ Mon prince … Est-ce que j'ai votre permission pour aller plus loin ? ”
Il avait les larmes aux yeux. Oh, il en mourrait si Elijah lui disait non. Il n'utilisait plus son pouvoir à présent. Il plongea son regard un peu humide dans celui du Prince avant de se rendre compte qu'il ne pouvait pas le tenir. Venant cacher son visage dans les cheveux d'Elijah, il réussit néanmoins à murmurer quelques mots.
“ Je vous aime mon Prince. Je vous aime à en mourir. ”
Il tremblait, juste un peu, c'était presque imperceptible. Mais Elijah était un vampire alors peut-être qu'il se rendrait compte combien Luscka était fragile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invoker
Messages : 99
Date d'inscription : 17/09/2015
Age : 750
Ville de résidence : Gothik City
Emploi : Grand invocateur de GC
Race : vampire

***
Relation avec les dragons: Amant du Père des Dragons
Indice de badassitude: Soldat formé
Statut marital: Marié-e
MessageSujet: Re: I will always wait for you   Jeu 25 Fév - 16:03

P
lus que le sang de Luscka qui coulait sur sa langue comme du velours, c'étaient les gémissements du vampire qui emportaient Elijah. Il se délectait de chaque son que le duc produisait en réponse à sa morsure, à ses actes. Car chacun d'eux l'encourageait, lui faisant comprendre que c'était la bonne chose à faire. Oui, Luscka avait envie de lui. Comme dirait Ulrick, il n'y avait aucun mal à ça. Il ne le forçait pas après tout, bien au contraire. Il s'offrait à lui. Deux adultes consentants pouvaient bien passer du bon temps sans qu'il y ait à en rougir. Une fois qu'ils se seraient contentés mutuellement, sans doute que les choses retourneraient à la normale, qu'ils pourraient travailler convenablement sur leur projet. Il n'y aurait plus cette tension sexuelle qu'Elijah ressentait depuis le moment où il s'était retrouvé seul avec le duc, dans son laboratoire. Et puis, maintenant que la lettre de sa mère l'avait délivré du fardeau de trouver une épouse très bientôt, il se sentait bien plus à l'aise à l'idée de coucher avec quelqu'un. Quelqu'un qui lui plaisait simplement.

A présent, ils étaient dans ce fauteuil, serrés l'un contre l'autre. Elijah bougeait lentement son bassin, excitant leurs deux sexes qui se frottaient à travers les tissus de leurs vêtements. De très faibles gémissements franchissait la pulpe de ses lèvres entrouvertes. Voilà une position qui n'allait pas les mener bien loin, tout juste à des jeux d'adolescents. Pourtant, Elijah ne pouvait se résoudre à les séparer. Il était si bien dans ce petit cocon que créait Luscka avec son corps.
Ce fut au Duc de prendre l'initiative de cette séparation. Il se recula brutalement et Elijah fut forcé de délier ses jambes, qu'il garda écartées, chacune de ses bottes reposant sur les accoudoirs de son fauteuil. Le regard brûlant et libéré de son habituelle réserve s'enflamma encore plus lorsque l'autre vampire se retrouva à demi-nu. Il ne put s'empêcher de regarder son bras, là où des veinules noires apparaissaient sous la peau fine et pâle. Il les trouvait belles maintenant.

La seconde suivante, il était arraché au cuir de son fauteuil, de nouveau collé contre Luscka. Il ne regrettait pas la place qu'il venait de quitter et se pressa contre le duc en poussant un soupir rauque. Sans le mordre, il plongea de nouveau dans son cou, léchant le sang qui maculait la peau. La blessure se refermait déjà, mais il pouvait encore sentir la veine pulser. Rien que cela le satisfaisait, l'enchantait.
Soudain, Elijah sentit un choc brutal contre son dos, qui lui fit relever la tête. Luscka captura alors ses lèvres dans un baiser brûlant, qui lui fit tourner la tête. Le lit était si proche, constata-t-il une fois leurs bouches éloignées l'une de l'autre, pourtant Luscka les avait arrêtés contre un mur, peut-être sciemment. Il entreprit de déshabiller Elijah, en commençant par ses chaussures, poursuivant par son pantalon. Il s'arrêta là et Elijah l'avait regardé faire, fasciné par son empressement et sa passion. A présent, il était à demi-nu lui aussi, mais d'une manière autrement plus dérangeante que l'était son visiteur. Pourtant, il ne ressentait aucune honte, aucune gêne. Il se sentait parfaitement bien et prêt à continuer. Luscka… Le mettait en confiance.

Il semblait pourtant que le duc n'était pas certain des envies du prince. Formellement, il lui demanda la permission de poursuivre et Elijah eut soudain envie de rire. Il avait mordu Luscka, acte intime suprême, et voilà qu'il voulait obtenir la faveur de pouvoir le pénétrer ? Il semblait à Elijah que la réponse était on ne pouvait plus claire depuis un moment. Depuis qu'il avait planté ses crocs dans sa veine palpitante.
Pourtant, malgré le comique de la situation, le prince ne rit pas. Parce que Luscka semblait vraiment sincère, troublé et qu'il avait des larmes dans les yeux. Inquiet, Elijah ne put s'empêcher de se remémorer ce qui s'était déjà passé dans le manoir du duc l'autre fois. Le vampire semblait sujet à de nombreux changements émotionnels, brutaux. Etait-il bipolaire ? Elijah n'avait que de très vagues notions de psychologie, alors il n'était pas certain de la justesse de son hypothèse, loin s'en fallait.
Au moins, il était profondément touché par les agissements de Luscka. Et quand ce dernier lui avoua son amour, son cœur se serra. Avant de se relâcher, tout doucement. Elijah posa ses pieds à terre, se tenant sur leurs pointes. Il se sentait plus sûr de lui que jamais, comme si son esprit était parfaitement clair. Il saisit le visage de Luscka entre ses mains et l'obligea doucement à le regarder. Il espérait présenter le visage bienveillant qu'il s'imaginait, le regard et le sourire doux.

« Lou… Je… Je... »

Est-ce qu'il l'aimait ? Oui, d'une certaine manière. Ca, oui, c'était très clair. Mais il était aussi plus que probable qu'il ne l'aimerait jamais comme Luscka l'aimait lui. Il n'avait pas l'impression de le connaître assez pour cela. Peut-être qu'un jour, s'il prenait la peine de faire attention à lui autant qu'il faisait attention aux membres de sa famille…

« Je vous aime beaucoup. J'aime quand... »

Oh non, ça revenait à présent. Sa voix tremblait légèrement, il avait si peur de dire une bêtise. Non ! Il savait que Luscka aimerait ce qu'il voulait lui dire ! Il ne devait pas se débiner ! Pas après une telle déclaration ! Le duc était si vulnérable, là, en face de lui ! Et qu'il fuit était bien la dernière chose que permettrait Elijah. En se forçant à avoir un timbre de voix plus assuré, il poursuivit :

« J'aime quand vous m'embrassez et que vous me touchez. J'aimerais que vous continuiez. Que nous continuions. »

Accroché à son cou, il l'embrassa, faisant immédiatement rouler sa langue hors de sa bouche. Il avait honte, tellement honte de dire des choses pareilles. Pourtant, il savait qu'il n'y avait pas lieu de se sentir ainsi, pas avec Luscka.
Petit à petit, pressé ainsi contre son torse généreusement musclé, contre ce corps rassurant, Elijah oublia de nouveau d'être mal à l'aise. Il remonta l'une de ses cuisses contre la hanche de l'autre vampire et d'une main, défit les boutons de son pantalon. D'une pression de la jambe, il attira le bassin de Luscka contre le sien et son baiser se fit plus intense. Il était délicieusement coincé entre le mur et le corps de son… De son amant. A l'imagination de ce mot, Elijah s'emballa. Il sauta pour s'accrocher totalement à Luscka, enroulant de nouveau ses deux jambes autour de lui. Il sentait sa verge tendue prête à le pénétrer et brûlait de connaître cette sensation, quitte à se consumer juste après. Il lui mordilla violemment la lèvre, tirant un peu dessus. Puis, précipitamment, pour ne pas renoncer, il marmonna :

« Je veux te sentir en... En moi. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fiiiiiiiiiiiiiiirrre
Messages : 110
Date d'inscription : 14/11/2015
Ville de résidence : Gothik City
Emploi : Médecin
Race : Vampire

***
Relation avec les dragons: Père des Dragons
Indice de badassitude: Personnage mega couillu
Statut marital: Mon cœur est pris
MessageSujet: Re: I will always wait for you   Sam 27 Fév - 17:52


❝ Scène 04 - Soif de mal ❞




Quelques  minutes encore auparavant Elijah avait les yeux fixés sur la crémaillère de la cheminée pour ne pas le regarder et maintenant il était en train de se frotter à lui, de tout simplement l'aguicher. En souriant, Luscka ne put s'empêcher de se dire qu'Elijah correspondait parfaitement aux rumeurs qui circulaient sur lui. Il paraissait qu'il était timide de front mes derrières les portes closes il était quémandeur de plus. Il espérait néanmoins qu'il était le seul à le mettre dans cet état là.
Et pas les comtes disparus, Elijah semblait de plus en plus impliqué dans leur futur coït. Il était si passionnés qu'il fit frémir Luscka qui sentait un peu de sueur couler le long de son corps. Oui, il avait maintenant assez chaud pour suer et il pouvait sécréter autre chose que du sang et de la semence. Par un processus assez étrange, il lui semblait cependant que la nourriture humaine qu'il consommait était carbonisée et envoyée dans son sang. Tout ceci était de plus en plus énigmatique.
Il avait envie de pousser ce vieux grimoire et de le prendre sur le bureau mais il savait parfaitement qu'Elijah le prendrait mal. Il avait une telle adoration pour ce qui tenait des livres qu'il aurait bien pu ne plus jamais vouloir le voir après. Avec excitation, il le serra néanmoins plus fort. Combien de fois avait-il rêvé de le prendre et combien de fois avait-il pensé que ce serait le plus grand bonheur pour lui de pouvoir se tenir à ses côtés ?
Tout à coup, une odeur âcre et lourde, bien loin de la douce senteur des effluves d'Elijah, s'empara de lui. Ses pensées prirent une toute autre direction et sa tête le faisait souffrir. Sa morsure aussi le brûlait et il lui semblait que quelque chose avait prit possession de lui. C'est une proie facile. Arrache son coeur. Arrache son bras.  Terrifié par ces pensées, il essaya de reculer un peu mais son corps refusait de quitter l'étreinte d'Elijah. Enfin … ce n'était rien. Rien du tout.
Le feu, malgré les attentions d'Elijah, s'éteint bien rapidement. Il ne laissa que des braises et bien vite Luscka se rendit compte que dans la pièce il faisait noir comme dans un four. Il voyait moins bien qu'avant dans le noir, une autre conséquence de la maladie.
Il reprit ses esprits et passa son nez aquilin dans la nuque d'Elijah avant d'y passer sa langue. Oui, son odeur était bien meilleure que celle d'avant, même si Luscka ignorait toujours d'où elle pouvait bien venir. Avec un soupir, il se dit qu'il était grand temps qu'il se passe quelque chose entre eux, Elijah l'allumait mais il n'était pas venu vers lui, Luscka devait vraiment faire tout le travail. Il s'arrêta de nouveau. Ces pensées n'étaient pas les siennes.
Le vampire fut tiré de ces terribles pensées par un coup de langue d'Elijah qui savait déjà comment le faire chavirer. Il était incapable de lui dire non et puis de toute façon ce n'était pas comme s'il en avait vraiment envie. En gémissant, il décida qu'Elijah était beaucoup trop sexy. Il avait envie de le prendre sans préparation mais c'était bien hors de question. Avec Riku c'était facile mais Luscka doutait qu'Elijah ait des relations sexuelles à la même fréquences.
En déglutissant, il sentit son unique amour prendre son visage dans ses mains et commencer à parler. Il avait envie de pleurer de bonheur et ses le sang qui coulait dans ses veines avait bien envie d'arrêter de le brûler, cela pourrait bien être le plus beau moment de sa vie, pour toujours et à jamais. Ces pensées ne cessaient de le parasiter et il se dit que c'était le pire moment que cette saloperie avait trouvé pour se manifester.
La déclaration qui suivit fut comme un coup de poing dans le coeur. Luscka était si heureux. Il l'aimait bien, c'était un bon début, un très bon début. Et il voulait coucher avec lui. Finalement il semblait qu'il avait une chance avec la personne qu'il aimait. Les yeux d'Elijah ressemblaient à des pierres précieuses et ne pouvait cesser de les admirer. Même les pensées qui parasitaient son cerveau ne pouvaient pas lui gâcher ça.
Ce qui suivit le surprit mais il ne le montra pas. Elijah était tellement entreprenant et sexy. Il venait de s'exposer à lui et Luscka comptait bien en profiter. Il profita de la stabilité d'Elijah pour le pénétrer d'un doigt, puis d'un deuxième. Ce devait être un peu douloureux mais il ne pouvait qu'espérer lui faire du bien plus tard. La suite se passa rapidement et Luscka ne réussit pas à retenir toutes ces mauvaises pensées.
Il retourna Elijah et le plaqua beaucoup trop fort contre le mur, lui cassant un bras au passage. Après ça, son instinct lui ordonna de le prendre mais il réussit à se retenir reculant à pas lents. Il venait de sortir d'un rêve pour sauter à pieds joints dans un cauchemar. Il avait envie de mourir, maintenant, foudroyé.
Il n'osa pas s'approcher de lui et se rhabilla précipitamment. Il était meurtri, tellement honteux. Plus jamais il ne pourrait lui faire face. Non … plus jamais il ne devait lui faire face. Les yeux écarquillés, il retint de justesse une nausée.
“ Je suis … désolé. Mortifié. J'ai sous-estimé la maladie et … oh qu'espérais-je ? Je suis un monstre ! Nous ne devons plus jamais nous revoir mon prince. Plus jamais, à aucun prix. ”
Sa voix s’éteint et il posa sa main sur sa bouche. Il avait encore l'audace de lui parler alors qu'il devrait ramper sous terre. Des larmes coulaient sur ses joues mais il ne pouvait pas les laisser troubler sa vue.
“ Je vous communiquerai mes recherches fréquemment. Je suis désolé, je vous … je suis terriblement désolé. ”
Il recula jusqu'à atteindre la porte. Devait-il la franchir ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invoker
Messages : 99
Date d'inscription : 17/09/2015
Age : 750
Ville de résidence : Gothik City
Emploi : Grand invocateur de GC
Race : vampire

***
Relation avec les dragons: Amant du Père des Dragons
Indice de badassitude: Soldat formé
Statut marital: Marié-e
MessageSujet: Re: I will always wait for you   Mar 1 Mar - 17:50

L
e vide. C'était tout ce que sentait Elijah en lui. Un vide que seul Luscka pourrait remplir dans l'immédiat. Son fondement était prêt à l'accueillir, tout entier, dans la douleur s'il le fallait, mais cette souffrance serait tellement dérisoire en comparaison du soulagement qui l'accompagnerait. Pourquoi en avait-il tant envie ? parvint-il à se demander à travers le brouillard de son esprit. Le manque ? La tentation ? Le sang ? Le sang de Luscka était spécial. Ni bon, ni affreux, tiède… Il avait un petit quelque chose qui le faisait pétiller, qui le différenciait du sang humain comme du sang hybride. C'était un peu la différence entre du vin plat et du vin pétillant. Le dernier avait une puissance supplémentaire, ça ne le rendait pas meilleur pour autant. C'était juste… Différent. Elijah ignorait encore s'il l'avait nourri, il se demandait surtout pourquoi ce sang avait ce goût. Etait-ce dangereux ? Luscka ne le mettrait pas sciemment en danger, bien sûr, le prince en était certain. Il devrait arrêter de se poser toutes ces questions, bien qu'elles ne l’embarrassaient en tout et pour tout qu'un quart de seconde. Il préférait se vider l'esprit et se concentrer sur l'action. Il aurait tout le temps de parler à Luscka plus tard.

Une petite douleur aiguë le fit légèrement crier, mais il se mordit la lèvre en reconnaissant la présence digitale. La tête contre le mur, les yeux fermés, il imaginait avec délice la présence de Luscka, si minime soit-elle, en lui. Lorsque le vampire ajouta un second doigt, il commença à gémir et à bouger légèrement son bassin, toujours plaqué contre le mur. Il sentait la verge tant désirée du médecin contre sa cuisse, il la voulait tellement. Mais Luscka avait raison de prendre son temps. Ce serait meilleur, tellement meilleur…
Sans qu'il comprenne pourquoi, il se retrouva soudain libéré du vampire, arraché à son corps et retourné, plaqué contre mur. Une douleur, fulgurante cette fois, remonta jusque dans son épaule, fendant son bras, allant jusqu'à lui arracher un cri étranglé. Comment avait-il pu passer de l'extase à la véritable souffrance ? Il aurait pourtant parié que Luscka n'était pas ce genre de tordu…
Le vampire recula et, sans soutien, les jambes flageolantes, Elijah s'écroula au sol. Il tenait son bras blessé, des larmes roulant sur ses joues sans qu'il pense même à essayer de les contenir. Recroquevillé contre le mur, il leva craintivement les yeux sur Luscka, qui enfilait sa chemise en marmonnant ce qui ressemblait à des excuses. Il semblait plus terrorisé encore que le prince, qui vivait pourtant l'une des plus grosses peurs de sa vie.
Pourtant, son état ne fit qu'empirer quand il l'entendit prononcer des mots affreux. Ils ne devaient plus jamais se revoir ? Non, cette pensée lui était insupportable ! Elijah nageait en pleine confusion. Il voulait que Luscka disparaisse de sa chambre, tout en désirant absolument le contraire. C'était contre lui que le prince voulait se lover pour être consolé de ce qui venait de se passer. Il n'arrivait tout simplement pas à concevoir que c'était la même personne qui avait été là tout du long, qui avait fait ces choses si différentes.
Et puis, il comprit en ressassant ce que venait de lui dire le médecin. La maladie… Elle était un poison, se souvint Elijah. Qui rendait fous les infectés. Mais le médecin disait avoir isolé la maladie. Serait-il possible qu'elle ait échappé à son contrôle ? Oh non… Dire qu'il l'avait mordu… Il devait savoir.

Avec de nouveaux mots d'excuses, Luscka s'apprêta à sortir de ses appartements. Grimaçant, Elijah se remit debout. Il aurait aimé pouvoir enfiler son pantalon, mais il ne savait même pas où il se trouvait. Un peu apeuré, il fit quelques pas en direction du vampire.

« Attendez ! Est-ce qu'il y a un risque pour que je… Pour qu'en buvant votre sang, j'ai été infecté ? »

Ce serait sans doute terrible, c'était certain. Et pourtant, Elijah s'en fichait pas mal, au fond. Tout ce qu'il voulait, c'était que Luscka lui dise que c'était une erreur qui ne se reproduirait jamais et qu'ils pouvaient se revoir. Peut-être pas tout de suite, ni demain. Mais le prince était capable de faire la part des choses, d'avoir de nouveau confiance en lui. C'était ce qu'il désirait en tout cas.
Il essuya un peu les larmes qui coulaient toujours. Il aurait aimé ne pas avoir l'air si pitoyable. Son bras lui faisait tellement mal, les os essayaient de se remettre et la douleur qui en résultait était pire que celle de la blessure même. Enfin, ce n'était rien comparé à la souffrance émotionnelle qu'il ressentait en ce moment. Il se sentait trahi, profondément triste et injustement traité.

« Luscka ! Je veux vous revoir ! Tout ça, c'est à cause de la maladie ! Ce n'est pas vous. N'est-ce pas ? »

Sa dernière question était un peu hésitante et la peur transparaissait dans ces derniers mots. Il espérait tant que Luscka lui affirme que ce n'était que ça, la Grande Mort qui jouait avec son esprit. Que ça n'avait rien à voir avec… Lui.


[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fiiiiiiiiiiiiiiirrre
Messages : 110
Date d'inscription : 14/11/2015
Ville de résidence : Gothik City
Emploi : Médecin
Race : Vampire

***
Relation avec les dragons: Père des Dragons
Indice de badassitude: Personnage mega couillu
Statut marital: Mon cœur est pris
MessageSujet: Re: I will always wait for you   Mer 2 Mar - 18:25


❝ Scène 05 - In the End ...  ❞




Elijah était si beau. La lumière de la lune qui passait à travers la fenêtre jouait délicieusement dans ses cheveux, leur apportant un petit quelque chose d'argenté alors qu'ils étaient déjà si beaux de nature. Il avait envie de passer sa main dans ces cheveux et de le prendre contre lui mais sa présence était si douloureuse. Si le choc avait fait cesser ces pensées malsaines, elles revenaient peu à peu et il devait absolument … s'en aller. Quitter Elijah pour toujours.
La maladie avait prit son côté violent et l'avait exacerbé pour qu'il ne devienne plus qu'une boule de muscles envieux de sang et de violences. Mais oh non, il ne laisserait pas faire. Il ne se laisserait pas comme cela. Maintenant qu'il avait fait du mal à Elijah, il n'était pas complètement sûr de pouvoir se retenir dans d'autres circonstances. Il devrait peut-être aller voir Yvan … non, le prince avait bien d'autres problèmes en ce moment.
Alors qu'il boutonnait sa chemise, ses doigts rencontrèrent une substance visqueuse. Oh oui, bien sûr, son sang. Son propre sang. En déglutissant, il se rendit compte combien il avait été près de ce bonheur qui aurait pu être le sien et combien il ne pourrait jamais l'atteindre. Il devait absolument s'en aller mais Elijah semblait l'hypnotiser et puis il y avait toujours ces pensées qui le poussaient à se rapprocher…
Il se rendait bien compte combien sa mise était dérangée et inhabituelle mais il ferait en sorte que personne ne le voit de trop près. Il n'avait certainement pas le temps de se laver avant de quitter la pièce et puis il était parfaitement conscient qu'il avait déjà une réputation très particulière chez les nobles. Cependant, il ne voulait pas nuire à celle d'Elijah, aussi il attendrait d'être loin de la chambre du prince pour déboutonner son manteau et aller plus vite.
En déglutissant, il regarda Elijah de nouveau. Grands diables, il l'avait vraiment bien amoché. Heureusement, il était un vampire.
Avec une once d'hésitation, il enfila sa veste et se dirigea vers la porte. Il ne savait pas bien où étaient ses chaussures, il les avait envoyé quelque part dans la chambre d'Elijah quand ils avaient commencé à se chauffer. Cet instant lui semblait si loin maintenant alors qu'un frisson s'emparait de lui. Il avait froid, si froid. Il avait envie de pleurer mais il n'en fit rien. Il n'avait pas ce droit alors qu'il avait brisé un os à Elijah.
Le prince avait l'air tellement … terrifié. Mais Luscka ne lui ferait plus jamais de mal. Oh oui, il s'assurerait de ne plus jamais lui faire de mal. Il devait rester loin de lui et … de tout le monde en fait. Oh mais si … Oui c'était une bonne idée. Il devait se couper du monde à jamais. Et il ne voyait qu'une seule façon de le faire.
Apaisé par cette dernière pensée, il hocha lourdement la tête sans que personne ne lui ai posé de question. Il était grand temps que cela arrive. Depuis qu'il avait été infecté, jusqu'au moment où il avait fait du mal à la personne qu'il aimait le plus au monde, il s'était préparé à cette éventualité qui était de plus en plus probable. Le battement de coeur, la peau chaude, tout cela rendait les choses plus faciles.
Au moment où il posait sa main sur la poignée en or de la porte, Elijah lui demanda d'attendre et lui posa une question. Oh, comme il était reconnaissant d'avoir une nouvelle fois put entendre cette voix douce. Comme il était reconnaissant d'avoir au moins connu cette brève interlude passionnée avec lui.
“ Non Elijah, voilà longtemps que je ne suis plus contagieux. Même si je vous avais mordu à pleines dents, je ne pourrais rien vous transmettre d'autre qu'un peu de salive. ”
De nouveau, la voix pitoyable de son aimé retentit dans la pièce et Luscka serra la poignée un peu plus fort. Il aurait aimé ouvrir, s'enfuir et oublier mais il devait la vérité à Elijah. Il se retourna légèrement en prenant une grande respiration et lui répondit alors que les larmes coulaient le long de ses joues tièdes.
“ Je crois que la maladie et moi ne formons plus qu'un Elijah. Je suis désolé. Adieu, mon Prince. Je ... je suis terriblement désolé. ”
La porte craqua une fois quand il l'ouvrit et une autre fois quand il la claqua. Du haut de ses longues jambes, il était facile de s'éloigner rapidement. Il essuya ses larmes de la paume de sa main pour être sûr de ne pas prendre la mauvaise direction.

Le feu était tentant et brûlant. Il dansait dans la baignoire de faïence et il semblait aussi menaçant que réconfortant. Mais Luscka savait parfaitement que c'était la seule solution. Il avait joué les mauvaises cartes et sa conduite ne serait plus expiée que par la mort. Il ne voulait pas prendre le risque de perdre quelqu'un d'autre à cause de sa folie temporaire. Il avait rangé toutes ses recherches  et s'était assuré qu'elles arriveraient à Elijah quand il en aurait fini. Les yeux fermés, il s'immergea dans les flammes, se retenant de hurler sous la douleur.

Fin.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: I will always wait for you   

Revenir en haut Aller en bas
 
I will always wait for you
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» It's gonna be legen... wait for it [qui veut :3] dary.
» 02. Wait a minute girl, can you show me to the party ?
» It's Gonna Be Legen..wait for it..Dairy ! (or not)
» Down there, you still wait for me ...
» ▪✻ i wait for light like water from the sky.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampires vampires vampires : infection :: Train des Trois Cités :: Ancienne gare de la Cyber Junkyard : vieilleries :: * Sujets terminés-