Vampires vampires vampires : infection
Tu veux un forum rpg avec des gens sympas ? Un forum où tu peux faire bouger l'intrigue ? Mais où t'es pas obligé ? Un forum où tu peux faire à peu près tout ce que tu veux ?
Alors rejoins-nous !=D
Jusqu'à la mi-juillet, tout personnage infecté pourra devenir plus tard un demi-dragon ! Profitez-en !


...
 
En ce moment, au musée de L'Etoile Rose, venez découvrir le plus gros rubis du monde des trois cités !

Partagez | 
 

 La méprise est la plus simple des choses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Boss des Sucreries
Messages : 47
Date d'inscription : 20/11/2015
Age : 35
Ville de résidence : Modernis State
Emploi : Photographe de mode
Race : Hybride

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Aventurier occasionnel
Statut marital: En couple
MessageSujet: La méprise est la plus simple des choses    Lun 29 Fév - 18:14



Aless Callahan x Ashenlil Queen

Derrière lui, Caem parlait d'heures supplémentaires à cause d'une collègue qui avait prit un congé maternité qui avait surprit tout le monde. Elle était dans le genre très solitaire apparemment mais il avait été clair qu'elle avait finit par trouver quelqu'un, au moins pour la conception. Cependant, Ash ne l'écoutait pas vraiment parce qu'il était en train de se vider de son sang. Il y avait eu une altercation aujourd'hui et il n'avait rien dit à son ami pour ne pas le faire paniquer mais il avait reçu une sale blessure. En inspirant lourdement, il affirma à Caem qu'il avait comprit et avala un peu de whisky avant de retirer la balle.

Deux jours plus tard, il était pleinement guéri. Son tatouage au bras droit en avait partiellement pati mais le rond de peau qui s'était reformé au milieu de la gueule du dragon ressemblait un peu à un soleil alors ce n'était pas bien grave. Il n'allait certainement pas se faire refaire tout ça juste pour un petit impact de balle. En tout cas, il avait fini sa journée. Il ouvrit sa porte et constata que Julian n'était pas là. Il devait être à un de ses jobs. Chose autrement plus inquiétante, Caem n'était pas là. Pourtant on était mardi et le mardi, Caem finissait à seize heures.
Il essaya de l’appeler mais il ne répondait pas. Okay, c'était peut-être grave. Il saisit son grand manteau gris cendre sans prendre la peine de changer sa tenue du jour – une chemise blanche simple sous un gilet noir et doré avec un jean très serré et des chaussures de ville discrètes – alors qu'il n'aurait pas dit non à une douche. Oh il n'était pas sale mais il se sentait toujours bien sous un jet d'eau chaude.
En arrivant à la galerie commerciale, il rencontra un groupe de jeunes filles qui le reconnurent malgré ses lunettes de soleil. Il ne les portait pas pour se cacher mais bien pour ne pas être ébloui par le bas soleil d'hiver. Plus le temps passait et moins il supportait d'avoir le soleil dans les yeux. Il signa un autographe aux filles qui piaillaient d'excitation et elles le laissèrent s'en aller.
Une fois rentré dans la galerie commerciale, il se fit assaillir par une symphonie de senteurs diverses et variées. Il y avait d'abord les parfumeries et puis, un peu plus loin, les stands de nourriture. Le café de Caem était au troisième et il commencerait par là. Peut-être que son ami venait de partir et qu'il n'avait plus de batterie ou peut-être bien qu'il était dans une partie du métro qui n'avait pas de réseau. C'était sûrement ça.
Alors qu'il s'avançait dans la grande allée principale et que de riches effluves de noisettes grillées commençait à lui donner une sacrée faim, il repéra une petite touffe de cheveux noirs qui ne semblaient pas vouloir prendre une décision quant à la façon dont elle devait être disposée. C'était forcément Caem. Il était soulagé qu'il ne soit pas en danger ! Il venait sûrement de quitter son travail et se dirigeait vers la sortie.
Il s'élança parmi les chalands et retira ses lunettes de soleil qui le gênaient à présent plus qu'autre chose. Arrivé à la hauteur de Caem, il le dépassa et reconnut avec soulagement son visage. En le prenant par la main, il l'arrêta et le serra contre lui un instant avant de remarquer qu'il ne portait même rien pour couvrir son cou alors qu'il avait été enrhumé la semaine dernière. En soupirant, il retira son écharpe en tissu rouge et la lui passa autour du cou. Il savait que Caem n'était jamais dérangé de porter un vêtement qui sentait son odeur de toute façon.
▬ T'es pas possible hein ! Tu vas finir par retomber malade si tu continues comme ça !
Il se pencha pour l'embrasser sur le front et reprit sa main, caressant le dos de sa main avec son pouce. Il aurait bien essayé de remettre les cheveux de Caem dans une posture convenable mais de toute évidence ça aurait encore été un échec.
▬ Tu veux aller prendre un café chez 1897 tant qu'on est là ? J'ai entendu dire qu'ils faisaient un frappuccino au caramel maintenant.
Il n'était pas trop tard – à peine dix sept heures – et ils avaient encore du temps avant de devoir préparer à manger. Le soleil n'était pas près de se coucher et Julian rentrerait peut-être encore bien vers vingt heures.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Griffes de la Nuit
Messages : 19
Date d'inscription : 09/02/2016

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Du genre à faire des missions suicides
Statut marital: Liiiibre
MessageSujet: Re: La méprise est la plus simple des choses    Lun 29 Fév - 19:52

Ses compagnons avaient toujours dit à Aless que si il n'avait pas été aussi doué pour se battre, il aurait pu travailler dans un cirque tant il était ridiculement agile et ils avaient longtemps hésité entre « Le singe » et « Le chat » comme surnom pour lui. Sous le regard assassin du petit brun, ils s'étaient tous mis d'accord pour le second, en plus de ça ses cris ressemblaient parfois à ceux d'un chat en train de se battre férocement. Quoi qu'il en soit, ce fut avec cette même agilité qu'il avait réussi à grimper jusqu'au septième étage d'un appartement miteux dans un coin mal famé de Modernis pour pénétrer par la fenêtre ouverte de la salle de bain du type sur lequel on lui avait offert un contrat. Clay ne l'avait pas quitté des yeux durant toutes son ascension en demandant si il retomberait sur ses quatre membres si jamais il chutait, ce qui lui vaudrait un bon coup de coude dans le plexus dès que tout ça serait terminé. Le gars en question prenait sa douche en chantant un opéra qu'Aless n'avait jamais entendu, mais il se débrouillait pas mal. Il n'attendit pas la fin et tira le rideau de douche d'un coup sec avant de lui asséner un bourre-pif en plein visage. Sonné et choqué, l'homme glissa dans sa baignoire et se cogna le coin du crâne contre le robinet, puis ne bougea plus. Oh, il s'attendait quand même à un peu de résistance. Aless avait terminé son travail en l'attachant à son lit à l'aide de quelques draps déchirés et avait pris l'ascenseur pour descendre rejoindre les autres. Il n'était pas censé tuer cet homme, juste lui faire peur et quelques bleus si nécessaire. On ne lui avait pas donné de raison quelconque et c'était mieux comme ça. Les deux hommes en costard cravate – quel cliché – lui avaient tendu une liasse de billets et il avait accepté. Mais après avoir vu les deux gros paquets de cocaïne sur la table du salon, il se doutait que c'était en relation avec le monde de la drogue. Dans tous les cas, il s'en cognait.

Le reste de la soirée s'était bien déroulé. Il avait payé sa tournée et ils avaient bu quelques bières et cocktails en discutant de choses et d'autres, même si c'était surtout ses compagnons qui faisaient la conversation.

Aless était rentré chez lui à sept heures du matin. Il avait pris une douche bien chaude et s'était endormi dès qu'il avait touché son lit, malgré ses cheveux encore humides. Il s'était enroulé dans sa grosse couverture et avait sombré, avec la ferme intention de dormir toute la journée.

Il n'entendit pas les deux premières fois lorsque son téléphone sonna, il ignora la troisième en se disant qu'on lui laisserait un message. Au bout de cinq sonneries, il se décida enfin à sortir la tête de sous sa couverture, quittant sa forteresse de douceur et de chaleur pour se frotter les yeux avant d'attraper le smartphone qu'il colla à son oreille.

« Quoi ? »

« Aless, faut que tu te rendes au centre commercial de suite, y a un gars qui te ressemble comme deux gouttes d'eau là ! »

« Tu m'appelles pour me dire ça ? Yris je te jure que si-»

« Mais vas-y ! Il faisait des crêpes au Kwiyopda Café ! »

Aless lui raccrocha au nez et passa une main dans ses cheveux en soupirant longuement, exaspéré. Bon, maintenant qu'il était réveillé il allait s'y rendre, et si Yris lui avait menti il allait lui faire la peau. Il ne supportait pas qu'on le réveille pour rien, et ils savaient très bien qu'il dormait tard. L'hybride ouvrit son armoire et enfila un pantalon serré, un tee-shirt et un gros pull noir avec deux grands yeux de chat en imprimé. Il récupéra ensuite ses bottes à talons discrètement compensés avant de partir en claquant la porte.

Une heure plus tard, il ressortait de ce maudit café sans avoir vu personne qui lui ressemblait. Mais au moins leur café au caramel était délicieux, alors il pouvait bien pardonner Yris pour cette fois (ce qui ne l'empêcha pas de lui envoyer un message illustrant son mécontentement) « T'es mort. ㅗ »
Il n'avait pas envie de rentrer chez lui tout de suite, la galerie commerciale était pleine de monde certes, mais personne ne hurlait et il n'y avait pas d'enfant en bas âge. Donc c'était supportable. Il repéra un magasin de thé et allait y entrer pour faire des achats lorsqu'une main saisit la sienne et il se retrouva le nez contre un torse inconnu. L'hybride s'apprêtait à casser les phalanges du pauvre fou mais fut immédiatement coupé dans son envie lorsqu'il reconnu le visage de celui qui l'avait attiré à lui. Oh. Pu. Tain. Est-ce que c'était bien wHite, l'ancien chanteur qu'il avait si longtemps adoré et qu'il écoutait aujourd'hui encore ? Les yeux de l'hybride s'agrandirent tandis que son idole lui passait son écharpe autour du cou en l'accusant de ne pas faire suffisamment attention. Ok, il devait le confondre avec quelqu'un d'autre, c'était obligé. Aless resta bouche bée à le fixer quelques secondes alors qu'il l'embrassait sur le front et son cœur s'amusa à faire des saltos arrières et des loopings dans sa poitrine. Heureusement wHite, ou plutôt Asheliel si il se rappelait bien de son vrai prénom, prit les devants et lui demanda si il voulait aller dans un café. Putain bien sûr qu'il allait dire oui, c'était évident. Le plus jeune hocha la tête comme ces chiens qu'on voit parfois à l'arrière des voitures et suivit le grand homme sans plus lâcher sa main.

Ils entrèrent dans le café, bondé, et Aless crut qu'il devrait faire une croix sur son rendez-vous imprévu avec lui mais un serveur reconnu le chanteur et leur proposa une table qui se libéra plus vite que prévu, un peu à l'écart. Une fois qu'ils furent assis et qu'Ash ait commandé pour eux deux, l'hybride réussit enfin à faire autre chose que gober des mouches. Ses joues avaient pris une teinte rosées et il n'arrêtait pas de le fixer.

« Je peux savoir à quoi vous jouez ? Vous me connaissez ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Boss des Sucreries
Messages : 47
Date d'inscription : 20/11/2015
Age : 35
Ville de résidence : Modernis State
Emploi : Photographe de mode
Race : Hybride

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Aventurier occasionnel
Statut marital: En couple
MessageSujet: Re: La méprise est la plus simple des choses    Mar 1 Mar - 13:07



Aless Callahan x Ashenlil Queen

Ash ne s'était jamais demandé qui étaient ses parents. Enfin ses parents biologiques. Quand son père lui avait dit qu'ils venaient du nord, il avait d'abord pensé au nord de la ville avec ses quartiers huppés mais en fait il parlait bel et bien de Gothik City. Un peu déçu de n'avoir qu'un pouvoir, il lui semblait que la vie était injuste mais finalement être un hybride c'était cool. D'abord parce qu'on vieillissait moins vite et ensuite parce qu'on était plus résistant. Si boire du sang de temps en temps était la contrepartie pour ça, c'était peu cher payé.
Quand il avait rencontré Dras, un hybride comme lui, au lycée, il avait constaté avec stupéfaction que tous les hybrides n'avaient pas besoin de se sustenter de sang et de nourriture normale comme lui. La plupart de temps, ils pouvaient avoir le choix. Alors que lui dès le début avait dû consommer les deux. Ses parents avaient servi de repas sur pattes pendant un moment mais ça n'avait duré que deux semaines. Après, Ash s'était nourri de poches subtilisées à l’hôpital. Quand il avait eu l'argent, il avait commencé à acheter des caisses de sang en bouteille au marché noir, ce qui était beaucoup plus sympathique. En plus, il pouvait faire passer ça pour des bières.
Quoiqu'il en soit, Ash n'avait jamais chassé. Il n'avait aucun problème avec les vampires qui chassaient mais il s'était toujours senti plus humain que vampire et courir après un de ses congénères pour lui sucer le sang, non merci. Caem avait de la chance lui, il ne buvait jamais de sang. Il ne savait même pas s'il avait essayé un jour. En fait, Ash n'avait jamais osé lui demander au cas où ça serait lié à un traumatisme ou un truc comme ça.
En sentant la main chaude de son ami dans la sienne, il se souvint brusquement combien celles de Kalem étaient froides. Il devait avoir une circulation sanguine toute pourrie.
En repensant au mannequin, il essaya de chasser cette mauvaise impression qui n'avait cessé de l'envahir depuis qu'il avait surpris l'autre mafieux dans son placard. Il y avait quelque chose qui clochait mais quoi ? Oh et puis il l'avait laissé en plan et n'avait pas osé lui téléphoner depuis. Il espérait que Kalem finirait par le rappeler mais quand son téléphone avait enfin affiché le nom du vampire – pendant son premier repas avec Julian et Caem – il s'était avéré que c'était en réalité Allic pour lui raconter comment ça s'était passé avec Caleb.
En se tortillant un peu, il lâcha la main de Caem alors qu'ils marchaient vers le café. Son harnais était trop serré et le fourreau de son flingue pressait trop ses côtes. Il défit la boucle dans son dos aussi discrètement que possible et la décala d'un cran. Comme ça c'était bien mieux. Il espérait que Caem n'avait rien remarqué, il savait bien qu'il n'aimait pas avoir des détails sur ses activités criminelles. Il reprit ensuite sa main en souriant.
Ils passèrent devant une fausse congère de neige devant le Gothik Clothing Shop puis tournèrent à droite pour arriver devant le petit café aux murs chocolat et aux serveurs tirés à quatre épingle. Rien n'était donné ici mais l'ambiance et les produits étaient géniaux. C'était bien pour ça qu'Ash venait de le racheter. Il n'y aurait qu'à rajouter une petite couronne sur l'enseigne mais il ne voulait changer rien d'autre.
Le café était noir de monde mais un serveur le reconnut et l’appela 'Patron' avant de l'emmener dans une petite table dégagée. Pour se décharger, Ash posa son téléphone bien en sécurité dans sa housse en cuir sur la table et enleva son manteau, ne gardant que son gilet qui cachait très bien son holster.
Un serveur à la peau basanée et à l'air guindé les rejoint avec un semi-sourire et leur demanda s'ils prendraient comme d'habitude. Au lieu de cela, il secoua la tête et commanda un cappuccino au caramel pour Caem et un café viennois pour lui même. Une fois le serveur parti, il sourit. Caem avait l'air d'être un peu choqué et avait les joues rosies. Est-ce qu'il se sentait bête d'avoir été intercepté ?
Et puis quand Caem parla, il eut un petit doute. Mais non, c'était forcément lui. Ces yeux en amande, ces cheveux en bataille, tous les traits de son visage collait. Et puis un inconnu n'aurait pas accepté de venir prendre un café avec lui.
▬  Je vois, c'est Ju qui t'a dit de dire ça ? Je t'ai dit d'arrêter de suivre ses idées stupides de junkyen. Ta journée s'est bien passé ?
Il vérifia rapidement qu'il n'avait pas de message mais son téléphone le désespéra plus qu'autre chose. Il était parti du défilé pour de bonnes raisons putain. Il n'avait pas de raison d'avoir honte. Et puis en fait, il s'en foutait. De toute façon Kalem était juste un petit cul parmi d'autres, voilà. Rien à foutre de lui. Il referma son étui et prit la main de Caem par dessus la table. Il avait les mains si chaudes !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Griffes de la Nuit
Messages : 19
Date d'inscription : 09/02/2016

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Du genre à faire des missions suicides
Statut marital: Liiiibre
MessageSujet: Re: La méprise est la plus simple des choses    Mar 1 Mar - 14:56

Aless commença à voir de sérieux doute lorsqu'il crut reconnaître un geste qu'il avait vu des centaines de fois. Est-ce qu'il venait vraiment de remettre l'étui d'une arme en place ou est-ce qu'il avait rêvé ? Non, c'était impossible, c'était un chanteur à la retraite pas un tueur. Il ne pouvait pas non plus croire qu'il essayerait d'abattre qui que ce soit dans un endroit aussi bondé. L'hybride essayait de se détendre et laissa son hôte commander leurs boissons chaudes, visiblement il ne connaissait pas ses goûts. Il aurait préféré un grand verre de lait chaud avec un peu de miel et de cannelle, mais il ne détestait pas le caramel et il aurait bien besoin de caféine pour tenir toute la journée.

Après qu'il ait posé sa question, son nouveau compagnon le dévisagea d'un air surpris et lui posa une question encore plus étrange que son comportement l'était. Ju ? Un junkyen ? Bordel, il n'avait vraiment aucune idée de quoi il voulait bien parlé. Son idole se défonçait-il avec des drogues dures depuis qu'il avait quitté le monde du divertissement ? Il ne croyait pas à sa propre théorie, il ne montrait aucun signe du drogué habituel. Il avait un beau teint, il ne se rongeait pas les ongles et ses yeux n'étaient pas injectés de sang ni trop épuisés. Très bien, à tout les coups il connaissait le garçon dont Yris lui avait parlé et était passé le voir. Ils devaient vraiment se ressembler. Ash prit sa main dans la sienne, immense, et il dut se faire violence pour ne pas le repousser. Il n'aimait pas qu'on le touche, mais là ce n'était pas n'importe qui. Combien de mecs s'était-il tapé en s'imaginant qu'il chevauchait son chanteur préféré ?

Aless observa en détail le café dans lequel ils s'étaient installés. Il avait cru entendre le serveur l'appeler "Patron", peut-être avait-il décidé d'investir dans ce domaine. C'était une idée sympathique. Pendant ses années en tant que chanteur il avait toujours souligné le fait qu'il adorait cuisiner. Un café qui faisait pâtisserie au nom d'Ash ne serait pas une surprise. Le serveur leur apporta leurs boissons respectives et il en profita pour libérer ses mains. Il prit la tasse qui était bien chaude et soupira doucement avant de regarder son interlocuteur.

« Écoutez, Ash... Je crois que vous me confondez avec le type qui fait des crêpes. Moi je m'appelle Aless, Aless Callahan. »

Il appuya ses mots en soulevant son pull pour dévoiler une musculature finement travaillée et lui montra une cicatrice qu'il avait sous le téton de gauche. On l'avait bien entamé quelques semaines plus tôt et il commençait à douter que ça disparaîtrait un jour. Il laissa à l'autre homme le temps de regarder avant de rabaisser le vêtement sans avoir l'intention de justifier sa blessure. Il n'avait aucun compte à lui rendre.

« Je crois pas que votre pote ait ça. »

Il but une gorgée dans sa tasse, le caramel était bien présent et cassait le goût amer du café. Il avait toujours préféré le thé ou le lait. Le café lui paraissait beaucoup trop fort et l'empêchait de dormir correctement, mais il pouvait bien faire une exception. Il était en face d'Ash quand même. Aless fit pianoter doucement ses doigts sur la tasse en réfléchissant. Ce n'était pas la première fois qu'on le confondait avec un autre homme, en fait, Yris lui avait un jour confié avoir pris un café avec lui et l'avait trouvé « adorable ». Il ne se souvenait pas avoir un jour été adorable avec lui et encore moins de ce café là. Est-ce qu'il l'avait confondu avec lui et ce Caem n'avait pas osé le contrarier ? Il soupira et regarda de nouveau Ash. Putain. Il était aussi beau que sur les photos. Lui qui pensait qu'il usait de photoshop.

« Il me ressemble tant que ça ton copain ? »

Il espérait pour ce pauvre garçon qu'aucun des mecs avec qui il s'était battu ou qu'il avait défoncé pour quelques dizaines de dollars ne croiserait un jour son chemin. Il risquait de se retrouver à moitié mort, les mains liées et jeté dans une benne à ordure. Si il avait de la chance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Boss des Sucreries
Messages : 47
Date d'inscription : 20/11/2015
Age : 35
Ville de résidence : Modernis State
Emploi : Photographe de mode
Race : Hybride

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Aventurier occasionnel
Statut marital: En couple
MessageSujet: Re: La méprise est la plus simple des choses    Mer 2 Mar - 22:54



Aless Callahan x Ashenlil Queen

Quelques gens les regardaient mais Ash avait largement l'habitude depuis le temps. Quand il avait signé ce contrat avec une major, il avait aussi fait une grand croix bien épaisse et baveuse sur son intimité. C'était tout simplement impossible qu'on l'ignore, il avait prit sa retraite officielle seulement deux ans auparavant et une de ses chansons était encore dans le top des chansons les plus vendues sur ailTounes.
Une adolescente en particulier le regardait comme s'il était un écran de télévision fascinant. Elle mâchait un chewing gum et elle éclata sa bulle en rougissant quand il lui sourit. 'Oui gamine, je te vois comme tu me vois donc visse tes fesses sur ta chaise, bois ton chocolat et laisse moi tranquille.'
Parfois, il avait envie d'appuyer sur un bouton reset et que tout revienne en arrière. Ne pas signer ce contrat, ne pas se mêler à la mafia, rester avec Ju et ses potes. Mais au final, son train de vie permettait à sa famille de vivre mieux. Et puis en plus, sa vie n'était pas si merdique que ça. Il avait fait le deuil de sa sœur – en partie du moins – et il ne pouvait espérer avoir une vie épanouie. Bon, si, il pourrait avoir un petit copain mais il était encore jeune pour ça.
Il soupira quand son téléphone vibra. Ce n'était pas Kalem mais Yoshioka, un jeune homme qui s'était entiché de lui au défilé et avait demandé son numéro à sa sœur. Ils avaient couché ensemble et depuis il disait un peu partout qu'ils étaient ensemble. Okay, il était mannequin mais il était lisse et sans âme à côté de Kalem … Oh Kalem, pourvu que ça n'arrive pas à ses oreilles où il pouvait faire une croix sur lui, aussi.
Il reporta son regard sur Caem et sourit doucement. Voilà trois ans qu'ils se connaissaient et maintenant ils étaient tellement proches. Il avait eu si peur qu'il fasse une crise de jalousie à cause de la présence de Ju mais le junkyen était passé comme Papa dans Maman et il n'avait fait aucune remarque désobligeante, au contraire il s'était montré très intéressé. Très curieux. Il lui avait posé plein de questions.
Bon au moins maintenant qu'il était là, il pouvait être sûr que Caem rentrerait avec lui. Il n'aimait pas trop qu'il rentre seul – même s'il était bien obligé de le faire tous les jours – parce qu'il devait passer par le parc Sank pour rejoindre la bouche de métro. Il lui avait proposé de lui affecter un chauffeur mais bon, Caem avait toujours refusé. Il disait qu'il ne voulait pas profiter ou une connerie dans le genre.
Et puis, ce fut le drame. Caem perdit la tête. Enfin c'est ce que crût Ash jusqu'à ce qu'Aless lui montre sa cicatrice. Non, en effet Caem n'avait pas ça. Soufflé, il cligna des yeux plusieurs fois et se pinça même pour vérifier qu'il ne rêvait pas. C'est à ce moment là que son téléphone vibra. Il jeta un rapide coup d'oeil, c'était un message de Caem. 'Oublie pas que je finis à sept heures, fais des nouilles pour ce soir ! (⌒▽⌒) ' Rassuré, Ash souffla un bon coup et fit face à … cet inconnu.
Il hocha la tête et essaya de trouver une différence avec Caem. Il était petit et il avait la voix douce malgré une petite pointe amer. Il le trouvait tout aussi mignon et il avait bien envie de lui demander s'il était un clone. Ou peut-être un jumeau maléfique.
▬  Oui. C'est … stupéfiant, vous êtes vraiment les mêmes. Sauf que tu as l'air un peu plus affirmé et peut-être un tout petit peu plus grand. Et tu ne portes pas de hoodie ce qui aurait dû me mettre la puce à l'oreille. Je suis désolé de t'avoir ... enlevé comme ça.
Il prit une gorgée de son café et soupira doucement. Oh putain ça faisait du bien. Bien sûr, il lui lâcha la main, un peu gêné quand il se rendit compte qu'il la tenait toujours. Il rougit un tout petit peu et essaya de ne pas trop le fixer. Et puis, il se rappela de quelque chose d'un peu déstabilisant. Callahan.
▬  Ton nom de famille … est-ce que tu as un lien avec Kalem Callahan, le mannequin ?
Okay, okay. Si Aless était le jumeau maléfique de Caem et qu'il était de la même famille que Kalem, ça voulait dire que ce mec qu'il voulait baiser était de la même famille que son meilleur ami/petit frère de coeur. Et c'était quelque chose de beaucoup trop bizarre pour qu'il ne l'accepte putain. Il devait y avoir une autre explication.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Griffes de la Nuit
Messages : 19
Date d'inscription : 09/02/2016

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Du genre à faire des missions suicides
Statut marital: Liiiibre
MessageSujet: Re: La méprise est la plus simple des choses    Jeu 3 Mar - 22:36

Après lui avoir montré sa cicatrice, Ash sembla enfin réaliser qu'il n'avait pas affaire à son ami mais bel et bien à un inconnu. Il aurait très bien pu sortir sa carte d'identité pour le lui prouver mais il n'y avait pas pensé, en plus il ne l'avait pas sur lui. Ça valait mieux, le peu de fois où il avait eu à faire aux forces de l'ordre il avait juste eu à prendre un accent dégueulasse et prétendre être un garçon venu tout droit de la Junkyard qui essayait de vivre une vie meilleure et qui avait perdu ses papiers. Jusqu'à présent ça avait toujours fonctionné. Et c'était bien pratique lorsqu'il se faisait prendre en pleine rue deux heures après le début du couvre-feu.
L'espace de quelques secondes, il crut que son interlocuteur allait se décomposer tant il avait l'air surpris. Il continua de boire son café au caramel en essayant de ne pas avoir l'air gêné tandis qu'il le passait au scanner de son regard. Probablement était-il en train de chercher les différences entre lui et son ami, il aurait bien aimé le voir quand même.

Ash repris enfin la parole et énuméra les quelques différences entre lui et... l'autre. Le type qui faisait des crêpes. En l'écoutant, il se dit que son sosie devait faire un peu plus jeune et être plus sympathique (ce qui n'était pas difficile avec le sale caractère qu'Aless se payait, mais au moins il en avait conscience). Il haussa les épaules lorsque le chanteur s'excusa. Oh, il aurait pu le séquestrer et en faire son esclave sexuel, il n'aurait pas dit non. Bon, cela faisait bien longtemps qu'il avait cessé de fantasmer sur lui et qu'il n'écoutait plus sa musique que de temps en temps. Il n'allait pas se comporter comme une groupie en chaleur, il pouvait se contrôler.

« Oh je pense que je m'en remettrai. »

Il allait lui demander si il serait possible de rencontrer le garçon en question lorsque l'ancienne star reprit la parole pour lui poser une question. Aless haussa un sourcil légèrement surpris. Ah oui, il lui avait dit son nom de famille. Tiens, c'était rare de sa part, il avait eu un accès de faiblesse. Mais ce n'était pas comme si il était recherché, il n'avait pas à s'en faire. Alors l'homme qui avait été wHite connaissait ou au moins s'intéressait à son frère... Intéressant. Ou peut-être était-il tout simplement curieux de savoir si ils étaient parents, ce qui en étonnerait plus d'un. Kalem et Aless n'avaient presque aucun traits physiques en commun. Ils étaient tous les deux gauchers et... en fait il n'avait jamais essayé de se trouver une ressemblance quelconque avec lui. Ils étaient totalement différents.

Son frère ne mentionnait presque jamais l'existence d'Aless. Pas parce-qu'il en avait honte, c'était plutôt pour se protéger mutuellement. L'hybride n'avait certainement pas envie que des paparazzis se mettent en tête de le suivre ou de fouiner dans sa petite vie tranquille et le vampire n'avait pas envie que les ennemis de son frère ne viennent frapper à sa porte. Ils préféraient simplement dire qu'il venait de Cyber et qu'il avait pris le nom du mannequin, ce qu'il fit une nouvelle fois.

« Oui et non. On n'est pas de la même famille, moi je viens de Cyber. On est devenus amis et il m'a logé pendant un moment, du coup j'ai pris son nom. Quand il a un pépin ou que quelqu'un veut lui causer des ennuis, il fait appel à moi. »

Il ignorait si Ash se faisait une idée des services qu'il offrait à son propre frère. Lui aussi avait été très connu et l'était toujours, il avait du recevoir quelques menaces de mort d'anti-fans et de lettres d'amour accompagnées de lames de rasoir. Ce n'était pas le cas du vampire qui refusait tout cadeau ou lettre de qui que ce soit à moins que ça ne vienne d'un professionnel avec qui il avait ou voulait travailler. Même ses ex voyaient leurs lettres jetées directement à la poubelle, les pauvres. Ca lui rappelait un abruti qui avait passé une nuit avec lui et qui avait passé deux mois à camper devant le bâtiment pour que Kalem veuille bien le reprendre. Il avait fini avec deux dents en moins et un beau coquard, ce type était franchement lourd. Cette fois encore, son aîné l'avait accusé d'être trop violent. Comme l'autre jour avec ce loser de Beackerman. Il avait quand même essayé de lui faire éclater la cervelle, il fallait bien le punir. Et puis l'hybride l'avait trouvé tout de suite plus sexy avec le visage à moitié couvert de sang. Il n'hésiterait pas à recommencer si il le fallait. En parlant de Beackerman, il repensa au gala, il était presque certain que les caméras l'avaient filmé lorsqu'il était arrivé. Il devrait demander à Yris de jeter un coup d’œil. Apparemment lui et les autres vampires chargés de la sécurité avaient fait leur petit effet.

Aless but une nouvelle gorgée de sa boisson chaude avant de le regarder. Qu'était-il devenu après sa carrière ? Ah oui, il lui semblait qu'il était devenu photographe. Oh mais oui ! Il avait même fait défiler son frère, ça lui était sorti de la tête. Il avait regardé le défilé en live avec sa cible favorite du moment, il avait espéré qu'il essayerait encore de l'attaquer mais rien ne s'était passé.

« Tu le connais bien ? Il a défilé pour toi il me semble, d'ailleurs il fait la gueule depuis. T'es  du genre styliste insupportable ? Ou t'as exigé qu'il te rende ton manteau ? »

Kalem avait pourtant énormément de patience en règle générale, tant qu'on ne lui mettait pas un manteau de fourrure sous le nez en lui demandant de ne pas y toucher. Ou un piercing avec une pierre précieuse. Pendant un moment il en avait eu un au nombril, malheureusement il avait cicatrisé dès qu'il avait retiré le bijou, et il avait eu la flemme de le refaire. Quoi qu'il en soit, il lui avait raconté quelques anecdotes à propos de tel ou tel gars. Il avait du poser avec un mannequin qui était incapable de se décontracter et avait l'air constipé, résultat le photographe lui avait hurlé dessus pendant une demi-heure et avait accusé Kalem de le crisper. Une autre fois on lui avait apporté un pantalon beaucoup trop court et on lui avait dit de se démerder avec. Ou encore une autre où un designer lui avait jeté son jus d'orange au visage après que le vampire lui ait dit que la mode des manches de chemise qui dépassaient du costard était dépassée. Si Aless avait été à sa place, il aurait fait boire une cuve entière de la boisson à ce type jusqu'à ce qu'il en crève. Alors oui, il avait dû lui prendre la tête pour qu'il sente son frère aussi crispé ces derniers temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Boss des Sucreries
Messages : 47
Date d'inscription : 20/11/2015
Age : 35
Ville de résidence : Modernis State
Emploi : Photographe de mode
Race : Hybride

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Aventurier occasionnel
Statut marital: En couple
MessageSujet: Re: La méprise est la plus simple des choses    Ven 4 Mar - 16:21



Aless Callahan x Ashenlil Queen

Ash avait envie d'une douche. Une bonne douche chaude. Il pouvait de là imaginer l'eau lécher sa peau alors que de nombreux jets relaxeraient ses muscles. Il aimait tellement sa nouvelle douche qu'il aurait pu l'épouser. Quoiqu'il en soit, il pourrait aussi réfléchir à Kalem sous la douche. Bon sang il avait été tellement bandant au défilé. Peut-être qu'il devrait l’appeler et ne pas céder à la tentation de la masturbation sous la douche.
Le parrain n'avait rien contre les gens qui se masturbaient, bien au contraire. Il pensait que si plus de gens se satisfaisaient eux-même il y aurait moins de violeurs. Mais voilà, il ne pouvait pas. Il avait essayé une fois, ado et n'avait même pas pu se faire bander. Ça le bloquait et il n'arrivait pas à se satisfaire tout seul. Il avait besoin d'un autre corps consentant pour vraiment être excité. Voilà pourquoi il avait autant de sex-friends.
Il sentit comme un picotement de gêne sur ses joues alors qu'elles devenaient un peu rouge. Putain, il devait arrêter de penser au sexe en présence d'un inconnu. C'était juste trop la honte. S'il se mettait à bander, il lui dirait quoi ? 'Désolé je pensais à ton …' Kalem était son quoi d'ailleurs ? Son frère ou son cousin probablement parce qu'ils semblaient être dans la même tranche d'âge. Oh putain, si c'était son mari ? Non, ils vivraient ensemble.
Se frottant les mains au dessus de son café pour se réchauffer, il sourit doucement. Aless ressemblait vraiment terriblement à Caem. C'en était vraiment troublant. Chaque minute, chaque seconde, il avait l'impression que c'était bien son ami qui se tenait en face de lui. Et à chaque fois il devait se mettre une claque mentale pour ne pas penser à une telle connerie. Ce n'était que maintenant qu'il se rendait compte qu'il était trop tactile avec Caem.
En reposant sa tasse, il rouvrit la housse de son téléphone pour chercher une photo de Caem. Récemment, il en avait prit une où il faisait bien la gueule parce que Ju avait renversé son café au lait sur le chat qui avait bondit sur les genoux du serveur. Il ne comprenait vraiment pas pourquoi tout le monde dans cette maison avait peur de cette boule de poils, Ash ne s'était jamais fait griffer ou mordre, lui.
Néanmoins, Ash avait promit à son meilleur ami de faire dresser son chat. Et maintenant qu'il avait mit le pied à l'étrier, impossible de retourner en arrière.
Ah voilà, il avait retrouvé la photo juste entre celle de cet administrateur du commerce en complet bleu qu'il avait vu dans la rue et celle de Kalem au défilé pendant son petit show… Putain, il devrait la  supprimer celle là. De toute façon, il n'avait aucunement l'intention de le rappeler. Sam lui avait bien dit que la personne qui surveillait leur appart' l'avait vu embrasser Allic dans le cou sans aucune gêne.
Il releva la tête quand Aless lui affirma avoir juste prit le nom de Kalem comme ça. De Cyber hein. Bah dis donc, il avait quand même un parfait accent Modernis avec une pointe de parler riche dans la voix. Il était arrivé à quel âge ? Trois ans ? Un peu suspicieux mais décidé à accepter cette version, il attendit que l'autre parle de nouveau pour répondre. En se raclant la gorge, il leva les yeux au ciel. Quand il répondit finalement, c'était les dents serrées.
▬ Je ne vois pas pourquoi il fait la gueule alors qu'il peut se faire sauter par son nouveau colocataire quand il veut. Et je ne crois pas que nos histoires te regardent. Occupe toi plutôt de ça.
Il lui tendit son téléphone pour qu'il voit Caem et sourit doucement. Il ne savait pas d'où venait son ami mais s'il avait pu trouver son jumeau, c'était bien. Retrouver de la famille c'était toujours positif. Enfin presque toujours.
▬  C'est Caem. Quand je dis que vous vous ressemblez je rigole pas, vous êtes deux copies conformes. Si tu veux le rencontrer, il finit à sept heures, on peut dîner tous les trois à la pizzeria là bas.
Il était bien décidé à ne plus jamais parler de Kalem avec son … junkyen de compagnie. Putain mais chez Kalem c'était les restos du coeur en fait. Il devrait indiquer sur sa porte 'Foyer d’accueil pour mafieux en danger de morts, junkyen tout juste arrivés, chiens à trois pattes et hommes politiques adultères.'  Il n'imaginait pas le mannequin si généreux.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Griffes de la Nuit
Messages : 19
Date d'inscription : 09/02/2016

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Du genre à faire des missions suicides
Statut marital: Liiiibre
MessageSujet: Re: La méprise est la plus simple des choses    Ven 4 Mar - 18:17

Pendant quelques jours son frère avait été sur un petit nuage en sachant qu'il allait défiler avec un vêtement qui n'avait absolument aucun intérêt d'après lui. Il lui en avait parlé un peu, trop d'après lui. Il lui avait aussi parlé de son idée de faux-tatouage, maintenant il s'en souvenait. Oui, Kalem était hyper excité pour ce défilé, il n'avait jamais fait autant d'efforts. D'habitude il se contentait de faire seulement ce qu'on lui demandait. Et pourtant en était revenu en faisant la gueule. Quelque chose s'était mal passé en coulisse, restait à savoir quoi.

Quand Ash mentionna le ''nouveau colocataire'' de son frère, l'hybride se redressa et prit un air beaucoup plus sérieux. Alors il savait qu'il y avait quelqu'un de plus dans son appartement. Mais comment ? Et en plus il leur inventait une relation bien trop intime. Il allait lui en demander plus lorsque le chanteur lui tendit son téléphone pour lui montrer une photo de... Caem. C'était donc son nom. Il prit le smartphone dans sa main pour observer plus en détails son sosie, surpris. Il ne plaisantait pas en disant qu'il lui ressemblait. Et Yris ne s'était pas non plus trompé. C'était une bonne chose pour lui, il ne lui en collerait pas une la prochaine fois qu'il le verrait, ce soir normalement. Mais il allait peut-être devoir reporter ça à plus tard, puisqu'Ash lui proposait de le rencontrer. Est-ce qu'il en avait vraiment envie, de manger une pizza avec son ancienne idole et un possible frère qu'il n'avait jamais connu ? Bien sûr, ça avait éveillé sa curiosité. Si il découvrait qu'ils étaient bel et bien des jumeaux, sa mère aurait des comptes à lui rendre.

Après avoir rendu à Ash son téléphone, il sortit le sien de sa poche et tapa rapidement un message sur son écran tactile qu'il envoya à sa mère. « J'aimerais qu'on se voit, demain soir chez moi. »
Il savait qu'elle lui ferait la morale parce-qu'il n'avait pas daigné rajouter un petit bisou, un petit cœur dans son message et qu'il avait l'air plus froid que les neiges de Gothik, mais il s'en foutait. Elle le connaissait très bien. Et elle était parfois encore pire que lui.

Aless releva ensuite les yeux pour regarder son compagnon et croisa les jambes.

« Je veux bien, oui. Mais d'abord j'aimerais savoir qui t'a dit que Kalem hébergeait quelqu'un chez lui. Et qui t'a fait croire qu'il couchait avec ? »

Il se pencha légèrement au-dessus de la table, un sourire moqueur étirant le coin de ses lèvres.

« Tu parles comme un petit ami jaloux. »

Il aurait bien aimé se réjouir à l'idée que son grand-frère sorte avec un ancien chanteur à présent photographe et styliste de mode. Il n'était même pas jaloux, il n'était pas certain qu'il soit le type d'homme avec qui il pourrait rester longtemps en couple. Mais il était trop inquiet par les révélations qu'il avait fait. Personne n'était censé savoir ça, alors soit Ash le faisait suivre, soit il était venu chez lui et y avait trouvé le mafieux. Évidemment Beackerman n'avait pas dû avoir l'idée de se planquer dans une armoire ou ailleurs. Pourtant il y en avait des planques dans cet appartement rempli d'armoires pleines de fringues ! Ash faisait-il parti d'une organisation criminelle, ou d'un groupe de ces fans hystériques qui essayaient de suivre son frère ? L'hybride récupéra la cuillère dans sa tasse qu'il lécha en se demanda si il serait obligé de se débarrasser de son cadavre dans une décharge. Il n'en avait pas franchement envie. Non, il l'attacherait à son lit et laisserait parler son imagination avant de le réduire au silence. Il retira la cuillère entre ses lèvres pour la reposer sur la table et le fixa.

« Qui t'a dit ça ? »

Sa voix était plus froide, presque menaçante malgré lui. Pourtant ce n'était pas son intention, enfin juste un peu. Il voulait juste qu'il crache le morceau, car quelque chose ne collait pas. Ou alors son frère avait oublié de lui dire un truc important, et il lui ferait savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Boss des Sucreries
Messages : 47
Date d'inscription : 20/11/2015
Age : 35
Ville de résidence : Modernis State
Emploi : Photographe de mode
Race : Hybride

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Aventurier occasionnel
Statut marital: En couple
MessageSujet: Re: La méprise est la plus simple des choses    Dim 6 Mar - 12:43



Aless Callahan x Ashenlil Queen

Kalem était le genre de mec rancunier apparemment. Ash pensait qu'il ne serait plus en colère mais de toute évidence ça comptait beaucoup plus pour lui que ce que le mafieux avait pensé. En soupirant doucement, il touilla son café avec sa longue cuillère à glace. Il n'aimait pas trop parler de sa vie sexuelle – parce que oui, c'était la catégorie dans laquelle rentrait Kalem – avec un inconnu et il espérait qu'il ne serait pas trop … insistant.
Ash n'avait plus seize ans et il se dit un instant qu'il n'allait certainement pas être jaloux d'Allic. Quand il avait vu le boss chez Kalem, il aurait dû se douter qu'ils baisaient. Mais ce signe affectueux que son homme sur place lui avait rapporté. Oh putain, ça le rendait dingue. Il avait plus de temps avec Kalem qu'avec n'importe quel mec – et son temps était extrêmement précieux – et il l'avait à peine embrassé.
Le jeune Callahan se fit plus sévère et Ash leva un sourcil. Quoi ? Il avait merdé ? Aless ne savait pas que son … ami riche avait un nouveau petit copain ? Oh et puis merde en y repensant Ash ne pouvait pas croire à cette histoire. Aless était trop propre pour un junkyen. Et il semblait avoir quelques détails physiques en commun avec Kalem.
Alors qu'il se demandait s'il réussirait à gagner la confiance d'Aless – en fait, Ash avait bien l'intention de lui proposer quelques jobs. S'il rendait bien à Kalem les services qu'il pensait, il était fort possible qu'il puisse lui être vraiment utile – le jeune homme s'avéra très surpris par la photo de Caem. Il ne s'imaginait sûrement pas avoir un jumeau ou un clone dans la ville même ou il vivait. Et putain, Ash se demandait vraiment quel était leur lien.
Aless lui rendit son téléphone et se mit à taper un message rapidement. Est-ce qu'il demandait confirmation pour quelque chose ? En tout cas, c'est ce moment là que choisirent des membres d'une autre famille pour rentrer dans le café. Des Bongiasca. Bon, apparemment ils étaient juste venu manger et ils ne seraient pas assez cons pour l'attaquer en pleine foule comme ça. Si ? Putain, il ne pouvait pas se détendre.
Avec un petit soupir, il vit le serveur les refouler à l’accueil. Ils s'échauffaient, ou du moins c'est ce qu'on aurait dit de sa place, mais partirent sans faire trop d'histoire. Tant mieux. Il n'avait pas envie de s'en mêler et de devoir publiquement reconnaître son activité secrète. D'ailleurs, il était déjà en train de régler un problème et un à la fois c'était bien suffisant. En se détendant, il relâcha la cuiller qu'il avait gardé entre ses doigts crispés tout ce temps.
Ash émit un grognement dégoûté en finissant son verre quand Aless jugea qu'il parlait comme un amant jaloux. C'était ridicule. S'il devait sortir avec quelqu'un, ce ne serait certainement pas avec cette salope de Kalem qui lui rendait ses baisers et qui allait ensuite vers le tapin vers quelqu'un de plus riche que lui. Il se demandait bien comment il se payait cet appartement luxueux mais maintenant il voyait : il devait multiplier les petits amis riches.
En regardant l'heure, il se dit qu'ils en avaient pour un moment et leva la main pour appeler le serveur. Il commanda un smoothie banane et pomme et laissa son nouvel ami commanda ce qui lui passait par la tête. Finalement, quand le serveur fut parti, Ash commença à réfléchir à la manière dont il allait amener sa réponse.
En soupirant doucement, il pianota sur la table avec ses mains parfaitement manucurées. Il avait quitté le monde du spectacle depuis un moment mais il faisait toujours en sorte que son apparence soit parfaite et assez naturelle pour qu'il reste accessible. C'était quelque chose de très dur que de trouver le juste milieu.
▬  Si tu connais son nouveau colocataire, tu dois savoir dans quel secteur il exerce. Je suis dans le même secteur et disons que je suis tombé sur lui en venant voir ton frère. Après ça, j'ai fait poster une surveillance dans l'appartement en face pour être sûr qu'ils aillent tous les deux bien étant donné la situation délicate dans laquelle ils sont et mon homme les a vu s'embrasser et dormir ensemble. Voilà comment je sais tout ça.
Oui, Kalem était encore en colère mais Ash aussi. Comment avait-il pu être aussi con pour croire qu'il pouvait s'intéresser à lui alors qu'Allic Beackerman était juste à côté. En soupirant doucement, il passa une main dans ses cheveux en essayant de ne pas avoir l'air trop blessé. Il était con mais Aless n'était pas obligé de s'en rendre compte.
▬  Bon, qu'est-ce que tu veux faire en attendant Caem ? La galerie commerciale est assez pleine mais on va pas rester au café deux heures si ?
Okay, Ash n'était pas totalement honnête. Rester ici deux heures ne l'aurait pas gêné mais le café commençait à se vider et les Bongiasca finiraient peut-être par revenir. Il ne voulait pas être là pour voir ça.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Griffes de la Nuit
Messages : 19
Date d'inscription : 09/02/2016

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Du genre à faire des missions suicides
Statut marital: Liiiibre
MessageSujet: Re: La méprise est la plus simple des choses    Dim 6 Mar - 15:32

Aless scrutait le visage de son interlocuteur pour essayer de comprendre sa réaction, et ce qu'il pensait exactement. Mais c'était plus difficile que ce qu'il aurait pensé. Même si il était évident que quelque chose agaçait Ash. Lorsque celui-ci lui révéla qu'il faisait surveiller son frère, l'hybride écarquilla les yeux et tordit en deux la cuillère dans sa main. Là, ça ne lui plaisait plus, et ça n'allait sûrement pas plaire au vampire qui avait horreur qu'on s'introduise dans sa vie privée. Ce qui le mettait en colère lui, ce fut le manque de respect flagrant de la part du... Putain Ash était aussi un mafieux, alors ? Mais dans quoi Kalem était donc allé se fourrer. Quoi qu'il en soit, il avait été une superstar très connue qui avait eu à faire à des fans hystériques qui le suivaient partout et ne lui laissaient aucune intimité. Il aurait dû savoir combien c'était irrespectueux comme attitude. Jusqu'à présent le mannequin avait réussi à protéger sa vie privée, il serait furieux.

Quelques hommes entrèrent dans le café et il sentit son compagnon se crisper. Il les observa discrètement du coin de l’œil, ces types devaient être de la pègre, ou un truc du genre. Quelque chose qui déplaisait fortement à l'ancien chanteur qui lui demanda ensuite si il voulait faire quelque chose d'autre afin de faire passer les deux prochaines heures un peu plus rapidement, et Aless l'ignora. Récupérant son téléphone pour appeler directement son frère, cette fois-ci. Il colla le smartphone à son oreille et se mit à fixer Ash dans les yeux, l'air très sérieux. Il allait sûrement le considérer comme une balance désormais, mais il ne cachait jamais rien à son aîné.

« Kalem, est-ce que tu sors avec Mister UV ? Parce-que ton ami Ash, qui te fait surveiller, est persuadé que c'est le cas. »

Il y eut un long silence en guise de réponse, soit le vampire était trop choqué, soit il n'avait pas entendu mais c'était presque impossible. Finalement au bout de quelques secondes, il lui intima d'une voix passablement énervée de lui passer Ash. Ce qu'il fit sans faire d'histoire. Une fois qu'il eut pris le téléphone, la voix de Kalem se fit entendre, tremblante.

« Je... Tu... Tu me fais surveiller ? Pour qui est-ce que tu te prends Asheliel Queen ? Toi et moi on n'est pas ensemble, tu me l'as bien fait comprendre au défilé. Alors tu vas arrêter ça tout de suite car si je trouve le gars que tu payes pour ça je lui arrache la tête et je la fais livrer chez toi. Et je ne sors pas avec Beackerman, compris ?! Maintenant occupe-toi de ce qui te regarde, et viens récupérer ton putain de manteau avant que je le découpe pour m'en faire un tapis de bain ! »

Aless avait l'ouïe suffisamment fine pour avoir entendue toute la conversation à sens unique – il n'avait pas laissé le mafieux en placer une – pour remarquer que son frère paraissait vraiment émotif. D'ailleurs, il avait tout de suite raccroché après avoir terminé sa phrase. En plus de le menacer de se débarrasser d'un vêtement qu'il affectionnait, il devait être vraiment très en colère. L'hybride récupéra son portable en essayant de masquer son sourire naissant. En réalité il avait envie de savoir la vérité. Il se passait un truc entre ces deux là.

La deuxième série de boissons qu'ils avaient commandé arriva, un verre de lait chaud au miel pour lui. Le serveur avait paru surpris par sa commande qui n'existait pas au menu mais son regard insistant avait suffit à le faire taire. Il prit le temps d'avaler une bonne gorgée avant de reprendre. Il vit une nouvelle table se libérer, il y avait un peu moins de monde et Queen ne semblait pas aimer ça. Il se demanda si c'était à cause des gars qu'ils avaient vu entrer et se faire virer par le serveur.

« Je suis bien ici. Enfin je t'avoue que j'aurais préféré être installé dans un gros pouf ou un fauteuil en cuir pour être plus confortable mais je survivrai. Et je crois qu'on a des choses à se dire, sauf si tu n'as plus aucune intention de revoir mon... ami. Bien, si tu me dis exactement ce qu'il y a entre vous deux et que tu es honnête, je te donnerai la preuve que K ne sort pas avec Mister UV. »

Il n'allait pas divulguer le secret de Kalem, mais si Allic le savait déjà... Peut-être que lui aussi savait qu'il était un vampire ? Non, il en doutait. Il vit l'un des hommes venus un peu plus tôt passer dans la galerie en jetant un coup d’œil dans le café, dans leur direction. L'hybride esquissa un sourire carnassier, il allait peut-être pouvoir s'amuser aujourd'hui.

« Quant à tes copains, si ils cherchent les ennuis ils vont vite me trouver. »

Se tournant de nouveau vers Ash, il le trouva un peu plus pâlot qu'au début de la conversation. Était-ce à cause de sa presque-conversation avec Kalem ou la présence d'un danger potentiel ? Si il faisait vraiment partie de la mafia, ça ne devait pas vraiment l'inquiéter. Aless s'étira longuement et sentit sa nuque craquer, ça faisait du bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Boss des Sucreries
Messages : 47
Date d'inscription : 20/11/2015
Age : 35
Ville de résidence : Modernis State
Emploi : Photographe de mode
Race : Hybride

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Aventurier occasionnel
Statut marital: En couple
MessageSujet: Re: La méprise est la plus simple des choses    Jeu 10 Mar - 15:23



Aless Callahan x Ashenlil Queen

Il s'attendait à des reproches, bien sûr. Des tonnes de reproches. Ce mec devait être assez proche de Kalem pour vouloir le protéger mais il s'en foutait à vrai dire. Il avait fait retirer son mec la veille et depuis il s'était juré de ne plus s'intéresser à lui. Ce mec n'en avait rien à foutre de lui, tant pis, Ash pouvait avoir autant de mecs qu'il voulait, Aless en tête. Il voyait bien le regard que l'autre hybride portait sur lui.
Il se mit plus à l'aise dans son petit fauteuil et regarda derrière Aless. Le café était vraiment très bien designé. Des petites statues en pierre noires sensées protéger le commerçant étaient disposées dans certaines alcôves, ce qui donnait un petit air de café Gothik au tout.
Leur table était assez cosy, un peu à l'écart. Il aurait pu rester ici un bon moment sans se soucier de quoique ce soit dans la lumière tamisée de la fin de journée mais il y avait ces Bongiasca… Bon, ils ne reviendraient peut-être pas. Mais il était presque sûr qu'ils l'avaient vu. Ils avaient dû céder à cause de ça. Est-ce que c'était une bonne ou une mauvaise chose ? Il ne savait pas trop mais au moins il avait la satisfaction de les avoir vu mécontents.
Aless n'en avait apparemment rien à carrer de la façon dont ils allaient passer le temps restant à attendre Caem. En fait, il prit carrément son téléphone sans rien dire pour passer un coup de fil.
En tapotant de son côté les doigts sur la table, il soupira doucement. Ce gamin avait du culot. Il ne pouvait pas ignorer le fait que tout était un peu trop tendu entre eux. Il n'aurait jamais dû lui demander à propos de Kalem, maintenant c'était foutu, il allait devoir se traîner le rôle du connard pour toute la soirée. Il ne manquait plus que le clou du spectacle, qu'Aless raconte tout à Caem. Trop génial, woo.
Et puis, il se rendit compte qu'Aless appelait son petit copain le mannequin. Il voulut lui mettre une mandale ou lui lancer sa chaussure mais c'était déjà trop tard. Finalement, il se doutait bien qu'il y avait un problème, mais ce mec était le foutu animal de compagnie de Kalem. Son chien-chien qui lui rapportait tout à la lettre. Rares étaient les personnes qu'Ash aurait voulu clouer au mur mais Aless en faisait partie en cet instant.
Et puis, Doggy lui passa le téléphone et Kalem se mit à l'incendier. L'écoutant à peine, Ash rit clairement quand il lui dit qu'il allait faire preuve de violence. Kalem, faire preuve de violence. Big joke.
En réalité, il savait bien que Kalem aimait bien trop ce manteau pour s'en faire un tapis de bain. Et même s'il se tapait Beackerman, il ne pouvait pas faire de mal à une mouche. C'était genre incompatible avec la chochotte qu'il avait montré être. A moins qu'il ne soit un serial killer caché, il doutait fortement que ce mec puisse réellement décapiter quelqu'un. De toute façon, il était parti depuis un moment.
Il rendit le téléphone en le jetant à son propriétaire avec toute sa force d'hybride. Il ne se contrôlait pas vraiment quand il était vraiment énervé. Il n'avait pas envie qu'on lui fasse la morale putain. En grognant, il avala d'un trait la moitié de sa boisson brûlante et jura à voix basse. Et il se fit la réflexion qu'il aurait mieux fait de foutre le téléphone dans le tout nouveau verre d'Aless, ça lui aurait apprit à être un con.
Et quand Aless recommença à parler, Ash éclata d'un rire grave et amer. Il secoua la tête en envoyant un message à Sam qui avait reprit du service la veille.
▬  Ecoute, ces mecs là n'ont rien avoir avec toi, te les mets pas à dos. Et puis si tu les provoquais tu pourrais bien te retrouver avec une balle entre les deux yeux. Et ensuite, je m'en fous de ton … ami. Kalem peut bien faire ce qu'il veut, tout ce que je dis c'est qu'il devrait pas être autant en colère. Je suis beaucoup plus intéressé par toi, même si tu es une balance.
Il nota son numéro sur un petit menu en carton fragile du café et lui tendit.
▬  Tu pourras toujours m’appeler si tu cherches du job, en admettant que tu saches un peu tenir ta langue. Ou juste si tu en as envie.
Ouais, Aless était pas mal. Et finalement il ne ressemblait pas tant que ça à Caem. Ils n'avaient juste pas la même aura.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Griffes de la Nuit
Messages : 19
Date d'inscription : 09/02/2016

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Du genre à faire des missions suicides
Statut marital: Liiiibre
MessageSujet: Re: La méprise est la plus simple des choses    Sam 12 Mar - 3:14

Son compagnon semblait bouillir de l'intérieur, les sourcils légèrement froncés et son air frustré ne trompaient pas. Il avait donc touché une corde sensible, et c'était son frère. Son propre frère, enfin... Il n'en était plus très sûr. De nombreux doutes l'envahissaient, mais ce n'était pas le moment de se poser toutes ces questions qui n'auraient de réponse qu'auprès de Kim. Il parvint à les chasser et préféra se concentrer sur Ash. Après tout, on ne rencontrait pas un mec dont on avait été fan pendant des années tous les jours. Et leur relation commençait plutôt mal, il venait de le mettre dans de sales draps et de l'énerver. Visiblement.

Après qu'il lui ait annoncé qu'il s'occuperait des emmerdeurs qui étaient venus un peu plus tôt si ils osaient de nouveau se pointer, Queen laissa échapper un rire d'une voix grave et un frisson traversa son échine. Il était incroyablement sexy, et ne l'aurait pas cru aussi viril en vrai, de si près. Il avait bien été à quelques concerts mais été toujours mal placé et  voyait très mal ou alors était trop loin. Il ne le connaissait réellement qu'à travers les photos. Et bon sang, ses jambes étaient incroyablement longues. Il l'écouta avec attention, faisant lentement tourner la cuillère toute neuve qu'on venait de lui apporter dans son lait chaud. Les mots d'Ash le firent tiquer et il haussa un sourcil en regardant le petit carton qu'il lui avait glissé. Est-ce qu'il venait de lui faire des avances et lui proposer un job si il en avait besoin ? Minute. Il venait de lui dire qu'il s'intéressait à lui ? L'hybride réussit à garder une contenance, mais il ne pouvait empêcher ses joues de se réchauffer doucement et il préféra se concentrer sur sa boisson.

« Je vais pas jouer à la conseillère matrimoniale, t'as qu'à te démerder avec. Tout ce que j'ai compris c'est qu'il s'est cassé le cul pour toi et que tu t'es barré sans rien lui dire, comme un gros sac à foutre. »

Ce n'était pas ses affaires. Au moins, il savait où ces deux là en étaient. Il n'était pas sûr d'y voir clairement mais il savait une chose : si Kalem avait des vues sur Ash et qu'il se le tapait, son aîné ne lui pardonnerait jamais. Ils avaient quelques règles entre eux, et l'une des plus importantes était celle qui consistait à ne pas empiéter sur le territoire de l'autre. Il devrait lui demander quand il le verrait. Il releva les yeux et esquissa un sourire léger en faisant tourner le papier entre ses doigts.

« Du travail, hein... On me paye pour casser des gueules ou retrouver des gens, rien d'autre. »

Il pourrait aussi le protéger, mais visiblement l'ancien chanteur s'était fait un petit paquet d'ennemis. En même temps si il mettait des vents à tout le monde comme il l'avait fait à son frère, ce n'était pas étonnant. Kalem tournerait la page, mais un teigneux comme Allic essayerait sûrement de lui tirer une balle dans le crâne (et cette fois-ci, il ne raterait peut-être pas sa cible). Tiens, est-ce que lui aussi était un mafieux ?

« Mais pour ça va falloir que tu expliques ce que tu fais, monsieur le photographe. Et tes avances tu peux te les foutre au cul. Tu me proposes ça parce-que t’ose pas tringler le petit faiseur de crêpes ? »

En tout cas pour l'instant. Il avait l'impression de s'être arraché le cœur en refusant clairement ce qui pourrait être un moment intime et intense. Putain. Kalem avait intérêt à se foutre avec et même lui faire des gosses.

Le serveur se précipita vers la porte tandis que les hommes de tout à l'heure faisait une deuxième tentative pour entrer. Répétant qu'ils ne pouvaient pas venir consommer ici, et qu'il y avait d'autres cafés qui les serviraient avec plaisir. L'un d'entre eux commença à se chauffer et menaça le pauvre employé – qui devait lui aussi tremper dans de sales affaires – en pointant Ash du doigt. Vociférant des insultes entre deux phrases presque intelligibles du genre « On veut juste parler. »
Bien sûr, on y croyait autant qu'à la mère noël. Une jeune femme essaya de venir en aide à son collègue et se prit une gifle. Aless soupira d'exaspération et traversa rapidement la courte distance qui les séparaient, s'emparant d'une chaise qu'il lui cassa contre le côté du visage. Le meuble en bois se brisa et il récupéra un pied de chaise au vol tandis que sa victime s'écrasait mollement au sol.

« Le savoir-vivre ça te dit quelque chose ? Toi et tes copains vous allez dégager, sinon je vous enfonce tous les pieds de chaise de ce café dans vos culs. Compris ? »

Il perçut le mouvement de bras de l'un d'eux du coin de l’œil et agrippa son poignet avec force avant même qu'il ait le temps de sortir son flingue de son étui et tira de toute ses forces tout en lui écrasant son pied dans le sternum, son épaule se déboîta dans un bruit écœurant. L'homme poussa un cri de douleur et recula en lui lançant un regard furieux avant d'intimer à ses petits copains – tous prêts à dégainer – qu'ils partaient, prétextant que de toute façon ils avaient autre chose à faire.

Aless retourna s'asseoir en face d'Ash, il devait être encore plus mécontent maintenant. Il allait sûrement se plaindre en disant qu'il mettait Caem en danger et blablabla. Il n'aurait qu'à lui apprendre à se défendre, ou poster quelqu'un pour le surveiller. Ça il savait faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Boss des Sucreries
Messages : 47
Date d'inscription : 20/11/2015
Age : 35
Ville de résidence : Modernis State
Emploi : Photographe de mode
Race : Hybride

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Aventurier occasionnel
Statut marital: En couple
MessageSujet: Re: La méprise est la plus simple des choses    Dim 13 Mar - 15:34



Aless Callahan x Ashenlil Queen

Deux jours plus tard, il verrait la vie d'un œil beaucoup plus drôle. Sans doute qu'il aurait retrouvé une vie normale. Sans doute aussi qu'il aurait réussi à oublier les deux Callahan qu'il avait croisé ces temps-ci. Il reprendrait un quotidien un peu ennuyeux et plein de travail mais c'était le genre d'ennui  qui lui plaisait. Il aimait ça, être dans une routine peu commune. Avec Julian, il avait déjà assez de troubles à gérer alors les Callahan pouvaient bien aller se faire foutre avec leurs petites exigeances débiles.
Aless avait un langage corporel carrément défaillant. Le genre de mec qui a de gros problèmes à paraître être un gros dur quand il rougit pour un oui ou un non. Actuellement, c'était le cas. Il allait probablement le refouler à voir son regard un peu méprisant mais il rougissait comme une gamine à qui il aurait offert une photo dédicacée. Sérieusement, les Callahan étaient des tordus … et ça ne faisait que confirmer ses soupçons sur lui.
Eh mais pourquoi Sam ne lui répondait pas au fait ? Les données sur ce mec étaient classées confidentielles pour une raison ou une autre ? Okay, peut-être qu'il avait révélé sa vraie nature à un agent du Bureau. Non, non, impossible. La police spécial n'engageait pas des nains junkyens. En fait, il se doutait bien que ce mec aurait déjà livré Allic à la police s'il avait été de mèche avec eux. Il ne risquait rien.
Il regarda son portable quand celui ci vibra et faillit le faire sursauter. Oh juste un mail. L'expéditeur était un certain B.I. Ward qui voulait le voir à propos d'informations sur Allic Beackerman. Oh putain non. Il allait devoir régler ça.
Et quand Aless rougit un peu plus en remuant son lait chaud, Ash eut un sourire moqueur en coin. Haha, ridicule. Ce mec voulait carrément coucher avec lui mais il allait refuser parce que … pourquoi d'ailleurs ? Pour laisser une chance à Kalem et parce qu'il était son ami ? Ca ne l'empêchait pas d'insister plus tard. Peut-être en le ramenant chez lui alors qu'il raccompagnerait Caem plus tard dans la soirée.
Et bingo ! Il l'insulta de gros sac à foutre et Ash lui aurait bien suggéré que c'était plutôt Kalem le sac à foutre en l’occurrence. En souriant, Ash se passa la langue sur les lèvres. Il ne savait plus trop s'il était en colère ou pas. En fait si. Il savait. Il était terriblement en colère et il avait besoin de baiser pour évacuer toute cette frustration. Peut-être bien que ça servirait de leçon à ce débile qui insultait à tout va un mec qu'il savait être un mafieux.
Son téléphone vibra de nouveau et Ash soupira en se disant que le pauvre Billy n'aurait jamais de réponse. Il coupa rapidement le vibreur de son téléphone pour passer en mode silencieux. Il accorda toute son attention à Aless qui annonça qu'on le payait pour casser des gueules. Ca lui allait.
Aless lui dit clairement qu'ils ne coucheraient jamais ensemble et lui demanda s'il voulait coucher avec Caem. En grognant, il allait lui répondre qu'il était dégoûtant et qu'il était comme un frère comme lui quand des gens rentrèrent dans le café. Les Bongiasca de tout à l'heure. Il allait se lever quand Aless se sentit pousser des ailes de super-héros alors qu'il lui avait BIEN DIT putain de ne pas s'en mêler. Mais putain de merde, ce mec était con comme une poule. Ou une pelle.
Il resta la main sur son étui le temps court que dura cette bagarre. Et quand ils furent partis, il se releva automatiquement pour passer un coup de fil. MAIS PUTAIN DE MERDE LES CALLAHAN !

Il revint un quart d'heure plus tard, toujours aussi furieux et agrippa Aless par une manche avant de l'entraîner dans la réserve. Il le poussa de façon à ce qu'il soit assis sur des caisses et qu'il ait le visage à sa hauteur. Ensuite, il prit son visage en coupe dans ses mains.
▬ Tu as cassé une chaise, attaqué des mecs qui n'avaient rien à voir avec toi et maintenant je vais être obligé de les faire buter ou de les payer un max pour qu'ils ne lancent pas une vendetta. Tu es un petit con qui a mit ma famille en danger et la tienne. Est-ce que tu as envie de retrouver ton frère avec une balle dans la tête ? Ah oui et, tu m'as menti là dessus aussi. Je devrais juste te mettre une balle dans la tête et te jeter dans un puit.
Il avait tellement envie de lui craquer le cou et de le laisser crever mais putain, il avait besoin de se détendre. Alors il passa sa main dans les cheveux d'Aless et le força à l'embrasser. Ouais, Ash ne savait se détendre que comme ça. Tremblant de colère, il rouvrit les yeux pour planter son regard dans celui du jeune homme.
▬ Si c'est pour ton frère que tu t'inquiètes, ne t'en fais pas. Il n'y aura jamais rien entre lui et moi.
Il commença à passer sa grande main chaude sous son haut. Aless pouvait le repousser à tout moment, il le savait. D'ailleurs il le ferait sûrement. Mais pour le moment, il était trop énervé pour ne pas suivre son instinct et ses envies.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Griffes de la Nuit
Messages : 19
Date d'inscription : 09/02/2016

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Du genre à faire des missions suicides
Statut marital: Liiiibre
MessageSujet: Re: La méprise est la plus simple des choses    Lun 14 Mar - 11:09

Au lieu de le remercier comme il l'aurait dû, Ash prit son portable et s'éloigna pour passer un coup de  fil. L'hybride haussa les épaules et entreprit de terminer son lait en attendant qu'il revienne. Il n'était ni fier, ni mécontent de lui. Ces types avaient besoin qu'on leur apprenne la crainte, et le respect des autres. Enfin ça, son compagnon ne semblait pas de cet avis. Il avait eu l'air encore plus énervé. Dommage pour lui, Aless s'en foutait. Certes il en avait profité pour faire une petite démonstration de force mais, même si il n'avait pas été en sa compagnie, il aurait fait la même chose. Il eut même droit à un sourire timide de la jeune femme qui avait la marque de la main qu'elle s'était prise sur la joue, ça risquait de la chauffer encore une petite heure.

Finalement, le mafieux – puisque c'était bel et bien sa nouvelle occupation – refit son apparition mais pas pour se rasseoir et discuter, non. Aless se fit entraîner jusque dans la réservé du café, se laissant tirer par la manche comme si il n'était qu'un gamin. Il aurait pu lui demander poliment de le suivre, il allait lui étirer son pull ! Comme si les manches n'étaient pas déjà trop longues.

Ash eut le mérite de le surprendre lorsqu'il le hissa comme si il pesait un poids plume pour le faire asseoir sur quelques caisses, et ils se retrouvèrent littéralement nez-à-nez. D'accord, mais pourquoi tenait-il tant à lui parler comme ça en face ? Deux grandes mains chaudes vinrent ensuite se poser de chaque côté de son visage et un frisson le traversa de la tête aux pieds tandis qu'il sentait ses muscles se tendre. Il n'aurait su dire si il aimait cette situation ou pas. C'était les mains d'Ash, pas de n'importe qui. Mais d'un Ash en colère, d'un mafieux qu'il était en train de pousser à bout. Il pourrait sans doute vouloir lui tordre le cou. Il lui fit ensuite la morale, lui reprochant ce qu'il avait fait. Et aussi de lui avoir menti sur sa relation avec Kalem... Il devrait découvrir comment il avait su ça. Merde, il avait vraiment l'impression d'avoir à faire à son paternel le jour où il avait volé les caramels mous d'un gamin qu'il n'aimait pas. Il y avait laissé une dent de lait, depuis il fuyait les bonbons. En plus c'était dégueulasse. Un sourire enfantin étira doucement ses lèvres et il le regarda dans les yeux.

« Tu n'as qu'à me payer pour les tuer, un par un, et ce sera réglé. Faut te détendre tu sais, ça t'arrive de te br- »

Ash le coupa dans sa phrase en plaquant ses lèvres contre les siennes avec fermeté. Même si il l'avait voulu, il n'aurait pas pu se dégager de son étreinte. Déjà parce-qu'il était en équilibre sur des caisses, et ensuite parce-que le mafieux le tenait fermement. C'est qu'il avait de la force en plus ! Il devrait peut-être arrêter de le provoquer, ou en tout cas vite apprendre qu'elles étaient ses limites.
Aless lui rendit son baiser, troublé par sa réaction. Est-ce qu'il était en colère ou pas ? Oh merde, c'était le genre de type qui ne pouvait se détendre qu'en tirant son coup. Il n'allait quand même pas essayer de la lui mettre ici, si ? Oh putain, wHite voulait le sauter ? Son cœur s'emballa, il voulu passer ses bras autour de son cou mais son envie disparue dès qu'il s'écarta pour lui parler de son frère. Oh oui. Aless fronça doucement les sourcils et soupira.

« Ok, je sais pas comment t'as su pour nous mais quand je trouverai le gars qui t'as informé je lui couperai quelques doigts. J'imagine qu'il t'a aussi dit que K était un vampire, alors ça vaut mieux que tu ne construises rien avec lui. »

Sa peau était chaude, il était donc soit un humain, soit un hybride. Même si lui et son frère se mettaient ensemble, il finirait par vieillir, tomber malade, et ensuite mourir. Il ne voulait pas que son vampire de frère ait à supporter ce genre d'épreuves. Après tout, il verrait déjà Irvin partir, puis lui-même. Il n'aurait pas besoin de vivre ça une troisième fois. Non, K devait se mettre avec un immortel. Mais il n'avait pas envie de penser à tout ça pour le moment, après tout il n'avait que 21 ans ! Il avait encore au moins une centaine d'années à vivre pleinement. Et Kalem des milliers d'hommes à tester.

Sans le quitter des yeux, il s'humecta les lèvres et continua.

« Tu veux baiser ? Très bien, mais franchement y a des endroits plus excitants. Genre le sauna. »


Ça pourrait être amusant, au milieu de presque tout le monde sans que personne ne voit rien, cachés par la vapeur. Ou alors dans un bain bien chaud, ça procurait plein de sensations. Il devait bien y en avoir un dans ce centre commercial !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Boss des Sucreries
Messages : 47
Date d'inscription : 20/11/2015
Age : 35
Ville de résidence : Modernis State
Emploi : Photographe de mode
Race : Hybride

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Aventurier occasionnel
Statut marital: En couple
MessageSujet: Re: La méprise est la plus simple des choses    Sam 19 Mar - 10:46



Aless Callahan x Ashenlil Queen

Son père lui aurait dit que c'était honteux, qu'il y avait sûrement un moyen de se soulager de sa  colère autrement que comme ça mais il ne voyait pas. Il ne voyait vraiment pas comment ça aurait pu être meilleur. La peau d'Aless était autrement plus chaude que celle de Caem, ce qui était aussi une différence entre eux. Et pour Aless, Ash était capable de ressentir du désir sexuel. Il n'était pas si … fermé.
Mais ce mec était si … il le foutait dans une rage folle. Ce qui avait du sens au final parce que c'était un Callahan. Il ne savait pas trop s'il voulait vraiment qu'il mange avec son Caem, son rouleau à la cannelle trop pur pour ce monde mais bon, il pouvait bien essayer. Et si Aless dérapait, il pourrait le virer et dire à Caem quelque chose comme … ah, à quoi bon ? Il avait toujours du mal à mentir à son meilleur ami.
Avec son petit manège de tout à l'heure, Aless l'avait foutu dans la merde. Les avait foutu dans la merde. Il méritait au mieux une bonne fessée, au pire d'être banni de Modernis State. Mais Ash n'était pas quelqu'un de cruel, au contraire il était souvent bien trop gentil et il passait parfois pour un faible au sein de la mafia. Cependant, il était juste assez fort pour que personne ne s'en prenne à lui. Et tout le monde savait qu'il avait le sens de la vengeance.
Furieux, Ash ne pouvait pas s'empêcher de le dévorer du regard et de passer sa bouche sur tout ce qui était accessible. Il avait juste besoin de tirer son coup et il pensait tout simplement à maintenant et pas à plus tard quand il aurait du mal à regarder Caem dans les yeux. Caem s'en foutrait probablement, ce mec ne pouvait pas être son frère finalement. Au mieux un clone maléfique. Il avait toujours su que Caem était trop gentil.
Ses mains allaient plus loin alors que son souffle devenait plus court. Attentif à ses battements de cœur ainsi qu'à ceux d'Aless, il passa ses mains sur ses fesses. Elles étaient assez grandes pour englober la moitié des cuisses du délinquant par la même occasion. Et c'était excitant.
Ses baisers avaient goût de sucre et de lait. Ce n'était pas désagréable mais un peu surprenant. Il se demandait bien s'il fumait. Ce serait bien son genre de faire son dur en fumant des cigarettes. Ash, lui, n'avait pas fumé depuis la veille alors il n'avait pas goût de tabac froid, heureusement. Cependant, il aurait bien voulu, juste pour emmerder Aless. Ce mec méritait au moins une petite punition.
Il savait bien que ce n'était pas quelque chose de 'bien' dont il se souviendrait avec fierté plus tard mais au final, ça avait si peu d'importance. Il pouvait bien crever du jour au lendemain avec ses différents jobs alors il n'avait absolument aucun remords. Peut-être juste un, il aurait aimé le faire ailleurs. Cette réserve était sèche et bien entretenue mais le faire contre des caisses pourrait s'avérer inconfortable.
Il savait bien qu'il aurait pu appeler un de ses sex-friends mais … merde il allait pas se donner cette peine alors que ce mec le bouffait du regard depuis le début. Et il n'avait pas le temps. Pas l'envie. Aussi, il avait envie de planter ses dents dans son cou mais il ne voulait pas se griller. Tout le monde ne savait pas qu'il était un hybride et surtout qu'il buvait du sang. C'était une question assez délicate en ce moment.
Mais bien sûr, il fallait qu'Aless la ramène, fasse son dur et dise des conneries. Ash débanda complètement sous la stupeur et écarquilla les yeux, s'écartant lentement. Kalem était un vampire. Donc, Aless était au moins un hybride puisqu'il était son frère. Non, s'il était le frère de Caem, il avait été adopté. Mais du coup … ah putain, il ne savait plus merde. Et l'autre qui continuait de dire des conneries.
Il le saisit par le bras avant de planter son regard bleuté dans le sien, sévère et froid. Il ne pouvait pas se permettre de se déconcentrer.
▬ Tu vois c'est marrant, je ne savais pas pour ton frère. J'ai juste demandé à un de mes hommes de regarder ton état civil, c'est tout. Parce que tu imites très mal l'accent junkyen. Et si tu touches à un de mes hommes, je te retrouverais et je t'étriperai. Et je ferais de même pour toute ta famille, vampire ou pas. Maintenant, si tu veux vraiment que ton frère ne se fasse pas expédier à Gothik City par le prochain convoi de déportés, je te conseille de fermer ton claque merde et d'arrêter de faire ton dur. Parce que tu ne sais pas de quoi je suis capable.
Il le lâcha avant de soupirer et de s'asseoir à côté de lui et de sortir un petit paquet noir de sa veste. Il avait besoin de s'en griller une. Il n'était plus tellement en colère mais il était frustré. Et merde, il ne pouvait pas être un gros parrain bien violent très longtemps.
▬ Tu sais, si tu mets un peu de côté ton caractère de chien, je pourrais vraiment te trouver du travail. Et tu aurais une protection solide. La mafia c'est pas si terrible que ce que tu crois.
Il s'amusa à relâcher des petits ronds de fumée à intervalle régulier, la tête un peu en arrière. Ses cigarettes étaient d'un rose flashy et parfumée à la vanille. Elles n'avaient presque pas une senteur de tabac.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Griffes de la Nuit
Messages : 19
Date d'inscription : 09/02/2016

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Du genre à faire des missions suicides
Statut marital: Liiiibre
MessageSujet: Re: La méprise est la plus simple des choses    Jeu 24 Mar - 13:14

Plus ça allait, et plus il se disait qu'Ash était franchement lourd. En fait, il ressemblait un peu à son frère comme ça, incapable de se lâcher et de relativiser. Bon en général, il n'était pas non plus un exemple, mais il savait improviser quand c'était nécessaire et ne paniquait jamais. Alors que là, ce mec lui faisait tout un cake d'une chaise mise dans la gueule d'un enculé. Qu'est-ce qu'il aurait fait si il n'avait pas été là, est-ce qu'il aurait baissé son froc devant eux ? Lui qui l'avait imaginé du genre à casser la bouche au premier qui le cherchait... Donc wHite était soit un trouillard, soit son dernier partenaire avait mangé ses couilles et ne lui avait pas encore rendu. Il l'écouta parler en le regardant fumer, ne pouvant s'empêcher de lever les yeux au ciel.

« Oh oui je vois ça, t'es en train de te chier dessus pour une petite bagarre mais c'est pas si terrible que ça. T'es vraiment encore plus coincé du cul que mon... »


Il préféra ne pas mentionner de nouveau Kalem, contrairement à ce qu'il pensait, il ne le portait pas dans son cœur. Et il ne savait pas qu'il était un vampire, oh bah... Tant pis, ce n'était qu'une petite boulette. Donc ses hommes n'étaient pas si bien informés que ça. Le mafieux devait bien se douter qu'il n'avait pas intérêt à en parler à qui que ce soit, ce serait dommage qu'on apprenne que l'ancien grand chanteur était devenu un parrain de la mafia. Même si il était pénible, il ne pouvait pas être con. En fait, il lui semblait même que pendant une émission, ils avaient calculé son Q.I à la va-vite et en avait déduit qu'Ash était légèrement au-dessus de la moyenne.
Aless descendit de son perchoir et épousseta son jean au niveau des fesses et des cuisses, il n'était pas sûr de la propreté des lieux.

« Dire que j'ai été fan de toi pendant plusieurs années. »


L'hybride avait dit ça avec un air profondément déçu, l'idée qu'il s'était faite de lui était totalement différente de la vérité. Il s'était toujours imaginé qu'il était son genre de mec, un peu brutal, sûr de lui et qui saurait le faire frémir. Mais à cet instant, il n'avait en face de lui qu'un type en train de fumer une clope rose pétante après l'avoir engueulé pour... Pas grand chose, de son point de vue. Finalement, il haussa les épaules et soupira.

« Très bien, je vais te filer mon numéro et tu n'auras qu'à appeler quand tu auras besoin de mes services. »


Il regarda ensuite l'heure sur sa montre, il leur restait encore une heure et demi à tuer, et Aless n'avait plus très envie de les passer avec lui.

« Tu sais quoi, j'te rejoins dans une heure et demi au café où travaille Caem, comme ça t'auras le temps de... Euh... Je m'en fous en fait, t'as qu'à sauter le serveur. »

L'hybride quitta ensuite la remise pour aller au comptoir, il prit un serviette avec le logo du café dessiné dessus et y écrit son numéro de téléphone avant de le fourrer dans les grandes mains d'Ash. En les voyant, il se rappela des longues heures qu'il avait passé sur son pc pour récupérer des photos de lui, et les poster ensuite sur les réseaux sociaux. Il avait supprimé tous ses comptes depuis bien longtemps, quelques mois après qu'Ash ait pris « sa retraite », en fait. Il s'était rapidement ennuyé et ne croyait pas les fanbases qui disaient qu'il reviendrait, et exigeaient des fans de continuer à lui envoyer des cadeaux et le supporter. Et il avait bien fait, puisqu'il n'était jamais revenu.

Après lui avoir donné son numéro, Aless sortit du café sans même le regarder, un peu blasé. Avec un peu de chance, la rencontre avec celui qui était censé être son jumeau apaiserait la situation, Caem avait l'air d'être un ours à la guimauve sur la photo qu'il avait vu. Son parfait contraire. Et il était peut-être meilleur dans le social que lui. Tout en réfléchissant et appréhendant un peu leur rendez-vous, il se mêla à la foule de monde. Des jeunes qui faisaient du shopping en groupe, un café à la main, d'autres qui faisaient tout simplement du lèche-vitrine, des petites grand-mères pleines aux as qui traînaient dans les bijouteries. Oh tiens, il y avait bel et bien un sauna !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Boss des Sucreries
Messages : 47
Date d'inscription : 20/11/2015
Age : 35
Ville de résidence : Modernis State
Emploi : Photographe de mode
Race : Hybride

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Aventurier occasionnel
Statut marital: En couple
MessageSujet: Re: La méprise est la plus simple des choses    Ven 25 Mar - 16:26



Aless Callahan x Ashenlil Queen

Ce sale gosse. Putain. Ce sale gosse de merde ! Les Callahan étaient tous des chieurs, des enfoirés qui méritaient de se casser la gueule dans un escalier devant tout le monde. Et de tomber le visage dans une crotte de chien. Voilà qui pourrait les remettre à leurs places ! Il savait qu'ils avaient probablement des parents et il ne voulait jamais, JAMAIS rencontrer les racines de ce mal qui rongeait Kalem et Aless.
La serveuse, une blonde de l'épaisse chevelure descendait jusqu'au talons, lui demanda gentiment quelle était sa commande. Voilà, il était dans le café de Caem et il attendait gentiment que son presque frère finisse de travailler. Il le voyait s'activer de temps en temps. Il demanda un café simple à la fille et l'envoya presque balader. Il était très gentil d'habitude mais là il était vraiment trop en pétard.
Alice, puisque c'était son nom, le salua assez gentiment pour qu'il se sente mal de lui avoir parlé assez froidement et elle s'en alla en arrière salle. Soupirant, il fit un petit signe à Caem qui sembla surprit puis absolument ravi de le voir dans la salle. Déglutissant, il se dit qu'il avait peut-être bien tort à son sujet. Peut-être qu'avec le temps, il deviendrait aussi acide et chiant qu'Aless … non impossible. Caem était adorable.
Un homme entra, engoncé dans un costume qui semblait trop petit pour lui. Il avait l'impression qu'il n'avait pas l'habitude de porter ça. Il remarqua une marque d'alliance à son doigt. Bon, apparemment il en portait une jusqu'à peu. Ash en conclut qu'il venait de se rendre au palais de justice à deux rues d'ici pour un divorce et se leva pour s'installer à sa table. En l'abordant avec un sourire, il était sûr de pouvoir avoir de quoi se détendre.

Quarante minutes plus tard, il consommait son café tiède en souriant à la jeune Alice. Il était beaucoup plus détendu et il pouvait cocher dans sa liste de choses à faire avant de mourir le fait de coucher avec quelqu'un de tout juste divorcé et celui de coucher dans des toilettes. Si la propreté était impeccable, Ash s'était toujours montré assez réticent à faire ce genre de choses. Mais cette fois il avait vraiment besoin de se détendre.
Il passa le temps en jouant à des jeux stupides sur son téléphone et en lisant le journal. Au bout de trois cafés, la serveuse lui proposa de les accompagner avec quelque chose mais il avait encore l'estomac de ce qu'il avait apprit de la part de ce sale gosse pourri gâté. Kalem était un vampire. Dans le genre suceur de sang. Alors peut-être bien que ce mec … peut-être bien qu'il avait sucé le sang d'Allic et qu'il ne l'avait pas embrassé dans le cou.
Mais putain, du coup c'était encore plus proche ! Merde alors, ils en étaient carrément là ! Il s'attendait presque à recevoir un faire part de mariage à ce stade là. Sauf que, eh, il n'était l'ami d'aucun des deux. Donc il n'était clairement pas envisageable qu'il soit invité à leur mariage. S'ils se mariaient en effet, il y aurait toute la presse people là bas. Il ne pourrait même pas se permettre de faire tuer un des mariés discrètement. Il était tellement en colère d'être remplacé aussi facilement !
Caem finit enfin son service et lui sauta dans les bras en le rejoignant. Ils sortirent du café, main dans la main et Ash lui expliqua brièvement sa rencontre avec Aless, en essayant de ne pas trop paraître méchant. D'ailleurs, il le voyait arriver et lui fit un signe. Cependant, il ne vit pas les mecs de tout à l'heure dont l'égo était apparemment bien blessés. L'un d'entre eux eu le temps de tirer une balle avant qu'ils ne se fassent attraper par des vigiles très attentifs. Elle ne fit que blesser un peu Ash au bras mais atteignit Caem en plein milieu de la poitrine, juste à côté du coeur.
Alors que son ami tombait sous le choc, un cri s'éleva de la foule et Ash le prit contre lui. Non, il ne pouvait pas encore perdre quelqu'un qui lui était cher à cause de la mafia. Putain, non, pas Caem. Ce serait comme perdre un frère. Les larmes coulaient à grosses gouttes de ses yeux, laissant des traînées humides sur ses joues. Alice, apparemment rameutée par le bruit, poussa un petit cri avant de se saisir de son téléphone.
▬  Je vais appeler les secours !
Elle rentra dans le café alors qu'Ash berçait Caem, le front contre le sien, sa grande main chaude caressant sa joue.
▬  Sssht, ça va aller, ne bouge pas, les secours seront bientôt là. Tout va bien se passer. Je suis là, je te laisserai pas partir.
Sans doute à cause de la douleur, Caem s'évanouit. Il ne pouvait pas être mort. Il ne pouvait pas. Ash releva la tête, ses yeux accusateurs se fixant sur Aless. Tout était de la faute de ce fils de pute.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Griffes de la Nuit
Messages : 19
Date d'inscription : 09/02/2016

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Du genre à faire des missions suicides
Statut marital: Liiiibre
MessageSujet: Re: La méprise est la plus simple des choses    Dim 27 Mar - 9:39

Aless passa le reste de son temps dans le sauna, et les trente dernières minutes à se faire dorloter par un masseur qui ne semblait pas indifférent. Il avait eu du mal à réfléchir pendant les dix minutes où le jeune homme, qui devait être à peine sorti de formation, l'avait complimenté sur la fermeté de son cul. Non mais franchement, où était le sérieux dans tout ça? Enfin il n'allait pas non plus se plaindre, d'habitude son sale caractère suffisait à faire fuir les amants potentiels, celui là avait du cran. Malheureusement il n'avait pas l'intention d'aller plus loin pour aujourd'hui.

Une fois le massage terminé, l'hybride se rhabilla et alla payer, ajoutant son numéro de téléphone qu'il tendit au masseur qui lui répondit avec un sourire en coin. L'après-midi n'avait pas très bien commencé avec ce blaireau d'Ash, mais ça commençait à aller mieux. Aless s'étira longuement avant de se mettre en route pour se diriger vers le café où travaillait son frère, excité à l'idée de le rencontrer. Quelque part, il avait hâte de voir si il lui ressemblait vraiment. Il repéra facilement Ash parmi la foule, qui dépassait tout le monde d'une bonne demi-tête au moins. Et le jeune hybride qui se tenait à ses côtés, on aurait pu jurer qu'il était son très jeune frère, voire son fils (qu'il aurait eu relativement tôt).

Il vit le visage de Caem s'illuminer en le voyant, et son sourire lui réchauffa le cœur. Il avait tellement peur qu'il le rejette, mais ça allait sûrement très bien se passer. D'après ce qu'il avait compris, le jeune homme était très gentil. Un bruit qu'il ne connaissait que trop bien retentit, et le sourire de son jumeau s'effaça pour laisser place à un choc profond tandis qu'il portait la main sur son cœur. Aless se figea et le regarda s'effondrer, Ash le rattrapant de justesse et le serrant contre lui. Il reconnut immédiatement les types qu'il avait claqués un peu plus tôt, et celui qui s'était pris la chaise en pleine gueule lui faire un petit signe, son arme encore en main, avant que des vigiles ne le maîtrisent. Ce mec venait de signer son arrêt de mort, et celui de tous ses petits copains à côté.


Une ambulance arriva rapidement et on laissa Ash et Aless monter avec le blessé, tandis qu'un médecin s’affairait à pratiquer les premiers soins. Il n'osa rien dire pendant tout le trajet, et même après. Une fois arrivés à l'hôpital, des infirmiers embarquèrent son frère en réanimation avec une rapidité impressionnante et il sentit son cœur se serrer. Il posa un regard sur le mafieux, pâle comme un mort. Il ne devait pas avoir très bonne allure non plus.

On les installa dans un couloir qui sentait le propre, et on leur offrit des cafés dans des petits gobelets pour les aider à patienter. Par chance, il n'y avait pas beaucoup de monde aujourd'hui, enfin pas beaucoup d'urgences. Aless et Ash restèrent seuls dans le couloir sans s'adresser un mot. Au bout d'une demi-heure, une infirmière sortie du couloir qui menait à la salle de réanimation avec ses mains couvertes de sang demanda à ce qu'on appelle le médecin-cardiologue Machin-Truc le plus rapidement possible, et il sentit Ash se crisper. L'hybride, lui, essayait de relativiser. Ca n'avait pas touché le cœur, il était un hybride, il allait survivre... Merde, il n'allait pas mourir alors qu'ils étaient sur le point de se rencontrer !
Une seconde fois, un infirmier demanda à ce qu'on appelle le médecin légiste, et Aless crut qu'Ash allait défaillir, après l'avoir étranglé. L'homme d'une trentaine d'années et aux cheveux noirs corbeaux remarqua la détresse de l'ancien chanteur et le rassura, ce n'était pas pour Lui.
La troisième fois, un médecin propre sur lui et qu'on n'avait pas encore vu vint les rejoindre et s'adressa à Ash pour lui demander à quel groupe sanguin Caem appartenait, et celui-ci resta con. Fixant le médecin avec des yeux de merlan frit. L'homme fronça les sourcils et annonça qu'il avait besoin d'une transfusion en urgence. Aless soupira et croisa les bras en marmonnant.

« Normalement il est B – . »

Le père adoptif se ressaisit et confirma la chose, le médecin demanda à Aless de le suivre et ils laissèrent Ash seul.

Trois heures plus tard, Caem était conduit dans une chambre relativement grande, et on demanda à Ash d'aller remplir quelques papiers pour son admission et l'assurance. Bon, c'était un peu tôt pour demander ça, mais au moins ça lui changerait les idées et ça confirmait qu'il allait vivre, normalement. Aless avait donné pas mal de sang pour son frère, et il se sentait épuisé.

Le médecin vint ensuite les trouver, se présentant sous le nom de Docteur Smith, et leur dit que le jeune homme avait besoin de repos. Il accepta néanmoins qu'ils restent à ses côtés, en leur rappelant que les visites terminaient à vingt-et-une heure. Caem avait perdu énormément de sang, et son cœur s'était arrêté deux fois, mais il allait vite se remettre. Aless n'écouta pas tout en détail, trop fatigué, l'essentiel étant qu'il vivrait.

« Son cerveau n'a pas été oxygéné pendant plusieurs minutes, alors il se peut qu'il ait des troubles de la mémoire, ou de la vue. Mais tout va vite se remettre en ordre. Bien ! Je vous laisse. »


Le docteur ferma la porte derrière lui et Aless, qui était assis sur une chaise confortable près du lit, laissa échapper un profond soupire et ferma les yeux. Le silence s'installa, ignorant si il devait attendre qu'Ash l'incendie pour lui répondre ou tout simplement s'excuser, il préféra se taire pendant un moment. En même temps, il n'en avait pas envie. C'était de la faute d'Ash, en premier lieu. Après tout, ce n'était pas lui qui avait décidé de devenir un putain de mafieux.

Trois heures passèrent, et Aless s'endormit entre deux, la tête posée sur le matelas et sa main serrant doucement celle de Caem, sentir son pouls le rassurait. Jusqu'à sentir l'hybride bouger sous ses doigts, qui ouvrait les yeux lentement et fouillait la pièce du regard.

« Ash ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Boss des Sucreries
Messages : 47
Date d'inscription : 20/11/2015
Age : 35
Ville de résidence : Modernis State
Emploi : Photographe de mode
Race : Hybride

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Aventurier occasionnel
Statut marital: En couple
MessageSujet: Re: La méprise est la plus simple des choses    Lun 28 Mar - 16:33



Aless Callahan x Ashenlil Queen

Comment est-ce que ça avait pu arriver ? Comment est-ce qu'il avait pu se passer une telle chose ? Caem était parfaitement prudent, Ash entretenait des relation cordiales avec la mafia. Il savait très bien que rien ne se passait comme il le désirait mais quand même, même s'il essayait de se persuader que ce n'était pas la faute d'Aless, il arrivait toujours à la même conclusion : si Aless n'existait pas, Caem serait sain et sauf à la maison actuellement.
Ses mains tremblaient lors qu'il essayait de ramener à la conscience. Caem était un jeune homme qui avait tendance à être plus faible que les autres hybrides. Il ne se nourrissait jamais de sang, comme un bon petit humain et quand il mangeait, ce n'était jamais bien sain. Peut-être qu'il ne survivait pas. Peut-être qu'il ne pourrait pas survivre. Il déglutit et passa une main poissée de sang dans ses cheveux. S'il la sentait, peut-être aurait-il la force de s'accrocher.
Alors qu'il attendait les secours, il releva la tête. A travers les grandes vitres du plafond de la galerie, il voyait le pâle soleil d'hiver commencer à décliner. Il ferait bientôt nuit et il était évident qu'ils allaient rencontrer les bouchons de sorties d'entreprises très rapidement. Si Caem y laissait sa peau à cause du trafic, il ne savait pas ce qu'il ferait. Il était fou de douleur et de peine et tout ça, tout ça c'était la faute d'Aless.
Il lui avait dit pourtant, il l'avait bien prévenu ! Mais l'autre n'en avait fait qu'à sa tête, défiant le destin et des forces qu'il ne comprenait même pas. Et tout ça pour quoi ? Tout ça pour voir Caem à terre, abattu comme un chien ? Sa respiration était faible, à présent. De plus en plus faible. Il lui retira son écharpe et déglutit. Peut-être qu'ainsi il pourrait mieux respirer. Il avait envie de mourir à sa place. Caem ne méritait pas ça.
Les secours arrivèrent enfin et on l'autorisa à monter avec Caem. Aless aussi. Ash était tellement triste qu'il ne pouvait pas le rejeter. Mais dès qu'il saurait que son fils était hors de danger, il s'arrangerait pour lui faire comprendre ce qu'il pensait de lui. Déglutissant, il fronça les sourcils. Est-ce que ça serait vraiment possible ? Qu'il s'en sorte ? Il serrait encore la main de Caem alors qu'on lui administrait les premiers soins.
Quand ils arrivèrent à l'hôpital, ils furent accueillis en premier par des flashs. Parmi les journalistes qui étaient regroupés ici comme de vieux amis, il reconnut quelques visages. Il ne savait pas comment ils avaient apprit mais ils étaient tous là. Fronçant les sourcils, il pencha la tête sur le côté et leur fit un doigt d'honneur en leur disant combien ils le faisaient vomir avant de rentrer dans l'hôpital. Ce n'était pas grand-chose mais il se sentait mieux de l'avoir fait.
Une fois dans le couloir, il jeta son café à la poubelle et attendit en silence. Il essayait de faire en sorte d'ignorer Aless. Il avait appelé Julian mais il ne répondait pas alors il lui avait laissé un message. Déglutissant, il détourna le regard. On appela un médecin cardiologue pour un légiste et Ash sentit ses jambes se dérober sous lui. Mais ce n'était pas pour Caem, qui, apparemment, était encore en salle d'opération.
Quand on vint lui annoncer une transfusion, il confirma les dires d'Aless et le laissa partir. Ils avaient le même groupe sanguin. Ils étaient donc vraiment jumeaux. Comment pouvait-ils être aussi différents ? Il avait envie de vomir. Ce qu'il fit, dans les toilettes à quelques pas de là.
Les événements suivants devinrent flous. Il y avait les papiers, les recommandations du docteur et enfin, il put voir Caem. Mais ce n'était pas vraiment Caem. Il avait un masque de mort, une terrible chose sur le visage. Ash s'assit, comme abattu, à côté de lui. Il avait envie de l'enlacer mais il y avait tellement de fils … cette scène lui rappelait atrocement ce qui s'était passé neuf mois plus tôt. C'était trop récent.
Quand Caem se réveilla enfin, Ash se sentit revivre. Il poussa Aless qui s'était endormi sur son frère et le serra contre lui, lui enlevant le masque qui lui servait à respirer. Il sourit doucement, pleurant à chaudes larmes.
“ Je reviens mon chéri, je reviens. ”
Il tira Aless par le bras et l'attira dans un couloir désert. L'hôpital était presque vide et personne ne les verrait. Il tira son arme et força Aless à ouvrir la bouche, insérant l'arme dedans.
“ T'es content ? Je t'ai prévenu putain ! Je t'ai prévenu de pas faire le con, de pas te mêler de ce qui te regardait pas ! Mais il a fallu que tu fasse ça, que tu les provoques. Je devrais appuyer sur cette gâchette, c'est ça que tu veux aussi ? Non ? Je crois pas. ”
Il retira l'arme de sa bouche, la rangeant et l'attrapa au col, l'étranglant presque. Ses doigts serraient juste assez pour lui faire peur.
“ Tu crois que ça me plaît d'être mafieux ? Que c'est facile ? Non. Non. Quand j'ai commencé ma carrière, je savais pas que j'étais financé par de l'argent sale. Et j'avais besoin de nourrir ma famille. Mais c'est devenu de pire en pire et faire ça, c'était le seul moyen de sauver ma famille et Caem. Je sais que je vivrais pas bien longtemps mais j'ai déjà perdu ma sœur à cause de connards comme toi, je le perdrais pas lui aussi. ”
Le lâchant finalement, il recula de deux pas. Les larmes dévalaient le long de son visage et il retenait un sanglot coincé dans sa gorge, une main sur sa bouche.
“ Si tu m'avais laissé régler ça avec quelques mots et de l'argent Caem ne serait pas derrière cette porte à l'heure actuelle. Tu peux toujours rejeter la faute sur les autres, tu peux toujours faire ton gros dur comme tu le fais depuis qu'on s'est rencontré mais toi et moi on sait parfaitement que tout ça c'est de ta faute. Si tu n'avais pas provoqué ça, ils n'auraient pas prit Caem pour toi. Et ils n'auraient pas tiré. Maintenant casse toi. Casse toi. Tu verras Caem mais c'est moi qui déciderai quand et qui déciderai de ce que tu as le droit de lui dire. Ce moment est reservé à la famille. A sa vraie famille, celle qu'il aime. ”
En entendant des pas derrière lui, il recula encore. Oh, Julian hésitait à rentrer. Il jeta un dernier regard de mépris à Aless avant de se diriger vers Julian.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Griffes de la Nuit
Messages : 19
Date d'inscription : 09/02/2016

***
Relation avec les dragons: Étranger au Clan
Indice de badassitude: Du genre à faire des missions suicides
Statut marital: Liiiibre
MessageSujet: Re: La méprise est la plus simple des choses    Jeu 31 Mar - 8:55

Comme il s'en doutait, ils n'allaient pas pouvoir discuter tranquillement. Se présenter l'un à l'autre, apprendre des choses sur son frère autour d'une table dans le petit café dans lequel il travaillait. Il se réveillait en sentant les doigts chauds de Caem remuer lentement entre ses mains mais n'eut pas le temps de montrer son soulagement, Ash le dégageait comme si il n'était qu'une sale bête installée sur le lit et serrait l'hybride entre ses bras. Son jumeau ne dit rien, encore à l'ouest sans doute, et il sentit le mafieux l'attirer à l'extérieur de la chambre pour le menacer en plein milieu du couloir. Le canon entre ses lèvres, il lança un regard noir à l'autre homme, le défiant d'appuyer sur la gâchette. Il savait très bien qu'il ne pourrait jamais faire exploser la tête du type qui ressemblait comme deux gouttes d'eau à son fils, ou meilleur ami... Peu importait.

Ash lui fit son petit speech pour le faire se sentir mal, et il l'écouta sans le quitter des yeux ni se départir de son masque de colère. Il venait de donner plus d'un litre de sang à Caem, est-ce qu'il aurait songé à tenir ça en compte ? Bien sûr que non, puisqu'il n'était qu'un gros connard. Il voulait s'expliquer, alors ils allaient s'expliquer. L'ancien chanteur commençait à s'éloigner de lui après lui avoir dit de partir et qu'il devrait attendre son autorisation pour voir son propre jumeau, et Aless le tira par le bras pour le jeter contre un mur. Il l'agrippa par le col et le força à se baisser pour avoir son visage au niveau du sien.

« Va te faire foutre, Ash. Tu crois que je sais pas que j'ai fait une connerie ? Quoi que tu dises, t'es en partie responsable. TU traînes dans ce milieu, et TU n'as pas eu les couilles de faire partir ces mecs, TU n'as pas agi et j'ai été obligé de le faire à ta place. Alors oui, j'ai mal fait, mais j'ai fait quelque chose. Mais ça aurait fini par arriver un jour ou l'autre. J'en ai rien à carrer que tu n'aies pas le choix, et ton interdiction tu peux t'enfoncer profond. Maintenant je vais aller m'excuser auprès de mon frère, et pas de ta petite gueule, et après je vais aller régler leurs comptes à ces types. À moins que t'es une solution. »


Il le repoussa ensuite. Si il n'avait pas manqué de sang, il aurait peut-être essayé de l'encastrer dans le mur, même si Ash était plutôt massif comparé à lui. L'hybride se dirigea ensuite vers la chambre de Caem et lâcha un « Deux minutes. » au type qui s'apprêtait à y rentrer avant de s'enfermer à l'intérieur avec son frère.  

Une fois à l'intérieur, il prit une grande inspiration et expira longuement pour se détendre avant de venir s'asseoir sur le lit. Bien qu'épuisé, son jumeau lui adressa un sourire adorable en se présentant et son cœur se serra. Merde, il n'aurait jamais fait ça si il avait su que ces enflures s'attaqueraient à lui. Il prit la main de Caem dans la sienne et lui expliqua tout en détail, lui expliquant comment il avait rencontré Ash, ce qui s'était passé au café – en omettant la partie où il avait voulu le tringler – et admettant que c'était à cause de lui si il s'était fait tirer dessus. Quelques larmes coulèrent sur ses joues, en colère contre lui même et contre le mafieux. Il avait fallu qu'il se fasse adopter par un mec qui traînait là dedans, c'était trop injuste.

Et pourtant, son frère lui pardonna, en lui disant qu'au moins il était en vie et que lui non plus n'aurait pas voulu qu'on gifle quelqu'un devant lui. Mince, il était adorable. Caem enchaîna en rajoutant qu'il était très chanceux de vivre avec le mafieux, qu'Ash l'avait toujours bien traité et protégé jusqu'à présent, et qu'il lui avait même payé l'opération pour sa vue. Il lui raconta son histoire dans les grandes lignes, et Aless se radoucit en se rendant compte que l'ancien chanteur n'était pas un père si terrible.  Putain, il allait devoir lui faire des excuses.

Leur conversation dura trois quarts d'heure, il n'en avait rien à faire que les deux autres attendent à l'extérieur. Mais ils devaient sûrement tout entendre, car la porte lui avait paru terriblement fine. Aless déposa un baiser sur la main de son frère avant de lui dire qu'il devait s'en aller, et que son meilleur ami devait s'impatienter. Après un dernier au revoir, il ouvrit la porte et laissa entrer le type  au look cyber junkien entrer, mais attrapa Ash qu'il prit encore une fois à l'écart. Aless se frotta les yeux et déclara en regardant ailleurs.

« Ok, je l'admet, j'ai été... J'ai fait une connerie. Mais je continue de penser qu'ils le méritaient et... »
il poussa un soupire exaspéré et croisa les bras,« Je suis désolé. Si tu le veux toujours, je bosserai pour toi quand t'en auras besoin et... Fais quelque chose pour ces gars, je me suis trop fait emmerder quand j'étais plus jeune pour savoir que toi, tu te fais pas assez respecter. Et merci, pour Caem. »

Maintenant, c'était à lui de décider. Tout ce dont il était sûr, c'était qu'il n'attendrait pas son autorisation pour venir voir son frère quand bon lui semblait. Il avait horreur d'admettre ses torts, mais c'était nécessaire cette fois-ci. Sans rien ajouter, l'hybride tourna les talons et se dirigea vers la sortie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La méprise est la plus simple des choses    

Revenir en haut Aller en bas
 
La méprise est la plus simple des choses
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Go Habs Go - Simple Plan
» AVIS DE RECHERCHE !!!!! LE PASSE SIMPLE AU PASSE COMPOSE !
» [Libre]Prise d'otage? Pas si sûr! [Rang C]
» Prise la main dans le sac...[PV Sacha]
» Un simple POEME qui dit tant de notre SORT :Le loup et le chien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampires vampires vampires : infection :: Train des Trois Cités :: Ancienne gare de la Cyber Junkyard : vieilleries :: * Sujets terminés-