Vampires vampires vampires : infection
Tu veux un forum rpg avec des gens sympas ? Un forum où tu peux faire bouger l'intrigue ? Mais où t'es pas obligé ? Un forum où tu peux faire à peu près tout ce que tu veux ?
Alors rejoins-nous !=D
Jusqu'à la mi-juillet, tout personnage infecté pourra devenir plus tard un demi-dragon ! Profitez-en !


...
 
En ce moment, au musée de L'Etoile Rose, venez découvrir le plus gros rubis du monde des trois cités !

Partagez | 
 

 Finding my Way

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Stardust
Messages : 44
Date d'inscription : 26/01/2016

***
Relation avec les dragons: Ami des Dragons
Indice de badassitude: Soldat formé
Statut marital: Mon cœur est pris
MessageSujet: Finding my Way   Jeu 18 Fév - 13:46



Finding my Way


Le père supérieur ferma la porte juste derrière lui et Ulrick soupira. Ce derniers jours avaient été agités comme jamais et se sentit stupide de venir ici, dans ce sanctuaire uniquement réservé aux Von Dast. Il y avait une énorme statue d'un quelconque démon qui était censé protéger sa famille. Cet énorme loup taillé dans une roche blanche brillante lui disait quelque chose mais il était incapable de se rappeler du nom de leur démon protecteur pour une raison qui lui échappait.
Mais il ressentait un besoin de prier ce démon loup. Parce que sa vie avait été chaotique ces derniers temps. D'abord, il était à peine rentré de Modernis State qu'il avait dû sauver son frère de l'inanition et avait retrouvé sa sœur disparue depuis des mois. Ensuite, cette même sœur lui avait gentiment demandé de venir le retrouver dans sa chambre mais quand il avait frappé à sa porte, elle s'envoyait en l'air avec son hybride de calice. Ulrick s'était senti quelque peu jaloux sans trop savoir pourquoi.
Et puis, deux jours plus tôt, il était allé retrouver Yvan à la caserne. Il l'avait surprit avec Taesch et il y avait eu ce baiser glacé qui avait un goût amer d'abandon. Ulrick avait bel et bien fait le deuil de sa relation possible avec son frère mais Illium avait refusé de lui parler depuis. Et Taesch les avait apparemment surprit et les évitait tous deux. Pour compléter le tableau, il avait perdu l'aventurine qu'il avait prit sur le corps mort de l'humaine qu'il avait aimé vingt ans plus tôt. Et ces rêves des enfants qu'il avait abandonné et qui étaient désormais mort le hantaient depuis.
Donc, fait exceptionnel, Ulrick ressentait le besoin de prier, de trouver un refuge dans une religion en laquelle il n'avait pas vraiment confiance. Yvan était introuvable depuis hier et de toute façon Ulrick ne serait pas allé se confier à lui. Elijah semblait lui aussi tourmenté par les détours d'une relation un peu louche et Lucie … eh bien Lucie était un peu étrange depuis son retour. Il lui avait quand même demandé de le rejoindre ici si elle avait toujours quelque chose à lui dire. Du moins, il lui avait fait parvenir un mot parce qu'elle dormait toujours quand il était parti dans le crépuscule glacé et humide.
Il s'empara de l'une des chaînes de perles qui pendaient aux pattes du loup et commença à réciter ses vieilles prières. Et puis, au bout d'un moment, il se dit que c'était bel et bien ridicule. C'était comme réciter un poème pour demander un service. Oh, Ulrick adorait les poèmes de toutes sortes mais il aimait aussi quand les choses étaient claires. Et si les démons étaient bel et bien dans une autre dimension, ils ne devaient pas faire attention aux messages flous et poétiques.
Le sol de granit sous ses genoux était douloureux mais Ulrick supposait que c'était bel et bien une façon de prier : souffrir. Après tout, les démons étaient des sadiques non ? Il se racla la gorge, le nom du démon auquel il devait parler lui revenant comme par magie. Magie ? Sérieusement ? Il n'avait jamais cru à cela, pas vraiment. Enfin, il pensait que rien n'était destiné. Chuchotant, il murmura ses paroles, ses lèvres collées à l'acier de la chaîne, les yeux fermés.
“ Amaterasu, démone du cycle de la vie et de la mort, reine du jour et déesse de la nuit, entends mon appel. J'ai besoin d'être guidé. Besoin d'un signe, que quelque chose recommence à fonctionner dans ma vie. Est-ce que mes enfants sont en vie ? Est-ce que j'aurais dû les prendre avec moi ? Je suis perdu et j'ai besoin de ton aide. ”
Ses paroles firent place au silence lourd et pesant et il laissa retomber la chaîne qui devait bien faire dans les deux livres sur le sol. Elle laissa une petite marque et il soupira. Rien. Oh si, une odeur sucrée et familière, un picotement dans tout le corps. Lucie. La porte s'ouvrit sur le père supérieur et sa petite barbichette taillée en forme de cornes avant de laisser passer Lucie. Sans un mot, l’ecclésiastique se retira et Ulrick se releva, bien content de ne plus user ses genoux sur le sol en pierre.
Il serra sa sœur dans ses bras et l'embrassa sur le front même si elle n'était plus une gamine de dix ans. Il n'avait jamais perdu son habitude. Et pourtant Lucie était à présent une femme d'une beauté à couper le souffle. Ulrick, lui, avait décidé de ne pas être trop extravagant pour aller au temple, respectueux. Il avait enfilé un pantalon de lin fin, des cuissardes en cuir et une chemise très simple au dessus de laquelle il avait enfilé un gilet tout simple. Sa montre reposait dans la poche de ce même gilet et il n'avait même pas pensé à prendre un veston.
“ Tu es venue petite sœur ! ”
Voilà très exactement quarante-et-un ans qu'il n'avait pas mit les pieds dans cette salle. La dernière fois c'était pour bénir un de ses cousins très proche qui était censé se marier le lendemain. Cela ne s'était jamais produit puisque la fiancée avait couché avec le frère du cousin en question quelques minutes avant ses vœux. Ulrick avait beaucoup ri mais son père lui avait dit d'être sérieux alors il s'était caché derrière un éventail pendant tout le temps qu'il avait dû paraître publiquement.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Princesse de Glace
Messages : 42
Date d'inscription : 26/01/2016

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Combattant aguerri
Statut marital: Mon cœur est pris
MessageSujet: Re: Finding my Way   Ven 19 Fév - 23:08




Finding my way




Previously in Lucieland - Résumé des épisodes précédents

Lucie est rentrée de Modernis State avec de précieuses informations volées par la capitale humaine aux vampires il y a bien longtemps.  




Cela faisait quelques jours qu'elle était rentrée chez elle, et Lucie n'avait pas été aussi tranquille que ce qu'elle espérait. Elle avait cru qu'elle pourrait tout simplement s'envoyer en l'air avec son calice et dormir contre son corps agréablement chaud pendant deux ou trois jours, mais elle avait dû changer ses plans. Dès qu'elle était retournée de la chambre d'Elijah où elle avait vu ses deux frères, Wish était venu la rejoindre en se glissant comme une ombre sous ses draps. Ils avaient passé du temps ensemble et elle avait pu dormir quelques heures, mais de nombreuses choses la travaillaient et elle ne pouvait pas tenir en place. Le lendemain elle avait rendu une petite visite à Elijah pour récupérer le livre supposé être un cadeau pour Yvan, elle voulait l'étudier un peu plus en détail. Son frère n'y avait pas encore touché et étudiait le plus ancien. En fait, il le recopiait même, ce qui était très sage puisque l'original menaçait de tomber en poussière d'une seconde à l'autre. Il lui avait donc cédé sans problème. Pour être sûre que personne ne viendrait la déranger, elle s'était rendue à la caserne et réfugiée dans le bureau de son plus vieux frère. Personne à part son aîné n'oserait faire irruption de cette pièce, elle en était certaine. Ses certitudes s'avérèrent vraies puisqu'au bout de quatre heures, seul son frère y entra et lui adressa un regard légèrement surpris accompagné d'un haussement du sourcil gauche. La princesse lui avait simplement sourit et avait libéré son fauteuil pour aller s'adosser contre un mur et continuer sa lecture. Son frère s'était mis à son bureau pour écrire – rédiger des rapports sans doute – dans un silence uniquement perturbé par le bruit de la plume qui grattait le papier qu'utilisait son frère et des pages qu'elle tournait. Même si ils n'avaient  échangé aucun mot, ça avait été un moment agréable qui avait eu le mérite de la détendre. Yvan n'était resté que trois heures et l'avait laissée en prenant soin de lui allumer une bougie pour qu'elle puisse continuer sa lecture tranquillement. Même si elle pouvait parfaitement lire dans l'obscurité, un peu de lumière apportait du confort.

Lucie avait passé plus de dix heures à étudier ce vieux grimoire sans savoir exactement pourquoi. À la recherche d'une information précieuse, elle s'était réveillée avec ce pressentiment. Elle n'en était qu'au quart du livre – les pages étaient très grandes et écrit petit – lorsqu'un nom sous une esquisse l'interpella. Richter. La princesse se pencha sur le livre et fronça les sourcils en observant la silhouette dessinée à l'encre noire, un soldat, non... Un guerrier en armure. Une armure splendide créée non pas pour protéger son porteur mais pour permettre à celui-ci de faire plus de dégâts. Des lames impressionnantes étaient fixées aux épaules et sur les avant-bras. Celui qui l'avait porté était une véritable machine à tuer. L'armure n'était pas décorée, aucune fioritures, à part un emblème qu'elle ne reconnut pas, mais Elijah saurait très certainement. Sous le dessin était rédigé une brève description de son possesseur, ce guerrier était un être maudit dont la force était supérieure à celle des autres vampires, bien qu'il n'en soit pas un. Il était aussi un serviteur de Satan prêt à presque tous les sacrifices qui aurait disparu sans laisser de traces. Une brève description physique du guerrier confirma ses soupçons et la princesse s'adossa dans le fauteuil de son frère. Un demi-vampire au sang chaud, qui écrasait les autres par sa haute stature, une force démesurée...
Tout ça ressemblait beaucoup trop à son calice préféré. Bien sûr, cela aurait pu correspondre à bien des hommes dans l'histoire de Gothik City, et elle n'aurait pas relevé si elle n'avait pas découvert le nom de Wish quelques mois plus tôt. Elle respectait la relation qu'ils avaient, cette promesse silencieuse de ne pas fouiller dans les affaires de l'autre, mais elle avait eu peur qu'il soit un assassin qui aurait réussi à se glisser dans son lit. Lucie s'était rendue chez l'esclavagiste qui le lui avait vendu et l'avait cuisiné pendant quelques heures avant qu'il lui avoue que Wish s'était livré de lui même à ce « marchand d'humains ». Et quel marchand ! Il avait choisi celui qui livrait ses calices à la famille Von Dast. Il était arrivé un soir épuisé, ivre de fatigue, avait dit au vendeur s'appeler Richter avant de changer précipitamment son nom. Il n'avait pas pu choisir ce marchand par hasard, seuls quelques serviteurs savaient qui était leur fournisseur.  Et elle savait pertinemment qu'il avait une force incroyable. Lors de leurs premiers ébats, Wish avait fait un trou dans l'armoire en chêne rouge, qui avait presque deux mille ans. Il lui avait aussi fêlé les os du bassin et une côte. Elle s'en était remise en une journée, mais depuis elle sentait bien que son calice se retenait, et elle avait toujours trouvé cela étrange qu'il refuse les propositions à s’entraîner des soldats d'Yvan.

La princesse referma le livre et le rapporte à Elijah qui s’affairait toujours à recopier le journal d'Honorus. Elle déposa un baiser sur son front et resta à ses côtés en attendant qu'un serviteur leur apporte une cruche de sang chaud. Elle avait faim, et Elijah pouvait parfois oublier de se nourrir tant il était concentré. Elle bu lentement, pensive. Malgré ces informations elle ne pouvait rien montrer à Wish... Mais si c'était lui comment avait-il survécu ? Et pourquoi avait-il fait en sorte de devenir le calice de la princesse Von Dast ? Peut-être était-il bel et bien un assassin... Elle était pressée qu'Elijah termine de copier le journal d'Honorus pour pouvoir le lire et chercher quelques informations sur lui.

Une fois rassasiée et certaine que son aîné s'était lui aussi sustenté, elle l'abandonna pour retourner dans sa chambre où l'attendait une petite enveloppe, une lettre d'Ulrick, qui lui demandait de le rejoindre si elle le pouvait.
Oh, elle qui avait presque oublié cette histoire... Ca tombait bien, elle n'avait pas envie de voir son hybride débarquer tout de suite. La princesse choisit une robe en velours bleu nuit accompagnée de nombreux bracelets en or ainsi qu'une paire de chaussures serties de diamants pour se rendre au temple, pensive. Comment expliquer ça à Ulrick sans le brusquer ? Et comment réagirait-il ? Le père supérieur lui ouvrit les portes du temple qui leur était réservé pour vénérer leur démon protecteur, Amaterasu. Que penserait le démon en découvrant leur inceste ? Il en serait certainement ravi, c'était un démon après tout. Elle vit son frère se relever pour venir la serrer dans ses bras et malgré sa gène un sentiment de bien-être l'envahie. Lucie l'enlaça et s'écarta doucement une fois les portes refermées sur les deux frère et sœur. Elle prit les mains de son frère dans les siennes et le regarda dans les yeux.

« Ulrick, j'ai une question à te poser... »

Elle hésita quelques secondes avant de continuer. Il fallait qu'elle soit directe, inutile de tourner autour du pot.

« Trois jours avant mon départ pour Modernis State, je me suis rendue à une orgie et j'ai passé du temps avec un homme qui avait les mêmes tatouages que toi. As-tu oui ou non couché avec une femme qui portait une robe rouge et des bas en dentelle noire ? »

Elle avait peur de sa réponse et avait très envie de détourner le regard. Mais elle voulait être sûre que son aîné ne lui mentirait pas, et elle ne pourrait le déceler que dans ses yeux. Ulrick pouvait être bon menteur.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Stardust
Messages : 44
Date d'inscription : 26/01/2016

***
Relation avec les dragons: Ami des Dragons
Indice de badassitude: Soldat formé
Statut marital: Mon cœur est pris
MessageSujet: Re: Finding my Way   Ven 26 Fév - 13:27



Finding my Way


Rarement sa vie n'avait été aussi compliquée. Il était toujours optimiste en ce qui concernait ses quelques soucis mais il devait admettre qu'il était plus qu'évident qu'en ce moment, la joie n'était pas de mise. Il avait réussi à trouver du réconfort dans le démantèlement d'une partie de l'organisation qui menaçait ses parents mais la Comtesse était toujours absente et il ne pouvait pas confier ses soucis à Lucie, introuvable en ce moment.
Taesch aussi l'évitait et son garde du corps était là le moins souvent possible. Habituellement, il venait prier avec lui mais cette fois il avait décidé d'attendre à l'extérieur du temple. Ulrick ne pouvait pas lui en vouloir après tout. Mais il devrait bientôt s'expliquer avec tout ce beau monde. Il devait le faire bientôt mais il fallait d'abord détendre chaque personne qui semblait aller mal. Un bal était la meilleure solution.
Toute la nuitée de demain, il la passerait à s'occuper de ce bal. En fait, il espérait secrètement que tous ses problèmes seraient envolés avec cette réception.
Ce bal aurait lieu comme d'habitude au château des Von Dast et ce serait un rassemblement plein de richesses et de beauté. Il avait déjà prévu un gâteau au sommet duquel figurerait une petit couronne, réplique exacte de celle d'Ulrick. C'était son anniversaire après tout et il fallait bien célébrer cela ! Malgré la maladie, malgré ses problèmes amoureux, malgré l'absence de sa mère et la gêne avec sa sœur. Il ne la comprenait d'ailleurs même pas cette gêne !
Frère Neung, un parent des Von Dast qui avait choisi la voie de la religion, lui avait dit qu'il avait l'air d'avoir un peu changé. Étant donné qu'ils ne s'étaient pas vus depuis cent vingt ans c'était assez logique mais quand même, est-ce que c'était ça ? Est-ce qu'il avait changé et qu'il avait commencé à ennuyer ou pire, à dégoûter sa sœur ? Est-ce que c'était quelque chose de possible ? En soupirant doucement, il décida qu'il devait lui demander.
Neung lui avait aussi demandé comment allait ''Miss von Dast''. Les religieux donnaient rarement des titres de noblesses aux gens. Ils étaient Monsieur, Madame, Mademoiselle. Quoiqu'il en soit, Ulrick s'était trouvé surpris de ne pas pouvoir répondre honnêtement. Il ne savait pas si elle allait bien ou mal, pour la première fois depuis sa naissance.
Que diable pouvait bien être le problème de sa petite sœur ? Tout à coup, il eut peur. Et si elle avait fait une bétise ? Si elle s'était entichée de son hybride et qu'elle était tombée enceinte. Oh diantre, c'était horrible ! Oh bien sûr il était heureux pour elle mais avoir un enfant avec un hybride ce serait mettre sa mère en colère ! Et puis, il y avait une pointe de jalousie qui vrillait son coeur mort sans qu'il ne puisse savoir pourquoi.
Il soupira en la voyant. Elle était magnifique, comme d'habitude. Il savait très bien que si elle n'était pas encore mariée c'était uniquement parce qu'elle ne le voulait pas. Si maintenant elle sortait et demandait un mari, elle réussirait même à faire renier leurs vœux aux frères et aux sœurs. Oh, les religieux n'étaient pas chastes mais ils s'étaient engagés à ne coucher qu'avec des démons jusqu'à la fin de leurs jours.
Une fois qu'ils furent seuls, elle lui prit la main et lui demanda s'il pouvait lui poser une question. Il hocha vivement la tête. Tout allait redevenir normal, elle allait lui parler de ses problèmes et il l'aiderait du mieux qu'il pourrait.
Sauf que non. Elle parla et Ulrick se sentit plongé dans une sorte de gaz. C'était impossible. Il faisait toujours attention à être le seul membre de sa famille quand il se rendait à une orgie. Et il l'aurait reconnue. Pourtant, il n'y avait qu'une femme qui portait cette tenue à cette orgie où le thème principal était le noir. Mais c'était une mauvaise blague, c'était stupide. Il ne pouvait pas … Oh bon sang il avait bu le sang de sa propre sœur !
Il écarquilla les yeux, incapable de cacher sa surprise ou de mentir d'emblée à sa sœur. Et puis, il respira un bon coup et lui offrit un grand sourire.
“ Oui je l'ai fait. Mais il y avait sûrement d'autres femmes habillées comme toi et d'autres hommes aussi tatoués que moi. Et puis, j'ai mordu la … la femme avec qui j'ai couché. Ce ne pouvait pas être toi. Moi je masque mon odeur mais toi … je t'aurais reconnue… je …  ”
Plus il parlait et plus sa voix devenait faible. Il ne pouvait pas avoir couché avec sa sœur. Il se souvenait encore très bien de cette femme qui avait hanté ses pensées quelque temps mais elle ne pouvait pas être Lucie. Oh grand diable, si Yvan apprenait … Non, Yvan n'en saurait rien puisque ce n'était pas le cas, ils n'avaient pas …
En posant sa main sur sa bouche, il se rendit compte qu'il avait les yeux humides. Voilà peut-être pourquoi il était jaloux de cet hybride insignifiant ces derniers temps. Son subconscient savait et il ne voulait pas se l'avouer.
“ Cicie, je … je ne sais pas quoi dire. Je ne sais même pas si je dois être désolé, gêné ou heureux. ”
Déglutissant, il recula de quelques pas et s'appuya sur la statue du démon. Bon sang, il n'irait plus jamais à une orgie de sa vie. De sa vie entière.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Princesse de Glace
Messages : 42
Date d'inscription : 26/01/2016

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Combattant aguerri
Statut marital: Mon cœur est pris
MessageSujet: Re: Finding my Way   Dim 28 Fév - 11:06








Lucie nourrissait l'espoir que son frère lui assurerait qu'il ne s'était pas rendu à cette orgie, qu'il connaissait un autre vampire avec des tatouages identiques. Qu'il faisait partie d'une organisation sombre où chaque membre devait se faire tatouer des écrits anciens sur le torse et qu'elle était peut-être tombée sur l'un d'eux. Mais la surprise dans le regard d'Ulrick ne pouvait vouloir dire qu'une seule chose. La princesse s'arrêta de respirer tandis qu'elle l'écoutait et elle lutta avec chacun des muscles de son visage qui voulaient dépeindre le choc et l'horreur qu'elle éprouvait. Il lui assura que ça ne pouvait être elle, qu'il masquait son odeur et qu'il avait mordu sa partenaire. Elle le fixa avec de grands yeux tandis que sa gorge commençait à la démanger là où il l'avait mordue. Alors c'était bien lui. C'était lui qui l'avait mordue. Elle s'en souvenait très bien car au début elle avait voulu le repousser violemment, mais le plaisir provoqué par les crocs qui s'enfonçaient dans sa chair l'avait emporté sur sa volonté et elle s'était laissée faire. C'était une première pour elle qui ne s'était jamais fait mordre ou n'avait jamais mordu aucun vampire, et elle avait beaucoup aimé ça, mais elle ne devait plus y penser. Ce genre de choses ne se faisait pas entre vampires, encore moins entre frère et sœur.

Lucie lâcha les mains de son frère et laissa retomber ses bras ballants le long de ses flancs sans le quitter des yeux. Elle ne savait pas ce qui était le plus terrible dans cette histoire. Le fait d'avoir couché avec lui, de l'avoir laissé la mordre ou d'avoir éprouvé un plaisir intense quand il s'était libéré en elle. Oh, bon sang... Elle aurait pu faire la monstrueuse erreur de lui faire un enfant ! Leur mère était bien tombée enceinte sans le vouloir, et... elle aussi quelques décennies plus tôt. Elle ne pouvait plus être sûre de rien. Ça aurait été une catastrophe pour toute la famille Von Dast, pour elle. Elle ne voulait plus avoir à se cacher pendant un an et allait accoucher honteusement dans le désert pour abandonner un enfant qui n'avait pas demandé à naître. Elle ne pourrait plus avoir que quatre enfants, elle ne pouvait pas en perdre un deuxième. Elle dû chasser de vieux souvenirs qui tentaient de revenir la hanter et secoua doucement la tête.

« Ulrick, tu mords d'autres vampires pendant des orgies ? As-tu conscience des risques que tu prends alors que la Grande Mort est à nos portes et peut se promener dans les veines de n'importe lequel d'entre nous ? »

Elle se détourna de lui et fit quelques pas pour réfléchir. Elle avait couché avec son plus proche frère, elle aurait dû le reconnaître, mais il avait masqué son odeur. Et elle, il lui semblait qu'elle avait pris un bain au lait parfumé ce jour-là, ça avait suffit à tromper Ulrick. Les odeurs se mélangeaient pendant les orgies, les sens s'affolaient et beaucoup d'entre eux se droguaient pour rendre les sensations plus fortes. Elle passa ses mains sur son visage et ferma les yeux avant de prendre une profonde inspiration et se tourner de nouveau vers lui. Il lui sembla que la statue d'Amaterasu souriait, comme si le démon se moquait d'eux.

« J'imagine que... d'autres ont déjà pu commettre ce genre d'erreur. »

Elle espérait sincèrement que ni Elijah ni Yvan ne participaient à ce genre d’événement. Elle se rassura en se disant que son deuxième frère était trop plongé dans ses livres pour perdre son temps à coucher avec une dizaine d'étrangers en quelques heures ou jours et que ses risques de vivre le même genre de situation avec son guerrier d'aîné étaient aussi bas que ses chances de trouver une licorne dans sa chambre. Ils ne devraient jamais le savoir, ils devaient absolument garder ça entre eux. Elle n'osait imaginer ce que dirait leur mère si elle l'apprenait. Ulrick avait l'air profondément désolé et triste et la princesse se dit qu'elle ne pouvait lui en tenir rigueur, ce n'était pas de sa faute.

« Au moins maintenant je sais pourquoi toutes les servantes se crêpent le chignon pour être celles qui préparent ton bain ou t'apportent du sang dans ta chambre. »

Ulrick était sûrement le plus désiré des frères Von Dast, parce-qu'il était le plus ouvert et le moins terrifiant. Il était toujours de bonne humeur, souriant et même chaleureux, en plus d'être terriblement beau. Tous les Von Dast étaient beaux, mais Elijah était aussi attirant que ses livres et Yvan avait des goûts particuliers en plus d'être... Hé bien, un guerrier qui semblait toujours de mauvaise humeur. Les dernières paroles de son frère la surprirent et elle haussa un sourcil surpris.

« Heureux ? »

Comment pouvait-il se demander si il était heureux d'avoir couché avec sa propre sœur ? Ulrick avait toujours vu ses relations avec les membres de sa fratrie d'un œil différent. Lucie était presque certaine qu'il avait un genre de complexe d’œdipe pour ses frères et sœur, elle le voyait à la façon dont il les regardait parfois.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Stardust
Messages : 44
Date d'inscription : 26/01/2016

***
Relation avec les dragons: Ami des Dragons
Indice de badassitude: Soldat formé
Statut marital: Mon cœur est pris
MessageSujet: Re: Finding my Way   Dim 28 Fév - 13:24



Finding my Way


Bon sang. Si Yvan savait, il aurait tôt fait de l'étriller et de le laisser à terre comme une bête malheureuse. Il avait terriblement peur de la déception qu'il serait qu'il n'osa même plus respirer. Il n'en avait pas besoin mais il aimait ça. Il avait un peu l'impression d'être un humain comme ça. Mais l'air était devenu toxique autour d'eux, empoisonné. Comme étouffant. Il avait l'impression d’asphyxier.
Un peu déstabilisé, il déglutit en s'appuyant un peu plus sur la statue. Sa petite sœur n'y était pas allée avec le plat de l'épée, fendant son cœur avec sa question. Et la réponse ne semblait pas être à son goût non plus. Elle semblait impassible mais il la connaissait trop bien : elle était troublée.
En parlant d'épée … depuis quand ne s'était-il pas entraîné à l'escrime ? Il devait être un peu rouillé et s'il devait se battre pour ne pas mourir – franchement, il ne savait pas du tout quelles étaient les limites d'Yvan – il devrait se préparer. La dernière fois qu'il s'était battu contre Yvan, juste pour s'entraîner, il avait tenté un contre rageur et s'était retrouvé avec une lame dans le ventre. Il avait mit au moins six heures à s'en remettre.
Il aurait aimé être à de nombreuses lieues d'ici mais il devait se rendre à l'évidence : affronter la vérité et la cacher à tous était sans doute le meilleur moyen de s'en sortir. Il s'était mit dans la merde et maintenant il devait s'en sortir avec dignité. Autant que possible.
Sa sœur était plus émue que jamais. La Lucie impertinente n'était plus là pour le moment. Elle avait bien un cœur, cachée sous toutes ces couches de piques assassines et de mépris. Ulrick n'en avait jamais douté et il aimait être l'un des seuls à avoir eu le privilège de voir cette femme fragile, presque en cristal. Plus belle que jamais, la jeune Lucie en devenait vraiment sa petite sœur. Une personne à protéger du monde extérieur.
Ulrick passa sa main dans ses cheveux dans un grand geste qui fit étinceler le rubis de la bague qu'il portait à l'index. Il se sentait nauséeux mais maintenant c'était de pire en pire. Est-ce qu'il aurait un jour la chance de trouver une femme qu'il avait autant aimé que cette jeune femme à l'orgie ? Il était vraiment tordu au point d'avoir eu un coup de foudre pour sa propre sœur ?
Son cœur se serra alors qu'il pensait qu'elle avait peut-être une relation avec son hybride. Cette stupide réserve de sang. Oh bon sang, il avait vraiment, vraiment un problème. Peut-être devrait-il partir en exil définitif pour épargner à son sang la honte de voir naître un amour aussi répugnant.
Mais partir en exil où ? Le manteau forestier de la forêt épaisse et touffue derrière le château lui offrirait peut-être un abri temporaire mais là bas on le retrouverait vite. Bien vite en effet. Et sans doute qu'on lui demanderait ce qui lui avait prit, ce qui l'obligerait à tout avouer de son affection. De leur coït accidentel et des sentiments qu'il nourrissait depuis pour cette mystérieuse jeune femme qui avait tant aimé ce qu'il lui avait fait.
Sa sœur crût bon de se ressaisir pour lui envoyer une remarque cinglante et il haussa un sourcil. Pour qui se prenait-elle pour le corriger comme un enfant capricieux ?
“ Il ne me semble pas que tu aies protesté à ce point et que tu te soies soucié de remarques hygiéniques quand j'ai enfoncé mes crocs en toi. Tu aurais aussi pu attraper la maladie par un inconnu. ”
Elle suggéra ensuite que d'autres avaient pu déjà se tromper comme eux l'avaient fait. Pourtant, il se demandait bien si cela avait débouché sur une histoire d'amour. Et puis, rarement dans l'histoire les princes et les princesses n'avaient connu deux frère et sœur aussi débauchés qu'eux. Ils étaient une exception et maintenant que ce nouvel enfant de sa mère arrivait, il se demandait bien s'il serait comme eux, cela semblait être de pire en pire au fur et à mesure des enfants du Comte.
Alors que le vent cinglant, qui semblait bien plus fort aujourd'hui qu'hier, claquait contre les vitraux de la salle, Lucie le complimenta. Elle le flatta même. Il détourna le regard, ne pouvant cependant pas s'empêcher de laisser un léger sourire illuminer son visage.
Et puis sa sœur se retourna vers lui et Ulrick vit une lueur d'interrogation briller sous ses délicats sourcils parfaitement taillés. Elle se demandait bien de quoi il parlait.
“ Cette femme à l'orgie, je m'étais entiché d'elle. Rien de bien méchant mais je suis au moins content de savoir qui c'était finalement. Quelqu'un dont je suis déjà … proche, qui plus est. ”
Bon, il allait lui faire peur s'il continuait. Il la couva d'un regard un peu triste. En réalité, il avait toujours vu combien sa sœur était belle mais ce n'était que maintenant qu'il se rendait compte qu'elle n'était pas une pièce d'art mais bel et bien une femme. Et cette constatation le troublait. Il s'avança pour la serrer dans ses bras et sourit doucement. Sous ses pieds, le sol en pierre scintillait sous la lumière de la lune comme un lac d'argent, rendant leur étreinte encore plus irréelle.
Il posa sa main sur sa joue, écartant un peu les cheveux de Lucie qui cascadaient sur ses épaules et plongea son regard dans celui de sa petite sœur.
“ Nous n'avons rien fait de monstrueux. Hors de question de paniquer, hm, petite sœur ? C'était une erreur. Juste une erreur. ”
Ces mots lui martelaient le coeur alors qu'il était celui qui était censé les penser. Il avait envie de l'embrasser, un véritable baiser. Juste pour savoir s'il serait amer ou délicieux.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Princesse de Glace
Messages : 42
Date d'inscription : 26/01/2016

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Combattant aguerri
Statut marital: Mon cœur est pris
MessageSujet: Re: Finding my Way   Dim 28 Fév - 16:25







Lorsqu'elle était encore une enfant, Lucie désirait ardemment se marier avec son frère un jour. Ulrick s'occupait toujours d'elle, lui apportait énormément d'amour, jouait avec elle, supportait ses caprices et la câlinait quand elle était triste. Ils prenaient des bains ensemble, mangeaient ensemble, chevauchaient ensemble. Ils avaient fait des centaines, sinon des milliers de choses. Et aujourd'hui elle pouvait ajouter partagé leur sang et eu une relation intime qui avait été très intense. Jusqu'à ce qu'elle ait environ quarante ans, elle avait tourné autour de son frère de façon discrète, flirté un peu et menacé ses courtisanes qui pourraient lui faire de l'ombre. Elle avait même battu une servante qui s'était ventée de l'avoir vu nu et d'avoir été complimenté par le beau vampire.

Avec le temps, cette idée avait bien évidemment disparue. Ulrick et elle avaient des caractères très différents, même si ils se complétaient. Et aujourd'hui il était bien évident qu'elle n'aurait jamais de relation amoureuse avec l'homme qui lui faisait face. Pourtant avoir entendu la réponse de son frère, elle ne savait plus quoi penser. Il s'était entiché d'elle... Avait-il eu un coup de foudre ? Comme ça aurait été terrible si ils avaient retiré les masques qu'ils portaient ce jour-là ! La princesse ne savait pas quoi répondre, heureusement son frère prit la situation en main et vint la prendre dans ses bras. La main sur sa joue était douce et chaleureuse malgré sa froideur. Un frisson de plaisir traversa son échine lorsqu'il plongea son regard ambré dans le sien et le rouge lui serait monté aux joues si elle avait été humaine. Ulrick était si beau, et sa présence était si rassurante et agréable. Si il n'avait pas été son frère, elle en aurait certainement fait son amant pour au moins quelques décennies. Mais ils n'auraient pas eu cette relation si belle qu'ils avaient en tant que frère et sœur. Ses yeux se posèrent sur ses lèvres tentantes, il était maintenant évident que c'était lui, l'homme avec qui elle avait partagé un si délicieux moment. Et elle aurait voulu en passer des pareils si seulement ils n'avaient pas été tous deux des Von Dast.

Ses paroles étaient réconfortantes et son cœur s'allégea un peu en pensant qu'ils étaient sur la même longueur d'ondes. Pourtant elle sentait quelque chose d'étrange dans la voix de son frère, et ses yeux... Elle connaissait bien ce regard, c'était du désir. Elle se contenta de répondre un petit « Oui. » et vint à son tour poser une main sur sa joue. Elle caressa doucement sa peau et fit glisser ses doigts derrière sa nuque. Lucie rapprocha lentement son visage et ses lèvres vinrent se joindre aux siennes dans un baiser tendre. Elle aurait aimé pouvoir salir le démon en copulant avec Ulrick contre sa statue comme des bêtes sauvages. Mais ça ne fonctionnait pas comme cela. Pour offenser le démon il aurait plutôt fallu qu'elle se reconvertisse à une religion qui comptait plus d'humains que de vampires parmi ses fidèles. Tout cela n'aurait fait qu'empirer la situation dans laquelle ils étaient. Elle ferma les yeux et profita du court instant avant de s'écarter et détourner le regard.

« Tu as raison, nous n'avons rien fait de mal, il suffit de garder ça pour nous. »

Lucie s'écarta doucement, sans rompre totalement le contact avec lui, elle alla entrelacer ses doigts aux siens.

« Nous devons nous concentrer sur les menaces qui planent sur notre famille, et faire en sorte que notre mère accouche dans les meilleures conditions. »

Holly n'avait pas besoin d'entendre que ses deux derniers avaient commis un inceste et qu'Ulrick avait mordu sa propre sœur. Non, ils devaient se changer les idées, organiser un bal peut-être. Ce serait toujours plus facile pour elle de repérer les mauvaises graines parmi les nobles et ils oublieraient pour quelques jours leur bêtise.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Stardust
Messages : 44
Date d'inscription : 26/01/2016

***
Relation avec les dragons: Ami des Dragons
Indice de badassitude: Soldat formé
Statut marital: Mon cœur est pris
MessageSujet: Re: Finding my Way   Lun 29 Fév - 15:42



Finding my Way


Parmi toutes ses coucheries sporadiques, le plus jeune prince n'avait jamais connu quelque chose comme les sensations qu'il avait partagé avec Lucie cette fois là. Peut-être avait-ce été la sensation de sentir le sang de sa propre sœur couler dans ses veines mais il n'avait jamais pu être aussi proche d'aucune de ses conquêtes. En fait, tout cela s'expliquait peut-être par le fait que leurs âmes étaient étroitement entrelacées déjà bien avant leur expérience commune.
Son esprit de cessait de tanguer entre le désir et le bonheur d'avoir enfin retrouvé cette femme et la pure terreur de savoir ce qu'il avait bien pu faire à sa sœur. Mais si, au final, c'était bien heureux ? Il avait bien pensé au moins une fois à se marier avec elle quand ils étaient plus jeunes et peut-être bien qu'on lui avait jeté une malédiction. Il ne pouvait tomber amoureux que des personnes de sa famille. Illium avait peut-être bien du sang de Von Dast en lui.
Cependant, il y avait des lois. Des lois bien claires. Un prince et une princesse, quand ils étaient trop proches par le sang, ne pouvaient pas se marier. Et si lui n'était aucunement intéressé par le fait de se marier si ce n'était pas le grand amour, il ne pourrait jamais enlever à sa sœur à possibilité d'avoir un mariage et des enfants. Elle avait vraiment l'air de désirer ardemment se poser et fonder une famille un jour.
Il détourna la tête quand un corbeau se posa devant l'un des vitraux dans un petit plop discret. Les corbeaux … il n'avait jamais comprit qui ils étaient vraiment mais ils étaient omniprésents dans la vie de sa famille. Tellement qu'il s'en était fait tatouer un sur le torse. Ils étaient les amis des voleurs et des assassins au point de devenir même leur emblème mais ça allait plus loin que ça. Ils étaient quelque chose de … magique.
Il tira les rideaux rangés dans un renflement de la pièce et se permit de les tirer, les plongeant dans une pénombre relative, les privant des rayons de la lune. Ils étaient des vampires et voyaient encore très bien mais l'ambiance était devenue plus intime. Il entendit le corbeau s'en aller à grand coups d'ailes, comme frustré. Est-ce qu'ils n'étaient vraiment que des oiseaux ?
Quand il quitta la douce fabrique des rideaux, il se dit qu'il faudrait qu'il se marie. Ainsi, peut-être que sa fièvre en deviendrait moins violente. Oui, c'était forcément cela, il délirait. Reisa serait sûrement ravie qu'il désire se marier avec elle plus rapidement, arrêter une date. Un peu rassuré, il sourit doucement à sa sœur qu'il semblait avoir un peu réconforté. Si elle allait mieux, il ne pouvait qu'aller bien.
Il avait eu peur que cette révélation ne creuse un abîme entre eux mais au final il pouvait toujours l serrer dans ses bras sans se sentir mal et sans avoir un quelconque retour de honte. Ils l'avaient fait mais cela ne devait pas changer le cours de leur vie.
Oh comme il aurait voulu que cette personne ne soit pas sa sœur. Quelques mois auparavant, il avait décidé que s'il venait à la recroiser il ferait les choses dans les règles de l'art. Il lui proposerait un rendez-vous galant dans un charmant café de la ville. Mais il ne l'avait plus vue. Il avait essayé de repérer quelques signes qu'il avait détesté chez elle comme ces charmantes épaules ou ce grain de beauté sur son oreille mais il ne l'avait pas vue. Et pour cause, elle était à Modernis.
Finalement, elle l'embrassa. Et ce baiser n'avait rien d'ordinaire entre un frère et une sœur. Ulrick y mit toute son affection et toute sa tristesse mais rien ne devait changer entre eux. Il l'embrassa ensuite sa tempe comme il avait l'habitude de le faire avec sa petite sœur chérie mais il lui semblait que ce baiser avait un goût amer. Il ne devait pourtant pas se laisser attraper dans des sentiments pareils et lui offrit un sourire éclatant.
En passant une main dans ses cheveux, il hocha la tête. Ce baiser avait scellé leur secret. Si d'aucuns en avaient eu vent cela aurait pu prendre des proportions hors normes mais ils étaient les seuls à être au courant.
Gorgé de vie, il écouta sa sœur parler de nouveau. Elle suggérait un bal et il hocha lentement la tête. Bien sûr, il y avait ce bal qu'il comptait préparer dans moins d'une semaine. Il prit sa main pour jouer avec ses doigts comme il le faisait d'habitude. Elle avait toujours les mains si douces. En souriant doucement, il reprit la parole.
“ C'est bientôt mon anniversaire, love , et je vais organiser le plus beau bal que Gothik City ait connu. Tu viendras bien sûr ? J'ai envoyé des invitation à tous les nobles des lieues à la ronde et j'ai même réussi à convaincre Yvan de faire une apparition. ”
Le thème cette année c'était le cuir. Yvan serait bien sûr dans son élément mais pour certains nobles ce serait une découverte. Il se demandait bien comment sa sœur serait ? Sans doute aussi magnifique que d'habitude. Son cœur se réchauffa à la pensée de pouvoir danser avec elle.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Princesse de Glace
Messages : 42
Date d'inscription : 26/01/2016

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Combattant aguerri
Statut marital: Mon cœur est pris
MessageSujet: Re: Finding my Way   Mar 1 Mar - 13:05







Ulrick lui rendit son baiser avec tendresse et elle sentit ses bras se resserrer autour de sa taille avec amour. Elle caressait sa nuque en profitant de leur étreinte, c'était peut-être leur dernier baiser avant très longtemps. Ils n'en partageraient plus jamais de tel, normalement. Personne à part les démons ne savait ce qu'il se passerait à l'avenir. Qui sait si dans quelques décennies ils ne réaliseraient pas qu'ils avaient de nouveau été à la même orgie. En fait, tant qu'elle ne tombait pas enceinte et que personne à part eux ne le savait, tout irait bien. Ils mirent fin à leur baiser en même temps, et elle s'écarta à peine, afin de le regarder dans les yeux avec un sourire au coin des lèvres. Elle était heureuse d'avoir réglé ce problème et que tout cela se termine bien. Ulrick ne brisa pas le contact entre eux et entama une conversation complètement différente, comme si de rien n'était. Oh évidemment elle savait que son anniversaire approchait, elle lui avait préparé un cadeau qu'elle avait ramené de Modernis State et espérait que ça lui plairait. Elle haussa légèrement un sourcil lorsqu'il lui dit que le thème de cette année était le cuir, c'était original. Elle devait avoir une robe faite dans cette matière qu'elle avait acheté quelques années plus tôt, ce serait l'occasion de la mettre. Elle se demandait à quoi tout cela ressemblerait une fois la décoration terminée, mais elle lui faisait confiance pour que tout soit splendide, comme toujours. Une chose dont elle était certaine, Yvan serait dans son élément et tout le monde serait en admiration devant le prince sombre et belliqueux. Pourvu qu'il supporte toute la foule et réussisse à garder son calme en entendant les femmes qui piailleraient en le voyant.

« Bien sûr que j'ai l'intention de venir à ton bal, honey. Ce ne serait pas un événement parfait si je n'en faisais pas partie. »

Lucie le laissa jouer avec ses doigts comme il le faisait si souvent. Il avait toujours eu cette habitude et quand ce n'était pas ses doigts, il s'attaquait à sa chevelure qu'il semblait affectionner. C'était si adorable, il était comme un jeune homme amoureux et son beau sourire n'arrangeait rien.

Elle avait très hâte d'assister à ce bal, peut-être même qu'elle commanderait une tenue spéciale pour que son calice la porte et l'accompagne. Il ferait forte impression auprès des autres nobles et la princesse n'hésiterait pas à montrer qu'il lui appartenait. Elle espérait juste que ça ne dérangerait pas son grand-frère qui ne semblait pas le porter dans son cœur. Pourquoi semblaient-ils tous contre le fait qu'elle couche avec un hybride aussi délicieux ? Ce n'était pas comme si elle allait lui faire un enfant ! Du moins pas maintenant. Wish avait un excellent potentiel pour être un géniteur, c'était une force de la nature si l'on prenait en compte qu'il n'était qu'un hybride. Et elle était assurée d'avoir de très beaux enfants si... Non, elle ne devait pas penser à ça. Elle avait des choses à régler avec lui. De plus elle devrait d'abord demander l'accord de sa mère, qu'elle ne suivrait pas si sa réponse ne lui convenait pas. Oh et elle n'était pas si pressée d'avoir des enfants, elle y songeait juste beaucoup ces derniers temps. Peut-être était-ce une forme d'instinct de survie, une façon à elle de s'assurer perpétrer la race vampirique avec la Grande Mort qui semblait déterminée à les décimer lentement mais sûrement. Elle se concentra de nouveau sur son frère et reprit avec un air sérieux.

« Il faudra que tu restes concentré Ulrick. N'oublie pas qu'il y a plusieurs personnes parmi tes invités qui souhaiteraient voir les Von Dast s'effondrer pour prendre notre place. »

Cette nuit, elle se verrait peut-être obligée de faire couler du sang. Ce ne serait pas la première fois qu'elle disparaîtrait une petite heure pour s'occuper de la tâche qui lui incombait, faire parler les hommes. La plupart des invités, si ils remarquaient son absence, pensaient tout simplement que la princesse Lucie était partie s'envoyer en l'air dans une pièce un peu à l'écart. C'était parfois le cas, mais jamais sans raison.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Stardust
Messages : 44
Date d'inscription : 26/01/2016

***
Relation avec les dragons: Ami des Dragons
Indice de badassitude: Soldat formé
Statut marital: Mon cœur est pris
MessageSujet: Re: Finding my Way   Mar 1 Mar - 14:01



Finding my Way


'Abondance de biens provoque ennui sur ennui' disait le dicton. Bien sûr, cela valait aussi pour le pouvoir. Cependant, Ulrick défendait sa famille bec et ongles. Il était plus qu'évident qu'il y avait des fois où ses parents n'avaient pas prit la bonne décision mais toutes les bonnes choses qu'ils avaient fait pour la City compensaient largement leurs erreurs. Ulrick était intimement persuadé qu'ils faisaient ce qui était le mieux pour la ville.
Il était donc plus qu'évident qu'ils n'accepteraient aucune négociation de pouvoir. Ils étaient la famille qui régnait sur Gothik City et l'avait maintenu à flots malgré l'infection et les quelques batailles avec Modernis State. Personne n'était mieux placés qu'eux et certainement pas ces nobles avides de pouvoir qui dépenseraient l'argent de la caisse comtale dans des draperies et des statues à leur effigie.
Quelques faibles rais de lumière passaient sous la porte mais la pénombre alentour était bien plus réconfortante que la chaude lumière des chandelles qui brûlaient dans la Grande Salle du temple. Elle illustrait à merveille leur secrets et il était bien heureux de ne voir qu'une partie du visage de sa sœur. Elle était une Lucie différente de celle qui paradait. Elle était une Lucie qui connaissait une sombre partie de lui. Sa Lucie.
Si la pièce pouvait être considérée comme sinistre et peu engageante, le Prince n'avait jamais eu de mal à s'y sentir bien. Et il l'aimait encore plus maintenant qu'elle abritait un de ses secrets les plus plaisants.
Il avait envie de serre sa sœur plus fort contre lui mais se dit que ce serait peut-être un peu exagéré alors il se décida à juste jouer à ses doigts. Elle avait les mains si douces qu'elles semblaient être fait dans un tissu plus doux encore que la soie. C'était très agréable de caresser ses longs doigts sans aucune imperfection. Et puis elle semblait aimer qu'il joue avec ses mains comme ça. Ils étaient si proches que c'en était devenu une habitude récurrente.
Le Prince sourit doucement quand elle tourna son regard vers lui. Il aurait apprécié d'avoir un siège pour la prendre sur ses genoux et être installé de façon plus confortable mais il n'y avait que le sol et si sa mère lui avait apprit les règles de bienséance, elle lui avait avant tout apprit qu'un prince ne doit jamais, en aucun circonstance, poser ses fesses royales sur le sol, qu'il soit doux et damné n'y changeait rien.
Il essaya d'avoir l'air aussi détaché que possible quand la jeune femme lui annonça qu'elle irait à son bal. En réalité, il était le plus heureux des hommes mais cela n'aurait pas été très intelligent de montrer à sa sœur que si elle ne venait pas, son anniversaire serait morne et sans vie. L'idée de pouvoir danser avec elle était une réjouissance en soie et il se demandait bien comment elle serait habillée. Sa tenue à lui était déjà décidée depuis longtemps.
Quand sa sœur lui fit un avertissement maquillé en reproche, il eut un petit rire mi-moqueur mi-nerveux. Soixante archers seraient disséminés dans la salle et sur les balcons et lui même était bien sûr de pouvoir défendre chaque membre de sa famille si le besoin l'exigeait.
“Ne t'en fais pas pour moi ma sœur, je suis bien moins stupide que je n'en ai l'air. Je ne me laisserai pas distraire par une paire de jambes, même si ce sont les tiennes. ”
Il lui prit la main et embrassa délicatement ses longs doigts gracieux. Il se souvenait encore comme ils avaient serré le tissu du canapé sur lequel ils l'avaient fait et comment elle avait attrapé ses cheveux sévèrement pour l'embrasser.
“ Tu sais, j'ai été un assassin bien avant que tu ne produises ton premier poison. Tu peux être redoutable mais je le suis aussi, veille plutôt sur Elijah, il n'a aucune idée de ce qui se prépare le pauvre. ”
Il sourit doucement et sur ce, lui fit une courbette avant d'aller ouvrir la porte. Il était rassuré, joyeux et parfaitement conscient de ses nouveau sentiments. C'était si excitant ! En souriant, il tendit la main à sa sœur, une demi lieue plus loin.
“ J'ai un bal à préparer Cicie. Et il faut que je trouve Yvan, je n'ai aucune idée d'où il est depuis hier je n'ai pas réussit à lui mettre la main dessus. ”
Une fois la porte de leur sanctuaire refermé, il remit la clef au frère Boetq, embrassa tendrement sa sœur sur la tempe et se dirigea vers la sortie à grands pas. Où pouvait bien se terrer son grand frère adoré ?

Fin du chapitre III

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Finding my Way   

Revenir en haut Aller en bas
 
Finding my Way
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Finding Paradiso
» All this time I was finding myself and I didn't know I was lost. w/Arthur
» Iseult ~ We come to love not by finding a perfect person, but by learning to see an imperfect person perfectly”
» Aristide ~ It's all about finding the calm in the chaos

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampires vampires vampires : infection :: Train des Trois Cités :: Ancienne gare de la Cyber Junkyard : vieilleries :: * Sujets terminés-