Vampires vampires vampires : infection
Tu veux un forum rpg avec des gens sympas ? Un forum où tu peux faire bouger l'intrigue ? Mais où t'es pas obligé ? Un forum où tu peux faire à peu près tout ce que tu veux ?
Alors rejoins-nous !=D
Jusqu'à la mi-juillet, tout personnage infecté pourra devenir plus tard un demi-dragon ! Profitez-en !


...
 
En ce moment, au musée de L'Etoile Rose, venez découvrir le plus gros rubis du monde des trois cités !

Partagez | 
 

 It's a brand new song

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Young Forever
Messages : 33
Date d'inscription : 16/02/2016
Age : 34
Ville de résidence : aucune
Emploi : Guitariste-couturier
Race : Humain

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Aventurier occasionnel
Statut marital: Mon cœur est pris
MessageSujet: It's a brand new song   Mar 16 Fév - 18:10

It's a brand new song

M
odernis State.

«Je suis de retour ! »

Le garde militaire posté à côté lui jeta un regard interloqué, comme si Julian était un peu fou à brailler comme ça les mains en l'air, paumes ouvertes et les doigts bien écartés. Mais il s'en foutait. Il avait juste super hâte de découvrir tout ce qui avait changé dans sa ville natale depuis son départ.
Bon, déjà, il avait passé une heure à attendre un résultat d'analyse de sang avant qu'on l'autorise à quitter le poste de garde. Apparemment, il y avait une sorte de maladie très contagieuse et on avait peur qu'il l'ait en lui. Ce qui était complètement idiot, n'importe qui aurait bien vu qu'il n'était pas malade !

Une fois en plein centre-ville, Julian tourna sur lui-même en plein milieu d'un carrefour, indifférent aux voitures qui le klaxonnaient en faisant crisser leurs pneus sur le bitume pour l'éviter. Il ignora aussi le flic qui accourait dans sa direction avec un air affolé. Un sentiment de joie intense explosa en lui et il sentit son pouvoir commencer à se manifester. Très vite, il se mit à chanter et danser. Les voitures cessèrent de rouler, leurs conducteurs sortirent pour l'accompagner. Une musique entraînante avec un petit fond de guitare électrique se jouait dans sa tête, il était tellement content !

« Une nouvelle viiille, une nouvelle viiiiiie ! »
s'époumonait tout le monde autour de lui.

Bon, ce n'était pas vraiment une nouvelle ville, mais on pardonnera la chanson. Il était difficile de faire des rimes tout en étant exact. Julian commença à se déplacer dans les rues de la ville, son étui de guitare à la main. Les gens l'entouraient, virevoltant en chantant et en exécutant une chorégraphie gracieuse. Sur son passage, les commerçants et les hommes d'affaire abandonnaient tout pour se joindre à leur petit groupe musical. Julian eut même le droit de croquer dans une pomme bien rouge au goût très sucré et on lui offrit une sucette bleu pastel quand il se mit à chanter  ce qu'il mangeait à la Cyber Junkyard.

Petit à petit, il se déplaça en direction d'une zone résidentielle assez classieuse, où les maisons et les immeubles reflétaient l'argent que possédaient leurs habitants. Oh, ils étaient sans doute propriétaires. Julian aimerait bien être propriétaire.
Sa chanson se termina dans un grand chœur extatique, puis tout le monde retourna à ses activités, un peu étourdi et se demandant ce qui s'était passé. Le sourire jusqu'aux oreilles, Julian se mira dans la grande vitrine d'une banque, dont le nom était étalé en lettres dorées sur son reflet. Ses cheveux châtains se dressaient dans tous les sens, son maquillage noir encerclait ses yeux rougis par le voyage, son foulard vert en lambeaux se balançait sur son torse, revêtu d'un simple t-shirt troués à divers endroits. Il avait enfilé le manteau de son père, n'arrivant pas à le caser dans ses bagages. Un pantalon rayé de vert et d'un vert presque blanc, taillé dans un tissu léger et bouffant, laissait seulement deviner l'épaisseur de ses jambes. De lourdes bottes de cuir usé recouvrait ses mollets. Il avait une multitude de bijoux qui teintaient quand il bougeait et les lobes de ses oreilles étaient intégralement recouverts d'anneaux et de boules en métal. Son seul bagage était l'étui de sa guitare électrique. Oui, il était parfait. Il avait hâte de commencer à faire quelque chose.

Son regard erra sur la rue. Il n'y avait que des bâtiments de luxe, comme des banques ou des sociétés immobilières. Des immeubles aussi, d'habitation apparemment. Au moment où il se décidait à faire du porte à porte pour offrir ses services en tant qu'homme de ménage, un banquier – du moins le supposa-t-il – sortit en trombe du bâtiment, l'air furibond. Tandis qu'il lui hurla dessus en postillonnant, Julian se trouva fasciné par sa moustache, en brosse, noir et qui semblait dure comme du bois. Finalement, le banquier le houspilla tellement qu'il battit en retraite rapidement. Tout Junkyen qu'il était, il n'aimait pas se faire cracher à la figure.

Il tourna au coin de la rue et s'arrêta. Ici, les immeubles semblaient encore plus luxueux. Sur la plaque de l'un d'eux, toute dorée, il repéra un nom familier. C'était le pur fruit du hasard, ou du destin. La chanson, le banquier, tout l'avait mené à cet nom : A. Queen. Ca ne pouvait être que lui.
La chance était de son côté car une femme toute raide dans un costume trois pièces et armée d'une serviette en cuir sortit de l'immeuble. Ses cheveux roux étaient impeccablement plaqués en arrière sur son crâne. Elle était très belle, mais qu'est-ce qu'elle avait l'air sévère. Elle lui jeta un regard outré accompagné d'une moue dégoûté et accéléra le pas. Julian eut juste le temps de retenir la porte avant que celle-ci ne se referme et se glissa à l'intérieur du bâtiment.
La chaleur qui brûlait sa peau jusque là s'effaça d'un seul coup. Qu'est-ce qu'il faisait frais à l'intérieur ! C'était agréable ! Julian scruta les noms inscrit sur une plaque et qui indiquait l'étage où vivaient les habitants. Ignorant les cris d'un type coincé derrière une loge et tellement gros qu'il aurait pu nourrir toute une famille cannibale de la Junkyard pendant une semaine, il grimpa quatre à quatre les escaliers jusqu'au neuvième étage. C'était incroyable, le tapis qui recouvrait les marches étouffait presque totalement le bruit de ses pas.

Tout guilleret et certain que le gros monsieur ne le rejoindrait pas de sitôt, il sonna à la porte de « Monsieur Ashenlil Queen ».


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Boss des Sucreries
Messages : 47
Date d'inscription : 20/11/2015
Age : 36
Ville de résidence : Modernis State
Emploi : Photographe de mode
Race : Hybride

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Aventurier occasionnel
Statut marital: En couple
MessageSujet: Re: It's a brand new song   Mar 16 Fév - 22:12



Julian Ring x Ashenlil Queen x Caem Bluebird

Natalie était une femme fascinante. Elle avait le don de captiver Ash avec ses histoires d'aventure à tel point qu'il pouvait en oublier le temps et ses devoirs. Elle était en train de lui raconter comment elle avait trouvé une licorne dans le désert et comment elle l'avait mangé. Après, apparemment, elle avait brillé pendant trois semaines. Le genre de scintillement qu'on oublie pas et qui ne part pas au lavage.
Ils étaient dans le petit café juste en face de Rhodes Construction et observaient les allers et retour des employés de bureau qui quittaient un à un les locaux. Natalie était une mafieuse depuis sa plus tendre enfance. Le clan Queen était presque entièrement composé de mafieux qui n'approuvaient pas la façon de faire des Bongiasca. Bien sûr, il avait cimenté cette fidelité autour de sa sœur. Presque tout le monde pensait que c'était elle le Boss. Natalie faisait partie des quelques uns à savoir qui était réellement Ash.
Il avait prit un café dans une sorte de grand verre resserré sur le dessus, dans une forme en amande. Il comprenait mieux pourquoi le café s’appelait In Utero. Plus jamais il ne reviendrait ici, le café avait goût de pisse et les serveuses étaient vulgaires. Mais Leo Bongiasca était dans le bâtiment en face ce soir. Il paraissait qu'il boitait et Ash voulait voir ça de ses propres yeux. Juste voir, rien ne serait tenté ce soir.
Il était en train de penser à l'oden qu'il se ferait le soir venu quand il le vit. Ses cheveux étaient grisonnants et il boitait en effet de la jambe gauche. Il prit une gorgée avec un sourire machiavélique, gorgée qu'il recracha aussitôt. Ça avait vraiment trop goût de pisse.
Il se leva et salua de loin Leo. Il savait qu'il l'avait vu et son regard perçant sembla faire frissonner l'autre mafieux. Natalie cracha par terre à sa façon très distinguée et ils s'en allèrent. Elle l'escorta jusqu'au siège financier des salons de thé où il régla quelques détails. Avec un soupir, alors qu'il remplissait des papiers ennuyeux, il se mit à penser à son vieil ami Julian. Il ne savait pas pourquoi il y pensait, peut-être à cause de Leo.
- Monsieur, vous m'avez demandé de vous rappeler que vous deviez rentrer plus tôt aujourd'hui.
Oh oui, le défilé était demain. Il avait hâte d'y être pour savoir ce que tout le monde penserait de sa tenue. Et aussi pour voir Kalem dans cette même tenue, nu sous la fourrure. En déglutissant, il se rappela qu'Allic Beackerman était vivant mais cela ne fit pas redescendre son érection. Putain, il avait vraiment besoin de baiser. Il ne s'était jamais branlé de sa vie et il n'allait pas commencer aujourd'hui.
Heureux de quitter ses papiers, il se leva et plaça stratégiquement son manteau avant de s'en aller en saluant Triksy et en lui donnant sa journée. Elle l'avait bien mérité.
Il passa devant une petite manifestation pleine de fougue. Apparemment des gens pensaient qu'il faudrait bannir les vampires de Modernis State pour protéger la nation. Hm, il se demandait bien ce qu'en penseraient ses deux compagnons de secrets maintenant. Comment réagiraient-ils s'ils apprenaient qu'il était à moitié vampire ? Après tout, il consommait régulièrement du sang et n'en avait pas honte.
Près de son logement, il croisa un de ses voisins dont il ne se souvenait jamais du nom. Il avait un masque de sénilité épuisé et donnait de la peine à Ash à chaque fois qu'il le voyait. Il savait qu'il avait autrefois été un grand acteur et qu'il perdait la tête à présent.
Il avala les quelques huit cent mètres qui le séparaient de son immeuble et sourit doucement en ouvrant la porte de chez lui. Caem jouait à la console, adossé au canapé. Il savait bien qu'il avait un travail mais Caem était toujours là quand il revenait. C'était une présence réconfortante et même si Ash pestait après lui parce qu'il accumulait la vaisselle sale et avait tendance à le distraire, il ne l'aurait viré pour rien au monde.
Il enfila directement son tablier et commença à cuisiner, optant finalement pour une pizza. Par la fenêtre, il voyait les voitures de la voie rapide qui roulaient vite, trop vite, comme si un lion les poursuivait. Quand Sa pâte fut près, il la laissa reposer et rejoint son ami, sans enlever son tablier, avec deux tasses de café glacé, les glaçons flottant encore dans la tasse.
Quand on sonna à la porte, Caem venait d'éclater un espèce de gros calamar de l'espace qui semblait être infecté de la peste et Ash sursauta doucement. Il pensa que cela pourrait être Kalem et enleva son tablier qu'il laissa sur son canapé avant d'aller ouvrir. Il se regarda dans la glace de l'entrée pour être sûr d'être présentable. Ses cheveux roses étaient attachés en queue de cheval sur le côté, il portait un pantalon en cuir, des brodequins de créateurs et une chemise un peu déboutonnée sous un gilet couleur terracotta. Bon il avait une trace de farine sur la joue mais tant pis. Ouais, il était très bien.
Quelle ne fut pas sa stupeur quand il constata que ce n'était pas sa voisine de cinquième qui venait encore lui demander un tête-à-tête ou Kalem qui venait … faire des choses quelconques mais bien Julian Ring, là, juste devant lui. Il semblait ne pas avoir vieilli et être juste un peu plus … déconstruit. Ce bon vieux Ju' qu'il n'avait pas revu depuis … eh bien depuis Leo. La joie qui l'envahit lui fit presque oublier qu Julian était un Bongiasca. Il faillit faire un mouvement vers la crosse de son arme mais se retint. Non, ce n'était que Ju !
Les derniers souvenirs qu'il avait de lui étaient abscons et fragmentaires mais surtout très triste. Déglutissant, il se pencha vers lui, pour le voir de plus près, comme s'il devait déceler le vrai du faux. Le réceptionniste et gardien se précipita à la suite de Julian et Ash le rassura, disant qu'il était avec lui. Bon, ce n'était pas tout à fait faux, à une époque.
▬ Juju … je pensais pas te revoir un jour. T'as pas changé putain.
Il l'attira à lui pour l'enlacer mais le repoussa aussitôt. Oh la vache, la joyeuse senteur de fosse sceptique.Il le fit entrer et héla son ami encore devant la télé. Que penserait Ju de chez lui ? Cet endroit respirait la richesse et le bien-être. L'appartement entier sentait une bonne odeur de cuisine.
▬ Caem, je te présente un très vieil ami qui faisait partie de mon groupe du lycée, Julian. Ju, c'est Caem, aussi un ami mais on vit ensemble.
Voilà, les présentations étaient faites et le personnage de Caem venait de se faire manger par ce qui semblait être une licorne. Ah, c'était une sorte de cycle de la vie, du coup.

© By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pancakes Genius
Messages : 16
Date d'inscription : 11/02/2016

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Patate de canapé
Statut marital: Liiiibre
MessageSujet: Re: It's a brand new song   Ven 19 Fév - 19:17

Caem avait passé une semaine épuisante, en particulier la journée d'hier avait été difficile. Il était bien content d'avoir pris un jour de repos aujourd'hui, histoire de se vider la tête et se détendre. Toute la semaine, il avait dû supporter les cris d'enfants gâtés qui voulaient telle ou telle boisson avec leur gaufre ou leur crêpe. Il avait même vu un gamin obèse qui faisait déjà sa taille alors qu'il devait avoir douze ans frapper sa mère qui refusait de lui payer une troisième crêpe à la pâte à tartiner. Il avait eu très envie de lui mettre la tête dans le grand bol de pâte sucrée pour le calmer, mais avait réussi à se contrôler et ignorer, non sans mal, cette grosse boule de gras et de haine.
Vers la fin de la journée, il avait capté le regard d'un homme d'affaire qui venait souvent prendre un café chez eux. Il avait passé presque une demi-heure à le fixer et l'hybride avait commencé à se sentir mal à l'aise. Mais lorsqu'il était venu lui demander si il désirait prendre quelque chose et que l'homme lui avait juste répondu « Vous », ça avait été le pompon. Certes, ce type était très beau, en plus d'être imposant et visiblement plein aux as, mais ça restait très gênant pour lui qui n'avait jamais eu aucune relation. Il avait eu tellement peur qu'il l'attende à la fin de son service qu'il avait fait deux heures supplémentaires. Et maintenant il se demandait si il ne venait pas juste pour le voir, car il venait vraiment très souvent. Heureusement, il était rentré et avait trouvé un Ash de bonne humeur qui l'attendait devant la console, deux gros bols de nouilles junkyennes et une bière sur la table du salon. Il ignorait pourquoi son ami ne le laissait presque jamais boire, il avait dû faire une sacrée boulette un soir de beuverie et avoir tout oublié. Il ne se souvenait même pas avoir bu un jour avec lui. Peut-être le pensait-il alcoolique parce-qu'il avait vécu dans un bar ? Ils devraient tirer ça au clair un de ces jours. Quoi qu'il en soit, il n'avait pas encore osé en parler à Ash, il aurait trop honte si son ami décidait de s'en mêler et se rendait compte qu'en fait il y avait eu un gros malentendu. Et puis il était un grand garçon d'un mètre soixante et des poussières – il l'espérait – qui savait s'occuper de lui même !

Comme chaque jour où il ne travaillait pas, il avait fait une grasse matinée et s'était levé pour petit-déjeuner en ignorant complètement quelle heure il pouvait être. Ash n'était pas là, ce qui ne l'étonnait pas vraiment. Ils se voyaient plus souvent le soir, et ils ne dînaient pas toujours ensemble. Il s'était préparé un grand bol de céréales et était allé s'installer devant les dessins animés. Ash avait plus de six cent chaînes sur sa télévision, dont une cinquantaine diffusaient des dessins animés, il ne manquait donc de rien. Il avait végété pendant deux heures devant des épisodes inédits d'Albatar, un vampire héroïque (et torturé) qui protégeait les humains au péril de sa vie. Il s'était ensuite fait violence pour aller prendre une douche bien chaude et s'habiller correctement. Il avait envie d'être à l'aise, alors il était allé piocher un hoodie bien large, avec des oreilles de chat sur la capuche, dans l'armoire de son meilleure ami et avait enfilé un short un peu court, à peine visible sous le haut. Il avait ensuite décidé qu'il passerait la journée sur le dernier jeu qu'il avait acheté.

Un peu plus tard, Ash rentra et se mis à préparer une pizza. Il était vraiment gâté. Il vint ensuite le rejoindre avec deux cafés glacés, le sien avec une touche de caramel. Caem avançait dans le jeu et ils passèrent leur temps à discuter, Ash lui conseillant de faire telle chose dans le jeu, de choisir telle stratégie, d'éviter l'espèce de gros calamar qui le pourchassait... Trop tard. Il dû s'y reprendre à trois fois avant de réussir à le pulvériser. Cette sale bestiole réussissait toujours à le contaminer et même le déchiqueter à l'aide de ses tentacules visqueux. C'était abominable. Il venait enfin de le battre quand on sonna à la porte. Il ne mit le jeu en pause que lorsqu'il entendit la surprise dans la voix d'Ash. L'hybride fronça légèrement les sourcils et se leva pour venir les rejoindre, et oh l'odeur insupportable qui lui montait aux narines... Une odeur d'excrément, comme si le type en face d'eux s'était fait dessus après ne s'être nourri que de burritos de la junkyard pendant trois semaines. Oui, ça devait sentir comme ça. Cette viande (il ne préférait pas savoir de quel animal ça provenait) avait le don de fracasser les intestins. En plus il avait l'air de venir de là, ou peut-être qu'il n'était qu'un clochard. En tout cas ça n'empêcha pas Ash de l'enlacer un court instant et Caem sentit une pointe de jalousie poindre en lui. Son ami fit rapidement les présentations et il se dit qu'il aurait peut-être dû aller travailler finalement. Un vieil ami ? Oh... Il avait vu assez de séries télévisées niaises pour savoir que sa place dans cette maison était en danger! Il allait devoir passer aux choses sérieuses...

« Bonjour Ju', tu veux des crêpes ? »

C'était lui le meilleur copain d'Ash. Quoi qu'en y réfléchissant, ce Ju' n'allait peut-être même pas vouloir rester chez eux. Et si il restait chez eux il dormirait dans le canapé ? Ou alors dans son lit, et il dormirait lui avec Ash. Et le lendemain il devrait aérer sa chambre pendant trois et laver ses draps au moins deux fois. Pourvu qu'il se lave avant. Bon ! Il devait se calmer, il n'avait aucune raison d'être jaloux. L'hybride décida qu'il devait se détendre, Ju' avait la tête du personnage gentil et un peu niais qu'on accusait d'être le méchant à cause d'un quiproquo. Il était vraiment trop stressé ces jours-ci. Il esquissa un sourire au vieil ami d'Ash, il aimait bien sa coupe de cheveux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Young Forever
Messages : 33
Date d'inscription : 16/02/2016
Age : 34
Ville de résidence : aucune
Emploi : Guitariste-couturier
Race : Humain

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Aventurier occasionnel
Statut marital: Mon cœur est pris
MessageSujet: Re: It's a brand new song   Ven 19 Fév - 21:04

J
ulian piétinait sur le palier, impatient de savoir si celui qui allait lui ouvrir la porte serait vraiment Ash. Au moment où il commençait à douter sérieusement, le battant s'écarta. Et ce n'était pas du tout son ami d'enfance ! Il se souvenait d'Ash comme d'un adolescent de taille moyenne, dégingandé, avec des bras beaucoup trop longs pour son corps et un visage un peu ingrat. Mais l'homme qu'il avait devant les yeux était hyper élégant, distingué même et putain, il était vraiment beau ! Julian haussa les sourcils de surprise alors que le géant se penchait un peu vers lui. Ces yeux, ce nez et cette fucking bouche inimitable ! MAIS OUI ! ASH ! Un sourire jovial éclaira son visage aussi sûrement qu'un néon et il s'exclama :

« Bordel de merde, t'es sacrément bien foutu, j'ai failli pas te reconnaître. »

A la suite de quoi, Ash renvoya le gros monsieur qui avait enfin réussi à grimper jusqu'ici. Julian lui fit un petit signe de la main alors que le gardien soufflait comme une vieille machine à vapeur fatiguée avant de se diriger vers une porte d'ascenseur. Au moins, son ami l'avait reconnu ! C'était déjà ça de gagné !
Ash lui apprit ensuite qu'apparemment, il n'avait pas du tout changé depuis ses dix-sept ans. Quel compliment ! Julian ouvrit grand les bras pour enlacer son grand ami alors que ce dernier l'attirait à lui, mais il fut vite repoussé. Oh, mais pourquoi ? Julian n'eut pas le temps de demander une explication qu'il fut introduit dans la maison. Une délicieuse odeur flottait dans l'air, bien qu'il n'arrive pas à l'identifier. Pourtant, il était sûr d'avoir déjà mangé de cette chose de nombreuses fois, il avait un petit sentiment de nostalgie.
La baraque de Ash était magnifique mais son mobilier était un peu rare. Il y avait énormément d'espace pour se déplacer. Bon, il n'était pas aussi riche que voulait bien le laisser supposer cet immeuble. Le nez en l'air pour admirer le plafond incroyablement propre, Julian entendit Ash parler à quelqu'un. Alors il avait un colocataire ou un invité. Il baissa la tête et le monde s'effaça presque complètement, ne laissant plus que lui et ce Caem.

Caem était certainement la plus belle chose que Julian ait vue depuis qu'il était revenu à Modernis State. Non, en fait, c'était la plus belle chose qu'il ait vue de toute sa vie. Il entendait Ash continuer de parler à côté de lui, mais ça ne parvenait que comme un bourdonnement à son oreille. Il était fasciné par ce magnifique jeune homme, à la peau magnifique, aux yeux pénétrants et au style sublime. Julian n'avait qu'une envie : passer ses doigts dans ses cheveux et goûter la saveur de ses lèvres tentatrices… Tentantes… ? Il ne savait pas quel était le bon mot, mais qui en avait quelque chose à foutre ?
Laissant tomber son étui de guitare, Julian s'avança vers Caem, tout ça sans le lâcher une seconde des yeux. De ses deux mains, il saisit l'une du jeune homme et la secoua avec vigueur, comme il était d'usage dans la Cyber Junkyard pour montrer son intérêt et son respect envers quelqu'un.

« Je suis vraiment, vraiment, vraiment enchanté de te connaître Caem. »

Il le relâcha après l'avoir tenu un peu plus longtemps que nécessaire. Alors, Caem lui offrit une crêpe. Sérieusement ? Ce mec était une vraie crème ! Julian avait les yeux pétillants et un sourire fendit largement son visage. L'émotion qui le submergeait menaçait d'exploser en musique et en rimes d'un instant à l'autre. Mais il se retint en prenant une grande inspiration. Il avait faim soudainement.

« Oui, bien sûr ! »
s'exclama-t-il avec ravissement.

Julian s'efforça ensuite de reprendre ses esprits et de lâcher Caem du regard. Il avait retrouvé Ash, ou plutôt le destin l'avait conduit à retrouver son vieil ami – ou alors il l'avait mené à Caem – et il comptait bien en profiter. Il allait suivre le fil de son destin, comme toujours. Rien ne lui arrivait jamais par hasard.

« Ash, lança-t-il d'une voix forte en faisant face au grand homme, je viens d'arriver, directement de la Junkyard. Ca te dérangerait de m'héberger un peu ? Juste le temps que je trouve une piaule hein. Et un boulot. »

Il saisit la poignée de son étui de guitare et se dirigea vers le canapé. Là, il l'ouvrit, dévoilant un fouillis vêtements jetés pêle-mêle à l'intérieur.

« T'inquiètes, j'ai des fringues, juste pas de fric valable ici. Mais j'ai des compétences, hein. Je suis guitariste-couturier maintenant. Enfin, dès que j'aurais retrouvé une guitare. »

D'une petite poche de son étui, il brandit du matériel de couture, constitué de vieilles aiguilles qui accusaient leur âge et des bobines de fil de toutes les couleurs.

« J'ai tout ce qu'i' faut pour la couture, je trouverai du boulot en un rien de temps. »

Avec tout ça, Ash ne pouvait pas refuser ! En plus, ils étaient amis, non ? Bon, okay. Ils ne s'étaient pas vraiment séparés en bons termes. Mais Julian regrettait. Il avait mis ses raisons personnelles dans la balance, avec sa famille et tout ça. Au final, ça avait réussi à Ash de faire un partenariat avec les Bongiasca. Il avait une maison et de jolis vêtements, ainsi qu'un coiffeur régulier apparemment.
Son humeur retomba comme un soufflé raté et il laissa tomber ses bobines et ses aiguilles sur ses fringues, avant de s'affaler dans le canapé.

« J'suis désolé pour ce qu'i' s'est passé la dernière fois. J'ai été super con. Tu m'en veux ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Boss des Sucreries
Messages : 47
Date d'inscription : 20/11/2015
Age : 36
Ville de résidence : Modernis State
Emploi : Photographe de mode
Race : Hybride

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Aventurier occasionnel
Statut marital: En couple
MessageSujet: Re: It's a brand new song   Sam 20 Fév - 14:49



Julian Ring x Ashenlil Queen x Caem Bluebird

Ses souvenirs le ramenèrent dix-sept ans en arrière quand il était encore au lycée avec son meilleur ami de l'époque : Julian. Il ne pensait pas qu'un jour ils seraient séparés aussi longtemps à l'époque. Quoiqu'il en soit, Ju lui avait demandé de le retrouver sur le toit et Ash avait comprit qu'il voulait lui annoncer quelque chose de grave. Au début, il avait bien cru qu'il allait faire son coming out – ce qui n'aurait pas été choquant en soi vu qu'il bouffait toujours Ash des yeux.
Mais finalement, Julian lui avait juste avoué qu'il était junkyen. Enfin, que ses parents l'étaient. Ce n'était pas une vraie surprise non plus étant donné l'accent à couper au couteau des parents du jeune homme mais Ash avait mimé la surprise et lui avait dit que ça ne changeait rien. Ce qui était vrai, à l'époque.
Sauf que maintenant, ce n'était plus le cas. Ash n'était plus à moitié punk, il était des plus propres et des plus ordonnés – on n'avait qu'à voir son salon aux nombreux compartiments de rangement cachés – et Ju n'était plus qu'un punk adolescent qui fumait de temps en temps, il était une poubelle ambulante avec un manteau qui semblait être construit pour servir de muraille et Ash ne pouvait pas le laisser … oh qui s'en souciait en fait ? Ju était comme un vent frais de nouveauté et il avait terriblement manqué à Ash alors en fait, ça ne changeait rien. Il était redevenu un adolescent qui avait juste envie de voir ses potes et de jouer de la guitare quand lui en prenait l'envie.
Avec un petit sourire, il se rendit compte que son vieux Ju' n'avait en effet pas beaucoup changé. Il avait toujours des traits enfantins et la Cyber Junkyard semblait avoir conservé son optimisme naturel et sa joie de vivre entraînante. Ash avait envie de lui demander ce qu'il avait fait dans sa vie depuis si longtemps, de lui raconter sa vie mais … oh, maintenant il était un mafieux comme l'oncle détesté de Ju, comment réagirait le junkyen à cette nouvelle ?
Non, il n'était pas comme Leo. Il ne se délectait pas devant la souffrance des autres et il ne tuait pas sans raison. La semaine dernière, il avait eu une réunion avec quatre hommes politiques influents qui lui avaient avoué que le Bongiasca avait menacé d'infecter leurs enfants s'ils ne se retiraient pas de la course à la prochaine présidentielle. C'était intriguant et dangereux.
Ash chassa le surintendant Marlowe et ses collègue de sa tête et décida qu'il était temps de jouer l'hôte modèle. Ju pensait qu'il avait changé eh bien tant mieux parce que maintenant. Il était un adulte, un vrai. Il jeta un regard aux paquets de chips et aux cafés glacés sur la table qui faisaient face à ce foutu jeu d'horreur. Bon, presque adulte. Mais il était un hybride donc il avait le temps non ?
Le jeune homme se rendit compte que quelque chose n'allait pas quand il remarqua combien Caem avait l'air sur la défensive. Il avait l'air contrarié. Okay, il était juste jaloux. Caem n'était pas du genre partageur et il y avait une pizza qui levait alors très certainement qu'il espérait avoir la moitié de la pizza spéciale jambon-fromage-doritos-tomates pour lui tout seul. Avec un sourire tendre, Ash prit la main de Caem et la pressa doucement pour le rassurer. Il ferait une deuxième pizza, il connaissait Ju'. Son portable vibra trois fois et le jeune boss le sortit pour lire son texto. C'était Sam qui lui disait qu'Allic Beackerman allait être enterré demain. Ah oui. Bon, de toute façon il n'avait aucune raison d'y aller maintenant qu'il savait où se trouvait le vrai Allic.
Quand il releva la tête, rangeant son portable dans sa poche arrière, Julian était en bug généralisé. Okay, il était junkyen mais il était quand même pas un cyborg, si ? Il semblait avoir vu quelque chose qui le fascinait, comme si quelque chose le dérangeait. Ash passa sa main deux fois devant ses yeux sans succès. Ce fut la voix de Caem qui sortit Julian de sa transe et Ash en conclut que Ju' devait être très fatigué.
Caem sembla s'être détendu puisqu'il proposa des crêpes à Julian. Des crêpes ? Ah oui, il travaillait dans un café et ramenait toujours du rab. Bon, il ne devrait peut-être pas faire toute une autre pizza. Quand même, il fallait bien fêter ces retrouvailles !
Sa bouche le démangeait à force de ne rien dire, de ne pas poser de question mais Ju' ne lui laissa absolument pas le temps de parler. Il était toujours aussi énergique, ça faisait plaisir à voir !
Ash grinça des dents quand son ami d'enfance lâcha son étui qui fit une petite marque sur son parquet en chêne blanc. Oh putain ! Il soupira doucement et regarda Julian être très content de rencontrer Caem. Très content ? Putain, il avait juste péter un câble en fait, la Junkyard lui avait grillé les deux neurones en état de marche et voilà qu'il agissait comme un mec qui n'avait pas vu la civilisation depuis dix ans.
Julian accepta la crêpe avec joie – oh quelle putain de surprise – et se tourna vers lui. Ash lui accorda un sourire. Il avait déjà oublié la marque sur le parquet.
Okay, Julian parlait vraiment très vite. Il ouvrit son étui et lui demanda de l'héberger. Apparemment, il était guitariste-couturier maintenant. Il ne voyait pas vraiment le rapport entre les deux mais c'était cool pour lui. Après tout, Ash était bien photographe-PDG alors tout était possible. Il sourit doucement et hocha la tête à la proposition de Julian. Il hébergeait Caem depuis des années, il pouvait bien héberger un autre pote. Ils avaient une chambre inutilisé qui servait de débarras, ils pourraient mettre un lit là dedans.
Julian lui assura pouvoir trouver un travail rapidement et le mafieux sourit. Il avait peut-être bien une idée. Alors que Julian faisait ses excuses, Ash s'avança pour passer une main dans ses cheveux mais il fut retenu par un petit détail. Une espèce de bête qui avait au moins mille pattes et qui devait bien faire vingt centimètres rampa en dehors de l'étui à guitare et se dirigea droit vers lui. Aussi rapide que possible, il sortit son 9mm de son holster et tira sur la bestiole qui vola en morceau. Bon, il y avait maintenant un impact dans son parquet mais la bête était morte. Visiblement remué, il releva la tête vers le junkyen.
▬ Je veux bien que tu emménages chez moi si je peux être SUR de ne pas voir d'autres trucs de ce genre sortir de ce … nid à saloperies. Et si tu prends une douche avant qu'on mange. Avec du savon.
Avec un soupir, il rangea son pistolet à sa taille et respira un bon coup avant de s'excuser et de proposer à Caem de faire visiter l'appartement à Julian. Ensuite, il se dirigea vers la cuisine. Il avait une autre pâte à faire.

Pendant ce temps là, le chat de Ash s'avançait vers le cadavre de l'insecte géant, méfiant. Une fois sûr que la chose était morte, il ronronna de gratitude. Aujourd'hui il y avait de la viande au menu !
© By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pancakes Genius
Messages : 16
Date d'inscription : 11/02/2016

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Patate de canapé
Statut marital: Liiiibre
MessageSujet: Re: It's a brand new song   Sam 20 Fév - 19:48

Le nouvel arrivant le fixa pendant des secondes qui lui parurent une éternité, le visage figé avec des petites étoiles dans les yeux, et Caem crut qu'il allait se jeter sur lui et essayer de l'étrangler, ou quelque chose comme ça. Finalement, Ju se contenta de lui serrer la main avec une certaine poigne en lui disant à quel point il était ravi de le rencontrer. L'hybride ne sut pas quoi répondre et se contenta d'esquisser un sourire qui masquait difficilement sa petite gène. Dès que l'autre homme se désintéressa de lui, il vérifia qu'il n'avait aucune tâche suspecte sur la main qu'il avait serrée et alla refermer la porte que son colocataire avait laissé ouverte avant de les rejoindre. Ju avait accepté son idée de manger des crêpes et semblait déjà prêt à s'installer. Il le vit jeter son étui sur le canapé, sur sa toute nouvelle manette en fait, et le plus jeune des trois écarquilla de grands yeux terrifiés à l'idée qu'il l'ait cassée. Il venait de l'acheter pour cent msd ! Il devrait vérifier ça plus tard.

Ju demanda qu'Ash l'héberge le temps qu'il trouve un travail, l'idée ne l'emballait pas trop mais il n'avait pas son mot à dire. Et puis une fois lavé, la présence du nouveau serait certainement très agréable. Il avait l'air d'être sympa et dans le même délire que lui et Ash, ou peut-être un mélange des deux. Il espérait que celui-ci ne traînait pas dans des affaires louches lui aussi. En parlant de délire, une espèce d'insecte monstrueux sorti de l'étui à guitare du nouveau venu. Tous les poils de son corps se hérissèrent et l'hybride s'apprêtait à s'accrocher au lustre mais son ami réagit rapidement et... radicalement. Le bruit de la balle exterminant la bestiole était quasi-insupportable, mais c'était toujours mieux que se retrouver avec ce truc en train de ramper dans l'appartement. Ash resta très calme et exposa en suite ses conditions pour que Ju reste. Conditions qu'il approuva en hochant frénétiquement la tête, essayant de se remettre de ses émotions.

Ils se distribuèrent les tâches et Caem prit leur nouveau colocataire pour lui faire visiter rapidement les lieux. Il lui montra d'abord la chambre d'Ash, grande et spacieuse. Suivie par la sienne, un peu plus petite  - et il espérait que Ju ne remarquerait pas la veilleuse nounours près de son lit – puis celle qui lui était désormais attitrée, un débarras un peu bordélique mais relativement propre et certainement très bien comparée à ce que Ju avait pu voir là d'où il venait. Sans lui lâcher la main il le conduit ensuite dans la salle de bain dans laquelle il le fit entrer en premier. Il plaqua ensuite ses mains contre le dos de l'homme pour le faire avancer jusqu'à la baignoire. Il tira le rideau de douche avant de lui faire un gros sourire, pointant du doigt les différentes bouteilles.

« Voilà, alors ça c'est pour le corps. Il y en a un à la vanille et à la fraise. Ça c'est pour les cheveux, et ça c'est après pour que tes cheveux soient doux. » Il sortit un gant de toilette propre d'une petite armoire et lui tendit « Prend ton temps, hein ? Faut que les pizzas cuisent ! »

Il prépara aussi une grande serviette et une plus petite pour ses cheveux qu'il laissa près du lavabo avant de sortir de la douche en lui faisant un petit signe de la main et en lui rappelant de frotter partout. Il ferma la porte et retourna dans le salon pour s'occuper des vêtements du clochard (du moins c'est ce qu'il croyait) mais une fois arrivé devant l'étui, il eut un moment d'hésitation et décida qu'Ash s'occuperait de la lessive. À la place il alla fouiller dans sa propre armoire et récupéra un vieux jean délavé et troué, un tee-shirt noir un peu trop large pour lui avec une licorne rose dans le dos, et une paire de chaussettes propres. Il toqua à la porte de salle de bain mais n'obtenant pas de réponse, il osa l'entrouvrir et avança en couvrant ses yeux avec sa main libre.

« Je t'apporte juste ça pour t'habiller si tu veux des fringues propres ! »

Il avança à tâtons et posa les vêtements dans le lavabo heureusement sec avant de faire volte-face et s'enfuit pour retrouver Ash dans la cuisine. Il sortit les ingrédients pour préparer sa pâte à crêpes sans jamais cesser de fixer son meilleur ami de ses grands yeux marrons, jusqu'à ce que celui-ci le regarde à son tour.

« C'est son vrai nom Ju ? Il a quel âge ? Il vient d'où ? Vous étiez meilleurs amis au collège alors qu'est-ce qu'il s'est passé ? Vous vous êtes disputés ? Je peux avoir un bout de chorizo ? »

Caem s'arrêta pour reprendre son souffle et estima qu'il avait posé suffisamment de questions pour le moment. Satisfait et attendant sa réponse, il commença à casser ses œufs après avoir versé la farine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Young Forever
Messages : 33
Date d'inscription : 16/02/2016
Age : 34
Ville de résidence : aucune
Emploi : Guitariste-couturier
Race : Humain

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Aventurier occasionnel
Statut marital: Mon cœur est pris
MessageSujet: Re: It's a brand new song   Sam 20 Fév - 21:51

L
e souvenir de la dernière fois où il avait adressé la parole à Ash était encore très cuisant. Et très clair, pourtant il était persuadé de l'avoir un peu oublié ces dernières années. Il s'avéra que revoir son ami avait suffi à raviver sa mémoire. Il n'avait pas engueulé le jeune homme, ce n'était pas son style. Mais il s'était senti tellement trahi qu'après que les deux autres membres du groupe soient partis, il lui avait avoué être extrêmement déçu, les larmes aux yeux. Puis, le cœur serré, il avait tourné les talons, sa guitare sur l'épaule. Il était si triste alors, mais il n'avait pas imaginé que ce serait pire par la suite. Pourtant, il n'était jamais retourné voir Ash. Il avait eu trop peur de ce qu'il aurait pu découvrir alors.

Toute cette ancienne l'avait de nouveau envahi alors qu'il essayait de recoller les morceaux avec son pote. Ce sentiment, il le détestait. Il avait tendance à plomber son humeur pour un bon moment, à s'infiltrer partout, comme une sale plante mutante qui vous noircissait tout l'intérieur. Bah !
Il suffit d'un bruit énorme pour le tirer de cette humeur maudite. Les yeux écarquillés, il regarda les petits morceaux de chair voler et rehaussa ses jambes contre son torse, comme si ce qui venait de tuer cette bestiole risquait de l'atteindre. Levant la tête, il découvrit le canon fumant d'un pistolet, dans la main de Ash. Ce dernier resta classieux et accéda à sa requête, comme si ce qui venait de se passer était tout à fait ordinaire.

« PUTAIN DE CHIOTTES ! Tu viens de tuer un billion-pattes avec un FLINGUE ! C'est… GENIAAAL ! »

Ensuite, il lui raconta la fois où il avait fait quelque chose de similaire à un énorme cafard orange et vert au dents acérés, à l'aide d'un pistolet-laser cette fois. Pendant des semaines, il avait pu partager sa vie avec son voisin du dessous. C'était génial, ce sur quoi il insista bien.
Après quoi, Ash demanda à Caem de lui faire visiter les lieux. En apprenant cette nouvelle, le cœur de Julian se mit à battre plus fort et une agréable chaleur se répandit dans ses bras. Oh oui, il allait passer du temps seul avec Caem !

L'appartement était vraiment gigantesque, apprécia Julian. Il se rendit aussi compte que les années qu'il avait passées à la Cyber Junkyard avaient presque entièrement effacé ses habitudes de Modernis State. A chaque pièce, il lâchait un commentaire comme « génial » ou « trop beau ». Sa chambre était un peu encombrée, mais il s'en contenterait largement, il avait repéré deux trois trucs qui, bien arrangés, feraient un bon lit. Le plus beau dans tout ça, cependant, c'était que Caem lui tenait la main. Evidemment, il avait enroulé ses doigts autour de sa paume, sûr de ne pas vouloir la lâcher. Il était aux anges.

Arrivés à la salle de bain, Caem le lâcha. Il était maintenant question qu'il se lave apparemment, cela faisait partie des conditions d'Ash pour l'héberger. Bien que la saleté ne dérange pas Julian, il n'était jamais contre un bon bain. Surtout qu'ici, l'eau était propre. Le savon aussi. Cela faisait longtemps qu'il n'était pas sorti d'une baignoire complètement propre. Dans son vieil appartement de la Cyber Junkyard, il avait une douche mais le propriétaire, un certain LaPluie, n'était pas souvent là et il arrivait parfois – fréquemment – que l'eau ne coule pas, ou soit boueuse ou encore irradiée. Du coup… C'était chiant quoi. Ici, la salle d'eau sentait bon et donnait envie d'être propre.

Caem lui expliqua avec quoi se laver. De vieux souvenirs identifièrent la bouteille d'après-shampoing et le gel douche. Le shampoing… Bah, il y avait toujours du shampoing à la Junkyard. Bizarrement, il n'y avait que ça ou presque en matière d'hygiène. Les gens passaient tellement de temps à se concocter des coiffures fantasques que c'était LE produit à avoir.
Il se tourna vers son bienfaiteur, un grand sourire sur les lèvres.

« Merci Caem. Lequel tu préfères ? »

Il pointait du doigt les deux gels douches. Il voulait sentir aussi bon que possible pour Caem. Avant de partir, ce dernier lui précisa qu'ils allaient manger des pizzas. Aussitôt, l'estomac de Julian gargouilla. Oui, c'était ça cette odeur qui l'avait rendu un peu nostalgique ! La pizza ! Chez son oncle, on mangeait très souvent de la pizza.

Une fois dans le bain, qui avait beaucoup moussé – sans doute avait-il mis trop de produit, même si la sensation était top – Julian pensa à sa famille. Enfin, à la famille de sa mère. Est-ce que son oncle Louis était toujours vivant ? Est-ce que Leo était toujours à la tête de la Famille ? Est-ce que Ash était toujours à ses pieds ? Son estomac se contracta un peu à cette idée, effaçant la faim.
Trois petits coups le tirèrent de sa réflexion. Il se redressa dans l'eau, se demandant ce qui se passait.  Caem apparut alors dans la pièce, le rideau était ouvert juste à l'endroit de son visage. Julian le regarda poser des vêtements sur le lavabo et s'enfuir de la salle de bain. Il n'avait même pas eu le temps de lui parler ! Caem avait l'air d'être quelqu'un de rapide dans la vie, s'il voulait se rapprocher de lui, il allait devoir saisir n'importe quelle occasion.

Quand il estima être propre, il sortit de la baignoire. La mousse n'existait plus qu'à travers de petits filets blancs et l'eau était grise. Gris foncé. Il fit la grimace. Il ne pouvait quand même pas être SI sale que ça…
Une délicieuse odeur de pizza flottait dans l'air. N'y résistant pas, pas plus qu'à l'idée de parler à ses nouveaux colocataires, Julian sortit de la salle de bain avec une serviette sur l'épaule, l'autre sur ses cheveux et les vêtements dans sa main. Il refusait de perdre du temps dans une activité aussi futile que se sécher alors qu'il pouvait profiter de la présence d'Ash et Caem.
Quand il arriva dans le salon en laissant des traces de pas humides derrière lui, la serviette couvrait seulement un téton et son entrejambe. Il s'arrêta derrière le canapé, d'où il voyait une partie de la cuisine, et donc les deux autres. Le dossier couvrait son corps jusqu'à mi-torse.

« Je suis là ! » hurla-t-il pour signaler sa présence. « Ca sent trop bon ! Ash, ton appart' est vraiment trop cool ! On pourrait loger tout mon immeuble à la Junkyard ici. »

Sauf le propriétaire, qui avait apparemment besoin de trois étages rien que pour lui.
Julian sécha brièvement son corps, ses cheveux, puis jeta les deux serviettes sur le dossier du canapé. Quand il enfila le jean et le t-shirt qui, de toute évidence, appartenaient à Caem, il hocha la tête de satisfaction. Ils faisaient presque la même taille, alors ça lui allait plutôt bien.

Il rejoignit la cuisine et s'appuya des deux mains sur la table, observant ce qui se passait. Et Caem.

« Je peux aider ? Si ya besoin, je peux m'occuper des oignons. »

Il avait hâte d'impressionner Caem avec son pouvoir. En parlant de lui… Profitant d'un moment où Ash avait le dos tourné pour s'occuper d'un truc, il se glissa à côté de Caem pour lui murmurer discrètement :

« Hey, Ash c'est ton petit copain ? »


Plus tard, ils mangèrent (enfin!) et Ju fit honneur à la cuisine de ses nouveaux amis. Il leur raconta, tout en ingurgitant les parts de pizza à la chaîne, comment c'était à la Junkyard et quelques aventures rigolotes qu'il avait vécues. Il leur appris aussi qu'il avait payé six mois de loyer d'avance là-bas, au cas où il reviendrait. Johnson, un cafard géant d'un mètre de long, était chargé de défendre l'endroit contre les squatteurs. Ce n'était pas un problème pour la bestiole, qui avait une voix grave très impressionnante.
Enfin, il espérait bien que dans six mois, il serait toujours ici. Alors qu'il regardait le visage de Caem, puis d'Ash, il se dit qu'il pourrait bien trouver le bonheur à Modernis State.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Boss des Sucreries
Messages : 47
Date d'inscription : 20/11/2015
Age : 36
Ville de résidence : Modernis State
Emploi : Photographe de mode
Race : Hybride

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Aventurier occasionnel
Statut marital: En couple
MessageSujet: Re: It's a brand new song   Jeu 25 Fév - 17:00



Julian Ring x Ashenlil Queen x Caem Bluebird

Le système d'opacification des fenêtres était un Debak ZIC-2. Un truc très moderne. Ash le connaissait par coeur parce que l'opération était un peu lente et qu'il fallait rester appuyé sur le bouton de contrôle du boitier où était marqué le modèle pendant au moins deux minutes. Quatre minutes par jour – deux pour rendre transparent et deux pour rendre opaque – avaient suffi à lui faire connaître. Au moins, si un jour il devait le donner à l'assurance, il saurait.
Chez Ash, il n'y avait ni volet ni rideau. Quelques-uns de ses amants disaient que c'était parfaitement dans le style épuré à la mode mais Ash aimait bien les rideaux et les volets. Cependant, Ash et Caem étaient des catastrophes et ils avaient cassé trois systèmes de volets électriques et fait tombé un volet en bois qui, heureusement, n'avait heurté aucun passant. Quant aux rideaux … le chat d'Ash était très joueur.
Quand il lâcha le bouton de contrôle, que le mec des vitres avait insisté pour installer dans la cuisine mais qui finirait bien un jour pas se faire électrocuter tellement ils étaient maladroits, il regarda sa pâte. Oh oui, elle avait bien monté. Il en refit rapidement une qu'il ajouta dans le jour avec l'autre.
De loin, il entendait Caem faire faire le tour de leur appartement. Il n'était pas vraiment petit mais bon, il avait bien le droit de se faire plaisir. Les cent vingt mètres carrés abritaient trois chambres avec dressing (dont une qui devrait être déblayée pour Julian), deux salles de bain, un immense salon, une cuisine et une bibliothèque/bureau. Le balcon de dix mètres carrés ressemblait plus à une terrasse mais il n'y allaient pas en ce moment.
Il se souvint de la fois où Julian l'avait emmené chez son oncle Louis. C'était magnifique, plein de richesses et terriblement beau. Ils avaient séché un cours d'anglais et Ash ne voulait pas se faire enguirlander par sa mère pour avoir commit ce crime contre l'éducation mais le prof était vraiment insupportable. De toute façon, tout ce qu'ils faisaient c'était regarder des films chiants de 6 heures – dont s'étalant dans plusieurs cours – qui parlaient d'amour et les analyser.
Après ça, le professeur Dong les avait collé trois heures mais ça avait tellement valu le coup ! Bon sang, il avait pensé très sincèrement que Ju était aussi pauvre que lui des années durant mais au final ils n'étaient pas du même monde. Bien loin d'être jaloux, Ash avait décidé de faire partie de ce monde là, quoiqu'il en coûte. Aujourd'hui, il n'était plus aussi sûr que ça en valait la peine.
Quand Caem entra dans la cuisine, il se félicita de ne pas avoir cédé à la flemme et d'avoir simplement fait des nouilles pour ce soir. Il aimait bien ça mais bon, ils n'en auraient pas eu assez pour trois et ça n'allait pas très bien avec les crèpes. Caem savait bien cuisiner ça – heureusement parce que les gâteaux, Ash les foirait toujours. Ironique étant donné sa profession – mais Ash s'occupait toujours des plats salés.
Son jeune ami décida que c'était le bon moment pour lui poser une rafale de question. Alors qu'Ash cuisinait sa sauce tomate. Bon. Il attendit qu'il ait fini pour répondre à tout d'un coup.
▬ C'est un diminutif de Julian, trente trois ans, de la Cyber Junkyard, c'est compliqué, oui et non. Vous allez bien vous entendre, j'en suis sûr.
Ash ne voulait pas parler de ça maintenant. D'ailleurs, s'il pouvait ne jamais le faire, il serait bien content. Maintenant, Julian était de retour, il avait un bagage d'histoires à raconter et ils s'étaient réconciliés, ils n'allaient pas tout gâcher en reparlant de ça. Quelques mois après le départ de Ju, Ash lui avait dédié une chanson dans son premier album. Ouverture pour marionnettes insomniaques était bien triste et comparaison du reste de l'album mais elle avait trouvé son public. Tout le monde pensait que c'était une chanson d'amour.
Julian était un homme hors norme pour Modernis State et son récit sur la fois où il avait eu vu chez son voisin pendant des mois étaient bien la preuve de cette théorie. Oh, heureusement il n'avait pas à trouver un logement, Ash l'hébergerait autant de temps qu'il le faudrait pour qu'il aille bien. Et puis, on le prendrait peut-être moins pour un pervers. Sa voisine du deuxième était persuadée qu'il sortait avec Caem qui avait quand même quinze ans de moins que lui.
En se rendant compte qu'il n'avait plus beaucoup de champignons, il pensa à aller faire un tour au conbini mais se dit que finalement ils s'en passeraient. Quelques minutes plus tard, les pizza étaient au four. L'un était aux quatre fromages, doritos, sauce tomate pimentée, chorizo et jambon cru (la préférée d'Ash) et l'autre était une hawaïenne assez classique.
Quand Ju reparut, il était tout beau et tout propre et il ressemblait encore plus à cet adolescent qu'Ash avait quitté et dont il n'avait pas prononcé le nom depuis bien longtemps.
Quand il entendit sa voix, Ash releva le panneau en bois qui séparait la cuisine du salon et révéla que la cuisine pouvait aussi faire bar. Sauf que Julian était nu et était en train de se sécher. Eclatant de rire alors qu'il était en train de se laver les mains, Ash fut plié jusqu'à ce que Julian ait fini de s'habiller. Oh putain ouais, ça lui avait manqué ce genre de conneries. En s'éventant avec sa main, il réussit à retrouver un sérieux relatif.
Et puis Julian les rejoint et se proposa de couper les oignons. Mais il n'y avait pas d'oignons, à moins que le Caem ne souhaite en mettre dans sa préparation. En souriant, il dit à son meilleur ami que ce serait pour une prochaine fois.

Une fois à table, Ash mangea avec appétit. Il s'était servi un fond de sang dans un verre de whisky qui fut bien vite mit de côté. Finalement, après les pizzas et les crêpes, Ash se sentait bien rempli. En souriant à Caem, il sourit.
▬ Je travaille pas demain, tu veux continuer ton jeu ?
Celui avec les calamars et les licornes bizarres. Une fois installé dans son grand canapé, Ash eut la joie de constaté que son chat jouait avec le cadavre du mille pattes. Oh trop bien. Il préféra se concentrer sur autre chose et il releva la tête vers Ju.
▬ Au fait, si t'es bon couturier, je pourrais te trouver du boulot. J'ai pas mal de liens dans la haute-couture.
Il ne voulait pas le mettre dehors mais il savait que Julian ne supporterait pas de ne pas se rendre utile, au moins en ramenant de l'argent.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pancakes Genius
Messages : 16
Date d'inscription : 11/02/2016

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Patate de canapé
Statut marital: Liiiibre
MessageSujet: Re: It's a brand new song   Dim 28 Fév - 12:44

Une fois sa curiosité satisfaite, Caem se concentra sur sa tâche. Il termina de préparer sa pâte qui n'avait pas besoin de temps de repos et fit chauffer deux crêpières pour aller plus vite, sinon il en aurait pour des heures. En préparant ses deux premières crêpes il réfléchit aux réponses multiples de son meilleur ami. Julian c'était plus beau que Ju, mais il continuerait de l'appeler par son surnom. Par contre... Ce type avait vraiment trente trois ans ? Il faisait beaucoup plus jeune, surtout pour quelqu'un qui venait de la Junkyard ! Il avait toujours imaginé les junkiens comme des mecs abîmés, vieux et complètement tarés. Et en même temps on ne vivait peut-être pas très vieux là-bas, d'après ce qu'on lui avait dit. Le temps n'était pas clément et il y avait un paquet de tueurs, scientifiques fous ou bêtes en tout genre. Il y aurait même des espèces de lapins carnivores qui vivaient en meute et bouffaient tout ce qu'ils voyaient, surtout la chair humaine.

Caem en était à sa dixième crêpe lorsque la voix de leur nouveau copain se fit entendre, il devait vraiment aimer l'appartement. Il repensa à son arrivée ici quelques années plus tôt, il avait été  beaucoup plus discret. Pendant plusieurs semaines il avait vécu en se disant que son bienfaiteur allait se lasser et lui demander de repartir un jour ou l'autre, mais Ash avait su le mettre en confiance et lui prouver qu'il était sincère. Quand il y repensait, il trouvait ça très étrange qu'ils aient accroché aussi facilement. Mais il n'avait jamais fait l'expérience d'une véritable amitié ou d'un peu d'amour auparavant, il ne pouvait donc pas comparer. C'était peut-être toujours comme ça, on rencontrait quelqu'un avec qui on partageait des atomes crochus, on s'entendait à merveille et on devenait inséparable. Alors comment ça fonctionnait l'amour ? Il avait bien essayé de demander à son ami une fois, mais il avait eu l'air terriblement gêné et avait rapidement changé de sujet. Peut-être avait-il cru qu'il essayait de le séduire, brr. Il ne pouvait pas sortir avec son meilleur ami quand même ! Ash était comme son grand-frère.

En parlant d'amour, il était perdu dans ses réflexions lorsque Julian se rapprocha dangereusement pour lui murmurer quelque chose d'absurde. Le plus jeune des trois lui lança un regard surpris tout en faisant sauter la dernière crêpe dans sa poêle avant de la déposer dans un plat avec les autres.

« Hé, t'es beau sans ta couche de crasse ! »

Ses cheveux maintenant propres et encore humides dégageaient une odeur agréable et sa peau sentait la fraise, son fruit préféré. Il était aussi plus pâle qu'il n'en avait eu l'air une demi-heure auparavant. Il constata aussi que ses vêtements lui allaient très bien, ils faisaient quasiment la même taille  et tous les deux n'étaient pas particulièrement épais. L'hybride sourit en le détaillant de la tête aux pieds et prit son plat.

«  Et Ash, c'est plutôt mon grand copain. »

Sur ces belles paroles pleines de sens, il se rendit avec lui dans le salon et prépara la table. Il apporta quelques confitures et de la pâte à tartiner et s'installa après qu'Ash ait amené les pizzas qui sentaient délicieusement bon. Son estomac se mit à gronder et il espéra qu'il était le seul à l'avoir entendu.

Ce fut Julian qui fit l'essentiel de la conversation en racontant ses aventures à Cyber et en mettant Ash au courant de tout ce qui s'était passé dans sa vie. Caem se contentait de se sauver deux parts de pizza avant que le nouveau ne les engloutisse et l'écoutait, pendu à ses lèvres. Sa vie était incroyable, il avait même un cafard géant comme animal de compagnie ! Ça changeait du chat pantouflard de la maison qui passait ses journées à squatter le canapé ou les genoux du premier venu. Au moins il lui tenait chaud quand il passait des heures à jouer. Le plus jeune se sentait un peu jaloux de constater que ses amis avaient fait tant de choses intéressantes et avaient tous les deux un talent. Ash était beau, grand, riche, charismatique et doué en cuisine en plus d'être intelligent. Julian était beau aussi, il savait jouer d'un instrument et coudre, et il avait vécu pleins de choses. Alors que lui... Caem s'était toujours trouvé à peine potable avec autant de charisme qu'une pomme de terre. D'habitude il se fichait bien de son apparence et de son utilité, il ramenait de l'argent et dieu merci il n'avait pas de miroir dans sa chambre. Mais parfois après la douche, ou les rares fois où il se préparait en même temps qu'Ash, il était déçu de ce qu'il voyait. Oh il n'était pas laid, mais il se trouvait juste terriblement bof comparé à son meilleur ami.

Ash lui demanda si il voulait continuait à jouer et il prit le temps d'avaler sa bouchée avant de répondre. Il ne travaillait pas demain ? Enfin ! Depuis le temps qu'il voulait passer un peu de temps ensemble.

«  En fait, il y a un nouveau parc d'attraction qui a ouvert et je voulais y aller quand t'aurais le temps ! C'est que des attractions d'horreur et de sensations fortes alors on pourrait y aller avec Ju, hein Ju ? »

Il lança un regard façon chaton plein d'amour avec les pupilles dilatées à leur nouveau compagnon pour qu'il incite lui aussi leur ami à les emmener. Il n'avait pas le permis de conduire et il n'avait pas envie de prendre les transports en commun, et puis ce ne serait pas drôle tout seul. Ça ne le dérangerait pas de jouer toute la journée, mais il pouvait faire ça demain, après avoir eu sa dose de sensations. Il avait entendu dire que des types pouvaient sortir de nul part et vous poursuivre avec une hache et une tronçonneuse dans tout le parc. C'était énorme, il devait y aller.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Young Forever
Messages : 33
Date d'inscription : 16/02/2016
Age : 34
Ville de résidence : aucune
Emploi : Guitariste-couturier
Race : Humain

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Aventurier occasionnel
Statut marital: Mon cœur est pris
MessageSujet: Re: It's a brand new song   Dim 28 Fév - 14:50

M
alheureusement, il n'y avait pas d'oignon à couper pour la pizza d'Ash. Julian était déçu, mais il gardait le moral ! Ce n'était pas terminé et il aurait certainement d'autres occasions d'en mettre plein la vue à Caem. Celui-ci lui glissa d'ailleurs qu'il le trouvait beau quand il était propre. Aussitôt, le cœur Junkyen s'emballa et les joues de Julian se réchauffèrent, alors que deux petites tâches rouges apparaissaient sur ses pommettes. Il le trouvait… « Beau » ? Beau ? Ooooh, c'était magique ! Et dire qu'il n'avait même pas eu besoin de faire danser un oignon sur la table.

Voulant s'assurer que Caem était quelqu'un de libre, il lui demanda si Ash et lui formaient un couple. En fait, c'était surtout cette configuration qui l'intéressait. N'importe qui d'autre pouvait sortir avec Caem que ça ne l'empêcherait pas de le séduire. Mais Ash… Non, il ne pourrait jamais faire ça à son ancien meilleur ami.
Finalement, il s'avéra qu'Ash n'était pas avec Caem. Bien, très bien même. Il avait même le droit à une blague, à laquelle Julian rit très fort, pour bien montrer au jeune homme qu'il était très drôle. Oh oui, mignon, gentil et drôle. Caem était parfait, comment aurait-il pu éviter de tomber sous le charme au premier regard ?

A table, les pizzas subirent rapidement leur sort. Quand Ju avala la dernière bouchée disponible, la pâte fumait encore. Oh que c'était bon ! Ca changeait vraiment de la bouffe de la Junkyard, ce qu'il ne manqua pas d'expliquer alors qu'ils se rendaient sur le canapé du salon pour manger les crêpes de Caem. Celui-ci semblait fasciné par tout ce qu'il racontait au sujet de Cyber, alors il n'allait pas se priver de le contenter un peu plus.
Ju choisit stratégiquement sa place avant de s'installer en tailleur dans le canapé. Il était le plus proche de l'assiette de crêpes et même s'il avait déjà bien bouffé, il crevait la dalle. Plongeant son couteau dans le Niutéla – oh ça lui avait un peu manqué ça aussi – il écouta Ash proposer à Caem de passer la journée à jouer à quelque chose le lendemain. Ils pensaient déjà au lendemain. Mais il était tôt, non ? Ils pouvaient encore faire plein de trucs ! Lui voulait organiser sa chambre et tout le bordel qu'il y avait dedans. C'était quand même vachement sympa de la part d'Ash de lui prêter son mobilier, comme ça, même s'il ne s'en servait. A la Junkyard, on vous crachait à la gueule plus volontiers.
Il avait une énorme quantité de crêpe au Niutéla dans la bouche quand Caem proposa plutôt de faire un tour dans un énorme parc d'attraction. Julian dût finir d'avaler la moitié de sa bouchée avant de pouvoir répondre, se moquant bien qu'un peu de chocolat-noisette vienne coller ses lèvres pendant qu'il parlait.

« OUAIS ! J'adore trop les parcs d'attraction ! Mais à la Junkyard ils sont trop dangereux, tout le monde meurt là-bas. »

Il avait de vagues souvenirs des fois où il s'y était rendus. D'abord avec ses parents, puis son oncle Louis et enfin avec ses potes. La plupart du temps, il leur payait l'entrée, ne voyant aucun mal à dilapider le fric familial si c'était pour faire plaisir à ses amis. De toutes façons, qu'est-ce qu'ils pouvaient en faire de tout cet argent ? Ils jetaient toujours plein de nourriture à la poubelle. Enfin, ils essayaient. La plupart du temps, Julian et son père étaient intervenus pour se goinfrer des restes.
Il se resservi une crêpe et dans sa maladresse, fit tomber un peu de pâte à tartiner sur le canapé.

« Oups... »

Sans s'embarrasser, il récupéra la friandise avec son index qu'il fourra dans sa bouche. Ca n'avait pas été son attention au début mais alors qu'il s'acharnait à extraire tout le chocolat de son doigt, il se demanda si Caem trouvait ça sexy. Oh non, il n'avait sûrement pas l'esprit aussi mal placé.

Ash changea de sujet une crêpe plus tard, proposant à Julian de lui trouver du travail. Il disait avoir des relations dans la haute-couture. Ju réfléchit quelques secondes. La haute-couture. Oh oui, c'était ce truc pour riches qui ne pouvaient pas s'habiller comme tout le monde. Il examina Ash, qui était vêtu normalement à ce qui lui semblait. Pourtant son appartement était super classe et propre, il dénotait d'une certaine richesse. Il avait même des vitres qui s'assombrissaient toutes seules, c'était fabuleux.

« Ouais, je sais coudre ouais… Si tu peux me trouver des petits boulots, je serais pas contre. Je vais même fouiller dans la ville, doit sûrement y avoir des trucs que personne veut faire. »

Alors qu'il bougeait un peu pour s'installer plus confortablement, Julian actionna par erreur la télécommande de la télévision. Il ne s'était pas aperçu qu'il s'était assis dessus. L'écran s'alluma, sur une publicité qui faisait mal aux yeux.

« AMI JUNKYEN ! Tu es perdu à Modernis State ? Pas de problème ! Nous t'attendons dans notre agence pour l'emploi ! Et oui, tu as bien compris ! Elle a été conçu spécialement pour toi, qui n'a pas les qualifications d'un Modernis. Ne t'inquiète pas, chez Junk-Job, nous savons déjà en quoi tu seras utile ! »

Julian eut un sursaut excité et il pointa le doigt en direction de l'écran. Putain, il avait vraiment de la chance.

« Oh, oh ! Là-bas, faut que j'y aille ! C'est où ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Boss des Sucreries
Messages : 47
Date d'inscription : 20/11/2015
Age : 36
Ville de résidence : Modernis State
Emploi : Photographe de mode
Race : Hybride

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Aventurier occasionnel
Statut marital: En couple
MessageSujet: Re: It's a brand new song   Lun 29 Fév - 14:37



Julian Ring x Ashenlil Queen x Caem Bluebird

C'était dingue quand même que Julian revienne maintenant. Il aurait pu revenir deux ans auparavant et convaincre Ash de quitter la mafia définitivement. Et Ash n'aurait sans doute jamais connu Caem. C'aurait été un peu triste et puis avec lui Ash pouvait exploiter son côté familial. A force de vivre avec une tribu – oui parce que sept enfants et deux parents on pouvait appeler ça une tribu – il avait l'habitude de prendre soin des autres. Caem n'étant pas très attentif, il avait toutes les raisons de s'occuper de lui.
Avec un soupir, le jeune homme se rendit compte qu'avec Julian, son côté maman un peu chiante serait doublé. Ju était du genre à ne pas respecter l'intimité ni l'ordre général des choses. En fait, il était de ce genre là avant de partir alors Ash n'osait même pas imaginer ce que ce serait maintenant qu'il revenait de la Junkyard. Probablement qu'il ferait mieux de faire venir la femme de ménage plus souvent.
Le junkyen était cependant son ami et il ne pouvait pas le laisser tomber. De toute façon son image publique n'était pas son premier intérêt. Sinon il n'hébergerait pas un jeune homme à peine adulte avec qui on voulait absolument le mettre en couple. Et sinon il ne fréquenterait pas Kalem qui avait une véritable réputation de putain. Et il serait bien mal entouré. Tous les gens qui étaient ses amis étaient un peu désaxés, c'était ça qui les rendait intéressant. Même Allic Beackerman avait un grain.
Et puis même lui n'était pas quelqu'un de normal. Même si on mettait de côté sa vie de mafieux, il y avait encore le fait qu'il n'avait jamais fini de grandir mentalement, celui qu'il avait peur des moutons et puis cette fascination pour les félins.
Maintenant qu'il avait de nouveau son meilleur ami à ses côtés, il lui semblait qu'il y avait un vide comblé. Bien sûr, Caem était comme un petit frère pour lui – d'ailleurs il l’appelait 'bro' la moitié du temps – mais Ju était un différent type d'ami. C'était le genre de mec qu'il fallait reprendre sans arrête mais qui vous rendait votre affection par dix. C'était le genre de mec qui avait un problème d'hygiène mais ce n'était pas grave.
Il jeta un coup d'oeil à sa montre – celle que son père lui avait offert quand il avait eu dix-huit ans, toujours la même. Elle venait d'EID, le magasin discount près de chez eux et était tout simple mais il l'adorait – et constata qu'il aurait déjà dû recevoir un appel de Kalem. Ce mec était censé être intéressé par lui alors pourquoi est-ce qu'il ne lui demandait pas à se voir ?!
Tout le long de la soirée, il avait remarqué qu'il y avait un truc entre Caem et Ju. Ils s'entendaient à merveille et Ash était vraiment soulagé. Il n'avait pas envie d'imposer un de ses amis à son colocataire mais en même temps il ne pouvait pas jeter son plus vieil ami à la rue. Donc le fait qu'ils semblent bien s'entendre était une bonne nouvelle. Et franchement, un soulagement. Un peu plus détendu, le vampire fit moins attention à la possible tension et plus attention aux histoires de Ju.
Caem avait aussi l'air absolument absorbé par les histoires du junkyen. Il lui semblait qu'il l'enviait un peu mais le jeune Caem n'aurait probablement jamais pu survivre à la Junkyard. Et puis il avait quinze ans de moins qu'eux, il aurait tout le temps de vivre des super aventures maintenant qu'il avait un job et un toit sur la tête. Même s'il était timide, il ne doutait pas qu'il serait parfaitement capable de s'attirer des ennuis comme eux.
Du coin de l’œil, Ash remarqua que son chat était monté sur l'évier. Il n'eut qu'à siffler pour que le félin descende de son promontoire humide comme si de rien n'était et ne vienne les rejoindre, venant renifler Ju comme si c'était une toute nouvelle nourriture. Une fois convaincu qu'il ne pouvait pas le manger, il s’installa sur le dossier du fauteuil dans un gros pouf, ses quatre pattes pendant des deux côtés et piqua un somme.
Et puis, Caem parla d'un nouveau parc d'attraction. Okay, il était le seul qui avait le permis de conduire ici – du moins il ne laisserait pas un junkyen, aussi Ju soit-il conduire sa Vovlo – donc il était bon pour les emmener. Boh, tant qu'ils ne faisaient pas des caprices d'enfants.
Il envoya un rapide texto à Dean, son bras gauche, puisque Sam était en rendez-vous galant ce soir et lui avait demandé de ne pas le déranger. Ces deux là avaient aussi un grain mais ils lui étaient fidèles depuis le démon malgré leur petite obsession pour les démons et tout ce qui leur était relié. Il avait préféré de pas leur dire qu'il était un hybride, ne sachant pas trop comment ils réagiraient.
Il se prépara ensuite une crêpe à la confiture de fraises – fatalement. Dean était toujours plus lent à répondre que son frère, souvent parce qu'il était occupé à s'entraîner, manger ou dormir. Il avait un train de vie bien spécial.
Julian exprima son intérêt total dans la plus grande classe et Ash s'étouffa presque avec son morceau de crêpe en riant. Une fois calmé, il réfléchit rapidement à ce que le junkyen avait dit. Bon, il était carrément rassuré que son pote soit rentré avant de mourir à la Destination Fatale dans un parc d'attraction super dangereux. Au moins là où ils iraient demain, le sang et l'horreur ne seraient que factice. Et puis il pourrait garder un œil sur son téléphone en cas de problème.
Ash se hérissa un peu quand son canapé subit une attaque de pâte à tartiner mais il l'essuya bien vite avec un sopalin. Ouais, Ju était le genre de mec à tout salir.
Son téléphone vibra et il se rendit compte que Dean lui avait bien envoyé l'itinéraire mais le parc d'attraction via mail. Il aurait pu le faire lui même mais Dean connaissait tous les bons raccourcis.
Julian accepta sa proposition avant d'allumer la télévision par mégarde. La pub aveugla plus Ash qu'autre chose mais il pu comprendre quelques mots alors que ses yeux essayaient de lutter contre la cécité. Après avoir éteint la télévision, Ash chercha rapidement où se trouvait l'agence de petits boulots et sourit en constatant que c'était sur la route du parc.
- Je t'y déposerai demain en rentrant du parc d'attraction.
En attendant il demanderait de son côté si on avait besoin de petites mains. Et puis son téléphone sonna et Ash constata avec un soupçon de victoire que c'était Kalem. Il s'excusa et s'absenta.

En revenant un petit quatre d'heure plus tard, il constata qu'il n'y avait plus de crêpes, que le lustre balançait dangereusement et qu'un coussin rouge qui reposait habituellement sur le canapé avait été éventré.
▬  Okay qu'est-ce qui s'est passé ici ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pancakes Genius
Messages : 16
Date d'inscription : 11/02/2016

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Patate de canapé
Statut marital: Liiiibre
MessageSujet: Re: It's a brand new song   Ven 4 Mar - 13:29

Les pizzas furent très vite mangées, il avait à peine eu le temps de se sauver deux parts. Il aurait cru qu'il pourrait en avoir un peu plus maintenant qu'il y en avait deux sur la table, mais Julian avait l'air affamé et il l'avait regardé engloutir sa nourriture comme si il avait un trou noir à la place de son estomac. Ou qu'il n'avait pas bien mangé depuis très longtemps. Il se réconforta en se disant qu'il avait fait une douzaine de crêpes et que de toute façon il n'avait déjà plus très faim, sûrement à cause de l'émotion. Ça faisait beaucoup de choses en une journée, ou plutôt une très grosse chose qui avait un nom. Et puis il se souvenait de son premier repas chez Ash, des pâtes à la carbonara. Il avait éclaté trois assiettes pleines de crème avant d'être complètement repu.

Ses deux compagnons étaient tous les deux motivés pour se rendre au nouveau parc et il sentit son cœur se gonfler de bonheur, il avait vraiment hâte ! Ils allaient passer un excellent moment et il pourrait apprendre à connaître un peu plus leur nouveau camarade. Par contre il espérait que son meilleur ami ne ramènerait pas l'une de ses armes, où ça risquait de dégénérer. C'était un parc réservé à l'horreur mais quand même !
Il vit un peu de pâte à tartiner échapper à la cuillère qu'utilisait Ju pour s'écraser sur le canapé et il sentit tous les poils (ou cheveux, il n'était pas sûr) sur sa nuque se hérisser. Oh non, il pouvait faire des tâches sur le tapis mais pas sur le canapé, c'était là qu'il s'installait pour jouer, bon sang ! Ce mec était vraiment un crado, mais bon, il ne pouvait pas lui en vouloir. Et il ferait de son mieux pour lui apprendre les bases, même si il n'était pas un exemple d'ordre et propreté non plus.

La télévision s'alluma sur une publicité au son volontairement fort et agressif, l'hybride profita de l'intérêt qu'y portaient ses deux amis pour se prendre une crêpe qu'il tartina de confiture à la fraise. Sa préférée. Il ne prit même pas la peine d'écouter le truc à l'écran, ça criait trop fort et il se sentait attaqué plus qu'autre chose. D'ailleurs, dès qu'il en eut l'occasion, il passa sa main sans hésiter sous les fesses du junkien pour en récupérer la télécommande qui dépassait à peine et couper le son. Aaaah... Ça faisait du bien.

Un téléphone se mit à vibrer et la sonnerie de celui d'Ash se déclencha, le plus âgé d'entre eux disparut dans sa chambre pour aller téléphoner. Caem se sentit soudain très mal à l'aise, il ne se sentait pas prêt à se retrouver seul dans la même pièce avec le nouveau. En plus il semblait prendre plaisir à le dévisager avec un air admiratif. Hé bien qu'est-ce qu'il avait, il n'avait jamais mangé de crêpe ? Ou alors il était cannibale et se disait qu'il allait en faire son dîner un soir où ils n'auraient rien à se mettre sous la dent. Merde, il ne voulait pas finir en steak ou en brochette. Il commençait à peine à vivre une vie vraiment idéale, avec son travail, un toit au dessus de sa tête et son meilleur ami sous ce toit. À un moment, il croisa son regard, tout plein d'étoiles. Et se dit que ça y est, il était en train de réfléchir à quelle sauce il allait le manger, littéralement.

Le plus jeune détourna le regard et fourra sa crêpe dans sa bouche avant de se lever pour commencer à débarrasser la table sans voir le chat couché près de ses pieds. Ce même chat - qui ne l'aimait déjà pas - n'apprécia pas qu'il lui marche sur la queue et bondit sur lui en hurlant son miaulement d'animal guerrier furieux, toutes griffes dehors. Caem eut à peine le temps de l'attraper en plein vol et le jeter sur l'oreiller près de Julian alors que le chat s'acharnait sur ce qui aurait pu être son visage, faisant voler des peluches de mousse. Cet animal était complètement taré ! La bête furieuse libéra le pauvre coussin éventré pour lui lancer un regard noir de la mort qui tue et se jeta sur ses pieds pour y enfoncer ses sales petites dents pointues. Poussant un petit cri de douleur, il secoue la jambe dans tous les sens pour le forcer à lâcher et finalement, le félin lâcha prise et s'envola vers d'autres cieux... Pour atterrir sur le lustre qui se mit à balancer dangereusement. Bien décidé à avoir sa vengeance, l'animal sauta au sol avec autant de souplesse qu'une mémé qu'on aurait poussé dans les escaliers et se dirigea vers lui. Sa queue avait pris l'aspect d'un gros plumeau menaçant et il grognait. Caem craqua et se jeta dans les bras de Ju, protégeant ses pieds nus en les glissant entre le dos du junkien et le canapé, son visage caché contre son cou, il alla rabattre sa capuche affublée d'oreilles de chat sur sa tête pour se sentir comme dans une forteresse.

« IL VEUT MA MORT ! »

Il n'avait jamais entretenu une très bonne relation avec cette boule de poil. Soit il venait dormir sur ses cuisses pour être au chaud et en profitait pour enfoncer ses griffes dans sa peau, soit il lui feulait dessus pour un oui ou pour un non. Il l'avait déjà griffé à la joue une fois, juste en dessous de l’œil. Il ne voulait pas perdre un œil alors qu'il venait de retrouver une vue correcte !
Trop paniqué, il ne remarqua même pas qu'Ash était revenu et entendit encore moins sa question. Par contre il sentait très bien la présence du matou qui venait de grimper sur le canapé. Mais il était bien protégé, là. Peut-être qu'avec un peu de chance, il croirait que Ju et lui ne font plus qu'un, ou peut-être que l'odeur du junkien le repousserait. Même si à présent il sentait presque exactement comme eux. Quand même !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Young Forever
Messages : 33
Date d'inscription : 16/02/2016
Age : 34
Ville de résidence : aucune
Emploi : Guitariste-couturier
Race : Humain

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Aventurier occasionnel
Statut marital: Mon cœur est pris
MessageSujet: Re: It's a brand new song   Sam 5 Mar - 17:06

S'
occuper d'un cafard géant était une tâche plutôt simpliste. Les cafards se nourrissaient de n'importe quoi, ils étaient très résistants et gardaient très bien une maison quand ils étaient de la taille de Jonhson. En plus, celui de Julian avait de la conversation. Apparemment, il aurait été un homme auparavant, un être humain. Le jeune homme avait bien du mal à le croire mais le cafard insistait toujours et ça se terminait en dispute. Heureusement, ça n'arrivait pas souvent.
Le Junkyen s'était toujours imaginé que s'occuper d'un chat était quelque chose d'assez similaire. Celui qui se baladait dans l'appartement d'Ash n'avait en tout cas pas l'air d'être un cas difficile. Il jouait avec les proies mortes et s'installait sur les dossiers de canapé pour dormir. La vie avec cet animal allait être plutôt simple d'après ce qu'il pouvait supposer.

La publicité pour l'agence d'emploi spéciale fut remplacée par une autre pour du shampoing qui faisait des cheveux de « staaaarrrrr » et Julian resta scotché à l'écran tout en mâchonnant sa crêpe. La télévision le fascinait, parce qu'il n'en avait pas à la Junkyard. Ce n'était pas que ce n'était pas disponible, il y avait même des programmes spéciaux pour la ville, mais il n'avait jamais eu les moyens techniques d'en installer une. De toute façon, il n'en avait pas vraiment le temps, ni l'envie. Mais l'avoir allumée sous le nez, comme ça, c'était hypnotisant.
Il sursauta en sentant quelque chose se glisser sous ses fesses et écarquilla les yeux en voyant un bras remuer près de lui. Son cœur s'accéléra quand il vit qu'il s'agissait de Caem. Le jeune homme avait fait ça pour attraper la télécommande et éteindre la télé, mais Ju n'était pas dupe. Il jeta un regard émerveillé à Caem, qui feintait l'innocence à la perfection. Quel coquin, il avait donc déjà compris les sentiments que Julian avait pour lui !
Ash le sortit de sa rêverie en lui proposant de le déposer dès le lendemain à l'agence. Tout excité, Julian hocha vigoureusement la tête en saisissant une autre crêpe et le pot de confiture.

« Génial ! Merci Ash ! J'espère que j'aurai un super boulot, comme promener des chiens. »

Alors qu'il mangeait, le téléphone portable d'Ash sonna et l'homme s'éclipsa dans la cuisine. Au début, Julian se contenta de manger. Et puis, il se rendit compte de la chance qu'il avait. Son regard se vissa sur Caem et un sourire béat étira ses lèvres. Il était réellement très beau. Plus beau que tous les beaux qu'il avait pu voir. Bon, mais il fallait dire quelque chose maintenant. Il ne pouvait pas juste rester comme ça à le regarder en mâchonnant son dessert.

« Caem, tu veux être le médiator de mes cordes sensibles ? »

Non, il ne pouvait pas dire ça. C'était trop cru. Il fallait quelque chose de plus subtile, de plus poétique. Que dirait Ash ? C'était lui qui écrivait toutes les paroles de leurs chansons d'amour, il était très doué pour ça.
Il n'eut finalement pas le temps de trouver un truc intelligent à dire car le chat commença à s'en prendre à Caem sans aucune raison. Julian ne l'avait même pas vu descendre du canapé ! Lui, trop surpris par ce qui était en train de se dérouler sous ses yeux, ne bougea pas, observant la scène comme s'il était de nouveau en train de regarder un programme télévisé. Jusqu'à ce que Caem se précipite dans ses bras en se pressant contre lui et se cache sous sa capuche en hurlant que l'animal voulait le tuer. Les tympans de Julian vibrèrent, mais il avait une toute autre chose en tête. Les lèvres de Caem étaient si proches. Et puis, par réflexe, il avait mis ses mains sur les fesses du jeune homme. Maintenant qu'il s'en était rendu compte, il devait résister à l'envie de les presser doucement sous ses doigts, se demandant si elles seraient fermes. A la Junkyard, tout le monde avait un cul plutôt osseux, mais Caem semblait être fait de marshmallow. Et puis, au moment où il avait avancé son visage, le cœur tambourinant contre sa poitrine, avec l'intention de déposer ses lèvres sur celles de Caem, la voix d'Ash l'interrompit. Surpris, il sursauta et se redressa, puis relâcha Caem, lui laissant le choix de se décrocher de lui ou non.

« Hum… C'est le chat. »

Il ne savait pas ce qu'Ash pourrait penser de lui s'il avouait ses sentiments pour Caem. Il se dirait peut-être que c'était merveilleux. Ou alors vachement précipité. Ou alors il pensait que Julian n'était pas digne de lui, ce que le Junkyen comprendrait parfaitement.

« Il a attaqué Caem, comme ça. Il est juste devenu fou. Complètement cinglé. Alors, c'était qui au téléphone ? »

Il regrettait un peu Jonhson. Au moins le cafard n'attaquait pas les gens sans raison. Au contraire, il était celui qui venait vous réconforter avec un câlin. Si Jonhson était là, il lui aurait demandé de faire un câlin à Caem. … Mais qu'il pouvait être bête des fois !
Profitant de la situation, Julian enlaça le jeune homme et lui tapota doucement le dos. Il se sentait particulièrement heureux.

« Là, là. C'est bon, c'est fini. Il est parti. »

En effet, le chat n'était plus là. La question qu'on pouvait se poser était : mais où se cachait-il en préparant son prochain forfait ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Boss des Sucreries
Messages : 47
Date d'inscription : 20/11/2015
Age : 36
Ville de résidence : Modernis State
Emploi : Photographe de mode
Race : Hybride

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Aventurier occasionnel
Statut marital: En couple
MessageSujet: Re: It's a brand new song   Dim 6 Mar - 13:50



Julian Ring x Ashenlil Queen x Caem Bluebird

Si le coeur lui en disait, Julian pourrait bien dormir avec lui ou dormir sur le canapé. Le lendemain, il enverrait Sam – s'il s'était bien remit de son rencard et de sa blessure de l'autre fois – acheter un lit  et quelques bricoles et les livrer chez eux. Pendant que Ju serait à son agence d’intérim, Caem et lui lui feraient une surprise en dégageant le débarras et en lui montant son lit. Ou peut-être que Caem lui prêterait son lit pour dormir avec lui, après tout ils avaient l'habitude de souvent dormir ensemble.
En tout cas, il lui ramènerait des fringues un autre jour. Au moins deux dizaines de tenues.  Ju était très bien comme ça à mettre ce qu'il aimait mais il n'avait pas énormément de vêtements et tout ce qui était dans l'étui était à laver – si ce n'était à brûler, qui savait si le truc géant de tout à l'heure n'avait pas une famille à l'intérieur de cet étui. Il connaissait quelques magasins pas très chers qui vendait des vêtements d'occasion qui seraient parfaitement dans le style de son ami.
Il lâcha un hoquet en se souvenant que suite à une récente altercation avec un des nouveaux Beackerman alors qu'il essayait de recueillir des informations, il avait hérité de quelques jolies marques. Des bleus marbraient tout son flanc gauche. Il guérissait plus vite qu'un humain mais quand même, ils ne seraient pas partis avant le lendemain. S'il dormait avec un de ses amis, il devrait porter un pyjama. Oh quelle merde.
Son chat semblait bien aimer le nouveau locataire de l'appartement en tout cas. Caem lui disait souvent que c'était un démon sur pattes mais Hubert von Miaou – généralement appelé Huby ou Miaou – était toujours adorable et très câlin envers lui. Toujours après lui pour lui réclamer des câlins ou à manger. Il ne s'était même jamais fait griffer ou mordre alors Caem était vraiment une petite nature.
Quand il revint de son petit coup de fil, le visage grave et les yeux voilés de déception – ça n'avait pas été Kalem mais Allic pour mettre au point un truc – il constata qu'il ne fallait jamais ô grand jamais laisser ses deux amis seuls dans son appartement. S'il devait s'absenter un moment, il ferait en sorte qu'un de ses amis vienne prendre sa place pour surveiller les deux gamins. Il tenait un minimum à son appartement.
Il lui semblait avoir entendu un cri mais ce devait être Caem qui s'énervait sur son jeu vidéo. Quoiqu'il en soit, ils avaient profité de son absence pour se sauter dessus – il ne pensait pas Caem comme ça putain. Quoique … est-ce que c'était de la peur dans les yeux du plus jeune ?
Habituellement, Caem ne respirait pas le calme et la confiance en soi mais quand même il avait l'air terrifié par quelque chose. D'instinct, il se demanda si un mafieux ne s'était pas infiltré dans le coin mais Julian n'aurait pas eu l'air aussi calme, sans doute. Il était junkyen mais ne savait même pas qu'Ash avait des activités illégales qui pouvaient éventuellement les mettre en danger. Et puis toutes les issues semblaient normales.
Il se rapprocha et en souriant vint passer une main dans les cheveux de Caem, après lui avoir enlevé sa capuche . Il savait bien quel pouvoir calmant avaient ses grandes mains chaudes et l'autre hybride était tout le temps détendu quand il passait une main dans ses cheveux. Après tout, il était un peu son père ou son grand frère – selon le registre de la ville, il était son père adoptif mais il n'en avait jamais eu l'autorité – alors il était logique de le réconforter, quelque soit la chose qui lui ai fait peur.
Finalement, Julian lui expliqua ce qui avait terrifié Caem. Ce fut ce moment que choisit la petite boule de poil pour venir se frotter à Ash en ronronnant. Il fronça les sourcils et  ralluma la télévision avant de mettre un dvd dans le lecteur RaieBleue de la Xstation. Voilà, comme ça ça allait détendre tout le monde.
▬ Caem, lâche Julian tu vas le faire suffoquer à force okay ?
Il s'assit à côté de son ami et posa sa tête sur son épaule, un peu fatigué. Demain serait certainement une longue journée mais ce serait amusant. Huby vint s'installer sur Ash en ronronnant et se blottit contre lui, en rond, avant de s'endormir en deux secondes. Bah voilà, il était pas méchant.
A l'écran, une corne blanche ornée d'une lanière argentée venait d'apparaître, sous le titre du film en rouge pétant. 'La nuit de la bataille des ZOMBIES'. Un film familial et sympathique. Il aurait bien été chercher de quoi grignoter mais il était beaucoup trop plein pour ne serait-ce que penser à ingérer un truc.

Une heure plus tard, alors que les Gothiks et les Modernis se faisaient chasser comme des lapins par des zombies assoiffés de sang, Ash tourna la tête vers Julian. Il faisait un peu zombie avec ses vêtements usagés.
▬ Au fait tu veux dormir où ? Dans le canapé, dans mon lit ou dans celui de Caem ? Caem a qu'un lit double mais il peut venir dormir avec moi si t'as envie d'être tout seul, t'en fais pas on a l'habitude de dormir ensemble.
Il étendit son bras par dessus la tête de Julian pour poker la tête de Caem avec un doigt. Caem avait toujours les cheveux doux depuis qu'il vivait avec lui.
▬ Ca te dérange pas, si ?
A vrai dire, ils avaient dormi ensemble pour la dernière fois la semaine dernière alors il s'imaginait bien que rien n'avait changé mais bon, on n'était jamais trop poli.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pancakes Genius
Messages : 16
Date d'inscription : 11/02/2016

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Patate de canapé
Statut marital: Liiiibre
MessageSujet: Re: It's a brand new song   Sam 12 Mar - 1:40

Caem était terrifié à l'idée de se faire déchiqueter par le félin. Il lui avait bien griffé le pied cet enfoiré, ça le lançait et nul doute qu'il devait saigner un peu. Une nouvelle blessure de guerre pour lui, heureusement qu'il cicatrisait plutôt bien. Il aurait mieux fait de porter les gros chaussons licornes qu'Ash lui avait offert. Mais ils étaient juste trop gros, c'était presque impossible de marcher correctement avec et il n'osait pas dire à son ami qu'il l'avait pris une pointure au-dessus de la sienne. En tout cas, ces grosses têtes de licorne auraient pu le protéger et être une arme massive, dommage.
En attendant, il devait survivre avec ce qu'il avait sous la main, c'est à dire Ju. Lorsque leur nouvel ami se leva, il ne lâcha pas pour autant. Au contraire, il serra ses jambes autour de sa taille et ses bras autour de son cou, tel un koala accroché à sa branche. Ou une moule à son rocher peut-être. Sa tête était collée à celle du junkien et il fouillait les lieux du regard en se demandant bien où pouvait se cacher son prédateur.

Finalement, Ash exigea de lui qu'il laisse Ju respirer un peu et il se décrocha de lui, un peu à regret. Il s'était trouvé confortable et rassuré comme ça, contre lui. Bof, ce n'était pas comme si Von Machant n'allait pas de nouveau chercher à se venger.
Ils retournèrent tous s'asseoir sur le canapé, l'atmosphère une fois calmée, Ju au milieu d'eux, et un film de zombies débuta. Oh super ! Il adorait les films de zombies, c'était ses préférés. Et au moins lorsqu'il se couchait il n'angoissait pas en se disant qu'il en trouverait un sous son lit ou devant sa porte. Ca n'existait pas, contrairement aux pervers et aux psychopathes qui découpent les gens en morceaux pour le plaisir... Il jeta un coup d’œil discret à son voisin, hésitait à lui demander si il y en avait de là où il venait. Il n'était pas sûr de vouloir savoir, aussi ne posa t-il aucune question.

Le silence tomba parmi eux, seulement perturbé par le discret ronronnement de la bête qui était venue se mettre en boule pour dormir sur les genoux d'Ash. Pff, il n'arrivait même pas à le détester.  Il soupira doucement et appuya lui aussi sa tête sur le repose-tête officiel du trio. Quelques mèches de Ju vinrent chatouiller son oreille mais il n'y prêta pas cas. Hé ! Est-ce qu'il avait collé sa tête contre la sienne ? Non, il devait rêver.

Caem resta concentré sur le film, ce n'était pas le meilleur qu'il ait vu. Ca mettait du temps à démarrer, et en plus le personnage principal était une blonde à gros nichons qui – oh quel hasard – ne portait pas de soutien-gorge et se retrouvait trempée après une averse, dans son petit haut blanc moulé-serré. Hm, ok c'était donc une bonne bouse qu'on essayait d'embellir. Si on pouvait dire ça comme ça. Les femmes à grosse poitrine le stressaient depuis qu'il avait vu un ''film'' fait à la Cyber où une dingue tirait son lait maternel acide à la gueule des gens. Terrifiant. Et c'était tellement réel ! Il était persuadé que le titre était Snuffmovie, ou snouffmovie... quelque chose comme ça. Il espérait donc que la blondasse allait finir par se faire manger, mais ce n'était jamais le cas. Les zombies étaient peut-être dégoûtés par le silicone placé dans ses poches de graisse.
Au bout d'une heure, il commençait vraiment à s'ennuyer, mais n'osait rien dire. Heureusement Ash prit la parole et vint ensuite lui tapoter la tête du bout des doigts. Le jeune homme se redressa en s'étirant longuement.


« Oh, on va au lit ? D'accord. Moi je dors où vous voulez ! »

Ouf, sauvé. Il se leva pour se tourner vers ses compagnons en souriant. Il voulait bien dormir avec Ash, il lui tenait chaud et le câlinait parfois, mais il n'avait pas intérêt à laisser le chat entrer. Ca ne le dérangerait pas non plus de dormir avec Ju, mais il avait une tête à beaucoup bouger dans son sommeil. Le genre de gars qui se croit en plein combat de boxe quand il dort.

« Ju, je vais te laisser mon lit ! T'as de la chance j'ai changé les draps la semaine dernière. Et bave pas sur mon oreiller, ok ? »


Il lui sourit doucement avant de se diriger vers la chambre d'Ash en trottinant malgré le sommeil qui le guettait. Il était tout content d'avoir rencontré Ju, et en plus demain ils allaient au parc d'attraction ! Caem se rendit dans sa chambre pour enfiler un pyjama rose pâle avec une tête de chat sur chaque fesse, le summum de la virilité. Puis essaya de coiffer sa tignasse toujours aussi rebelle avant de se diriger vers la chambre de son meilleur ami. Il fut tenté de lui demander de faire des pancakes demain matin, mais il était censé être de corvée de vaisselle aujourd'hui et préférait se faire petit, espérant qu'il oublie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Young Forever
Messages : 33
Date d'inscription : 16/02/2016
Age : 34
Ville de résidence : aucune
Emploi : Guitariste-couturier
Race : Humain

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Aventurier occasionnel
Statut marital: Mon cœur est pris
MessageSujet: Re: It's a brand new song   Sam 12 Mar - 15:56

J
amais il n'aurait pensé ressentir la moindre animosité pour Ash. De nouveau. Enfin, la dernière fois qu'ils s'étaient fâchés, ça avait pris des proportions si énormes que Julian avait quitté la ville. Bon, ça n'était pas vraiment pour ça qu'il avait foutu le camp de Modernis State, mais il y aurait sûrement réfléchi à deux fois s'il avait toujours été proche de son meilleur ami de l'époque. En tout cas, il s'était dit en revoyant Ash que tout ça, c'était du passé et qu'ils avaient vécu le pire possible. Désormais, tout ne serait plus que rires et bonne humeur. Et puis, les choses démarraient plutôt bien.
Jusqu'à ce qu'Ash glisse ses doigts dans la chevelure brillante et certainement très douce de Caem, le caressant comme il l'aurait fait avec un petit chien. En voyant ça, Julian se raidit un peu et une pointe acérée lui transperça le cœur. Alors c'était comme ça entre eux, finalement ? Ils lui avaient menti. La tension sexuelle entre eux était tellement évidente, Julian n'aurait jamais sa place dans le cœur du plus jeune.
Sous les ordres de Ash, Caem le quitta, ce qui étreignit un peu plus son cœur déjà brisé. Il voulut dire que ça ne le dérangeait pas, mais une boule venue de nulle part et installée dans sa gorge l'en empêcha.

Il y avait un film à présent à la télévision et Ash vint s'asseoir à côté de lui, pour poser sa tête sur son épaule. Un peu après, Caem l'imita et Julian se retrouva tout confus. Il était perdu. Alors, il osa pencher la tête du côté du jeune homme, respirant son parfum suave et délicat. C'était comme si un ange avait déposé des gouttes de rosée parfumée sur sa peau.
Très vite, le film distrait Julian de la présence de Caem. Ce qui se passait dedans était fascinant et il s'imaginait sans mal à la place des différents protagonistes chassés par les zombies. Il en oublia son cœur brisé, l'ange descendu des nuages de rosée parfumée et même l'existence du chat agressif. Il commença même à somnoler un peu, car certaines scènes n'avaient aucun intérêt, comme quand la fille avouait au mec blond qu'elle le quittait parce qu'elle était tombée amoureuse du Noir décédé dix minutes plus tôt – sauf qu'elle ne le savait pas, ça.

Il sursauta légèrement quand Ash prit la parole, le ramenant sur terre. Où est-ce qu'il allait dormir ? Mais il avait déjà une chambre, non ? En tout cas, s'il en avait la possibilité, Ju voulait bien pioncer avec Caem ! Sauf qu'apprendre que les deux autres avaient l'habitude de dormir ensemble lui porta un nouveau coup au moral et il hésita.

« Heu… »

Caem, réveillé de force par Ash, lui vola la parole. Julian eut d'abord l'espoir qu'il déclare vouloir l'inviter dans son lit, sans qu'il le quitte. Et puis, le verdict tomba et son sourire se fana. Oh merde alors… Ils étaient vraiment ensemble.

« Hum… Okay, promis ! »

Il essaya d'avoir un ton enjoué, mais échoua un peu. Il était vraiment blessé et n'avait plus qu'une envie : se réfugier dans les pattes de Jonhson.
Tout le monde se leva alors que la télé ne montrait plus qu'un écran noir. Julian resta dans le salon, où l'attendaient ses affaires. Caem et Ash, eux, partirent dans leurs chambres. Julian se déshabilla et remplaça son pantalon par un caleçon vert d'eau très large. Il aimait bien l'avoir à l'aise quand il dormait.

Et puis, alors qu'il rassemblait ses affaires dans son étui, il hésita. Et s'il repartait pour la Junkyard finalement ? Il n'était pas certain d'être plus heureux ici, finalement. Et puis, Jonhson lui manquait. Sa vie simple lui manquait. … Les différents indices contradictoires de la relation qui unissait Ash et Caem tournèrent dans sa tête, comme un manège de torture. Et si ? Et si ? Et si ?! Et s'il ne comprenait rien ? Mieux valait en parler à Ash.
En passant dans le couloir, avec un cordon de cuir au bout duquel était suspendue une dent de lapin pour seul habillage de son torse, il croisa la porte légèrement entrouverte de la chambre de Caem. Bien sûr, il ignorait que c'était celle-là avant de jeter un coup d’œil par l'embrasure. Il vit le dos du jeune homme, alors que celui-ci enfilait un pantalon de pyjama rose clair. La seconde suivante, deux têtes félines s'étaient déployées sur ses fesses, comme pour souligner le fait qu'il en avait bien une paire. Julian déglutit, pris de court par la magnificence de l'être qui se débattait sous ses yeux avec son pyjama. Même ainsi vêtu, il n'était que grâce et volupté.
Décidant ensuite qu'il devait profiter que Caem était occupé pour parler à Ash, il fila dans la chambre de ce dernier, sans frapper ni rien. Il se foutait bien que l'hybride soit à poil, ce ne serait pas la première fois qu'il le verrait dans ses état. Il ne comptait plus les fois où il lui avait baissé son froc juste pour la blague.

« Hey ! » l'apostropha-t-il en venant se poser lourdement sur son lit. « J'ai besoin de savoir si y'a un truc ou pas entre Caem et toi. Parce que tu vois, je l'aime bien. »

Il détourna les yeux et passa plusieurs fois la main dans ses cheveux avant de continuer.

« Quand je l'ai vu, j'ai été frappé par la foudre, tu vois ? Genre KABOUM ! »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Boss des Sucreries
Messages : 47
Date d'inscription : 20/11/2015
Age : 36
Ville de résidence : Modernis State
Emploi : Photographe de mode
Race : Hybride

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Aventurier occasionnel
Statut marital: En couple
MessageSujet: Re: It's a brand new song   Lun 14 Mar - 11:14



Julian Ring x Ashenlil Queen x Caem Bluebird

Ash pensait qu'il aurait bien le temps de se remettre au travail quand Caem retournerait au sien et que Julian aurait été amené à l'agence d’intérim. En fait, il était choqué d'avoir vu une telle expression de surprise sur les traits de son meilleur ami quand il lui avait dit qu'il avait un jour de congé. Ca n'arrivait pas si rarement, si ? Il ne se rendait pas bien compte. Après la mort de sa sœur, il s'était concentré sur le travail pour ignorer ses problèmes.
En mettant son réveil pour le jour suivant à neuf heures, il déglutit. Il serait sûrement réveillé et déjà prêt à cette heure là mais ce n'était certainement pas le cas de Caem qui dormait avec lui. Il constata qu'il avait reçu un mail. Le rapport de son homme parqué devant chez Kalem. Oh merde. Il faillit en lâcher son portable. Ce mec … Kalem n'en avait rien à foutre de lui tout compte fait. Super, génial. Il aurait mieux fait de jamais s'y intéresser.
En jetant son portable sur la table de chevet, il s'efforça de ne plus y penser. Il ne voulait certainement pas commencer sa relation avec Julian en étant de mauvais poil. Au moins, il aurait la compagnie de son gros nounours de Caem pour la nuit. Il pourrait le serrer contre lui et prétendre que tout allait bien. Ouais, c'était l'avantage de vivre avec lui.
En fermant les yeux quelques secondes, il se demanda bien comment il avait pu tout faire foirer à ce point. Il avait été là bas dix minutes en avance, il était juste parti pour régler un problème important et avait loupé le harcèlement de Kalem. Quand il avait essayé de le recontacter le lendemain, il s'était fait ignorer. Honteux, il n'avait pas osé recommencer en se disant que le mannequin lui pardonnerait mais ce n'était apparemment pas le cas.
Il se concentra néanmoins sur le film en attendant la réponse de ses amis. Kalem, c'était de l'histoire ancienne. A la télé, une blonde qui aurait pu être jolie si elle ne s'était pas fait implanté des ballons de basket à la place des seins venait de faire une trentaine de pas, terrifiée, avant de se faire agresser.
Elle se fit sauver juste à temps par un mec qui devait avoir quarante ans de plus qu'elle et qui la serra par la taille avant de lui dire combien elle était courageuse pour une civile. Alors qu'il se demandait bien comment une femme aussi conne avait pu passer les portes de la ville en temps de guerre – il n'avait pas vu ce genre de configuration de ses propres yeux mais il devait bien y avoir quelques protections – un nouveau zombie arriva pour mordre le héros. Ow shit.
Caem lui répondit au moment où la fille courait en hurlant qu'elle était encore jeune. Mais elle essayait de les appâter ou bien ? Ash sourit doucement à son ami. Dans une bonne semaine tout serait bien lisse entre eux mais en attendant c'était un peu le chaos. Il aimait bien ça.
En s'étirant, il arrêta le film. Le chat venait de s'en aller et miaulait à présent à la porte de ce miaulement rauque et un peu bizarre que pouvaient avoir les chat mâle. Hubert avait le droit de sortir autant qu'il le voulait et Ash lui avait installé une chatière sur la porte de derrière qui donnait sur les escaliers de secours mais le chat refusait de sortir par là. Il préférait errer dans l'immeuble jusqu'à ce qu'une bonne âme ne lui ouvre la grande porte de devant.
Tout le monde partit se préparer pour aller dormir. Il étala une bonne couche de crème de nuit sur ses quelques rides – la plupart dues au stress – et se prépara à lire un peu. Éteignant la grande lumière dans sa chambre, il opta pour les milliers de LED qui formaient les mots 'COME IN BED WITH ME' sur sa tête de lit. Une fois en pyjama – juste une chemise de pyjama en soie et un boxer – il se glissa dans son lit et se saisit de son livre de chevet : 'Le Grand Inquisiteur et autres nouvelles gothikes'.
Il avait toujours essayé de comprendre quelle avait été la culture de sa mère biologique. Tout ce qu'elle savait c'était qu'elle l'avait abandonné et qu'elle était une vampire de Gothik City. Il s'était d'abord intéressé au jardinage. Sa mère avait laissé une branche d'aubépine avec lui quand elle l'avait donné à l'orphelinat. Au final, c'était juste une vieille tradition gothike pour lui porter chance. Il s'était senti ridicule.
Julian avait semblé un peu désorienté sur la fin de la soirée mais c'était peut-être juste une poussée de fatigue. Le lit de Caem était un peu moins confortable que le sien – surtout parce que c'était un lit simple – mais ses draps étaient plus doux. Ceux d'Ash étaient dans un coton assez rêche qu'il affectionnait. Ca lui rappelait son enfance, quand ses parents étaient assez pauvres pour faire dormir deux de leurs enfants ensemble.
Il avait à peine commencé à lire que Julian fit irruption dans sa chambre. Ash releva vers lui ses yeux bleus et le regarda à travers ses petites lunettes rondes de lecture. Il avait attaché ses cheveux en de petites tresses un peu désordonnées pour dormir et son haut de pyjama faisait penser à celui de son père. Il sourit largement quand il vit que son ami était venu lui souhaiter bonne nuit mais il avait l'air plutôt soucieux en y regardant à deux fois.
Et puis, Julian parla. Et le visage d'Ash se décomposa. Il partit dans un grand éclat de rire avant de comprendre qu'il était vraiment sérieux. Déglutissant, il lui indiqua de venir s'asseoir à côté de lui.
▬  Non, Ju. Caem c'est comme un petit frère ou un fils pour moi, je pourrais jamais sortir avec lui. Déjà il est trop jeune et ensuite … non je peux pas, je suis beaucoup trop proche de lui. Jamais on pourra être en couple, ce serait comme coucher avec une de mes sœurs.
Il fronça un peu les sourcils derrière ses lunettes ridicules et soupira.
▬  Tu es sûr de tes sentiments ? C'est un peu précipité non ?

Le soleil illumina la chambre alors que l'ordinateur intelligent de la maison laissait pénétrer la lumière du jour doucement à travers une portion de la fenêtre opaque. Il était un peu moins de huit heures et Ash était déjà reveillé depuis une demi-heure. Il poussa délicatement Caem et se rendit dans la cuisine après avoir enfilé un pantalon pour faire le café. Wow, une grande journée l'attendait.
En éclaircissant les vitres, il constata qu'il pleuvait dehors. Oh great, le parc allait être encore plus glauque comme ça.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pancakes Genius
Messages : 16
Date d'inscription : 11/02/2016

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Patate de canapé
Statut marital: Liiiibre
MessageSujet: Re: It's a brand new song   Mar 15 Mar - 15:02

Caem se brossa les dents, trois minutes comme Ash lui avait appris. Quand il l'avait adopté – puisqu'il était officiellement son père, hé oui – ses gencives saignaient très souvent. En fait, l'hybride était plutôt crade. Il ne se lavait qu'une fois par semaine, et en profitait pour se brosser les dents et se coiffer les cheveux. Par chance, il n'avait jamais senti très fort et, de toute façon, ne voyait pas beaucoup de monde. Dès qu'il était arrivé chez son meilleur ami, celui-ci lui avait fait couleur un bain et l'avait frotté partout avec ce foutu gant de toilette fait pour exfolier la peau. L'eau avait pris une couleur marron, terrifiante. Il avait eu la peau rose pendant deux jours tant Ash s'était acharné à le récurer. Les jours suivants, il s'était débattu pour ne pas aller sous la douche. Mais son ami avait de la force, beaucoup plus de force que lui. Avec le temps, il avait appris à aimer le contact de l'eau chaude sur sa peau et la sensation de propre.
Un médecin était venu pour l'examiner et s'assurer que tout allait bien. Le vieil homme avait été surpris qu'il n'ait aucune dent déchaussée ou ne serait-ce qu'une carie. Finalement, il s'en était tiré avec une prise de sang et on l'avait déclaré "négatif" - au grand soulagement de son ami - avec un paquet de carences alimentaires. Ash l'avait gavé de bananes, oranges, viande rouge, poisson et lait pendant plusieurs semaines. Heureusement, ça n'avait pas trop duré, et il avait vite pu se gaver de pizzas et autres cochonneries.

Il rejoint Ash dans sa chambre où il croisa Ju, à qui il souhaita une bonne nuit avec un sourire. Il lui indiqua même où se trouvait les brosses à dents neuves et alla se jeter sous les draps de son ami, qui semblait troublé pour une raison ou une autre. Il devait être fatigué, il doutait que ce soit le film qui l'ait choqué. C'était vraiment une bouse. Le jeune homme s'étira longuement avant de venir se blottir contre lui et s'endormit dans les minutes qui suivirent.


L'alarme de son téléphone l'avait réveillé en douceur, c'était une mélodie du genre boite à musique. Caem avait le réveil facile, même si il avait la tête dans le cul, il était toujours de bonne humeur et souriant. Aujourd'hui, il travaillerait le matin afin de terminer un peu plus tôt et se rendre vite au parc d'attraction avec ses deux amis. Il coupa rapidement la sonnerie et regarda l'heure en baillant. 5H05. Il devait commencer dans une heure, faire un peu de ménage, tout préparer et ouvrir le café. Il soupira doucement et essaya de se libérer des deux longs bras serrés autour de sa taille, quittant le lit agréablement chaud à grand regret. Il aurait tant préféré se retourner et aller nicher son nez contre le cou de son meilleur ami ! Mais il s'était promis de faire de son mieux.

Le jeune homme alla se passer de l'eau froide sur le visage, histoire de se réveiller et d'avoir les idées claires. Puis se rendit discrètement dans sa chambre, faisant de son mieux pour ne pas réveiller le junkien. Il fouilla dans son armoire et tira quelques vêtements au hasard qu'il alla enfiler dans le salon et parti sans prendre la peine de petit-déjeuner.

La matinée fut plutôt tranquille. Pas d'enfant qui hurlait sur ses parents, pas d'homme friqué prêt à l'enfiler comme une perle en vue, seulement quelques personnes venues prendre un café et de quoi se remplir l'estomac avant d'aller travailler, ou faire un peu de shopping. D'ailleurs, Caem en avait profité pour se faire un bagel aux myrtilles trempé dans son chocolat. Il avait fait quelques crêpes à la confiture, servit quelques boissons chaudes et son patron l'avait laissé partir deux heures plus tôt en apprenant pourquoi il ne tenait pas en place. Ce soir, il allait au parc d'attraction, non mais quel gosse.

Caem rentra à une heure de l'après-midi, il avait marché très vite et était un peu essoufflé. Mais surtout, affamé. Il vint s'affaler sur le canapé après avoir retiré ses chaussures et se servit des cuisses du premier venu – en l'occurrence, Julian – comme d'un oreiller. Hm, il était un peu plus moelleux qu'Ash, c'était agréable. Il se frotta les yeux et regarda son meilleur ami dans le reflet de l'écran de télévision.

« On mange quoi ? Et on y va quand ? »

Il aurait bien fait une sieste avant ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Young Forever
Messages : 33
Date d'inscription : 16/02/2016
Age : 34
Ville de résidence : aucune
Emploi : Guitariste-couturier
Race : Humain

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Aventurier occasionnel
Statut marital: Mon cœur est pris
MessageSujet: Re: It's a brand new song   Mer 16 Mar - 9:57

A
sh lisait, confortablement installé dans son lit. Au-dessus de sa tête, les lettres « COME IN BED WITH ME » scintillaient doucement, sans qu'aucune partie du mot ne soit éteinte. Jamais il n'avait vu une enseigne aussi complète à la Cyber Junkyard. En tout cas, ce message lui porta un coup au moral. Bordel, c'était une invitation sexy, il en était certain !
Tant pis, il n'allait pas reculer maintenant, surtout que l'expression de son ami était très avenante. Il avait l'air plus qu'heureux de le trouver là. Alors il prit place et commença à se confier.

Ash rit. Putain, il se mit à rire ! A grands éclats ! Mais… C'était si drôle que ça ? Julian eut envie de pleurer, son ami se moquait de lui ! Et puis, les mots de Ash l'atteignirent et il se calma. Il se mit même à sourire. Alors ils étaient juste une sorte de famille, Ash faisait office de grand frère, s'il avait bien compris. Bon… Quelle bonne nouvelle du coup !
Son sourire s'élargit considérablement et il poussa un grand soupir de soulagement.

« HA ! Bon, c'est cool alors ! »

Son cœur brisé se répara comme s'il avait donné un bon coup de clef à molette dessus pour faire repartir le moteur. Et puis, Ash sembla inquiet et lui demanda, en gros, si c'était vraiment une bonne idée. Julian fronça les sourcils et fixa la ville à travers la baie vitrée. Il aimait que l'appartement de Ash ait de si grandes fenêtres et espérait pouvoir s'en trouver un similaire. Bien sûr, à la Junkyard, il  avait un endroit bien plus petit, mais il passait beaucoup plus de temps dehors que dedans. Ici, à Modernis State, il savait qu'il passerait le plus clair de son emploi du temps enfermé entre quatre murs. Les Modernis avaient un truc avec les pièces et les bâtiments bien solides. Il avait peur de se trouver un peu coloscophobe.

« Baah… »

Il marqua une petite pause, puis finalement, haussa les épaules pour toute réponse. A cet instant, Caem entra dans la chambre et Julian blêmit en tournant la tête dans sa direction. Oh non ! Est-ce qu'il l'avait entendu ? Il scruta le visage du jeune homme en espérant déchiffrer ses pensées, mais Caem était un maître de la dissimulation. Ju aurait pourtant bien aimé savoir ce qu'il pensait de tout ça, lui. S'il était content que Julien s'intéresse à lui de cette façon ou pas.
Il se leva précipitamment et marmonna à toute vitesse, les joues rouges :

« Bon' 'uit tous lé deux. »

Il se précipita hors de la chambre et se réfugia dans celle de Caem, maintenant qu'il savait où il se trouvait. Une fois dans le lit, il s'enroula dans la couette et respira la douce odeur de propre des oreillers. La couche ressemblait assez à son propriétaire. Petite, confortable, douce, accueillante. Il allait probablement passer une bonne nuit, la première depuis très longtemps.


Un grand bruit le tira du sommeil. Il se redressa, les yeux encore collés, les cheveux plaqués sur un côté de son crâne et hirsutes de l'autre, un côté de sa bouche le tirait à cause de la bave qui y avait séché. Il se frotta les yeux et examina la chambre. La couette était par terre et lui avait la tête aux pieds du lit. Une petite tâche plus foncée et encore humide se détachait sur le drap rose pâle, à l'endroit où il posé sa joue.
Aussi frais et dispo qu'un zombie, il fit irruption hors de la chambre de Caem en se grattant le ventre. Il trouva l'origine du bruit ainsi que Ash, dans la pièce qui devait lui être attribuée. Ses yeux s'agrandirent quand il vit sa chambre. Elle était complètement dégagée et des meubles habillaient désormais l'espace. Un lit, une commode, des rideaux aux fenêtres… Il y avait même un miroir sur le mur ! Ash était en train d'installer les couvertures.

« Hey salut ! lança-t-il d'une voix enrouée. T'veux de l'aid' ? »

Il entreprit donc de prêter main forte à Ash et suivit ses ordres pour l'aménagement final de la chambre. Son ami était du genre à tout organiser, et pas lui, alors il préférait l'écouter. Après tout, il ne manquait pas de bonne volonté.

L'horloge indiquait un peu moins de midi lorsqu'ils en eurent terminé. Julian se prépara un bol de céréales géant qu'il avala en moins de deux devant la télévision. Ensuite, il dût se précipiter aux toilettes. Il était pourtant sûr que la couleur verdâtre était normale !


Julian était devant la télévision quand Caem refit son apparition. Son cœur sauta de joie quand il le vit et il fut content d'avoir enfilé des fringues propres, et même de s'être lavé, comme avait exigé son ami. Ses cheveux dressés en piques sur son crâne étaient encore humides. Il portait un t-shirt délavé, troué et tâché, qui était plus ou moins gris souris. Un pantalon trop large pour lui se maintenait tant bien que mal à l'aide d'une ceinture usée au-dessus de ses hanches, mais couvrait à grand peine ses chevilles. Il avait plusieurs bagues, bracelets et colliers, des piercings de formes et tailles différentes aux oreilles et un anneau bronze au labret gauche.

« Sa- ! »

Il n'eut pas le temps de terminer sa phrase, le sourire jusqu'aux oreilles, que Caem vint s'installer sur ses cuisses. Il se raidit un peu, plus heureux que jamais. Il l'avait [choisi] ! Bon, okay, Ash était dans la cuisine en train de préparer le repas, alors la notion de choix était un peu restreinte. D'ailleurs, quand leur ami vint rôder derrière le canapé, Caem s'inquiéta en premier lieu de ce qu'ils allaient manger. A cet instant, le ventre de Julian gargouilla bruyamment. Son coup de cœur avait vraiment des préoccupations primordiales ! Ils étaient faits l'un pour l'autre.

Se tordant le cou, il regarda par-dessus le dossier du canapé pour étudier le visage d'Ash, attendant sa réponse. Lui aussi il voulait savoir. Dehors, il flottait, mais ça ne lui faisait pas peur. Il avait déjà affronté les pluies acides de la Junkyard, alors ce n'était pas un peu d'eau qui allait l'empêcher de s'amuser dans un parc d'attraction.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Boss des Sucreries
Messages : 47
Date d'inscription : 20/11/2015
Age : 36
Ville de résidence : Modernis State
Emploi : Photographe de mode
Race : Hybride

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Aventurier occasionnel
Statut marital: En couple
MessageSujet: Re: It's a brand new song   Sam 19 Mar - 14:15



Julian Ring x Ashenlil Queen x Caem Bluebird

La boîte à pain de la cuisine était grosse comme une pastèque et en avait aussi la forme ovale. Caem ramenait toujours du pain de son travail et le laisser en plan dans la cuisine à prendre l'air n'était de toute évidence pas la bonne solution. Alors Ash avait acheté une boîte très joli avec des chatons dessus qui grinçait toujours un peu quand il l'ouvrait. Il veillait à toujours y mettre les restes que Caem rapportait. Bon sauf que maintenant, comme ça ne traînait plus, ils ne pensaient plus à les manger.
Du coup, ils faisaient souvent des semaines de diètes forcées pour manger le pain dur dans des cafés ou dans des soupes. Ash ne supportait pas le gâchis et il imposait aussi cette façon de vivre à Caem qui, de toute façon, mangeait ce qui passait. Il ne s'était jamais plaint même si de temps en temps il se réjouissait quand il achetait de quoi faire un gros repas.
Il avait une voisine, celle qui habitait au troisième et dont le gros chat avait tendance à essayer de poursuivre Hubert avec ses petites pattes boudinées et son ventre qui bondissait à chaque pas, qui pensait que Caem était comme un esclave, qu'il avait acheté au marché noir. Elle lui avait même demandé où il l'avait trouvé. Ash l'avait regardé avec assez de surprise pour qu'elle n'ose plus lui demander. Les gens étaient tarés.
Quand son chat vient miauler à la fenêtre de la cuisine, grattant la vitre de la patte, Ash sursauta. Il était perdu dans ses pensées et en train de se demander si on penserait que Julian était un esclave lui aussi. En soupirant, il fit basculer le battant comme la porte d'un four et le chat lui sauta dans les bras avant d'aller se gaver de croquettes que le distributeur électronique venait de verser. Réglé comme une pendule ce chat.
Il se servit un peu de sang dans son café quand il comprit que Caem était parti. Ce n'était pas qu'il était pudique ou quoique ce soit mais il n'osait pas trop le faire quand il était là. Il était un hybride aussi et il n'avait jamais su pourquoi il ne buvait pas de sang alors si c'était lié à un traumatisme, mieux valait ne pas le tenter. De temps en temps, il se permettait d'en prendre, dilué dans un peu d'eau, au repas ce qui pouvait passer pour du vin.
La matinée passa assez lentement. L'air était comme immobile et c'était une de ces journées de pluie où les averses se succèdent, entre coupées de brefs rayons de soleil. Il commença par faire ses comptes, assez lentement parce que son chat venait souvent se crasher sur son cahier de comptes.
Même s'il avait plus de trente ans, Ash n'arrivait pas à tenir son budget du mois à chaque fois. Il n'était pas pauvre, loin de là, mais comme il pensait qu'il ne durerait pas longtemps, il plaçait chaque moi les deux tiers de ses revenus sur un compte épargne qui reviendrait à ses parents s'il mourrait avant eux. Il savait bien combien c'était terrible de perdre un enfant pour eux alors il voulait au moins leur donner ça. Ils ne roulaient pas sur l'or.
Ensuite, il envoya un texto à Sam qui arriva une heure après avec un chargement entier. Il avait acheté toute une chambre avec la carte de crédit gold d'Ash. Il avait encore un bras dans le plâtre suite à l'incident du jour du défilé et, même s'il insista beaucoup pour l'aider, Ash lui dit d'aller se reposer. Sam était un grand gaillard qu le dépassait presque et qui était bien plus musclé que lui – du genre à tendre son t-shirt juste en se redressant – mais il n'était qu'un humain.
Il débarrassa donc la chambre de Julian, mettant tout ce qui traînait dans son box au sous-sol. Après avoir passé un coup de balai dans les coins, il commença à installer le plus facile d'abord. Il attendrait un petit moment avant de faire le lit. Tout était parfaitement bien rangé dans l'ordre, dans le couloir, dans l'ordre où il devait les installer. Tout était dans un thème vert un peu punk qui ne déplairait sans doute pas à Julian.
Même s'il faisait un peu de bruit, il espérait que Ju ne se réveillerait pas avant qu'il ait fini. Il commença par coller les lettres de son nom d'un vert flashy sur la porte. Il avait fait pareil pour sa chambre et celle de Caem – respectivement en rose et en gris souris – et il aimait bien l'idée.
Il entreprit de monter la commode en premier. Elle était en kit et il y avait au moins une centaine de vis. Il n'était pas sûr de s'en sortir. Bon, il attrapa le manuel et ,alors que son chat était déjà en train de dormir sur l'étagère qu'il venait de fixer au mur, s'attaqua au montage qu'il dû recommencer quatre fois. Quand ce fut fait, il enfonça joyeusement les tiroirs dans les trous et siffla en admirant son travail. C'était presque pas tordu, franchement il était fier de lui.
Il attaqua le lit après avoir monté la table de chevet et la petite bibliothèque derrière la porte où Julian pourrait ranger des tas de cds.
Finalement, il s'occupa des rideaux vert pomme et du grand miroir en pied près de la fenêtre . Un claquement résonna dans l'appartement quand il fit tomber la tringle. Okay, elle était mal fixée. Julian fit irruption dans le monde des vivants juste après et Ash l’accueillit avec un grand sourire.
Encore mal réveillé, Julian l'aida à organiser le reste et ils eurent tôt fait de finir. La chambre ressemblait un peu à celle d'un ado mais elle correspondait à Julian. Il referma finalement la porte et laissa la chambre aérer avant de gagner la cuisine. Caem ne tarderait sans doute pas à rentrer et ils auraient une après-midi chargée. Il faisait à présent soleil mais toujours humide, aussi enfila-t-il un long gilet en laine noire par dessus sa chemise et son jean troué.
Ash envoya son ami à la douche et partit préparer un poulet à l'ananas avec des petites patates violettes. La volaille était déjà au four quand Ju réapparut, des montagnes dressées sur la tête.
Quand il revint dans le salon, il pleuvait de nouveau et Caem était là. Il s'assit sur le canapé et passa une main dans les cheveux de Julian pour y enlever une fibre du canapé en velours.
▬   Du poulet et des patates. On ira juste après manger !

Deux heures plus tard, ils descendaient au garage sous-terrain de l'immeuble. Ash se dirigea vers une de ses voitures, la jaune rayée de rose, et s'installa en se demandant bien qui viendrait à côté de lui. Bon, l'itinéraire était dans son gps, Hubert dormait sur son lit et ses deux amis étaient avec lui. C'était déjà bien !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pancakes Genius
Messages : 16
Date d'inscription : 11/02/2016

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Patate de canapé
Statut marital: Liiiibre
MessageSujet: Re: It's a brand new song   Jeu 24 Mar - 9:07

Caem commençait déjà à avoir un coup de barre, le confort des cuisses de son nouvel ami sous sa tête et l'odeur de nourriture qui venait de la cuisine aidant. Il risquait d'avoir très envie de faire la sieste après avoir mangé, et l'effort digestif n'aiderait pas. Fermant les yeux, il se concentra sur le parfum agréable du poulet qui cuisait. Il se trouvait vraiment chanceux, à cet instant. Il vivait chez l'homme le plus gentil du monde (enfin, avec lui en tout cas), avait un travail, et ils venaient d'accepter un nouveau chez eux. Il se demandait si Julian allait rester longtemps, ce serait bien. Pour l'instant il n'avait pas trop bousculé ses habitudes et il espérait que ce ne serait pas le cas. Maintenant qu'il aimait sa vie, il n'avait franchement pas envie que quoi que ce soit ne change, il avait suffisamment fait la gueule à Ash quand il lui avait fait couper quatre centimètres de cheveux trois mois plus tôt ! Il lui avait même dit qu'il serait mignon si il les teignait couleur chocolat... N'importe quoi ! Il avait horreur qu'on touche à ses cheveux si ce n'était pas pour lui gratter la tête jusqu'à ce qu'il s'endorme.

Quelques minutes plus tard, Ash leur annonçait que le plat était prêt à être servi. Ni Caem, ni Ju ne se firent prier pour se mettre à table. Les deux garçons se levèrent du canapé avec une synchronisation impressionnante et posaient leurs fesses sur leurs chaises respectives au même moment. C'est là qu'il remarqua la coupe de cheveux de son ami – assez extravagante – et... Ses piercings. Il se prit d'admiration pour les oreilles du junkien tout en mâchant un gros morceau de pomme de terre qu'il avait enfourné dans sa bouche. Ils étaient trop beaux, trop classes. Il prit le temps d'avaler sa bouchée, qu'il fit passer avec un verre d'eau, avant de poser brusquement le gobelet sur la table et demander :

« Ça fait mal de se faire un piercing ? »


Peu importe la réponse, il avait bien l'intention de s'en faire faire quelques uns, et il demanderait même à Ju de l'accompagner! Il savait sûrement exactement comment on faisait ça. D'abord, il s'en ferait un à chaque oreille, parce-qu'il trouvait le junkien vraiment beau avec tous ces bijoux. Il avait envie d'être beau lui aussi, en plus ça paraissait assez bien comme alternative au tatouage, qui avait l'air très douloureux. Alors que le piercing, on ne faisait qu'un trou et c'était terminé !


L'hybride englouti son déjeuner rapidement et en profita pour aller faire une petite sieste dans le canapé pendant que ses amis préparaient il ne savait trop quoi. Au passage il eut le temps de se voir dans une glace et se trouva relativement bien habillé. Il avait enfilé un pantalon gris délavé un peu moulant avec des trous aux genoux et un tee-shirt un peu trop large sans manche avec la version chibi d'un mec connu ces derniers temps. Apparemment ça avait été fait par une fan qui avait réussi à le commercialiser. Mais Caem s'en foutait, il trouvait la tête mignonne, avec ses yeux presque jaunes et sa bouche toute rose comme si il voulait embrasser quelqu'un ou faisait la moue.


Un peu plus tard, il était réveillé par une main chaude venue caresser ses cheveux et s'étirait avant de rejoindre Ash et Ju. Une fois dans la voiture de luxe du plus âgé d'entre eux – côté passager, il avait laissé le junkien à l'arrière – il attendait qu'il ait rentré l'adresse dans le gps et son cœur commença à s'affoler. Oh oui putain, ils y allaient enfin ! Ça allait être énorme !


Une heure et demi plus tard, ils étaient sur le parking du parc d'attraction. Il y avait eu quelques embouteillages à cause d'un accident, un conducteur de camion complètement défoncé avait foncé dans une station essence. Tout avait pris feu, le camion comprit. Ils étaient passés à quelques  mètres du carnage et le jeune homme avait préféré détourner le regard, de peur de voir un corps calciné jaillir des flammes.
Cette catastrophe n'avait pas entamé le moral des troupes, et n'empêcha pas Caem de sauter sur place dès qu'il descendit de la voiture une fois garée, pressant ses compagnons de se dépêcher car il y avait déjà une queue abominablement longue pour rentrer. Arrivés au bout de la file, un vigile arriva avec un petit panneau qu'il posa devant eux et qui indiquait « À partir d'ici, deux heures d'attente ». Cette fois-ci, l'hybride se décomposa, deux heures à piétiner sans même pouvoir croiser un zombie, c'était long. Mais la chance était de leur côté, puisque le même vigile reconnu Ash comme étant son idole lorsqu'il était encore enfant – outch, ça devait lui donner un coup de vieux – et il lui demanda un autographe en échange d'un petit coup de pouce. C'est ainsi qu'ils se retrouvèrent enfin dans le parc, billets VIP  avec accès rapide à tous les manèges en main. Oh, ils avaient quand même payé, mais ils avaient eu cinquante pour cent de ristourne. Et ça tombait bien ! Il avait exigé de payer lui même sa place, et l'idée de sortir deux-cent soixante dollars avait bien failli lui filer des hémorroïdes. Cent-trente, ça passait un peu mieux. Et il savait qu'Ash allait payer la nourriture.


Le parc était immense, censé reconstituer une ville de plusieurs milliers de mètres carrés. Et contrairement à ce qu'il imaginait, il n'était pas très éclairé. Non en fait, la lumière était même très faible, ce qui rendait les lieux d'autant plus angoissant. Il ne pouvait pas croire qu'ils avaient un problème technique le premier jour et se dit que c'était fait pour appuyer le côté horreur. Et en effet, la plupart des attractions étaient plongées dans une obscurité quasi-totale pour certaine, enfin juste ce qu'il fallait pour discerner des formes parfois. De temps en temps, un projecteur s'allumait sur un type armait qui se mettait à poursuivre le premier venu. Okaaay. Le seul truc qui le rassurait, c'était l'odeur familière de barbapapa et autres nourritures de stand, cette fois-ci bien éclairés.

Une jeune femme avec une balafre qui traversait son visage et un œil hors de son orbite vint les accueillir et leur expliqua la situation de sa voix exagérément aiguë. Elle leur tendit un bracelet chacun, avec deux diodes rouges lumineuses pour chaque bracelet.

« Il y a des monstres un peu partout dans le parc, il vous faudra survivre pour pouvoir accéder aux manèges, il y a de nombreux bâtiments faits pour vous y cacher. Si l'un d'entre eux arrive à vous attraper, une diode s'éteindra. Quand vos deux diodes sont éteintes, vous serez conduit dans les égouts. C’est un labyrinthe hanté lui aussi et il n'y a qu'une sortie. Si vous en sortez vous récupérez votre vie, sinon nous viendrons vous chercher à la fermeture du parc, c'est-à-dire cinq heures du matin. »

Caem fut tenté de faire demi-tour, mais il était avec ses deux amis et en regardant Ash, il se dit qu'aucun monstre n'oserait s'approcher d'eux, si... ? L'employée leur rappela qu'ils avaient signé un petit papier stipulant qu'en cas de blessure grave le parc n'était pas responsable et vérifia que l'hybride était bel et bien majeur. Elle s'assura que les bracelets fonctionnaient bien, qu'aucun d'entre eux n'étaient armés et les laissa enfin entrer dans le parc. Le premier réflexe de Caem fut de se placer entre ses deux amis. Bon, ça irait, il courait vite et savait grimper un peu partout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Young Forever
Messages : 33
Date d'inscription : 16/02/2016
Age : 34
Ville de résidence : aucune
Emploi : Guitariste-couturier
Race : Humain

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Aventurier occasionnel
Statut marital: Mon cœur est pris
MessageSujet: Re: It's a brand new song   Ven 25 Mar - 14:19

U
ne main se glissa dans ses cheveux et il se tordit le cou pour se dégager, se demandant bien ce qui se passait. Il trouva Ash avec un bout de fil dans les doigts et lui sourit. Il avait oublié à quel point son ami était… Maniaque avec ce genre de choses. Toujours à épousseter les gens autour de lui ou à  rabattre des épis de cheveux. Il s'était toujours demandé s'il faisait ça par affection ou pour éviter de piquer une crise de nerfs. Enfin, ça ne le dérangeait pas, mais il ne faisait rien non plus pour éviter à Ash de faire tout ça.

Le poulet-patates s'avéra divin et Julian complimenta Ash de nombreuses fois, répétant qu'il n'avait jamais rien bouffé d'aussi bon, en tout cas de ce qu'il se souvenait. Caem lui demanda entre deux bouchées si les piercings étaient douloureux et Julian hésita. Ses premiers aux oreilles avaient piqué un peu, et puis après ça avait été. En revanche, les autres, dans le cartilage… Il avait fait faire ça à la Junkyard et les types là-bas étaient loin d'être des tendres. Un pistolet à clous et voilà le travail. Tout en mâchant un morceau de poulet, les yeux plissés vers le plafond tandis qu'il réfléchissait, il marmonnait :

« Attends voir… Ca dépend un peu alors je dirais... »

Il regarda Caem droit dans les yeux et clama son verdict :

« La dernière fois que je me suis fait piercé, j'ai eu un mal de chien pendant des jours entiers ! Et j'ai tellement pissé le sang, putain ! Tu peux pas imaginer ! Heureusement que Jonhson était là pour m'éponger et me soigner. »

Puis, il recommença à manger.

Pour aller au parc, Julian ne se prit pas la tête. Comme il pleuvait toujours, il choisit un imperméable de ses affaires, vert bouteille et dont la matière semi-transparente laissait bien voir le reste de ses vêtements. Sa peau mâte ressortait d'une drôle de couleur sous la matière plastique.
Il découvrit la voiture de Ash avec un certain étonnement. En fait, il s'était dit qu'ils iraient à pieds ou en bus, il n'avait plus l'habitude de ce genre de véhicules personnels. L'intérieur sentait bon et était très propre, il avait envie de toucher à tout. En particulier les boutons du tableau de bord, qui brillaient et clignotaient parfois. Préférant ne pas désobéir à Ash, il s'était attaché à l'arrière, juste dans le dos du conducteur, mais il était constamment penché au milieu, à se demander ce que ça ferait s'il appuyait là ou là.
Un accident sur la route le distrait un petit moment. Il y avait du feu et il s'exclama :

« Ouah ! C'est comme à la maison ! »

Par « maison », il voulait parler de la Cyber Junkyard. Evidemment. Ce genre de choses arrivait tellement souvent là-bas qu'on ne les voyait même plus.
Au parc d'attraction, Julian ne fut pas non plus déçu. D'abord, ils passèrent devant tout le monde et Ju se fit la remarque que Caem devait être quelqu'un d'important en dépit des apparences. A l'intérieur, on leur expliqua tout un système que Julian n'écouta que d'une oreille distraite, un peu ennuyé. Il tournait la tête de tous côtés, en essayant d'en savoir plus sur les attractions qui les attendaient. Mais c'était difficile, il n'y avait qu'un tas de bâtiments renfermant jalousement leurs secrets. Quand on lui mit un bracelet clignotant au bras, il l'examina en tous sens, se demandant bien à quoi ça pouvait servir.

On les autorisa ensuite à entrer au sein même de la partie attraction. Julian voulait tout essayer ! Il se moquait bien de la pluie, qui tombait désormais plus finement que quand ils avaient quitté l'appartement. D'abord, il avisa un bâtiment à la façade rectangulaire, équipée d'une devanture sur le toit en relief, qui représentaient des zombies, les bras tendus et la langue pendante. Ca lui semblait prometteur. Il se précipita vers l'entrée après avoir fait un grand signe aux autres, marchant sans discernement dans les flaques d'eau. Alors qu'il n'avait pas fait la moitié du chemin, quelque chose surgit sur sa droite. C'était de la taille d'un homme et ça faisait des bruits bizarres, comme des grognements très lents. Julian pila dans une flaque et fixa la forme qui avançait vers lui en tendant ses pattes. Son visage se fendit alors d'un large sourire et il se jeta dans les bras du cafard géant.

« JONHSON ! Mais qu'est-ce que tu fais là ? C'est trop génial ! »

Jonhson se débattit et le repoussa. Il avait un drôle de regard, absent. Julian s'inquiéta un peu.

« Hey, ça va vieux ? Comment t'es rentré ? Et où sont ton petit gilet et tes baskets ? »

Merde, il ne connaissait aucun autre cafard géant, mais maintenant qu'il faisait plus attention, celui-ci ne ressemblait pas vraiment à Jonhson. Il était d'une couleur plus claire et moins brillante. En plus son corps était mou. Est-ce qu'il était pâle ? Genre malade ?
Julian remarqua que l'un des lumières de son bracelet s'était éteinte, mais il ne s'en soucia pas pour le moment.

« Allez viens, J', on va te trouver une infirmerie. C'est un parc, doit bien y en avoir une. Je me souviens, quand je vivais ici avant, les gens mettaient des infirmeries partout ! Attends, tu vas voir, faut que je te présente mes amis. Tu te souviens de Ash ? Je t'en avais parlé. »

Tout en bavassant, il entraînait Jonhson vers les deux autres, en le tirant par l'une de ses pattes. Même celle-ci n'avait pas le même toucher que d'habitude. Il devait vraiment être au plus mal. Et puis franchement, qu'est-ce qui l'avait amené ici ? Julian se le demandait bien et il ne voyait aucune bonne raison.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Boss des Sucreries
Messages : 47
Date d'inscription : 20/11/2015
Age : 36
Ville de résidence : Modernis State
Emploi : Photographe de mode
Race : Hybride

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Aventurier occasionnel
Statut marital: En couple
MessageSujet: Re: It's a brand new song   Ven 25 Mar - 15:42



Julian Ring x Ashenlil Queen x Caem Bluebird

Alors qui conduisait, des bruits indistincts le déconcentrèrent. En fait, il avait vraiment très envie d'aller voir ce qui se passait mais il ne s'arrêta pas. Il lui avait semblé reconnaître la voiture mais il devait forcément se tromper. Dean n'avait pas pu avoir un accident aussi bête que celui-ci. Il passait pas mal de temps dans sa voiture et il était du genre à connaître les routes de Modernis State comme sa poche. Et il ne se laisserai pas prendre dans l'explosion d'un camion.
Ils passèrent devant un petit magasin qui s’appelait le 'Caducée Maléfique' et qui vendait apparemment des trucs de magie. Il s'étonnait que ce genre de trucs puissent avoir du succès à Modernis où les gens avaient tendance à repousser tout ce qui était Gothik.
Alors qu'il passait sur la voie rapide, il se mordit la lèvre. Merde alors, est-ce que Caem allait vraiment se faire percer ? Mais il avait du mal avec le changement et il ne semblait pas vouloir que quoique ce soit bouge dans leur vie. Déjà, il avait carrément été témoin d'un miracle quand il avait accepté son ami d'enfance comme si de rien n'était. Ils semblaient bien s'endormir et tout semblait aller pour le mieux mais … est-ce que ça durerait ?
Bon, au moins, Julian avait semblé le dissuader un peu. Ash n'avait rien contre le fait que son ami se fasse percer la peau mais il savait que ce serait un gros bébé tout du long et qu'il serait toujours en train de lui demander de l'aider pour prendre soin de ses trous. Ash n'avait aucune confiance en Ju pour les questions d'infections.
En parlant d'infection, il se dit qu'il n'avait même pas fait faire un bilan médical à Ju. Il avait l'air en bonne santé mais il avait entendu parler de ces histoires de porteur sain et puis il revenait de la Cyber Junkyard. Il pouvait se traîner des saloperies pas possible. En repensant à l'insecte qui était sorti de son étui à guitare la veille, le conducteur frémit. Il ne voulait pas revoir ce genre de trucs dans son petit cocon.
A un moment, ils furent coincés dans les bouchons. Il lui sembla voir un chien dans une voiture devant mais il n'en était pas sûr. Hun, il détestait les chiens. En fait, il en avait peur, autant que des moutons. Mais malheureusement on croisait beaucoup plus de chiens que de moutons. Ils étaient partout putain !
Une fois au bord d'une rivière qui menait jusqu'au grand fleuve qui traversait la fille, la circulation s'éclaircit et il put avancer plus vite. Derrière lui, Ju faisait des bruits de plastique à chaque fois qu'il bougeait, ce qui lui donnait envie de rire. Caem, lui, semblait impatient, comme un gosse à qui on a promit une grande surprise. Il avait souvent envie de lui dire de grandir quand il faisait des conneries mais il aimait bien son côté enfantin.
Une fois garé, il vérifia qu'ils avaient de quoi survivre dans le parc. Il savait qu'il allait être le papa poule de ce groupe, l'adulte responsable et ça ne lui plaisait pas vraiment mais il fallait pas que quelqu'un le fasse mais entre le junkyen qui n'avait aucune conscience des réalités modernis et l'hybride tout juste sorti de sa coquille, il était bien le seul à pouvoir leur éviter une mort certaine. Ou en tout cas, une intoxication.
Ils se mirent en ligne pour faire la queue mais un vigile le repéra dans la foule et les fit entrer. Son sourire se décomposa quand il lui apprit qu'il était l'idole de son enfance. Oh merde, il était si vieux que ça. Il hocha la tête, un peu rassuré, quand il apprit que la masse de muscles n'avait que dix-neuf ans. L'âge de Caem. Merde, il pourrait presque être son père, à peu près. S'il avait eu un gosse à quinze ans quoi.
Caem insista bêtement pour payer son billet et Ash paya le sien et celui de Julian. Il espérait que Caem aurait de quoi faire les courses cette semaine, c'était son tour. Le plus jeune avait du mal à se concentrer sur quoique ce soit et puis, le budget ce n'était pas son truc. Déglutissant quand ils arrivèrent sur les lieux, Ash se félicita d'avoir laissé toutes ses armes à la maison. Okay, ils allaient bien s'amuser.
Une femme qui était drôlement bien déguisée – même si ses yeux d'hybride voyaient mieux que des yeux humains et qu'il voyait que son masque était décollé sur le côté droit, fort heureusement il faisait sombre et la plupart des gens n'y feraient pas attention – leur explication quelles étaient les règles du jeu. Survivre, atteindre les attraction, labyrinthe en cas d'échec, fermeture du parc au petit matin, comprit.
Il reçu son bracelet et sourit doucement en voyant les diodes. Il avait plus qu'assez de deux diodes pour survivre. En passant, il souffla à la jeune femme que son masque se décollait et elle le remercia en chuchotant, s’éclipsant dans les ombres.
Il avait à peine fait trois pas que Julian s'éloigna et fonça dans le parc. Non mais non, ils étaient une team, ils ne pouvaient pas se barrer comme ça. En soupirant, il ordonna à Caem de le suivre alors que ses yeux perçants voyaient une diode s'éteindre sur le bracelet de Julian. Non mais putain !
Alors que Julian traînait un monstre vers eux, il arriva vers lui et lui fit lâcher le bras de la chose en soupirant. C'est ce moment là que le mec décida pour enlever sa tête de monstre et parler avec un chat dans la gorge, sans doute à force de devoir grogner.
▬   Monsieur, vous êtes censé fuir les monstres, pas leur faire des câlins ! Faites plus attention où vous serez bientôt dans le labyrinthe !
Il prit le visage de Julian dans ses mains pour qu'il le regarde bien dans les yeux et essaya de s'exprimer avec le plus de mots simples possibles.
▬   Julian, on est une équipe, fais nous confiance et estime que tous les autres sont des ennemis. Fais comme si tu étais encore à la Cyber Junkyard, sauf que tout ça c'est pour de faux. Mais reste sur tes gardes ! Bon, nous faut des armes.
Il se dirigea vers un stand derrière eux qui vendait des armes avec des balles en plastique très mou, des épées en mousse et des fouets et tout un tas d'autres armes inutiles.
▬  Vous voulez quoi ? Je vais opter pour le fusil à pompe en plastique perso.
Les armes à feu, c'était son truc. Avant même d'être un mafieux, il avait apprit parce que c'était le hobby de sa grande sœur alors il était imbattable avec ça. Bon, techniquement il préférait faire ça avec ses poings mais il préférait avec une arme à distance, au cas où.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pancakes Genius
Messages : 16
Date d'inscription : 11/02/2016

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Patate de canapé
Statut marital: Liiiibre
MessageSujet: Re: It's a brand new song   Lun 28 Mar - 15:09

Jusqu'à maintenant, Julian avait l'air d'être un type cool en qui il pourrait avoir confiance tant que ce n'était pas un truc en rapport avec l'hygiène. Pourtant, lorsqu'il vit son nouvel ami se séparer d'eux pour aller se précipiter dans la gueule du loup (ou plutôt du cafard, pour ce coup), il commença à douter de la loyauté du junkien. Il voulut l'empêcher d'y aller en le tirant par le bras mais n'eut pas le temps de l'attraper et tira un peu sur l'espèce de sac plastique couleur bouteille qu'il avait enfilé, et qui glissa entre ses doigts. Non, mais non, pourquoi est-ce qu'il faisait ça ? Ash semblait aussi surpris que lui et le REJOIGNIT lui, et le monstre qui semblait interloqué, pour expliquer la situation à Ju. Ah ouiiiii, il avait dû confondre ce costume avec son ami... Comment s'appelait-il déjà ? Enfin bref, son ami le gros cafard à taille humaine. Un frisson de terreur le traversa en se disant qu'une telle créature existait vraiment, mais bon, apparemment il était plutôt sympa.

Le cafard géant s'éloigna après avoir remis sa tête en place, en marmonnant quelque chose. C'est ce moment que choisit Ash pour expliquer clairement au junkien ce qu'il devait faire et ne pas faire. Il en profita aussi et rajouta :

« Si ton autre diode s'éteint, on sera séparés ! »


Et perdre un membre de l'équipe, ce n'était jamais une bonne chose. Déjà, ça augmentait le risque pour Caem de se faire prendre. Mais pas seulement! Dans les films d'horreur, ça commence toujours par l'un des gars qui se fait trucider. Ensuite, quand ils ne sont plus que deux, ils se sentent toujours obligés de se séparer et là... Ce n'est jamais bon. Il se voyait très mal survivre toute la nuit, seul, dans ce parc. Oh mais Ash le protégerait, il le savait bien ! Son meilleur ami était bien trop intelligent pour avoir l'idée de se séparer. Le truc, c'était que, en général, seul le plus beau et le plus courageux survivait. Ash, donc.

Ash se redressa et annonça qu'ils devaient s'armer, excellente idée ! Le plus jeune d'entre eux jeta un coup d’œil à Ju pour s'assurer qu'il avait compris, mais il était difficile de savoir à quoi il pensait à ce moment. Est-ce que Johnson lui manquait ? Il n'avait jamais eu d'animal de compagnie, le gros chat d'Ash ne comptait pas pour lui, ce n'était pas le sien. Et ce sac de poils était plus un colocataire qu'un compagnon à quatre pattes.

Le petit groupe se rendit jusqu'à un stand qui louait des armes gratuitement, et il laissa d'abord Ash choisir... Un gros fusil. Caem choisit ce qui lui paraissait le plus simple à utiliser, un pistolet. L'homme en charge de limiter les armes à une seule par personne leur donna quelques munitions et leur annonça que la recharge était payante, puis leur montra comment recharger.
Une fois prêt et remonté à bloc, le jeune hybride se mit en route pour la première attraction, prêt à en découdre avec n'importe quel monstre.

Leur trajet jusqu'à l'attraction la plus proche, des montagnes russes qui faisaient le tour du parc et étaient fortement déconseillées aux cardiaques et personnes sensibles en tout genre, fut sans encombre. Ils eurent juste le temps de voir une jeune femme en talons aiguilles se faire poursuivre par un loup-garou avant d'arriver en sécurité au guichet. Ils présentèrent leurs petites cartes qui indiquaient qu'ils étaient des Very Important Person et passèrent devant tout le monde. Caem supplia ses amis pour qu'ils se mettent tout devant et ils réussirent à se caser tous les trois sur les sièges sans trop de mal, Caem tout à droite, Ash - qui avait l'air un peu à l'étroit - au milieu, et Ju à gauche. Ils rangèrent leurs armes dans des grandes pochettes prévues à cet effet, et le train démarra. Un grésillement désagréable se fit entendre et une voix grave suivit :

« Mesdames et Messieurs, bienvenue à bord de nos montagnes-russes-train-fantôme, cette attraction a été inspirée par les films « Papa a mangé Maman et le bébé », « Ils sont dans l'ombre » et « Attack of the Sheeps » et devrait durer exactement vingt-sept minutes et trente huit secondes. Nous vous rappelons de bien vouloir rester assis pendant tout le trajet et de ne pas essayer de descendre du train. Happy ride ! »


Caem s'assura que le machin qui le pressait contre son siège était bien sécurisé et un membre du staff vint lui aussi vérifier. Soudain, il se remémora que l'un de ses amis détestait les moutons. Et il n'en avait pas trente-six, des amis. Oh merde, Ash allait se sentir mal. Il essaya de décoller un peu la tête du cuir pour voir si son ami allait bien. Huh, il avait l'air un peu pâle. Il voulut lui demander si ça irait, mais ils n'avaient pas trop le choix, alors il se contenta de prendre sa main dans la sienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Young Forever
Messages : 33
Date d'inscription : 16/02/2016
Age : 34
Ville de résidence : aucune
Emploi : Guitariste-couturier
Race : Humain

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Aventurier occasionnel
Statut marital: Mon cœur est pris
MessageSujet: Re: It's a brand new song   Mar 29 Mar - 10:48

S
on sourire fondit comme de la neige Gothik en plein soleil Modernis lorsque Ash l'obligea à lâcher la patte de Jonhson. Mais enfin… ? A cet instant, la tête du cafard géant se renversa en arrière, comme un distributeur de bonbons Pazz. Julian lâcha un cri d'horreur, avant de voir qu'il ne s'agissait en réalité que d'un costume, avec un homme dedans. Rassuré que finalement Jonhson ne soit pas malade, il était quand même déçu que son ami ne soit pas à Modernis State. Il se fit aussi enguirlander et Ash lui pressa le visage entre ses grandes mains pour lui expliquer certaines choses. Alors c'était comme ça ? Pressé que son ami le libère, il hocha vivement la tête et se massa les joues alors que Caem lui précisait qu'ils seraient séparés s'il se faisait encore toucher par un monstre. Oh non ! Il ne permettrait jamais ça !

Après quoi, ils se rendirent jusqu'à un stand de vente d'armes et Julian laissa ses deux amis choisir en premier. Il était un peu perplexe devant le choix qui leur était offert. Où étaient les pistolets-lasers, les tronçonneuses portatives, les lance-disques et les massues à pointes ? Merde, ce stand était naze ! Comment étaient-ils censés survivre ? Sans grande conviction, il finit par prendre un uzi en plastique orange.
L'humeur de Julian remonta subitement lorsqu'ils se retrouvèrent tout à l'avant d'un train-fantôme. Trop cool ! Il adorait les trains-fantômes ! Enfin, il avait essayé une fois et il n'en retirait que des bons souvenirs. Il déplora un peu de ne pas être à la place de Ash et lui jeta un bref regard d'envie. Oh, mais celui-ci ne semblait pas très bien. Est-ce qu'il allait vomir ? Mais ils n'avaient même pas mangé de barbe à papa ou de pomme d'amour ! Ni même de frites !
Le train commença à avancer en grinçant sur les rails et ils furent rapidement plongés dans le noir. Le seul éclairage venait de quelques petites lampes, rouges pour la plupart, qui éclairaient des tableaux terrifiants. Julian était tout heureux et il fixait, fasciné, chaque costume, chaque pièce de carton et chaque automate avec un ravissement qui frisait le dérangement.
Quelques types déguisés en zombies essayèrent bien de lui faire peur en se précipitant au-dessus de lui, les doigts en crochets, mais Julian, qui avait gardé son uzi dans les mains, lui décocha une munition dans le nez et il battit en retraite.

Quelques minutes plus tard, une bande-son diffusait un concert de bêlements qui donnait l'impression qu'un troupeau se rapprochait. Ou plutôt que le train avançait en direction d'une bande de moutons. A côté de lui, il sentit Ash se crisper et un vieux souvenir, très drôle, lui revint en mémoire. Il prépara son arme.
Le train avança au milieu de moutons automates, disposés de chaque côté des rails. Malgré leur apparence effrayante et délabrée, Ju n'avait pas peur. A côté des lapins de la Cyber Junkyard, ce n'était pas grand-chose. Au fur et à mesure, le nombre de moutons augmentait. Et puis, ils se stoppèrent, au milieu d'un troupeau. Il y en avait sur les côtés et devant. Quelques automates claquaient leurs dents factices tout près du train. Okay. C'était parti. Il commença à tirer sur les robots qui leur bloquaient le chemin. Pas question de laisser Ash mourir de peur !
Quand il n'eut plus de munition, les moutons avaient été dégagés de la voie et le train repartit. Un message pressant résonna au-dessus de leur tête :

« Vous êtes priés de ne pas utiliser vos armes à l'intérieur des attractions, merci ! »

Julian haussa les épaules. Ils ne pouvaient pas les mettre dans l'ambiance pour ensuite exiger d'eux qu'ils ne se défendent pas, ça n'avait aucun sens.

« Si c'était à refaire, je ferais la même chose ! »
clama-t-il sur un ton féroce.

Le reste du train-fantôme ne parut pas si effrayant après le troupeau de mouton. Julian passa plus de temps à rire qu'à crier de peur. Il s'était vraiment attendu à se pisser dessus de peur, mais quand on avait vécu des années à la Junkyard, ces monstres étaient plutôt blasants.

« Il vous reste cinq minutes d'horreeeeeeuuuuuuuur ! »

Julian s'installa confortablement dans le fond de son siège, les bras croisés, détendu du slip. Un sourire narquois étira ses lèvres tandis qu'ils s'enfonçaient dans un long tunnel obscur. Cette fois il n'y avait aucune lumière. Pff, le noir, c'était ça leur horreur ? Franchement…
Un faible halo apparut au loin. Quand ils se rapprochèrent, Julian reconnut un zombie-rockeur éclairé par un spot bleu. Une nuée de chauve-souris factices remuèrent l'air au-dessus de leurs têtes. Un cri perçant résonna dans le tunnel. Lorsqu'ils arrivèrent devant le rockeur, celui-ci fracassa sa guitare électrique sur le sol. Julian hurla de terreur, d'une voix suraiguë, qui dût faire sursauter plus d'un voyageur du train. En larmes, il s'accrocha à Ash, plongeant la tête sur son bras.

« Non, non, non, c'est trop horrible, je veux pas voir ça ! »

Ces gens étaient des monstres.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: It's a brand new song   

Revenir en haut Aller en bas
 
It's a brand new song
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» 04. Love you like a love song, baby...
» Love is a song of hope... [PV Eclair Sournois ]
» Brand, roi de Dale...
» This is River Song, back in her cell. Oh, and I'll take breakfast at the usual time. Thank you!
» ISLEY + you're the one song left in my symphony, like you were made for me

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampires vampires vampires : infection :: Train des Trois Cités :: Ancienne gare de la Cyber Junkyard : vieilleries :: * Sujets terminés-